What a night (Khan)
MessageSujet: (#) What a night (Khan)     Mar 11 Sep - 11:28
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t983-inspired-by-the-fear-of-being-average-jayne
Messages : 75
Âge : Quarante ans.
Occupation : Capitaine de l'Hélios & docteur en physique appliquée.
Habitation : La plus luxueuse des cabines de l'Hélios, qu'il occupe avec sa fille.
Arrivée : 2214, à bord du vaisseau d'un pilote peu scrupuleux.
Pseudo : wiise
Avatar : Tom Hiddleston
Crédits : moi même (ava + sign)
Jayne ne sait pas vraiment l’heure qu’il est, lorsqu’il ouvre les yeux. Il cligne plusieurs fois des paupières pour réaliser qu’il sort enfin du sommeil, non sans un mal de crâne présent, en fond. Il grogne légèrement, se tourne dans le lit. Non, il n’est définitivement pas prêt à se lever. Pas encore. D’ordinaire, il ne traîne pas, habitué à un rythme efficace et sans latences, pourtant, il se dit qu’il peut faire une exception. L’obscurité n’est brisée que par quelques led diverses, ici et là. Suffisamment pour distinguer les coins de la large cabine où il se trouve comme la personne allongée à côté de lui. Hein ? Quoi ? Quelqu’un à côté de lui ?
Il s’agite, se redresse, un peu trop vite, grognant de nouveau du mal de tête qui l’assaille. Il réalise alors qu’il est nu sous les draps de coton. Totalement nu. Que son corps est même légèrement douloureux par endroit, comme des suite d’exercice physique trop prononcé. Il observe autour de lui, frottant ses yeux pour réaliser. « Capitaine Andak, il est sept heures » La voix féminine de Charlie retentit et commence à baigner la cabine dans une atmosphère chaude, des teintes de levée de jour comme il a pu tant en admirer sur Bethany. De quoi les réveiller en douceur.

Jayne se fige à l’énonciation du nom et de la position de la personne avec qui il se trouve. Il tourne la tête vers Khan qui semble s’éveiller difficilement lui aussi. Assis dans le lit, le draps jusqu’à la taille, les cheveux en bataille et le visage à la fois hagard et surpris, encore baigné de fatigue mais aussi d’incompréhension, Jayne reste là un instant. Il se frotte les yeux, tâche de se remémorer ce qu’il s’est passé. Comment ont-il bien pu en arriver là ? Inutile de faire un dessin au capitaine de l’Hélios qui comprend parfaitement ce qu’ils ont fait. Petit à petit, il aligne ses pensées, reprend ses esprits, tâche de comprendre et de se remémorer une soirée qui s’annonçait pourtant calme, voir banale. Une soirée de discussion, autour d’un whisky. Les futures stratégies à adopter, les futurs discours à prononcer, en somme, les méandres d’une alliance politique bien ficelée, pour les deux capitaines les plus populaires de la flotte.
Ces deux même capitaines qui viennent, apparemment, de pousser leur alliance un cran plus loin.

Pendant un court instant, Jayne s'immobilise en pensant à sa fille, puis se rassure tout seul en songeant qu’il avait fait appel à une nourrice en sachant qu’il rentrerait tard. Une nourrice à laquelle il devra expliquer brièvement pourquoi il n’est pas rentré de la nuit. Il la paiera double, pour son silence et inventera un vieux mensonge qui passera aussi facilement que l’envoi du mail, rehaussé par son sourire charmeur. Des stratégies bien en place, Jayne sait comment amadouer les gens autant qu’endormir leur méfiance. Se les mettre dans la poche, aussi. Sa belle gueule et sa galanterie aidant.

Tournant la tête vers Khan, ce dernier semble petit à petit réaliser le lieu où il se trouve, de même que la personne qui s’est déjà éveillé à ses côtés et machinalement, Jayne tourne la tête vers lui et son imposante carrure. Le capitaine de l’Hélios est plus fin, plus grand, plus élancé, là où la robustesse de Khan est bien plus marqué. Et aujourd’hui plus que jamais, Jayne s’en rend compte. Ses yeux glissent le long de la silhouette dont il aperçoit la peau, le drap ne remontant que jusqu’à la taille du capitaine de l’autre quarantenaire. Il commence à se souvenir, un peu, Jayne. Il se souvient du whisky, des verres qui s’enchainent de même que les rires. Des défis qui ne tardent pas à s’immiscer entre eux, grands joueurs. Pour que, petit à petit, le tout dérive, porté par une ivresse euphorique et douce. Tous les détails ne lui reviennent pas, mais suffisamment de bribes de souvenirs pour comprendre que la chose était plutôt agréable, bien que totalement inopinée. « Sacrée soirée… » Se surprend t-il à plaisanter, un sourire flanqué sur le visage, alors qu’il a envie de rire, nerveusement. Un rire nerveux parce que franchement celle-ci, il ne l’avait pas vu venir et il a même encore du mal à la réaliser. Bien sur qu’il a déjà noté que Khan Andak est plutôt bel homme, intelligent et malin, mais jamais le fait d’aller aussi loin n’a traversé l’esprit de Jayne, qui s’est toujours contenté d’une efficace alliance politique, pour leurs intérêts propres. Egoïstes, en un sens, les deux capitaines savent pourquoi ils collaborent autant, Andak étant probablement encore plus ambitieux que Reynolds. Folie des grandeurs.

« Je t’avoue que je ne me souviens pas de grand chose… Mais j’ai mal partout » Finit-il par avouer, un fin sourire amusé sur les lèvres, alors qu’il passe une main dans ses cheveux en bataille, avant de secouer légèrement la tête. Il ne peut s’empêcher d’avoir cet air amusé sur le visage, étant encore sous le joug de la surprise et de l’étonnement. Si bien que ça en devient nerveux. Comment diable ont-il pu en arriver là ?  

Jayne parle en #006699


Who's in your shadows? Who's ready to play?
Are we the hunters? Or are we the prey?
There's no surrender and there's no escape
MessageSujet: (#) Re: What a night (Khan)     Mar 11 Sep - 23:43
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t97-khan-andak-the-survivor?nid=1#193
Messages : 139
Âge : 40 ans
Occupation : Capitaine du Colossus 5
Habitation : Le colossus 5
Arrivée : il y a 15 ans
Pseudo : Jostophe
Avatar : Henry Cavill
Crédits : moé
-Capitaine Andak, il est sept heure.

La voix féminine de Charlie ne manqua pas de provoquer une vague de mécontentement chez ledit capitaine Andak, ainsi qu'un début de mal de crâne qu'il ne pourrait pas justifier uniquement par le manque flagrant de sommeil qui lui colla les yeux, lorsqu'il essaya de les ouvrir. Sans bouger, allongé sur le ventre, il ne daigna mobiliser que sa main gauche pour se la passer sur le visage, s'arrêtant plus particulièrement sur ses yeux qu'il frotta sans énergie pour essayer d'en chasser les traces de fatigue. D'ailleurs, pourquoi était-il si fatigué ? Et pourquoi se sentait-il si satisfait à la fois ? Lorsque ses globes oculaires furent jugés suffisamment prêt pour affronter la dure réalité, Khan ouvrit les yeux pour se découvrir dans la cabine spacieuse qui était normalement réservée au capitaine, c'est à dire lui, et non pas dans son propre vaisseau où il dormait habituellement.

Fronçant les sourcils, il se tourna sur le dos, de façon à pouvoir s'asseoir et se figea sur un coude lorsque son regard rencontra encore une nouvelle anomalie en la présence du capitaine de l'Helios en personne, dans son lit, visiblement nu sous le drap qui masquait encore la partie basse de son corps. Inutile de lui demander ce qu'il faisait là, puisqu'une rapide vérification lui apprit qu'il était également nu. Oh. Voilà qui expliquait au moins cet étrange sentiment de satisfaction. Une vérification mentale des dégâts alors qu'il terminait de s'asseoir lui indiqua qu'il avait quelques courbatures, mais aucune douleur suspecte à un endroit stratégique, ce qui ne manqua pas de le soulager.

Maintenant, il ne restait plus qu'à essayer de se souvenir au mieux des étapes qui les avait conduit jusqu'ici.

Une grimace douloureuse lui déforma les traits alors que sa tête achevait de lui indiquer qu'être soudainement le point le plus haut de son corps ne lui plaisait pas du tout, mais il lui suffit de rester immobile un moment pour s'y habituer, malgré le froncement de sourcils persistant qui indiquait son inconfort sur ce sujet. Au moins, la soirée lui revenait peu à peu à présent qu'il se concentrait dessus. Il avait effectivement invité Jayne Reynolds à venir discuter affaires et stratégie autour d'un verre de whisky, puisque le le dirigeant de l'Helios ne buvait pas grand chose d'autre de façon récréative. Ils avaient effectivement abordé les points les plus importants, étaient bien entendus tombés d'accord, puisque sur la même longueur d'onde sur bien des sujets, puis l'alcool avait détendu les deux hommes, la conversation avait peu à peu dévié pour devenir moins sérieuse et finalement les voilà tous les deux nus de bon matin dans le même lit. Ça n'était pas prévu au départ, mais puisqu'à l'utile s'était joint l'agréable, Khan n'allait pas s'en plaindre. En revanche, perdre ses moyens à ce point ne lui plaisait pas et le sourire nerveux de son homologue de l'Hélios le rassurait quant à ce qu'il avait pu faire ou ne pas faire sous l'influence de la boisson. Il ne lui avait pas forcé la main.

-Sacrée nuit, rétorqua-t-il en forçant un sourire qui appuya sur son mal de crâne.

Sourire qui disparu rapidement alors qu'il fermait les yeux sous la douleur qui devenait de plus intense. C'était le moment pour un peu d'auto-médication. Puisque visiblement, ils n'avaient plus rien à se cacher, Khan n'hésita pas le moins du monde avant d'essayer difficilement de se lever sans prendre la peine de se couvrir, attendant que le vaisseau cesse de tanguer et que sa tête ne menace plus de retourner se coucher seule en laissant le reste de son corps gérer sa vie.

-J'ai des blancs aussi, mais l'essentiel est resté, je pense, marmonna-t-il en se passant les deux mains sur le visage cette fois. Il se tourna à demi vers Jayne, qui était de fait dans son dos à présent. Attend un instant.

Il se dirigea d'un pas suffisamment assuré pour lui faire honneur vers la salle de bain où il chercha de quoi arranger son mal de tête. Il ne souhaitait pas se montrer désagréable avec Jayne alors qu'ils étaient visiblement partis sur une piste qui ne pourrait que renforcer leurs affaires communes, si tout le monde s'y prenait bien. Il revint au bout de quelques secondes en ayant avalé sa médication, la boîte dans la main pour en proposer à Jayne, se sentant déjà aller mieux.

-Le whisky ça me donne un mal de tête infâme ! Tiens si t'as besoin, rajouta-t-il en lançant la boîte sur le lit.

À présent, il fallait se mettre au travail. Le Colossus n'allait certainement pas se gérer tout seul, malgré l'efficacité exceptionnelle de son équipage, et plus son cachet faisait effet, plus il sentait l'énergie caractéristique de celui qui a passé un bonne soirée l'envahir. Il posa ses poings sur ses hanches et balaya la chambre du regard. Il n'y avait pas tous ses vêtements ici. Ils avaient dû commencer à en perdre dans le salon. Une chance pour lui, il avait une tenue de secours ici, pour ce genre de cas. Tenue de secours qui se résumait à un uniforme et quelques sous-vêtements.

-Tu peux le prendre sans eau, ça s'avale facilement, rajouta-t-il en se dirigeant vers le placard intégré dans le mur le plus proche. Il en sortit un caleçon qu'il enfila avant d'en prendre un deuxième pour l'apporter à Jayne. Tu veux un café ?

Un sourire un peu plus authentique à présent que son mal de crâne était passé, Khan observa un peu plus son interlocuteur alors qu'il lui tendait le caleçon propre. Il était moins épais que lui, de loin, mais légèrement plus grand, malgré le fait qu'il soit lui-même dans la moyenne haute de la flotte. Il pouvait lire sur son visage qu'il ne regrettait pas la soirée qu'ils avaient passé, mais en savait aussi long que lui sur les événements précis qui les avait conduit à ce résultat. Khan, quant à lui, n'était pas mécontent de ne pas s'être réveillé avec un illustre inconnu. S'il avait une préférence marquée pour les femmes, il lui était arrivé d'avoir des rapports avec quelques hommes, sous certaines conditions. Jayne était une prise de choix, il aurait difficilement pu viser plus haut, même s'il aurait pu agir avec plus de discernement.
MessageSujet: (#) Re: What a night (Khan)     Dim 16 Sep - 19:07
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t983-inspired-by-the-fear-of-being-average-jayne
Messages : 75
Âge : Quarante ans.
Occupation : Capitaine de l'Hélios & docteur en physique appliquée.
Habitation : La plus luxueuse des cabines de l'Hélios, qu'il occupe avec sa fille.
Arrivée : 2214, à bord du vaisseau d'un pilote peu scrupuleux.
Pseudo : wiise
Avatar : Tom Hiddleston
Crédits : moi même (ava + sign)
Jayne ne peut pas s’empêcher d’avoir un espèce de sourire nerveux sur le visage. Il se sent partagé entre une hilarité adolescente et une profonde incompréhension. Il ne se sent pas spécialement gêné, puisqu’il connait bien Khan, bien que le voir nu à ses côtés n’était pas quelque chose de déjà connu entre eux. Quand bien même, Jayne est rarement gêné, rarement rougissant, même d’un compliment ou d’un flirt appuyé. Il est toujours, ou presque, en pleine possession de ses moyens. Voilà pourquoi ici, c’est l’envie de rire, nerveusement, qui prend le relai sur le reste. Sauf que dés qu’un léger rire lui échappe, c’est sa tête qui lui fait comprendre que l’alcool y cogne encore durement. Y cognera toute la journée, surement. En plus des bribes de souvenirs, plutôt floues, qui lui reviennent en mémoire. Il ne situe que de vagues moments, particulièrement agréables, il est forcé de l’admettre. Jayne a des aventures, depuis la mort de son épouse, malgré des fiançailles publiques parfaitement orchestrées. Il n’a pas fait voeux de célibat, mais il a toujours été discret. En soit, il ne doute pas de la discrétion de son homologue du Colossus quant à cette soirée, mais là où la plupart de ses aventures sont calculées, niveau capital risque, celle-ci échappe à toutes les tangentes. Sort de nulle part.

Jayne sourit, en coin, lorsque Khan répond sur le même ton que c’était même une sacrée nuit. Oui, pour sur, vu les courbatures qu’il sent déjà poindre le bout de leurs nez. Malgré le fait qu’il soit sportif, la nuit précédente semble avoir été intense, même s’il ne s’en souvient pas vraiment. Voir pas du tout, pour certains passages. Le visage tourné vers son homologue, il ne détourne pas la tête lorsque Khan se lève, sans se soucier de sa nudité. Pendant un bref instant, Jayne se dit que c’est plutôt dommage qu’il ne se souvienne de rien. Oui, tant qu’à faire, il espace suffisamment ses aventures pour aimer s’en souvenir et les savourer. Le charisme du capitaine du Colossus, à l’image du sien, ne lui a jamais échappé. Alors oui, il trouve ça dommage, bien qu’il garde cette pensée pour lui.

« Je pense aussi » Conclut-il à son tour. Khan lui dit alors d’attendre un instant et Jayne fronce les sourcils. « Hmm ? » Lâche t-il, lèvre pincées, alors que l’autre homme s’éloigne déjà en direction de la salle de bain. Tournant alors de nouveau le visage face à lui, le quarantenaire vient se frotter le visage de ses mains, les yeux, tentant vaguement de chasser la douleur pulsant à ses tempes. Cette même douleur qui lui arrache un grognement, alors que déjà, Khan revient, balançant sur le lit une petite boîte que le blond reconnait aisément. Des cachets contre le mal de tête. Plutôt puissants, d’ailleurs. « Infâme, c’est peu dire » Nouveau sourire en coin, alors qu’il se saisit de la boîte pour l’ouvrir et avaler un cachet rapidement, sans prendre la peine d’aller chercher de l’eau. « Merci » Déclare t-il ensuite en accordant un regard à l’autre quarantenaire.

Il bouge ensuite enfin, gagnant le bord du lit pour y rester assis un instant. Son homologue semble bien plus d’énergie que lui, mais Jayne ne se laisse pas abattre. Disons seulement que cela fait un bon moment qu’il ne s’est pas laissé allé à un tel excès d’alcool, donnant lieu à d’autres activités récréatives. Cherchant ses vêtements du regard, il ne parvient pas à tout localiser, alors qu’il se lève enfin. Il se saisit de son pantalon un peu plus loin, lorsque Khan arrive à son niveau, en lui tendant un caleçon propre. Jayne affiche une mine surprise, relativement décontenancé parce qu’autant il connait l’autre capitaine, plutôt bien, autant, il n’aurait pas du tout imaginé qu’il réagirait aussi bien. Qu’il se montrerait aussi altruiste envers lui. Bien trop conscient de l’ambition de Khan quant à sa position sur la flotte. Malgré leur bonne entente, Jayne n’a jamais totalement écarté le fait que l’autre homme puisse se servir de lui pour ses desseins. Oh bien sur, il n’est pas naïf, encore moins idiot, mais disons qu’il a toujours été méfiant. Pourtant, cette méfiance semble en partie se dissiper en voyant le comportement du capitaine Andak. « Je… Oui je veux bien et merci » Dit-il enfin, en récupérant le caleçon, acceptant volontiers la proposition du café, le tout dans un sourire, affichant une dentition parfaite. « Je vais juste aller prendre une rapide douche » Lâche t-il avec un clin d’oeil complice. Inutile d’ajouter qu’il n’a pas réellement envie de puer le sexe et l’alcool lorsqu’il prendra sa fille dans ses bras en arrivant chez lui. Aussi, il gagne rapidement la salle de bain, le caleçon avec lui et se faufile sous une douche brulante qui le réveille enfin pleinement.

Un soupir d’aise lui échappe alors qu’il ferme les yeux relevant la tête vers le jet d’eau brulante. Cette même eau qui détend ses muscles endoloris. Se saisissant du gel douche, il entreprend rapidement de se laver, avant de sortir et de se saisir de la première serviette à sa portée, pour se sécher sommairement et revêtir le caleçon propre. Il avise la salle de bain vide de pratiquement tout effets personnels et fronce les sourcils. Rejoignant de nouveau Khan, il l’alpague alors. « Je suis un peu étonné du vide de ta salle de bain, tu ne loges pas ici d’habitude ? » Peut être un peu naïf, mais Jayne ne se verrait clairement pas loger ailleurs que dans son imposante et luxueuse cabine. C’est que depuis tout jeune, il est habitué à un certains confort et n’est pas mécontent d’avoir pu le retrouver sur la flotte. Il s’approche alors un peu plus de Khan qui prépare du café. « Sinon, je ne sais pas ce que tu m’as fait mais je n’ai pu localiser que mon pantalon » Avoue t-il dans un large sourire amusé.  


Who's in your shadows? Who's ready to play?
Are we the hunters? Or are we the prey?
There's no surrender and there's no escape
MessageSujet: (#) Re: What a night (Khan)     Dim 16 Sep - 20:05
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t97-khan-andak-the-survivor?nid=1#193
Messages : 139
Âge : 40 ans
Occupation : Capitaine du Colossus 5
Habitation : Le colossus 5
Arrivée : il y a 15 ans
Pseudo : Jostophe
Avatar : Henry Cavill
Crédits : moé
Sans surprise, il ne fallu pas longtemps à Jayne pour prendre un des cachets qu’il lui proposa. Il était bien confiant avec lui, le capitaine de l’Helios, s’il acceptait n’importe quoi de sa part après une nuit passée à ne se souvenir de rien. Un point intéressant qu’il nota quand un coin de sa tête qui, il fallait le dire, allait de mieux en mieux. Il accepta également le caleçon qu’il lui proposa, toujours plus agréable que de devoir remettre un sous-vêtement qui avait subit les étoiles savaient quoi pendant la nuit, mais avec un air surpris que Khan ai eu la gentillesse de lui en proposer un, ce qui ne manqua pas d’amuser le capitaine moustachu. Le café proposé reçu également un bon accueil, juste avant que son homologue de l’Helios ne déclare devoir prendre une douche rapide, ce que Khan ne comptait pas lui refuser.

Il lui renvoya un sourire en coin en réponse à son clin d’œil, puis balaya la chambre du regard à la recherche de ce qui était à lui, le pantalon de Jayne ayant disparu avec son propriétaire. Il retrouva le sien près de la porte, visiblement laissé tombé ici plutôt que jeté. Les choses sérieuses avaient dû commencer quelque part par ici. Il le ramassa, trouvant son caleçon du côté où Jayne avait dormi. Il lança tout ça sur le lit avec désinvolture, déjà décidé à envoyer quelqu’un se charger du ménage à sa place.

-Charlie, rappelle moi demain matin que je dois remettre des vêtements propres dans cette cabine et demande à la personne habituelle de venir ranger un peu, aujourd’hui vers quinze heure, lança-t-il en allant faire couler le café salutaire. Et qu’elle n’oublie pas de laver les vêtements que je laisserai.

La voix feutrée de Charlie lui confirma que les ordres avaient été enregistré, ne manquant pas au passage de souligner une fois de plus le titre allant devant son nom de famille factice. Khan aurait pu lui demander de l’appeler Khan. Il aurait pu la régler pour qu’elle le tutoie ou qu’elle l’appelle simplement par son nom de famille. Cependant, il était bien trop agréable pour son ego d’entendre la voix féminine de Charlie lui rappeler son pouvoir officiel pour qu’il ne veuille en changer. Il l’aimait comme ça et il s’aimait comme ça.

En revanche, il aimait moins l’idée de ne pas se souvenir complètement de la nuit qu’il venait de passer avec Jayne, bien que, comme il le lui avait dit, il lui en restait l’essentiel. Le reste n’était pas dur à deviner, il suffit de suivre le trajet des vêtements pendant que le café coulait pour comprendre que les premières couches étaient tombées dans le salon. Il ramassa ainsi sa veste, ainsi que celle de Reynolds, ne trouva qu’une seule chemise sur les deux, trois chaussures sur quatre et encore moins de chaussettes. Il ne chercha pas à différencier le tout, se contentant de mettre les habits sur le canapé, moins en tas que par terre et à rassembler les chaussures. Il laisserait au capitaine de l’Hélios le soin de se débrouiller à prendre ses affaires plutôt que les siennes.

Toujours en caleçon, il estima qu’il ne servait à rien de s’habiller tant qu’il n’aurait pas lui-même pris une douche, ce qu’il ne comptait faire qu’une fois Jayne parti, aussi il alla simplement attraper les tasses classiques mises à disposition par la flotte pour y faire couler une bonne dose de café. Il espérait que l’autre capitaine l’aimait fort, car lui-même ne l’aimait pas autrement et n’avait rien pour l’adoucir, pas même du sucre. Il se retourna à moitié lorsque Jayne s’adressa à lui, sortit de la douche et lui lança un sourire avant de se reconcentrer sur les tasses qu’il remplissait.

-Non, je ne loge pas ici. Cette cabine est bien pratique, mais je n’y dors pratiquement jamais. J’ai ma couchette dans un vaisseau que je me suis acheté dès que j’en ai eu les moyens, depuis j’ai laissé tomber les cabines de la flotte pour dormir dedans.

La plupart des habitants du Colossus savaient très bien où leur capitaine logeait, puisqu’il aimait traîner devant son vaisseau, en civil, les jours où il ne travaillait pas. La vérité était qu’il avait eu besoin d’un moyen de fuir, au cas où ses magouilles seraient un jour su au grand jour, mais la version officielle était simplement que, bricoleur aux origines modestes, il aimait travailler dessus et rester au milieu du peuple. Quel meilleur moyen de comprendre les besoins des gens qu’en vivant avec eux, après tout ? Ça faisait partie des raisons pour lesquelles il était apprécié. Il leur renvoyait l’image de quelqu’un comme eux : accessible, avec ses coups de gueule contre les voisins bruyants, avec le côté manuel que partageait la plupart des gens de son vaisseau, avec les quelques bières qu’il partageait parfois avec ses voisins directs. Aucun d’entre eux n’était ses amis et il en avait, pour la plupart, une piètre estime. Cependant, les apparences seules comptaient ici.

Il se tourna vers Jayne en l’entendant se rapprocher et lui offrit une tasse pleine, agrémenté d’un sourire à la fois amusé et satisfait. Il avait beau aimer quand sa vie était organisée, les rapports qu’il préférait étaient chaotiques et rarement tendres, il était donc assez satisfait d’avoir suffisamment de preuves qu’il avait respecté son style malgré le peu de souvenirs qu’il avait de la fin de la soirée.

-Eh bien. Tu peux toujours sortir comme ça, je ne pense pas que ça gênerait qui que ce soit, commenta-t-il en levant sa propre tasse vers lui comme pour saluer le physique qu’il affichait sans gêne. Ou bien tu peux aller voir sur le canapé, j’ai ramassé ce que j’ai trouvé, mais il manque encore des choses, acheva-t-il avec un sourire.

Il trempa les lèvres dans le café dont la température avait été régulé pour être très chaude, mais sans danger pour la consommation et le trouva comme toujours excellent dans son amertume. Rien de tel pour lui donner un coup de fouet matinal.

-J’ai oublié de te dire, le café est très fort, mais j’ai rien ici à mettre dedans, précisa-t-il enfin avant de se diriger vers le salon en l’invitant à le suivre.

Il désigna alors les vêtements qui trônaient sur le canapé, espérant que la chemise était celle de Jayne.

-Impossible de remettre la main sur les chaussettes et j’ai que trois chaussures sur quatre. J’ai pas vérifié à qui elles étaient. Il lança un regard en coin à Jayne et posa sa tasse sur la table basse. Ça se passe souvent comme ça, tes rendez-vous d’affaire ? Plaisanta-t-il comme s’il n’y avait été pour rien dans ce qui s’était déroulé.
MessageSujet: (#) Re: What a night (Khan)     

RÉPONSE RAPIDE