May their souls rest in peace [Joaquin]
MessageSujet: (#) May their souls rest in peace [Joaquin]     Ven 17 Aoû - 18:40
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t732-drake-pour-vous-servir-enfin-on-fait-l-effort-d-y-croire#6712 http://beyond-earth.forumactif.com/t747-la-mauvaise-foi-c-est-par-ici-drake#6825
Messages : 39
Âge : 37 ans
Occupation : Sergent Légionnaire
Habitation : Argus One
Arrivée : 15 mars 2201 avec le Tiantang.
Avatar : Benjamin MckEnzie



Les néons colorés des enseignes lui éclataient la rétine.
Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait ici dans cette rue animée par la clientèle des différents bars qui s'y trouvaient, aussi tard le soir. A cette heure-là, il était censé traverser les pontons, regarder l'espace pendant quelques minutes avant d'aller s'enfermer dans sa minuscule piaule sur l'Argus One... Pas traîner sur le TianTang et se demander ce qu'était une "happy hour", inscription visiblement commune à tous les établissements de la rue. Sa dernière entrée dans un bar remontait à sa nomination chez les Légionnaires il y a plus de quinze ans. Il s'était de mauvais gré laisser entraîner par des camarades de classe et n'avait pas apprécié ni le bruit ambiant, ni la musique, ni les blagues qui y étaient racontées, ni l'ivresse dans son propre corps, ni l’extravagance du personnel -quoique le décolté plongeant d'une des serveuses l'avait à l'époque, beaucoup intéressé. Depuis il avait perdu tout intérêt pour le sexe -ou plutôt ne s'accordait-il jamais le temps de s'intéresser aux autres autrement que de façon professionnelle- et avide de contrôle, il n'avait plus jamais ingurgité de substance capable d'influer sur son comportement. Un vrai robot.

Ses circuits internes avaient dû se rouiller dans ce cas, pensa-t-il avec amertume. Son nez cassé et tous les morts dans les rangs de ses hommes le prouvaient suffisamment bien. Il ne se laissait jamais de croire que tout était de sa faute et comme une éternelle victime, il hantait la Flotte, à la recherche d'un remède. Aujourd'hui, ce dernier se présentait sous la forme d'une pinte de Xingji, une boisson dont il avait oublié le goût. Le sergent pensait prendre modèle sur Qortis tout en sachant pertinemment qu'il s'agissait d'une mauvaise idée. Boire pour oublier ? Cela ne marchait pas, mais peut-être que dans l'ivresse et le vertige, il trouvera le peu de choses qui lui manquait pour enfin assumer les événements et aller de l'avant.

Drake choisit un bar au grand hasard. Le bruit et la chaleur à l'intérieur étaient déplaisants, ainsi s'empressa-t-il de commander une bière. Il remarqua sur la gauche une table de jeu qui était la seule à avoir des chaises de libres. Le sergent s'y installa sans demander son reste. Son uniforme, sa posture raide et sa mine beaucoup trop sérieuse pour l'endroit en disait déjà long sur ses habitudes, qui se trouvaient bien loin des divertissements du TianTang. On aurait pu venir lui demander s'il ne s'était pas trompé de lieu... "Bonsoir." dit-il cependant par politesse au jeune homme qui était assit en face. Après quelques secondes, il réalisa enfin qu'il s'était peut-être incrusté. "Pardonnez-moi, j'espère que ma place n'était pas réservée ?" La première gorgée était amère, rafraichissante mais pas suffisamment pour rendre le goût attirant, pas étonnant que cela lui soit sorti de l'esprit avec les années. "Je suppose que ça crève les yeux, mais je ne suis pas vraiment un habitué." Rire nerveux. Peut-être allait-il repartir à la fin de son premier verre pour se réfugier dans la tranquillité de sa cabine... D'un autre côté le désarroi qui le tiraillait depuis le retour du Jeanne d'Arc le poussait de plus en plus à vouloir faire des choses incongrues. Renverser une bouteille d'eau sur un patient fiévreux dans la salle d’attente de l'hôpital, parler à la jeune femme avec laquelle il partageait dans un silence absolu un banc sur l'Helios depuis des années, boire ? Maintenant qu'il avait réalisé son manque de maturité alors qu'il se pensait être au sommet de la pyramide, il ne voyait pas d'autres solutions que de se forcer à se sortir de sa zone de confort pour progresser, c'était ce qu'il avait appris à l'école. "Je crois que mes officiers auraient bien aimé que je porte un toast avec eux pour les grandes occasions. J'ai toujours refusé, je trouve que ce genre de soirée porte nuisance à la qualité du travail... Ils insistaient pourtant. C'est un peu tard maintenant qu'ils ne sont plus de ce monde, mais si vous voulez, vous pouvez me rejoindre."



MessageSujet: (#) Re: May their souls rest in peace [Joaquin]     Mar 28 Aoû - 18:50
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t885-joaquin-mora-du-rhum-des-femmes-et-d-la-biere-nom-de-dieu#8003 http://beyond-earth.forumactif.com/t887-joaquin-parce-qu-on-a-tant-besoin-que-l-on-ait-besoin-de-nous#8016
Messages : 65
Âge : 36 ans
Occupation : Extracteur
Habitation : C5
Arrivée : Il y a 15 ans à bord du C5, comme pirate
Pseudo : Chouu'
Avatar : Manuel Garcia-Rulfo
Crédits : Chouu'




Les couleurs superficielles de la pièce donnent aux visages éméchés un air un peu plus détestable. Les sourcils légèrement froncés sous la concentration - et le suspens - les gestes nerveux sur les cartes abimées, les tricheries envisagées qui se lisent plus ou moins dans la nervosité ; je me tiens à une vraie table de jeux au cœur d'une nuit banale.
Mais rien n'est jamais habituel à mes yeux. Il y a toujours assez d'imprévus pour attiser ma curiosité, mon humour. Parfois ces imprévus deviennent de vraies surprises ou se changent malheureusement en emmerdes. Dans l'ensemble pourtant j'aime chacune de mes soirées depuis que je ne suis plus pirate sur le C5 et que je fais partie de la Flotte.

Replaçant ma mauvaise main sur la table en faisant signe à mes camarades que je mets ici fin à mes mises, je croise les bras et fixe avec amusement les autres encore en course. La pression redescend pour moi, mon sourire s'étire en discrétion et j'attends que la partie se termine avant de récupérer mon verre pour un rafraichissement mérité.

" C'est bon pour moi. J'ai assez perdu pour ce soir. "

Dit l'un des plus mauvais-perdant de la galaxie. J'acquiesce en silence, prenant le temps de compter ce qu'il me reste. Deux fois moins que la somme de départ, mais je n'ai pas tout perdu. Peut être faut-il que j'arrête de considérer le zéro crédit comme la dernière limite ;
En attendant, je cherche d'autres joueurs.

L'homme en uniforme qui s'installe avec plus de lassitude qu'un perdant-né, me salue poliment. Je lui rends son bonsoir, constatant être désormais le seul attablé.

" La place est libre amigo, pas de soucis. "

Dis-je tout sourire, en débarrassant d'un revers de main son coin pour que sa bière trouve place. Il enchaine alors avec une drôle de remarque et je relève vers lui un regard sceptique. Pas marrant le type. Pris d'un élan de sympathie, de pitié ou de soif - allez savoir - j'attrape mon verre et le lève en hochant la tête :

" A la mémoire de vos officiers dans ce cas."

Je porte le verre à mes lèvres pour savourer les dernières gorgées. Finalement je cherche du regard un membre du personnel, tout en glissant une invitation :

" Vos officiers étaient-ils aussi des joueurs ? Car si ça peut vous faire plaisir, il manque des participants ici. "

S'il accepte, on devrait bien trouver un second duo et le tour sera réglé ... ça ne peut pas lui faire de mal, pauvre vieux.

" Moi c'est Joaquín, au fait. "

Je lui tends la main pour une poignée franche.


« Être optimiste est un devoir moral. »

" Toutes nos défaites ont faim de nous
Serments résignés sous les maquillages
Lendemains de fête, plus assez saouls
Pour avancer, lâcher les regrets trop lourds " ♪

©️ FRIMELDA


RÉPONSE RAPIDE