[FB] In between the two, I exist | Avayne
MessageSujet: (#) [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mer 11 Juil - 16:57
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Les enfants avaient été invités à aller voir ailleurs, surtout au devant de la boutique pour surveiller les aller et venus, s'occuper d'éventuels clients et encaisser les achats. Des protestations avaient été soulevées et certains avaient tenté de faire un retour dans l'arrière boutique pour venir se nicher dans leur lit mais tu les avais rebalancés à l'intérieur du magasin par la peau du cou et après deux paires de claques plus aucun n'avait retenté l'expérience. Vegtam se trouvait dans un coin et s'occupait en triant les caisses de surplus et tu t'étais assis sur un des lits, les jambes et bras croisés, n'osant pas émettre un son de peur de briser la fausse quiétude qui s'était installée.

Tu avais l'impression que l'atmosphère était horriblement lourde et si les mots te démangeaient le bout des lèvres. Tu avais envie d'être méchante, blessante, briser des doigts, secouer ton frère, qu'il réagisse enfin à quelque chose. La rage lovée au creux de ton ventre, enfant que tu étais prête à accoucher, expulser ce morceau de barbaque et étrangler des gens avec le cordon ombilical de ta détresse. Tes doigts tapotaient en rythme sur tes biceps et tu observais avec critique tantôt les mouvements de ton frère et tantôt le reste de l'arrière boutique qui n'avait pas changé tant que cela en 40 ans.

Tu tournais à peine la tête lorsque tu entendis des bruits de pas et ton nez se retroussait lorsque la haute silhouette de votre aîné se glissait à vos côtés. Ses yeux plissés, le temps de vous observer, un sourire aimable tordant le coin de sa bouche, tu te crispais alors que tu le voyais s'approcher de toi. Tu entamais un mouvement pour te relever et t'éloigner alors qu'il se laissait tomber à tes côtés et tu ne pus retenir un feulement de protestation lorsque son bras s'enroula autour de tes épaules et qu'il collait sa joue piquante contre la tienne. « Une de mes sœurs préférées ! Où est l'autre ? » Il te fallu quelques secondes pour t'en débarrasser, habitué à tes coups – tu préférais penser comme cela plutôt que de t'imaginer d'autres raisons à sa poigne – et te redresser pour rejoindre Vegtam.

« Veg, t'as pas un truc pour nous ? De l'alcool, un truc à grignoter ? Je meurs de soif. » Tu posais une main sur le bras de ton frère pour l'inciter à ne pas bouger et ne pas obéir à Vespillo qui s'était installé comme un pacha sur le lit, les mains croisées sur son ventre, un large sourire aux lèvres, les yeux plissés vers vous, probablement pour mieux vous distinguer dans la lumière tamisée de l'arrière boutique. « Heh, quoi ? Le temps que les derniers arrivent. Paraît que c'était urgent, quoi le problème cette fois ? Débarrasse toi du vieux s'il le faut. »


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Jeu 12 Juil - 19:58
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Avayne avait glissé un supplément à deux mercenaires pour qu’ils se postent discrètement aux alentours de la boutique. Deux anciens en qui elle avait confiance. Sûrement parce que l’un lui devait la vie sauve et que l’autre était muet depuis la naissance. Ce qui aidait à se faire des amis proches. Ils s’étaient séparés pour ne pas s’exposer pleinement devant la porte d’entrée, assis à l’angle d’un bar ou debout l'intention faussement prise par un écran. Trois de ses neveux se chamaillent à l’entrée de la boutique. Elle passa en encourageant le plus petit à frapper plus fort avant de rentrer. Malgré toutes ses précautions, ce n’était pas sans crainte qu’elle les laissait jouer dans le passage.

Se faufilant derrière un client, elle envoya un baiser silencieux à l’aînée de Vegtam qui s’occupait de la caisse. Avant d’atteindre l’arrière-boutique, elle surprit Praven, l’oreille indiscrète qui pâlit devant la copie de sa mère. Avayne posa son index sur ses lèvres, signe complice qu’elle ne dirait rien s’il décarpillait. Chose qu’il fit aussitôt qu’elle ouvrit la porte. « Touche à papa et j’envoie personnellement l’enfer sur ton cul d’merdeux. » L’humeur d’Avayne s’était assombri dès lors qu’elle avait entendu les propos de Vez. C’est donc avec rage qu’elle fit son entrée.

« Quand je parlais de réunir toute la famille, je parlais pas spécialement de lui. » Lance-t-elle en direction de sa jumelle et du cadet de la fratrie, déjà agacée. Elle tira une chaise bruyamment de façon à s’asseoir dessus à l’envers, le dossier contre sa poitrine. Vegtam se défaisait de l’emprise d’Elleen en tirant son bras vers lui, sans réel résistance. Il voulait éviter une nouvelle remarque de son frère, non pas le contact de sa soeur. « Tout le monde est là ? » Une question formelle qui n’attendait pas réellement de réponse. Il voulait initier la conversation. Ce qui ne manqua pas de faire réagir Ava au quart de retour. « Non il y a pas tout le monde n’est pas là, c’bien ça le souci p’tit frère. » Elle s’énervait sur son briquet dont il ne jaillissait que de maigre étincelle. « Pourquoi on doit attendre trois putain de morts pour se bouger enfin le cul ? »




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Jeu 12 Juil - 20:16
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Un sourire méprisant suivi d'un ricanement apparu sur les lèvres de Vespillo lorsque ta sœur pénétrait dans l'arrière boutique. Tu clignais des yeux vers elle, laissant ton cadet s'éloigner de toi, prête à faire des sacrifices pour le bien commun. Tu ne répondais à aucune des remarques et tu allais te placer non loin de ta sœur, restant dans sa ligne de vue sans pour autant te mettre à ses côtés et tu croisais les bras en t'appuyant sur le mur derrière toi. « La fille prodige nous fait grâce de sa présence. Pas trop pénible de te trouver un moment pour venir discuter avec nous, Avie ? » La voix râpeuse de Vez avait pris des sonorités presque ronronnantes et tu fronçais le nez, jetant un coup d’œil vers la sortie, autant pour te rassurer que pour ne pas lui faire l'honneur de l'observer.

« Tout le monde est là ? » Tu laissais échapper un soupir, déjà énervée par les petites remarques inutiles, les petites questions qui faisaient que la rencontre allait être interminable et répétitive, creuser la plaie, forer dans ta patience qui s'étiolait. « Non il y a pas tout le monde, c'bien ça le souci p'tit frère. » Tu laissais couler un coup d’œil vers ta sœur et tes mains se crispèrent sur tes biceps. La voir s'énerver à son tour te calmait peu à peu, comme si la rage qui étreignait Avayne était capable d'apaiser la tienne. « Pourquoi on doit attendre trois morts pour qu'on se bouge enfin le cul ? »

Vez sur le lit avait abandonné en partie sa position pour se curer les dents, l'air peu intéressé par le sens que prenait la discussion. Son froncement de sourcil et le frémissement de sa lèvre supérieure te firent frémir et tu sentais la rage commencer à bouillonner à nouveau. « Trois ? Hah. » Un reniflement méprisant de sa part te fit l'imiter, tu serrais les dents et tu te retenais de t'éloigner du mur pour faire les cents pas, continuant d'imprimer la marque de tes doigts dans tes bras. « Parce que jusqu'ici on était bien content de pas s'occuper des autres. » Un coup d'oeil rapide vers Veg en sachant pertinemment que le claquement de langue ne venait pas de lui, tu te redressais brusquement. « Fermer les yeux sur les conneries des autres, c'est bien facile et ça nous arrange, hein. S'dire que ça va, c'la famille, on est censé accepter tout le monde tel qu'il est. » Un index pointé vers votre aîné pour lui intimer de se taire n'eut pour autre effet que le faire lever les mains en l'air d'un air que tu savais faussement apaisant. « La ferme, Vez. T'as rien foutu d'autre dernièrement que l'ouvrir pour te plaindre de ce que tu as récolté. Si t'es là c'est parce qu'il reste encore un peu de sentiment pour toi, qui va s'enfouir rapidement avec mon poing dans ta sale gueule si tu l'ouvres encore. »

Le sourire de Vespillo s'était agrandi, sa position semblait s'être encore détendue dans le lit trop petit pour lui, mais l'écartement de ses doigts, la légère crispation dans ses épaules laissaient sous entendre une attitude autrement plus méfiante. « Tous ces bons sentiments ça m'émeut, surtout venant de l'une des deux pétasses. Vous pensez que la petite est plus douce ? Hah, ça m'intrigue. »


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mer 25 Juil - 18:28
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
La cigarette d’Avayne s’embrase enfin et l'exaspération de la jeune femme brûle avec le tabac qui se propage dans ses poumons. Elle l’expiration bruyamment la fumée par le nez, recouvrant intentionnellement la voix de son aîné qui lui provoquait de l’urticaire. C’est sa jumelle qui lui évitait de balancer son briquet entre les deux yeux. Comme si l’une équilibrait l’autre. Si Elleen s’emportait, Avayne se devait de rester muette. Bien que ça soit plus souvent l’inverse. Il était rare de voir les deux sœurs dans le même état. Auquel cas, maudit était celui qui devait affronter ça.

Avayne dissimule un rictus derrière sa crinière. La menace du poing dans la gueule de Vez agit comme si elle l’avait elle-même formulé. Un semblant de soulagement avant qu’il ne fasse de nouveau le con. La mercenaire lève les yeux vers son frère et sa sœur, ignorant l’aîné. « Qu’est-ce que ce demeuré fait là ? Il a jamais été question de l’inclure. Le p’tit fera très bien l’affaire pour nous aider. » Elle secoue la tête d’incompréhension, le front plissé d’agacement. Elle n’avait demandé que la présence de Vegtam - et de sa soeur évidemment. Elle était curieuse de savoir qui avait vendu le mot, et furieuse bien qu’elle ne puisse réellement en vouloir à l’un ou l’autre. Vegtam avoue alors, sans réel remord. « Je peux pas tout faire... Garder la boutique, les enfants, papa et en plus vous aider. J’ai pensé… - T’as mal pensé. »

Le cadet s’était tu aussitôt, les lèvres pincées mais nullement contrarié. Il croise les bras, jetant un bref regard à son frère à l’autre bout de la pièce. Il avait cru bon de l’inviter. Il s’agissait de réunir tous les Krishvin après tout. « Vespillo aurait fini par savoir de toute façon. Dites-nous à quoi vous pensiez. » Relance-t-il en soufflant calmement pour entrer dans le vif du sujet. Sa cigarette entre son pouce et son index, Avayne hausse les épaules comme pour appuyer la logique de ses propos. « C’pourtant simple : on part sur la flotte, on récup’ Theevi et on s’casse aussitôt. Et paf, ça fait des Krishvin au complet. » Elle enfonce ses doigts dans sa chevelure, tirant les mèches rebelles au-dessus de son front pour dégager son visage.

Peu convaincu, Vegtam pivote légèrement vers Elleen chez qui il cherche des explications plus clair du regard.



Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mer 25 Juil - 19:19
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Tu as envie d'une clope toi aussi, ça te démange de tirer sur quelque chose, de passer tes nerfs sur la nicotine. « Qu'est-ce que ce demeuré fait là ? Il a jamais été question de l'inclure. » Ton regard se tourne d'abord vers le petit frère. Difficile de savoir ce qu'il pense. Tu n'arrives pas à capter son regard alors tu retournes sur Vez qui arbore un sourire satisfait. Tu sais qu'il trouve du plaisir, trop, dans le chaos et l'opposition. « Je peux pas tout faire... Garder la boutique, les enfants, papa et en plus vous aider. J'ai pensé... » Il y a sûrement un moment où tu aurais eu pitié de Vegtam, où tu aurais compris son désarroi, même son geste, mais ce n'était pas le moment, autant émotionnellement que pragmatiquement de t'inquiéter de la charge que vous imposiez à votre frère. Praven pourrait aider et lorsque Theevi serait là... Lorsqu'elle sera là, parce qu'il t'était impossible d'imaginer qu'elle ne vous rejoindrait pas. « T'as mal pensé. » Tu tournes brusquement la tête au ricanement mesquin de Vez qui a croisé les bras, peu perturbé par le fait qu'il était le sujet de la remontrance.

« Vespillo aurait fini par savoir de toute façon. Dites-nous à quoi vous pensiez. » Tu laisses à ta sœur le soin d'expliquer ce que vous aviez envisagé. Cependant, vous n'êtes pas ses subordonnés et bien que vous ayez grandi ensemble et souvent agi de concert, ses propos sont trop concis pour que les deux hommes comprennent la portée de votre projet. Tu le vois au regard de Veg tourné vers toi et le plissement du nez de votre aîné. Tu soupires et tu retournes contre un mur, t'appuyant contre celui-ci en croisant les bras, ta hanche pressée contre le mur. « On va rejoindre la fédération en nous engageant parmi ceux qui restaient du comptoir lorsqu'ils se feront récupérer. » Vez appuie son pouce contre ses dents du haut, la tête sensiblement penchée sur le côté. « Les branleurs que T-T-T-Tiaan dirigeait ? » Un signe sec de la tête de ta part, suivi d'un meumonnement d'assentiment en voyant qu'il ne réagissait pas. « Comment tu peux être sûr qu'ils vont venir chercher ces guss ? Autant les laisser crever là, ça leur évitera de se refaire défoncer. » Tu te racles la gorge. « C'est de la fédération dont on parle, pas de Kellari. » Un rire de gorge échappe à ton frère et il hausse les épaules. « Si je peux laisser Adraas un moment à la tête de mon vaisseau... » Tu avais suffisamment confiance en ton second pour qu'il ne tente pas un coup bas, autant que tu puisses faire confiance à un non-Krishvin... et celui-ci savait ce qu'il risquait à te passer devant. « Avayne ne peut pas s'éclipser plusieurs mois comme ça, surtout pas au sein de la fédération... On y rentre facilement mais on n'en sort pas comme on veut. »

Il y eut un léger blanc avant que l'air repu de Vez réapparaisse sur son visage et dans sa voix. « Je tiens à préciser que je suis absolument flatté que notre charitable petit frère ait pensé à moi pour lui venir en aide. Ou plutôt, vous venir en aide, les frangines. Gardez ça à l'esprit avant de l'ouvrir à nouveau. Vous avez besoin de nous. Pour que Vegtam s'occupe de vos chiards, mais aussi visiblement pour vous propulser là bas et vous ramener à la maison. » Il prit le temps de s'humecter les lèvres, lentement. « Allez les filles, bougez vous le cul, je veux quelques supplications. »


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Dim 5 Aoû - 20:25
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
On y rentre facilement mais on n'en sort pas comme on veut. Ce n’était pourtant pas la phase la plus compliqué de leur plan pour Avayne. Elle savait parfaitement comment la Fédération s’était fait avoir. Où étaient leurs faiblesses, leurs faillent. Si une quinzaine de gros bras pouvaient plier à leur volonté un vaisseau plein de militaire, elle pouvait aisément leur échapper en traînant ses deux sœurs. Ce qu’elle craignait, c’était les siens qui chercheront à clarifier cette longue absence. Elle savait mieux que quiconque qu’ils retourneront toute la galaxie pour la retrouver si elle venait à partir sans excuses valables. La mercenaire devait se couvrir, et avec Vespillo dans son viseur, ça n’annonçait rien de bon. Son choix de réunir sa famille était un choix plus compliqué que prévu. Elle aurait échangé dix Vez pour récupérer un Tiaan, même muet. Mais il était trop tard et elle devait composer avec chaque membre restant de sa famille.

« C’toi qui va supplier pour participer, Vespillo. » Le silence gênant imposé par l’aîné Krishvin se voit coupé par la blonde, dont le Vespillo, sonne plus menaçant que n’importe quel surnom insultant qu’elle pourrait lui donner. Elle creuse ses joues en inspirant longuement sur sa cigarette, le regard louchant sur la fine lueur qui consumait le tabac. Sa tête bascule en décrivant un cercle las qui fait craquer ses articulations. « Tu m’croyais assez conne pour d’mander ça gratuitement ? Rien n’l’est. Pas même la loyauté familiale. » Un rire lui échappe et la fumée inspirée se libère aussitôt alors qu’elle agite ses épaules, moqueuse. Sa tête s’agite négativement et on peut lire sur ses lèvres silencieuses un for fuck sake.

« Veg allait recevoir 13k dies pour payer le contrat qui va m’envoyer sur la flotte. Et je lui ai promis 2k de marge pour lui, pour les gosses… Mais puisqu’il a appelé son grand frère à l’aide, j’suppose qu’vous allez partager ces 2k dies, hein ? La blonde gonfle ses poumons de la fin de son tabac, l’air étrangement détendu. Malgré la punition, Vegtam reste silencieux, impassible. Ce n’était pas la première fois qu’on lui promettait de l’argent pour les enfants mais il avait appris à ne pas s’en fier, ni à s’y habituer. Contrairement à son frère, il n’avait pas besoin de ça pour accepter. Il lui lance pourtant un regard, quelque peu insistant. Il espérait qu’il ne joue pas avec le feu qu’Avayne était en train d’accumuler dans sa poitrine, au risque de tout lui recracher en plein visage. La jumelle reprend en expirant la fumée par ses narines. Pis si c’pas assez pour toi, mon poing va t’montrer la porte. » Elle jette son mégot d’une pincée, dans le verre de jus abandonné d’un des enfants. C’est sans un regard vers l’ainé qu’elle se tourne plutôt en direction d’Elleen, l’air convaincu par son marché. « Qu’est-ce t’en dis Ellie ? C’bien payé pour fermer sa gueule, non ? »





Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mar 7 Aoû - 6:07
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
« C'toi qui va supplier pour participer, Vespillo. » Tu observais avec méfiance l'intérêt qui se formait doucement sur le visage de ton frère, la cupidité que tu pouvais sentir arriver par vagues. Tu observais également ta sœur qui laissait le poids de ses mots écraser tout ce qui avait pu être dit avant. Tu te raclais la gorge. « Tu m'croyais assez conne pour d'mander ça gratuitement ? Rien n'l'est. Pas même la loyauté familiale » Sans être visée, tu sentais une pointe de culpabilité pénétrer entre tes côtes et se loger au niveau de ton abdomen. Le principal intéressé n'eut pas l'air le moins du monde gêné, son sourire ne cessant de s'agrandir. « Et je lui ai promis 2k de marge pour lui, pour les gosses... » Pour les gosses. Pour tes gosses et ceux de Veg... et ceux de Vez. 2K pour subvenir à leurs besoins et espérer que cela suffirait à graisser les pattes et aider Veg à remettre la boutique à flot après la perte de bras. « Mais puisqu'il a appelé son grand frère à l'aide, j'suppose qu'vous allez vous partager ces 2k dies, hein ? » C'est inévitablement le benjamin qui ramasse les pots cassés et qui subit pour tout ce que vous pouviez faire. Tu ne cherchais pas à le défendre, tu le jaugeais plutôt, attendant une réaction qui ne viendrait jamais. Il se laissait marcher dessus, le petit frère, et vous en profitiez allégrement.

« Pis si c'pas assez pour toi, mon poing va t'montrer la porte. » Le rire de Vez explosa. Un rire mauvais qui te fit poser ta main sur ta ceinture. Tu reculais. Tu ne te placerais pas entre les deux. « Qu'est-ce que t'en dit, Ellie ? C'bien payé pour fermer sa gueule, non ? » 2000 dies était une petite fortune du point de vue de la plupart des habitants de la station. Les gros joueurs et les gros poissons brassaient cet argent en quelques heures et il vous arrivait, si un abordage était bon, de gagner autant en un contrat, mais pour des gens comme Avayne ou Vespillo, 2000 dies faisaient partie de ces sommes qu'ils étaient capables d'engranger régulièrement. Tu fronçais le nez. « Ouaip'. Ouaip', c'pas mal. Sinon tu lui enfonces dies par dies dans le pif. » Si tu avais momentanément tourné la tête pour observer Avayne, le temps de lui répondre, ton attention s'était retournée vers ton petit frère. Les sourcils et le nez froncé, tu passais tes mains dans tes cheveux pour le attacher et ne pas les garder dans les yeux où ils te gêneraient assurément.

« 2k dies ? Mais mes pauvre, c'est rien à côté de ce que je peux me faire en te balançant à ta putain de confrérie. » Vez jubilait et il s'était déjà redressé, prêt à attraper Avayne au vol si elle avait seulement l'idée d'essayer de l'attaquer. « T'es le prochain sur la liste des têtes mises à prix si tu l'ouvres encore, Vespillo. J'hésiterais pas à mettre jusqu'au dernier dies pour un tas de petits détails dans le contrat. »


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mar 7 Aoû - 13:03
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Le rire de Vez fait grincer les dents d’Avayne. On peut voir les muscles de sa mâchoire se contracter sous l’envie irrésistible de lui ouvrir le crâne en deux. La voix d’Ellie calme son impulsion et on pourrait la croire apaiser quand elle croise le regard de sa jumelle. La quarantaine passée, la mercenaire éprouve toujours le besoin de se sentir soutenue par sa moitiée, une consolation après tant d’année de séparation.

Mais l’aîné revient à la charge et le sang d’Avayne ne fait qu’un tour. Vegtam anticipe l’action et se plaque contre l’armoir à l’opposé de la pièce pour ne pas subir les répercussions de ce qui allait suivre. S’il a peur, ce n’est pas pour lui, mais pour ce que pourrait entendre les enfants qui ont sûrement l’oreille tendue malgré les ordres clairs. Il croise les bras contre son torse, les épaules tendus et le regard planté sur Elleen qu’il espérait assez raisonnable pour intervenir.

« J’vais pas payer pour la mort de c'te bâtard alors que j’pourrais le faire moi-même ! » La plaque métallique sous leurs pieds vibrait encore du bond qu’elle venait de faire pour atteindre Vespillo. Le poing serré, elle annonçait déjà ses intentions bien trop ouvertement pour se laisser berner par une quelconque réplique. Aussi elle saisit le bras de son frère qui tenta de l’arrêter pour lui cogner les côtes de son autre poing. « J’ai une meilleure idée. » Crache-t-elle entre ses dents serrés alors qu’elle lui attrape la mâchoire pour lui relever la tête. « Je t’arrache la langue pour mieux t’vendre aux mines du Syndicat ! Ha, on s’ra tous gagnant comme ça ! »




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mar 7 Aoû - 13:40
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Tu ne pouvais pas dire que tu étais surprise de ce qui venait de se passer. Ni même que tu avais fait quelque chose pour arrêter l'escalade de violence. Pourtant, tu te sens obligée d'intervenir. Autant pour Veg qui va de déconfiture en déconfiture que pour les mômes qui doivent déjà être au courant de tout. C'est dans leur chambre que leurs aînés se battent et tu sens que la rage qui bouffe ta jumelle ne fera que rendre plus terrible le résultat de leur bagarre. « Je t'arrache la langue pour mieux t'vendre aux mines du Syndicat ! Ha, on s'ra tous gagnant comme ça ! » La supériorité d'Avayne ne faisait pas de doute. De vous 6, elle est depuis longtemps la plus puissante, celle qu'on évite d'énerver, parce que tout le monde sait qu'elle n'a pas besoin de transpirer pour vous éclater. Les enfants la craignent autant qu'ils l'admirent.

Vespillo grogne de douleur, la respiration douloureuse et il ne dit rien, il ne sourit plus non plus et tu n'aimes pas ça. Tu as passé assez de temps à ses côtés pour savoir quand il allait déconner et instinctivement tu te rapproches. Les doigts de ta sœur impriment sur son visage des marques blanches qui font ressortir les marques autour de ses yeux et tu t'apprêtes à la tirer en arrière lorsque tu vois la main de Vez contre le vent d'Avayne et l'éclat carmin du sang qui suinte. Il ne quitte pas ta sœur des yeux, ni toi, ni votre petit frère ne semblant être invités dans cette discussion. « Putain ! » Tu sors de son holster ton arme et tu la pointes vers son crâne. « Vez, laisse ça là dedans et ne bouge plus jusqu'à nouvel ordre. Vegtam, t'as intérêt à avoir de quoi cautériser tout ça. Demande à Praven de chercher un scanner médical s'il faut. » Tu savais que les gamins avaient entendu lorsque des bruits de pas paniqués se firent entendre à l'extérieur de la pièce.


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mar 7 Aoû - 15:47
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
La prise d’Avayne se resserre dans un sursaut de douleur qu’elle ravale bien vite. Si tout s’agite autour d’eux, la guerre semble continuer dans l’échange de regard furieux des deux aînés. Elle sentait peut-être cette lame au creux de son ventre, elle était persuadée avoir le dessus sur lui en lui tenant simplement tête. Tenir sa mâchoire entre ses doigts lui donnait la sensation de pouvoir le briser à tout le moment. Et pourtant, elle ne lisait pas la peur dans ses yeux. Non, son frère était de toute façon trop inconscient, autrement trop con, pour voir un réel danger.

Elle le lâche après de longues secondes d’immobilité. Vegtam était déjà sorti au pas de course, laissant les jumelles et le grand frère dans leur triangle de menace. Avayne montre la paume de ses mains, contenant avec une résistance de marbre la douleur qui envahissait son ventre à chaque mouvement. Elle fait signe à Elleen de baisser son arme, agitant sa main pour qu’elle comprenne le message. Mais la lame demeurait toujours là, ancrée dans sa chair. A l’instant même où elle sentit la poigne de son frère faiblir, son poing resurgit aussitôt. Un crochet droit vicieux partit à la vitesse d’une balle s’enfoncer dans son foie. Elle sentit la lame se déplacer mais elle put s’extraire de sa prise, un large sourire de satisfaction plaqué sur le visage.

C’est avec une fierté mal placé qu’elle redoubla d’effort pour retourner jusqu’à sa chaise le plus normalement possible. De l’extérieure, la mercenaire semblait insensible à la douleur jusqu’à ce qu’elle s’affale dans l’assise, une grimace venant trahir son image. Elle tend le bras pour se saisir d’une nouvelle cigarette dans le paquet laissé quelques minutes plutôt sur la table. Elle soupire d’agacement alors qu’elle s’énerve à nouveau contre son briquet vide. « Ellie. » Elle agite son pouce devant sa cigarette coincée entre ses lèvres, mimant de quoi faire du feu. Assise maladroitement, elle a les fesses au bord de la chaise et les épaules qui retient son corps tordu contre le dossier pour minimiser au mieux le mouvement de la lame. Elle tend légèrement sa tête pour qu’elle allume sa cigarette avant de la remercier d’un hochement de tête. « T’aurais pu lui mettre une balle. Ça m’aurait évité de l’faire. » Crache-t-elle avec sa fumée.




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mar 7 Aoû - 16:24
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Tu hésites à baisser ton arme, incertaine quant à la capacité de jugement actuelle des deux aînés. Pourtant, tu lui obéis. Tu le fais toujours – ou presque – avec Avayne. Tu as une confiance aveugle envers ta sœur et tu ne sais pas si cela causera ta perte, mais tu sais au plus profond de toi qu'il n'y a que tes enfants qui déclencheraient chez toi cette protection viscérale. Alors, tu baisses ton arme, mais ton regard ne quitte aucun des deux, prête à la remonter et abattre Vespillo.

Tu ne peux qu'être fière de ta sœur lorsqu'elle ne se laisse pas abattre et que son poing l'écrase. Tu t'attends à une répartie de Vespillo mais le gargouillis de douleur et les halètements qu'il laisse échapper te font comprendre que vous n'avez plus rien à craindre de sa part pour l'instant. Il lâche quelques bruits mouillés alors qu'il se tord et se roule en boule pour protéger son flanc. Il n'arrive visiblement pas à inspirer, le visage rouge et les dents serrées. Tu te détournes. Il ne fera rien pour le moment.

Ton inquiétude t'étouffe et tu te retournes vers Avayne, tu t'approches d'elle, tu ne lâches pas encore ton arme, tu t'y accroches, comme à une bouée. Tu as peur pour elle. Tu sais qu'elle a connu pire, tu as déjà vu son corps, mais cette fois tu es aux premières loges. Tu t'approches lorsqu'elle prononce ton nom et tu finis par rengainer le flingue, piochant dans tes poches pour retrouver le briquet. Tu la lui allumes, sa clope, sans empressement. « T'aurais pu lui mettre une balle. Ça m'aurait évité de l'faire. »  Tu t'accroupis à ces côtés, tes bras croisés sur tes jambes pour observer ta sœur, son corps tordu et le manche de la lame qui trône en dehors de son corps, telle une protubérance affreuse. « On a perdu assez de monde. On essaie de se rassembler, pas de décorer la maison avec sa cervelle. » Heureusement que Vespillo ne l'a pas allumée ou Avayne était bonne pour faire un tour dans une des boucheries du coin. Ou alors la lame ne fonctionne plus. Ce serait bien le genre de ton frère. La capitaine de vaisseau, la mère, l'aînée d'une fratrie, refait surface. Tu ne peux t'empêcher de couver Praven du regard, un élan d'affection et de fierté qui disparaît lorsque tu te retournes vers Veg. Ton aîné tient dans ses mains un scanner médical qu'il cherche à allumer, les mains tremblantes.

Tu te lèves et tu le lui prends des mains, un peu trop violemment peut-être. Il n'ose pas te regarder, ni ta sœur. Tu sens, un instant, qu'il ne vous différencie plus. Tu lui caresses la joue avant de retourner vers ta sœur et Vegtam. Vespillo a semble t-il retrouvé sa respiration mais ses yeux rouges et son immobilité, le regard qu'il te lance, les poings crispés, te confirment qu'il est encore en train de souffrir de la réponse de ta jumelle. Tu lui souris et lui offre un clin d'oeil. « Qu'est-ce que tu as d'utile, Veg ? Du gel médical ? De quoi cicatriser la plaie ? » Tu parviens à force de tâtonnements à allumer le scanner que tu pointes vers ta sœur pour analyser la plaie. « J'espère que ce n'est pas de la camelote. » Que tu grommelles en sentant l'objet vrombir sous tes mains tandis qu'il analysait la blessure.


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mer 22 Aoû - 17:56
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Avayne grogne, de douleur, mais aussi parce qu’elle doit donner raison à sa sœur. Même si le frère aîné ne manquerait à personne, il n’avait pas à mourir. Ça serait le Krishvin de trop. Les jumelles s’étaient convaincus -et essayer à leur tour de convaincre les autres, que la famille était plus sacré que l’expression voulait le dire. Ils étaient le ciment de leur vie. Le point d’attache dans ce monde sans gravité, le repère dans l’obscurité kellarienne. Tuer Vespillo aurait ruiné ses intentions et sa crédibilité auprès des autres Krishvin. Et se faire tuer aussi bêtement aurait ruiné tous leurs efforts. Elle aime à croire qu’elle est un pilier essentiel à cette famille. Si elle tombait, sa sœur tombait et inversement.

L’air perdu de Praven fait étrangement plus écho au visage de Vegtam qu’aux jumelles. Pensant être de trop dans la pièce, il s'éclipse aussi rapidement qu’il est apparu. « Prav ! Soit mignon et ramène un verre à tata. » Qu’elle balance en espérant l’atteindre avant qu’il ne disparaisse totalement. La lame remue encore dans ses entrailles mais l’entêtement d’Avayne est plus fort que sa souffrance. Ses yeux sont plantés sur Vez qu’elle peut voir entre Elleen et Vegtam qui s’agite devant elle. Lui qui avait énervé plus d’une personne sur cette station devait très bien savoir ce que son regard voulait dire. Elle aurait sa peau, d’une façon ou d’une autre. Elle en ferait un chien docile, quitte à lui arracher les crocs et la queue. Elle détestait ça, elle préférait abattre ce qui ne pliait sous sa volonté.

Quiconque connaissait assez bien Vegtam -soit n’importe qui dans cette pièce, pouvait lire sur son visage un signe de contrariété. Un simplement froncement du visage et un sourire plus tendus souligné par sa cicatrice permettait d’identifier le moment où sa patience arrivait à son terme. « Oui. La boutique sert d'infirmerie à ses heures perdues. » La réponse est douce mais pleine de reproche. Il n’en dira pas plus, se contentant d’étaler sur la table le matériel dont il disposait. Devant quoi, Avayne râle sans raffinement en laissant tomber sa tête en arrière. « Ça va, arrêtez vos conneries. Cicatrisez-moi ça ! » Sa main extirpe le couteau d’un geste sec qui bouscule la machine d’Elleen. Elle couine dans un gémissement douloureux alors que son autre main vient se plaquer sur sa plaie ouverte. Le sang afflue sans plus tarder mais le cadet avait prévu le coup dès l’agacement d’Avayne prononcé. Il avait sauté sur sa plaie, bousculant Elleen pour mieux l’atteindre avec le spray cicatrisant. Une mousse se forma dans la blessure, d’abord liquide avant de se solidifier la seconde suivante. L'hémorragie cessa immédiatement, et les antidouleurs inclue dans le gel permit à Avayne de respirer à nouveau après quelques secondes.

Le blond inspire longuement puis souffle net en voyant l’urgence rétablit. Ce n’était qu’une solution temporaire qui leur permettrait de finir cette discussion ici plutôt que chez un urgentiste. Il pose le spray sur la table d’une douceur qui tranche avec la réaction subite qu’il venait d’avoir. Il lève les yeux vers Elleen, voulant en finir avant que l’un d’eux ne détruise la boutique. « Qu'est-ce qu'on fait alors ? Il sait maintenant. » Sa tête hoche en direction de Vespillo pour le désigner.




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Jeu 23 Aoû - 7:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
« Prav ! Sois mignon et ramène un verre à tata. » Le léger mouvement d'épaule de ton fils lorsqu'il disparaît de ta vue t'indique qu'il a bien entendu. Ton attention est pourtant bien vite arrachée à l'amour que tu portes à ton aîné pour te retrouver face à la mine de Vegtam. Tu le connais, ton p'tit frère, tu sais qu'il bouillonne, autant qu'il peut le faire et tu n'oses pas poser une main apaisante sur son épaule de peur d’aggraver les choses. « Oui. La boutique sert d'infirmerie à ses heures perdues. » Tu secoues la tête. Tu comprends en partie son agacement, l'heure n'était pas aux disputes et aux bagarres, mais il devait bien se douter que vous mettre tous les quatre dans la même pièce après tout ce qui s'était passé allait provoquer des étincelles. Ta sœur décide pour autant de ne ménager personne. « Ça va, arrêtez vos conneries. Cicatrisez-moi ça ! » Tu grondes alors qu'elle ôte d'elle même la lame de son ventre, bousculée en partie par le geste vif, suivi par Veg qui t'avait poussé pour pouvoir mieux atteindre ta sœur. Tu préfères t'éloigner avec la machine qui vrombit et proteste. Tu te décides au final à l'éteindre le temps que Vegtam finisse d'appliquer le spray sur la plaie.

Tu te retournes vers Vespillo qui tousse, une main posée là où Avayne l'a frappé il y a peu. Tu montres les dents, ce à quoi il détourne le regard vers ta jumelle, observant les mouvements de votre benjamin. « Qu'est-ce qu'on fait alors ? Il sait maintenant. » Tu vois au regard de Vespillo que la remarque l'a énervé. Il ne dit rien pour l'instant, mais la connerie ne tardera pas. « On l'inclut, il paie sa part et il joue son rôle ou on lui casse suffisamment les jambes en morceau pour qu'il puisse pas se relever tout seul avant qu'on soit revenus. » Praven se glisse dans l'arrière boutique et te lance un regard un peu surpris. A la main, il tient un verre à la propreté douteuse dans lequel un liquide sucré et coloré clapote. Il tend le verre à sa tante avant de déguerpir en sentant le regard des 4 adultes présents dans la pièce posé sur lui. Tu reposes aux côtés du spray le scanner et tu poses tes mains sur les hanches.

L'inspiration et la toux de Vez te fait retourner la tête vers lui. « Vous êtes complètement tarées. Vous en avez vu beaucoup des gens qui revenaient de là bas ? Même ton gamin blond, là, il reste jamais que sous la surveillance de ces putains de fédérés. » La voix de Vez est encore tendue, marque que l'impact du coup n'a toujours pas disparue. Tu souris à Avayne, fière. « On parie pas sur un foutu vaisseau endommagé, j'veux des preuves, j'veux une assurance que ça va fonctionner vot'merde, parce qu'j'ai pas envie d'voir ces enculés s'pointer 'vec vos têtes. » Tu te doutes bien que c'est moins votre mort que sa réputation qui risque d'en prendre un coup si cela arrivait qui le dérange le plus, mais tu fronces le nez un moment, fixant son visage toujours rouge et sa main crispée sur son côté.


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Jeu 30 Aoû - 13:43
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Avayne lance à clin d’oeil à son neveux quand elle récupère le verre dans sa main ensanglantée. Sûrement que le gamin était reparti avec quelques trace. Rien d’alarmant, c’était le même sang qui coulait dans ses veines. Elle rigole quand sa sœur propose de casser les jambes de leur aîné, une idée qui lui conviendrait très bien et il n’y avait pas besoin de lui demander son avis pour le savoir. Elle trempe ses lèvres avant déverser le contenu de son verre pour s’échauffer la gorge. Le temps de quelques secondes, sa douleur abdominale n’est plus. Elle revient aussitôt que Vespillo ouvre la bouche et Avayne regrette de pas avoir demandé la bouteille à Praven.

A peine calmé que la tension entre elle et l’aîné revient dès que leur regard se croise. La blonde se redresse plus dignement sur sa chaise, passant un bras par-dessus le dossier pour mieux se tenir. « Woah, le grand Vespillo a peur des fédérés. Elle lui crache un rire volontairement aigüe pour accentuer sa moquerie. Puis elle reprend une voix sérieuse, toute aussi profonde que son ennui. Bordel Vez t’es parti fourrer de la gazelle pendant si longtemps ? » Elle se frotte le front du flanc de la main d’un air agacé avant de tirer sa tignasse en arrière. Si elle considère d’attendre une vrai réponse de son frère, elle refuse finalement de savoir la vérité et surtout les détails.

« Ils viennent de s’prendre la raclée d’leur vie ! Tout l’monde sait d’sormais que leurs armures sont en carton et leurs flingues crachent d’la pisse de chat. C’franchement pas un challenge. Crois-moi qu’même si on file sous leur nez ils préféraient se cacher. » Elle soupire bruyamment en tirant une nouvelle cigarette de sa poche. Elle la coince dans sa bouche sans l’allumer, trop occupée à défier Vez du regard. « Si t’es pas encore convaincu, j’peux relever. » Une menace ouverte à lui mettre une nouvelle raclée à mains nues.




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Ven 31 Aoû - 5:37
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word http://beyond-earth.forumactif.com/t838-ellie-pretty-reckless
Messages : 87
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Les remarques de ta sœur font mouche, l'air de Vespillo ne cessant de s'assombrir. Seul le souvenir de la déculotté qu'il vient de prendre – et l'idée de se retrouver avec un trou de la taille d'un poing dans le flanc – l'empêchent de se lever pour venir secouer sa cadette. « C'ça l'blème Avie. T'vas intégrer ces victimes ! Si y a encore des gens qui les défendent, t'étonnes pas si d'ici quelques jours y en a pas qui crient à la curée ! » Tes bras se croisent et se décroisent, indécise sur ton besoin d'intervenir ou pas. La violence que tu sens pourtant monter chez ta sœur n'augure rien de bon et tu fais signe à ton petit frère de se pousser pour, au moins, empêcher les coup de sortir de la pièce. Tu te redresses, en posant une main sur le dossier de la chaise d'Avayne, sans jamais faire plus que l'effleurer elle, tu ne la retiendrais pas si elle se décidait à sauter pour écharper Vez. « Eh bah tu vas ravaler ta fierté et tu vas faire en sorte qu'on ait pas d'problèmes à l'aller et au retour, capice ? » Ta main passe dans une lenteur toute langoureuse sur la crosse de ton arme et tu sens que son regard, bien que faible, suit le mouvement de ta hanche et de tes doigts.

Il montre les dents, l'aîné, il renâcle. Il s'oppose à cette idée avec toutes les fibres de son corps. Ses poings se serrent, agrippent les draps sous lui et il vibre d'une énergie difficilement contenue. Tu ne sais pas bien s'il se retient au lit pour ne pas sauter vers vous ou pour y trouver la force de s'exprimer. « J'ai dit : compris ? » Ses dents claquent, puis il se met à rire, froidement. Ta main se pose complètement sur ton pistolet que tu sors légèrement de son holster. « Ca m'ferait chier qu'vous creviez, quand même, surtout pour avoir v'lu sauter dans la gueule sans réfléchir. » Il tend la main vers vous, une main à peine stable. « Rendez moi mon arme. » Ce sera à Avayne que tu laisseras cette opportunité. Tu finis par lâcher le flingue et tu croises à nouveau les bras, t'éloignant par là même de ta sœur, toujours à demi-nue sur sa chaise. « Y a pas intérêt à arriver une couille quand on est pas là, ici, aux mômes ou à qui que ce soit. »


I am also a we
I don't really care about anyone liking me. Most of you motherfuckers don't even like yourselves ▬ if karma doesn't hit you, I fucking will
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Jeu 13 Sep - 19:09
avatar
Messages : 38
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Avayne sourit quand elle insiste pour avoir une réponse claire de leur aîné. Voilà pourquoi ça arrangeait Vez d’avoir les jumelles séparés. Sans quoi, il aurait déjà perdu sa paire depuis sûrement un moment. Elle se lève alors qu’elle prévient leur frère de ne faire aucune connerie. Un avertissement en l’air, il arrivait toujours un truc dès qu’elles avaient le dos tourné. Les krishvin, une famille pas du tout tranquille.

Sa main sur son ventre nue forme un petit dôme autour de sa cicatrice. De son autre main, elle agite la lame extraite un peu plus tôt de sa chair, incitant Vespillo à venir la chercher. Quoiqu’elle fasse, il se méfierait mais il n’avait pas d’autre choix que de lever ses fesses s’il y tenait réellement. Elle attend bras tendue qu’il vienne jusqu’à elle. Et quand il arrive enfin à sa portée, elle lui saisit le poignet sans avertissement. Elle qui feignait la douleur quelques instants plus tôt, impose toute sa force contre son frère. La blonde tire Vez vers la table et lui rend son couteau : en empalant sa main avec le couteau qu’il souhaitait tant récupérer.

Elle saisit ses cheveux courts alors qu’il hurle encore de douleur, amenant son oreille à ses lèvres. « Si j’suis pas revenue avant que ça cicatrice, j’te laisserais te venger en bonne et due forme, grand frère. » Elle embrasse longue son crâne en exagérant le bruit d’un baiser avant de le relâcher brusquement. « En attendant, sois sage. » Une claque sur le dos après, elle rejoint sa jumelle en passant son bras autour de son cou. Tant dans une embrassade affectueuse que pour qu’elle l’aide à marcher. Alors qu’elles sortent, elle ébouriffe au passage la chevelure de Praven en lui offrant un clin d’œil. Elle promit à Vegtam de rembourser la table d’ici la fin de la journée. C’est en tapotant le ventre de sa sœur qu’elles quittent la boutique, l’encourageant à l'emmener voir un vrai médecin.

*****




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     

RÉPONSE RAPIDE