Higher spheres || Tom
MessageSujet: (#) Higher spheres || Tom     Dim 28 Oct - 15:11
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 324
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Nova adressa une prière à toutes les puissances supérieures qui veillaient sur la galaxie et ses occupant pour que le discours s’abrège. Ses pieds la lançait à intervalles réguliers et tout ce qu’elle voulait, c’était s’écrouler sur le banc le plus proche et retirer ses chaussures pour soulager ses pieds. Cinq minutes qu’elle forçait son esprit à rester concentré sur ce que racontait le capitaine du Columbiad. Cinq minutes qu’il ne cessait de dériver vers ses chaussures et se perdait en cris de détresse rentrés. La brune voulait écouter, elle aimait bien la figure d’autorité, elle le révérait en tant qu’agronome, mais son corps l’en empêchait. Son corps, et peut-être aussi la facette paresseuse de sa personnalité qui entrevoyait déjà les heures supplémentaires et l’augmentation des quotas de productions qui allaient augmenter jusqu’à ce qu’ils arrivent sur Qiang. Pas que ce soit une mauvaise chose, loin de là ! L’idée qu’ils soient plus près que jamais de réussir le grand saut était électrisant. Ce qui nuançait son enthousiasme était le travail qui attendait les Stellariens – dont elle faisait partie – pour y arriver.

Un petit soupir de soulagement traversa ses lèvres lorsque les premiers applaudissement ponctuèrent le discours du capitaine Pinto. Elle s’y joignit de bon cœur, autant pour le discours que parce qu’elle allait pouvoir s’assoir et ne quitta les rangs que lorsque les autres s’éparpillèrent. Sa fortune contre un banc ! Nova boitilla avec autant de dignité qu’elle pouvait jusqu’au siège le plus proche et s’y assit avec joie avant d’extirper à moitié ses pieds de leur étau et d’agiter les doigts de pieds. Délice suprême. Libérée de la gêne, son attention fut libre de regarder avec plus d’intérêt ce qui se passait autour d’elle. Certains de ses collègues repartaient vers leurs laboratoires et leurs serres en parlant entre eux, d’autres s’éternisaient, pour discuter, gagner du temps avant de retourner travailler ou essayer d’attirer l’attention du capitaine. Normal, ce n’était pas tous les jours qu’ils avaient l’occasion de voir le grand chef. Mais Nova, elle, l’avait déjà rencontré. Et par rencontré, elle entendait autre chose que « voir de loin lors d’un discours ou représentation officielle ». Rien que d’y repenser, elle sentait son égo gonfler comme une bulle de savon.

***

Pour une fois, Nova était restée après ses heures de service. Ou plutôt, elle était revenue quelques heures après la fin de son service après avoir réalisé douloureusement la bêtise commise pendant ses heures de travail. Rien à voir avec du zèle, sa présence dans les serres s’expliquait surtout par une peur panique de se faire réprimander pour son erreur. Pour son plus grand plaisir, tout était vide. Tant mieux, personne ne se rendrait compte de rien comme ça. Elle s’approcha de ses unités et s’occupa de rééquilibrer les paramètres pour contrebalancer l’apport massif de nutriments qu’elle avait balancé dans les conduits plus tôt dans la journée. Ses ongles perdirent quelques centimètres le temps que les détecteurs moulinent les informations et illuminent de vert les voyants, un à un. Soulagée au-delà du possible – et réalisant que ce n’était pas encore demain qu’elle serait virée –, elle se redressa et passa dans les laboratoires pour s’assurer que l’ordinateur prenait bien les derniers résultats et oubliait les autres.

Elle se figea sur place après avoir passé la porte. Le silence n’était pas complet et quelqu’un avait allumé une lampe sur un des bureaux. Ses yeux tombèrent bien vite sur la silhouette assise à une des paillasses. Et ce n’était pas quelqu’un de l’équipe. Nova faillit décamper à toute vitesse quand le visage se tourna vers elle et transforma ses deux jambes en blocs d’acier. Elle reconnut le visage du plus célèbre agronome moderne dont on lui avait parlé encore et encore pendant ses études, jusqu’à ce qu’elle développe le même amour pour son travail que tous les autres ouvriers de son domaine. Et ce visage était bien pâle.

— Tout… Tout va bien ?

Demanda-t-elle d’une petite voix après avoir lutté cinq secondes pour pousser les mots hors de sa gorge.
MessageSujet: (#) Re: Higher spheres || Tom     Mar 6 Nov - 16:55
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 77
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
Dépassé une certaine heure, la moitié du Columbiad baignait dans une lumière tamisée. Il était alors rare de croiser d'autres personnes que les employés de maintenance et d'anecdotiques passionnés. C'était généralement le moment que tu utilisais pour profiter un peu de la verdure à laquelle tu n'avais plus autant accès que tu l'aurais souhaité. Ce n'était que rarement une bonne idée, non pas pour le bienfait mental que cela produisait, mais pour la fatigue que le trajet ainsi que l'effort physique fourni pour y parvenir. En fin de journée – généralement au milieu de la nuit – surtout lorsque la journée avait été difficile, ce qui te poussait d'ailleurs à y aller, tu étais au bout du rouleau et plus prompt à te sentir mal.

Tu avais pris comme excuse un message de ta femme qui t'avait demandé d'aller récupérer pour elle un bracelet qu'elle avait laissé à son travail – elle savait pertinemment que tu irais, malgré ses demandes répétées de ne pas te pousser plus. Ton uniforme et ton statut te permettaient de te rendre où tu le souhaitais sans que personne n'y trouve trop à redire. Repasser entre les bureaux, observer les machines et les productions te provoque une bouffée de nostalgie et de bonheur, c'était comme retourner à la maison. Tu aimes ces moments, où tu es seul à pouvoir profiter, sans devoir partager, sans qu'on vienne te parler, essayer de te soutirer un mot au capitaine, une question, une demande, un besoin. La réalité te rattrape pourtant, la douleur pulsait dans ton crâne et tu avais fini par t'asseoir pour calmer les vertiges qui te donnaient une nausée à peine masquée par les céphalées. La position ne stoppait ni le malaise, ni le mal-être, mais te permettait de ne pas t'écrouler.

Il te fallu plus de temps que cela n'aurait dû être nécessaire pour que tu dissocies le bruit des battements de ton cœur et de ta respiration des pas que tu entendais un peu plus loin. Tu n'avais pas pris le temps de vérifier si quelqu'un se trouvait toujours dans les bureaux et tu relevais la tête pour observer le tardif. La tardive plutôt. Une gamine, probablement une stagiaire ou une jeune diplômée qui t'observait comme si elle avait été prise en faute. Tu n'ouvrais pas la bouche, la laissant prendre l'initiative ou déguerpir. L'échange de regard et le silence fut brisé cependant par une prise de parole peu assurée. « Tout... tout va bien ? » Tu lui fais signe d'approcher tout en prenant une longue inspiration, essayant de carrer les épaules pour chasser le malaise, donner surtout une impression que tu n'allais pas t'écrouler. Ta tête tournait et tu te sentais aspiré vers l'avant. Tu fermes les yeux, les rouvre rapidement, essayant de te concentrer sur un point pour stabiliser ta vision. Tu lui offres un faible sourire. A cet âge on est soit trop bien intentionné, soit on a quelque chose à cacher. « Je peux vous retourner la question. »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Higher spheres || Tom     Hier à 12:39
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 324
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Une part de Nova avait beau trépigner sur place de savoir qui elle avait sous les yeux, l’autre savait pertinemment que s’il s’était trouvé n’importe qui d’autre dans la pièce, elle aurait déserté en un battement cil. Qu’on la voit ici était sans doute la pire preuve de culpabilité que l’on puisse imaginer. Difficile de mentir à quelqu’un droit dans les yeux – dans un monde parfait où mentir ne la couvrirait pas de plaques rouges ou lui donnerait une envie irrépressible de sourire à s’en faire mal aux joues – qui avait la preuve en chair et en os pour contredire toute tentative de pipeautage. L’agronome aurait détourné les yeux que la brune serait sortie de la pièce à reculons en prétendant faire partie du décor mais là, non seulement il l’avait bien vue, mais en plus il lui avait fait un petit signe pour lui dire d’approcher. Impossible de refuser un ordre aussi clair d’une telle personne. Il faudrait qu’elle se renseigne mais elle était pratiquement certaine que ses ennuis seraient démultipliés si elle n’obtempérait pas.

Avec l’impression d’avoir à la fois du plomb dans le ventre et des fourmis rampant le long de son corps, la jeune femme s’approcha de Pinto avec les pas les plus petits possibles. C’est qu’elle n’était pas si pressée de se faire sonner les cloches que ça… Pourtant son visage avenant, bien qu’un peu crispé, et surtout son sourire, desserra un peu les nœuds dans son ventre et elle se retrouva à imiter nerveusement son interlocuteur en souriant maladroitement. Elle ne savait pas trop ce qui lui avait pris en posant la question, surtout qu’elle se retrouvait maintenant prise dans une discussion qu’elle aurait bien voulu éviter. Enfin… pas celle-là en particulier. Juste toute discussion en général. Avec n’importe qui n’appartenant pas au cercle réconfortant des gens qu’elle connaissait. Et plus particulièrement ceux à qui elle portait le plus grand respect, mais de loin, sans jamais imaginer pouvoir leur parler pour de vrai un jour.

— Oh, moi oui… oui, oui.

Balbutia-t-elle, incapable de soutenir le regard de l’agronome, les yeux résolument fixés sur ses chaussures posées sur les pieds de la chaise. La voix de sa mère résonna dans sa tête et elle serra les dents avant de se forcer à relever les yeux vers son interlocuteur, comme la gentille fille bien élevée qu’elle était. De nouveau, l’air pincé de Pinto la dérangea un peu, et elle se rendit compte qu’elle ne s’était pas fait des illusions en le voyant la première fois. Il était bien pâle, et des deux avait l’air d’être celui pour qui tout n’allait pas bien.

— Vous voulez que… enfin… est-ce que vous… est-ce ce que je peux vous aider ?

Trois formulations différentes s’étaient battues pour avoir le dessus, quand même.

— Enfin… c’est que…

Nova prit une grande inspiration, ignorant son visage qui la cuisait pour lâcher tout ce qu’elle voulait dire à une vitesse qui rendrait jaloux tout propriétaire de vaisseaux dernière génération.

— Normalement-les-laboratoires-sont-fermés-à-c-t-heure-ci-et-vous-avez-pas-l’air-d’aller-très-bien…

Elle déglutit en prenant conscience tout ce qui venait de sortir de sa bouche et rebaissa les yeux vers ses chaussures en s’attendant à se faire crier dessus.



--- planter c'est simple
Qui plante des courges obtient des courges, qui plante des haricots obtient des haricots.


Spoiler:
 
MessageSujet: (#) Re: Higher spheres || Tom     Aujourd'hui à 0:19
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 77
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
Cette fille n'avait clairement pas la conscience tranquille. Qu'elle ait fait une connerie, saboté une installation ou prise la main dans le sac, elle semblait être prête à déguerpir et tu n'étais pas sûr de comprendre ce qui la retenait réellement de filer là, maintenant, tout de suite. Elle devait bien avoir remarqué que tu n'étais pas en état de la rattraper et si Charlie pourrait sûrement la retrouver, le temps que tu avertisses la milice, elle aurait eu toutes les occasions de déguerpir. Tu préférais tout de même t'imaginer qu'elle n'avait rien commis d'irréparable et qu'elle se trouvait là pour une toute autre raison. Cependant, la voir avancer ainsi contrainte et forcée, de mauvaise grâce, accentuait ta migraine et ta fatigue et tu frottais de ta main gauche tes yeux qui se rejoignirent au niveau de l'arête de ton nez que tu pinçais. Tu finis par relever la tête pour voir les yeux de la jeune femme se baisser sur ses pieds qui semblaient être bien plus fascinant que tout ce qui pouvait l'entourer. Elle te rappelait ta belle-fille lorsque celle-ci avait fait une bêtise ou avait une mauvaise note, quelque chose dont elle avait honte et dont elle retardait sans cesse l'annonce en espérant qu'ignorer suffisamment longtemps un problème finirait bien par le faire s'en aller.

Les paroles balbutiantes sont pénibles autant pour elle que pour toi et tu te dis qu'il ne manquait plus qu'elle éclate en sanglots pour ponctuer ta soirée. C'est particulièrement gênant, quelqu'un qui pleure.  « Enfin... c'est que... » L'inspiration te fait grimacer intérieurement et le débit de la suite aurait probablement fait pâlir d'envie n'importe quel rhétoricien un peu entraîné. D'un geste de main qui se veut apaisant, tu lui fais signe de se calmer mais déjà elle baisse à nouveau les yeux. « Doucement, je vous prie, je n'ai pas compris la moitié de ce que vous avez dit. Ne vous inquiétez pas, je vous écoute. » Tu t'enfonces contre le dossier de ton siège, les épaules toujours rejetées en arrière afin de profiter au mieux de l'appui que te procurait le siège et tu prends une longue inspiration par le nez autant pour étouffer la nausée que pour calmer la douleur qui se pointait sous la forme de courbatures. Tes deux pieds bien posés à plat sur le sol, tu utilise l'appui pour appuyer un peu plus sur le dossier tands que tu essaies d'étirer tes muscles qui réclament à grands cris quelques heures de repos. « Asseyez-vous, mademoiselle, prenez une longue inspiration. » Tu frottes tes deux mains. Un réflexe que tu ne parvenais pas à effacer et tu finis par les coincer contre tes flanc, les bras croisés, histoire de les occuper. « Comment vous appelez vous ? »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Higher spheres || Tom     

RÉPONSE RAPIDE