May their souls rest in peace [Joaquin]
MessageSujet: (#) May their souls rest in peace [Joaquin]     Ven 17 Aoû - 18:40
Drake Anderson
http://beyond-earth.forumactif.com/t732-drake-pour-vous-servir-enfin-on-fait-l-effort-d-y-croire#6712 http://beyond-earth.forumactif.com/t747-la-mauvaise-foi-c-est-par-ici-drake#6825
Messages : 75
Âge : 37 ans
Occupation : Sergent Légionnaire ; Robot antisocial
Habitation : Argus One
Arrivée : 15 mars 2201 ; Tiantang.
Avatar : Benjamin MckEnzie



Les néons colorés des enseignes lui éclataient la rétine.
Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait ici dans cette rue animée par la clientèle des différents bars qui s'y trouvaient, aussi tard le soir. A cette heure-là, il était censé traverser les pontons, regarder l'espace pendant quelques minutes avant d'aller s'enfermer dans sa minuscule piaule sur l'Argus One... Pas traîner sur le TianTang et se demander ce qu'était une "happy hour", inscription visiblement commune à tous les établissements de la rue. Sa dernière entrée dans un bar remontait à sa nomination chez les Légionnaires il y a plus de quinze ans. Il s'était de mauvais gré laisser entraîner par des camarades de classe et n'avait pas apprécié ni le bruit ambiant, ni la musique, ni les blagues qui y étaient racontées, ni l'ivresse dans son propre corps, ni l’extravagance du personnel -quoique le décolté plongeant d'une des serveuses l'avait à l'époque, beaucoup intéressé. Depuis il avait perdu tout intérêt pour le sexe -ou plutôt ne s'accordait-il jamais le temps de s'intéresser aux autres autrement que de façon professionnelle- et avide de contrôle, il n'avait plus jamais ingurgité de substance capable d'influer sur son comportement. Un vrai robot.

Ses circuits internes avaient dû se rouiller dans ce cas, pensa-t-il avec amertume. Son nez cassé et tous les morts dans les rangs de ses hommes le prouvaient suffisamment bien. Il ne se laissait jamais de croire que tout était de sa faute et comme une éternelle victime, il hantait la Flotte, à la recherche d'un remède. Aujourd'hui, ce dernier se présentait sous la forme d'une pinte de Xingji, une boisson dont il avait oublié le goût. Le sergent pensait prendre modèle sur Qortis tout en sachant pertinemment qu'il s'agissait d'une mauvaise idée. Boire pour oublier ? Cela ne marchait pas, mais peut-être que dans l'ivresse et le vertige, il trouvera le peu de choses qui lui manquait pour enfin assumer les événements et aller de l'avant.

Drake choisit un bar au grand hasard. Le bruit et la chaleur à l'intérieur étaient déplaisants, ainsi s'empressa-t-il de commander une bière. Il remarqua sur la gauche une table de jeu qui était la seule à avoir des chaises de libres. Le sergent s'y installa sans demander son reste. Son uniforme, sa posture raide et sa mine beaucoup trop sérieuse pour l'endroit en disait déjà long sur ses habitudes, qui se trouvaient bien loin des divertissements du TianTang. On aurait pu venir lui demander s'il ne s'était pas trompé de lieu... "Bonsoir." dit-il cependant par politesse au jeune homme qui était assit en face. Après quelques secondes, il réalisa enfin qu'il s'était peut-être incrusté. "Pardonnez-moi, j'espère que ma place n'était pas réservée ?" La première gorgée était amère, rafraichissante mais pas suffisamment pour rendre le goût attirant, pas étonnant que cela lui soit sorti de l'esprit avec les années. "Je suppose que ça crève les yeux, mais je ne suis pas vraiment un habitué." Rire nerveux. Peut-être allait-il repartir à la fin de son premier verre pour se réfugier dans la tranquillité de sa cabine... D'un autre côté le désarroi qui le tiraillait depuis le retour du Jeanne d'Arc le poussait de plus en plus à vouloir faire des choses incongrues. Renverser une bouteille d'eau sur un patient fiévreux dans la salle d’attente de l'hôpital, parler à la jeune femme avec laquelle il partageait dans un silence absolu un banc sur l'Helios depuis des années, boire ? Maintenant qu'il avait réalisé son manque de maturité alors qu'il se pensait être au sommet de la pyramide, il ne voyait pas d'autres solutions que de se forcer à se sortir de sa zone de confort pour progresser, c'était ce qu'il avait appris à l'école. "Je crois que mes officiers auraient bien aimé que je porte un toast avec eux pour les grandes occasions. J'ai toujours refusé, je trouve que ce genre de soirée porte nuisance à la qualité du travail... Ils insistaient pourtant. C'est un peu tard maintenant qu'ils ne sont plus de ce monde, mais si vous voulez, vous pouvez me rejoindre."




"Euh..."

MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Mar 28 Aoû - 18:50
avatar




Les couleurs superficielles de la pièce donnent aux visages éméchés un air un peu plus détestable. Les sourcils légèrement froncés sous la concentration - et le suspens - les gestes nerveux sur les cartes abimées, les tricheries envisagées qui se lisent plus ou moins dans la nervosité ; je me tiens à une vraie table de jeux au cœur d'une nuit banale.
Mais rien n'est jamais habituel à mes yeux. Il y a toujours assez d'imprévus pour attiser ma curiosité, mon humour. Parfois ces imprévus deviennent de vraies surprises ou se changent malheureusement en emmerdes. Dans l'ensemble pourtant j'aime chacune de mes soirées depuis que je ne suis plus pirate sur le C5 et que je fais partie de la Flotte.

Replaçant ma mauvaise main sur la table en faisant signe à mes camarades que je mets ici fin à mes mises, je croise les bras et fixe avec amusement les autres encore en course. La pression redescend pour moi, mon sourire s'étire en discrétion et j'attends que la partie se termine avant de récupérer mon verre pour un rafraichissement mérité.

" C'est bon pour moi. J'ai assez perdu pour ce soir. "

Dit l'un des plus mauvais-perdant de la galaxie. J'acquiesce en silence, prenant le temps de compter ce qu'il me reste. Deux fois moins que la somme de départ, mais je n'ai pas tout perdu. Peut être faut-il que j'arrête de considérer le zéro crédit comme la dernière limite ;
En attendant, je cherche d'autres joueurs.

L'homme en uniforme qui s'installe avec plus de lassitude qu'un perdant-né, me salue poliment. Je lui rends son bonsoir, constatant être désormais le seul attablé.

" La place est libre amigo, pas de soucis. "

Dis-je tout sourire, en débarrassant d'un revers de main son coin pour que sa bière trouve place. Il enchaine alors avec une drôle de remarque et je relève vers lui un regard sceptique. Pas marrant le type. Pris d'un élan de sympathie, de pitié ou de soif - allez savoir - j'attrape mon verre et le lève en hochant la tête :

" A la mémoire de vos officiers dans ce cas."

Je porte le verre à mes lèvres pour savourer les dernières gorgées. Finalement je cherche du regard un membre du personnel, tout en glissant une invitation :

" Vos officiers étaient-ils aussi des joueurs ? Car si ça peut vous faire plaisir, il manque des participants ici. "

S'il accepte, on devrait bien trouver un second duo et le tour sera réglé ... ça ne peut pas lui faire de mal, pauvre vieux.

" Moi c'est Joaquín, au fait. "

Je lui tends la main pour une poignée franche.
MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Ven 5 Oct - 1:05
Drake Anderson
http://beyond-earth.forumactif.com/t732-drake-pour-vous-servir-enfin-on-fait-l-effort-d-y-croire#6712 http://beyond-earth.forumactif.com/t747-la-mauvaise-foi-c-est-par-ici-drake#6825
Messages : 75
Âge : 37 ans
Occupation : Sergent Légionnaire ; Robot antisocial
Habitation : Argus One
Arrivée : 15 mars 2201 ; Tiantang.
Avatar : Benjamin MckEnzie



"Drake."
Le sergent lui rendit une poignée ferme avec un bref sourire. "Merci. Pas tous, certains étaient seulement... grands buveurs. Vous les connaissez peut-être de vue." Ou peut-être pas. La quantité de bars et de casinos présents sur la Flotte commençait à être conséquente et ce genre de commerce s'était démocratisé. Il en savait très peu sur ce sujet, car il n'avait jamais été un interlocuteur très compréhensif sur le sujet. D'ailleurs, il ne s'était jamais gêné pour leur dire ce qu'il en pensait (beaucoup de mal et de mépris en bref) tout en se riant de sa propre chute de popularité. Personne ne l'aimait en dehors du boulot, car il était réputé pour n'avoir que des défauts. Drake se débrouillait toujours pour créer de multiples malaises sociaux et le dernier à avoir voulu lui demander de l'aide sur un plan personnel le regrettait amèrement. Après avoir demandé au sergent de garder ses enfants l'espace d'une soirée, le pauvre officier avait retrouvé sa marmaille en pleurs, sans une explication de la part du principal coupable.  

Il en venait à regretter quelque peu son excès quotidien de mauvaise foi et l'isolement qu'il s'était construit tout seul. Le sergent haussa la voix pour se faire entendre à travers le brouhaha général. "Pourquoi pas, mais je crains de ne pas connaître les règles..." Et d'être un très mauvais joueur dont la perfidie ne fera qu'agrandir avec la flamme de l'alcool, mais il n'était pas utile de le préciser. Tout en commandant une deuxième bière au serveur s'étant rapproché d'eux, le légionnaire déboutonna sa veste d'uniforme qu'il n'avait pas encore pris le temps d'enlever. La chaleur et le bruit ne faisait que rendre l'expérience un peu plus pénible encore et cela se lisait sur son visage creusé. Pourtant, il fallait qu'il aille de l'avant et pour cela, il fallait qu'il fasse son deuil. A y réfléchir, il n'avait aucune envie de se rendre à la commémoration officielle. Oh, il adorait depuis toujours le dramatique panache des rares rassemblements militaires, mais cette fois-ci il n'y verra que le reflet de son propre échec... Non, ce n'était pas entendre chanter We belong to the stars qui l'aiderait. "Pas de victimes dans votre entourage, je l'espère ?" glissa-t-il en se noyant dans sa bière. Il était facile de penser que cet homme devait menait une vie diamétralement opposée à la sienne mais le sergent se méfiait des premières apparences.

Lorsque son regard accrocha celui d'un pilote croisé plus tôt sur l'Argus One, Drake regretta de ne pas s'être caché un peu plus encore au fond de la salle... Détournant vite la tête d'un air frustré, il remarqua de fils en aiguille un couple qui semblait intéressé par leur table. Un bref  et sec sourire de sa part suffit apparemment à les faire venir et ils trouvèrent ainsi de nouveaux joueurs.



"Euh..."

MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Sam 3 Nov - 15:55
avatar




Est-ce que je connais de vue ses officiers ? Peut être bien. De là à dire que je saurai les reconnaître... Disons que les visages croisés dans les bars ne sont pas forcément ceux que l'ont retient. De plus, les lumières souvent criardes et les effluves chargées renforcent certains traits pour en déformer d'autres.
Je me contente de hausser les épaules en l'invitant à s'installer.

"Pourquoi pas, mais je crains de ne pas connaître les règles..."

" Hm, la règle principale selon moi : se divertir. "

A quoi bon jouer autrement ? Le but est de s'évader un temps. Quitter le quotidien et son cynisme, se concentrer sur des futilités en toute conscience et tant l'assumer que la victoire devient importante. Stress, excitation, calcul, stratégie, risques, tentatives ; des sensations brûlantes qui rendent plus vivant, plus fou, plus fragile aussi. L'adrénaline est un plaisir qu'il faut consommer régulièrement.
Pour ce qui est des vraies règles :

" Vous verrez, ce n'est pas compliqué, vous aurez vite cerné le but. "

Dis-je pour l'encourager, convaincu que cet homme plus que n'importe quel autre client du bar a besoin d'un peu d'évasion. Il pourrait tout aussi bien tenter de charmer ces demoiselles qui papillonnent à droite à gauche ; peut être après s'être détendu. Sa mine est inquiétante, il pourrait passer pour malade.

"Pas de victimes dans votre entourage, je l'espère ?"

Décidément, ses pensées sont irrémédiablement rattachées au drame. Je secoue la tête dans une grimace navrée pour tous ceux qui n'ont pas ma veine : pas de proches. Pas vraiment. Un douleur constante qui a ses avantages.

" Pas que je sache. Je partage quand-même le deuil du reste de la Flotte. "

Difficile de ne pas être touché, d'une façon ou d'une autre. On ne peut être indifférent au chagrin que traversent des dizaines et dizaines de personnes, les cérémonies et autres hommages imposent une ambiance triste et maussade.

J'en déduis que le nommé Drake est touché de près. Cela ne concerne-t-il "que" des collègues ou également le cercle privé ? Je ne me risque pas à l'indiscrétion d'une question.

Le couple qui s'installe à la table pour rejoindre la partie ramène un peu de fraicheur, ils sont surtout un parfait prétexte : jouons. Je les salue en me présentant et lorsque tout le monde est servi en alcool et en cartes, la partie peut commencer. D'apparence plus jeune et naïve, la demoiselle s'avère finalement plus avisée que son conjoint. Les bluffs de ce dernier son plus maladroits, quant à Drake, je le soupçonne d'avoir une très bonne main. La partie se déroule tranquillement et, j'espère, permet à l'officier de se changer les idées.

" Tssa... je m'arrête là pour cette fois. "

Dis-je en posant mes cartes face contre table. Tant pis. J'observe les parieurs encore en lice.

MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Lun 26 Nov - 4:19
Drake Anderson
http://beyond-earth.forumactif.com/t732-drake-pour-vous-servir-enfin-on-fait-l-effort-d-y-croire#6712 http://beyond-earth.forumactif.com/t747-la-mauvaise-foi-c-est-par-ici-drake#6825
Messages : 75
Âge : 37 ans
Occupation : Sergent Légionnaire ; Robot antisocial
Habitation : Argus One
Arrivée : 15 mars 2201 ; Tiantang.
Avatar : Benjamin MckEnzie



Il avait oublié.... Oublié à quel point il pouvait être mauvais joueur. Peut-être était-ce la raison principale pour laquelle il ne jouait jamais après tout. Pour remédier à un problème, il ne manquait jamais d'être radical, ni de se précipiter vers la mauvaise solution. Depuis que Joachim s'était retiré, Drake s'était persuadé tout seul que le couple en face de lui était de mèche pour le faire perdre. Car oui, il perdait à plate couture, ça c'est certain ! En connaissant mal les règles, et en ayant aussi peu l'habitude des cartes, c'était pas facile de se débrouiller, surtout quand on s'appelle Drake Anderson et qu'on prend vite tout un peu trop à cœur. Rageux, il alla jusqu'au bout de la partie, ne manquant pas de féliciter la gagnante d'une œillade orageuse accompagnée d'une moue. Pour oublier ce sentiment terrible que lui laissait l'échec, il commanda la petite sœur et laissa l'alcool lui monter à la tête. Sans aucun doute, le sergent avait l'air encore plus malade qu'à son entrée dans le bar.

Étranger au concept de "se changer les idées", Drake arrivait malgré tout à ne plus se focaliser entièrement sur la raison de sa venue. Une partie de son esprit pensait à quel point il détestait les tricheurs, ou bien à quel point il détestait le bruit ambiant. Le calme de sa cabine bien rangée lui semblait actuellement la chose la plus désirable au monde. "Hmm. Je manque de technique. 'Me débrouillerai mieux la prochaine fois." dit-il pour se justifier faussement, sachant pertinemment qu'il n'y aura pas de prochaine fois. S'il avait à la base prévu de rester ici une bonne partie de la soirée, il commençait déjà à remettre en question sa décision. "Vous faîtes quoi dans la vie ?" Au moins l'ivresse montante l'aidait à se sociabiliser, bien qu'au fond de lui il n'ai pour l'instant rien à faire de la réponse à sa question... Fronçant les sourcils, Drake se leva. "Excusez-moi, je reviens." Il chercha l'indication menant aux toilettes et la trouva après un bref tour de la salle. Seulement, dans sa hâte, il ne remarqua pas qu'il ne s'agissait pas de toilettes mixtes.

"Décidément, je n'ai pas fini de me ridiculiser ce soir." avoua-t-il après son retour, en ne sachant pas s'il était naïf ou bien particulièrement salé. Après un bref regard vers Joachim, il articula subitement. "Z'avez pas quelqu'chose de plus drôle à parier que des sous ?" Céder à l'impulsion avant toute réflexion, c'est très important.




"Euh..."

MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Dim 30 Déc - 14:54
avatar





J'espérais que la partie apporte à cet étrange déprimé un peu de réconfort. Au moins de quoi lui changer les idées, chasser de ses pensées les mauvais souvenirs et autres points noirs. J'observe les joueurs en silence pour respecter leur concentration respective, mais bien vite, l'homme prétexte son manque d'expérience pour se coucher - comme on dit.
Il faut croire que le jeu ne l'intéresse pas. Qu'est-il venu chercher dans cet établissement si l'alcool ne lui suffit pas ? Les cartes, les rencontres - car il y a toujours celles et ceux qui arrivent seuls avec pour objectif de repartir à deux. Minimum. Mais Drake n'a pas l'air d'humeur à chercher charmante compagnie ;

"Vous faîtes quoi dans la vie ?"

Dit-il pour chercher à combler un vide. Les deux autres joueurs sont bien trop investis dans leur partie pour seulement avoir entendu la question. Je hausse les épaules et m'apprête à lui répondre, bien conscient que mon activité professionnelle ne soit pas passionnante.
Toutefois je n'ai pas le temps de m'exprimer. L'homme s'excuse et se retire jusqu'à la mauvaise porte. Je ne peux m'empêcher de sourire en reportant mon verre à mes lèvres.

Quand il revient, le sergent tente à nouveau de lancer la conversation. Cette fois il paraît plus intéressé. Il est en tout cas déterminé à trouver une occupation qui lui vide la tête pour de bon.

"Z'avez pas quelqu'chose de plus drôle à parier que des sous ?"

" Ma foi, j'imagine que tout se parie. "

De là à imaginer que c'est amusant... je jette un regard autour de nous histoire de vérifier qu'aucune tablée n'a entrepris ce genre d'activité. Que peut-on parier ? Sans argent ? Je vide mon verre - à défaut d'avoir un truc à lui proposer - et estime qu'il est le mieux placé pour savoir ce qu'il souhaite. Il n'attend peut être qu'un coup de main ;

" A quoi pensez-vous ? Il y a ici une majorité de joueurs et de bons vivants, vous trouverez votre bonheur. Encore faut-il l'annoncer. "

A-t-il une idée précise en tête qu'il n'ose assumer ou ignore-t-il concrètement ce qu'il lui faut pour se divertir ? Nous parlons sans doute un peu fort - bien obligé pour se faire entendre dans ce vacarme ! - mais un duo de jolies demoiselles s'approche en nous bouffant des yeux ;

" Que cherchez-vous messieurs ? "

Pas certain qu'elles puissent nous aider. Quoique. En attendant je ne fais rien pour repousser les mains habiles qui viennent dénouer mes épaules.


MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Ven 25 Jan - 18:17
Drake Anderson
http://beyond-earth.forumactif.com/t732-drake-pour-vous-servir-enfin-on-fait-l-effort-d-y-croire#6712 http://beyond-earth.forumactif.com/t747-la-mauvaise-foi-c-est-par-ici-drake#6825
Messages : 75
Âge : 37 ans
Occupation : Sergent Légionnaire ; Robot antisocial
Habitation : Argus One
Arrivée : 15 mars 2201 ; Tiantang.
Avatar : Benjamin MckEnzie




Le sergent regarda d'un air fixe le verre de son comparse. La question tourna dans sa tête, pendant qu'il se demandait quelle genre de folie l'avait amené à dire ça, ou à venir ici tout court. "Euh..." fût-il simplement capable d'articuler en détaillant lui aussi la salle d'un regard brumeux, avant que les deux jeunes femmes ne les accostent. Pendant un premier temps, Drake ne répondit rien et se contenta de remarquer que Joaquin ne faisait aucun geste de désaccord. Il analysa tout ce que cela pouvait vouloir dire, puis renonça à en tirer une conclusion car il commençait à en avoir mal à la tête. Ensuite, il remarqua enfin qu'on avait posé la main sur lui et son cerveau refusa tout d'abord l'information. Depuis combien de temps vivait-il seul, sans tirer un coup, sans envie de partager son lit, sans rien ? Impossible de se souvenir. En même temps ses pensées commençaient à devenir quelques peu chaotiques. Le légionnaire releva son visage vers l'arrière pour contempler la jeune femme qui avait posé sa main sur son épaule. "On cherche à se détendre." répondit-il, encore une fois sans réfléchir et avec en bonus un sourire de con. Il ne lui fallut qu'un dixième de secondes pour réaliser sa niaiserie et un autre dixième pour l'oublier. C'est là qu'il remarqua un groupe au comptoir qui alignait les shots et qu'il fit signe à ses trois compagnons de table pour leur signifier que ce serait sûrement sympa de faire la même chose. Sympa étant un bien grand mot pour une activité qu'il n'avait pas pratiqué depuis vingt ans. "Je paye la tournée, si cela peut vous faire plaisir."

Lui, il ne savait pas ce qui pourrait lui faire plaisir. En finir avec son deuil ? Boire jusqu'à tomber ? Profiter de l'occasion pour draguer ? Comme s'il était socialement capable de s'adonner à une telle chose. "Vous savez, je ne suis pas réputé pour être doué avec... Euh. Les femmes." glissa-t-il à Joaquin pendant un moment d'inattention de la part des dénommées Claire et Cassis. Le regard hésitant, il ne rajouta rien et se contenta d'attaquer le premier la rangée de shooter. Drake était toujours tendu à cause du lieu et maintenant à cause de la compagnie spéciale. L'animal qu'il était se trouvait à vingt mille lieues de son environnement de prédilection. Mais il se rappela qu'il avait décidé de venir pour partager un peu ce que ses défunts hommes faisaient pendant leurs temps libre. Peut-être qu'il ne s'agissait pas de jouer aux cartes et repartir avec un plan cul sous les bras, il n'en avait aucune idée : mais il pensait que ce serait un bon début. Alors pendant qu'il s'efforçait de faire son intéressant, l'alcool acheva de le convaincre.


-------------

A mit chemin entre le TianTang et l'Argus One, Drake reprit conscience. Il s'arrêta subitement et cligna des yeux, un peu hagard. Maintenant que l'ambiance dynamique et légère du bar était très loin derrière eux, il se trouva particulièrement idiot et faible. Extrêmement fatigué aussi. Il posa son regard sur Cassis sans avoir besoin d'insister pour savoir qu'elle lui faisait envie ; d'un autre côté s'il faisait exactement ce qu'il reprochait aux autres, sa vie s'en retrouverait fade et son orgueil personnel blessé. Le visage du sergent se rembrunit. Il se rappelait avoir dit à Joaquin qu'il avait passé une très bonne soirée grâce à lui et qu'il le lui revaudrait. Il se rappelait avoir proposé à Cassis de refaire le chemin du retour ensemble avec un accord commun sur ce que cela sous-entendait. "Qu'est-ce-qu'il se passe ? Tu vas bien ? " ; "Je. Euuuh... Non. Je crois que je suis un peu malade." Il marqua une pause en se demandant s'il était suffisamment méchant, impoli et lâche pour la planter là.

Évidemment que oui.




"Euh..."

MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     

RÉPONSE RAPIDE