Lost in the depths of a hungry sea / Rosa
MessageSujet: (#) Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Ven 13 Juil - 21:55
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 352
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Le blond avait joué des coudes pour arriver jusqu’à son vaisseau. Il avait traversé une foule spectatrice, impuissante, devant une dizaine de militaire révolté. Au centre, un pauvre opérateur essayait tant bien que mal de faire le rapport de sa liaison radio avec la flotte. Les bras en l’air, il demandait un peu de silence afin de s’expliquer clairement, en vain. Un légionnaire à la voix portante dénonçait l’abandon de la Fédération, criant enfin tout haut ce qu’il se chuchotait tout bas depuis l’incident du Jeanne d’Arc. Ses mots déchaînaient les passions. Il y eut des cris d’approbation, mais aussi des tentatives d'apaisement pour faire revenir chacun à la raison avant que céder au chaos. Des contradictions qui mirent de l’huile dans le feu. Une poignée de militaire impulsifs s’exprimaient désormais de leurs poings. Le comptoir était sur le point d’exploser.

A moins qu’un supérieur hiérarchique prenne les choses en mains. « Où est le sergent Saroyan ? Où est-elle putain ? » Une voix monta plus haut que les autres, suivis de deux, trois. Dans un éclat de lucidité, les militaires semblaient se souvenir qu’ils avaient besoin d’être contrôlé. Ethan était presque arrivé à l’Albatross lorsqu’il entendit le nom du sergent. La situation lui passait complètement par-dessus de la tête jusque-là. Il avait profité de la confusion générale pour s’éclipser plus longtemps que prévu. Cela faisait trois jours qu’il n’était pas revenu au comptoir. Il exprimait une satisfaction non dissimulée de voir une telle pagaille, néanmoins jusqu’à ce que Rosalija soit impliquée. Il avait fait un tour du comptoir, longeant les murs tout en cherchant du regard la douanière qui cherchait peut-être à se faire discrète ou qui était trop occupée à gérer des éléments logistiques plus important qu’une petite bagarre.

Le tour fut bref, et il retombe très vite sur l’Albatross dont il commande l’ouverture vocalement. Une fois à l’intérieur, l’agitation du comptoir fût étouffée, ne devenant qu’un bruit de fond de l’autre côté de la carrosserie. Ce qui pourtant assez pour qu’il ne remarque pas la présence dans son vaisseau. A la simple vue de la silhouette, le kellari tire le blaster accroché à l’intérieur de sa veste pour le pointer devant lui. « Bordel de- » L’arme, nullement fédérée, est aussitôt baissée quand le visage de Rosa s'éclaircit devant lui, le doigt loin de la gâchette. Il écarte les bras, la surprise gravée sur le visage. « Qu’est-ce que t’fous là ? La moitié du comptoir gueule ton nom. » Le blond évacue sa crispation soudaine d’un souffle, rangeant son arme là où il l’avait sortie.

Non sans lâcher son amie du regard, il fait un pas sur le côté pour déposer le sac noir porté à son épaule dans un coin de la pièce. Il était évident qu’ils avaient tous deux des préoccupations en tête. Mais celles de la douanière semblait bien plus préoccupantes. S’il était normal de voir Ethan l’esprit ailleurs, ce n’était clairement pas le cas de Rosalija. « Vu que t’es rentrée, t’aurais pu aussi te servir un verre… Histoire de te détendre. Il s’approche lentement, le pas hésitant. Jamais il n’a dû faire face à la jeune femme dans un tel état. Qu’est-ce qui s’passe ? »




I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Mer 18 Juil - 22:22
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 339
Âge : 37 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), beylin (sign), elara (crackship)
L’opérateur avait seulement été en mesure de lui dire que ses communications avec la flotte ne lui donnaient pas grand-chose, comme si les canaux avaient été brouillés, comme si les liens entre Keller et la flotte se coupaient petit à petit. Des informations clé, comme l’attaque du Jeanne d’Arc par des assaillants inconnus, avaient pourtant filtré, comme pour attiser la panique qui s’installait déjà à une vitesse bien trop importante parmi les commissionnaires et les civils du comptoir Cygni. Autant dire que cette information aurait été plus utile si elle n’avait jamais été captée. Elle aurait dû y être, sur le vaisseau douanier; des amis, plus ou moins proches, des collègues et des personnes chères à ses yeux s’y trouvaient. Emi s’y trouvait. Rosalija avait rapidement analysé la situation; pas besoin d’un génie pour comprendre que c’était vers elle qu’on se tournerait, invariablement, lorsque les communications ne fonctionneraient plus et que le comptoir demanderait des réponses. Et elle n'était pas prête à ça. Elle-même tourmentée par les conséquences potentielles de la situation, elle n’arrivait pas à remettre ses idées en place, à se calmer suffisamment pour pondre un plan cohérent. Alors elle avait fait ce qui lui semblait logique : elle avait fui.

« Jesus fucking Christ. » La désuétude de l’expression ne l’avait jamais empêché de l’utiliser à outrance. À vrai dire, Rosalija ne s’était jamais retrouvée de l’autre côté du canon d’une arme. Perdue dans ses réflexions, faisant les cent pas dans l’Albatross, elle n’avait pas entendu son propriétaire et capitaine entrer. Son propre réflexe avait été de faire voler sa veste ouverte pour poser sa main sur son blaster de service, observant un instant le visage d’Ethan derrière le canon du blaster clairement Kellari qu’il pointait sur elle. Alors qu’il baisse la sienne, Rosa décrispe ses doigts de sur la crosse de son arme, poussant un long soupir à mi-chemin entre le soulagement et l’exaspération. « Ah, ils ont fini par capter », se contente-t-elle de répondre à la question du pirate. Comme dans l’espoir de calmer son agitation, elle prend place sur un siège, posant ses coudes sur ses genoux. Elle ne peut néanmoins pas s’empêcher de piétiner, d’agiter ses pieds. Le conseil d’Ethan n’était pas des plus sages, mais il tire à la brune un petit ricanement. « Si je prends un verre j’ai peur de pas pouvoir m’arrêter », fait-elle, dans un commentaire peu caractéristique. Rosa avait une bonne descente, mais boire jusqu’à perdre connaissance n’était décidément pas dans ses habitudes. Ethan s’approche et la douanière lève la tête vers lui. Ce qui se passait était pourtant évident. Elle avait compris des jours auparavant qu’elle devrait tirer des rênes de cette histoire. Gérer le comptoir en l’absence d’un lieutenant ou du directeur – une situation peu commune, mais pas anormale –, c’était une chose. Faire de la gestion de crise, c’en était une autre, et elle n’était pas prête. « Ce qui se passe, c’est que la vie vient de me balancer une balle courbe et que je l’ai pas vue venir », résume-t-elle. « Et que là, on me demande un truc qui devrait aller de soi – j’veux dire, ça s’rait normal que j’me la joue rassembleuse des âmes en peine, que j’fasse genre ‘la Fédération est plus forte que ça’, toutes ces conneries, que j’balance deux-trois phrases motivantes et rassurantes, mais le fait est que je suis terrifiée et que j’peux pas l’faire. J’ai pas de réponse à leur donner, je suis dans le même vide qu’eux. »

La douanière laisse échapper un petit rire nerveux alors qu’elle passe des mains tremblotantes dans ses cheveux bouclés. « Tu m’connais, Ethan. J’suis pas un leader. J’suis rien de plus qu’une fonctionnaire avec un flingue. Ma mère avait raison. »


mama called me
destructive
said it'd ruin me one day

RÉPONSE RAPIDE