Brothers don't let each other wander in the dark alone. [Jylhem]
MessageSujet: (#) Brothers don't let each other wander in the dark alone. [Jylhem]     Dim 16 Sep - 16:10
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t112-blood-on-my-name-jyresse http://beyond-earth.forumactif.com/t198-the-soul-of-shame-jyreese#1096
Messages : 185
Âge : 35 ans même s'il en paraît plus, abîmé qu'il est par ses deux années passées sur le Lady Grace.
Occupation : Mécanicien. Il a été légionnaire. Pilote. Et il est en train de faire en sorte que cette vocation soit de nouveau sienne.
Habitation : Aujourd'hui sur le Columbiad, il vivait auparavant sur l'Argus One et cet endroit lui manque. Cruellement. Par contre, le Lady Grace sur lequel il a passé deux ans ne lui manque absolument pas.
Arrivée : En 2200. Il avait à peine 8 ans quand il a quitté la Terre. On a suivi maman et papa. Les souvenirs de la Terre s'effritent au fil du temps. Un peu trop à son goût.
Pseudo : BereniceWCL
Avatar : Chris Evans
Crédits : BereniceWCL (ava & gifs) - Wiise (code signature)
Brothers don't let each other wander in the dark alone.



Un coup d'oeil dans le miroir. C'est idiot. Être nerveux parce qu'il rend visite à son frère, c'est idiot. Mais Jyreese n'a pas vu Wilhem depuis un certain nombre de jours et il ne l'a surtout pas revu depuis qu'il a... Depuis qu'il a commencé à véritablement se reconstruire en fait. Il a rencontré May, a retiré ce foutu bonnet et ensuite, les choses se sont accélérées bien malgré lui dans un sens. Dans le fond, tout ceci le dépasse un petit peu. A-t-il pris la bonne décision ? Ne se précipite-t-il pas ? Il n'a pas l'impression de se précipiter, il n'a pas l'impression de commettre une erreur mais il a besoin que son jumeau le lui dise. Il a besoin que sa moitié soit sur la même longueur d'ondes que lui, qu'il lui affirme en le regardant droit dans les yeux que tout ce qu'il entreprend de faire est le bon chemin pour lui. Il a besoin de son frère. Mais il est nerveux oui, parce qu'il se doute que Wilhem sera sans doute surpris quand il le verra sans son satané bonnet, quand il saura pour les démarches d'adoption et de reprise de son poste de légionnaire et pilote. Surpris mais il l'espère confiant dans les choix de son jumeau. Un nouveau soupir et il se détourne de son reflet. Il a finalement un moment d'hésitation avant de quitter la cabine et il a même un regard pour le placard où il sait qu'il est rangé. C'est systématique à chaque fois qu'il doit partir, il ne parvient pas à s'en empêcher : il a ce regard pour cet endroit où le bonnet est à présent plié, rangé, dans l'idée de ne plus jamais le porter. Il pourrait le jeter, le devrait peut-être mais il ne peut pas s'y résoudre. C'est encore son filet de sécurité après tout : le savoir là le rassure. Il quitte enfin la cabine, le pas à la fois rapide mais manquant un peu d'assurance. Il se dit que Wilhem va le prendre pour un fou et si c'est le cas, que fera Jyreese ? Est-ce qu'il renoncera ? Probablement pas non mais le soutien de son frère lui est essentiel, vital. Mais oui, il risque bien de le prendre pour un fou. Et alors qu'il craint cette réaction de son jumeau, les quelques mots échangés avec leur mère quelques jours auparavant lui reviennent.

Elle a été surprise de le voir débarquer, de le voir justement sans son bonnet, de le voir avec un visage plus apaisé bien qu'à jamais marqué. Et si Jyreese ne lui a pas tout dit, il en a dit assez pour qu'elle sache qu'il avait entrepris certaines choses pour définitivement et totalement se reconstruire. Il en a dit assez pour que sa mère sache qu'il a rencontré quelqu'un qui n'est pas étranger à ce soudain regain de confiance en lui et ce désir de vouloir plus. Il lui a aussi promis d'être un meilleur fils pour elle, conscient de son silence, de sa distance, de son absence. Il s'est excusé à maintes et maintes reprises mais elle ne l'a pas blâmé non, elle lui a juste offert ces quelques mots : « Je suis fière de toi. ». Fière qu'il reprenne la bataille pour retrouver ce qu'il a perdu. Et bien sûr que ça a compté ces mots pour Jyreese, bien sûr.

Il s'en imprègne encore en cet instant pour se motiver à aller retrouver Wilhem qui l'attend. Ils sont différents, l'ont toujours été, et le seront toujours. Cela il le sait Jyreese mais Wilhem n'en reste pas moins son jumeau, sa moitié, celui auquel il estime pouvoir tout dire et pouvoir tout demander. Il s'accroche à cela alors que ses pas le rapprochent de la cabine oh combien plus spacieuse et moins spartiate que celle de l'ancien légionnaire. Un confort qu'il ne lui envie pas même s'il ne peut nier que c'est agréable d'avoir un peu plus d'espace. Lui aura sans doute besoin de plus d'espace très bientôt. Il espère en avoir besoin. Il y a déjà songé, à la façon dont il pourra aménger une cabine plus grande. Il restera sur le Columbiad sans doute, car même si l'Argus One lui manque, il imagine que Sanah préférera rester sur le Columbiad où elle vit actuellement. Il ne voudrait pas être responsable d'un trop grand chamboulement pour l'enfant : changer encore une fois de famille sera assez déstabilisant comme cela pour elle. Même si, pour le coup, Jyreese espère qu'il sera sa famille de manière définitive. Il va trop vite sans doute, à songer à tout cela, et il sera peut-être finalement particulièrement déçu mais il aime à y songer. Il aime vraiment cela, ça le fait sourire avec douceur de s'imaginer devenir le père de Sanah. L'anxiété face à la réaction potentielle de son jumeau reprend cependant le dessus lorsqu'il arrive devant la porte de la cabine de Wilhem. Il hésite un instant puis secoue doucement la tête de droite à gauche. Tout ira bien. Il va le soutenir. Tout ira bien. Alors il cogne par deux fois et il attend. Il a le réflexe de replacer son bonnet pour finalement se souvenir qu'il ne le porte plus. Il fait sans filet de sécurité là.

Sans filet.



(c) sweet.lips


---------------------
Jyreese parle en 666699
Wilhem parle en


Only in the darkness can you see the stars. Pain is real but so is hope.
by wiise


Until the end of the line.:
 


Come into the light.:
 


The world is brighter than the sun now that you're here.:
 
MessageSujet: (#) Re: Brothers don't let each other wander in the dark alone. [Jylhem]     Hier à 13:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t107-but-i-got-smarter-i-got-harder-in-the-nick-of-time-wilhem http://beyond-earth.forumactif.com/t213-you-got-yourself-a-bad-habit-for-it-wilhem
Messages : 223
Âge : Trente cinq années de manigances.
Occupation : Ingénieur en cybernétique & officieusement à la tête d'un réseau illégal de revente de pièces détachées, armes modifiées, combats illégaux et autres trafics de denrées rares.
Habitation : Regina Mercy, dans une cabine cossue.
Arrivée : Depuis ses huit ans (2200).
Pseudo : wiise
Avatar : Dan Stevens
Crédits : moi même (ava + sign + 2 crackship)
Malgré le fait qu’ils tâchent de se voir assez souvent, il demeure parfois une bonne semaine, parfois plus, sans que les jumeaux ne se voient. Les occupations de l’un, les mauvais choix de l’autre, sous excuse d’affaire à régler. Quoi qu’il en soit, la surprise étire les traits du visage de Wilhem, lorsqu’il reçoit un message de son jumeau lui demandant de se voir, parce qu’il a apparemment, des choses à lui dire. L’animosité a explosé lorsque Jyreese est sorti de prison, lorsqu’il a reproché tout un tas de choses à un Wil qui n’avait pas vraiment de bonne excuse à balancer, pour une fois. D’ordinaire, il est le champion pour savoir quoi dire, pour mentir, aussi. Pas tellement hypocrite, juste dissimulateur. Ses affaires illégales étant devenues un réel cartel, il lui faut se protéger d’autant plus. Alors on le voit avec du monde, des « amis » comme Altaïr. L’affection est réelle, les véritables raisons de se fréquenter, un peu moins. Bien qu’il confesse davantage de choses à Altaïr qu’à la plupart du monde sur cette flotte, Jyreese compris. Pour le protéger. De lui même, surtout, bien conscient que ses mauvais choix ont déjà plus ou moins mis son jumeau en prison pour quelques années. Pas qu’il culpabilise réellement, il n’est pas vraiment du genre à s’en vouloir, il aurait juste voulu que les choses se passent différemment. Wilhem est parfois un torrent d’émotion contradictoires.

Quoi qu’il en soit, il accepte volontiers de voir son jumeau, sa moitié. Bien que les deux homme aient fait des choix de vie différents, l’un dans la pure légalité, l’un empoisonnant allègrement la flotte, ils n’en restent pas moins proches. Il y a ce lien, cette connexion, entre eux. Beaucoup ont dû mal à saisir l’intensité de cette dernière. Il faut le vivre pour le comprendre, qu’ils disent. Capables de ressentir la profonde douleur de l’un, comme la joie exacerbée de l’autre. Une sorte de connexion invisible et indéfinissable.
Il propose à Jyreese de venir le voir chez lui. Une cabine plus grande, plus agréable, plus décorée. De divers objets plus ou moins illégaux, certes, mais son antre à lui. Celui dans lequel il se sent vraiment bien, vraiment chez lui. Entouré d’une certaine forme d’opulence. Pour sur qu’il pourrait avoir des ennuies, si sa cabine était fouillée, il en est pleinement conscient, mais qui s’intéresserait à un petit ingénieur en cybernétique, nerd de première, à l’apparence angélique ? Bien conscient que ses yeux clairs et sa blondeur, reflète une fausse innocence.

Vêtu avec élégance, comme à son habitude, chemise, pantalon de ville et chaussures allant avec, loin d’un uniforme basique, il termine de ranger deux trois affaires, bien plus bordélique que son frère, lorsque trois coups retentissent contre la porte. Wilhem se redresse « Déverrouille la porte Charlie » Et l’interface s’exécute alors qu’il se tient devant la porte et sourit largement en voyant la « nouvelle » apparence de Jyreese. Heureux de le retrouver comme il l’a toujours connu. « Salut Jy', entre » Dit-il en s’écartant de la porte pour laisser entrer son frère alors que rapidement, c’est une étreinte qui prend le pas sur les formalité. Wilhem referme la porte de la cabine et se détache des bras de son frère, venant passer une main dans ses cheveux blonds. « Je te préfère quand même largement comme ça, beau gosse » Dit-il, un large sourire étirant ses lèvres. Bien sur qu’il le préfère comme ça, lui même. Loin de ses propres tourments. Il n’a pas été facile pour Wilhem de voir son frère post-prison, perdu entre anxiété et démons divers. Il a pu sentir sa douleur, comme un poids sur son coeur, sur sa propre conscience. Bien sur, il a fait en sorte de l’éluder, puisque les deux hommes se sont à de nombreuses reprises disputés, allant jusqu’à ne plus se parler pendant plusieurs semaines. Mais désormais, ce passé là est derrière eux. Wilhem compte bien retrouver la proximité de son jumeau, comme il a pu le connaître après la mort de leur père. Évènement qui les a énormément rapprochés, alors qu’ils s’étaient éloignés, avant ça. Jyreese étant la fierté d’un père absent pour Wil. D’un père qu’il considérait comme inexistant.

« Tu voulais me parler d’un truc important ? Fin’ t’es resté vague, mais j’avoue que tu m’intrigues. Tu veux boire un truc ? » Demande t-il ensuite en s’avançant vers le petit salon, désignant à Jyreese le canapé trônant dans un coin, face à une table basse rangée pour l’occasion, loin de ses bidouilles électroniques, diverses.  

Wilhem parle en #cc9900


A beating heart of stone, you gotta be so cold
To make it in this world, yeah, you're a natural
Living your life cutthroat
Leave behind your heart and cast away


Brothers, until the end:
 

One day, we'll destroy each other:
 

RÉPONSE RAPIDE