can't be mad at you (elarson)
MessageSujet: (#) can't be mad at you (elarson)     Sam 3 Fév - 21:23
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t90-space-oddity-ela http://beyond-earth.forumactif.com/t121-drowned-in-moonlight-ela En ligne
Messages : 496
Âge : 34 ans.
Occupation : récemment nommée contremaître de la flotte, et donc conseillère de l'amirale mugheri.
Habitation : l'argus one, qu'elle retrouve après l'avoir quitté pour le colossus de nombreuses années.
Arrivée : depuis 2201, il y a 26 ans.
Avatar : sarah gadon.
Crédits : moi (avatar) (signature)

can't be mad at you

« We are all mistaken sometimes; sometimes we do wrong things, things that have bad consequences. But it does not mean we are evil, or that we cannot be trusted ever afterward. »
Elara avait encore du mal à assimiler tout ce qu'il s'était passé la veille. La nuit, elle n'avait pas fermé l'oeil : les images de l'émeute tournaient en boucle dans son esprit. Elle revoyait les gens se battre et s'insulter. Ceux à terre qui regrettaient déjà leurs actions, ceux debout qui profitaient de la situation. Il y avait eu des gens censés qui s'étaient vite écartés et d'autres, comme elle, qui avaient été noyés au milieu de la cohue. Si ça n'avait été pour ses proches, la blonde s'en serait sortie avec bien plus qu'une foulure et quelques bleus. Elle avait eu de la chance quelque part, finalement. Car si Elara s'était retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment, elle avait aussi eu le luxe de pouvoir compter sur une poignée de personnes bien intentionnées et droites. Comme Syjad et Orson vers qui elle se dirigeait le coeur lourd en cette fin de journée. Elle n'avait eu le temps de rien faire pour la simple et bonne raison que depuis la veille, son poignet lui faisait souffrir le martyr. La nuit blanche (ou presque) qu'elle avait passé avait certes été due aux souvenirs glaçant de l'émeute, mais la douleur l'avait aussi gardée éveillée une bonne partie de la nuit. Elara avait été tentée, alors, d'envoyer quelques messages nocturnes à ses meilleurs amis pour s'occuper mais Minnie travaillait deux fois plus pour rembourser la bague qui trônait toujours à son doigt, offerte quelques jours plus tôt, et Rhil avait été également victime de l'émeute. Alors la blonde, au lieu de déranger ceux dont le sommeil était précieux, s'était contentée de fixer le plafond de sa cabine de représentante déléguée un tantinet trop grande pour une brindille solitaire. Lorsqu'elle l'avait habitée avec son ex-mari, il y avait d'abord eu la joie d'avoir un logement si grand et si spacieux puis il y avait eu l'appréhension de se retrouver entre ces murs qui s'apparentaient à l'époque à ceux du Lady Grace à ses yeux. Aujourd'hui, quand Marcus ne partageait pas ses nuits elle avait froid, ici. Et cette insomnie avait ravivé des souvenirs douloureux qu'elle aurait aimé étouffer entre les bras du légionnaire.

La matinée, elle l'avait passé sur le Regina Mercy entre examens et attente avant que le verdict ne tombe et qu'on ne lui prête gracieusement une attelle pour son poignet. Elle l'avait foulé, savait exactement comment car il lui suffisait de fermer les yeux pour être hantée par l'émeute. Le fautif, c'était Orson. Mais elle ne pouvait pas sciemment lui en vouloir car jamais il ne l'aurait fait intentionnellement : il s'était contenté de secourir Syjad, et ça, elle ne pouvait pas le lui enlever. Puis le reste de la journée elle l'avait passé auprès de Rhil, arrêtée par le médecin quarante-huit heures pour reposer son poignet meurtri. Mais malgré tout, elle ne pouvait s'ôter de la tête les deux pirates, l'inquiétude au coeur. Elle les connaissait suffisamment pour les savoir parfois trop fiers -souvent trop fiers- pour aller se faire soigner comme deux stellariens ordinaires alors sur le chemin du retour elle décida de passer brièvement par le vaisseau qu'ils habitaient avec leur équipage loyal. Il lui avait fallu des mois, même des années, pour apprivoiser l'équipage tout entier après avoir scellée son amitié avec le capitaine. Elara s'approcha de leur emplacement, remarquant Dax et Zayn jouer à un jeu de cartes autour d'une table de fortune. Elle leur lança un sourire chaleureux, ceux dont elle avait le secret, et les salua avant de leur demander simplement Je viens voir Orson et Syjad, ils sont à l'intérieur ? Dax acquiesça d'un signe de tête, sans lâcher ses cartes des yeux visiblement bien concentré mais il daigna tout de même lui répondre. Oui m'dame. Enfin, Orson. Syjad s'est tiré j'sais pas trop où. Elle soupira, un brin déçue de ne pas avoir les deux sous la main mais remercia quand même les deux pirates avant de monter dans le vaisseau, Zayn s'exclamant derrière elle que Dax venait de tricher et qu'il lui ferait la peau. Cela lui arracha un sourire, si au départ elle avait eu du mal à se faire à leur spontanéité, aujourd'hui elle appelait ça tout bonnement de la "fraicheur". Une fois à l'intérieur du vaisseau, elle se dirigea naturellement vers l'endroit qui servait de salle commune et où elle les trouvait généralement mais s'arrêta dans l'encadrement du passage puis frappa trois coups sec sur le mur en métal. Hey. glissa-t-elle doucement en apercevant la silhouette d'Orson se tourner vers elle. Je tombe mal ? Juste pour s'assurer qu'elle ne dérangeait pas. C'est qu'Elara n'annonçait jamais ses venues sur leur vaisseau, elle passait souvent en coup de vent, la plupart du temps pour être sûre qu'ils ne manquaient de rien. Souvent pour échanger aussi, les deux étant curieux d'en apprendre plus sur la flotte, son histoire, son fonctionnement. Et puis simplement parce qu'au fond elle les appréciait. C'était un duo étrange, mais une fois en confiance ils étaient plus loyaux que la moitié des hommes de la flotte alors les avoir dans son cercle d'amis était une chance dont elle avait pleinement conscience. Je passais prendre des nouvelles... puis elle précise après l'émeute. Et pour les remercier aussi, de s'être interposés.

Colossus, 1er février 2227, 19h15.
Elara parle en 996699
Dax parle en 006699

(c) DΛNDELION


.


SHE WAS BRAVE, NOT BECAUSE SHE WASN'T
SCARED BUT BECAUSE SHE WENT ON SO STRONGLY
☾☾ DESPITE THE FEAR ☾☾


eux:
 
MessageSujet: (#) Re: can't be mad at you (elarson)     Sam 24 Fév - 15:43
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t94-orson-fire-blood#170 http://beyond-earth.forumactif.com/t132-orson-not-your-kind-of-people#471
Messages : 66
Âge : 40 ans
Occupation : Docker
Habitation : Colossus 5
Arrivée : 2217
Pseudo : Metalotroll
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Avenged In Chains

« [color:796f=006699]Orson, t’as bes… » Dax ne s’attendait sûrement pas à ça. A deux centimètres de sa face, s’abat la balle que tu ne cesses de balancer contre le mur depuis plusieurs minutes. Il te lorgne, l’air décontenancé. Bon dieu ce que tu as en l’air en colère. Le regard assombri par la rage, les sourcils froncés, une gueule de six pieds de long. «[color:796f=006699] Putain mec, je voulais t’aider. Bordel. Tu fais chier Orson. » Dax et son à peine mètre septante, Dax et sa carrure de microbe, Dax et sa soudaine supériorité t’énerve au plus au point. Ce que tu ne donnerais pas pour te battre avec. Putain. Ton air se renfrogne davantage – si cela est réellement encore possible. « [color:796f=006699]J’imagine que t’es pas vraiment partant pour une partie de carte, hein. » Tu te contentes de le fixer, ce qui, après de longues secondes le fait soupirer. « [color:796f=006699]Je pensais pas que c’était possible que tu deviennes encore plus imbuvable que d’habitude. » Cette fois-ci, la balle que tu as récupérée vient s’écraser en plein dans la face de Dax. Il jure, t’insulte par de nombreux noms d’oiseaux avant de sortir du vaisseau, toujours en marmonnant à quel point tu l’emmerdes. Tes traits se dérident enfin, la scène t’arrachant un léger sourire. Ca a sans doute été l’évènement le plus divertissant auquel tu as eu droit depuis hier. Et hier, bon sang, on peut dire que pour être divertissant, ça l’était. L’émeute avait remué toute la Flotte. Et toi, tu y avais définitivement fichu en l’air ton genou. Impossible de bouger depuis – au moins, c’est ce que le doc voulait, non ? Tu repenses à Keikwan ayant soudainement apparu parmi la foule. Il n’avait pas réellement eu le temps de t’engueuler mais tu sais qu’il l’aurait fait s’il avait pu. Tu soupires longuement. Mates d’un air contrarié la guibolle en tort. C’est elle, la raison à ta mauvaise humeur à toute épreuve, à tes nerfs écorchés vifs. Tu as l’air d’un chien prêt à mordre. Tu ne saurais ce qui est le pire dans cette situation : la douleur ou l’immobilisation. Tu parierais sur la deuxième – la première, ça fait un moment que tu as appris à vivre avec.

Tu tends l’oreille en entendant une voix féminine au-dehors – ni Dax ni Zayn ne pourraient atteindre ce timbre, même si tu as un doute pour le premier. Tu ne perçois pas ce qu’il se dit mais reste attentif, ayant arrêté de balancer cette pauvre balle contre la paroi du vaisseau. Si au moins tu savais lire, ça au moins, ça aurait pu te tenir occupé. Bon sang. Tu soupires doucement avant que ton intérêt ne soit capté par les trois coups délicats contre le metal. Ton expression change à peine, si ce n’est qu’une pointe d’étonnement s’y lit désormais. Elara ? Elle doit chercher Syjad. Tu les sais grands amis ou tout du moins bien plus proche que tu ne peux l’être de la femme. En même temps, on ne peut pas dire que tu te sois lié d’amitié avec bon nombre de personnes, contrairement au capitaine. Tu laisses échapper un léger grognement en secouant la tête pour lui signifier qu’elle ne dérange pas. Après tout, ce n’est pas comme si tu avais grand-chose d’autre à faire. Elle te déclare ensuite la raison de sa venue. Ton visage se détend un peu. Quelque part, au fond de ta large poitrine, tu es touché par ce geste. Ca te fait un peu marrer intérieurement aussi, de voir la blonde garder un œil sur une bande d’anciens pirates tels que vous. Tes pupilles la détaillent un instant, s’arrêtant sur l'atèle qu’elle porte au poignet. « Hm… » L’index de ta dextre se lève vers son membre blessé. Tu ne fais pas attention au fait qu’elle fait peut-être allusion à vos propres peines, notamment à ta jambe toujours étendue, dans une vaine tentative d’apaiser la douleur. « Qu’est-ce t’as foutu ? » Tu renifles peu gracieusement, te remémorant les évènements de la veille. Tu ne percutes même pas sur le fait que c’est toi qui as causé cette blessure en t’élançant soudain dans la mêlée, afin d’offrir ta protection à un Syjad n’en ayant pas réellement besoin. Tu te rappelles simplement de l’avoir vue se faire quasiment prendre en otage, d’avoir tenté de l’aider sans y parvenir, ton genou usé jusqu’à la corde te rappelant sciemment qu’il n’était plus opérationnel – en tout cas, pas pour ce genre d’élan de bravoure. « Tu… t’en es bien sortie. » Ajoutes-tu en opinant doucement du chef, sous-entendant que vu les circonstances, Elara aurait sans doute s’en ramasser bien plus dans la gueule – ce que les gens peuvent encore être plus abrutis qu’à l’ordinaire, une fois coincés dans l’effervescence d’une émeute.


only pain... all in vain +
The day you get to the point. All illusions are lost. The problem is you, becoming so cold. Just wanted to be good. Just wanted to be gold. Just wanted to be god. Just wanted to be. Take all, fear none. Wake up, go strong.
MessageSujet: (#) Re: can't be mad at you (elarson)     Sam 10 Mar - 17:11
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t90-space-oddity-ela http://beyond-earth.forumactif.com/t121-drowned-in-moonlight-ela En ligne
Messages : 496
Âge : 34 ans.
Occupation : récemment nommée contremaître de la flotte, et donc conseillère de l'amirale mugheri.
Habitation : l'argus one, qu'elle retrouve après l'avoir quitté pour le colossus de nombreuses années.
Arrivée : depuis 2201, il y a 26 ans.
Avatar : sarah gadon.
Crédits : moi (avatar) (signature)

can't be mad at you

« We are all mistaken sometimes; sometimes we do wrong things, things that have bad consequences. But it does not mean we are evil, or that we cannot be trusted ever afterward. »
Orson grogne, secoue la tête et si elle ne le connaissait pas, elle l'aurait certainement pris pour un ours. Du genre de ceux qu'elle avait vu dans de vieux films terriens. Surement que beaucoup s'arrêtaient à son apparence brutale sans se soucier du garçon sous la bête. Elara avait la chance de l'avoir aperçu, souvent, et cela n'avait que renforcé leur relation sans jamais égaler celle qu'elle entretenait avec Syjad. Le bouclé avait une place spéciale dans son coeur : celle d'un frère perdu qu'elle aimait autant que son propre sang. Alors elle sourit, la blonde, s'avance puisqu'elle déchiffre le grognement du pirate en un "rentre" plus ou moins silencieux. Y'a un sourire qui vient se peindre sur son visage, satisfait, comme si quelque part elle avait craint d'être renvoyée chez elle d'un signe de main agacé. Mais il n'en est rien, sans surprise, et elle vient poser son sac sur la petite table ronde comme si ce vaisseau c'était un peu le sien. Elle n'a pas le temps de plus expliquer la raison de sa venue que le pirate pointe déjà son poignet, un sourcil arqué. Un Hm... interrogateur lui échappe alors elle relève son poignet comme pour l'examiner elle-même. Qu’est-ce t’as foutu ? Et son regard s'éloigne de son attelle pour se diriger vers Orson. Comment ça, qu'est-ce qu'elle a foutu ? Il lui faut un temps d'arrêt pour se rendre compte que peut-être qu'il n'en sait rien. Trop pris par l'effervescence de l'émeute pour faire attention autour de lui. Attention à elle. Alors elle ne sait pas trop quoi lui répondre et reste interdite, doit-elle lui avouer qu'il en est le responsable ou devrait-elle simplement laisser couler ? Elle hésite, il en profite pour continuer. Tu… t’en es bien sortie. Et ça la fait sourire doucement, parce qu'elle décèle ça et là un peu de soulagement dans sa voix. C'est vrai qu'elle avait eu de la chance pour le coup, d'être bien entourée, et si ça n'avait été pour les autres elle aurait donné peu cher de sa peau.

Son regard coule le long de la silhouette du pirate pour s'attarder sur sa jambe étendue à côté de laquelle elle s'assoit en faisant bien attention à ne pas la toucher. S'il est assis comme ça, c'est bien qu'il souffre un peu. Puis elle soupire doucement, redoutant déjà de culpabiliser le colosse. Hm, comment dire... qu'elle hésite d'abord. Je crois qu'en t'élançant dans la foule pendant l'émeute, mon poignet a suivi ta course... Elle dit ça avec un sourire, quand même, histoire d'alléger la chose et préfère ne rien graver dans le marbre même si au lieu de croire, elle est en sûre. C'est que quelque part elle veut le préserver de se sentir coupable : il n'avait rien fait de mal, au contraire. Elle pose ses mains sur ses cuisses, les claque un peu à vrai dire comme pour rebondir sur un autre sujet. Enfin ! qu'elle dit pour ne pas s'attarder sur ce qui lui semblait être un sujet délicat. Comme tu dis, j'ai eu de la chance. Heureusement que vous étiez là. nouveau sourire tendre, parce qu'elle leur devait beaucoup (trop) et qu'elle n'avait rien d'autre à leur offrir que des sourires plein d'affection. Puis elle enchaîne Et donc, qu'est-ce que c'est que ça ? en pointant du doigt sa jambe à ses côtés. Elle n'avait pas eu vent d'une quelconque blessure d'orion, ni de soucis de santé. Certainement que ce n'était pas le genre de chose qu'on criait sur les toits dans leur milieu, mais quand même, elle était aussi surprise qu'inquiète. Tu t'es fais mal pendant l'émeute ? C'est ce qui lui parait le plus logique, sans savoir qu'elle se trompe.

Colossus, 1er février 2227, 19h15.
Elara parle en 996699
Orson parle en cccccc

(c) DΛNDELION


.


SHE WAS BRAVE, NOT BECAUSE SHE WASN'T
SCARED BUT BECAUSE SHE WENT ON SO STRONGLY
☾☾ DESPITE THE FEAR ☾☾


eux:
 
MessageSujet: (#) Re: can't be mad at you (elarson)     

RÉPONSE RAPIDE