Lost in the depths of a hungry sea / Rosa
MessageSujet: (#) Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Ven 13 Juil - 21:55
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 394
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Le blond avait joué des coudes pour arriver jusqu’à son vaisseau. Il avait traversé une foule spectatrice, impuissante, devant une dizaine de militaire révolté. Au centre, un pauvre opérateur essayait tant bien que mal de faire le rapport de sa liaison radio avec la flotte. Les bras en l’air, il demandait un peu de silence afin de s’expliquer clairement, en vain. Un légionnaire à la voix portante dénonçait l’abandon de la Fédération, criant enfin tout haut ce qu’il se chuchotait tout bas depuis l’incident du Jeanne d’Arc. Ses mots déchaînaient les passions. Il y eut des cris d’approbation, mais aussi des tentatives d'apaisement pour faire revenir chacun à la raison avant que céder au chaos. Des contradictions qui mirent de l’huile dans le feu. Une poignée de militaire impulsifs s’exprimaient désormais de leurs poings. Le comptoir était sur le point d’exploser.

A moins qu’un supérieur hiérarchique prenne les choses en mains. « Où est le sergent Saroyan ? Où est-elle putain ? » Une voix monta plus haut que les autres, suivis de deux, trois. Dans un éclat de lucidité, les militaires semblaient se souvenir qu’ils avaient besoin d’être contrôlé. Ethan était presque arrivé à l’Albatross lorsqu’il entendit le nom du sergent. La situation lui passait complètement par-dessus de la tête jusque-là. Il avait profité de la confusion générale pour s’éclipser plus longtemps que prévu. Cela faisait trois jours qu’il n’était pas revenu au comptoir. Il exprimait une satisfaction non dissimulée de voir une telle pagaille, néanmoins jusqu’à ce que Rosalija soit impliquée. Il avait fait un tour du comptoir, longeant les murs tout en cherchant du regard la douanière qui cherchait peut-être à se faire discrète ou qui était trop occupée à gérer des éléments logistiques plus important qu’une petite bagarre.

Le tour fut bref, et il retombe très vite sur l’Albatross dont il commande l’ouverture vocalement. Une fois à l’intérieur, l’agitation du comptoir fût étouffée, ne devenant qu’un bruit de fond de l’autre côté de la carrosserie. Ce qui pourtant assez pour qu’il ne remarque pas la présence dans son vaisseau. A la simple vue de la silhouette, le kellari tire le blaster accroché à l’intérieur de sa veste pour le pointer devant lui. « Bordel de- » L’arme, nullement fédérée, est aussitôt baissée quand le visage de Rosa s'éclaircit devant lui, le doigt loin de la gâchette. Il écarte les bras, la surprise gravée sur le visage. « Qu’est-ce que t’fous là ? La moitié du comptoir gueule ton nom. » Le blond évacue sa crispation soudaine d’un souffle, rangeant son arme là où il l’avait sortie.

Non sans lâcher son amie du regard, il fait un pas sur le côté pour déposer le sac noir porté à son épaule dans un coin de la pièce. Il était évident qu’ils avaient tous deux des préoccupations en tête. Mais celles de la douanière semblait bien plus préoccupantes. S’il était normal de voir Ethan l’esprit ailleurs, ce n’était clairement pas le cas de Rosalija. « Vu que t’es rentrée, t’aurais pu aussi te servir un verre… Histoire de te détendre. Il s’approche lentement, le pas hésitant. Jamais il n’a dû faire face à la jeune femme dans un tel état. Qu’est-ce qui s’passe ? »




I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Mer 18 Juil - 22:22
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 388
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
L’opérateur avait seulement été en mesure de lui dire que ses communications avec la flotte ne lui donnaient pas grand-chose, comme si les canaux avaient été brouillés, comme si les liens entre Keller et la flotte se coupaient petit à petit. Des informations clé, comme l’attaque du Jeanne d’Arc par des assaillants inconnus, avaient pourtant filtré, comme pour attiser la panique qui s’installait déjà à une vitesse bien trop importante parmi les commissionnaires et les civils du comptoir Cygni. Autant dire que cette information aurait été plus utile si elle n’avait jamais été captée. Elle aurait dû y être, sur le vaisseau douanier; des amis, plus ou moins proches, des collègues et des personnes chères à ses yeux s’y trouvaient. Emi s’y trouvait. Rosalija avait rapidement analysé la situation; pas besoin d’un génie pour comprendre que c’était vers elle qu’on se tournerait, invariablement, lorsque les communications ne fonctionneraient plus et que le comptoir demanderait des réponses. Et elle n'était pas prête à ça. Elle-même tourmentée par les conséquences potentielles de la situation, elle n’arrivait pas à remettre ses idées en place, à se calmer suffisamment pour pondre un plan cohérent. Alors elle avait fait ce qui lui semblait logique : elle avait fui.

« Jesus fucking Christ. » La désuétude de l’expression ne l’avait jamais empêché de l’utiliser à outrance. À vrai dire, Rosalija ne s’était jamais retrouvée de l’autre côté du canon d’une arme. Perdue dans ses réflexions, faisant les cent pas dans l’Albatross, elle n’avait pas entendu son propriétaire et capitaine entrer. Son propre réflexe avait été de faire voler sa veste ouverte pour poser sa main sur son blaster de service, observant un instant le visage d’Ethan derrière le canon du blaster clairement Kellari qu’il pointait sur elle. Alors qu’il baisse la sienne, Rosa décrispe ses doigts de sur la crosse de son arme, poussant un long soupir à mi-chemin entre le soulagement et l’exaspération. « Ah, ils ont fini par capter », se contente-t-elle de répondre à la question du pirate. Comme dans l’espoir de calmer son agitation, elle prend place sur un siège, posant ses coudes sur ses genoux. Elle ne peut néanmoins pas s’empêcher de piétiner, d’agiter ses pieds. Le conseil d’Ethan n’était pas des plus sages, mais il tire à la brune un petit ricanement. « Si je prends un verre j’ai peur de pas pouvoir m’arrêter », fait-elle, dans un commentaire peu caractéristique. Rosa avait une bonne descente, mais boire jusqu’à perdre connaissance n’était décidément pas dans ses habitudes. Ethan s’approche et la douanière lève la tête vers lui. Ce qui se passait était pourtant évident. Elle avait compris des jours auparavant qu’elle devrait tirer des rênes de cette histoire. Gérer le comptoir en l’absence d’un lieutenant ou du directeur – une situation peu commune, mais pas anormale –, c’était une chose. Faire de la gestion de crise, c’en était une autre, et elle n’était pas prête. « Ce qui se passe, c’est que la vie vient de me balancer une balle courbe et que je l’ai pas vue venir », résume-t-elle. « Et que là, on me demande un truc qui devrait aller de soi – j’veux dire, ça s’rait normal que j’me la joue rassembleuse des âmes en peine, que j’fasse genre ‘la Fédération est plus forte que ça’, toutes ces conneries, que j’balance deux-trois phrases motivantes et rassurantes, mais le fait est que je suis terrifiée et que j’peux pas l’faire. J’ai pas de réponse à leur donner, je suis dans le même vide qu’eux. »

La douanière laisse échapper un petit rire nerveux alors qu’elle passe des mains tremblotantes dans ses cheveux bouclés. « Tu m’connais, Ethan. J’suis pas un leader. J’suis rien de plus qu’une fonctionnaire avec un flingue. Ma mère avait raison. »




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Lun 6 Aoû - 2:48
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 394
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Persuadé que la nervosité de Rosalija allait se transformer à tout moment en une violente crise pour libérer toute la tension qui pesait sur ses épaules, Ethan était à des années lumières de penser qu’elle se serait laissé abattre. C’est pourtant ce qu’il constate, sans vraiment vouloir y croire. Celle qui avait toujours connu bouillonnante, battante, se laissait aujourd’hui abattre par une situation qui semblait bien au-dessus de ses moyens. Il comprend difficilement comment. Il l’avait déjà vu gueuler sur des militaires faisant deux fois sa taille, parfois même en y prenant un certain plaisir coupable. En quoi remettre un peu d’ordre sur le comptoir était différent ? Tout semblait si facile en ces lieux pour Ethan. Ce n’était que quelques jours loin d’un foyer qu’il n’avait jamais considéré comme tel. Des vacances, un nouvel air. Convaincu qu’ils avaient vécus pire, frôlés plus gros, le blond n’arrivait pas à considérer qu’elle ne puisse pas surmonter ça. Alors il lâche un rire, « T’es con, j’te croyais sérieuse pendant un instant. » qui se brise rapidement en comprenant devant les mains frêles de la jeune femme que ça n’avait rien de si simple.

Il se surprend à comprendre si vite et surtout de compatir si fort. Il voyait la situation inverse, quand lui arrivait quelques mois plus tôt le nez de travers et des peurs plein le ventre. Elle avait su lui donner le réconfort qu’il cherchait. Il espérait savoir lui donner le coup de pied au cul dont elle avait besoin. Le blond se mord la lèvre, hésitant, le regard fuyant. Puis il inspire d’un souffle bref. « Tu veux que j’approuve ? Que je te dise que ta mère avait raison aussi ? Il montre la paume de ses mains, un air de dire trop peu pour moi tout en agitant négativement la tête. Désolé mais j’prendrais pas ce risque. La Rosa que j’connais me casserait le nez une deuxième fois pour en faire ne serait-ce que la blague. » Ce n’était pas faute d’avoir fait son lot de blague de mauvais goût. Jamais il ne s’était confronté au sujet de sa mère car il avait compris, dès leur seconde rencontre, qu’il s’agissait du mauvais sujet.

L’ancien pilote lui fait signe de prendre place sur la chaise qui faisait face à son comptoir improvisé alors que lui s’installait derrière, à trifouiller on-ne-savait-quoi. Après quoi, il devenait évident qu’il cherchait une bouteille laissé pour compte non loin. Dans sa recherche, il s’échauffe l’esprit, agacé de ne pas mettre la main dessus mais aussi de voir son amie, la tête et les épaules si basses. Exaspéré, son ton se fait plus sec quand bien il aurait voulu être réconfortant. « T’as la chance de lui prouver qu’elle s’est trompée toutes ces années et tu laisserais passer ça ? Imagine, putain. Donner tort à ta mère, la voir se bouffer les doigts pour ne pas récolter les miettes de l’honneur que t’vas recevoir, la narguer, jubiler d’un succès que tu dois qu’à toi-même… Le blond appui chacun de ses propos de petit mimique, comme pour lui donner un aperçu que ça serait de se tenir aussi fière devant une mère qui n’a jamais cru en elle. Son poing métallique s’écrase à plusieurs reprises dans sa paume de chair, dans l’espoir de réveiller quelque chose en elle. Au bout de la troisième fois, il arrête son poing à mi-course alors qu’il plante son regard dans le sien. Si ça, ça ne réussit pas à t’motiver, alors j’sais pas ce qui pourra. » Ethan laisse tomber mollement ses bras, montrant qu’il ne pourrait rien faire de plus si ces mots -sans grande finesse- n’arrivaient pas à la convaincre.




I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Lun 20 Aoû - 18:33
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 388
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Ethan ne la prend pas au sérieux. Pas au début, pas dès qu’elle lui déballe dans une candeur impressionnante tout ce qu’elle a à sur le coeur, sur les épaules, tout ce qu’elle s’en veut de ne pas assumer. Il lui demande ce qu’elle voulait et elle lui aurait répondu qu’elle n’en savait rien s’il n’avait pas directement sauté sur le sujet qui fâche. Rosa devrait être en colère contre lui de vouloir badiner pendant qu’elle était là, à remettre en question toute sa carrière, sa vie, ses ambitions, mais la vérité est qu’elle ne peut pas, parce qu’il a raison. Les mains agitées de Rosa se calment finalement pour trouver refuge dans les poches de son uniforme noir, alors qu’elle rumine un instant ce qu’il avait pu lui dire. « Sage décision. » Ça peut paraître sec, inutile, un commentaire nocif qu’il n’avait pas mérité, mais le ton laisse croire que c’est une Rosalija plus calme, après une gifle verbale, métaphorique, qui lui aurait remis les idées en place. Sans meilleure idée sur la suite des choses, elle obtempère, prenant place sur le siège en face d’Ethan alors qu’elle le regarde chavirer ses armoires, l’air absent. Quelque chose l’empêchait d’avoir envie de prendre contrôle de la situation et elle ignorait quoi. Une peur réprimée, peut-être – ou alors peut-être qu’elle avait inconsciemment commencé à croire sa mère et ses insultes, ses tentatives de la rabaisser au profit d’Aileas, qui en faisait malgré elle les frais.

Le pirate reprend la parole et elle sursaute, presque, de l’entendre parler si fort, avec tant de conviction. Ce qu’il disait, elle le comprenait bien, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Une seule erreur trop conséquente et sa mère se ferait un plaisir de le lui rappeler jusqu’à la fin de ses jours. Si elle échouait, elle pouvait dire adieu à ce qu’il restait de sa réputation après que sa mère lui ait déjà saboté la chance d’être quelqu’un d’important. Maintenant, elle n’en avait plus envie – ou plutôt elle avait réalisé qu’elle n’avait jamais voulu monter dans les échelons tant que ça. Le poids des responsabilités l’empêchait d’avancer et d’avoir l’esprit clair, dégagé. « Je déteste quand ce que tu dis a du sens. Heureusement, ça n’arrive pas trop souvent. » La méchanceté que l’on pourrait déceler dans ses paroles est vite dissipée par l’ombre d’un sourire qui apparaît sur ses lèvres. Triste, un peu, forcé assurément, mais présent – c’était déjà ça. Rosa pousse un soupir éloquent, le genre que l’on a lorsqu’on admet sa défaite, puis tapote sur la table, signe qu’elle prendrait bien un verre après tout. « Comment je m’y prends, maintenant. C’est un désastre là-bas… les civils et les douaniers qui me connaissent, c’est une chose, mais va falloir que je redouble d’imagination pour me faire écouter par tous ces légionnaires. » Certains avaient le même grade qu’elle, avaient plus d’expérience, et seraient sans doute réticents à suivre ses ordres. Or, trop de chefs et pas assez de troupes était la raison première pourquoi les choses tournaient mal, trop souvent. Il fallait une personne – elle – qui dise quoi faire et que les autres suivent.

« Je vais devoir retracer la famille de Tiaan. Il m’a déjà dit qu’ils étaient sur Keller, ils ont un magasin. » Elle ne savait pas trop ce qu’elle pourrait leur demander et encore moins ce qu’ils étaient en mesure de pouvoir faire pour elle, mais s’accrocher à des chimères était tout ce qu’elle pouvait faire de concret pour l’instant. « Ils auront peut-être de quoi booster les radios pour améliorer le signal, ou sauront comment faire. »




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Jeu 23 Aoû - 0:04
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 394
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Ethan avait parié gros sur les mots qu’il avait choisi pour réveiller son ami. Durs mais justes, sans détours mais vrais. S’il ne pouvait pas la laisser dans un tel état, il se voyait mal prendre des pincettes avec la douanière sous peine de l’enfoncer ou de se faire rejeter. Il aime à croire qu’elle est venue sur l’Albatross, pour se réfugier mais aussi - et surtout, pour qu’il la force à ressortir. Parieur expérimenté qu’il était, il la fixe sans un mouvement dans l’attente d’une quelconque réaction de sa part. Pourtant il retient son souffle, parce qu’il a l’impression qu’elle flanche, qu’elle préfère sombrer sans faire l’effort de relever les yeux vers lui. « Je déteste quand ce que tu dis a du sens. Heureusement, ça n’arrive pas trop souvent. » A ces mots enfin décrochés de ses lèvres, Ethan plaque un large sourire sur son visage. Incapable d’y voir un reproche sérieux, il lâche un rire en claquant dans ses mains avant de serrer ses poings dans le vide comme en signe de victoire. Elle n’avait peut-être pas vaincu ses doutes, elle acceptait au moins de les affronter. « Ça arrive souvent, c’juste toi qui veut pas l’avouer. » Il hausse les épaules d’un air vantard avant d’avaler une gorgée de son verre.

Ce n’était qu’un pas dans un problème bien plus vaste, ce dont Ethan ne prend pas réellement conscience. Tant que personne n’était en danger de mort, la situation semblait relativement facile à gérer. Il n’était qu’un spectateur extérieur dans un monde qu’il ne connaissait que trop bien. Il lui était difficile de se mettre à la place des fédérés coincés ici depuis plusieurs jours. Il ne répond pas, tout simplement parce qu’il n’avait pas de solution pour ce dilemme-là. L’armée était un concept étranger pour lui, duquel il avait une vision biaisé de gradés hurlant sur tout ce qui se trouvait en-dessous d’eux. Il avait déjà vu Tiaan, Rosa ou encore Ava faire. En quoi aujourd’hui était-ce si différent ?

Elle aborde néanmoins un sujet qui lui parle étonnamment bien plus. « Il t’a parlé de sa famille ? » Ethan ne cache pas sa surprise en entendant son amie évoqué la famille Krishvin. D’abord pour des raisons évidentes : l’homme n’était pas le plus bavard ou expressif de la flotte. Puis pour la volonté de Rosa de prendre contact avec eux. Tiaan était sûrement resté évasif, sans énuméré les détails qui faisait de cette famille un cas unique sur Keller. Autrement, la douanière n’aurait même pas eu l’idée de venir leur demander de l’aide. Le blond frotte l’arrête de son nez contre sa main, effaçant l’étonnement sur son visage avant de le justifier : « J’connais les Krishvin, plus ou moins personnellement. Enfin… Ouais. J’ai déjà eu affaire à eux bien avant Tiaan. » A la simple évocation de la famille, il eut un flash de cette époque si insouciante de sa vie, passé aux côtés d’Elleen dans un vaisseau dont il était si fière, la chance lui souriant à pleine dent.

« C’est une bonne idée. T’sais quoi ? Il hausse son regard vers elle, sans même lui donner le temps de creuser cette nouvelle information. « J’me charge d’ça. Toi, occupes-toi plutôt des singes dehors. T’façon ils braillent tous ton nom, ça devrait pas être trop compliqué d’avoir leur attention. » Sa détermination était telle qui ne semblait pas lui laisser le choix. Elle se rendrait bien vite compte que c’était la meilleure solution. Elle pouvait difficilement se présenter en tenue fédéré à la boutique, elle n’arriverait sûrement pas à destination sans être remarqué.

Ce qui veut dire qu’il lui laisse la partie qu’elle craint le plus : se confronter à ses collègues. Le pilote contourne le comptoir, embarquant son verre dans sa main de fer pour l’atteindre. Il se poste aux pieds de sa chaise, ses yeux bleus posés sur elle. « Hey, qu’il lance pour attirer son regard. Y a pas de raison qu’tu gères pas. J’t’ai vu remettre de l’ordre dans des bordels pire qu’ça. C’bien toi qui a géré les affaires quand j’étais pas là. Bah c’pas bien différent. Faut juste pas lâcher prise. J’ai pas besoin de t’apprendre à mordre, hm ? » Son sourire, plus discret, n’empêche pas d’être sincère.

Là maintenant, s’il ne la prend pas dans ses bras pour la conforter, c’est uniquement parce que ce n’est pas la chose dont elle a besoin. Quand bien même son instinct protecteur (rarement socialité chez Ethan) lui donne envie de la serrer contre lui. Il avait l’impression que ce n’était pas le bon moyen. Qu’il ne pouvait pas lui offrir cet élan d’affection après l’avoir autant bousculé. Il la voulait forte, solide et non tremblante, réfugiée dans son vaisseau ou encore dans ses bras.



I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     Jeu 30 Aoû - 22:35
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 388
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
« Eeeh… » hésite-t-elle finalement, hochant la tête alors qu’elle trempe ses lèvres dans son verre. « Parler est un grand mot, j’imagine. » Ses connaissances lacunaires sur la famille Krishvin se limitaient à peu de choses : ils étaient kellariens, nombreux, tenaient une boutique, et Tiaan allait parfois les voir lorsqu’ils étaient de passage sur la station. Le reste, il l’avait sous-entendu ou elle l’avait déduit, ou alors des rumeurs avaient fait leur chemin jusqu’à ses oreilles. Ils travaillaient ensemble depuis quinze ans et ils ne s’étaient jamais attardés sur de tels détails, notamment parce que Rosalija était le plus souvent réfractaire à discuter de sa famille à elle. Le plus surprenant, à son sens, était qu’Ethan prétendait les connaître suffisamment, pré-datant même sa rencontre avec Tiaan. Les sourcils arqués d’étonnement, elle ne rajoute rien, incertaine de savoir ce qu’il avait bien pu tramer avec la famille de son boss. Ça n’était pas de ses affaires, après tout, et sa vie se porterait certainement mieux en demeurant dans l’ignorance – ou du moins, elle ne raterait rien si elle ne savait pas déjà. Sa surprise s’accroît lorsqu’il propose de se charger des pourparlers avec la famille Krishvin pour lui laisser le loisir de se concentrer entièrement sur la gestion de la crise qu’ils avaient sur les bras. « Oh. » Ses doigts tapotent sur son verre, comme si ça l’aidait à réfléchir plus rapidement, même si ça n’était qu’une manifestation de son anxiété. Dire qu’elle était surprise de voir Ethan prendre de telles initiatives était un euphémisme, et quelque part, c’était vraiment la meilleure façon qu’il aurait pu trouver de lui démontrer son soutien. « Faisons ça. Merci, Ethan », fait-elle, osant finalement un premier sourire sincère, comme brièvement rassurée de savoir qu’elle peut compter sur lui. Il n’était pas parfait, Ethan, mais elle savait qu’il ne la laisserait pas tomber après lui avoir fait une promesse.

Pourtant, cette poussée de confiance se tarit bien vite alors qu’elle prend une autre gorgée de son verre. Peut-être qu’avoir l’attention des autres serait aisé, mais aurait-elle leur respect? Ils la réclamaient maintenant, mais qu’en serait-il lorsqu’elle serait devant eux, à leur demander d’écouter ce qu’elle avait à dire s’ils voulaient que tout se passe relativement bien? Comme s’il avait senti son hésitation, son cœur qui s’était silencieusement affaissé dans sa poitrine, le pirate reprend la parole, attirant son attention d’un monosyllabe doux, mais sans équivoque. Elle a envie d’y croire, sans pour autant se dire que c’est exactement la même chose. Dans ce qui fut leurs affaires illicites, la discrétion de tous était clé : là, elle devrait parler fort pour enterrer les protestataires, se faire respecter et surtout, faire en sorte que le drame ne s’étende pas à ce qui restait du comptoir. Elle voudrait protester, elle aussi, mais elle ne trouve rien qui saurait convaincre Ethan. Alors elle jette l’éponge, marquant sa décision d’une inspiration profonde et en finissant son verre d’une traite. « C’est l’heure du spectacle, alors. »

[…]

Les murmures ne s’étaient pas tus lorsqu’elle avait finalement daigné se montrer dans le local du comptoir – même qu’elle aurait juré avoir entendu quelques insultes à demi-mot qu’elle avait soigneusement ignorées. Grimpant sur un bureau après avoir débarrassé son contenu – tout ça lui semblait bien inutile, pour l’heure –, elle s’était éclairci la gorge sous les regards soucieux de ses collègues douaniers. « Si j’peux juste… », qu’elle entame, espérant attirer l’attention des autres, sans succès. Le bourdonnement constant d’une conversation qui ne l’incluait pas continue de se faire entendre, alors aux grands maux, les grands remèdes… ou du moins, les grands gestes. Elle attrape son bâton pour le frapper à répétition contre le mur de métal, causant un vacarme qui fait aussitôt taire les récalcitrants. « Avant que vous m’demandiez, non, j’ai pas plus d’infos. Par contre, tout ce que ça me dit, c’est que ça sent mauvais, et qu’il faut être préparés au pire. Je vais prendre ce joyeux bordel en charge, et– » « On est des vrais soldats, nous, t’as pas d’autorité sur c’qu’on fait » l’interrompt une voix au fond, forte et empreinte d’un mépris qu’elle associerait aisément à la panique si elle n’était pas elle-même terrorisée par la situation. « Dans d’autres circonstances, Gallagher, j’en aurais rien à battre que toi et tes potes vous alliez faire la grève dehors, mais j’ai vraiment pas envie d’avoir à expliquer à vos familles pourquoi vous rentrez pas. » Elle pensait tout de suite au pire, mais la paranoïa lui servirait autant à garder l’effectif en laisse qu’à s’assurer qu’elle pensait à tout pour éviter le pire. « Ici, c’est la juridiction de la douane, et en tant que plus haute gradée, en l’absence du directeur, c’est moi qui donne les ordres. T’iras t’plaindre à ton lieutenant quand j’aurai ramené ton cul sain et sauf sur la flotte. » Sans objection de sa part, elle poursuit, sans lui laisser le temps de trop réfléchir à une réplique cinglante. « J’vais être franche, pour l’instant, je sais pas ce qu’on doit faire, à part rester ici, en sécurité dans les locaux du comptoir, que la légion s’occupera de sécuriser. Si vous devez absolument sortir, ce sera avec mon autorisation, avec escorte, jamais seul, et surtout pas pour du tourisme. J’essaie d’établir des communications avec la flotte, et je vous dirai tous les détails en temps et lieux, mais pour l’heure, je sais seulement qu’il y a un incident impliquant le Jeanne d’Arc. Rien de plus. Occupez-vous l’esprit en faisant votre travail, en jouant aux cartes, peu importe, rendez-vous utiles ou non, mais surtout, restez calmes et soudés, et tout ira bien. » Elle parlait sans savoir, elle-même terrifiée à l’idée d’avoir les détails sur le fameux incident, d’en savoir plus sur ce qui s’était passé, mais elle devait avant tout s’assurer de la cohésion du groupe au risque de se faire laisser quelques corps sur les bras. Le silence persiste un moment, puis le sergent légionnaire assigne un premier tour de garde à ses soldats, comme pour marquer la fin de la discussion. Le reste s’éparpille dans un mutisme perturbant, mais qui ne tarderait pas à faire place à quelque tentative de débarrasser le comptoir de l’ambiance funeste qui y régnait.

Au fond, elle croise le regard du pirate, à qui elle décoche un regard assuré; le reste du comptoir pouvait remercier le blond d'avoir réussi à trouver les mots et les gestes pour la convaincre. Les paroles d’Ethan résonnent dans son esprit, et même si elle s’y refusait, il avait raison.

Ça apprendrait à sa mère de douter de ce dont elle était capable.
Mais ça serait la dernière fois.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: Lost in the depths of a hungry sea / Rosa     

RÉPONSE RAPIDE