Long time no see || Qordis
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 19:05
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Des papillons s’éparpillèrent dans son estomac à ses mots et son sourire se fit plus large. Avait-il au moins conscience de l’impact de ses mots sur elle ? Delaani se retrouva figée de délice sur place sans rien trouver à répondre à une déclaration aussi directe. Cherchait-il à lui faire plaisir ? Ou à se complaire dans le souvenir de ce qu’ils avaient formé tous les deux ? Si elle lui avait tellement manqué, ne l’aurait-il pas attendue sur Keller ? Delaani avait fini par y retourner – même si elle avait milité de toutes ses forces pour que le vaisseau ne s’y pose pas –, il aurait pu s’attendre à ce qu’elle vienne le trouver dès son retour. Qu’est-ce qui l’avait convaincu de quitter la station ? La brune ne lui en voulait pas, elle ne pouvait que profiter de l’avoir pour elle aujourd’hui, mais elle était curieuse de le savoir. Elle le dévora des yeux, gardant pour elle ses réflexions, et l’écouta continuer car, et c’était bien normal, ses beaux yeux seuls ne suffisaient pas à combler son existence.

— Je comprends…

La routine, l’absence pathologique de changement, c’est ce qui l’avait poussée à fuir la Terre des années auparavant. Fuir la monotonie de sa vie de corporate, son statut de femme mariée si contraignant et si étriqué… Ce n’était pas elle qui irait lui jeter la pierre parce qu’il s’ennuyait dans l’ordre de la Fédération. Les gens semblaient prospérer dans le changement, et l’instabilité avait toujours été à la base de créativité et d’inventivité, pour le meilleur comme pour le pire. La sécurité en revanche… moins, mais elle serait la dernière à cracher dessus. Ce qu’elle se demandait en revanche, c’est ce qui l’avait fait rester sur la Flotte pendant six ans si ce qui lui manquait ne se trouvait pas à bord.

Son regard se fit pétillant en le voyant l’interroger comme si elle venait de débarquer dans un nouveau pays. Comme si elle était venue voir du pays et découvrir les plats et les coutumes locales. Bon, d’accord, c’était un peu ce qu’elle avait prévu de faire, mais elle préférait prendre un air plus professionnel. Elle faillit lui envoyer une petite tape sur le bras avant de se rappeler la grimace qu’il avait faite à l’infirmerie et se retenir. Qordis avait déjà l’air abimé, elle n’allait pas contribuer à empirer sa condition.

— Hey ! Je te signale que je travaillais la moitié du temps ! Je ne suis pas venue faire la touriste…

Son ton était taquin mais elle protestait pour la forme. En trois mois, sa curiosité avait largement eu le temps d’avoir son échantillon gratuit. Pas assez pour décider si l’endroit relevait plus de l’enfer ou du paradis, mais suffisamment pour pouvoir s’orienter sans demander son chemin tous les trois mètres.

— Mais je crois que j’ai fait le tour du menu en tout cas. C’est… agréable de retrouver des aliments familiers… ça change de Byblos… Ceci dit, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai tout tout vu.

Haussement d’épaules. Delaani avait le temps, elle n’était pas pressée et ne voulait pas risquer de rater quelque chose parce qu’elle voulait battre des records de vitesse. Un nouveau sourire illumina son visage. Lui aussi était arrivé ici par la force des choses, en suivant le chemin que le hasard avait ouvert pour lui. Le hasard était peut-être bel et bien responsable de leurs retrouvailles en fin de compte. Ou plutôt les sirènes de l’aventure. Qordis connaissait déjà Keller, elle pouvait comprendre qu’il ait voulu s’offrir de nouveaux horizons. Elle avait eut le même choix à faire trois mois plus tôt.

— L’aventure. Il n’y a que ça de vrai.

Ses yeux se plantèrent dans les siens, son air se fit plus mystérieux. Delaani lui aurait bien proposé de tenter une autre sorte d’aventure. Pas du genre que l’on rencontrait dans les romans d’action et les récits de voyage mais plutôt à une forme bien plus ordinaire et accessible au commun des mortels. Mais peut-être plus tard. Lorsqu’ils auraient réappris à se connaître. Elle ne pouvait pas lui proposer de voir s’ils pouvait tenter de reprendre les choses là où ils les avaient laissées aussi vite.

— Tu n’as jamais pensé que… enfin… que je reviendrais ? … J’y suis repassée… sur Keller… il y a quelques années, mais personne ne savait où tu étais passé.

Pourquoi est-ce qu’elle lui disait ça ? Ce n’était pas pour lui faire des reproches… ou en tout cas ce n’était pas son intention, mais elle ne savait pas très bien ce qu’elle voulait lui faire dire. L’entendre dire qu’il ne l’avait pas attendue parce qu’elle ne comptait pas autant ? Ou juste lui avouer qu’elle, de son côté, avait cherché sa trace quand elle en avait eut l’occasion. En fait, Delaani avait profité de la halte pour essayer de prendre des nouvelles de ses anciennes connaissances, cherchant une stabilité, un point de repère après avoir vu son point d’ancrage ravagé par les canons du Triumvirat. Qordis aurait pu être ce point de repère. C’est ce qu’il semblait être aujourd’hui, l’impression qu’il lui donnait. Mais de son côté, elle n’avait pas non plus eut le temps de pousser les recherches à fond, vite rattrapée par son ancien employeur, celui-là même qui était responsable de certains cauchemars qui la réveillaient la nuit en sueur et d’une bonne partie des cicatrices qui recouvraient son corps.
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 20:01
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Hey ! Je te signale que je travaillais la moitié du temps ! Je ne suis pas venue faire la touriste... » Tes yeux s’étrécissent d'un rire qui ne franchit pas tes lèvres. La Fédération laissait assez de temps à ses citoyens pour eux pour peu qu'ils souhaitent profiter des attractions proposées sur le Tiantang et le Columbiad. Tu profitais allégrement de tout ce qu'on pouvait te proposer, empiétant parfois sur ton temps de sommeil, ou te faisant sauter des repas. Ton diabète te rappelait généralement à l'ordre dans ces moments là et tu avais manqué à de nombreuses reprises de multiplier les malaises. On te sermonnait souvent, mais tu laissais passer au dessus de ta tête la plupart des recommandations des médecins. Tu mourrais jeune, c'était ce qu'on te prédisait, mais les étoiles veillaient sur toi.

Le regard de Delaani se fait plus dur, plus sérieux. Ton attention se rattache à elle, laissant à regret l'espace qui vous faisait face pour lui accorder tout ce que tu étais capable de rassembler. « Tu n'as jamais pensé que … enfin... que je reviendrais ? » Tes lèvres se pincent, ton regard se durcit à son tour. Fini de rire, la vraie discussion commence. Tu y avais pensé, mais tu avais toujours considéré ces rêves comme des chimères. La façon dont elle avait disparue laissait peu de chances à son retour et tu estimais alors que même si elle s'en sortait, il était peu probable qu'elle parvienne un jour à rejoindre la Belle, surtout pas en tant que femme libre et indépendante. « J'y suis repassée... sur Keller... il y a quelques années, mais personne ne savait où tu étais passé. » Le ton hésitant de sa voix te trouble. Tu comprends mais tu n'arrives pas à l'assimiler et tu penches la tête vers elle. Ça te touche et ça fait tressaillir ton cœur de savoir qu'elle avait cherché après toi. Tu veux dire quelque chose, tu hésites. Pour rassembler ton courage, tu raclés tes lèvres de tes dents, après les avoir humectées. « P'tain. C'compliqué, Del. Ch'uis parti y a un p'tit moment d'là bas. J'ai arrêté tout pour faire aut'chose. Puis, 'vec le Jeanne d'Arc, j'reste pas trop longtemps sur la station, t'vois ? J'voulais pas y rester, y avait p'u rien p'r moi là bas. C'tait comme un ciel sans étoiles. »

Une nuit nuageuse qui ne se termine pas. Tu avais beau dire que même après l'obscurité la plus sombre, la nuit la plus profonde, le soleil finit toujours par se lever, tu n'étais pas certain de vouloir le lever de soleil qui te serait offert. Aurais-tu survécu jusque là ? « Si j'avais su, j't'aurais attendu, Del. J's'rais resté là bas à t'attendre sur l'docks s'le fallait, mais c'beaucoup de si. Ch'avais même pas où t'étais p'tain. T'aurais pu être à 20 m de moi, au fond d'une poubelle ou la plus heureuse d'femmes. » Ton pouce passe sur le dos de ses doigts et de sa main dans un geste rassurant. « Y'a d'fois où on veut pas 'maginer les trucs qu's'passent. J'voulais qu'c'soit l'meilleur pour toi. T'sais y a des fois on veut d'trucs, des beaux trucs et on préfère pas l'z'imaginer pour pas l'briser. C'tait toi. J'voulais que c'soit toi, ok ? »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 20:49
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
— Qor…

Ce qu’il venait de lui avouer la bouleversait et elle se voyait incapable de répondre correctement, de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait, de traduire ce qu’elle pensait, ce qu’elle espérait. Elle s’était arrêtée, prise par ses explications et sans qu’elle s’en rende compte, son visage s’était rapproché du sien.

Qordis avait raison et elle le savait. Avec leurs « si », ils ne referaient pas l’histoire ni changer ce qui s’était passé. Et qu’aurait-elle fait si les situations avaient été inversées ? Aurait-elle vraiment perdu sa vie à l’attendre éternellement, guettant anxieusement l’équipage chaque vaisseau qui accostait, nourrissant des espoirs invariablement déçus qui ne feraient que briser son cœur un peu plus chaque jour ? Ou se serait-elle résolue et aurait choisi l’aventure qui l’aurait distraite de la douleur de leur séparation ? La réputation des méthodes pratiquées par les Ihejira ne pouvaient pas non plus le laisser trop espérer sur ce qu’elle était devenue. Avait-elle eu de la chance qu’on ait voulu l’humilier et faire durer sa punition ? Sûrement, au moins, Delaani avait pu survivre, elle avait pu voir une chance de s’évader et de s’en sortir. Pour le retrouver aujourd’hui.

À quoi pensait-elle en abordant le sujet ? La brune recula la tête, comme si elle prenait conscience de sa proximité avec lui et baissa les yeux sur ses pieds, esquivant le regard du copilote. Ils ne pourraient pas revenir en arrière, non. Ils ne pourraient pas vivre ce qu’ils auraient vécu si les choses avaient été différentes, soit. C’était peut-être dur à encaisser mais il fallait avaler cette douloureuse pilule pour passer à autre chose. Se donner une chance de réapprendre à se connaître sans que rien ne vienne parasiter le plaisir de se retrouver. La brune releva les yeux, forçant un sourire plus joyeux sur son visage.

— Je suis désolée… je n’aurais pas dû te poser cette question… Je veux pas que tu… enfin… Que tu penses… ou que tu…

Un soupir compléta ses tentatives d’aligner deux mots cohérents. Elle ne savait pas comment lui dire, quels mots employer pour exprimer clairement ce qu’elle avait à l’esprit. La Terrienne passa sa main sur son front pour se donner contenance, essayer de donner du sens à ses sentiments et finit par abandonner en riant doucement. Difficile de faire plus gêné que ça. Même lui réussissait à se faire comprendre plus clairement qu’elle.

— Enfin… Je te fais pas reproche ni rien… c’était juste… comme ça, pour savoir…

Elle haussa les épaules et se retourna vers le bout de la passerelle pour cacher son trouble. Si elle ne le regardait pas, elle aurait peut-être plus de chance de savoir ce qu’elle voulait lui dire. Mais, force lui était de constater qu’elle avait eu besoin de savoir, de l’entendre parler de leur séparation et de ce qu’elle lui avait. De savoir s’il l’avait attendue ou non. La brune n’aurait pas pu penser à autre chose s’ils n’avaient pas abordé le sujet au moins une fois. Maintenant que ce « détail » était réglé, elle allait peut-être pouvoir penser à autre chose. Delaani retourna le regard vers le copilote embrassant les formes de son visage, avant de presser sa main.

— Tu sais quoi ? On à qu’à plus en parler… ça ne sert à rien et ça ne changera pas le passé. On est là tous les deux, ça me suffit pour l’instant.
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 21:23
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Qor... » La proximité de vos corps et de vos visages est douloureusement familière et fait écho aux paroles que tu essaies de faire sortir. C'est confus dans ton corps et dans ton cœur et le moment passe, sa tête recule, les mots sont balbutiants et les excuses suivent. Tu n'aimes pas les pardon et les désolés, tu y vois une faute de la personne et non de ses actes. A t-elle réellement besoin de ça ? « T'xcuse pas, ptain. » Que tu grommelles, peut-être un peu trop précipitamment. « Si t'avais b'soin d'en parler c'que c'était p'tain d'important. T'xcuse j'mais de ce que tu as besoin d'sortir. Gerbe le s'il faut. C'les non-dits qui vont briser plus sûr qu'aut'chose. » L'expérience te soufflait que c'était toujours en essayant de cacher quelque chose, en faisant trop de concessions, de protéger trop fort quelqu'un que la blessure se creusait le plus. Personne n'en était heureux, juste inconscient, naïf, perdu dans un monde d'illusions que tous cultivaient différemment. Tu passes une main sur la joue de Delaani. « C'pas des reproches Del, c'est des choses qu'ont une foutue importance, merde. C'toi et c'moi aussi. » Ta main quitte sa joue lorsqu'elle se détourne, mais tes doigts enserrent toujours les siens.

Pour une fois, tu décides de faire preuve de patience et ton propre regard se porte sur les étoiles, celles qui t'ont toujours poussé vers l'avant. « Ch'uis heureux qu'tu sois là, merde. » Tu rends son étreinte à sa pogne, chaleur qui t'ancre sur cette passerelle à ses côtés. « Y'en a pas deux c'me toi. » Y en a d'autres bien sûr, des filles magnifiques, géniales, belles, superbes. Des filles hors de ta ligue, des filles merveilleuses, des hommes aussi, qui feraient tous des amants parfaits, des personnes avec qui tu pourrais probablement rêver de passer le reste de ta vie. Des pilotes, des aventuriers, des semeurs et des enjambeurs d'étoiles. Delaani, à côté, c'est ton point d'ancrage, ta grande ourse, Venus sous sa plus belle forme. La familiarité de son visage et de son corps, même après 10 ans, même si ça n'a été que quelques mois, a fait d'elle quelque chose qui a laissé une marque brûlante dans ton cœur et tes entrailles. « J'veux pas t'forcer à parler, t'pas obligée, mais t'arrête pas. Dis c'que t'as sur l'coeur parce que c'est que quand on est vivant qu'on peut l'dire. Moi j't'écouterais. »

Tu ne cherches pas plus de contact physique, elle est là à tes côtés et tu le sais. L'avenir semble s'éclairer sous l'égide de Venus personnifiée et tout te semble d'un coup plus aisé. Naviguer parmi les étoiles faites hommes n'a jamais été un problème, mais lorsqu'on a un guide pour avancer, tout semble plus aisé. « C'est à toi qu'elles m'ont menées, là bas, dans l'infini. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 22:15
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Son ton grognon, plein de fougue soudain, lui tira un fin sourire qu’elle dédia au sol de la passerelle. Ses paroles lui mettaient du baume au cœur, éloignant son malaise et cette fichue impression d’être une idiote incapable de juxtaposer deux mots l’un à côté de l’autre pour former une phrase sensée. Le contact de sa main sur sa joue y contribuait aussi. Elle qui s’était jetée des fleurs ces dernières années pour être si détachée, si indépendante, se découvrait une soif de contact humain inattendue. À moins que ça ne soit qu’une faim de contact de Qordis. Comme si son corps voulait rattraper dix ans d’absence et de manque. La bienséance voulait qu’elle se maîtrise, et elle avait bien l’attention de se comporter comme il faut.

Quoi qu’il en soit, elle était ravie que Qordis lui laisse le choix de persister ou non dans le désastre. Rassurée qu’il ne la fasse pas se sentir comme une idiote, touchée qu’il la rassure alors que c’était elle qui avait ramené ce sujet douloureux sur le tapis. Cette sensation d’avoir un allié était si douce, l’idée d’avoir quelqu’un dans son équipe qui ne risquait pas de sauter sur la première faiblesse de sa part pour se sentir supérieur, si agréable. Delaani refaisait connaissance avec le sentiment de pouvoir tout lui dire, le pire comme le meilleur des réflexions de son esprit. Qu’il ne la jugerait pas et qu’il ne lui rirait pas au nez.

— Tu m’as tellement manqué.

Les mots sortaient de sa bouche et de son cœur. Impossible de les retenir tant ils lui avaient paru évidents à cet instant. La brune lui offrit un sourire tendre avant de regarder devant elle à nouveau, cherchant à s’épargner d’avoir l’air d’une guimauve. Même si Delaani se rendait compte à présent à quel point son absence lui avait pesé. Avec lui, sur Keller, elle avait trouvé quelque chose qu’elle n’avait retrouvé nulle part malgré toutes ses pérégrinations. Les discussions avec lui, son esprit si particulier, sa bienveillance… tout ce qui faisait son charme naturel. Rien ni personne n’avait pu égaler la joie simple et tranquille qui la saisissait en sa compagnie.

Et elle était de plus en plus certaine que Qordis partageait son trouble et sa joie de se revoir. Elle avait tellement envie de le faire sien à nouveau. Il leur faudrait un temps pour se réajuster l’un à l’autre mais l’envie de retenter quelque chose, de ne plus le quitter et de se gorger du plaisir d’être avec lui s’imposait comme une évidence. Il devait surement le ressentir aussi, cette évidence, la facilité de leurs échanges qui revenait comme s’ils s’étaient quittés hier… Elle sourit en l’entendant.

— Heureusement ! L’univers ne le supporterait pas !

Rétorqua-t-elle en répondant avec humour à une remarque qui la touchait plus qu’elle ne l’aurait cru. Pourquoi était-il si parfait ? Qu’avait-elle fait pour mériter de recroiser le chemin d’une étoile comme lui ? Elle acquiesça, l’assurant d’un sourire que son message n’était tombé dans l’oreille d’un sourd. Son cœur débordait tellement de gratitude qu’elle avait l’impression d’en rayonner. Son regard parlait pour elle.

— Je me souvenais pas que tu étais aussi poète.

Son nez se fronça d’amusement mais son air reprit un air sérieux assez vite. Qordis l’avait exhortée à parler et avec cette certitude qu’il l’écouterait, Delaani était de plus en plus tentée d’aborder ce sujet qui lui tenait tant à cœur.

— Tu crois qu’il est possible de retrouver quelqu’un, même des années plus tard, sans que rien n’ait changé ? Toi et moi je veux dire. Ou est-ce que c’est juste l’effet de la nostalgie ? Du portrait idéalisé qu’on s’est fait l’un de l’autre au fil des années ? C’est tellement… naturel de te parler. J’ai l’impression qu’on s’est quitté hier. Même si ça fait dix ans, en fin de compte…


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Dim 19 Aoû - 23:04
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Tu m'as tellement manqué. » Ça résonne autant dans ton cœur qu'au creux de tes esgourdes. C'est sucré à tes oreilles et pour une fois tu n'as pas peur d'en abuser. Ton âme rit et sourit. Tu te sens mièvre et mielleux, mais tu te dis que tu as tous les droits à faire preuve d'indulgence. Les sourires s'échangent et se répètent au milieu de quelques phrases plus sérieuses et tu sens la dynamique qui avait animé votre couple reprendre doucement sa place, comme si 10 ans de rien n'avait pas rouillé les rails de votre conversation. « Heureusement ! L'univers ne le supporterait pas. » Non, ta jalousie non plus. Tu la sens qui pointe le bout de son nez, tu n'as pas envie de la lâcher, Delaani. La jalousie quant a elle disparaît rapidement, mais elle reste là, insidieuse. « Je ne me souvenais pas que tu étais poète. » Tes yeux se perdent dans les étoiles dans ses yeux, tu ne veux pas t'imaginer qu'il s'agit d'un simple reflet de lumière et tu t'imagines tel un pilote perdu dans l'espace, guidé par le phare de ses prunelles. « Heh, j'ai de nouvelles pièces sur mon vaisseau. J'm'améliore, pour l'plaisir d'tous. »

A ses mots, tu ne sais pas s'il est utile de répondre. Tu pèses le pour et le contre, ton regard détaillant chaque nouvelle marque sur son visage, chaque changement que tu peux remarquer. Elle a vieilli, c'est sûr, tout comme toi. Ses sens sont moins aiguisés, elle semble plus posée, plus mesurée également, mais tu ne sais pas si c'est l'âge qui l'a changée ou si elle a dû s'adapter pour survivre. Aucune des deux réponses ne change les faits : vous n'êtes plus les mêmes, vous acharner à vouloir vous conformer aux moules de vos 30 ans ne fera que briser vos formes actuelles. « Nah, j'pense pas qu'ce soit possib', c'serait une illusion. 'pi faut avancer, faut évoluer. T'es là, Del. T'es là en chair et en os et t'es plus celle d'y a 10 ans. Ça change tout et ça change rien. C'comment toi tu t'vois. » Tu penses que la vision d'une personne commence par celle qu'elle a d'elle même, cela passe par son amour propre et son envie d'évoluer. Être satisfait de son être n'est qu'un pas vers l'acceptation des autres et la mutation de leur approbation. « Tu as changé, Del, t'as sacrément changé mais moi ça m'fait pas peur. » Tu clignes des yeux un moment, à attendre tu ne savais quoi. « J'pense que tout peut se retenter si on le veut, essaie d'recréer quelque chose qu'on a perdu, mais c'est courir après le passé. Faut aller de l'avant, construire quelque chose de nouveau. » Une relation se fait à deux mais les bases se forment par l'envie commune de partager quelque chose avec quelqu'un. On ne peut construire seul sans vouloir s'isoler. « J'veux t'accompagner là d'dans. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 12:22
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Delaani brûlait de découvrir quelles étaient ces fameuses nouvelles pièces. Celles qu’il avait ajoutées comme celles qu’il avait retirées. Quelque chose lui disait que rien de ce qui faisait le charme du copilote – à ses yeux du moins – n’avait changé, et que les changements ne concernaient que des points sans importance. Des détails. Bons ou mauvais – l’âge avait parfois cet effet –, elle ne pourrait le savoir qu’une fois qu’elle aurait eu l’occasion de refaire connaissance avec l’homme qu’il était aujourd’hui. Peut-être serait-elle agréablement surprise des changements, ou peut-être trouverait-elle un portrait plus subtil et nuancé que celui alimenté par ses souvenirs. Mais le redécouvrir serait un plaisir. Qordis restait Qordis. La preuve dans tous leurs gestes et leurs paroles que dix ans ne semblaient pas avoir impactés.

Son hésitation la rendit fébrile. Peut-être était-elle la seule des deux à avoir cette impression. Tout lui paraissait si naturel et normal, comme une reprise après quelques jours d’absence mais qui sait s’il ressentait la même chose ? Même son regard posé sur elle, détaillant chaque trace du temps sur son visage, alimentait son appréhension. Elle avait vieilli, elle ne ressemblait plus parfaitement à la jeune femme dont il avait été séparé. La différence était peut-être décevante. Une croyance commune voulait que les hommes prennent du charme en vieillissant alors que les femmes perdaient les leurs. Était-ce vrai pour eux deux ? Non, il lui avait dit qu’elle était belle et elle le croyait. Il ne lui mentirait pas pour lui faire plaisir, elle l’avait vu dans ses yeux. Alors qu’est-ce qui tiraillait ainsi ses pensées ?

— Nah, j’pense pas qu’ce soit possib’…

Le visage de la brune se tourna résolument droit devant elle pour garder une certaine contenance et camoufler la sensation d'un vent froid s’abattant sur son cœur. La déception était là, mais les mots du copilote la dissipèrent assez vite pour la laisser espérer à quelque chose de possible. Sous quelle forme ? Tout le mystère était là. Leur évolution à tous les deux changeait les paramètres des possibilités et si lui n’avait pas peur, elle ne pouvait dire la même chose. Aller de l’avant et construire quelque chose de nouveau… facile à faire sur le papier, mais en pratique ?

Il avait raison, bien sûr. À quoi bon essayer de recréer quelque chose que le temps avait enterré ? Ils finiraient par se faire du mal à lutter au quotidien pour ressusciter ceux qu’ils avaient été et la relation qu’ils avaient connue. Ils passeraient leur temps à opposer ce qu’ils avaient aujourd’hui à ce qu’ils avaient avant, et leur relation souffrirait de la comparaison avec ce souvenir romancé et idéalisé par le temps. Un petit enfer programmé. Mais si Qordis refusait de s’embarquer dans une vaine chasse aux chimère, il ne repoussait pas pour autant l'idée de construire quelque chose à partir de ce qu’ils trouveraient l’un dans l’autre aujourd’hui. Son regard noisette chercha le sien, car ce qu’elle avait à répondre n’était pas retranscriptible par des mots et elle pressa ses doigts entre les siens.

— Tu n’as pas peur ? D'être déçu ? De découvrir un beau matin que ça ne marche pas comme on l'espère et de se mettre regretter de s'être laissé séduire par l'idée ?… ou même que ça ne marche pas du tout et de gâcher en plus de ça nos souvenirs… on est peut-être devenus des vieux cons, toi et moi. On va peut-être se taper sur les nerfs, se rendre complètement dingues…

Son sourire s’accentua. Elle, en tout cas, était prête à piétiner ses souvenirs pour retrouver Qordis. Si l’inquiétude était présente dans son esprit, la certitude de passer à côté de quelque chose si elle laissait sa peur la dominer l’était tout autant.

— J’veux t’accompagner là-dedans, mais si ça foire ?


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 12:54
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Tu n'as pas peur ? D'être déçu ? » Cela ne t'avait pas réellement effleuré l'esprit. La crainte de Delaani, alimentée probablement par autre chose te semblait bien absurde, mais tu n'étais pas homme à t'inquiéter ou même à te projeter dans l'avenir. Tu t'étais toujours laissé guider par le flot des opportunités, sans prendre le temps d'imaginer un futur qui te décevrait certainement. Tu aimais l'idée que l'avenir t'offrait toutes sortes de surprises et qu'il te mènerait toujours plus loin. Que votre relation ne soit donc pas la même ne te dérangeait pas et tu préférais prendre son évolution comme elle venait sans chercher à la remouler selon des artifices qui ne vous conviendraient peut-être pas. Comment Delaani voyait votre relation ? Avait-elle la même vision que toi de votre passé ? Rien n'était sûr et tu te refusais à devoir te plier constamment à des contraintes alimentées par vos souvenirs défaillants et vos rêves oubliés.

Il était certain qu'il allait falloir réapprendre à vivre ensemble, si votre complicité n'avait pas changé, votre univers avait drastiquement changé. La liberté qu'offrait Keller disparaissait sur la Flotte où tout était vu, entendu et sûr. Votre quotidien allait être changé par votre travail et si votre carrière était sensiblement la même, pour peu que le Jeanne d'Arc soit remis en état pour pouvoir quitter à nouveau la Flotte, tu serais à ton tour amené à disparaître régulièrement. T'éloigner de l'être aimé ne faisait pas partie de tes craintes, tu aurais une raison plus tangible de revenir dans le giron de la Fédération, autre que la force de l'habitude et la culpabilité de celui qui ne part pas la conscience tranquille.

« J'veux t'accompagner là-dedans, mais si ça foire ? » Tu hausses les épaules. Le temps et votre volonté feront leur œuvre, à chacun de savoir faire ses concessions et se retrouver l'un dans l'autre. Si l'un de vous n'y parvenait pas, c'est que votre histoire se terminait et qu'il était temps de suivre un nouveau chapitre. « Moi j'dis qu'faut pas naviguer plus vite que les étoiles. On v'ra bien, ça sert à r'en d's'inquiéter maintenant, si ? » De ton avis, prévoir le pire avait tendance à le réaliser, on s'intéressait trop à ce qui ne fonctionnait pas et on finissait aveugle à tout ce qu'il y avait de beau qui pouvait nous entourer. « Rien vaut une aventure, pas toi qu'a dit ça ? » Ton regard se posait sur son sourire, sur la courbe de son cou, puis sur sa respiration. « 'pi si ça foire, c'est comme ça, non ? On ne va pas se faire d'mauvais sang pour quelque chose qu'peut peut-être arriver dans l'futur. C'est loin ça, on est là, maintenant, c'est maintenant qu'faut vivre. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 15:45
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
— Non…

Concéda-t-elle bien volontiers, le sourire aux lèvres. Non, s’inquiéter ne servait à rien. Il arriverait ce qu’il devait arriver et elle ne pourrait rien y faire, même avec toute la bonne volonté du monde. La peur n’avait jamais évité le danger, pour le plus grand malheur de l’humanité, et intoxiquer leurs retrouvailles par la peur de si et de peut-être était sans doute la pire manière d’en profiter. Décidemment, elle qui se targuait intérieurement de savoir tout mieux que les autres et d’avoir plus de sagesse que le pékin moyen venait de trouver son maître zen. Il poussait même le vice à retourner ses propres paroles contre elle, le maudit ! La bouche de la brune se tordit en un sourire mi-conquis mi-ulcéré puis se résolut à reconnaître que s’inquiéter ne les mènerait nulle part. Et puis, si ça devait foirer… et bien, la brune aurait un joli souvenir à regarder plus tard sur son terminal en se riant noir de cet essai qu’ils avaient cru pouvoir tenter.

Ou elle pouvait garder ce souvenir comme un joli rêve qu’ils avaient fait à deux. Pour l’un comme l’autre, elle savait qu’elle aurait besoin d’une trace. Quoi que l’avenir leur réserve. Son regard se reporta sur le visage tranquille de Qordis et elle se força à arrêter de cligner des yeux pour enregistrer ce moment. Lui et elle sur arrière-fond d’étoiles, d’univers et d’infini. Ses yeux à lui, tendres, posés sur elle, et tous les détails de son profil qui s’offraient à elle.

Puis, Delaani cilla plusieurs fois pour dissiper la sensation de sécheresse dans ses yeux, prit une grande inspiration, et son expiration dispersa ses appréhensions. S’ils pouvaient juste profiter l’un de l’autre pour le moment, elle ne laisserait rien parasiter ou diminuer son plaisir. Ils avaient tant de choses à rattraper que ce serait perdre un temps précieux à penser à autre chose qu’à eux, là, maintenant.

— Alors faisons ça…

Le bout de la passerelle n’était plus très loin. S’ils devaient mettre le passé derrière eux et commencer à se pencher vers l’avenir, tout se ferait de l’autre côté. Delaani pressa le pas. C’est qu’ils avaient du temps à rattraper, dix ans à se raconter ! Elle voulait savoir tout ce qu’il avait fait, tout ce qu’il avait vu, tout ce qu’il avait découvert ! Comparer son expérience avec la sienne, trouver des sujets communs et en discuter. Peut-être avaient-ils vu les mêmes choses. Peut-être que leurs chemins s’étaient déjà croisés aux mêmes endroits mais séparés par quelques jours, quelques mois voire quelques années ! La Fédération lui avait-elle permis de découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles personnes ? Toutes ces questions se bousculaient dans sa tête et elle n’attendait que de pouvoir donner libre à court à sa curiosité sur ce que le copilote avait fait ces dernières années.

— Profitons juste de l’instant présent. Où est-ce que tu veux aller ? J'ai pleins de questions à te poser et je ne te laisserai pas te débiner !

Ajouta-t-elle avec un haussement de sourcils faussement effrayant. Bien sûr qu'elle le laisserait se débiner. Ce n'était pas un interrogatoire, mais en ce qui concernait la Flotte et ses usages, il ne couperait pas à une flopée de questions méthodiques et variées.


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 17:19
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
C'est à regret que tu quittes le ciel étoilé pour suivre l'avance rapide de Delaani. Tu aurais bien passé du temps sur cette passerelle, profiter à ses côtés de l'infiniment grand. Les gens avaient tendance à avoir peur de cette vision et préféraient ne pas s'arrêter trop longtemps sur les passerelles de peur que la réalité de leur situation les rattrape. Cela te grisait, tu faisais partie de ces milliards d'êtres vivants qui peuplaient cette galaxie et il restait tellement à découvrir, tu faisais partie du grand tout, une poussière d'étoile parmi tant d'autres. Avec assez d'amour, vous seriez capable d'en reconstruire une, doucement, par petits pas, par vos étreintes. « Profitons juste de l'instant présent. » Tu offres un sourire à sa nuque, au mouvement de ses épaules qui suit ses pas précipités. « Où est-ce que tu veux aller ? » Au bout de l'univers, loin d'ici, dans un endroit où tu n'aurais pas à la partager, le temps que vous vous retrouviez complètement. « J'ai plein de questions à te poser et je ne te laisserai pas te débiner. »

Tu la suis, tu te laisses emporter par sa vivacité, ses pas la poussent vers le Columbiad et tu la laisses vous guider, n'interrompant ses pérégrinations que pour lui indiquer une ruelle plutôt qu'une autre. « Se débiner ? Qu'est-ce que c'est ? » Tu avais bien ta petite idée, mais le terme t'était inconnu et tu préférais t'assurer de bien comprendre tout ce qu'elle pouvait bien te laisser. Tu te sentais souvent bien inculte au contact de personnes venant de la Terre, ton éducation n'avait pas été très tournée sur les mots et ta mère te laissait bien trop de liberté pour que tu fasses preuve de sérieux ou de curiosité culturelle. Ton amour pour les jeux et les étoiles t'avaient longtemps tenu éloigné des classiques et le temps qu'il te fallait pour lire une seule page d'un livre numérique te faisait généralement abandonner celui-ci rapidement. Ta faible concentration et ton incapacité à t'immerger dans l'histoire, incapable que tu étais à comprendre le sens des phrases et la suite des idées te dégoûtait trop rapidement. Tu avais découvert avec Charlie l'utilité d'une IA capable de lire à ta place et tu usais et abusais de cette fonction depuis. « Tourne là, s'te plait. » Tu presses un peu sur sa main pour l'inciter à changer de direction, ton regard posé sur une figure que tu n'as pas envie de croiser. « Fait chier. » L'argent, tu en dois encore un gros paquet et tu n'as pas assez de crédits pour pouvoir rembourser intégralement le débiteur que tu as aperçu plus loin. Tu n'as pas réellement envie que Delaani fasse connaissance tout de suite avec tes créanciers et tu décides que la fuite est l'action la plus courageuse et surtout la plus opportune. Tout en espérant qu'il ne t'ait pas repéré, tu échanges ta place avec la femme pour la presser à te suivre. « C'lui là bas, 'peut 'ller à l'intérieur, c's'ra p'us tranquille. » Tu prends les devants et tu l'attires, ton pas s'accélère. Tu te laisses tout de même le temps d'ouvrir la porte et tu te glisses à sa suite, tout sourire pour les autres clients et le propriétaire du café qui se trouve derrière le comptoir. « Qu'est-ce 'tu veux boire ? »

Une fois sa commande passée, tu la diriges vers une table à laquelle tu l'invites à s'asseoir. « Tu d'sais qu't'avais plein d'questions. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 20:02
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
La question du pilote se perdit en chemin à cause de son empressement et de son excitation. À moitié entendue, à moitié comprise aussi. Elle crut qu’il faisait un trait d’humour, lui assurait que ce n’était pas son genre, de se débiner. Elle ne s’y attarda pas, pressée de trouver un endroit où ils pourraient se poser tous les deux et discuter confortablement après tout ce temps. Guillerette, elle traversa les passages, sa main ancrée dans celle de son ami qui rectifiait pour elle leur avancée de temps en temps.

La voix de Qordis la surprit au détour d’une ruelle, suffisamment pour lui faire tourner la tête et suivre son regard. Pendant un court moment, elle redouta de tomber sur le visage d’une femme. Sa femme peut-être ? Ou une femme. Régulière ou de passage, mais qui aurait pu aigrir la douceur de leurs retrouvailles. Ce n’était pas le cas. Là où elle s’attendait à voir une silhouette emplie de rondeurs toutes féminines ne trouva qu’un homme occupé à faire sa vie sans leur prêter attention. Rassurée à demi, la Terrienne eut l’impression de revenir dix ans en arrière, quand il cherchait à esquiver des admirateurs souriant plus intéressés de lui prédire comment ils voyaient l’issue de sa prochaine course que pour leur faire part de leur adoration pour sa personne. Aujourd’hui, ce n’était pas à cause des courses qu’il devait vouloir éviter certaines personnes, peut-être juste un collègue de travail ? Peu importait. Elle prit sa suite et l’homme sortit de ses pensées à la sortie de son champ de vision. Son regard s’arrêta sur l’entrée du bar en réalisant, avec beaucoup de plaisir, qu’elle n’y avait jamais mis les pieds. Avec un guide comme lui, elle allait sûrement faire le tour du réseau de vaisseaux plus rapidement que lorsqu’elle se baladait seule au hasard ou accompagnée de Bybliens tout aussi perdus qu’elle. Elle se glissa à l’intérieur, jetant un regard curieux à la population pour se faire une idée du genre de lieu que c’était mais le sourire de Qordis aux clients comme au propriétaire était si confiant et joyeux qu’elle se laissa entrainer dans cet univers sans résistance.

À boire, à boire… Delaani jeta un coup d’œil à la carte, se décida pour un verre de xingji et alla s’installer à la table choisie par son guide une fois la commande envoyée. Elle dédia à Qordis un nouveau sourire, ravie de l’entendre remettre lui-même le sujet sur le tapis. Qu’il se rassure, elle n’avait pas du tout oublié le programme et n’avait attendu que par politesse qu’ils s’installent avant de lâcher les fauves. Elle-même en l’occurence.

— Oui. Et aussi que je ne te laisserais pas te débiner. T’esquiver.

Ajouta-t-elle en se rappelant soudain de la question qu’elle avait cru l’entendre faire sur la route. Elle regarda ses mains posées sur la table en essayant de hiérarchiser ses questions. Les hiérarchiser et les évaluer aussi. Commencer avec des sujets personnels ou épineux n’était pas forcément le meilleur moyen de débuter une discussion et de mettre son interlocuteur à l’aise. Et même si elle connaissait déjà Qordis, contrairement à d’autres personnes qu’il lui était arrivé d’interroger, elle n’avait pas envie de lui donner l’impression de passer sur le grill. Un sujet s’imposa en bonne introduction à son esprit.

— Alors tu es arrivé en vaisseau… vous êtes allés où avant ? Vous faisiez quoi ? C’était bien ?

Réalisant qu’elle faisait exactement ce qu’elle s’était juré de ne pas faire, elle s’arrêta un instant pour calmer son impatience avant de reprendre d’un ton plus posé.

— Tu t’entends bien avec l’équipage ?



… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 20:24
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« T'esquiver. » Tu acquiesces. Tout vient à point à qui sait attendre. Tu serais tenté de demander d'où vient cette expression, mais l'empressement de Delaani à t'interroger te coupe dans ton élan. On vient déposer devant vous le xingji et le verre d'eau que tu observes comme à regret. On t'a déconseillé l'alcool pour l'instant et tu tiens bien à y obéir, pendant quelques heures au moins, histoire de te donner bonne conscience. Tu remercies d'ailleurs les étoiles que Delaani n'ait pas jugé bon de s'attarder sur ton revirement de route. « Alors tu es arrivé en vaisseau... » Un sourire amusé apparaît, tes yeux pétillent, comme le rire qui gonfle dans ton torse. Bien sûr, comment sinon ? « ... vous êtes allés où avant ? Vous faisiez quoi ? C'était bien ? » Tu prends ton verre et tu bois quelques gorgées. Tu n'aimes pas le goût de l'eau, ou plutôt son manque de goût, ça t’écœure, ça te donne soif et tu lorgnes déjà sur le verre de celle qui te fait face. « On 'lait où les missions l'demandaient. Y paraît qu'avant l'Canopus travaillait pour un groupe important, puis l'capitaine a racheté son vaisseau et a décidé d'faire dans l'transport pour particuliers, d'personnes libres ou d'marchandises. On a fait pas mal l'tour. » S'il y avait eu quelques échauffourées, vous aviez souvent préféré prendre la tangente lorsque la situation devenait trop compliquée, tes compétences de pilote misent à l'épreuve vous avaient permis de vous sortir de pas mal de situations périlleuses.

« Tu t'entends bien avec l'équipage ? » De ton avis ? Oui. Les rares fois où on te demandait d'aller voir ailleurs, c'est que les crédits avaient été trop longtemps loin de leur propriétaire et tu comprenais aisément leur refus. Ils continuaient cependant de t'avancer et tu considérais cela comme une belle preuve de leur confiance en toi. « Ouaip' ! Ouais, ç'va plutôt bien. » Tu ne peux t'empêcher de gonfler le torse, plus ravi à cette idée que par les éventuelles réussites que tu as pu faire lorsque le Canopus était toujours en activité. « 'fin, ça d'pend des jours, mais c'plus une qu'stion de euh... euh. » Tu cherches comment le formuler, puis tu finis par grimacer. « d'argent. » Tu passes ton index sur le bord de ton verre, amusé par le bruit, déjà passé à autre chose. Tu refuses encore de retremper tes lèvres dans le liquide. « 'toi ? 'vec les bybliens ? Tu t'entendais bien 'vec Angie avant ou ça a été d'office ? Tu f'sais quoi là bas ? » Tu n'as pas autant de scrupules qu'elle, tes bras ses croisent sur la table, te permettant lorsque tu te penches de ne pas appuyer ton torse contre le bord de la table. « Pourquoi opératrice ? »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Lun 20 Aoû - 22:00
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Les mains de l’opératrice s’enroulèrent autour de son verre. Elle aurait pensé qu’il l’accompagnerait mais après tout, elle avait trouvé Qordis dans un lit d’hôpital. Sa condition, quelle qu’elle soit, l’empêchait peut-être de boire de l’alcool. Ce qui voulait dire que la brune allait devoir boire doucement pour rester au même niveau de lucidité que lui. Et quel meilleur moyen que poser tout un tas de question qui lui donnerait du répit avant d’entamer son verre ? Delaani s’en donna à cœur joie, un peu trop peut-être, et s’efforça de laisser un peu de temps à son voisin pour répondre.

Le regard de la brune se fit perçant en réalisant qu’il restait vague en tout. Ni lieu, ni nom, ni même le moindre petit indice sur ce qui avait occupé ses jours avant son arrivée sur la Flotte. Si ce n’était pas s’esquiver ça ! Il ne lui donnait rien, rien du tout. Presque rien. Elle avait le nom de son vaisseau, le Canopus, qu’elle s’efforça de mémoriser en cas de besoin, mais guère plus. Peut-être devait-elle être trop impatiente. Qordis lui avait déjà donné des raisons de croire qu’il n’avait pas très envie de parler de ce qu’il avait fait depuis leur dernière entrevue, mais elle avait traité l’information sans beaucoup d’importance.

— Tu pourrais être plus vague ? Tu m’en dis trop, là !

Le chambra-t-elle gentiment avant de porter enfin son verre à ses lèvres pour une première gorgée. Elle lui lança une œillade taquine par-dessus son verre. Cependant, son objectif n’était pas de le mettre mal à l’aise et elle enchaina avec une autre question sur son entourage. Près de quatre ans à naviguer avec eux avait dû lui permettre de tisser des liens. Là encore, Qordis jouait les mystérieux mais son visage laissait apparaitre plus volontiers une certaine tendresse à la mention de ses camarades. Avant d’ajouter, l’air mal à l’aise, que la météo de leur relation dépendait parfois de quelque chose aussi trivial que l’argent.

C’était au tour du brun, à présent, de poser les questions et lui attaquait sans échauffement. Elle haussa d’un sourcil en entendant le nom de sa colocataire glissé au milieu des questions, et ne put s’empêcher de sourire intérieurement en savourant la curiosité du pilote qu’elle se plaisait à imaginer teintée de jalousie.

— Les Bybliens sont des amours. Sur Terre, on les prendrait sûrement pour une joyeuse bande de hippies optimistes mais ils sont vraiment géniaux. Je ne me suis pas vraiment laissé… la possibilité de… de m’intégrer comme l’une d’entre eux mais… Elle but une gorgée pour se laisser le temps de réfléchir. J’avais besoin d’être là-bas, ça m’a fait du bien.

Être avec des gens bien moins hypocrites et manipulateurs que la joyeuse bande qu’elle avait fréquenté avant son arrivée sur Byblos lui avait redonné foi en l’humanité. Son séjour lui avait permis de faire le point et de se reposer. Elle enchaîna, pressée d’abandonner le sujet pour un autre plus léger, qui lui permettrait de rire un peu, intérieurement.  

— Angie est un ange. Tout le monde s’entend avec elle. Toi aussi tu t’entendrais avec elle…

Delaani resta volontairement dans le flou pour le faire mariner et répondre à ses autres questions.

— Au début, pas grand chose… Je me suis retrouvée là-bas un peu par défaut, je ne savais pas trop quoi faire. Et puis j’ai entendu dire que des soldats du Triumvirat s’étaient installés dans la colonie quelques années plus tôt, j’étais curieuse de savoir pourquoi ils avaient déserté et ce qu’ils avaient vu ici pour décider de rester…

Quant à son nouveau travail en tant qu’opératrice ? C’est vrai qu’en comparaison avec la dernière fois qu’il l’avait vue, le changement devait paraitre incongru. Sur Keller, elle était là en tant que représentante commerciale, une sorte de figure de publicité légèrement neutre pour vendre une entreprise privée. Elle faisait dans la communication théorique, mais dans la pratique…

— J’ai toujours été dans la communication…,répondit-elle en haussant les épaules. J’en ai eu marre de bidouiller pour faire passer mes signaux, de devoir dépendre des autres et j’ai fini par apprendre toute seule. J’en ai fait mon métier, sur Byblos, avant et ici à présent.

À son tour maintenant.

— Qu’est-ce que tu fais quand tu ne bosses pas ? Qu’est-ce qu’on peut faire dans le coin pour s’amuser ?


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 11:28
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« Tu pourrais être plus vague ? Tu m'en dis trop, là ! » Il y a tellement à dire que tu ne sais même pas par où commencer. Tu ne saurais faire un résumé complet et exhaustif sans avoir l'impression d'oublier quelqu'un et quelque chose. Fallait-il que tu inclues ceux qui avaient refusé de joindre la Fédération ? Ceux qui avaient quitté le Canopus depuis, pour fonder une famille ou trouver un semblant d'espace personnel ? « T'pourras l'rencontrer, ça s'ra plus simple, nah ? » Tu préfères jouer la carte du on verra quand on y sera. Tes collègues du Canopus n'étaient pas terreurs, la plupart avaient généralement choisi ce vaisseau pour se poser loin des violences usuelles de Keller et de la piraterie, préférant se dévouer à un boulot moins bien payé mais généralement plus sûr et moins difficilement digérable par la conscience encore existante.

« Des hippies ? » L'étendue de ton inculture te terrasse de plus en plus et tu comptes sur la patience de Delaani pour t'expliquer chacun des termes qu'elle emploie au risque de paraître toujours plus stupide que tu ne peux déjà l'être. « Woah, p'tain, que de détails. » On ne pouvait pas dire que tu te méfiais des gens qu'on qualifiait uniquement par un adjectif, un ou deux mots balancés par dessus l'épaule, mais tu considérais qu'il s'agissait généralement de gens creux ou qui ne se dévoilaient pas entièrement, par crainte, méfiance ou désintérêt, généralement. Tes bras toujours croisés sur la table, tu observais les lèvres de Delaani bouger alors qu'elle expliquait son intérêt pour Byblos. La planète ne t'avait jamais réellement intéressé jusqu'ici. Ses habitants dorénavant parmi vous, tu considérais avoir tout le temps pour en savoir plus sur leur façon d'être ou leurs intérêts. « J'en ai fait mon métier, sur Byblos, avant et ici à présent. » Tu acquiesçais. Tu aimais cette philosophie même si tu avais peu l'occasion de l'appliquer, pourquoi dépendre des autres lorsque l'on peut apprendre soi-même ? Cela étant, tu n'avais jamais réellement cherché jusqu'ici à développer tes capacités en grand chose d'autre qu'en pilotage. « C'top, Del. J'veux dire, d'voir réussie à 'pprendre l'radio seule et d'en faire genre ton métier. » Tu n'arrives pas à savoir si tes mots ont suivi ta pensée, mais ton esprit est déjà passé à autre chose, incapable de rester concentré suffisamment longtemps pour ne pas dériver déjà ailleurs.

Tu te redressais à présent, passant une main contre ta joue en soupirant, le temps de trouver une réponse adéquate à sa question. Lui dire que tu passais ton temps libre – et parfois au boulot – à cuver et décuver n'était certainement pas très réjouissant. « Taik jump. T'vois c'que c'est ? Y z'en font pas mal ici, c't'un sport sans gravité. » La réalité était que tu ne pourrais pas décemment en refaire avant quelques temps. Si la faible gravité permettait une violence moins accrue dans les mouvements, les étirements nécessaires et la force qu'il fallait parfois pour vous pousser serait de trop pour le moment. « Y a plein de trucs sur l'Colombiad ou l'Tiantang. D'jeux, d'cinéma, d'casinos ? » Tu ne mentionnais pas les activités plus illégales du Colossus auxquels tu participais de loin en loin, plus pour te faire de l'argent que pour profiter du spectacle les derniers temps. Tu passais tes doigts sur ton nez et tu frottais, la bouche légèrement entrouverte pour te permettre de respirer. « Y'a pas mal d'bars un peu partout 'ssi. » Ta vie après le boulot se résumait à errer dans des endroits surpeuplés, il était rare que tu profites d'un moment en tête à tête avec quelqu'un. « Parait qu'l'Helios est joli pour t'promener. » Quant à choisir, tu préférais t'arrêter sur les passerelles, mais beaucoup préféraient, de loin, l'illusion d'une prairie qui leur rappelait la Terre ou leur donnait l'impression d'y être. On ne profite jamais assez de ce qu'on a à notre portée. « Mais j'sais pas si c'bien ou pas. 'fin, ch'uis jamais allé longtemps sur l'Helios, s'rtout pas pour ça. »



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 13:20
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Delaani sourit de bon cœur en réponse à sa pique mais se contenta de répondre à sa question. Les hippies, vaste sujet s’il l’était, étaient peut-être méconnus au-delà des frontières de la Terre. Elle s’appliqua à trouver une définition.

— Et bien… en fait, techniquement parlant, ce ne sont pas vraiment des hippies tel qu’un dictionnaire sur Terre pourrait les définir mais ils sont tellement optimistes, tellement unis dans un seul but… Tu sais que sur Byblos, ils ont une milice mais qu’elle n’est pas là pour gérer la criminalité ? Ils ont une police qui les protège juste des bestioles qui pourraient attaquer les villes de nuit… Pas de criminalité… pas d’argent… toutes les ressources sont partagées équitablement entre les habitants, ils prônent l’autosuffisance et l’autorégulation… C’est… c’était génial.

Conclut-elle le regard dans le vide en songeant à quel point ce mode de vie paisible et surtout humain allait lui manquer. Les chaleurs apocalyptiques en revanche, moins. Malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de songer que le retour à la civilisation serait moins dure pour elle ou pour les soldats du Triumvirat, qui avaient rejoint la colonie récemment, que pour les natifs de Byblos et ceux qui avaient passé le plus clair de leur vie là-bas. Comment appréhender une société où le besoin seul n’était pas suffisant pour bénéficier de produits de première nécessité, où seul le travail justifiait une contrepartie indispensable à la vie. À bien y penser, on pouvait y voir une forme d’esclavage. Le choc des cultures devait être particulièrement pénible pour eux.

Cependant, elle ne pouvait rien faire pour les aider à s’adapter. Et puis, qui sait ? Les ingénieurs de la Fédération sauraient peut-être rafistoler les machines de terraforming et le problème ne se poserait plus. C’était au tour de la Terrienne de reprendre la main sur les questions.

Qordis faisait du taik jump ? Elle haussa les sourcils avec un sourire, agréablement surprise. Quelques temps après son arrivée, la brune avait attrapé une partie en cours par hasard et avait trouvé décidément très impressionnant ce jeu résolument… spatial. C’était pour découvrir ce genre de nouveauté qu’elle s’était embarquée sur la Flotte et savoir qu’il en faisait lui ouvrait de nouvelles perspectives d’épancher sa curiosité. Il faudrait qu’elle prenne le temps de lui demander les règles du jeu… et peut-être une initiation aussi ? Si son corps suivait l’effort, évidemment. Mais elle préférait mille fois s’adonner à un sport dont elle n’avait jamais entendu parler que redécouvrir les invariables casinos et bars qui semblaient être une constante sur presque toutes les colonies fondées par l’homme.

— J’ai vu ça… j’aurais pas pensé que la Fédération encourageait la picole dans ses rangs. J’srais venue plus tôt si j’avais su !

Après, il valait mieux encadrer les pires penchants des hommes plutôt que de les laisser faire dans l’obscurité sans le moindre contrôle… Alcool, jeu, paris, les grands classiques de l’humanité. Delaani regarda son verre de ce qui s’apparentait à de la bière en calculant rapidement ce qu’elle pouvait se permettre de boire pour être opérationnelle pour son service. Ouais. Deux, max’. Ses yeux remontèrent vers Qordis et son verre d’eau.

— Ouais l’Helios, j’y suis allée aussi… J’aime pas. Je crois que parce que je viens de la Terre, les gens se sentent obligés de me dire d’y aller parce que « On se croirait sur Terre ! », « Il y a tout pleins d’arbre », « c’est vert partout »…

Un rire sans joie la secoua.

— Ca m’a déprimé d’y aller. C’était tellement artificiel. Rien à voir avec ce que j’ai connu. On est dans l’espace… c’est pas naturel d’avoir des arbres dans l’espace, et c’est pas possible d’oublier qu’on est dans l’espace.

Pourquoi vouloir à tout prix se raccrocher à un ersatz de la Terre quand on soupirait pour quelque chose de nouveau ? La galaxie renfermait des merveilles que l’œil humain n’avait jamais effleuré auparavant. Delaani ne comprenait pas qu’il se trouve encore des gens pour se raccrocher au passé malgré l’objectif de la Fédération.

— Il t’arrive de regretter Keller ? C’était quand même plus… fun.

Comme les Bybliens, les ressortissants de Keller devaient avoir du mal à trouver leurs marques dans ce cadre plus sûr, et plus donc plus contraignant. Si elle se souvenait du Qordis sérieux qu’elle avait découvert en premier dans les rangs de Contrevent, Delaani se souvenait aussi du pilote qui gagnait sa vie par les paris.


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 15:40
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
Tu écoutes avec attention les explications de Delaani. Tu ne comprends pas trop l'originalité de Byblos jusqu'à qu'elle mentionne le système de troc. Ou de bien public. Tu es incapable de donner un nom à cette société sans argent. Cela te surprend d'autant plus que ta mère t'a élevé avec les crédits comme déité. Sans eux, impossible d'avancer, impossible de voler, le troc et les valeur subjectives accordées aux biens ne permettait pas à une pilote de vivre sans amasser le plus possible de monnaie. Cette société t'effraie autant qu'elle te fascine. Tu y vois une société idyllique impossible à reproduire dès l'atmosphère franchie. Quel niveau doit avoir un nouveau joueur pour entrer dans une partie où les bases étaient déjà posées ? « J'aurais pas pensé que la Fédération encourageait la picole dans ses rangs. J's'rais venue plus tôt si j'avais su ! » Amusé, tu ne pus t'empêcher d'y voir une boutade plus qu'une véritable déclaration. Delaani n'était pas un cul serré, mais l'idéal que représentant Byblos jusqu'ici semblait bien plus beau que les promesses d'alcool et de jeux de la Flotte. Elle avait bien fini par vouloir rejoindre l'aventure, mais tu considérais cela plus comme une opportunité poussée par la nécessité que par une réelle envie. « Huh. En vrai, c'Priya qui a pas mal rouvert certains trucs. 'vant t'trouvais surtout sur l'marché noir, qu'ce soit d'la vraie nourriture, d'l'alcool un peu moins … » Tu indiquais son verre de xingji de la main. « 'fin, y a plein d'trucs qu'ont été légalisés y a pas long. » Tu avais pris la nouvelle avec une certaine apathie, si l'idée de pouvoir t'adonner légalement à la boisson ou à d'autres plaisir t'avait plu, c'était également l'arrêt des petits trafics dans le Jeanne d'Arc, ceux qui n'étaient pas trop compliqués pour ta conscience. Hors de question de faire passer des armes. Pour quelle utilité, de toute façon ?

Delaani de son côté ne semblait pas avoir apprécié la visite du vaisseau-dôme. Son rire et son mépris te surpris à peine, mais te fit tout de même cligner plusieurs fois des yeux. « ... c'est pas naturel d'avoir des arbres dans l'espace, et c'est pas possible d'oublier qu'on est dans l'espace. » Tu clignes des yeux, avant d'hausser les épaules. « Si l'gens veulent s'rassurer com'ça, c'tant mieux, nah ? Pourraient chercher à s'échapper autrement. 'pi... l'Espace ça fait peur à certains, y s'y sentent p'tit, alors qu'à côté d'un arbre ou d'que'que chose qu'y connaissent, t'vois ? » L'Helios ne faisait pas partie de ces destinations qui te faisaient rêver, ni même qui te permettaient de t'évader un instant de la flotte, tu préférais les manières plus drastiques et moins saines, mais tu comprenais ceux qui cherchaient la verdure pour s'échapper. Tu faisais la même chose avec les étoiles. « Y rêvent tous d'Qiang. » Puis un rire pris sa place sur ses lèvres. « Ou b'en y veulent s'souvenir d'qu'chose. Z'ont pas tous la chance d'retrouver l'aut'dans l'Regina. » Tu continuais de sourire à Delaani, entre tes doigts séparés devant toi, ton menton maintenant appuyé dans ta paume. « J'regrette l'espace, j'regrette l'vaisseau d'ma mère, parfois 'storia. Keller ? Je sais pas, ouais p't'êt' bien. Mais quand j'y r'tourne ch'uis 'ssi content d'la quitter. » Tu passes une main le long de ton cou. Keller nécessitait une attention et un mode de vie que celui de la Flotte avait beaucoup trop affaibli. Même le Colossus qui se voulait être un mini-Keller était en réalité bien mou dans son imitation et ce n'était pas tant les autres que l'on craignait que la main vengeresse de la Justice stellarienne. Les Fédérés ne comprenaient, ni n'aimaient Keller et tu ne leurs jetterais pas la pierre, si tu n'y avais pas vécu tu n'y poserais même pas ton vaisseau. « Ouaip', ça m'manque un peu. 'près j'sais pas si c'est vraiment ça ou si j'ai gardé plus d'bons souvenirs qu'autre chose. » En réalité, tu associais trop Keller à du déplaisir, la mort de ta mère, la disparition de Delaani, le revers des courses, les couteaux-lasers qui sortent trop vite des poches.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 20:03
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Et bien dans ce cas, merci Priya pour l’alcool.

— J’aime bien cette Priya.

En voilà un leader éclairé qui prenait de bonnes mesures pour éradiquer le marché noir. C’était à se demander pourquoi ils n’avaient pas eu cette idée lumineuse avant la nouvelle Amirale. Les interdictions restaient le meilleur moyen de voir prospérer le vice dans l’ombre comme des plantes parasites. Sans compter qu’un marché noir pouvait créer des tensions, entre l’injustice de ceux qui ne pouvaient pas obtenir la même chose que le voisin et ceux qui étaient dénoncés par ledit voisin… il y avait de quoi cultiver de la graine de rébellion. À moins que les Stellariens ne soient trop fiers pour se laisser aller au chaos. Quoi qu’il en soit, Delaani préférait arriver maintenant que la Flotte redécouvrait la légalisation des petits plaisirs de la vie. Ses doigts firent tourner le verre sur lui-même, s’amusant de la ronde du liquide ambré.

Pour être parfaitement honnête, Delaani ne voulait pas voir. L’espace n’était pas fait pour les petites natures selon elle. C’était un univers – et oui – hostile et impitoyable qui nécessitait un peu de force moral et une volonté d’acier trempé. C’était aussi une chance de connaître quelque d’autre, de découvrir des horizons que personne n’avait vu avant eux et malgré ça, il se trouvait quand même des gens pour pleurer sur leur bonne vieille Terre. Qu’ils y rentrent si la vue de deux-trois arbres les rendaient nostalgiques et que les étoiles n’étaient pas assez.

— L’homme a colonisé plusieurs planètes… ils pourraient très bien faire un jardin avec des arbres et des plantes de Byblos, de Bethany ou de Lupine au lieu de se raccrocher à leurs photos-souvenirs comme une bande de grands-mères.

Franchement, à quoi bon être dans l’espace si c’était pour reproduire ce que l’on trouvait déjà sur Terre, ça elle ne pouvait pas le comprendre. Le plaisir de découvrir de nouvelles choses n’était pas déjà en soi une façon de se rassurer ? Quelle bande de grands-mères ces Stellariens, je vous jure ! Heureusement qu’il y avait Quiang au bout du chemin. Delaani redressa la tête en chassant ses récriminations intérieures, le cœur plus léger aux mots de son voisin. Non, ce n’était pas donné à tout le monde, songea-t-elle avec un sourire doux. Elle ne savait rien des aventures et mésaventures de son compagnon jusqu’ici mais en ce qui la concernait, elle avait eu suffisamment d’infortune pour espérer que la roue tourne pour elle. Qordis en était la preuve vivante. Pourtant, en l’écoutant, elle n’avait pas l’impression que la Flotte ait opéré son charme sur lui.

— Tu n’as pas l’air aussi content d’être ici que la plupart des Stellariens que j’ai croisés…

Il était en plein milieu de l’espace, au beau milieu des plus grands rêveurs de l’espace et pourtant ce qui lui manquait le plus était… l’espace ? Il y avait comme un problème. Était-ce une nostalgie passagère due à l’immobilisation de son vaisseau d’affectation ou l’ordre était tel sur la Flotte que les rêveurs perdaient leurs rêves ici-bas ? Cette dernière perspective expliquerait que certains aient besoin d’un échappatoire artificiel à leur quotidien. Il ne se passait pas un jour sans qu’elle remercie la Providence d’avoir fait le choix de quitter la Terre mais peut-être que d’autres ne se sentaient pas aussi en paix avec leurs choix, ou que quelque chose leur fasse regretter. L’Helios représenterait alors tant un souvenir de ce qu’ils avaient perdus en s’embarquant que le rêve d’une nature que certains ne verraient jamais…

Mais pas Qordis. Même sur Keller, elle avait eu l’impression qu’ils étaient tous les deux dans leur élément loin qu’ils étaient de la planète bleue. Si la Fédération n’était pas si stimulant qu’il en aurait eu besoin, elle s’étonnait qu’il n’ait pas trouvé de quoi compenser. Par le jeu ou par les femmes…

— T’as des gamins ?

Delaani se donna un air détaché en prenant une gorgée de xingji, le regard pourtant fixé sur Qordis. L’un comme l’autre s’étaient quittés sur une bonne tranche d’âge pour reproduire l’espèce. En dix ans, beaucoup de choses avaient pu se produire.


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 21:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
« J'aime bien cette Priya. » Il valait mieux que Delaani en profite tant que la côte de l'amirale était encore assez haute. Les revers qu'avait rencontré la jeune femme étaient tels que tu ne donnais pas cher de sa réputation. Elle enchaînait les coups durs et ses détracteurs commençaient à être plus nombreux que les quelques anciens pro-Zafy qui avaient vitupéré à la suite des élections. Tu avait voté blanc, mais Priya avait ce côté optimiste qui t'avait le plus séduit. Ses promesses avaient été en grande partie tenues et si elle n'avait pas proposé de grands changements, son attitude plus pacifique sans tomber dans l'exagération de Zafy te semblait être le juste milieu. « Une bande de grand-mères, heh ? Ah ! Pa'c'que c'plus nostalgique ? » Tu souffles dans un rire. La véhémence de Delaani te fait plus sourire qu'elle ne te choque et tu écoutes avec patience sa colère passer face à ce qu'elle considère être comme une aberration. Ton regard se perd dans l'observation de ses cheveux pendant un instant et tu n'entends sa remarque que d'une oreille distraite.

« Tu n'as pas l'air d'être aussi content d'être ici que la plupart des Stellariens que j'ai croisé... » Tu ne savais pas trop quoi penser de cette affirmation. Tu ne pouvais pas la nier, autant subjectivement que dans les apparences. Tu n'étais pas malheureux sur la Flotte, les derniers événements n'étaient peut-être pas tout rose avec la disparition de tes collègues sur le Jeanne d'Arc et les problèmes plus personnels que tu avais pu rencontrer dernièrement, mais tu considérais avec philosophie que c'était la vie. « Si ç'va. » Que tu souris avec un haussement d'épaules censé faire preuve de dérision. « J'aime b'en. » Tu ne sais pas trop quoi rajouter. Tu pourrais dire que contrairement à une bonne partie des habitants de la Flotte, tu avais le recul et surtout la vision d'autre chose que la Fédération et que ton éducation assez succincte t'avait rendu assez indifférent aux conflits qui avaient opposé les grandes puissances il y a presque 30 ans. Tu ne pouvais pas prétendre avoir toutes les cartes en main, mais c'était un jeu dans lequel tu partais perdant. Tu te contentais de cette ignorance crasse dans laquelle tu te vautrais sans une once de culpabilité. Heureux les faibles d'esprit qu'avait tendance à te dire l'ancien copilote de ta mère avant de l'abandonner aux gros bonnets de Keller. « T'as des gamins ? » La question interrompt le fil de tes pensées et tu écarquilles les yeux. Quelle question. Non pas que l'idée d'avoir des gosses te répugne, mais tu n'as jamais réussi – ou réellement essayé – de fonder une famille. Un peu trop comme ta mère, tu avais plus aimé les étoiles que les femmes. « Huh. Non. Pas qu'j'sache, 'core moins ici... Pourquoi ? T'en as ? C'pour ça qu't'es avec une éduc' d'enfants ? » Que tu la taquines, espérant tout de même qu'elle n'a pas ramené dans ses bagages de petits Delaani.

L'idée te plaît tout de même. Tu aimerais rencontrer ses enfants si elle en avait, pouvoir leur raconter comment leur mère était il y a quelques années, peut-être pouvoir te considérer comme un oncle pour eux. « J'ai p'rsonne, si c'la prochaine question. » Tu finis par lâcher dans un rire.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 22:17
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t928-everything-suggests-a-beyond-laani#8471
Messages : 102
Âge : 40 ans
Occupation : Opératrice radio sur l'Hypatia
Habitation : C5
Arrivée : 2227
Pseudo : Biss
Avatar : Thandie Newton
Crédits : Lux ÆTERNA
Non ? Delaani surestimait peut-être ses capacités à lire les expressions de Qordis. Trop de temps avait dû s’écouler depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Ou il avait trop changé et elle n’était pas là pour se familiariser avec sa nouvelle gamme d’expressions. Cette pensée la blessait plus qu’elle ne l’aurait cru. Elle n’y pouvait rien mais les regrets étaient là, de nouveau. Hors de question de les laisser s’installer.

La question de Delaani sembla surprendre le brun, ce qui la fit sourire. Ils étaient là pour se raconter leurs vies, et la plupart des gens avaient des enfants à leur âge. Une famille, en fait. Mais s’arrêter aux généralités n’était pas forcément la meilleure idée au monde, elle-même ne répondait pas aux attentes de la société si on allait par là. Qordis non plus du coup. La belle paire qu’il faisait… cependant, elle n’était pas sûre de pouvoir apprécier la nouvelle entièrement. Avoir une famille aurait peut-être égayé ses jours. Quoique là encore, la brune était mal placée pour juger. Avoir une famille aurait sans doute été un poids pour elle, quelque chose qu’elle aurait dû laisser derrière elle ou qui l’aurait empêché de satisfaire sa curiosité. Dans un cas comme dans l’autre, elle en aurait souffert. Être seule était plus facile. Delaani rit doucement en penchant la tête sur le côté, un regard amusé pour le brun. Il en riait mais elle n’avait pas envie de faire durer ce petit jeu. Sa main alla se poser sur la sienne avec un sourire.

— Qor… Je te faisais marcher pour Angie. C’est juste ma coloc’.

Ce qui ne l’empêchait pas d’avoir un beau petit cul, tout le monde avec deux yeux pouvait en attester. La brune la première. Elle aurait pu continuer à le faire marcher mais s’il continuait à se voir – ce qui arriverait invariablement car quoi qu’il arrive, Qordis restait la seule figure de son passé sur la Flotte –, il serait amené à la rencontrer et ce genre de situation n’était bonne pour personne. Elle se renfonça dans son siège et prit une gorgée de son verre avant de répondre.

— Je n’ai pas d’enfants non plus.

Elle haussa les épaules avec désinvolture avant d’écarquiller légèrement les yeux en l’entendant surenchérir. D’accord, il avait un point. La question aurait été abordée à un moment ou à un autre, peut-être pas tout de suite parce qu’elle aimait se prétendre subtile mais le sujet aurait finit par arriver sur le tapis. Noyé entre tout tas de nouvelles questions.

— Pas du tout ! C’est pas du tout ce que j’allais te demander, figure toi.

La brune le regarda par-dessus son verre, pleine de malice avant d’ajouter :

— Mais c’est bon à savoir…


… mais au moins, se perdre dans l'espace, ça vous tenait occupé.                
Douglas Adams
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     Mar 21 Aoû - 23:15
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t798-qordis-starboy http://beyond-earth.forumactif.com/t803-qordis-did-the-keller-run-in-five-parsecs
Messages : 140
Âge : 44 ans
Occupation : Opérateur co-pilote
Habitation : Colossus 5 ; sur le vaisseau Canopus avec lequel il est arrivé
Arrivée : 2221
I got it from my Mama Pseudo : Frey
Avatar : Clifton Collins Jr
Tu baisses les yeux sur sa pogne qui se pose sur la tienne, surpris, dans un sens, de la tournure des événements. Tu ne sais comment comprendre le geste. Est-ce une façon de t'annoncer quelque chose sans pour autant chercher à te faire du mal ou plutôt un geste rassurant pour introduire une nouvelle qui allait te bouleverser ? « Qor... Je te faisais marcher pour Angie. C'est juste ma coloc'. » La nouvelle te réchauffe et te rassure, tout autant que le contact de sa main. Tu ne te serais probablement pas battu avec cette Angie pour le cœur de Delaani, considérant qu'être blessant envers quelqu'un n'était pas une manière de former un couple, mais également parce que tu ne souhaitais pas faire souffrir l'une des deux femmes, aussi étrangères soient-elles. « Avec un beau cul, faut en profiter, Del. L'aventure. » La sensation de froid te surpris lorsqu'elle se renfonça à nouveau dans son siège et tu serrais les doigts entre eux comme pour essayer de retenir un instant la sensation qu'avait procuré vos deux mains l'une contre l'autre. « Je n'ai pas d'enfants non plus. » Cette nouvelle te rassure tout autant que de savoir que sa coloc' n'est rien d'autre qu'une amie. L'idée dorénavant d'avoir une histoire, une vraie histoire, avec Delaani te semble être de plus en plus possible.

Est-ce cependant rêver ? Tu lui avais dit il y a quelques minutes que tu ne considérais pas que votre histoire puisse refleurir de la même façon dont elle l'avait fait il y a de cela 10 ans. Retenter le coup maintenant serait-il illusoire ? Tu souhaitais réellement reprendre quelque chose, avec quelqu'un, et ce quelqu'un était parfait en la présence de Delaani. L'opératrice avait été un point de comparaison avec un certain nombre de personnes depuis ces années de séparation, mais tu avais toujours vu cela comme une nostalgie opérée par la séparation brutale de vos deux personnes.

« Mais c'est bon à savoir. » Les sous-entendus de la discussion te laissent comprendre assez aisément qu'il n'y a personne. Tu préfères cependant retourner la question pour t'assurer que tu ne mets pas du carburant avant d'avoir vidé le réservoir. « Et donc si pas d'Angie, y a un m'sieur ou une madame Siskin ? » Y a t-il eu quelqu'un après moi ? Oh, tu imagines bien que Delaani n'a pas eu 10 ans d'abstinence, mais y a t-il eu quelqu'un qui comptait vraiment dans sa vie depuis votre séparation ? Quelqu'un qui aurait pu, ou pourrait toujours, partager sa vie, d'une façon ou d'une autre ? Tu enviais comme tu adulais cette personne si elle existait, car elle était sûrement responsable de l'arrivée de Delaani ici, en bien ou en mal.  « Et du coup t'allais demander quoi quand j't'ai si sauvagement interrompu ?  » Tu prends une gorgée de ton verre d'eau, te forçant à le boire pour imiter ta compagne. T'hydrater a toujours été une de tes corvées les plus difficiles et le manque d'exhausteur de goût dans ton verre te faisait peiner plus que nécessaire. Tu avais bien conscience du ridicule de la situation, mais le manque d'arômes ou de sensation dans ce que tu ingérais te donnait l'impression assez ridicule de perdre ton temps.



I JUST REALLY LIKE STARS
I FEEL AS IF I AM ALSO A
STAR AS WELL
MessageSujet: (#) Re: Long time no see || Qordis     

RÉPONSE RAPIDE