bitch better have my money / ql
MessageSujet: (#) bitch better have my money / ql     Lun 30 Juil - 22:38
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 383
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
En mettant de côté les circonstances qui l’avaient menée à prendre cette décision, la rétrogradation professionnelle que Rosa s’était elle-même imposée était l’une des meilleures choses qui lui soient arrivées.  Sa connaissance accrue du système de fonctionnement de la douane et des docks rendait son travail aisé avant même qu’elle ait réellement recommencé. Encore en arrêt de travail pour quelques jours, l’ancienne douanière avait néanmoins fait un détour par les docks qui étaient sa deuxième maison pour revoir quelques visages connus et plaisanter sous le voile dramatique qui se dissipait lentement, mais sûrement. Le Jeanne d’Arc n’était pas encore retourné en service, cloué au Colossus 5 jusqu’à l’éventuelle reprise des échanges avec Keller – ce n’était pas pour autant qu’il n’y avait rien à faire. L’étonnamment longue liste d’arriérés aurait sans doute l’occasion d’être raccourcie grâce à cette retraite temporaire forcée du vaisseau commercial, malgré les dockers qui se traînaient les pieds, faute d’être soumis à une véritable urgence. Les superviseurs faisaient preuve d’indulgence devant ce ballet qui manquait assurément de nerf, pardonnant aisément la mollesse des employés encore éprouvés. Son compte en banque qui fond à vue d’œil ne l’empêche pas de promettre une tournée à leur prochaine sortie, une habitude qu’elle avait prise avec les douaniers qui étaient sous ses ordres à l’époque et de laquelle elle ne semblait pas pressée de se défaire.

C’est une silhouette bien connue qu’elle finit par apercevoir du coin de l’œil, et elle ne peut faire autrement que d’y voir un signe du destin. Elle manquait d’argent – ou du moins, c’était une question de temps avant que la situation soit critique – et elle avait prêté à Qordis une somme assez intéressante pour qu’elle souhaite la récupérer plus tôt que tard, désormais. « Yo, Qordis! » Elle hèle le copilote, sourire aux lèvres, refermant la distance entre eux à petites foulées rapides. « Qu’est-ce que tu fais dans l’coin? M’dis pas que t’es venu parier ta paye, quand même? » L’ancienne douanière demeure souriante, même si les commissures de ses lèvres prennent une torsion gentiment moqueuse. Elle n’était pas sans connaître le vice de l’homme pour le jeu de hasard, puisqu’elle avait le même; ils jouaient d’ailleurs régulièrement ensemble, partageant victoires et déceptions sans la moindre amertume. L’un et l’autre s’étaient déplumés mutuellement à de nombreuses reprises sans rancune – ça faisait partie du jeu, après tout. « T’as une minute? » fait-elle enfin sans vraiment attendre de réponse, amenant l’homme dans un coin moins passant. Les mains dans les poches, c’est désormais une expression bien moins avenante qu’elle affiche sur ses traits fatigués. « J’déteste avoir à te collecter, mec, tu l’sais, mais… » Il y avait toujours un mais. « … quand j’vais r’prendre le travail, j’aurai plus les mêmes moyens. Tu penses que tu s’rais en mesure de m’rembourser un peu plus vite? » Sans doute n’aurait-elle pas dû jouer aux créanciers dès le départ, mais à voir les intérêts exorbitants que certains Stellariens n’avaient aucun scrupule à coller à un simple emprunt, c’était bien plus tentant de trouver des amis à qui quémander un peu de crédits. Pour le meilleur et pour le pire.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Lun 30 Juil - 23:11
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Yo, Qordis ! » Tu t'arrêtais et tu te tournais, tes mains aux doigts frétillant le long de tes jambes et tu retenais à grandes peines un soupir de soulagement en voyant la silhouette de la douanière. Tu lui rends son sourire, tes yeux s’étrécissant presque de joie de la voir te rejoindre et tu glisses tes mains dans les poches de ton uniforme. « Qu'est-ce que tu fais dans l'coin ? » Tu haussais les épaules. Le Jeanne d'Arc cloué sur le Colossus et le retranchement des stellariens te gardait coincé en dehors du cockpit et tes journées de travail te semblaient bien moins intéressantes maintenant que ton équipe était obligée de s'occuper sur d'autres vaisseaux, sur d'autres manœuvres et tu voyais avec le temps défilant tes pensées tournées vers tout sauf ce qui aurait dû t'intéresser. On laissait couler, persuadé que le retour du JA avait affecté tout le monde et que les réactions se définissaient différemment d'une personne à l'autre. Tu te contentais de sourire et d'hausser les épaules, plus pressé de te débarrasser des curieux qu'à remplir leur écuelle. « M'dis pas que t'es venu parier ta paye, quand même ? » Tu hésitais à reproduire le schéma que tu répétais inlassablement depuis des jours, répondre par l'affirmative sans t'avancer, éviter la conversation, puis tu finis par hausser une épaule. « Nah, à moins qu't'ais une table à m'proposer ? » Te trouver une excuse pour parier, sentir tes tripes se nouer et attendre dans l'expectative le résultat, bon ou mauvais peu t'importait.  « T'as une minute ? » Tu clignais des yeux, la bouche légèrement entrouverte pour mieux respirer, tu opinais tout en laissant ton sourire s'agrandir. « Pour toi ? Toujours. » Que tu réponds tout de même en lui emboîtant le pas, vos positions s'inversant, tu sens que quelque chose ne va pas te plaire et tu fronces sensiblement les sourcils.

« J'déteste avoir à te collecter, mec, tu l'sais, mais... » Oh. Oh. Tu te pris à regretter au final d'avoir accepté de suivre Rosalija et tu pris une légère inspiration. Tu avais de l'argent, tu venais d'en emprunter à ton capitaine avec la promesse de ne pas jouer quelques jours, le temps de gagner suffisamment pour le rembourser. Promesse que tu ne tiendrais probablement pas jusqu'au bout, mais tu espérais au moins pouvoir honorer assez rapidement la seconde partie du contrat. Tu t'humectais les lèvres et tu observais autour de toi en passant d'un pied sur l'autre. « Maintenant ? Genre maintenant maintenant ? » Tu passais une main devant ta bouche et l'autre dans tes cheveux, suivant la ligne de ton crâne pour s'accrocher à ta nuque. « Tu... l'aurait fallu voir avant, parce que tu vois... 'fin.. j'ai besoin de fric aussi. » Tu pouvais la rembourser, d'au moins une partie suffisante pour qu'elle aille voir ailleurs quelques temps, mais … cela ne réglerait pas le problème de tes autres créanciers et tu ne pouvais pas constamment compter sur l'aide de May ou de ton cap' pour pouvoir t'aider à maintenir la tête hors de l'eau. Il allait falloir que tu joues pour te permettre d’accroître ton pécule et pouvoir rembourser dans les temps tous ceux à qui tu avais promis quelque chose dans les prochains jours. « Tu as besoin de combien là, maintenant ? J'ai un peu d'argent de côté. » Il allait falloir négocier avec May pour qu'elle t'avance de l'argent, que tu expliques à ton logeur que tu avais dû te séparer d'une partie de ton argent et surtout à certains de tes créditeurs que tu allais avoir un ou deux jours de retard le temps de récupérer la somme. « Tu préfères pas que je te paie un verre ? Non ? Pour euh, discuter au moins de ça. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Mar 7 Aoû - 22:16
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 383
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Ça lui faisait mal d’entendre la générosité de Qordis, toujours prêt à accorder une seconde, une minute, une heure de son temps sans rien attendre en retour sinon la même politesse. Mal, parce qu’elle venait les mains pleines de mauvaises nouvelles, l’âme torturée par le pot qui suit les fleurs qu’elle lui avait envoyées auparavant sous la forme de crédits remboursables a rythme raisonnable, lentement, sachant qu’elle pouvait compter sur lui pour tout lui remettre éventuellement. Maintenant? qu’il lui demandait et si l’intention avait bel et bien été de lui demander de régler la note dans l’immédiat ou dans le futur proche, elle sent ses entrailles se nouer, submergée par les remords d’acculer le copilote au pied du mur sans le moindre préavis. C’était un hasard fortuit qui l’avait mis sur son chemin, sans quoi elle aurait sans doute préféré faire le tout dans les règles de l’art. « Euh, ben, pas maintenant maintenant, mais, ‘fin, plus tôt que tard quoi, tu vois c’que j’veux dire… » balbutie-t-elle finalement, l’air embarrassé, pinçant les lèvres et passant nerveusement ses doigts dans les boucles de ses cheveux. Elle pouvait difficilement le forcer à rembourser de l’argent qu’il n’avait pas sous la main. Malgré tout, il lui propose de rembourser une partie, même si son regard, sa manière de se porter, l’expression de son visage hurle me fais pas ça; Rosalija détourne le regard, se sentant soudainement envahie d’une grande culpabilité. Ce n’était pas à elle de se sentir mal, pourtant, mais elle n’y pouvait rien – elle demandait rarement quoi que ce soit à quiconque et de toute évidence, elle avait choisi un bien piètre moment pour venir régler ses comptes. « J’ai b’soin de rien, t’inquiète, je euh… j’suis encore sur mon salaire de sergent le temps que mon congé maladie se finisse. J’peux p’t-êt’ voir pour l’étirer un peu, sûrement que je pourrai aller me chercher quelques jours… » avance-t-elle. Son médecin ne pourrait certainement pas lui refuser ça, après ce qu’elle avait vécu, quelques jours de repos de plus pour passer à travers trois semaines d’angoisse dont elle trimballerait les séquelles toute sa vie. Elle-même était persuadée que de retourner au travail était la meilleure façon de se sentir mieux rapidement – s’occuper l’esprit, reprendre du service, partager de bons moments avec les autres gars des docks – mais s’il le fallait, elle tirerait profit de toute source d’argent possible, même si c’était à la limite de l’éthique.

Il lui propose un verre et elle balaie la gentillesse de la main dans le vide entre eux deux. Il redoublait de bonté et ça donnait la nausée à Rosa, qui ne pouvait faire autrement que de se sentir comme la vilaine dans cette histoire. « Non, non absolument pas, t’as l’air d’avoir besoin de ce fric plus que moi pour l’heure », qu’elle se justifie, tentant de rattraper le coup. « Enfin, j’dis pas non pour le verre, j’ai sûrement un fond de vodka qui traîne quelque part chez moi, si ça t’tente… » Elle aussi savait tendre la main, même si c’était maladroit, pas spécialement bien avisé, peut-être, mais c’était le mieux qu’elle puisse faire dans l’immédiat – à part faire preuve d’indulgence.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Mar 7 Aoû - 23:01
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Euh, ben, pas maintenant maintenant, mais 'fin, plus tôt que tard quoi, tu vois c'que j'veux dire. » Non, à vrai dire pas vraiment. Tu préférais penser par échéance concrète, quelque chose qui te donnait une marge de manœuvre et des deadline à respecter, savoir exactement où tu en étais. Tu n'étais pas très doué pour comprendre exactement où se trouvait la limite entre le « ça passe » et « c'est trop tard ». Tu acquiesçais cependant, fronçant sensiblement les sourcils avant de te mettre à sourire. Tu sens qu'elle est aussi embarrassée que toi et cela te met mal à l'aise. Elle ne devrait pas l'être. Est-ce que tu ratais quelque chose ? « J'ai b'soin de rien, t'inquiète, je euh... » Tu l'écoutais avec attention, opinant sensiblement lorsque cela s'y prêtait. Les gens revenus de Keller avaient ce regard un peu hanté de ceux qui avaient vu plus qu'ils ne l'auraient dû. Tu ne saurais pas vraiment dire si c'était là la tension, l'idée d'être abandonnés sur la station, en plein milieu hostile au vue des événements qui avaient secoué le Jeanne d'Arc, ou s'il s'agissait surtout d'une peur viscérale qu'entretenait la fédération envers la Belle.

Tu n'étais pas un amoureux transi de Keller et tu voyais de bons côtés à chacune des options qui s'étaient ouvertes à toi. Lorsque tu te trouvais sur la flotte, certains aspects de la vie de la station te manquaient, l'alcool, les jeux, les paris, l'adrénaline. Lorsque tu y étais c'était la relative sécurité, la tranquillité et ne pas avoir à garder un œil attentif en permanence par dessus ton épaule pour t'assurer qu'un tablier rouge ne te suivait pas. Non pas que tu ais grand chose de sain à leur offrir. Non. Toi, ce qui te faisait rêver, c'était l'espace. La maison, ton cœur était pour les étoiles et la sensation grisante de vide et de silence qui accompagnait inévitablement le décollage. Tu sentais que cela manquait à certains des membres de l'équipage du Canopus qui avaient décidé de rester les pieds cloués sur le Colossus, notamment sur les docks.

« Non, non absolument pas, t'as l'air d'avoir besoin de ce fric plus que moi pour l'heure. » Gêné, tu acquiesçais. Inutile de le nier. « Ch'ais pas si j'en ai plus b'soin qu'toi, Rosa, mais j'en ai euh.. vraiment besoin là. 'fin, je vais essayer de euhm, faire avancer la machine, d'accord ? Pour t'rembourser rapidement. Ch'uis désolé. » Tu frottais tes yeux, tes deux pognes cherchant à effacer l'image douloureuse d'une Rosa mal dans sa peau. « Enfin, j'dis pas non pour le verre, j'ai sûrement un fond de vodka qui traîne quelque part chez moi, si ça t'tente. » Tu l'observais un moment, cherchant à savoir si la proposition était de toute bonne foi ou s'il s'agissait à son tour de tenter de rattraper le coup. Tu lui offrais finalement un sourire ravi. « Yep, ça m'tente t'jours, t'me connais ! Si t'veux, j'peux chercher une autre bouteille, 'fin... qu't'utilises pas ta bouteille pou'moi. » Tu regardais derrière toi, avant de te retourner vers Rosa, pointant du pouce vers les vaisseaux amarrés un peu plus loin. « Ou y'a l'Canopus s'tu préfères. 'fin. J'veux dire... » si jamais tu préfères que je ne m'incruste pas chez toi.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Mer 22 Aoû - 22:25
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 383
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Le malaise était palpable. Rosa ignorait comment elle pourrait se défiler ce cette situation, qu’elle avait pourtant créée, regrettant désormais d’avoir placé un gars comme Qordis dans une situation pareille. Un gars toujours prêt à aider, toujours de bonne humeur, jamais chiant. L’inverse d’elle, en somme – c’était sûrement pour ça qu’elle l’avait en haute estime, qu’elle l’appréciait autant, et surtout, qu’elle se sentait si mal. La compréhension du copilote devrait la rassurer, mais ça ne fait qu’empirer son impression d’être devenue un bully bien malgré elle. Elle ouvre la bouche pour parler avant de se raviser, laissant plutôt échapper un gémissement embêté entre ses dents serrées; sa main frotte nerveusement son avant-bras comme pour soulager une urticaire psychosomatique passagère causée par la gêne. « Ben, je sais pas, je veux pas te forcer à prendre des risques idiots non plus… » fait-elle d’une petite voix. Elle n’était pas sotte – elle savait que pour la rembourser sans s’endetter auprès de quelqu’un d’un peu moins scrupuleux, Qordis allait devoir jouer, même si ça n’était pas la meilleure façon de s’assurer un rendement positif. Les crédits ne faisaient pas qu’apparaître dans les comptes. Il fallait les gagner, d’une façon ou d’une autre.

L’invitation ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd, de toute évidence, et elle ne réprime pas un sourire bref, un peu crispé, mais qui démontre un certain soulagement. S’il acceptait, c’était qu’il n’était pas si fâché que ça contre elle; que sa contrariété était tout aussi passagère que la sensation désagréable de démangeaison qui persistait sur son bras. Balayant l’air du revers de la main, insistante, elle interrompt Qordis involontairement en réitérant son invitation. « Non, je t’invite, je te dois bien ça, pis ça nous fera l’occasion de discuter. On peut même jouer aux dominos. Sans mise », précise-t-elle avec un sourire en coin, un peu espiègle. Considérant le prix dérisoire qu’elle déboursait pour son alcool, inviter quelqu’un de temps en temps ne la ruinerait certainement pas. Jetant un coup d’œil sur son terminal, Rosa pointe aussitôt les docks des navettes – s’ils se dépêchaient, ils pourraient prendre la navette vers l’Argus One et s’éviter une marche conséquente.

« C’possible que ma coloc’ arrive éventuellement, elle devrait finir son quart bientôt », réalise finalement Rosa lorsqu’ils approchent de la cabine de la brune, après un rapide coup d’œil sur son terminal. Elle hausse les épaules alors que la porte glisse sur son rail, lui accordant l’accès à son appartement. « Elle est sympa, je sais pas si tu la connais, Ana qu’elle s’appelle. C’est une milicienne, mais elle est pas trop coincée. » Elle ricane, invitant Qordis à prendre place sur une chaise. La cabine n’avait rien de luxueux, et était sans doute trop petite pour accueillir deux personnes confortablement à long terme. L’avantage, dans leur cas, c’était qu’elles avaient des horaires opposés la plupart du temps, leur permettant de profiter d’un peu de répit en l’absence de l’autre. « Vodka? » Ce n’était pas de l’alcool fin, loin de là, un distillat kellari qui tordait les entrailles et brûlait la gorge, mais c’était ce qu’elle avait et ça ferait sans doute largement l’affaire. Elle avait posé la question, mais le verre était déjà versé et elle avait tendu les deux doigts de l’alcool fort à Qordis sans lui donner le temps de protester. « J’y pense. » Elle reprend après avoir trempé une première fois ses lèvres dans son verre, comme si ça lui donnerait du courage. « Et si on disait… d’ici trois semaines tu m’as remboursé à peu près la moitié de ce que tu me dois pis… on voit à ce moment-là pour le reste. Ça t’irait? » La discussion était gênante, mais la perspective de se retrouver sans le sou l’était tout autant, sinon plus.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Jeu 23 Aoû - 20:46
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Ben, je sais pas, je veux pas te forcer à prendre des risques idiots non plus... » Tu manques de lui rétorquer qu'il n'y avait pas vraiment de risques très malins, uniquement un peu plus réfléchis que le reste, mais tu te contentes de faire un grimace comme emphase. Tu pourrais lui donner une partie de l'argent que tu lui dois, ce serait une bonne chose à faire, mais ni la plus sûre, ni la plus intelligente. Les autres ne s’embarrasseraient pas trop de scrupules pour te rappeler à l'ordre et tu es persuadé que Rosalija ne tomberait pas aussi bas que te foutre une raclée pour impayé. « Non, je t'invite, je te dois bien ça. » Tu ne comprends pas où elle te doit quelque chose, si dans l'histoire quelqu'un doit quelque chose à quelqu'un c'est bel et bien toi. Rosalija ferait une bien piètre redresseuse de fonds. « P'tain, t'inquiète pas donc tant, y a pas d'mal, faut l'dire quand t'b'soin d'qu'chose. » Que tu lui réponds avec un sourire. Son malaise accentuait le tien et rendait votre discussion plus gênante qu'autre chose. « pis ça nous fera l'occasion de discuter. » Ta risette augmente, ravi de la tournure des événements. Tu pourras peut-être te délester d'un peu de ton argent et espérer que Vince, par exemple, accepte de te prêter temporairement quelques crédits pour pouvoir te débarrasser d'un nom sur ta liste. « On peut même jouer aux dominos. Sans mise. » Tu comprends bien qu'une blague vient d'être énoncée, mais ne saisissant ni les tenants, ni les aboutissants, tu te contentes de l'observer avec curiosité. « Aux quoi ? C'quoi ? » Que tu finis par lui demander en lui emboîtant le pas en direction des navettes. Cela t'éloigne un peu de l'endroit où tu avais prévu de te rendre, mais tu aurais l'occasion de repasser au retour, c'était ce que tu préférais te dire pour l'instant.

Tu te contentes de suivre Rosalija sagement, peu habitué à traverser les couloirs de l'Argus, tu te sens un peu déplacé. Tout en essayant de ne pas paraître trop curieux, tu te glisses à sa suite dans la cabine et tu restes dans un coin, les mains dans les poches de ton pantalon. « J'connais une Anastasia dans la milice, mais j'croyais qu'le habitait sur l'Colossus. » Tu vas te poser à l'endroit indiqué, détachant ton propre terminal de ton bras pour le glisser dans une des poches de ta veste d'uniforme, tu lui offres un sourire de remerciement. « J'peux t'aider pour qu'chose ? » Tu n'as que le temps de lui demander avant de te retrouver avec un verre entre les mains. Tu observes avec curiosité le liquide transparent, ravi de sentir à l'odeur forte d'alcool qu'il s'agit d'un de ces horribles mélanges de Keller. Un sourire tordu pour Rosa accompagné d'un remerciement et tu t'enfiles une gorgée. Le fond de tes gencives se crispent face à la brûlure de l'alcool et c'est surtout l'habitude d'avoir été élevé à ce genre de tord-boyau qui t'empêche de tousser tout ce que tu venais d'ingurgiter. « Ca t'irait ? » Tu te passes une main sur le côté du visage, clignant des yeux plusieurs fois. Tu préfères avoir des dates buttoirs comme cela, qui te permettent de calculer exactement ce que tu dois où, quand et comment. « Ouaip', ç'me va. C'te dérange si j'mets un rappel sur mon terminal ? » Tu lances un regard autour de toi pour voir où poser ton verre, tout en pointant du doigt ta poche où tu avais glissé ton Charlie. « Ou j'l'ferais p'us tard s'tu veux. » Tu as l'impression d'être extrêmement discourtois lorsque tu consultes ton terminal en présence de proches ou d'amis. Probablement dû à plusieurs remarques faites il y a quelques années, tu essaies au possible de laisser ton terminal loin de tes yeux et de tes mains lorsque tu es occupé avec quelqu'un. « 'tout cas c'chic d'ta part d'm'laisser d'temps. Ch'uis désolé, Rosa. J'f'rais au p'u vite. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Lun 3 Sep - 21:31
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 383
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
« Tu sais pas c’est quoi les dominos? » qu’elle s’étonne, avant de se rappeler que tous n’avaient pas eu l’occasion d’avoir des parents terriens. Rosa avait toujours gardé l’ensemble, rangé dans un petit sac en faux velours, et il ne manquait miraculeusement aucune pièce dedans. Elle l’avait surutilisé avec Aileas, du temps où elle était gamine et qu’elle n’avait pas d’imagination pour inventer un nouveau jeu pour occuper sa demi-soeur. Dur de dire si elle s’en rappelait, la gamine, des soirées entières qu’elles avaient pu passer à se concentrer sur les pièces en plastique. Même petite, Aileas avait réussi à surpasser le niveau de Rosa, ce qui n’avait pas manqué de l’irriter, et causé une diminution dramatique de leurs séances de dominos. « C’est un jeu avec des plaquettes en plastique avec des points qui représentent des chiffres, pis… » Elle s’interrompt. « Meh, laisse. C’dur à expliquer comme ça. » Elle hausse les épaules; si Qordis insistait, elle sortirait peut-être le jeu une fois à la cabine, mais autrement, elle devait admettre qu’elle n’avait que plus ou moins envie d’enseigner les règles à quelqu’un, surtout pas avec la promesse d’un verre qui tenait dans l’air. Ça deviendrait vite confus.

« Ouais, ouais, c’bien elle », que confirme la brune, le ton surpris. « On fait coloc à cause de cette histoire de Bybliens. Elle a laissé sa cabine. » Temporairement, certes, mais la résultante était qu’elle se devait de partager son espace avec quelqu’un sur une base quasi constante, et elle ne s’imaginait pas faire la même chose avec qui que ce soit d’autre. Rosa sert rapidement un verre à Qordis, balayant poliment sa proposition de l’aider d’un geste de la main, avant de clore pour de bon le sujet de la dette du copilote. Un arrangement qui semblait faire son affaire, et qui ne déplaisait pas non plus à l’ancienne douanière – tout le monde était donc heureux et le dossier était clos, relégué au second plan de la discussion. « Non, bien sûr, vas-y », qu’elle le rassure, et elle accorde un peu de temps à son interlocuteur pour qu’il puisse s’affairer. Refuser aurait été idiot, surtout quand le résultat de l’action l’avantageait indéniablement. « Alors, l’travail? » qu’elle lui demande, consciente qu’il s’agissait parfois d’un sujet sensible dans les circonstances. Avec le remisage du Jeanne d’Arc, les choses étaient chamboulées, les horaires autant que les équipages et les affectations, et ça touchait tout le monde, qu’on veuille se l’admettre ou non.

Rosa retire ses bottes d’un geste habile, en deux coups de pieds bien placés, peu soucieuse de les laisser traîner en plein milieu du peu d’espace dont elle disposait. Une gorgée de tord-boyaux plus tard, elle repose son regard sur Qordis. S’il pouvait seulement apprendre à faire un budget et à se réserver une portion raisonnable de crédits pour jouer, sans doute aurait-il évité la situation et la conversation déplaisante qu’ils avaient dû avoir. Or, elle ne lui ferait pas l’affront de lui donner des conseils, ni même de lui faire des remontrances. D’une main, elle attrape une petite bouteille contenant des cachets blancs anonymes, en avalant deux aidés d’une lampée de son verre, dans une grimace. « C’presque impossible, mais les comprimés goûtent pire qu’la vodka. »




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Mer 5 Sep - 18:10
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« T'm'expliqueras p'us tard alors. » Toujours ouvert aux nouvelles découvertes et aux nouveaux jeux, tu l'invitais pourtant à poursuivre ses explications par curiosité polie. L'espace avait probablement augmenté de manière drastique les différences de culture entre les personnes et d'autres sous-cultures s'étaient développées et avaient créé une espèce de chauvinisme parfois sanglant. Cependant, il fallait également te rendre à l'évidence, tu avais une faible culture générale et tu n'avais jamais cherché à combler ce vide en bouffant tant et plus de ce que pouvait te proposer la flotte. C'était un sentiment que tu partageais avec certains des anciens pirates et tous ces traînes-tuyaux qui venaient des recoins les plus crades de la galaxie. Le fosse se creusait entre ceux qui savaient et ceux qui n'avaient de toute façon que leur savoir-faire à dipenser.

« Elle a laissé sa cabine. » Ravi de pouvoir compter une relation commune avec Rosalija, tu t'étais légèrement redressé. « Ah ! Oui, j'vois ok ! Elle avait l'air 'ssez déprimée la dernière fois qu'j'l'ai vue. » Juste après le Jeanne d'Arc, l'ambiance parfois glauque de l'attente avait rendu certains peu agréables à côtoyer. En dépit de cela, tu n'as aucune intention de relancer le sujet avec Rosalija qui a elle même souffert de l'attaque du vaisseau, d'une autre manière certes que ceux dont il fallait toujours récurer les tripes dans les allées, mais pour une stellarienne, plus haute gradée de la douane à ce moment là présente sur Keller, l'expérience a dû être éprouvante. En témoigne sa récente démission. Tu t'empresses de marquer les échéances dans ton agenda et tu laisses à nouveau ton terminal glisser dans une des poches de ta veste.

« Alors, l'travail ? » Tu hausses les épaules. Avec le Jeanne d'Arc cloué au sol pour l'instant, tu avais été réaffecté au pilotage d'autres types de navettes. Avec le sur-effectif dans certaines zones en attendant de savoir quoi faire réellement des membres habituellement affectés aux douanes et aux vaisseaux quittant la Flotte, l'ambiance était devenue morne et un peu tendue par l'ennui global. « Mort à en faire jouir un nécrophile. On s'croirait dans une rue où on a vu un Hurleur, s'tu vois c'que j'veux dire. » Tu suis du regard les mouvements qu'elle opère, ses bottes qui rejoignent le milieu de la cabine étriquée, les cachets qu'elle extirpe de son tiroir. « Ma m'man les mettait parfois dans un dessert pour qu'ça passe mieux. Ou les émiettait, t'vois ? » Tu ne lui ferais pas l'affront de lui dire que les médicaments ne faisaient rarement bon ménage avec l'alcool, mais tu n'étais ni sa mère, ni une personne qui pouvait décemment se le permettre étant donné ton hygiène de vie. Dans tous les cas, tu ne pouvais pas deviner ce qu'étaient réellement ces comprimés qui pouvaient tout aussi bien être une quelconque drogue dont elle avait besoin pour passer outre les dernières semaines terribles. Tu reprends une gorgée du tord-boyau et tu t'humectes les lèvres pour ne pas en perdre une goutte. « D'coup t'vas faire quoi quand t'vas reprend'l'travail ? T'vas rester 'ci d'ailleurs ? » Les trajets que tu devais faire depuis que tu avais été réaffecté te bouffaient du temps et de l'énergie, rendant le tout particulièrement insupportable.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     Lun 17 Sep - 22:25
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 383
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Rosalija lâche un petit éclat de rire, bref et concis, à l’expression imagée de Qordis – qui avait au moins le mérite d’être claire, même si l’ancienne douanière n’était pas sûre d’apprécier son humour à sa juste valeur. Le caractère cru de la blague, en d’autres circonstances, l’aurait probablement gênée, mais il n’en était rien à cette occasion. « Ça m’dit un truc, Hurleur », qu’elle mentionne enfin alors qu’elle se met plus confortable, peu soucieuse de mélanger deux types de médication bien différents, même si les deux aidaient à apaiser les maux de l’âme. « C’pas un gang? » Elle s’interroge tout haut, sans vraiment attendre de réponse, consciente qu’elle aurait peut-être dû mieux retenir le nom puisqu’il lui inspirait quelque chose d’assez sinistre.

Le conseil maternel était, en revanche, quelque chose qui lui était tragiquement familier. Rosa décoche à Qordis un petit sourire, teinté d’un brin de nostalgie, alors qu’elle termine son verre, comme pour chasser l’arrière-goût amer des cachets poudreux. Il était une fois, elle avait surpris son père à employer la même tactique à de nombreuses reprises, soucieux de mettre un peu de baume sur un moment désagréable causé par la maladie, quelle qu’elle soit. « Papa faisait la même. C’tait facile d’le griller parce que j’avais droit à de la mousse au chocolat que quand j’avais des médocs à prendre », qu’elle conte, la voix douce, un peu amusée, aussi. C’était un vieux souvenir, mais il était vif, comme si c’était hier – ou alors embelli par les trop nombreuses fois qu’elle l’avait fait rejouer dans sa tête au fil des années. « J’associe encore ça au fait d’être malade, étrangement. Une fois mon ex avait la grippe et il a pas pigé pourquoi j’lui ramenais de la crème au chocolat. J’sais pas, à mon sens, j’allais toujours mieux après en avoir mangé alors… » L’habitude; le réconfort de quelque chose qui gardait la mémoire de son père vivante, le bonheur de se dire qu’il avait laissé une marque indélébile sur l’esprit de sa fille unique. « En plus il a l’allure du mec qui bouffe du verre cassé pour petit-déj’ sans broncher, mais j’suis sûre qu’il a fait semblant d’être malade au moins quelqu’ fois pour que j’lui en ramène. »

Un petit rire amusé, une autre rasade de tord-boyaux dans leurs deux verres, une conversation cordiale et légère comme on n’en faisait plus assez dans ces temps troubles et qui avait un effet salvateur sur Rosa. Quelque chose entre la normalité et la banalité qui faisait qu’elle se sentait bien, indubitablement. Qordis lui renvoie sa question et elle hausse les épaules, laissant échapper un son d’hésitation, de réflexion superficielle. « J’ai d’mandé à rester assignée au Jeanne d’Arc. Elles avaient pas d’raison d’refuser, pis j’m’en voudrais de tourner l’dos à tout le monde. J’connais l’vaisseau, l’monde qui bosse dessus… » En somme, la situation était gagnante pour toutes les parties impliquées. Ce serait d’autant plus dur de travailler sur un vaisseau si meurtri, parmi un équipage décimé, mais elle ne se voyait nulle part ailleurs, en partie par piété professionnelle, mais aussi par égoïsme. « Pis eh, j’pourrai garder un œil sur tes dépenses comme ça, crois pas qu’tu pourras y échapper », qu’elle le taquine, faisant référence à la propension du copilote à parier un peu plus que le capital disponible.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: bitch better have my money / ql     

RÉPONSE RAPIDE