reminiscence | tiaan
MessageSujet: (#) reminiscence | tiaan     Dim 21 Jan - 18:03
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t210-daisy-x-i-ll-find-my-own-way-down http://beyond-earth.forumactif.com/t256-daisy-x-cool-kids-never-die
Messages : 43
Âge : 30 ans.
Occupation : Opératrice spécialisée dans le renseignement + intervenante extérieure
Habitation : Colossus 5
Arrivée : il y a 8 ans — en 2219.
Pseudo : Raton.
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : mite.

Echec critique

« Le caractère se mesure dans les situations difficiles, un héros ne se plie pas, même dans les circonstances les plus dures. »
Assise sur le rebord de l’une des grandes vitres de l’argus one, Daisy profitait de la vue toujours aussi spectaculaire qu’offrait le cosmos. Quelques heures auparavant, elle se trouvait à bord d’un de ces vaisseaux qui traversaient ce vide aussi effrayant que majestueux. Les sorties, bien que rares, la rendaient toujours un peu nostalgiques, comme si quelque part son ancienne vie lui manquait un peu. Bien sûr, elle ne regrettait pas son choix de tout quitter, mais s’estimait plus qu’heureuse de pouvoir retourner à l’extérieur grâce à son poste d’intervenante extérieure. L’ambiance qui régnait dans les rues de Keller valait largement le voyage, même si tout cela restait dans un but professionnel -bien qu’il n'était pas rare de fêter la réussite d’une mission autour d’une bonne bière, voir plus si affinité. Et si la majorité des échanges se déroulaient sans complication, ce n’était pas forcément toujours le cas, comme aujourd’hui.

Et comme après chaque retour de mission, les membres de l’équipage se devaient de faire un débriefing avec les supérieurs. Dans son cas, n’étant pas de cette section, elle devait attendre la fin de leur réunion, pour pouvoir faire son rapport. Une tâche qui ne l'enthousiasmait pas d'ordinaire, mais encore moins pour expliquer l’échec d’une mission qui sur le papier, n’aurait pas dû poser problème. Le lieutenant n’allait sûrement pas être ravie et même si elle n’y était pour rien, elle commençait à sentir une sorte de stress en elle. Des erreurs, elle en avait déjà commis auparavant et cela pourrait bien peser en sa défaveur, ce qui ne la rassurait pas vraiment, surtout en voyant les minutes passer.

Après une longue heure de solitude et de silence, la porte du Lieutenant Krishvin s’ouvrit enfin, laissant sortir les différents membres de l’équipage, à qui elle accorda un léger sourire. Maintenant qu’ils venaient de retourner à leurs postes, c’était à son tour d’entrer dans le bureau pour faire son rapport au supérieur. D’un pas assez lent, elle passa le seuil de la porte et observa rapidement autour d’elle à la recherche d’un indice sur ce qu’il allait se passer. « Bonjour, lieutenant. » Sans réellement attendre une invitation à s’asseoir, elle prit place dans l’un des différents fauteuil encore chaud, avant de finalement poser ses yeux verts sur le visage patibulaire de l’homme. Impassible comme à son habitude, il se tenait non loin d’elle et pour une fois, elle accepta de respecter le silence qui occupait la pièce et de le laisser parler en premier.
(c) DΛNDELION


† They can't tell me who to be, cause I'm not what they see. Yeah, the world is still sleeping, while I keep on dreaming for me. And their words are just whispers and lies, that I'll never believe.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     Mer 31 Jan - 0:25
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 228
Âge : 43 ans
Occupation : Lieutenant col rouge (douanier)
Habitation : COLOSSUS 5
Candidat : Les opinions ne paient pas les factures
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I'm down, you better pray I don't get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie


RÉMINISCENCE  
If you want to know what a man's like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals.
Il t'arrivait parfois de regretter les aller-retour sur Keller que tu effectuais lorsque tu travaillais au ravitaillement. Revoir la station te faisait toujours un pincement au cœur et l'atmosphère avait quelque chose qu'on ne retrouvait pas même sur le Colossus... Tout était trop propre, trop nerveux, trop « parfait » sur la flotte, personne n'osait faire de faux pas et le moindre cri ou coup était vu comme une offense capitale. Les odeurs te manquaient également, celles de la nourriture qui grillait sur des petits étals – même s'il s'agissait généralement de toutes sortes de nuisibles – et les rires gras des pirates qui revenaient d'une livraison fructueuse. Ce qui te manquait le plus, cependant, c'était de retourner dans la boutique de tes parents, d'y retrouver ton petit frère qui tenait dorénavant l'ensemble et parfois les quelques neveux et nièces qui y élisaient généralement domicile le temps qu'ils soient suffisamment débrouillards pour accompagner leurs parents sur leurs vaisseaux. Tu avais eu du mal à lâcher prise lorsque tu étais passé lieutenant, tu avais l'impression que rien ne se passait comme il le fallait. Qu'ils ne savaient pas assez, se débrouiller, qu'il fallait trop compter sur les autres, qu'ils loupaient des bons deals. Puis il avait fallu te rendre compte que tes nouvelles obligations étaient opposées à tes anciennes et qu'il était dorénavant temps que tu délègues. Alors tu mettais ta confiance en partie dans tes douaniers et en partie dans les intervenants extérieurs que la flotte employait.

Même s'ils ne faisaient généralement pas eux même partie des forces armées, tu espérais à chaque fois un formalisme minimum, un respect apparent, et un peu de maîtrise, mais il te semblait que pour une grande partie, il s'agissait surtout d'une sortie récréative. Tu avais dû secouer un peu Brennan lorsqu'elle avait fait ses premières sorties, car accompagner les douaniers avait semblé être plus facultatif que ses propres pérégrinations. Si elle s'était assagie, tu attendais tout de même qu'elle fasse réellement ses preuves. Aujourd'hui n'était pas très probant pour son dossier – même si elle ne pouvait pas être responsable de tout – et l'échec commençait à peser fortement dans la balance de ses missions avec tes subordonnés. Tu laissais ceux-ci sortir après le débriefing et le rapport. Tu ne pouvais rien faire de plus que les tancer. Trop les rabaisser n'était ni bon pour le morale, ni pour le rendement et tu ne pouvais pas te permettre de renvoyer là bas une équipe incertaine. Tous les deals n'étaient de toute façon pas au meilleur et ils avaient réussi à ramener ce qui était nécessaire, dépassant cependant une partie du budget qui avait été alloué pour cette sortie.

Tu les suivais jusqu'à la porte après les avoir fait disposer. Il ne te restait plus qu'à débriefer la civile avant de pouvoir conclure ton rapport et passer à d'autres choses, t'assurer par exemple que les sergents avaient bien envoyé tous leurs rapports dûment corrigés et surtout complets. Tu fis signe à la jeune femme d'entrer d'un signe de tête, accompagnant le geste de la main pour lui indiquer la pièce. La jeune femme ne se fit pas prier et se glissait à ta suite dans ton bureau, cheminant immédiatement vers les assises. Tu l'observais tandis qu'elle se vautrait dans le fauteuil faisant face à ton bureau, les sourcils froncés, le nez presque retroussé de mépris. Faites donc comme chez vous. Entre Hagenauer et Brennan, tu ne pouvais pas dire que tu étais gâté en intervenants extérieurs, et tu commençais à sérieusement te demander s'il ne serait tout simplement pas plus sain de prendre d'autres anciens Kellari plutôt que de rester avec ces deux là. « Bonjour, lieutenant. » Tu lui offris un léger signe de tête en retour, seulement pour lui faire comprendre que tu l'avais bien comprise, sans lui rendre verbalement la salutation. Tu contournais ton bureau et, les mains posées sur celui-ci, tu t'asseyais dans ton propre siège. Quelques rapides coups d'index sur le terminal attenant te permirent d'ouvrir l'enregistreur. Tu lui fis un signe de la main, sans même la regarder. « Allez-y m..m..mademoiselle B..Brennan. V-votre r... rapport. »
code by bat'phanie




Nosey little fucker aren't you ?
Your mind will believe comforting lies while also knowing the painful truths that make those lies necessary. And your mind will punish you for believing both. The sad truth is that the truth is sad, and that what you want does not matter.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     Mer 31 Jan - 21:30
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t210-daisy-x-i-ll-find-my-own-way-down http://beyond-earth.forumactif.com/t256-daisy-x-cool-kids-never-die
Messages : 43
Âge : 30 ans.
Occupation : Opératrice spécialisée dans le renseignement + intervenante extérieure
Habitation : Colossus 5
Arrivée : il y a 8 ans — en 2219.
Pseudo : Raton.
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : mite.

Echec critique

« Le caractère se mesure dans les situations difficiles, un héros ne se plie pas, même dans les circonstances les plus dures. »
Certaines choses ne changeront sûrement jamais, comme cette froideur si marquée du lieutenant ainsi que son bégaiement qui pourrait en faire rire plus d’un sans ce regard glaçant. Daisy commençait à avoir l’habitude de discuter avec différents hauts gradés dans son calibre, mais Tiaan en restait sans aucun doute le plus distant et inquiétant à son sens. Parce que même si ce n’était pas son supérieur direct, il pourrait bien lui fermer les portes de sorties qu’elle affectionne tant, ce qui lui mettait automatiquement une certaine pression -peut-être même plus que dans son propre boulot. D’ailleurs, après quelques recherches à son sujet, la brune avait été étonné d’apprendre que ce dernier venait de Keller, une station qu’elle pensait bien trop vivante pour un homme comme lui -comme quoi, l’habit de fait pas le moine. Cela faisait déjà plusieurs années qu’ils se connaissaient pour le travail et pourtant il restait une sorte d’inconnu notoire, qui semblait mettre un point d’honneur à rester purement et simplement professionnel. Un caractère et une volonté certes respectables, mais qui ne s’accordait pas réellement avec le naturel et la simplicité de la jeune Brennan.

Malgré les quelques blagues ou quelques sourires, elle restait face à ce même mur qui avec le temps l’intimidait un peu. Krishvin ne semblait pas la porter dans son coeur, ce qui pourrait bien jouer en sa défaveur à la moindre erreur, malgré ses bons résultats qui ne semblaient pas effacer son manque de professionnalisme lors de sa première sortie. Se faire virer maintenant lui faisait peur, mais pas assez pour le montrer à un autre, comme on lui avait inculqué lors de son enfance sur le Chancellor. « Disons qu’ils étaient pas très chauds pour une négociation et quand on a voulu revenir sur le prix initial, ils ont refusé et comme ça commençait à devenir un peu tendu, on a préféré s’en aller. » Inutile de passer trop de temps sur les détails, les autres avaient déjà dû le faire pour elle quelques minutes auparavant. Elle, elle n’était ici que pour défendre sa place, comme tous les intervenants extérieurs afin de ne pas être remplacé par un autre.

Légèrement nerveuse, elle tripotait un stylo qui trainait sur le bureau, en essayant de rester le plus détendue possible. Après tout, elle n’avait rien à se reprocher, ce genre de situations pouvait arriver à n’importe qui. « Une de nos têtes ne leur revenait peut-être pas ? Ou alors, et je penche plus pour cette option, les gars étaient misogynes et n’avaient pas la moindre envie de faire affaire avec une fille. » Un léger sourire, avant de se retrouver face au visage patibulaire de l’homme et de se mordre légèrement la lèvre inférieure d’un air innocent. Parfois, elle se demandait comment on pouvait se montrer si froid en permanence, et surtout comment il pouvait bien être en dehors du travail. Avait-il des amis ? Une famille ? D’après ses recherches oui, mais difficile de l’imaginer quand on voyait le bonhomme.

Daisy n’aimait pas trop le silence qui occupait les lieux, si bien qu’elle continua de combler le vide, chose qu’elle savait pour le coup très bien faire. « Après vraiment, j’y suis pour rien, j’ai suivi la procédure habituelle. » Procédure, un mot que le lieutenant semblait particulièrement affectionner et qui, elle espérait pèserait comme un argument de poids dans sa justification de fortune. A force de parler, Daisy avait presque l’impression d’être accusée, alors qu’elle n’avait rien fait, un sentiment assez désagréable, qu’elle essayait de calmer en fuyant le regard du plus âgé. « Je vais pas être sanctionnée, hein ? »  Telle une enfant qu’on gronderait, elle fixait le stylo, acceptant cette fois de se taire pour attendre la réponse qui se cachait dans ce silence.
(c) DΛNDELION


† They can't tell me who to be, cause I'm not what they see. Yeah, the world is still sleeping, while I keep on dreaming for me. And their words are just whispers and lies, that I'll never believe.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     Dim 4 Fév - 21:38
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 228
Âge : 43 ans
Occupation : Lieutenant col rouge (douanier)
Habitation : COLOSSUS 5
Candidat : Les opinions ne paient pas les factures
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I'm down, you better pray I don't get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie


RÉMINISCENCE  
If you want to know what a man's like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals.
Une bonne chose, l'explication bien que succinct de Daisy ne s'éloigne pas de celle de tes subordonnés. Cela ne voulait pas nécessairement dire grand chose, ils avaient eu quelques jours pour se mettre d'accord sur la version de leur échec, mais au moins ils n'essayaient pas de mutuellement se mettre la faute sur le dos. Tu arquais un sourcil en la voyant s'emparer d'un des objets traînant sur ton bureau et tu te retenais de le lui arracher des mains pour bien le replacer en parallèle avec ton terminal. Tu aimais que tout soit à sa place et le moindre écart dans ton espace de travail te faisait tiquer. Il suffisait qu'un objet soit déplacé de quelques centimètres pour te rendre confus et te fasse chercher pendant un moment l'origine de ton dérangement. Tu te renfonçais dans ton propre fauteuil afin d'ignorer – et surtout ne pas voir – le geste de nervosité de la jeune femme. « Une de nos têtes ne leur revenait peut-être pas ? » Ton index et ton majeur passaient pensivement sur tes lèvres dans un lent mouvement de va et vient. Tu voulais bien laisser le bénéfice du doute à Daisy Brennan, mais tu ne supportais pas qu'on se paie de ta tête. Il n'y avait aucune honte à assumer ses échecs, même lorsqu'ils étaient difficile à digérer, pour peu qu'on sache ne pas se voiler la face. « Ou alors, et je penche plus pour cette option, les gars étaient misogynes et n'avaient pas la moindre envie de faire affaire avec une fille. » Tu te passais une main devant le visage, te frottant les yeux et le front avant de passer à nouveau devant ta bouche et se finir au niveau de ton menton, les doigts surplombant tes lèvres et ton nez. Tu dévisageais Daisy, l'air de chercher à t'assurer qu'il s'agissait là d'une mauvaise blague ou d'une façon détournée de rejeter la faute de leur échec sur d'autres.

Évidemment, un sourire. Tu plissais les yeux, clairement pas la face du rire ou de l'amusement. Les blagues et les remarques potaches n'avaient rien à faire lors d'un enregistrement et, à chaque fois que tu devais conclure les rapports, tu étais obligé de réécouter à plusieurs reprises des plaisanteries qui ne te faisaient absolument pas rire. Tu indiquais d'un signe de tête le terminal qui enregistrait toujours le rapport de Daisy, un sourcil arqué l'air de dire vous voulez continuer sur cette voie?. Le silence se prolongeait et tu t'apprêtais à l'éteindre lorsqu'elle ajoutait : « Après vraiment, j'y suis pour rien, j'ai suivi la procédure habituelle. » Tu la dévisageais toujours en silence. La procédure habituelle ? A dire vrai, tu ne considérais pas qu'un intervenant ait besoin d'une procédure, son travail étant de faciliter les échanges et surtout de les rendre moins chers aux douaniers qui devaient déjà troquer ou transformer en argent leurs propres marchandises. Tu ne fis aucun geste pour infirmer et réfuter sa remarque, la laissant conclure. « Je vais pas être sanctionnée, hein ? » Tu soupirais et te redressais, croisant les mains devant toi sur ton bureau après avoir éteint l'enregistrement. « P-pas cette fois. » D'un ton sec, tu rajoutais, la voyant fixer ton bien. « Reposez mes affaires sur le b-bureau. » Tu ne tendais pas la main pour qu'elle le repose dedans, te contentant d'agiter d'un bref mouvement de poignet ton bureau.

Tu posais les mains sur les accoudoirs de ton fauteuil, t'apprêtant à te relever, avant de finalement rester en position assise. Ton regard ne quittait pas la jeune femme. Tu repris ta position, les mains croisées devant toi, les bras posés sur le bureau devant ton torse. « N-nous avons b-b-besoin d-de résultats, B-Brennan. Si v-vous n... n.. n'y arrivez pas, n-nous d-devrons vous remp..remplacer. » Tu n'avais pas spécialement envie de te débarrasser d'un élément ou d'un autre, mais il fallait se rendre à l'évidence, un intervenant extérieur n'était ni un soldat, ni dévoué complètement à ce métier et la flotte dépendait de son savoir faire. Il n'y avait aucune honte à ne pas avoir la fibre marchande ou ne plus avoir de contacts suffisants avec les Kellari qui permettent d'avoir des ristournes, mais dans ce cas là il valait mieux trouver un autre candidat au poste.
code by bat'phanie




Nosey little fucker aren't you ?
Your mind will believe comforting lies while also knowing the painful truths that make those lies necessary. And your mind will punish you for believing both. The sad truth is that the truth is sad, and that what you want does not matter.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     Dim 11 Fév - 15:12
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t210-daisy-x-i-ll-find-my-own-way-down http://beyond-earth.forumactif.com/t256-daisy-x-cool-kids-never-die
Messages : 43
Âge : 30 ans.
Occupation : Opératrice spécialisée dans le renseignement + intervenante extérieure
Habitation : Colossus 5
Arrivée : il y a 8 ans — en 2219.
Pseudo : Raton.
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : mite.

Echec critique

« Le caractère se mesure dans les situations difficiles, un héros ne se plie pas, même dans les circonstances les plus dures. »
De tous les lieutenants qu’elle côtoyait dans sa vie de stellarienne, Krishvin était de loin le moins sympathique et surtout à sa manière, le plus intimidant -malgré son bégaiement omniprésent. Bien sûr, à force de laisser traîner ses oreilles un peu partout, elle avait rapidement compris que son avis ne divergeait pas vraiment de celui du reste de la flotte, même si au fond elle essayait de voir au-delà de cet air renfrogné. Néanmoins, malgré les boutades et sourires innocents, l’homme ne perdait pas en froideur et leur relation semblait rester gelée à jamais. « Oui, lieutenant. » Telle une enfant que sa mère reprendrait, elle posa doucement le crayon sur le bureau et retira ses mains de ce dernier pour les plonger dans ses poches de manteaux, afin de ne pas céder à la tentation. Leurs caractères aux antipodes rendaient comme toujours les échanges assez compliqués, bien qu’il était évident que les deux faisaient des efforts pour les faciliter.

Néanmoins, bien que Daisy acceptait les réprimandes, elle n’aimait pas se sentir sous-estimer, surtout quand elle estimait que cela n’était pas mérité. « J’ai de très bons résultats... » Malgré son air détaché d’absolument tout, la brune prenait réellement au sérieux ce poste, sa seule vraie fenêtre sur le monde extérieur. Cet avantage était devenu essentiel à son équilibre intérieur et elle refusait de le perdre pour une histoire aussi futile. S’il le fallait, elle pourrait bien faire des vagues et se plaindre à chaque hauts gradés de la flotte, ce qui connaissant Brennan fera beaucoup de bruit et de dégâts. Cependant, comme le soulignait assez bien le lieutenant, la sentence n’était pas encore tombé et elle restait encore en liste pour la suite de l’aventure, bien qu’une épée Damoclès pesait encore au dessus d’elle, une sensation des plus désagréable au monde. Devoir faire ses preuves en permanence commençait légèrement à la lasser et elle aimerait gagner sa confiance une bonne fois pour toutes.

Déterminée, elle se redressa un peu sur sa chaise, adoptant une posture plus proche de l’homme, comme pour montrer qu’elle pouvait faire preuve de présence elle aussi. « Laissez moi y retourner ? Je peux arranger ça, même en ramener d’autres. » Baisser les bras n’était pas dans la nature de Brennan qui avaient l’habitude de toujours arriver à leurs fins. Peu importe le temps que cela prendra, elle arrivera à montrer qu’elle n’est pas juste un petit clown de service, mais aussi une fille pleine de ressources qui sait ce qu’elle veut. Se faire entendre qu’elle pouvait être remplaçable l’avait blessé dans son égo, surtout de la part de quelqu’un pour qui elle avait toujours marqué un certain respect. « Si vous doutez de moi, vous pouvez m’accompagner ? Comme ça, vous verrez par vous-même que j’ai largement ma place ici. » Une pointe de défi dans le regard, elle s’était légèrement penchée en avant, comme pour montrer sa motivation et son enthousiasme dans cette mission qu’elle prenait très à cœur. Brennan n’avait pas dis son dernier mot dans cette histoire et Tiaan allait sûrement découvrir une nouvelle facette de la jeune opératrice en renseignement, bien moins nonchalante que la précédente.
(c) DΛNDELION


† They can't tell me who to be, cause I'm not what they see. Yeah, the world is still sleeping, while I keep on dreaming for me. And their words are just whispers and lies, that I'll never believe.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     Dim 18 Fév - 17:39
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 228
Âge : 43 ans
Occupation : Lieutenant col rouge (douanier)
Habitation : COLOSSUS 5
Candidat : Les opinions ne paient pas les factures
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I'm down, you better pray I don't get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie


RÉMINISCENCE  
If you want to know what a man's like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals.
« Oui, lieutenant. » Tu l'observes et, peut-être par politesse, tu ne saisis pas le stylo une fois qu'elle le repose. Tu le fixes brièvement avant de détourner le regard, tes doigts te démangent, tu as envie de le remettre où il se trouvait, veiller à ce qu'il ne dépasse pas de là où il aurait dû se trouver, bien parallèle à la ligne de ton bureau et à celle de ton terminal. Brennan, face à toi, s'est replacée dans son siège, dans une attitude toujours aussi peu professionnelle, mais qui a le mérite d'être suffisamment immobile pour donner le change. « J'ai de très bons résultats. » Tu poses tes mains sur ton bureau, pianotant lentement sur le bord de celui-ci, sans faire de geste pour confirmer. Qu'elle soit restée aussi longtemps intervenante extérieure est une preuve de ses résultats, ou tout du moins qu'ils aient été amplement suffisant jusqu'ici pour qu'aucun des lieutenant des douanes ne ressente le besoin de chercher ailleurs. Tu la dévisages en silence, la laissant poursuivre.

Tu ne bouges pas lorsqu'elle se redresse, lorsqu'elle cherche à t'imiter et au bout de quelques secondes, tu finis par te recules à ton tour dans ton siège, posément, tout en croisant les mains sur le bureau, clignant doucement des yeux pour accompagner le mouvement. Tu t'humectes les lèvres, t'attendant à un autre réquisitoire, ou à une attaque virulente sur les Kellari. « Laissez moi y retourner ? Je peux arranger ça, même en ramener d’autres.  » Tes dents raclent sur ta lèvre inférieure et tu secoues la tête après quelques secondes. Tu devais avouer que tu étais déçu. Arranger quoi ? L'argent était dépensé et les provisions avaient été rapportées, il n'y avait plus rien à faire pour cette sortie, rien d'autre que de conclure sur le fait que la mission avait été menée à bien sans pour autant permettre plus de réjouissances. Si le geste avait amorcé un semblant d'intérêt, tout le capital sympathie que tu avais pu accumuler avait dorénavant disparu et tu commençais à être lassé de ce genre de supplications. « Il n'y a rien de p-prévu. Nous vous recontacterons en t-t-temps v... voulu. » Tu te redresses à nouveau, tirant ton siège dans le mouvement pour te rapprocher à nouveau du bureau. Tu poses les coudes sur le bord de celui-ci et tu croises tes mains entre-elles, posant ton menton dessus. « Si vous doutez de moi, vous pouvez m’accompagner ? Comme ça, vous verrez par vous-même que j’ai largement ma place ici.  » Ton regard passe sur son visage, ses cheveux, tu étudies sa posture, mais également ses habits, ses signes distinctifs. Que vient faire une jeune femme aussi éprise de liberté dans la Fédération ? Assurément, les gens qui viennent se cacher sur la flotte savent pertinemment qu'il s'agit d'un non-retour vers l'extérieur, que les seuls autorisés à quitter les bâtiments sont les personnels militaires ou sous contrat avec ceux-ci. L'ennui au bout des cils, tu penches la tête un instant. Les intervenants sont généralement des gens de Keller, qui ont toujours – ou presque – vécu dans l'espace et, surtout, libres. « Vous accompagner ne serait que le signe que je ne vous fait pas c-c-confiance. Je n'ai p-pas besoin de ce genre de p-p-p-personnes dans m..mon équipe. »

Tes pouces passent doucement le long de la ligne de ton cou, s'arrêtant au niveau de ton col écarlate pour remonter par la suite jusqu'au menton. En tant qu'opératrice, Daisy Brennan ne devrait pas être étrangère aux services militaires, quoi qu'intérieurs, de la flotte et son envie de plaire te fait autant tiquer que son besoin de faire ses preuves. Avec un métier assuré dans la défense et un autre à mi-temps qui l'éloignaient ponctuellement de la Fédération, tu considérais jusqu'ici qu'elle n'avait pas à se plaindre, ni à se remettre en question. Tu soupires et tu te frottes les lèvres avec le bout de tes doigts croisés avant d'enchaîner. « Si cela peut vous rassurer, vous n'êtes p-p-pas encore mis sur la touche, vous êtes un élément suffisamment efficace pour qu'un échec c-comme celui-ci ne soit p.. pas handicapant p..pour votre c-carrière p-parmi nous. »
code by bat'phanie




Nosey little fucker aren't you ?
Your mind will believe comforting lies while also knowing the painful truths that make those lies necessary. And your mind will punish you for believing both. The sad truth is that the truth is sad, and that what you want does not matter.
MessageSujet: (#) Re: reminiscence | tiaan     

RÉPONSE RAPIDE