[FB] In between the two, I exist | Avayne
MessageSujet: (#) [FB] In between the two, I exist | Avayne     Mer 11 Juil - 21:57
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word
Messages : 10
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Les enfants avaient été invités à aller voir ailleurs, surtout au devant de la boutique pour surveiller les aller et venus, s'occuper d'éventuels clients et encaisser les achats. Des protestations avaient été soulevées et certains avaient tenté de faire un retour dans l'arrière boutique pour venir se nicher dans leur lit mais tu les avais rebalancés à l'intérieur du magasin par la peau du cou et après deux paires de claques plus aucun n'avait retenté l'expérience. Vegtam se trouvait dans un coin et s'occupait en triant les caisses de surplus et tu t'étais assis sur un des lits, les jambes et bras croisés, n'osant pas émettre un son de peur de briser la fausse quiétude qui s'était installée.

Tu avais l'impression que l'atmosphère était horriblement lourde et si les mots te démangeaient le bout des lèvres. Tu avais envie d'être méchante, blessante, briser des doigts, secouer ton frère, qu'il réagisse enfin à quelque chose. La rage lovée au creux de ton ventre, enfant que tu étais prête à accoucher, expulser ce morceau de barbaque et étrangler des gens avec le cordon ombilical de ta détresse. Tes doigts tapotaient en rythme sur tes biceps et tu observais avec critique tantôt les mouvements de ton frère et tantôt le reste de l'arrière boutique qui n'avait pas changé tant que cela en 40 ans.

Tu tournais à peine la tête lorsque tu entendis des bruits de pas et ton nez se retroussait lorsque la haute silhouette de votre aîné se glissait à vos côtés. Ses yeux plissés, le temps de vous observer, un sourire aimable tordant le coin de sa bouche, tu te crispais alors que tu le voyais s'approcher de toi. Tu entamais un mouvement pour te relever et t'éloigner alors qu'il se laissait tomber à tes côtés et tu ne pus retenir un feulement de protestation lorsque son bras s'enroula autour de tes épaules et qu'il collait sa joue piquante contre la tienne. « Une de mes sœurs préférées ! Où est l'autre ? » Il te fallu quelques secondes pour t'en débarrasser, habitué à tes coups – tu préférais penser comme cela plutôt que de t'imaginer d'autres raisons à sa poigne – et te redresser pour rejoindre Vegtam.

« Veg, t'as pas un truc pour nous ? De l'alcool, un truc à grignoter ? Je meurs de soif. » Tu posais une main sur le bras de ton frère pour l'inciter à ne pas bouger et ne pas obéir à Vespillo qui s'était installé comme un pacha sur le lit, les mains croisées sur son ventre, un large sourire aux lèvres, les yeux plissés vers vous, probablement pour mieux vous distinguer dans la lumière tamisée de l'arrière boutique. « Heh, quoi ? Le temps que les derniers arrivent. Paraît que c'était urgent, quoi le problème cette fois ? Débarrasse toi du vieux s'il le faut. »
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Ven 13 Juil - 0:58
avatar
Messages : 6
Âge : 44 ans
Occupation : Mécanicienne d'entretient sur le C5.
Habitation : Tiantang, dans une cabine partagée avec sa jumelle.
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Kim / GP
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Miself
Avayne avait glissé un supplément à deux mercenaires pour qu’ils se postent discrètement aux alentours de la boutique. Deux anciens en qui elle avait confiance. Sûrement parce que l’un lui devait la vie sauve et que l’autre était muet depuis la naissance. Ce qui aidait à se faire des amis proches. Ils s’étaient séparés pour ne pas s’exposer pleinement devant la porte d’entrée, assis à l’angle d’un bar ou debout l'intention faussement prise par un écran. Trois de ses neveux se chamaillent à l’entrée de la boutique. Elle passa en encourageant le plus petit à frapper plus fort avant de rentrer. Malgré toutes ses précautions, ce n’était pas sans crainte qu’elle les laissait jouer dans le passage.

Se faufilant derrière un client, elle envoya un baiser silencieux à l’aînée de Vegtam qui s’occupait de la caisse. Avant d’atteindre l’arrière-boutique, elle surprit Praven, l’oreille indiscrète qui pâlit devant la copie de sa mère. Avayne posa son index sur ses lèvres, signe complice qu’elle ne dirait rien s’il décarpillait. Chose qu’il fit aussitôt qu’elle ouvrit la porte. « Touche à papa et j’envoie personnellement l’enfer sur ton cul d’merdeux. » L’humeur d’Avayne s’était assombri dès lors qu’elle avait entendu les propos de Vez. C’est donc avec rage qu’elle fit son entrée.

« Quand je parlais de réunir toute la famille, je parlais pas spécialement de lui. » Lance-t-elle en direction de sa jumelle et du cadet de la fratrie, déjà agacée. Elle tira une chaise bruyamment de façon à s’asseoir dessus à l’envers, le dossier contre sa poitrine. Vegtam se défaisait de l’emprise d’Elleen en tirant son bras vers lui, sans réel résistance. Il voulait éviter une nouvelle remarque de son frère, non pas le contact de sa soeur. « Tout le monde est là ? » Une question formelle qui n’attendait pas réellement de réponse. Il voulait initier la conversation. Ce qui ne manqua pas de faire réagir Ava au quart de retour. « Non il y a pas tout le monde n’est pas là, c’bien ça le souci p’tit frère. » Elle s’énervait sur son briquet dont il ne jaillissait que de maigre étincelle. « Pourquoi on doit attendre trois putain de morts pour se bouger enfin le cul ? »




Look me in the eyes
If you wanna tell a lie
I bet you can't, you know why?
I'm just like your mother
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     Ven 13 Juil - 1:16
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t836-ellie-tell-your-children-not-to-hear-my-word
Messages : 10
Âge : 44 ans
Occupation : Commissionnaire
Habitation : Tiantang, avec sa soeur
Arrivée : 03.07.2227
Pseudo : Frey
Avatar : Alison Mosshart
Crédits : Gif : Kim
Un sourire méprisant suivi d'un ricanement apparu sur les lèvres de Vespillo lorsque ta sœur pénétrait dans l'arrière boutique. Tu clignais des yeux vers elle, laissant ton cadet s'éloigner de toi, prête à faire des sacrifices pour le bien commun. Tu ne répondais à aucune des remarques et tu allais te placer non loin de ta sœur, restant dans sa ligne de vue sans pour autant te mettre à ses côtés et tu croisais les bras en t'appuyant sur le mur derrière toi. « La fille prodige nous fait grâce de sa présence. Pas trop pénible de te trouver un moment pour venir discuter avec nous, Avie ? » La voix râpeuse de Vez avait pris des sonorités presque ronronnantes et tu fronçais le nez, jetant un coup d'oeil vers la sortie, autant pour te rassurer que pour ne pas lui faire l'honneur de l'observer.

« Tout le monde est là ? » Tu laissais échapper un soupir, déjà énervée par les petites remarques inutiles, les petites questions qui faisaient que la rencontre allait être interminable et répétitive, creuser la plaie, forer dans ta patience qui s'étiolait. « Non il y a pas tout le monde, c'bien ça le souci p'tit frère. » Tu laissais couler un coup d'oeil vers ta sœur et tes mains se crispèrent sur tes biceps. La voir s'énerver à son tour te calmait peu à peu, comme si la rage qui étreignait Avayne était capable d'apaiser la tienne. « Pourquoi on doit attendre trois morts pour qu'on se bouge enfin le cul ? »

Vez sur le lit avait abandonné en partie sa position pour se curer les dents, l'air peu intéressé par le sens que prenait la discussion. Son froncement de sourcil et le frémissement de sa lèvre supérieure te firent frémir et tu sentais la rage commencer à bouillonner à nouveau. « Trois ? Hah. » Un reniflement méprisant de sa part te fit l'imiter, tu serrais les dents et tu te retenais de t'éloigner du mur pour faire les cents pas, continuant d'imprimer la marque de tes doigts dans tes bras. « Parce que jusqu'ici on était bien content de pas s'occuper des autres. » Un coup d'oeil rapide vers Veg en sachant pertinemment que le claquement de langue ne venait pas de lui, tu te redressais brusquement. « Fermer les yeux sur les conneries des autres, c'est bien facile et ça nous arrange, hein. S'dire que ça va, c'la famille, on est censé accepter tout le monde tel qu'il est. » Un index pointé vers votre aîné pour lui intimer de se taire n'eut pour autre effet que le faire lever les mains en l'air d'un air que tu savais faussement apaisant. « La ferme, Vez. T'as rien foutu d'autre dernièrement que l'ouvrir pour te plaindre de ce que tu as récolté. Si t'es là c'est parce qu'il reste encore un peu de sentiment pour toi, qui va s'enfouir rapidement avec mon poing dans ta sale gueule si tu l'ouvres encore. »

Le sourire de Vespillo s'était agrandi, sa position semblait s'être encore détendue dans le lit trop petit pour lui, mais l'écartement de ses doigts, la légère crispation dans ses épaules laissaient sous entendre une attitude autrement plus méfiante. « Tous ces bons sentiments ça m'émeut, surtout venant de l'une des deux pétasses. Vous pensez que la petite est plus douce ? Hah, ça m'intrigue. »
MessageSujet: (#) Re: [FB] In between the two, I exist | Avayne     

RÉPONSE RAPIDE