For trying to step, trying to come incorrect - Rosa
MessageSujet: (#) For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mer 15 Aoû - 21:45
avatar
Messages : 188
Âge : 27 ans
Occupation : Ingénieur en électronique dont le rôle principal est de s'assurer que le matériel de l'équipe d'exploration est en excellent état
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Avatar : Daisy Ridley
Crédits : Feu Ardent (avatar)
Elle ne vient plus très souvent sur l’Argus one. La décoration assez austère. Les gestes rythmés de tous. L’agitation ordonnée et millimétrée qui règne chez les militaires lui est familière, mais ne lui manque pas. Elle est habituée à la folie de son chez elle, qui respire la joie et la bonne humeur.

Ici tout est un peu différent, pas forcément ennuyant mais surtout très limité. Quand elle arrive au milieu des militaires, elle ne peut s’empêcher d’essayer de les imiter. Elle essaye de sembler moins réservée. Faudrait voir qu’elle puisse pas y arriver, quand on voit sa famille ! Les vieux gestes d’une mère stricte sont encore gravés, peut-être même que ca tient du patrimoine Sarojan-Kinsley de savoir se tenir comme un piquet et d’inspirer le respect, mais n’empêche qu’elle est encore loin d’égaler la matriarche, et même son ainée. Mais elle essaie il faut lui reconnaitre.

Aujourd’hui elle rend visite à sa demi-soeur.

Ou mieux dit elle s’y traine. La dernière discussion avec Rosa n’a pas été des plus agréables, libre de grands cris mais emprunt d’une hostilité farouche. La haine qu’on se lance à la gueule quand le dialogue est rompu. Ce n’est pas la dernière dispute, sans doute que c’est loin d’être la dernière. Sa mère n’a pas hésité à rajouter son avis sur le sujet, prenant Aileas à part quelques semaines auparavant alors que la flotte était déchirée entre ses décisions, entre l’attaque du Jeanne d’arc, et le retour des stellariens attrapés sur Keller. Rosa était sur la dangereuse station, et à son retour a démissionné. Sa demi-soeur ne sait pas pourquoi, n’ayant pas eu l’occasion d’échanger la moindre parole avec elle. C’était sans compter sur sa mère qui n’a pas mis longtemps avant de trouver le moyen de se mettre Aileas encore plus dans la poche. Elle est allée voir Rosa, a-t-elle dit, lui a offert son aide, déclinée par une ainée vindicative qui a sans hésité envoyer sur les roses celle qui lui tendait une main malgré les distances qu’elles avait mises entre elles.

Aileas y réfléchit tandis qu’elle se dirige vers la chambre de Rosa, qu’elle sait partagée avec son amie Anastasia pour faire de la place pour les visiteurs bybliens, une excuse à laquelle elle s’accroche difficilement, convaincue que ce n’est qu’une facon de plus de montrer qu’elles sont tellement amies. C’est tout à fait le style de Rosa de rappeler à sa demi-soeur qu’elle est inutile dans sa vie, qu’elle a déjà tout ce qu’il faut. Quoi de mieux que d’aller vivre avec sa meilleure amie ? Aileas a longtemps écarté la haine qu’elle éprouvait envers l’amitié entre les deux, une jalousie qui a fini par murir pour devenir un sentiment d’indifférence. Mais pas tout à fait. A dessein elle évite de se présenter quand Ana est là, et pour cela a discrètement demandé à des connaissances communes lorsque la demoiselle est absente. Inutile de souffler sur le feu pour le ranimer, il est plus facile de venir quand elle n’est pas là. C’est donc sûre de ne trouver que Rosa qu’elle se poste devant les quartiers de celle-ci et qu’elle appuie sur l’interrupteur des commications de la porte, avant d’attendre que Rosa lui ouvre. Ce qu’elle ne tarde pas à faire.

Il n’y a pas de sourire sur le visage d’Aileas qui évite tout de même de montrer un visage trop fâché.

- Est-ce que je peux rentrer ? On….On m’a dit que tu as démissionné.

Elle s’interrompt sans savoir quoi ajouter de plus après cette introduction trop maladroite pour être sympathique. Il y tellement à dire, le Jeanne d’arc et Keller. Des gestes à faire. La serrer dans ses bras. Mais la distance qui les sépare l’en empêche, l’approche se réduit à des mots qui semblent dépourvus de toute tendresse.


you stay so fierce
by Wiise
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mer 29 Aoû - 3:46
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 426
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
« Rosalija, Aileas Kinsley se trouve à la porte. » Elle fronce les sourcils. Elle ne s’y attendait pas, à vrai dire, après la discussion qu’elles avaient eu quelques mois auparavant et qui n’avait débouché sur rien de concret. Rosa n’avait pas fait l’effort d’un premier pas vers une meilleure entente, comme elle s’était promis à son retour, encore incertaine de la marche à suivre, de l’attitude à adopter. Mais Allie se présentait à elle sans même qu’elle ait besoin de faire quoi que ce soit et ça, c’était curieux. Étrange, même, considérant qu’elle n’avait eu aucune nouvelle depuis qu’elle avait remis les pieds sur la flotte après son exil forcé sur Keller. L’ancienne douanière dépose son terminal sur sa table de chevet, ajustant sa chemise pour se montrer décente lorsque la porte s’ouvrirait. Quand elle glisse sur son rail, elle dévoile, comme attendu, la silhouette d’Aileas, qui se tient timidement dans le couloir de l’Argus. Si Rosa avait bien malgré elle embrassé le mode de vie militaire, sa cadette ne rentrait pas dans le moule et jurait contre le décor austère du vaisseau-mère. Elle se surprend à penser que ce n’est pas une si mauvaise chose, en fin de compte. « Bien sûr. Entre. » Elle n’aurait pas pu se résoudre à dire le contraire, à la chasser, alors que c’était son interlocutrice qui faisait le premier pas vers elle. La question implicite sur sa démission demeure un instant en suspens pendant que l’ancienne douanière débarrasse un fauteuil des vêtements pêle-mêle des colocataires, invitant ensuite l’exploratrice à s’y poser.

Rosa se laisse tomber mollement sur son lit, croisant les jambes. Le pantalon rouge ocre de son nouvel uniforme pend ostentatoirement d’un crochet juste à côté, comme pour souligner le non-dit. « Ouais… J’ai eu comme une crise existentielle, comme on dit. » C’était simplifier la réalité, mais ça traduisait bien comment elle s’était sentie entre le moment de son retour et les secondes qui avaient précédé sa démission officielle. Depuis, le calme avant la tempête. « Je me sentais plus autant… investie, disons. Tant qu’à faire mon travail à moitié et sans conviction, je me suis dit qu’il valait mieux passer à autre chose », qu’elle se justifie, sincère malgré tout. Elle n’avait rien à cacher à Aileas et il n’était pas fou de s’imaginer que de faire preuve de méfiance envers elle, voire de lui mentir, serait contre-productif dans sa démarche. Une chose à la fois, et tout irait bien. Décochant un petit sourire à sa demi-soeur, Rosa hoche la tête, une question au bord des lèvres. « Tu l’as entendu de qui? » ose-t-elle enfin lui demander, curieuse. Les nouvelles allaient vite et même si leurs cercles sociaux ne se chevauchaient que peu, il y avait des chances que des connaissances communes aient pu relayer la rumeur autrement fondée, même si, en réalité, ça ne changeait rien. Ce qui était fait était fait, et Rosa se plaisait dans son nouveau poste, quoi qu'on puisse en penser.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Lun 17 Sep - 23:31
avatar
Messages : 188
Âge : 27 ans
Occupation : Ingénieur en électronique dont le rôle principal est de s'assurer que le matériel de l'équipe d'exploration est en excellent état
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Avatar : Daisy Ridley
Crédits : Feu Ardent (avatar)
Elle vient rarement dans les quartiers de sa demi-soeur et forcément elle a l’impression de redécouvrir Rosa quand elle rentre chez elle. Est-ce que tout est différent depuis la dernière fois. Elle laisse son regard couler. Curieuse de voir comment sa demi-soeur, qu’elle a l’impression de ne plus reconnaitre, vit son quotidien. Les objets qui trainent. Il y a les possessions d’Anastasia qu’elle voit partout et qui lui rappellent qu’elle partage son espace avec sa demi-soeur. L’indésirable présence se fait sentir et ne tarde pas à l’exaspérer. Un sentiment qu’elle garde pour elle-même, préférant se tourner vers sa demi-soeur, qui s’assoie sur son lit. Elle même prend place sur le fauteuil qu’on lui présente. Une éternité depuis qu’elles ne se sont pas retrouvées ainsi face à face. Malgré les nombreuses années passées ensemble Aileas se sent légèrement mal à l’aise, mais essaie de garder les apparences, et envie l’attitude plus détachée de Rosa, qu’elle pense être réelle. Comme si sa demi-sœur a toujours su mieux qu’elle se montrer face aux autres, un talent qu’elle envie, et qu’elle voudrait avoir. Mais y’a pas qu’elle qui a des moments de doute profond. Même que ceux de Rosa l’ont amenée à quitter son super job pour un autre moins payé. Y’a l’uniforme qui trône près d’elle qu’est moins prestigieux que l’ancien. Même que si Aileas s’en fiche, que pour elle y’a pas vraiment de rang militaire qui vaille mieux qu’un autre, elle sait que sa mère doit s’égratigner chaque parcelle de sa fierté lorsqu’elle doit voir sa fille descendre en rang. Parce qu’Aileas en est sûre, qu’au fond elles sont aimées, et que leur mère, derrière cette apparente rigidité, leur a offert un morceau d’elle-même.

- Maman, qui veux-tu que ca soit d’autre ?

La réplique ne dissimule pas un rappel mauvais de la frangine qui lance déjà les hostilités en rappelant à Rosa que celle-ci l’a laissée. Elle sait qu’elle fait mal. Elle sait que Rosa vient de passer un moment difficile. Mais peu fait flancher Aileas dont tout l’être regorge d’une nostalgie qu’elle ne sait que faire passer par les mots méchants. Elle tire sur tout ce qu’elle peut, donnant raison à leur mère, affrontant Rosa dans un duel qu’elles ne peuvent pas résoudre.

- Écoute.

Aileas tente de chercher les mots adéquats.

- Elle essaye de t’aider tu le sais, pourquoi tu la laisse pas t’aider, pourquoi tu en fais toujours à ta tête Rosa ?

Oups. Okay elle aurait pu dire cela autrement. Et tandis que la limite d’une ligne franchie lui écorche les lèvres, elle lève les mains pour apaiser, s’étrangle d’une voix trop aigue.

- J’veux dire que je comprends, enfin….Je peux pas comprendre ce qui c’est passé pour toi sur Keller, et que t’as perdu des gens que t’aimais, mais tu peux pas laisser tout tomber. Tout ce que t’as fait ! Tu crois que j’ai jamais remarqué tous tes efforts ? Elle veut t’aider Rosa. Pour une fois. Est-ce que tu pourrais essayer de lui faire confiance et pas t’embarquer encore dans….Rosa s’il te plait, écoute et va voir maman, lâche pas tout.

Elle s’est levee dans l’impulsion du moment, elle a le visage tendu, le palpitant dans la poitrine qui s’emballe, l’impression pour une fois qu’elle vient de faire un pas, et par dessus la peur d’avoir trébuché.


you stay so fierce
by Wiise
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mar 18 Sep - 1:31
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 426
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Le mot prononcé trop tôt dans une conversation qui, dès lors, était vouée à finir en désastre aux proportions cosmiques : maman et ses deux syllabes superflues, qui font que Rosalija serre les dents, comme si elle espérait qu’Aileas se rétracte, lui offre des excuses pour simplement lui avoir rappelé qu’elle existait, leur génitrice à toutes les deux. Qui ça pouvait être, autrement, c’était une bonne question, et un rapide tour de table de leurs connaissances communes au fait de l’information – soit peu d’entre elles, voire aucune, et si leur mère savait, ce n’était pas parce que l’aînée avait fait quoi que ce soit pour le lui annoncer – suffit à lui confirmer qu’il n’y avait que la matriarche qui pouvait être responsable. Malgré tout, elle ne dit rien, mais ça paraît dans ses traits, dans tout son visage : elle se referme comme une huître alors même qu’elle était prête à faire un effort, motivée par le premier pas fait par Aileas dans la direction d’une réconciliation potentielle… ou, au strict minimum, d’une conversation courtoise. Puis, après le mot de trop, les phrases de trop. « Qu’est-ce que tu racontes là? » qu’elle s’impatiente alors que la gamine l’accuse de n’en faire qu’à sa tête. Certes, elle refusait systématiquement l’aide de leur mère, voire même de simplement lui adresser la parole, et pourtant, cette fois, elle n’avait rien eu à rejeter, puisqu’il n’y avait rien eu. Les mains levées de la cadette suffit à l’apaiser, un tant soit peu, osant offrir le bénéfice du doute à la Kinsley, faute de pouvoir lire dans ses pensées.

« Qu’est-ce que tu veux dire? » Elle se répète comme un fichier audio corrompu, ébahie, mais aussi froide, distante, la voix plus basse et plus posée. « J’lui ai pas parlé depuis… des mois, au moins. Certainement pas depuis mon retour. » Rosalija, elle ne comprend pas trop, la confusion facile à distinguer dans ses yeux noirs, ses sourcils arqués. Puis, ça la frappe, durement, un peu trop sûrement pour quelqu’un qui veut faire semblant qu’elle s’en fout, qui joue l’indifférente, qui s’indigne avant de pardonner silencieusement et sans jamais le laisser savoir à la gamine qu’elle voit encore quand elle regarde Aileas. « Elle t’a dit quoi, exactement? » Elle veut savoir, avoir l’heure juste, pouvoir enfin prouver à l’ingénieure que leur mère est de mauvaise foi. Qu’elle ment comme elle respire, qu’elle ne dit rien qui n’arrange pas ses petits plans pour les garder aussi loin l’une de l’autre, empêcher Rosalija de faire réaliser à sa cadette que rien de bon n’est jamais sorti de la bouche de leur mère. Pas la moindre promesse, pas la moindre assurance. Or, elle avait fait une erreur, grave, en s’imaginant qu’Aileas ne tenterait pas de faire rentrer un peu de bon sens dans l’esprit de son aînée, qu’elle n’essaierait pas de la convaincre de ne pas jeter l’éponge. C’est un sourire qui apparaît sur les lèvres de Rosa, pas satisfait, comme elle aurait cru, mais plutôt désolé. Dégoûté. Même pas un sourire, en vrai; une grimace, plutôt. « J’peux pas croire qu’elle ait poussé si loin… » Incroyable. Impensable. Un mauvais calcul de sa part qui donnait le beau jeu à sa plus grande détractrice.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mar 2 Oct - 18:37
avatar
Messages : 188
Âge : 27 ans
Occupation : Ingénieur en électronique dont le rôle principal est de s'assurer que le matériel de l'équipe d'exploration est en excellent état
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Avatar : Daisy Ridley
Crédits : Feu Ardent (avatar)
Elle voit l’expression de Rosa se faner comme à son habitude, les yeux furieux, dès qu’elle explique à sa demi-sœur qui s’est encore mis au milieu de leur relation. Les explications sont demandées. Aileas voudrait que Rosa fasse plus d’efforts mais cette dernière semble refuser systématiquement la  moindre aide. Elle ajoute qu’elle n’a plus parlé à leur mère depuis des mois et Aileas lève un sourcil étonné, parce ce que maintenant, tous les jolis mots qu’elle a dits ne servent plus à rien, et que Rosa encore une fois, a su lui montrer qu’elle est plutôt inutile. Même rapporter proprement les propos de Maman tu sais pas faire.

- Mais elle a…je sais pas….qu’est-ce que tu veux dire Rosa ?

Elle se sent stupide. Les mots de sa mère, mensonges, et autre non-dits, embrouilles, elle y est pourtant habituée, mais pour une raison inconnue, elle s’accroche à la pensée que ça peut être différent. Rosa elle en revanche ne se laisse pas aller à tant de niaiserie. Peut-être qu’elle a plus souffert des manigances de leur mère et que cela lui a laissé le temps d’entrevoir ses véritables intentions.

- Elle t’a rien dit ?

La question sonne presque inutile, puisque Rosa y a déjà répondu, et tout ce qu’Aileas obtient en retour, c’est la gueule de Rosa qui ne lui plait pas, ce sourire qui s’étale sur ses lèvres qui n’a rien de joyeux. Y’a pas à dire. Elle vient d’arriver depuis quelques minutes à peine et déjà y’a sa demi-soeur qui semble s’enflammer contre tout, et par tout on entend maman évidemment. Cette discussion elles l’ont eu un paquet de fois et ça a toujours fini de la même manière.

- Okay qu’est-ce que c’est le problème ?

Aileas semble soudain très lasse quand elle se rassoit dans le fauteuil, ses pensées tournées vers la réaction de Rosa, qu’elle tente de suivre, et en vain. Y’a toujours un truc que Rosa ne lui dit pas. Ou que sa mère utilise pour la tenir loin. Y’a un truc qu’elle loupe, qu’elle se fait avoir, ou qu’elle est toujours la dernière à deviner. Elle est pourtant au courant que leur mère est du genre à vouloir prendre les devants, qu’elle tente de s’immiscer dans chaque parcelle de leur existence, et que parfois elle peut être envahissante, voir même manipulatrice. Et à la fois elle l’a laissé suivre sa voie. Elle l’a pas obligée à rejoindre la légion et à marcher au pas des militaires. Des fois Aileas se demande si Rosa n’y est pas pour quelque chose, que leur mère ait finalement accepté son choix, mais Rosa est tellement attachée au mode militaire, qu’Aileas finit par en douter.

-  Je pige rien du tout, qu’est-ce que c’est que cette histoire, pourquoi elle aurait dit qu’elle t’a parlé si elle l’a pas fait ?

La réponse est évidente mais pas suffisante. Elle l’a fait pour les tenir éloignées. Elle tient les rênes d’une possible réconciliation, utilisant l’une contre l’autre, pour mieux atteindre celle qui l’a déçue. L’autre n’est qu’un objet dans sa quête. Et l’on pourrait même se demander si elle éprouve quelque sentiment envers celles qui sont de son sang. Mais il y a des questions qu’Aileas ne se pose pas. Il y a juste le vide que l'absence de tendresse laisse.


you stay so fierce
by Wiise
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mar 16 Oct - 21:51
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 426
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Elle déchante, Rosa, comprend d’un seul coup, comme une épiphanie, que la matriarche a bien ficelé son plan de longue haleine… mais elle avait fait une erreur de taille en surestimant la tension qui régnait entre les deux sœurs. Certes, ce n’était pas toujours comme un dôme de papillons de l’Helios dans lequel des prismes projetaient des arcs-en-ciel – voire jamais, considérant que leurs conversations finissaient inévitablement par un accès d’impatience. Pourtant, à cet instant, la rage naissante de Rosa se transforme en pitié, en tendre empathie alors qu’elle voit Aileas douter pour la première fois, chercher des réponses ailleurs que dans les mensonges mielleux de leur mère. C’est au tour de Rosa d’avoir le contrôle. En d’autres circonstances, elle aurait jubilé d’avoir l’occasion de rendre à leur tortionnaire la monnaie de sa pièce; or, la déconfiture de la demi-sœur la convainc qu’il ne s’agit pas de la bonne marche à suivre. « Allie », fait-elle, utilisant spontanément le diminutif qu’elle n’avait pas prononcé depuis trop longtemps. « Je sais que maman peut paraître impressionnante avec ses… titres, ses responsabilités. Pis c’est une bonne militaire, on peut pas lui ôter ça. Mais c’est une mauvaise mère. » L’accusation tombe alors que Rosa joint nerveusement ses mains, ses coudes posés sur ses genoux. Elle évite consciemment le regard de son interlocutrice, incapable de vivre avec la déception qu’elle y lisait. « Maman veut bien paraître devant toi, te faire croire que c’est moi l’ingrate. Elle pensait que m’occuper de toi pendant toutes ces années, ça allait me dégoûter, me peser, qu’après, elle aurait qu’à te récupérer et que je serais soulagée. Que j’dirais rien juste pour enfin avoir la paix. »

Elle s’interrompt un instant, soucieuse de ce qu’elle allait dire. Elle ne voulait pas trop en mettre, de peur qu’Aileas la croit aussi menteuse que leur mère. Or, l’envie de mettre enfin les choses au clair était pressante, et l’occasion, trop belle pour l’ignorer. « Pour être franche, j’avais pas envie d’avoir une gamine dans les pattes. T’sais, quand t’étais bébé, maman était douée pour me faire sentir que t’étais pas ma sœur, pis t’as toujours été… le résultat du divorce. La raison pour laquelle j’avais pas de père, et toi t’en avais un. Je t’en ai voulu, injustement, pis je suppose que m’man a capitalisé là-dessus… j’étais pas exactement discrète. » Maintenant qu’elle savait qu’Aileas était un pion et qu’elle n’était pas au courant des tendances de sa mère, elle regrettait amèrement son étroitesse d’esprit. Finalement, c’était elle, qui avait été intolérante et vicieuse, lorsqu’elle y repensait. « Je m’en veux de pas avoir été… plus convaincante, pour te faire voir comment elle est. Mais c’était tellement plus facile de l’ignorer. Elle fait ressortir le pire de moi, elle sait exactement quoi dire, quoi faire pour me faire passer pour la méchante. Pis ça aurait été facile de t’ignorer aussi, mais… » Elle baisse la tête, ses boucles rebelles camouflant un instant son visage. Elle ne pensait pas que la réalisation serait douloureuse, douce-amère. Il fallait qu’elle évite de penser à tout le temps qu’elles avaient perdu, qu’elles se concentrent sur l’avenir, si seulement Aileas acceptait. « T’es ma sœur. » Et je t’aime, malgré tout. « Tu mérites pas qu'elle te traite comme ça. »




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Sam 20 Oct - 11:56
avatar
Messages : 188
Âge : 27 ans
Occupation : Ingénieur en électronique dont le rôle principal est de s'assurer que le matériel de l'équipe d'exploration est en excellent état
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Avatar : Daisy Ridley
Crédits : Feu Ardent (avatar)
Une militaire qui frôlait l’excellence mais une mère médiocre. Ca faisait un sacré déséquilibre. Le reflet de leurs années durant lesquelles elles s’étaient évitées. Elles s’étaient même détestées, les soeurs qui auraient du être proches. Et les larmes qui montent aux yeux d’Aileas quand Rosa parle, c’est l’émotion qui la submerge.

- T’es ma soeur toi aussi.

Elle murmure à peine, terminant le silence qui s’est installé.

- J’ai essayé de me dire trop de fois que tu ne l’étais plus mais j’ai pas réussi.

Elle se revoit gamine qui s’accroche à une grande soeur qu’elle ne veut pas quitter. Elle se dit que l’ainé sera là pour elle et qu’elles se raconteront tout. Y’a de l’admiration dans ses yeux. Rosa est la personne chez qui se réfugier quand tout va mal, quand ses notes sont mauvaises et que sa mère n’est pas satisfaite. Mais l’adolescence d’Aileas et le passage à l’âge adulte de Rosa détruisent cette complicité. Leurs mondes les éloignent.

Pour la première fois depuis longtemps, il semble qu’ils se frôlent à nouveau. Aileas a le vertige, les mains serrées sur ses genoux pour ne pas perdre le reste de dignité qui lui reste. Les pensées s’entrechoquent dans son esprit. On ne va pas se mentir, l’idée d’être un objet de discorde qu’on se passe de main en main quand on en a marre ne lui plait pas vraiment. Et la solitude qui lui pèse, elle la doit à l’égoisme d’une personne. Peut-être de plus ? En y réfléchissant encore un peu, elle réalise avec beaucoup de retard que Rosa a pu souffrir elle aussi de l’isolement, du manque de proches autour d’elle.

- J’ai jamais voulu que tu puisses penser que j’étais un poids.

L’idée même semble la gêner, et elle secoue la tête.

- Je ne suis pas avec maman autant que tu le penses. C’est elle qui m’a envoyé aujourd’hui mais j’y suis pas venue parce qu’elle me l’a demandé, juste parce que je voulais m’assurer que tu allais bien. Quoi qu’elle ait pu dire ou faire, je veux pas que tu penses que je viens parce qu’elle m’oblige. Juste parce que c’est toi. Et même si m’élever a pas du être facile, je peux t’assurer que t’as été une mère bien meilleure qu’elle l’a jamais été. Et c’est pour cela que te voir t’éloigner est douloureux. Parce que tu comptes pour moi.

Et elle se lève, franchit la distance qui la sépare de Rosa pour l’enlacer. Elle n’est pas dupe, ce n’est que le début d’une réconciliation, mais pas la promesse que tout redeviendra comme avant, mais elle s’y accroche. La tête posée sur l’épaule de Rosa, elle ferme les yeux. Juste un bref moment, et elle la lâche pour s’éloigner à nouveau. Elle essuie ses yeux larmoyants d’un geste de la main et renifle, tente de se reprendre en main pour faire honneur à la famille où personne n’est faible. Où la tendresse est rare et c’est ce qui rend l’instant magique, qui efface d’un coup toutes les paroles qui blessent.

- Est-ce que tu veux parler de ta démission ?


you stay so fierce
by Wiise
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Lun 22 Oct - 21:53
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 426
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Il y avait de ces révélations douces-amères, aussi saisissantes que rassurantes, qui angoissaient autant qu’elles soulageaient. Des coups d’œil, aussi, comme celui que Rosa ose en direction d’Aileas, décodant rapidement les larmes qui noyaient ses yeux. Plus elle y pensait, plus elles parlaient, plus la docker était convaincue que le clivage entre les deux sœurs avait été causé par la mère et les circonstances plus que tout autre chose, plus qu’une réelle différence d’opinion ou de caractère. Les confessions s’enchaînent et elles alourdissent autant qu’elles allègent le fardeau moral et psychologique de Rosa. C’était si souffrant de penser qu’elles s’étaient privées d’une relation privilégiée entre sœurs à cause de malentendus, de l’intervention malfaisante de leur mère, qui aurait pourtant dû vouloir les voir s’entendre. C’est finalement le soulagement qui l’emporte alors qu’Aileas se lance dans ses bras. Il y avait dans ce simple geste l’apogée de la proximité, autant physique que relationnelle, qu’elles avaient pu partager depuis de nombreuses années. Les yeux de Rosa s’empreignent de larmes, même si elle se garde d’en faire étalage, profitant tout simplement de pouvoir serrer sa cadette dans bras après une trop longue période de froideur et de sécheresse. Il n’y a rien à ajouter, pas même de merci soufflé à l’oreille, parce que si Rosa avait pris en main l’éducation d’Aileas, ce n’était pas parce qu’elle y avait été obligée, quoi qu’on puisse percevoir. Elle ne l’avait pas fait en s’attendant à des lauriers, à quelque reconnaissance que ce soit, même si le fait d’entendre les quelques mots avait eu un effet conséquent sur son aigreur.

Si elle peut éponger l’eau qui perlait au coin de ses yeux avec sa manche, elle conçoit que ça n’est peut-être pas suffisant pour Aileas, à qui elle tend un mouchoir avec un petit sourire mi-amusé, mi-ému. « Oh », fait-elle à la question d’Aileas, hochant brièvement la tête. En d’autres circonstances, elle aurait contourné la question, mais elle savait que si sa cadette lui tendait la main, l’ignorer maintenant serait idiot. Il fallait repartir sur de bonnes bases, et ça voulait dire se remettre à jour sur la vie de l’autre, entre autres choses. « J’ai pas très bien vécu l’attaque du Jeanne d’Arc… je me suis brouillée avec Elara, j’ai eu un genre de… crise. Je sais pas. Y’avait tout mon quotidien qui s’écroulait. Au bout du compte, je me suis rendu compte que monter dans la hiérarchie m’apportait rien, alors je suis allée dans l’autre sens », résume-t-elle. Elle avait dévalé l’échelle sociale et pour l’instant, elle ne s’en portait que mieux. « J’ai commencé comme docker y’a peut-être… deux semaines de ça. J’ai plus de temps pour moi, moins d’obligations. » Moins d’argent, aussi, mais c’était le cadet de ses soucis. Elle en avait largement suffisamment pour s’offrir tout ce dont elle pouvait bien avoir besoin et c’était tout ce qui comptait pour l’instant. Les prochaines étapes étaient à envisager, maintenant qu’elle commençait à reprendre le contrôle sur sa routine.

Rosa pince les lèvres. « Aussi, j’ai euh… rencontré quelqu’un. Le dis pas à maman s’il te plaît », qu’elle insiste aussitôt. Vince était au courant de sa relation avec sa mère, mais savoir et en être témoin étaient deux choses différentes. Elle espérait lui épargner la tempête aussi longtemps que possible – indéfiniment, dans l’idéal. « Ça serait cool d’aller prendre un verre à trois, bientôt… t’en dis quoi? » Rosa laisse un petit sourire poindre sur ses lèvres. Il n’y avait plus de raison de ségréguer sa vie personnelle et familiale désormais. Aileas était sa seule famille, quoi qu’on en dise.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Jeu 25 Oct - 19:34
avatar
Messages : 188
Âge : 27 ans
Occupation : Ingénieur en électronique dont le rôle principal est de s'assurer que le matériel de l'équipe d'exploration est en excellent état
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Avatar : Daisy Ridley
Crédits : Feu Ardent (avatar)
Elle voudrait rester plus longtemps dans ses bras, sentir l’étreinte de Rosa, et les disputes qui disparaissent. Les longues années de silence l’éloignent. Elle ne veut pas trop en faire, de peur de sauter quelque chose dans le processus de réconciliation. Et elle respire un grand coup, attrape le mouchoir qu’on lui tend en reniflant, et se mouche tout en soupirant. Vite effacer les larmes ! C’est pas grave d’être dans cet état, mais quand elle voit la posture de Rosa, elle ne peut s’empêcher de l’imiter.

- Je sais pas comment tu fais pour pas pleurer, je vais me mettre en pls dans un coin, et je reviens.

Aileas roule des yeux. La discussion enchaine sur l’avenir de Rosa. Son retour de Keller. Aileas a peu souvent l’occasion de parler avec Rosa et l’épisode de Keller n’a jamais été abordé. Pas plus que les amis qu’elle a perdus. Ce choix de carrière qu’elle entreprend quand elle a déjà atteint un grade important. Aileas essaie de comprendre et imagine les moments d’horreur que sa demi-soeur a traversés. Elle ne peut pas imaginer le pire, si ses proches avaient disparu, Akum son meilleur ami, les gens qu’elle connaissait, ou encore les filles. Et supporter un endroit comme Keller ?

- Je suis désolée d’entendre cela mais si cela peut t’aider à repartir t’as raison de te donner du temps.

Elle ne ment pas.

- Si je peux rendre service ?

Elle ne sait pas comment mais elle veut être présente.

- Et pour Elara ? Il s’est passé quoi ? Vous vous êtes disputées ?

Elle n’a pas croisé la contremaitre depuis un long moment et se retrouve loin d’imaginer les raisons exactes pour une pareille crise. Et pour l’instant elle ne veut pas s’en mêler. Même si laisser parler Rosa n’est pas une mauvaise idée. C’est une facon de revenir dans son existence. Une épaule sur laquelle s’appuyer. Une personne dans son entourage sur laquelle compter. Rosa semble suivre ce même chemin et dans la foulée lui parle de l’homme qu’elle a rencontré.

- Mais c’est super Rosa !

Et elle s’empresse d’ajouter des paroles rassurantes.

- Je dirai rien promis.

Les inquiétudes de Rosa ne sont pas infondées quand on voit comment filles et mère communiquent, et Aileas se sent soudain privilégiée, qu’elle ait voulu lui dire cela. Pour une fois elle n’est plus dans le même panier. Enfin Rosa lui raconte des choses intimes et ne s’étend pas en reproches. Et le fait qu’elle veuille lui présenter est une opportunité inespérée.

- Il s’appelle comment ?

Evidement qu’elle veut le rencontrer. Est-ce utile de le préciser ? Toutefois une pensée obscurcit encore son esprit.

- C’est quand tu veux. Je suis contente que tu me l’ais dit. Vraiment….Mais tu penses que je vais m’entendre avec lui ?

La pensée freinante qui s’empare d’elle, c’est qu’elle n’a jamais réussi à s’entendre avec les gens que fréquente Rosa, ou plutôt qu’elle n’a jamais essayé de faire le moindre effort. Elle a ses propres amis. Et elle s’imagine que peut-être elle ne sera pas à la hauteur.


you stay so fierce
by Wiise
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     Mer 14 Nov - 23:29
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 426
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Elara… un sujet sensible. Rosa avait été moins que compréhensive et elle s’en mordait désormais les doigts, mais elle ne se voyait pas réellement faire le premier pas pour une éventuelle réconciliation. C’était l’un des derniers boulets qu’elle traînait suite à la tragédie, le dernier détail à régler pour réellement passer à autre chose, mais elle n’arrivait pas à se faire à l’idée qu’elle devait piétiner son ego pour, au minimum, envoyer un message d’excuses à la Contremaître. « Ah… t’sais, avec son travail, Elara… ‘fin je pensais qu’elle se battrait un peu pour nous, tu vois. Pour moi, les gens sur Keller. J’ai pas vraiment digéré son vote. Je comprends que c’est partiellement politique, partiellement en voulant pas faire pire, mais sur le coup, avec tous ceux qui ont failli y passer, j’ai pas compris. » À vrai dire, elle avait encore du mal à accepter la décision, elle qui se serait battue bec et ongles pour la peau d’Elara quelles que soient les circonstances. Or, avec le temps, il était devenu clair que la politique était un jeu auquel Rosa serait particulièrement nulle. Elle passe ses doigts nerveusement dans ses boucles brunes dans un tic irrépressible. C’était étrange de parler à Aileas, mais s’il y avait une seule personne sur la flotte à qui elle pouvait tout dire et être justifiée de le faire, c’était bien à elle. Si elle n’avait que hoché la tête par la négative à l’offre de sa cadette, Rosa appréciait plus qu’elle ne le montrait la spontanéité de sa proposition. Peut-être, désormais, que si Aileas pouvait lui rendre service, alors elle l’appellerait en premier plutôt que de la reléguer tout en bas de sa liste.

C’est un petit sourire gêné qu’elle adresse à son interlocutrice au vu de son enthousiasme, un sourire qui se fige dans le visage de Rosa alors que la gêne finit par disparaître. Ça lui fait un bien fou de partager un petit moment candide avec sa demi-sœur, spontané, vrai. Honnête. « Vince », répond-elle alors, baissant les yeux pendant un instant, remontant son pied sur la chaise. Les bras autour de sa jambe, elle pose son menton sur son genou, observant Aileas d’un air léger. « Bien sûr que vous allez vous entendre. Je vois pas comment ça pourrait être autrement. » Là où elle avait su la relation de Khan et Aileas tendue, ou du moins, loin d’être chaleureuse, Rosa ignorait par quelle malchance ils pourraient en venir à ne pas pouvoir se tolérer. Peut-être que c’était justement cette mauvaise expérience qui la faisait douter, mais l’inquiétude de Rosa était ailleurs et pas dans ce qui lui paraissait une évidence. « Il n’a rien à voir avec Khan, promis. » Pas seulement parce qu’elle n’imaginait aucunement Vince lever la main sur elle – certes, l’événement avait eu lieu bien après la fin de leur couple, mais ça pinçait tout de même. « Je verrai pour coordonner avec son horaire, c’est un peu difficile parfois vu qu’il est légionnaire, mais j’aimerais bien que ça soit bientôt. » Du Rosa tout craché, d’expédier, comme si ça sécuriserait cette réconciliation précoce avec Aileas. Pour être sûre d’en profiter au maximum au cas où tout éclate à nouveau.

« Ça me fait vraiment plaisir que tu sois passée. » Elle tenait à le lui mentionner clairement, noir sur blanc, histoire qu’il n’y ait pas d’ambiguïté. « J’regrette d’avoir été si distante pendant tant d’années… je sais même plus qui sont tes potes », fait-elle dans un petit rire doux-amer, mais malgré tout amusé. Ça avait eu le temps de changer depuis. « Tu es encore amie avec Akum? » Pendant de nombreuses années, le secouriste avait été la seule variable commune entre les deux sœurs.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: For trying to step, trying to come incorrect - Rosa     

RÉPONSE RAPIDE