L'esclave et le pirate sont de parfaits collègues [Pv : Vega]
MessageSujet: (#) L'esclave et le pirate sont de parfaits collègues [Pv : Vega]     Dim 9 Sep - 10:44
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t885-joaquin-mora-du-rhum-des-femmes-et-d-la-biere-nom-de-dieu#8003 http://beyond-earth.forumactif.com/t887-joaquin-parce-qu-on-a-tant-besoin-que-l-on-ait-besoin-de-nous#8016
Messages : 65
Âge : 36 ans
Occupation : Extracteur
Habitation : C5
Arrivée : Il y a 15 ans à bord du C5, comme pirate
Pseudo : Chouu'
Avatar : Manuel Garcia-Rulfo
Crédits : Chouu'
" A demain ! "

Dis-je en faisant un signe de la main à l'extracteur qui nous fausse compagnie en cette fin de journée. Sur le chemin du retour, nous repartons souvent à plusieurs, nous séparant au fil des bâtiments et des logements. Enfin, techniquement je n'ai pas besoin de venir jusqu'ici puisque je vis sur le C5. Mais je suis incapable de rentrer si rapidement. En général, je me greffe aux quelques abeilles qui vivent sur le Columbiad et lorsqu'elles sont toutes arrivées à bon port, je m'accorde une session de sport.

A cet instant il ne reste plus que Vega. La jeune femme est une camarade qui m'est sympathique, quoique caractérielle. Nous sommes arrivés ensemble dans la Flotte, de façon bien différente cependant. Moi parmi les pirates, elle en tant qu'esclave à bord du Colossus. En l'apprenant je pensais que nous n'arriverions jamais à nous entendre mais il faut croire que j'ai convaincu la belle : je ne suis pas un monstre. Plus encore, je n'étais qu'un gamin, suiveur, stupide mais pas méchant. Ou alors elle est très tolérante et/ou cache bien son jeu, car je n'ai jamais vraiment ressenti la moindre animosité directe.

Au fond, je me sentirai toujours coupable. Bien que je n'ai jamais maltraité qui que ce soit ni même fermé les yeux sur une agression quelconque, je faisais partie d'un groupe de malfrats et c'est suffisant pour me couvrir de honte. L'âge n'est pas une excuse, j'étais en mesure de comprendre que l'attitude des pirates n'était pas normale, pas tolérable.
Que puis-je fais pour réparer ces erreurs de jeunesse ? Mon investissement dans le travail, ma fidélité à la Flotte, c'est là que je me rachète. Savoir que Vega me supporte à ses côtés est une victoire sur mon passé.

Je plonge les mains dans les larges poches de ma tenue jaune et lui adresse un sourire :

" Bon, tu habites par ici je crois. A demain ? "

Courir, voilà ce que je vais faire. M'enfermer dans une salle de sport ne m'inspire rien ce soir. Même si les lumières artificielles jouent un couché de soleil, factice et superficiel, j'aime profiter de ce tableau jusqu'à la fausse nuit.
A moins que ;

" ... Sauf si tu veux aller boire un verre ? J'offre ! "

A bien y réfléchir, nous n'avons jamais vraiment pris le temps de discuter, elle et moi. C'est probablement un peu risqué. Sauf si nous parvenons à ne pas aborder ce qui nous lie ;
Sceptique, je maintiens quand même l'invitation. Après tout une discussion autour d'une boisson méritée pourrait peut être arranger un peu plus notre relation. Au pire, ça nous permettra de mettre au clair certains non dits. S'il faut que je formule des excuses de vive voix... je ne suis pas contre.


« Être optimiste est un devoir moral. »

" Toutes nos défaites ont faim de nous
Serments résignés sous les maquillages
Lendemains de fête, plus assez saouls
Pour avancer, lâcher les regrets trop lourds " ♪

©️ FRIMELDA

MessageSujet: (#) Re: L'esclave et le pirate sont de parfaits collègues [Pv : Vega]     Sam 15 Sep - 20:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t963-suck-it-up-vega http://beyond-earth.forumactif.com/t970-a-woman-needs-to-know-how-to-be-strong-and-stand-on-her-own-vega#9144
Messages : 27
Âge : 31 piges et elle fait plus ouais, et elle vous em*****.
Occupation : Bzz Bzz. Et pour ceux qui comprennent que dalle, elle est extractrice.
Habitation : Dans ton... Columbiad pardon.
Arrivée : Depuis ton... Juin 2212 quoi.
Pseudo : BereniceWCL
Avatar : Ruth Negga
Crédits : BereniceWCL (ava & gifs) - wiise (code sig)
L'esclave et le pirate sont de parfaits collègues.



Vega étouffe un baillement derrière sa main avant de s'étirer longuement. La journée a été longue. Enfin, en réalité, pas plus longue que d'habitude mais elle lui a semblé plus longue parce qu'elle a traîné la veille. Elle n'a pas bu, pas trop, à peine, parce que les veilles de boulot elle ne fait pas d'excès mais elle a traîné oui, a discuté, s'est couchée un peu trop tard et a eu un sommeil très agité. Trop agité. Y'a des périodes comme ça. Des sales périodes. Elle ne connaît pas les dates exactes mais les périodes. Et là, ça se rapproche alors elle dort mal. Alors ce soir pas d'excès non. Elle va rentrer, se coucher tôt, essayer de dormir et au pire prendre les foutus cachets pour la calmer histoire d'avoir une bonne et véritable nuit de sommeil afin d'être mieux en forme demain. Elle sait à quel point le métier est dangereux si on n'est pas à 200%. C'est accrochée à cette idée qu'elle prend, en compagnie d'autres abeilles, la direction de ses quartiers, enfin, de sa minuscule cabine. Y'a Joaquin dans le lot, comme souvent et elle fait avec Vega. Elle fait plus que faire simplement avec en réalité. Et pourtant, ça aurait pu dégénérer et ça a bien failli, s'il n'y avait pas eu Crius pour avoir une petite conversation avec Vega dès le moment où elle a commencé son stage durant sa formation et qu'elle s'est rendue compte que Joaquin était extracteur. C'est qu'elle avait envie de lui sauter à la gorge mais Crius a été très clair et Vega, elle n'a pas eu le choix ou enfin si, elle a eu le choix : renoncer à son futur boulot d'extractrice pour ne pas avoir à travailler avec Joaquin ou faire avec en mettant la rancoeur de côté pour pouvoir devenir extractrice. Et comme il était hors de question qu'un pirate (enfin ancien pirate mais pour elle c'était du pareil au même) lui prenne encore quoi que ce soit, elle a décidé d'être plus forte que sa colère et sa rancoeur et a accepté de travailler avec lui. Et quelques années plus tard, elle est bien obligée d'admettre que ce type n'est pas le monstre qu'étaient ceux de son « espèce ». Il n'est pas le monstre qu'était son frère, frère mort sous les coups de Vega pendant la rébellion, un fait qu'elle n'a jamais raconté. Pas alors que les choses se passent sommes toutes assez bien entre elle et Joaquin. Il a finalement poussé Vega dans ses retranchements et elle a été forcée de réfléchir plus avant à ce qu'elle avait vécu, à ce qu'on lui avait fait vivre et même si elle continuera à jamais d'affirmer que si elle devait choisir entre mourir et faire du mal à des gens innocents elle préférerait mourir, il paraît que seul le pardon grandit alors... Alors elle accepte l'idée que certaines personnes sur le C5 n'étaient pas des monstres.

Joaquin par exemple.

Avec lequel elle se retrouve finalement seule sur le chemin du retour. Et bon, elle n'est pas particulièrement à l'aise malgré tout. Trop de non-dits entre eux sans doute. Et puis les souvenirs sont quand même vifs bien des années plus tard. Est-ce que pour lui aussi ? Elle se le demande alors qu'elle lui jette un petit regard en coin. Brièvement. Très brièvement.

« Bon, tu habites par ici je crois. A demain ?
- Ouaip. » qu'elle se contente de répondre.

Oui, elle habite par ici. Oui, à demain. Et en lui adressant un regard encore très bref, aussi bref que l'est le sourire qu'elle lui offre en réponse au sien.

« Sauf si tu veux aller boire un verre ? »

Excuse you ?

« J'offre ! »

Elle s'arrête dans son avancée Vega et tourne des yeux ronds vers Joaquin. Est-ce qu'il lui fait une blague ? Elle arque un sourcil, attend qu'il lui dise qu'en fait il n'est pas sérieux mais il semble très sérieux. Et Vega aime boire. Vega a du mal à résister à ce genre d'invitation mais ce n'est pas n'importe qui là, qui la fait l'invitation.

« Hm... » qu'elle marmonne tout bas avant de se gratter le haut de la tête. « C'est sympa d'ta part mais j'voulais m'coucher tôt histoire d'pas faire de conneries demain, j'étais pas en forme aujourd'hui. »

Ce qui est vrai. C'était son plan mais en vérité, si une autre personne avait demandé, elle n'aurait pas hésité à dire oui. Là elle hésite. Oui, elle ne fait qu'hésiter. Elle n'a pas vraiment dit non. Elle n'a juste pas encore dit oui. Mais il y a cette petite voix dans sa tête, la voix qui aime tant être au contact de l'alcool, la voix qui se délecte d'avance de boire un verre voire deux, même avec lui. Et puis il y a cette autre petite voix qui souffle que ça peut être l'occasion pour définitivement se rendre compte que Joaquin est un type qui en vaut la peine. Et il y a cette dernière voix qui lui dit de rentrer chez elle comme prévu.

Et puis merde.

« Mais t'sais quoi ? J'sais pas refuser un verre alors j'veux bien ! Tu choisi l'endroit ? J'te préviens j'aime pas les endroits coincés, c'pas mon truc. »

Après tout, que peut-il arriver ? Elle ne va pas trop boire et ainsi, elle ne prendra pas le moindre risque de révéler l'information qu'elle garde secrète et qui pourrait bien détériorer ce semblant de relation qu'ils entretiennent.




(c) sweet.lips


---------------------
Vega parle en cc3300
Joaquin parle en 528b97


Do I look like a fuckin' angel to ya ? I ain't no angel.
by wiise

RÉPONSE RAPIDE