Un peu plus près des étoiles | Vince
MessageSujet: (#) Un peu plus près des étoiles | Vince     Lun 6 Aoû - 23:42
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Hey Vince, Vince ! Ça faisait un bail, comment va ta trogne ? Parait qu'elle était pas top top à voir. » Te glissant au côté des autres joueurs, un large sourire ornant tes babines, les yeux pétillant d'une joie mal contenue, tu posais ta main sur l'épaule du légionnaire sans réellement prêter attention à son jeu. Déjà bien imbibé, bien évidemment pour te donner du courage, tu étais parvenu à te traîner jusqu'à la table du jeu où tu espérais pouvoir jouer de la chance et gagner suffisamment pour régler quelques problèmes que tu avais laissé s'amonceler… notamment les centaines de crédits que tu devais à ton capitaine. Tu logeais toujours dans le Canopus et pour pouvoir pénétrer dans la cabine commune à l'équipage, il te fallait dorénavant être clean de toute dette envers chacun des membres la composant ; si le capitaine te laissait généralement plus de temps pour rembourser, il t'arrivait de devoir passer la nuit au pied du lit d'un de tes collègues, voire de somnoler sur un banc le temps que le travail recommence. « Poussez-vous un peu, faites moi de la place, allez. » Toujours tout sourire, restant aux côtés de Vince, auquel tu offrais une risette dès qu'il tournait un peu trop la tête vers toi, les doigts posés sur le bord de la table. Tu tapotais en rythme en regardant les dernières cartes s'échanger, attendant avec un plaisir croissant, attendant le moment où tu pourrais à ton tour rejoindre la partie. La perte de ses derniers jetons fit décamper un de vos habituels compagnons de jeux et tu t'installais à sa place en te frottant les mains, prêt à laisser les étoiles guider ton jeu et faire en sorte que tu repartes les poches plus pleines que tu ne l'étais arrivé. Toujours tout sourire, que tu offrais sans compter à tes adversaires, tu patientais tandis que les cartes étaient distribuées et que les gens découvraient leur jeu.

Jusqu'ici les résultats furent mitigés pour toi, si tu te sentais en veine, tes premières parties comptabilisant plus de victoires que de défaites, tu sentais que la chance n'allait pas tarder à tourner. La plupart des joueurs avec lesquels vous aviez commencé avaient fini par lâcher la table, tantôt pour rentrer et d'autres préférant s'incliner avant de se retrouver sans plus aucun jeton à pouvoir dépenser. Observant les nouveaux arrivants et les quelques chaises vides, tu plissais les yeux et tu te frottais les yeux en cherchant à peser le pour et le contre. L'esprit en partie embrumé par l'alcool, tu acquiesçais sans réfléchir à la question qu'on te posait. Une nouvelle paire de cartes se retrouvait alors à nouveau face à toi et tu les observais quelques secondes stupidement avant de les prendre, un sourire moins assuré mais toujours présent. Cette fois-ci les étoiles n'avaient pas décidées de te sourire et tu ressentais une crainte probablement injustifiée à l'idée que tu leurs ais trop demandé ce soir. Tu te levais et tu trainais ce qui te restait pour retourner auprès de Vince. « Hey. Tu continues à jouer ? Tu peux m'avancer un peu ? J'ai genre besoin d'un peu pour euh... rentrer dormir. Haha. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Mar 7 Aoû - 13:36
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 56
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Vince n'avait pas perdu de temps en sortant du Regina. En effet, à peine quelques nuits après sa sortie, sa rééducation allant de bon train, mais les médecins ne lui ayant toujours pas donné l'autorisation de reprendre les entraînements, le légionnaire s'ennuyait ferme pendant la plupart de ses journées. Il avait déjà fêté plusieurs fois son prompt rétablissement avec certains de ses amis, car après le deuil, il fallait bien se féliciter d'avoir survécu malgré tout, il avait essayé de ranger un peu la cabine qu'il partageait avec Marcus, avait échoué, puis s'était demandé pourquoi il perdait son temps à le faire puisqu'il avait pour une fois une excuse en or pour ne pas se fatiguer, puis il était rapidement retombé dans l'ennui. Pas étonnant qu'il ai vite trouvé que le meilleur endroit pour s'amuser un peu était ces tables de jeu qu'il affectionnait tant.

Il s'était installé sur son plateau de jeu préféré tout d'abord, serrant des mains connues, saluant les croupiers tout en exhibant ses toutes nouvelles bien que discrètes cicatrices, puis il s'était installé pour commencer à jouer, posant ses jetons fraîchement achetés sur la table. Les parties s'enchaînèrent rapidement, Vince reprenant rapidement la main sur ce type de jeu et réussissant envers et contre tous à conserver ses gains, ou du moins à les récupérer à chaque fois qu'il en venait à les perdre. C'est au cours de ces parties qu'il entendit son nom être prononcé dans la salle, puis qu'une main se posa sur son épaule.

-Coco ! S'exclama-t-il, ravi. Il éclata de rire, déjà joyeux des nombreux verres ingérés. Tu m'aurais vu, je ressemblais à d'la mauvaise purée ! Ils m'ont arrangé comme ils ont pu les gars.

Il appuya la demande de Qordis pour qu'on lui laisse effectivement un peu de place, jusqu'à ce que quelqu'un se désiste et qu'il ne récupère son siège et sa chance de pouvoir jouer. Vince était ravi de croiser son partenaire de jeu ici, dès son premier jour de reprise. Sa présence promettait de bonnes rigolades et éventuellement quelqu'un pour le dépanner s'il tombait à court de chance. D'ailleurs est-ce qu'il ne lui devait pas quelques crédits ? Ou bien c'était lui ? Vince perdait sans cesse le compte, se contentant de donner et de demander sans s'essayer à de savants calculs.

Et en effet, la bonne ambiance resta de mise pendant la partie, malgré les grognements et les abandons des perdants, ou bien les quelques désistement de ceux qui s'étaient suffisamment refait pour dépenser leurs jetons ailleurs. Vince échangeait des plaisanteries avec les uns et les autres, bluffant (mal), essayant de ne pas trop loucher sur les cartes de ses voisins, protégeant son jeu d'un côté sans calculer qu'il l'exposait parfaitement de l'autre, puis finissant par décider de changer de jeu. Un partie de poker menteur, un peu plus loin, lui faisait de l’œil.

-Je vais aller en plumer quelques uns par là-bas, annonça-t-il à Qordis en se levant de table. Comme ça il saurait où le trouver.

Il ne fit que quelques pas vers son objectif avant qu'on ne le rappelle à grands cris, riant à moitié, pour lui réclamer les cartes qu'il avait embarqué dans ses mains. Gloussant de la méprise, il les redonna au croupier en s'excusant avant filer d'un pas plus ou moins assuré vers la table de poker menteur. Son jeu de prédilection. On lui donna un jeu de dés et un gobelet, il testa les deux plusieurs fois pour être sûr de ne pas se faire arnaquer avec des dés pipés, puis il posa ses quelques gains sur la table pour lancer sa participation.

Il aimait ce jeu à cause du bluff, des calculs, des probabilités qui défilaient dans les esprits de tous les joueurs, mais surtout parce qu'il battait toujours son frangin matheux à ce jeu là, ça lui donnait l'impression d'être un peu plus futé que les grosses têtes qui composaient l'entièreté de sa famille. Il avait même apprit à ses neveu et nièce à y jouer, juste pour être sûr que quelqu'un était toujours en train de lui mettre la pâtée. Il joua quelques partie, se remplumant suffisamment pour que lorsque la voix de Qordis l'interpella une nouvelle fois, il n'hésita pas à lui répondre avec un large sourire.

-Quoi ? Mais tu vas pas partir tout d'suite ! J'viens d'arriver !

En vérité, il ne se rappelait pas réellement s'il venait d'arriver ou pas, mais il était sûr de ne pas vouloir que son Coco ne s'en aille immédiatement. Aussi, il lui désigna la chaise libre en face de lui à grands gestes un peu confus avant de reprendre.

-Viens écoute j't'avance seulement si tu fais quelques parties avec moi hein ?

Le marché semblait honnête, il héla même le premier serveur venu pour se resservir une boisson pour lui et pour son meilleur ami du soir. Il sortit de sa poche un tas de jetons qu'il n'avait pas voulu jouer sur la partie, puis les fourra dans les mains de Qordis avant de lui désigner une nouvelle fois la chaise libre.

-T'as pas le choix de toute façon, faut qu'on rattrape un peu mieux le temps perdu ! Alors, comment va le Canopus depuis que je suis parti ?
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Jeu 9 Aoû - 14:11
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
Te souvenir de l'endroit indiqué par Vince sur la suite de son programme relevait plus de la chance que d'une actuelle performance de ta mémoire. La haute taille du légionnaire, couplée à une envie certaine d'aller pisser t'avaient dirigé vers la position opposée de celle que tu aurais pris habituellement, à savoir le bar. « Quoi ? Mais tu vas pas partir tout d'suite ! J'viens d'arriver ! » Parfaitement confus dorénavant, oublieux de la raison de ta venue auprès du géant, tu clignais plusieurs fois des yeux. Il te semblait l'avoir croisé plus tôt dans la soirée pour jouer avec lui. Tu lui offrais un sourire en lieu de réponse, incapable de rétorquer quoi que ce soit au vue de la purée savante qu'était actuellement ton cerveau. Tu suivais ses injonctions un peu confuses et tu allais te poser à une chaise libre un peu plus loin, d'abord dans l'idée de juste te poser pour que le monde cesse d'être aussi mouvant, puis également pour fermer les yeux un instant, sentant une certaine lassitude s'emparer de tes membres. Les dés qu'on déposa devant toi te surprirent donc et tu les saisis machinalement sans réellement comprendre de quelle table il s'agissait. « Viens écoute j't'avance seulement si tu fais quelques parties avec moi, hein ? » Le calcul ne te semblait pas très juste, à quoi bon se faire avancer de l'argent que tu allais lui devoir au triple parce que tu l'avais perdu ? Tu te relevais pour te diriger vers lui, lui signifier qu'au final tu allais bien te trouver un coin tranquille sur un vaisseau qui te permettrait de décuver un peu.

L'alcool semblait émousser tes sens et tu fronçais les sourcils en fixant les jetons dans tes mains et le verre qui s'approchait dangereusement de toi. Tu l'attrapais avec un sourire, persuadé qu'il s'agirait du verre de trop, mais incapable de refuser, tu bus quelque gorgées pour t'hydrater la gorge et faire passer la fatigue qui t'explosait inévitablement lorsque ton foie commençait à éponger l'alcool. « T'as pas le choix de toute façon, faut qu'on rattrape un peu mieux le temps perdu ! Alors, comment va le Canopus depuis que je suis parti ? » S'il n'avait pas le choix, alors tout était réglé ! Tu tâtonnais pour retrouver le siège sur lequel tu te hissais, laissant passer une partie de poker menteur pour observer le jeu. « Ça va ! Je dois un peu d'argent à Krimo et euh, enfin .. un peu, tu vois, genre un peu beaucoup et il veut que je le rembourse fissa... Mais sinon les gens y vont bien, le cap' a trouvé quelqu'un je crois, il est moins souvent dans son siège à regretter sa vie. » Tu te frottais le nez en riant, regardant passer les tours et les bluffs. Tu jouais à tout ce qui te tombait sous la main, mais le poker menteur ne faisait pas partie de tes jeux habituels. Le comptage des points n'était pas ton fort, surtout que tu y arrivais généralement dans le même état dans lequel tu te trouvais actuellement et tu finissais inévitablement par te mélanger les pinceaux. « J'm'attendais à ce que tu ais une tête moins euh... moins bien jolie 'fin tu vois. Z'ont fait du bon boulot. Ch'uis content que tu sois d'jà sur pieds. Tu reprends quand ? Pi ça va comment chez toi ? Tu partages ta cabine avec que'qu'un nah ? »

Lorsque la partie à laquelle tu venais d'assister fut finie, tu repris les dés qu'on t'avait donné et tu plaçais quelques jetons, peut-être trop pour être réellement prudent, mais le surplus que tu venais de récupérer en te faisant avancer par Vince te donnait l'impression d'être en veine. Décidé à gagner plus que devoir quémander de l'argent à ton collègue, tu pariais sur quelques manches gagnantes et une fuite prompte mais tout à fait héroïque avec le plus de jetons que tu pourrais amasser en un temps si court. La réalité était surtout que tu étais bien incapable de suivre les règles et, pour te donner du courage, face aux quelques déconfitures que tu rencontrais à la table, tu engloutissais le contenu de ton verre, préférant te baigner dans l'illusion que tout allait pour le mieux. La chance du débutant – que tu n'étais plus – allait bien finir par te sauver la mise.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Dim 12 Aoû - 1:23
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 56
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Qordis eu l'obligeance de bien vouloir s'asseoir sans protester et vu l'état dans lequel se trouvait Vince, il lui semblait qu'il n'y avait pas meilleure vision que celle des fesses de son ami et camarade d'infortune se laissant tomber sur la chaise en face de la sienne, à la table de jeu. Se faire plumer par des inconnus était une chose, mais par un ami, c'était toujours mieux. L'argent restait dans la famille, en quelque sorte. Une famille constituée principalement d'individu qui se remplissaient les poches pour les vider aussitôt sur une table de jeu. Il tapa plusieurs fois du plat de la main sur la table avec un grand sourire, ricanant sa joie avant d'agiter ses dés dans son gobelets en louchant sur les autres joueurs, dont certains aussi frais que lui.

Il écouta pourtant la réponse à sa question en hochant la tête d'un air compréhensif. Lui-même évitait au plus possible d'emprunter, à par à Marcus, quand il le voulait bien, ou Qordis, qui jouait fréquemment avec lui. En fait, il évitait au possible, mais le faisait quand même. Ça pouvait sembler contradictoire, mais c'était tout à fait logique, dans son esprit. Mais la n'était pas la question. La question. Était. Qordis. Se concentrer sur ses paroles et ne pas se laisser dévier.

-Eh bah c'est le moment de te refaire ! Rugit-il avec enthousiasme.

Les regards appuyés qu'on lui envoya indiquèrent qu'il parlait trop fort. Il se renfrogna et envoya des œillades mauvaises à ses voisins. C'est pas comme s'il fallait beaucoup se concentrer, il n'avait même pas encore lancer les dés.

-Bon tant mieux, un capitaine heureux, ça rend l'équipage plus heureux aussi, approuva-t-il en hocha la tête.

Le signal fut lancé et quelques manches se jouèrent pour le malheur de certains et le bonheur d'autres. Quelques coups de bluff, quelques jetons qui vinrent grossir le rang des siens avant de les déserter sous son regard maussade, mais plein de détermination à les retrouver rapidement, voilà en quoi consistait ces tour. Qordis suivait aussi bien que lui, c'est à dire remarquablement bien si on se mettait de son point de vue, sans doute très moyennement bien si on demandait au croupier et aux autres.

-Me drague pas eh, gredin, gloussa-t-il à sa remarque, ravi de sa plaisanterie. Je suis pas un cœur à prendre !

Il préférait en rire que de devoir redevenir trop sérieux sur le sujet. Les semaines d'immobilisation qu'il avait du subir avait pesé sur ses nerfs, lui qui comptait sur sa soif de vengeance pour contenir la douleur qu'il éprouvait toujours d'avoir perdus tant d'amis, de collègues, ou simplement de civils sous sa responsabilité, dans le Jeanne d'Arc. Il avait été à un cheveux d'y rester, lui aussi. Il faillit s'en vanter, mais même l'alcool ne semblait pas le débrider suffisamment pour qu'il se lance sans crainte sur ce tabou qu'était devenu l'attaque.

-Je reprends dès que c'est possible, on m'a fait sortir, mais on m'a pas encore autorisé à reprendre les entraînements. Pis ouais, ça va chez moi, j'ai décalé chez mon sergent chef quand les bybliens ont débarqué, il pouvait pas me refuser. Au début c'était un peu l'armée là-bas aussi, maintenant c'est plus cool, on se détend !

Ça avait été un peu plus compliqué que ça, en vérité. Marcus avait du mal à tolérer le bordel organisé que Vince répendait soigneusement dans sa cabine et s'amusait à cacher (à ranger, disait-il) les quelques possessions du légionnaire qui était très bien capable de les perdre tout seul.

-Enfin y a d'jà eu des moments gênant. Il se tape une blonde, type haut placé et un soir il a débarqué sans prévenir avec elle alors que j'étais en slip, je vous dis pas la misère, s'esclaffa-t-il, ayant la satisfaction d'entendre quelques rires pour l'accompagner autour de la table.
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Mar 21 Aoû - 16:29
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
L'éclat de voix de Vince te fit tressaillir à ton tour. Le réflexe premier fut de te demander si tu avais commis une bourde et tu lançais un regard nerveux autour de toi pour t'assurer que tout était en ordre. Les regards outrés et mauvais qui se dirigeaient vers ton ami te permirent cependant de te rasseoir plus sereinement dans ton siège. « Bon tant mieux, un capitaine heureux, ça rend l'équipage heureux aussi. » Ça lui donnait surtout autre chose à faire que surveiller les aller et venus de tout le monde et d'être constamment sur le dos de toute personne qui faisait l'erreur de regarder dans sa direction. Tu acquiesçais avec véhémence aux paroles du légionnaire, le regrettant presque aussi tôt tant tu avais l'impression que le fond de tes dents émettait un clapotis.

Tout se passait trop vite, tu avais du mal à suivre et tu jouais sous le coup de l'habitude en observant le regard de ton voisin de table. Plus heureux de tes réussites, très hasardeuses, que déçu de tes défaites, tu avais l'impression de briller fort et même la pile de tes jetons diminuant ne parvint pas à entamer ta bonne humeur. « Me drague pas eh, gredin. » L'idée ne te serait jamais venue à l'esprit. Enfin, tu ne voulais pas le vexer, Vince restait un bel homme, mais tu n'étais pas dans ce genre de choses... tu n'avais rien contre ce genre de choses, tu étais adepte comme tout un chacun de tout ça mais... « Qordis » Que tu ne peux t'empêcher de lui rappeler, persuadé qu'il était tellement fait qu'il en avait oublié ton prénom. Vince était probablement « Je suis pas un cœur à prendre ! » Tu abandonnais un moment la partie, sous les protestations de tes voisins plus frais et plus pressés que toi de jouer alors que tu gardais tes dés en main. « Ah ouais ? C'est qui ? J'connais ? » Aussitôt les paroles sorties de ta bouche que tu les avaient oubliées alors que ton voisin te rappelait à l'ordre pour te signifier que c'était ton tour.

Tu acquiesçais à chacune des paroles du légionnaire, souhaitant te montrer positif sans être tout à fait sûr de comprendre tous les tenants de la conversation. Déjà, Vince était sorti du Regina et avait emménagé avec quelqu'un pour laisser sa place aux bybliens. Tu n'avais pas encore réellement pris le temps de discuter avec la plupart d'entre eux, te contenter de leur filer un coup de pattes lorsqu'ils avaient l'air d'en avoir besoin sans réellement prolonger la conversation bien loin. « Enfin y a d'jà eu des moments gênant. Il se tape une blonde, type haut placé et un soir il a débarqué sans prévenir avec elle alors que j'étais en slip, je vous dis pas la misère. » Tu connaissais ça, surtout parce que vous partagiez déjà vos couchettes dans le Canopus et il était généralement nécessaire d'aller voir ailleurs si l'on souhaitait « inviter » quelqu'un. Les situations gênantes étaient cependant parfois provoquées volontairement, soit par lassitude de l'équipage, soit par esprit de vengeance très mal placé.

Tu te rends compte qu'on a passé ton tour lorsque ton voisin de droite joua une deuxième fois sans que tu ais eu le temps de lancer les tiens propre qui étaient toujours sur la table. Tu gardais les mains sur tes jambes en observant le tour recommencer jusqu'à que quelqu'un te tapote sur l'épaule et te demande si tu comptais continuait de participer ou s'il pouvait prendre ta place. De bonne grâce, tu t'extirpais de ton siège pour lui laisser la place, agrippant quelques jetons que tu trouvais placé devant toi et qui étaient donc devenus les tiens par la force des choses et tu allais t'écrouler contre Vince à côté, t'appuyant en partie sur son siège et en partie sur son épaule pour observer le reste de la partie. « T'm'aurais manqué, p'tain. » Tu tentais de te redresser. « P'tain fait chier ces chaises. » Tu cherchais derrière toi le dossier de la tienne et tu grommelais en rencontrant le vide. « T'as l'air d'bien d't'débrouiller, tu gagnes. » Ton regard était posé sur ce que tu pensais être les dés de Vince. « Les étoiles sont 'vec toi. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Sam 6 Oct - 13:22
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 56
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Fier de sa blague, Vince gloussa pendant une bonne trentaine de secondes avant de retrouver le sérieux suffisant pour enchaîner sur la partie. Son ami Coco ne semblait pas en avoir saisi toute la drôlerie et se contenta de lui rappeler son nom, pour une raison mystérieuse, quoi que Vince ne fut pas certain qu’il lui parlait à lui. Il faut dire que les autres joueurs n’arrêtaient pas de lui filer des coups de coude et de le rappeler à l’ordre pour qu’il n’oublie pas son tour, peu d’entre eux connaissaient son prénom, sans doute, ça devait être pour ça.

La question suivante lui passa complètement au dessus de la tête, ses yeux ayant du mal à faire le point et ses oreilles ne pouvant se concentrer sur plusieurs personnes à la fois. Ses capacités d’attention n’étaient plus au plus haut de leurs performances, ce soir, et ce depuis un bon bout de temps. Il préférait s’assurer que son voisin ne mentait pas lorsqu’il annonça une combinaison un peu trop forte pour être crédible. Du moins il le pensait. Il jeta un regard confus au reste des gobelets de dés, ses yeux faisant la navette entre chaque pour essayer de se rappeler combien de dés il restait à chacun. Peine perdue, bien entendu. Il relança donc un niveau au dessus, s’attirant un regard mauvais, mais personne n’osa le traiter de menteur non plus. Il y avait beaucoup de monde à la table et beaucoup de dés entre les mains des joueurs.

Soulagé, il enchaîna donc tout naturellement avec la description de sa lente reprise et une anecdote amusante sur sa cohabitation avec son supérieur direct. Il y avait encore quelques cafouillages, il y avait encore quelques gênes et incompréhensions, mais globalement, ça se passait bien. À part quand il se faisait jeter dehors pour laisser Marcus profiter d’une soirée avec sa blonde. Avec un peu de chance, bientôt il pourrait demander à Rosa de lui faire une petite place chez elle, pour ce genre d’occasion. Et puis même s’il n’y avait pas trop de place, c’était pas bien grave. Enfin déjà il fallait qu’il lance la machine et il n’était toujours pas sûr de savoir quand ni si c’était vraiment une bonne idée de le faire.

Il se leva à demi lorsque Qordis se fit prendre la place par quelqu’un, prêt à en découdre si jamais on lui volait la place sans son consentement, malgré le fait que la pièce tanguait largement trop pour garantir son efficacité, mais il se laissa lourdement retomber sur sa chaise en voyant que le changement de joueur avait été effectué dans le consentement mutuel. Bien vite, il dû soutenir le poids de Qordis du sien puisque celui-ci s’affala à moitié contre son épaule, lui envoyant des relents de boisson alcoolisée dès qu’il ouvrait la bouche pour parler, un défaut qu’ils devaient sans doute partager, en toute honnêteté.

-C’est sympa d’ta part, tu m’aurais manqué aussi. ‘Fin j’s’rais mort, mais t’as pigé, gloussa-t-il finalement.

Quant à ses dés, ils étaient pas trop mauvais, assez bons pour bluffer les autres, pour lui donner de bonnes probabilités de combinaisons fortes avec les autres, mais il suffisait d’une erreur d’excès de confiance pour qu’il perde la bonne avance obtenue. Il loucha donc encore un moment sur ses dés avant de les cacher avec le gobelet prévu à cet effet en essayant de retenir les différentes annonces qui fusaient les unes après les autres.

-J’vais t’dire, c’est l’habitude, y a du hasard, mais y a l’habitude, le tout c’est d’pas s’laisser distraire. Compte bien les dés et les dés te mentiront pas, faut leur parler, mais pas trop en dire, et faut pas oublier de bien secouer au moment d’lancer ! Marmonna-t-il avec un sérieux soudainement retrouvé, malgré le peu de sens que faisait son discours. R’garde, je sais que ce malandrin va mentir quand ça sera son tour et j’aurais p’u qu’à ramasser la mise.

Il n’en avait aucune idée, mais la chance souriant aux imbéciles, il traita effectivement son voisin de menteur, invitant tout le monde à dévoiler ses dés, observant les jeux des uns et des autres avant de lever le poing et de rafler le tas de jetons qu’il venait de gagner, le sourire d’une oreille à l’autre.

-Râlez pas, j’suis légionnaire, j’suis forcément cocu ! Lança-t-il alors que les autres joueurs étaient visiblement déçus.

Il s’esclaffa une fois encore de sa propre blague, puis se leva, oscillant légèrement avant de retrouver son centre de gravité, ramassant ses jetons qu’il fourra dans ses poches avant de laisser sa place à quelqu’un.

-Viens on va jouer au babyfoot, on sera plus au calme. J’me rappelle plus, j’te dois des trucs ?

Il se gratta le côté du nez, un peu à côté d’une de ses récentes cicatrices, en se dirigeant vers le babyfoot, libre à cette heure du soir. Dans son état actuel, privilégiant les trajectoires courbes que les lignes droites, il n’arrivait plus à se rappeler où en était leur dette. Rien de bien urgent entre eux, mais c’était toujours bien de savoir où ils en étaient. Ça lui ferait un problème en moins à devoir discuter avec Rosa, s’il réussissait à en faire sa moitié.

-Roh mon Coco, lança-t-il brusquement, abattant ses paluches sur le cadrant du babyfoot qui protesta sous le choc. Faut qu’je lui dise qu’elle me plaît, cette femme. J’suis passé trop près d’la mort pour vouloir avoir ce genre de regrets ! Je prends les rouges.
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Mer 24 Oct - 19:15
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
Vince babillait sans que tu n'essaies de comprendre le sens entier de ses phrases, trop occupé à phaser sur le gobelet sous lequel il cachait son jeu. Pour faire bonne figure, tu acquiesçais tout de même de temps en temps lorsqu'il parlait pour ne pas le blesser, c'était ton topain quand même. « Râlez pas, j'suis légionnaire, j'suis forcément cocu ! » Dans un reniflement tu cachais un ricanement qui pointait le bout de son nez – qui dû plus ressortir comme un reniflement avorté – et tu te reculais à moitié, te retenant au dossier de la chaise de votre voisin – ou à son bras – pour ne pas t'écrouler tandis que Vince effectuait des gestes trop larges pour que tu puisses en enregistrer l'ampleur sans plisser les yeux. « Viens on va jouer au babyfoot, on sera plus au calme. » Tu opinais doctement alors que tu lui emboîtait le pas, impressionné par la rectilignité de sa démarche. Les dents du fond qui baignaient et avançant un peu plus vite que d'habitude pour ne pas tomber et t'emmêler les jambes, tu le dépassais un moment et tu t'arrêtais brusquement pour qu'il te dépasse. « J'me rappelle plus, j'te dois des trucs ? » Tu t'humectais les lèvres, essayant déjà de comprendre ce que l'autre pouvait te devoir et tu t'y reprendre à deux fois avant que la phrase entière ne fasse le tour de ton esprit embrumé par les vapeurs de l'alcool. « Huh. » Tu reniflais et imitais le gestes de Vince en te frottant le côté du nez. « J'ai tes jetons. » Ce qui pour toi voulait absolument tout dire, sans rien vraiment signifier et ce qui t'avait semblé être un instant de génie disparut face à l'allégresse enfantine qui étreignit ton cœur alors que vous arriviez en vue du babyfoot.

A moitié affalé sur les quilles, parce qu'il fallait dire que le sol était un peu trop ondulé à ton goût, tu plissais les yeux pour observer la couleur de tes joueurs. « Roh mon Coco. » Tes yeux quittèrent les petits personnages pour se poser sur Vince et il te fallut presque loucher pour qu'il cesse de trembler. « Faut qu'je lui dise qu'elle me plaît, cette femme. J'suis passé trop près d'la mort pour vouloir avoir ce genre de regrets ! » Vince était quelqu'un de bien mais d'un peu trop éduqué et articulé pour le Qordis de cette heure de la nuit et tu le fixais un long moment d'un air un peu benêt. « A qui ? » Tes yeux cherchaient déjà autour de vous une donzelle qui aurait pu taper dans l’œil de ton topain. Une fulgurance te fit stopper de dévisager le décolleté d'une quadra' un peu plus loin – fallait pas gêner Vince dans sa drague post-trauma – et tu attrapais une des balles que tu laissais tomber dans un coin du baby-foot. « Oh, atta, j'vais la reprend', faut qu'on l'mette au milieu su'les p.. pieds. » Tu plongeais tes doigts au milieu des petits bonhommes, l'autre main toujours agrippée à une quille pour pas t'écrouler au milieu des joueurs à force de te pencher et tu essayais d'attraper le ballon.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Sam 3 Nov - 13:59
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 56
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Les paroles autant que les pas des deux hommes semblaient suivre des cheminements approximatif, grandement guidés par l’alcool qui, comme souvent, s’improvisait cerveau secondaire pendant le temps qu’il passait dans l’organisme de Vince. Ses pensées avaient du mal à suivre un fil conducteur, ce qui était pour le moment une très bonne chose car une fois braqué sur une idée, il avait du mal à s’en défaire dans cet état, par simple amplification de son acharnement naturel. Pour le moment, sa seule envie était de jouer au babyfoot avec son pote, c’est pour quoi il dirigea toute son énergie et sa concentration à rejoindre l’objet qui tanguait un peu dans le fond de la salle.

Une fois devant, il essaya de remettre un sens sur sa précédente question, puis sur la réponse que Qordis correspondante. Il avait ses jetons. Oui, ça lui paraissait juste, il ne savait pas exactement quoi faire de l’information, mais il lui semblait que pour le moment, c’était une très bonne chose, alors il approuva fortement de la tête avant de s’arrêter brusquement à cause de son oreille interne qui lui soufflait que le sol risquait de se rapprocher dangereusement vite s’il continuait. Une pensée en entraînant une autre, il se mit à penser à Rosa et se demanda s’il ne serait pas une excellente idée de lui envoyer un message, puisqu’il venait d’en parler.

-Mais si tu sais, Rosa, une petite brune heu... s’impatienta-t-il en cherchant d’autres mots pouvant la décrire.

Il abandonna bien vite quand son attention fut détournée par Qordis qui laissa tomber la balle, lui arrachant un ricanement bête alors qu’il suivait vaguement la trajectoire. Puis, se rappelant son devoir de légionnaire et son serment d’aider les autres (les aider ? Les protéger ? Il n’était plus vraiment sûr mais il était soudainement pétrit de bonnes intentions) il s’appuya lui-même sur le rebord du terrain pour essayer d’attraper la balle. Bien entendu, les choses n’étant jamais faciles, il ne réussit qu’à la pousser vers Qordis avant de se coincer la main sous l’un des joueurs qu’il avait malencontreusement fait tourner pendant qu’il essayait d’attraper la balle.

-P’tain d’merde, gronda-t-il en essayant de tirer.

Tirer lui semblait pour le moment la méthode la plus efficace, en effet, mais il ne réussissait qu’à s’enfoncer un peu plus les pieds du joueur dans la main, puisque celui-ci s’était visiblement pris d’affection pour lui. Il lui fallu trente bonnes secondes à jurer, tirer, insulter le joueur et déplacer sans le vouloir le babyfoot avant d’enfin comprendre comment s’en défaire et de s’arracher à l’étreinte du joueur auquel il venait visiblement de briser le cœur.

Il secoua un instant sa main en fusillant le plateau du regard avant de la masser aléatoirement avec l’autre en grommelant encore quelques menaces et autres imprécations contre la famille du bonhomme de plastique. Il reprit ensuite les poignées en main, laissant traditionnellement l’une d’entre elle sur celle du goal pour ne pas qu’elle y bouge, plus par habitude que par réelle stratégie.

-Pas d’roulette ! Prévint-il. C’triché.

Ça aussi c’était plus par automatisme qu’autre chose. Il risquait d’en faire de toute façon.

-Pis t’emmerde pas, balance la balle au milieu !
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Mer 14 Nov - 20:02
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Mais si tu sais, Rosa, une petite brune, heu... » Tu fronçais les sourcils, ne comprenant pas réellement pourquoi Vince commençait à te parler de filles et surtout de Rosa, si ce n'était pour venir te réclamer de l'argent. Tu ne lui avais pas répondu avant que tu avais les jetons ? C'est que tout commençait à s'embrouiller dans ta tête. « La Rosa à qui j'dois d'l'argent ? E't'as dit qu'chose ? » Tout occupé à trifouiller pour atteindre la balle des doigts, tu la vois passer devant ta main et tu tentes d'un rapide mouvement qui se voulait fluide de la coincer au passage, ne réussissant qu'à frapper la tête d'un bonhomme du coude et te coincer la main sous ses potes vengeurs. Un glapissement de douleur t'échappe et tu couines alors que tu essaies de glisser  les carpes en dehors de l'emprise un peu trop grande qu'avait le jeu sur toi. « P'tain d'merde. » Tu grognes en réponse tout en continuant d'essayer de retirer frénétiquement ta main de l'emprise du baby-foot, ne réussissant qu'à accentuer la douleur alors qu'il semblerait que Vince s'appuyait sur la barre de l'autre côté pour récupérer sa propre paluche. Un complot des nains, une alliance sordide contre deux braves gars qui n'avaient rien demandé de mieux que de jouer avec eux. Ce fut au final Vince qui parvint à vous libérer après une lutte acharnée et tu enfonçais ta paume à moitié dans ta bouche pour suçoter la peau à vif et creusée par la pression des joueurs.

Autour de vous, quelques personnes vous observaient avec un air mi-catastrophé, mi-fasciné et tu détournais le regard pour chercher la balle des yeux. Celle-ci avait re-glissé toute seule sur le terrain, probablement poussée par les gestes frénétiques de l'un de vous deux sur les manettes et se retrouvait coincée devant ton goal. Essayant un coup d'éclat pour la renvoyer vers le milieu, tu ne pus qu'observer avec horreur la balle tomber dans le goal et offrir ainsi un point gratuit à Vince. « C'tait voulu. » Tu t'essuyais la main sur ta veste pour enlever toute trace de bave et de salive avant de reprendre la balle que tu lançais au milieu du terrain. Une main sur le goal et l'autre sur la barre du milieu, tu essayais déjà de bloquer l'avancée de Vince. « On parie qu'chose ou on joue pour d'rien ? » Tu proposais plus par acquis de conscience que parce que tu ne savais pas. Il était probable que vous auriez oublié le montant ou tout simplement la mise avant la fin du match, mais c'était pour le sport : on joue toujours mieux quand on a quelque chose à perdre.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Jeu 15 Nov - 0:06
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 56
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Tiens ! Il devait de l’argent à Rosa ? Sans doute que Vince pourrait le regagner pour elle du coup, puisqu’ils étaient là ! Mais c’était encore Qordis qui avait ses jetons non ? Il ne s’en souvenait plus et bien vite il eu un problème plus pressant à régler : sa main coincée dans le babyfoot en compagnie de celle de Coco alors qu’ils essayaient d’attraper une balle. Décidément, il était bizarre ce babyfoot, y avait forcément un truc pas net avec. Leurs mains finalement libérée, Vince eu le loisir d’insulter le terrain de jeu dans sa barbe, puis de rappeler la seule règle qui comptait avant de serrer les poignées qui lui permettrait de contrôler les joueurs, sans prendre garde aux témoins qui regardaient la scène avec intérêt.

Dès que la balle fut en jeu, il essaya par réflexe de tirer dedans pour la mettre dans les buts adverses, mais loupa absolument tout et eu quand même la satisfaction de la voir filer à grande vitesse dans les buts de Qordis, lui laissant un point gratuit et parfaitement non mérité. Parfait, ça commençait bien.

-Fais gaffa patrecoincer la main, réussit-il à dire laborieusement, inquiet de le voir aller chercher la balle dans les buts.

La catastrophe fut évitée pour cette fois et une remise en jeu plus conventionnelle fut faite, donnant la satisfaction à Vince de pouvoir tirer un grand coup dedans et l’envoyer rebondir un peu partout sur les parois et les joueurs du terrain, sans vraiment distinguer lesquels étaient à qui.

-Jte parimèj ton, proposa-t-il, son attention toujours fixée sur la balle qui allait beaucoup trop vite.

Avec un peu de chance, il allait pouvoir récupérer les jetons qu’il avait donné à Qordis, puis les offrir à Rosa. C’était certain qu’elle pourrait pas dire non à sortir avec lui s’il lui ramenait ses jetons, il en était persuadé. Elle le verrait comme un héro, c’était sûr. Il était déjà un héro de toute façon, un putain de survivant, il avait plein de cicatrices pour le prouver.

Cependant, ces pensées dangereuses ne le menèrent pas très loin à cause d’une protestation de plus en plus présente de son organisme sur sollicité. Il avait beaucoup trop bu, son estomac commençait à lui en vouloir de ne pas être resté assis sur une chaise, plutôt que de s’être levé et de se balancer devant un plateau de babyfoot qui tanguait décidément beaucoup trop. Il réussit par hasard à tromper la vigilance du gardien que contrôlait Qordis, se prit lui-même un but juste après, mais grimaçait de plus en plus.

-P’tain Coco, jmsens pas bien, dit-il alors que même sa tête commençait souffrir.

Ses mains lâchèrent les manettes, l’une pour s’accrocher au rebord de l’objet et mieux se soutenir, l’autre pour se poser sur son ventre alors qu’il sentait sa bouche se faire envahir par une quantité de salive bien trop grande pour être honnête. Ça sentait pas bon. Quelques secondes, ça sentait encore moins bon, puisque Vince s’était plié en deux pour vomir le contenu liquide de son estomac par terre avant de chanceler un instant et de tomber lui-même sur le côté, miraculeusement loin de sa flaque de vomi. Il ferma une seconde les yeux avant de les rouvrir, le souffle court.

-Ça va mieux, marmonna-t-il.
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     Ven 16 Nov - 21:53
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 178
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
La sollicitude de Vince te fait chaud au cœur et tu opines vivement du chef pour le rassurer. Le geste n'est cependant pas une bonne idée, tu sens tes dents du fond qui baignent et glougloutent avec chaque mouvement de tête. Tu décides alors de la bouger la moins possible dans l'espoir d'arrêter la nausée et l'envie croissante de rendre au monde tout cet alcool que tu as déjà ingurgité. Les mouvements de la balle n'aidaient d'ailleurs pas et il te fallait te forcer à garder les yeux grands ouvert pour te concentrer sur quelque chose. Tu avais l'impression d'être dans un vaisseau à pleine vitesse avec la gravité qui avait pété et le pilote – généralement toi – qui avait sûrement oublié que faire des roulements n'était pas la meilleure idée. « P'tain Coco, j'me sens pas bien. » Tu marquais un autre but, sans adversaire, avant de te rendre compte que tu jouais seul. Relevant la tête pour demander ce qui se passait, tu te rends compte que tu fais face à un Vince qui avait semble t-il disparu. Bah c'était pas sympa ! Vexé, tu remarquais un point pour appuyer ta supériorité que semblait avoir remarqué ton pote en prenant la tangente, tu t'appuyais sur le babyfoot pour souffler lorsque tu aperçus grâce à une meilleure concentration – une chose à la fois, surtout dans cet état – la main appuyée sur le rebord.

Ah, si il était là, juste penché.

Pressé de voir ce qui semblait tant intéresser Vince – ou pour lui venir en aide, genre s'il avait perdu quelque chose ou que ses nouvelles cicatrices l'handicapaient – tu contournais le babyfoot. T'étais un gars bien Qordis, prêt à venir en aide à qui en avait besoin, sauver la veuve, l'orphelin, les topains blessés, les gens bourrés, un vrai philantrope ! « Ça va mieux. » Tu fronçais le nez. L'odeur du vomi te donna un haut le cœur qui faillit te faire l'imiter. Tu posais une main sur l'épaule de Vince, pour l'instant l'homme de la situation étant donné que ton ami était malade. « Huh. Euh... tu veux qu'j'te ramène chez toi ? Ou aller aux toilettes ? » Les gens vous observaient d'un air à la fois navré et dégoûté et tu n'attendis pas la réponse de ton topain pour lui attraper le bras et le tirer vers la sortie. « T'besoin d'aide ? » C'était probablement toi qui en avait le plus besoin, mais l'ébriété t'empêchait de te rendre compte de ton état. « Je crois qu'y z'ont pas trop aimé ça, on va pas trop r'v'nir 'ci p'dant qu'eques temps, hein ? » La fuite fut courageuse, rapide – de ton point de vue – et sûrement très peu héroïque et une fois dans les couloirs du Tiantang, il te fallu utiliser le mur pour te soutenir et différencier ta gauche de ta droite. « C'par où la maison? »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Un peu plus près des étoiles | Vince     

RÉPONSE RAPIDE