HinHinHin : L'Interview insolite et intime
MessageSujet: (#) HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mer 13 Juin - 20:46
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
Si Seo devait nommer une personne avec qui elle rit beaucoup, Sid lui viendrait sans aucun doute dans les premiers noms. La chanteuse savait qu’elle pouvait compter sur elle et son amitié pour rire un bon coup à tout moment.

Alors quand elle a entendu cette idée pour une interview qui sort de l’ordinaire, elle a accepté sans même demander plus de détails. Oh si ça la gênait trop, elle se gardait le droit de refuser, mais elle voulait d’abord voir ce qu’il en retournait directement et elle aviserait ensuite.

Elle se fait toute belle, parce qu’elle l’est toujours. Soignant la moindre de ses apparitions afin qu’on la voit toujours comme la Seo qu’on connaît. Très peu de maquillage, parce que c’est rare et cher et puis… elle était parfaite elle n’en avait pas besoin !

Elle se pointe à la cabine de Sid en avance, parce qu’elle était bien trop excitée à l’idée de découvrir ce qu’elle avait derrière la tête. Les idées farfelues, la rousse adorait ça, ça avait le don d’ajouter de la couleur dans sa vie.

Elle attends que la porte s’ouvre. Elles avaient choisi une heure où les colocs étaient affairés ailleurs afin d’avoir un espace rien qu'à elles pour l’interview. Dès que la porte s’ouvre, la starlette saute dans les bras de l’hôte, l’entourant de ses petits bras. Un câlin et une bise plus tard, la question ne se fait pas tarder. “Siiiid. C’était méga dur de l’espace d’attendre aujourd’hui. Je veux savoir ! La Flotte veut savoir !”

Elle ne tarda pas à se laisser choir sur le sofa, retirant ses chaussures. Elle lève ses pieds vers son amie, sa jupe glissant un peu sur ses cuisses. “Regarde ! J’ai designé ce nouveau motif pour mes chaussettes. La classe non ?” et à chaque fois qu’elle pliait ses orteils, le motif changeait de couleurs et de forme, passant du lapin qui gambade le long de la chaussette à la licorne qui galope.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mer 13 Juin - 23:52
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 180
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : punisher
Aucune des quatre amies n'était particulièrement bordélique et encore moins Sid. Ceci étant pour une bonne raison : elle n'était quasiment jamais dans sa cabine. Elle passait en coup de vent, comme un sorte de fantôme bloqué entre deux espaces temps : son bureau si exigu qu'il lui donnait des migraines et son lit, où elle se débattait souvent avec la nuit artificielle, incapable de dormir. Le bon côté d'la chose, c'était que ces insomnies chroniques avaient fini par devenir siennes. Elle les avait prises en affection - pas le choix, après tout - et s'en servait comme du temps en plus. Le temps, c'est des crédits. Et son métier ne l'autorisait pas à s'arrêter de penser en attendant bêtement le lendemain. De plus, Sid commençait à s'encrasser, à la station de radio. Elle devenait comme un mécanisme indispensable, mais rouillé et démodé, qui serait vite remplacé si elle ne faisait rien. Alors, soit elle innovait, soit elle attendait de s'faire enguirlander par le patron, parce qu'elle avait l'air si éteinte, en ce moment. En fait, elle pensait juste à beaucoup de choses en même temps. Son père, si étrange, le retour de Nova, Astéria, qu'elle avait juste l'impression d'ennuyer... C'était pas la forme. Heureusement, Seo venait lui rendre visite en cette fin de matinée. Sid l'avait appâtée avec une promesse d'interview "hors du commun" - quelle prétention - mais elle savait que Seo serait venue juste pour discuter. C'était une bonne copine, Seo. Moins préoccupée qu'elle, en tous cas, vu son sourire à en avaler des trous noirs. Sid tenta de ne pas se figer en l'embrassant. Elles avaient beau se connaître depuis des années, elle avait toujours autant de mal à accepter les embrassades et autres étreintes. Du caaalme. Bon sang, mais si tout le monde était aussi excité que toi, on aurait pas ce problème avec l'Astre. Elle fit une pause, amusée malgré elle. Tu veux boire quelque chose ? Elle rajouta d'un air humble : Si ça se trouve, tu vas détester. C'est une idée en l'air, vraiment. Tu me connais. Toujours envie de révolutionner les choses. Enfin. j'essaie. Pour le coup, ce n'était pas de la fausse modestie. Elle était réellement en train de se questionner sur le bien-fondé de son idée. Mais elle oublia très vite ses doutes en voyant les chaussettes de Seo. Quand on avait des chaussettes pareilles, on ne pouvait que s'extasier sur ce qu'elle allait proposer. Mais j'adoooooore ! Je suis sûre que ça ferait fureur sur l'Australe ! Sid ne pouvait qu'admirer l'imagination de son amie et son esprit délirant : quand elle cousait, malgré les couleurs chatoyantes qu'elle aimait sublimer, cela restait presque ennuyeux, comparé à cet onirisme presque trop imaginatif pour figurer sur des chaussettes. Bon ! Il faut que j't'explique mon idée. Elle agita son doigt en l'air, comme une maîtresse qui réprimande un enfant sur-excité. C'est qu'un test. L'autre jour, j'ai déniché ça à l'Australe. Sid posa sur la table une drôle de boule blanche vibrante, qui aurait pu évoquer tout autre chose à un esprit mal tourné. Apparemment, ça pose des questions. Ce doit être une sorte d'IA primitive. Ça pourrait être marrant. Si ça s'avère nul, on pourra faire un interview classique. Elle leva un sourcil arrogant, l'air de dire, t'en penses quoi ? Qui sait, peut-être que Seo pouvait la trafiquer.  
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Jeu 14 Juin - 20:36
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
La chanteuse glousse doucement avant de répondre. “Évidemment que ça ferait fureur, mais je perdrais totalement l’exclusivité de ces chaussettes absolument géniales.” Elle sort son terminal, tapant visiblement un message avant que ses chaussettes ne changent de motifs pour afficher le message ”I ♡ U” qui tourne autour de ses mollets. “Je commercialiserais ces Seo-socks un jour peut-être. Mais c’est coûteux à produire et y’a plein d’inconvénients tout ça pour des chaussettes.” Elle change le motif à nouveau grâce à son application sur son terminal, cette fois, on a le droit a des petits chats vraiment trop mignons.

Elle ne peut s’empêcher de glousser en voyant l’objet posé sur la table alors qu’elle repose ses pieds sur le sol. “T’es sûre que c’est bien une IA ?” qu’elle dit entre deux rires plus ou moins étouffés. Elle récupère doucement la boule entre ses doigts, cherchant un bouton pour l’activer. Sauf qu’il ne fallut pas chercher bien loin, puisqu'au moment où la pulpe de ses doigts se posa sur l’objet il se mit à vibrer. Elle échange un regard avec Sid.

Une seconde. Deux secondes. Trois secondes entières de silence avec pour seul bruit, les vibrations de la boule contre la table qui varient.

Il ne fallut pas plus pour que Seo explose de rire. “Je vois ! Tu voulais me poser des questions au bord de l’orgasme pour avoir des réponses criantes de vérité ? Ingénieux !” Elle parle fort, parce que son estomac la chatouille d’hilarité. Elle ne s’attendait clairement pas à tomber sur un objet de ce genre lorsque Sid lui parlait d’innovation. “Je suis pas sûre de vouloir publier ce que j’ai à dire dans ce genre de situation.” Elle garde cependant la boule entre ses mains, la tendant vers Sid comme pour la menacer de l’utiliser sur elle.

S’ensuit des chamailleries à l’avantage de Sid, parce qu’il fallait avouer que Seo était rien d’autre qu’une crevette et le jouet se retourna rapidement contre elle. C’était rigolo, ça faisait des chatouilles, heureusement, Sid eût la décence de ne pas toucher les zones sensibles avec.

Une fois les chamailleries terminées, la rousse se laissa tomber sur le canapé, la boule entre les mains. “Cela dit, ça m’a un peu permis d’analyser le truc.” Elle lance un regard complice à son amie. “Elle ne réagit qu’à la peau, cela ne marche pas sur les tissus. Suffit de voir comment tu as failli me déshabiller juste pour jouer avec.” Elle pouffe légèrement. “Et puis, j’ai l’impression qu’elle change de comportement en fonction de plusieurs choses. Je ne sais pas lesquels, mais tu as du sentir toi aussi que les vibrations n’étaient pas linéaires non ? Cela veut dire qu’il y a bien une forme d’IA. Mais je crois pas qu’elle pose de questions.” Elle fait glisser ses doigts sur l’objet, cherchant l’endroit où elle pourrait ouvrir l’objet pour examiner l’intérieur.

“Ce qui est étrange par contre, c’est qu’il est impossible de l’ouvrir sans la casser. Ce qui veut dire qu’elle soit irréparable soit… Bingo ! Je l’ai connectée à mon terminal.” Elle envoie la boule à Sid avant de la contrôler avec son terminal, changeant l’intensité et la fréquence des vibrations. “C’est un jouet sacrément coquin en fait. Je pense que la personne à qui t’as acheté ça devait bien s’amuser.” Elle pouffe légèrement avant de reprendre. “Dans tous les cas, l’IA n’est pas très complexe… ce qui veut dire que je peux changer sa personnalité et ses fonctions. Je peux lui mettre un synthétiseur de voix attends.” Elle pianote rapidement sur son terminal, prenant quelques minutes pour le faire. “Bonjour Patricia.” ”Bonjour mademoiselle Seo, je serais ravie d’utiliser mes fonctionnalités pour… satisfaire le moindre de vos désirs.” la voix de l’IA se veut langoureuse, ce qui fit pouffer de rire Seo alors qu’elle savait très bien. “Je peux lui ajouter tout type de voix. Je peux même prendre un enregistrement de nos voix et les mélanger.” Elle pose doucement son terminal sur ses cuisses. “Tout dépends ce que tu veux qu’on en fasse. Après, si tu veux la tester comme tel, ça peut attendre aussi.” Elle hausse doucement les épaules, Sid pourrait très bien être curieuse après tout ! Ça se trouve, elle ne voudrait plus s’en séparer. ”M’essayer, c’est m’adopter mademoiselle Sid. Faites de moi ce que vous voulez. Je suis votre.” “Tu vois !” que Seo rajoute, le fou rire la reprenant.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mar 19 Juin - 21:46
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 180
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : punisher
Après avoir gloussé comme une poule - mais toujours de manière gracieuse, ce que Sid ne pouvait s'empêcher d'admirer. Secrètement, bien entendu. Elle n'aurait jamais, au grand jamais, avoué à Seo que son petit rire furieux la rendait presque jalouse. - la chanteuse continua à déblatérer sur ses chaussettes qui, Sid devait bien l'admettre, avaient de quoi être admirées. On aurait dit qu'une gosse aux fantasmes pastels lui avait susurré l'idée pendant son sommeil. Ou qu'elle avait pris une bonne dose d'Astre avant d'entamer son oeuvre, au choix. Mais Seo n'avait besoin d'aucune drogue pour faire quelque chose d'aussi délirant. C'était sans doute pour ça qu'elles s'entendaient aussi bien. Sid était fantasque, oui, mais Seo l'était tout autant. Leurs auras vibrantes s'entrechoquaient sur les murs anthracite des longs couloirs qui creusaient la flotte comme les couleurs folles d'un peintre épileptique. Bref, elle se faisait facilement remarquer. La brune relâcha son dos dans le canapé qui avait connu des jours meilleurs - ben oui, à force d'avoir quatre grosses dondons qui y posent leurs derrières échevelés tous les soirs... - ; elle se sentait bizarrement tendue. Anxiété à la fois familière et étrangère, une goutte discordante dans son regard habituellement placide. " Je sais pas d'où tu sors toutes tes idées ! " Un clin d’œil exagéré ponctua ces mots. " J'espère que tu sacrifieras l'exclusivité de ces merveilleuses chaussettes pour ta super copine Sid !" C'était aussi à ça que ça servait, d'être copine avec des célébrités... Pas besoin de payer pour ses chaussettes ! Néanmoins,  elle se sentait à présent ridicule, avec sa soit-disant IA. Elle l'avait achetée sur un coup de tête et vraisemblablement, elle s'était fait arnaquée. Voilà ce qui arrive quand le karma vient vous mettre un coup de pieds aux fesses.

Sid et Seo se regardèrent pendant quelques secondes en chiens de faïence, pendant que cette dernière ricanait et faisait de plus en plus douter la brune; mais le plus loufoque était encore à venir. Seo fit courir ses longs doigts sur la boule. Le regard de Sid s'y attarda, comme hypnotisé. Elle avait un drôle de pressentiment. Dès que Seo effleura l'espèce de plastique qui protégeait le cœur de la machine, celle-ci commença à vibrer. Malheur. Sid leva un sourcil si arqué qu'on aurait dit qu'il souhaitait s'échapper de son visage et éclata de rire en même temps que Seo. Elles ne riaient pas assez fort pour cacher les vibrations qui semblaient suivre un schéma pré-enregistré. Sid espéra que les voisins n'étaient pas du genre à écouter aux portes, d'autant plus que Seo ne lui épargna pas quelques remarques salaces. " J'aurais su me débrouiller sans ce... truc, ne t'inquiète pas pour ça !" Sid était si hilare qu'elle ne réalisait pas à quel point la conversation était bizarre. Une larme solitaire faisait son bout de chemin sur sa pommette escarpée et elle tapait des mains, comme à chaque fois qu'elle était ravie. "  Ah bah là, c'était parti pour un interview de l'extrême... Mais arrête ça !" s'exclama t-elle en se reculant dans le canapé alors que Seo l'attaquait vicieusement avec... elle ne voulait même pas appeler la machine par son nom.

Pas de chance pour Seo, la sirène du Tiantang - comme Sid aimait parfois se surnommer pendant ses périodes fantasmagoriques et mégalomaniaques - avait des cuisses aussi larges que son torse et savait très bien que la pauvre rouquine était terriblement chatouilleuse de ventre. "Pfiou. 1-0 pour Sid, " exulta t-elle, en laissant de la place à Seo sur le canapé. Après tout, elle était une hôtesse respectable. Elle pencha la tête et écouta avec intérêt les remarques de son amie. Après tout, celle-ci était bien plus calée en technologie que Sid, dont les connaissances se limitaient à des opérations de communication classiques. Cet achat... détonnant ne faisait que souligner ses lacunes. " Bref, je me suis fait arnaquée et on m'a vendu un sex-toy avec une intelligence primitive. Mais oui, j'ai remarqué que les vibrations n'étaient pas linéaires..." Sid s'interrompit et sa peau cuivrée devint anormalement rouge. Elle baragouina un petit : " Elle réagit sans doute au bruit. Plus tu rigolais fort, plus les vibrations étaient fortes et... bref, pas besoin d'épiloguer." Même si ça la faisait beaucoup rire, elle se sentait tout de même honteuse. Heureusement que c'était Seo et pas quelqu'un d'autre.

Et puis, elle était là pour régler les détails techniques. Même si Sid aurait eu probablement la présence d'esprit de connecter ce bidule à ce cher Charlie, qui aurait très certainement apprécié l'attention. " Boh... même si t'avais pas pu la réparer, on aurait toujours pu s'en servir d'une autre manière." C'est bon, elle s'esclaffait de plus belle. Une fois Seo partie, il faudrait vraiment qu'elle cache la "boule magique" dans un endroit sûr, sinon, elle en entendrait parler pendant des années. "C'est sûr... Y'a de sacrés saligauds sur la flotte. " Son nez se plissa comme si elle avait fait un tour dans les quartiers où les déchets étaient traités. Elle espérait vraiment qu'il l'avait lavée avant de lui vendre. " Patricia ? " répéta Sid d'un air interloqué. Hors de question que je l'appelle Patricia. Pourquoi pas Robert, tant que t'y es ? Au delà de ça, elle ne se voyait pas taper la causette avec... Patricia comme Seo était en train de le faire. Les deux comparses ricanèrent de nouveau lorsque l'IA emprunta une voix digne des téléphones roses les plus indécents des années 2000. On aurait dit deux gamines pré-pubères. Pas sûre de vouloir que Patricia me pique ma voix. Elle roula des yeux en entendant le sous-entendu de Seo. Si cela s'avérait faire parti de ses plans pour la soirée, eh bien... ce serait entre elle et Patricia. "J'en sais rien. Du coup, je ne sais même pas à quoi elle sert, à part vibrer. Dis moi, Patricia, tu as d'autres fonctionnalités, à part, euh, ta fonction primaire ?" Étrangement, parler à l'IA l'intimidait plus que discuter avec Charlie. probablement parce que le but initial de celle-ci n'invoquait nullement l'usage des mots. " Aimez-vous jouer à Action ou vérité, Mesdemoiselles ?" " Eh bah dis donc, tu l'as programmée de manière très... chevaleresque, la Patricia." Sid écarta les mains, l'air de dire : bon... action ou vérité ? Après tout, selon les questions posées, cela pouvait toujours faire office d'interview. Même s'il serait certainement censuré. TRES censuré.

MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mar 26 Juin - 17:25
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
“Ah je ne m’inquiète pas !” qu’elle réponds, l’hilarité lui tordant l’estomac. Elle savait qu’elle pouvait compter sur Sid pour rire un bon coup, mais jamais elle n’espérait autant. À croire qu’à chaque fois, c’est encore meilleure que la précédente.

Elle fit mine de bouder l’espace d’un instant. “Facile quand on est aussi grande et aussi forte que toi !” Préféra-t’elle avancer. C’était mieux de dire que c’était elle qui avait plus force qu’admettre qu’elle était plus petite et faible que la moyenne des gens en 2227. À croire qu’elle est la seule ignorée par l’évolution.

“C’est pas bête ce que tu dis.” Seo n’était pas gênée. Elle savait qu’avec cette amie, elle était dans une sphère coupée du reste de la flotte. Que tout ce qu’elle pouvait dire d’étrange ou bizarre ne le soit jamais ici et que ça ne reste qu’entre elles. “Cela expliquerait beaucoup de choses. Je vais voir si je peux entrer directement dans le code.”

Elle a un rire lorsqu’elle entends la boule s’exprimer. “Je penserais que t’aimerais ce côté rétro.” Elle dodeline de la tête, concentrée sur son terminal. “Mais tu noteras cependant que je n’ai pour l’instant rien programmé. Cela faisait partie des fonctionnalités cachées. Les anciens propriétaires ont essayé de cacher tout ce qui pouvait être compromettant. Je vais dire vérité tiens.” Elle papote avec Sid tout en pianotant sur son terminal, toujours pour essayer de démêler le code qui s’y trouve, comme si quelqu’un y avait volontairement mis le bazar pour cacher d’autres choses. En tout cas, elle ne remarqua pas la boule qui se glisse discrètement sous sa jupe. “Que pensez-vous de la dernière personne avec qui vous avez discuté ?” Sid donc. Elle s’apprêtait à répondre jusqu’au moment où elle sent les premières vibrations de la boule qui lui arrachèrent un petit cri strident de surprise. Elle avait beau essayer de la retirer avec ses mains, cela lui était impossible, comme si elle essayait d’écarter deux aimants ultra puissants. “Ahaha. Euh. Stop. Arrêt. Fin. Terminer programme.” Sa respiration se saccade, pourquoi devait-elle endurer ce supplice ? Et puis, que va penser Sid en la voyant dans cet état. Ses joues virent au rouge, elle se sentait terriblement honteuse à ce moment.

Elle attrape à nouveau son terminal pour essayer d’enclencher des procédures d’arrêt, mais ce n’était pas si simple avec autant de stimulations. “Répondez a ma question.” Le ton est ferme, tout comme les vibrations qui augmentent. “Sid est géniale. Elle. Elle est amusante et… et. Et elle est forte et grande. Et. Elle est charismatique. Voilà.” “Réponse acceptée.” La boule s’arrête et se détache tant dis que Seo a le souffle court, les joues pourpres, c’était une drôle d’expérience qu’il venait de lui arriver.

Elle se met à pianoter frénétiquement sur son terminal. “Il est hors de question que ce tas de ferraille s’en tire à si bon compte.” Elle essaye de changer de sujet rapidement mais l’idée que ce n’était pas juste qu’elle soit la seule à avoir subi lui traverse l’esprit. Surtout que son estomac la chatouillait encore. Mais elle se ravisa. Sid n’avait pas plus besoin qu’elle de faire face à la sphère. “Action ou Vérité ?” Seo regarde Sid, les yeux grands ouverts. “J’ai déjà donné !” qu’elle réponds instinctivement. “Je n’arrive pas à désactiver ces fonctionnalités. Tu préfères que ce soit Robert ou Patricia ?” Elle essaye de détendre l’atmosphère, parce qu’il fallait avouer qu’elle n’était plus si à l’aise.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Ven 29 Juin - 22:20
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 180
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : punisher
« Hannn, fais pas la tête ! » railla t-elle gentiment, tout en rejetant en arrière sa longue perruque aussi lisse qu'une rivière de jais. « Ma mère disait que tout ce qui est petit est mignon. Spoiler alert, elle ne m'a jamais trouvée mignonne ! » renchérit-elle, à la fois sardonique mais toujours un peu blessée dans son amour propre.

Si elle avait été une enfant de corpulence normale jusqu'à ses quatre ans, Sid avait très vite commencé à pousser sans s'arrêter, comme si elle avait mue d'un soleil insistant qui offrait ses lumières à elle seulement. Le mode de vie Stellarien faisait que très peu de gens était réellement en surpoids – après tout, jusqu'à peu, frugal était le terme qui convenait le mieux pour qualifier la plupart des repas – mais Sid aurait certainement pu se rendre à la gym un peu plus souvent. Bon sang, si Nova et elle n'étaient pas aussi patachonnes, elles auraient même pu aller s'entraîner au Taik. Elles préféraient plutôt entraîner leur mastication et pas avec des fruits frais, malheureusement. Quant à Astéria, son petit corps délié et tendu comme la corde d'un arc ressemblait à une brindille maltraitée par les vents, si bien qu'elle aurait pu manger un frigo entier sans que cela se voie. La vie était parfois injuste, voilà ce que Sid se disait en déboutonnant son jean.

« Tu m'excuseras, en parlant de ça, j'ai trop mangé à midi, » grimaça t-elle d'un air réellement contrit.

Ben oui. Fallait s'avouer que même si ce n'était que Seo, il y avait des postures bien plus élégantes. Quant à la conversation, elle ne volait également pas haut, mais elle avait le mérite de faire rire la jeune femme. Cette interview avait décidément pris une direction très distrayante qui était loin de lui déplaire. Heureusement qu'elle n'avait pas évoqué ses intentions avec son boss... déjà qu'il comptait sur elle pour toutes les « scoops » concernant la jeune starlette, si en plus il savait qu'elle avait involontairement partagé... ce truc avec Seo, elle n'aurait pas fini d'en entendre parler. Non, valait mieux garder cela dans l'intimité de leurs conversations. Il y avait quelque chose de légèrement gênant dans cette situation qui faisait qu'elle ne s'imaginait en aucun cas le raconter lors d'une soirée un peu alcoolisée avec ses colocataires.

-« Bien sûr que c'est pas bête, ce que je raconte. Même si vu la situation, on pourrait croire le contraire ! » répliqua t-elle en se tapotant le crâne, l'air de dire : « Regarde, ça résonne ! ».

Elle s'arma d'un grand sourire et toujours relaxée sur le canapé, emprisonna un début de fou rire entre ses lèvres désespéramment closes. Ce n'est pas le moment de déconcentrer Seo avec son rire d'oiseau fou, car visiblement, celle-ci semble assez décontenancée devant les lignes de codes qui s'accumulent et ne semblent jamais s'arrêter. Même Sid trouvait ça étrange, tant de code pour ce qui n'était, au final, qu'un sex-toy. Peut-être qu'il servait de journal intime, qui sait.

« Peut-être que Patricia jouait de temps en temps le rôle d'une milicienne sexy et qu'il ne voulait pas qu'on le sache. » persifla t-elle.

Oui, si ça se trouve, ce type avec un répertoire de fantasmes et de rôles que la pauvre Patricia endossait selon son beau vouloir. Elle eût momentanément presque de la peine pour la pauvre IA. Si ça se trouve, elle appartenait même à cet écrivain complètement fou qui semblait s’insinuer dans la moindre amourette fugitive qui venait à éclore sur la flotte ! Voilà qui serait un vrai scoop, tiens. Mais Patricia n'était vraisemblablement pas si inerte que ça, car Sid n'eût que le temps d'arquer un sourire lorsqu'elle vit la boule rouler pour se glisser entre les jambes de la pauvre Seo dont les joues rebondies virèrent instantanément au cramoisi, comme deux astres volcaniques en pleine éruption.

« Oh, catin lunaire ! » s'exclama Lazar, elle-même perdue entre le rire et l'étonnement.« Tu veux que je t'aide à l'enlever ? » s'enquit-elle prudemment mais d'une voix rapide, comme si elle voulait aller plus vite que les vibrations.

Voilà qui aurait été bien inutile, vu que même Seo semblait incapable de retirer la boule ; quant à Sid, elle se voyait même coloniser de ses doigts tapageurs les jambes de Seo, même pour l'aider.

« Mais réponds à la question, enfiiiiiiin ! »

Bien qu'elle fût curieuse, elle ne l'aurait avoué à personne et encore moins à Seo. Et visiblement, la chanteuse était si gênée qu'il valait mieux qu'elle se plie à la demande de Patricia. Ce qu'elle fit, à bout de souffle, la tête semblable aux tomates que Nova ramenait parfois du travail. Sid devait s'avouer flattée par la réponse – habituellement, ce que les gens pensaient d'elle lui importait peu. Elle prenait rarement le temps de leur demander, d'ailleurs. - et cacha un rictus quelque peu satisfait. Inutile de se montrer immature alors que la pauvre Seo semblait vouloir disparaître sous un astéroïde.

« Forte et grande ?! » répéta t-elle en contenant son amusement. « Je vais mettre ça sur la compte de la panique ! »

Quelques secondes passèrent et Seo était toujours en train de pianoter sauvagement sur le terminal, sans doute en quête  d'une vengeance quelconque. C'est qu'elle serait foutue d'y implanter un virus, si elle la laissait faire. Soudain, la voix de l'IA s'éleva de nouveau. Soit les programmes informatiques étaient capables de s'ennuyer, soit son ancien propriétaire n'aimait pas les temps morts. Les yeux de Sid roulèrent dans ses orbites comme de grosses billes.

«  Rahh, ça m'a l'air dangereux. Mais bon, c'est de bonne guerre ! » songea t-elle à voix haute. « Laisse Patricia, ce sera moins bizarre qu'avec Robert. » Elle prit une grande inspiration. « Euuh, action ? »

Elle voulait se réserver le droit de mentir – on ne savait jamais quel genre de question tordue Patricia serait capable de lui poser – et attendit patiemment que le terminal ne traite sa décision en se frottant les mains, gesture trahissant à la fois son impatience et sa légère inquiétude. « Déclamez un poème à Seo. Vous devez évidemment l'inventer. » Heiiin ? Et puis quoi encore ? Sid n'eut même pas le temps de se plaindre à voix haute, que la boule se glissa entre ses jambes qu'elle avait pris soin de croiser. Elle n'éprouvait aucun scrupules à tricher, mais malgré tout, elle pouvait ressentir les vibrations qui se faisaient de plus en plus intenses au fil des secondes qui s'étiolaient. Punaise, c'était qu'elle ne lui laissait même pas réfléchir, cette sale machine ! Ses yeux se fermèrent et elle entrouvrit ses lèvres dans l'espoir de mieux respirer, mais elle avait l'impression que l'on arrachait l'air de ses poumons. Ses jambes tremblotaient légèrement et sa peau prenait la teinte du cuir tanné.

- «Euh... euh... Les chansons de Seo, c'est pas du pipeau,
                      Elles vous transportent,
                       Heuuu, De ses mots,
                        Elle vous ouvre des p-portes,
                        Vers des galaxies,
                         Des constellations,
                         Des prairies,
                        Et ton poème mets toi dans le fiooon »


Les vibrations s’intensifièrent comme sous un coup de colère.

-« Heu, pardonnnnn ! Des prairies,
Et sa voix vous balade comme un simple pion ! »


Patricia s'arrêta aussitôt. Elle lui avait visiblement pardonné sa rebuffade. Sid avait sacrément honte, non seulement de cette humiliation mais aussi de son poème qui, il fallait l'admettre, ne rendait en aucun cas grâce à son amie.

« Alors, t'as aimé ? Je pense que tu pourras t'en inspirer pour ton prochain album ! » blagua Sid tout en réarrangeant ses cheveux.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mar 3 Juil - 18:00
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
“Je fais pas la tête.” Absolument. Ses petites joues de hamster la trahissaient, mais elle était dans le déni. “Et puis je suis tellement mignonne que les messages d’amour que je reçois viennent d’ados prépubères. Je peux pas sortir avec quelqu’un de mon âge sans qu’il ait l’impression de sortir avec sa petite sœur.” Elle glousse doucement, elle s’en fichait. Elle n’était pas pressée non plus. Fallait déjà qu’elle trouve quelqu’un qui ne la voyait pas que par le filtre de sa notoriété. Quelqu’un avec qui elle s’entends bien et qu’elle a rencontré avant même de devenir la starlette qu’elle est. Comme Sid finalement. À cette pensée elle a les joues qui rosissent légèrement, mais elle chassa rapidement cette idée.

Elle rit de bon cœur en la voyant déboutonner son pantalon. “C’est bon, c’est bon. Mets-toi à l’aise.” Elle était aussi flattée de voir que Sid était aussi à l’aise avec elle. Elle était contente de voir que son amie ne faisait pas de manières avec elle. Ça lui réchauffait le cœur et ça lui donnait envie de lui faire un gros câlin jusqu’à étouffement par petite poitrine. Cela dit, elle se contenait. Elle sait que c’est pas vraiment le genre de la journaliste. Déjà qu’elle se permettait beaucoup de choses, Seo essayait de se retenir un peu, parfois.

Elle rit encore en entendant parler de la milicienne. “Tu crois pas si bien dire. Il y a le caractère de la milicienne sadomasochiste ainsi que l’infirmière cochonne qui réponds à tous tes désirs. Que des clichés. Si on peut discuter de ses goûts en la matière, je dois reconnaître que programmer tout ça a du lui demander beaucoup de temps et d’acharnement. Fabriquer une IA de toute pièce n’est pas chose aisée, mais en faire cohabiter plusieurs sans qu’elles ne soient en conflit est bien plus difficile. Je pense qu’il y a sûrement eu des pertes, mais avant de penser à ce qui est effacer, il faut d’abord que je démêle tout ça parce que c’est fait n’importe comment sérieux.” Elle parle, encore et encore.

Mais heureusement Patricia la fît taire rapidement pour l’obliger à répondre a sa question, se protégeant avec ses mains lorsque Sid lui propose son aide. Elle voulait vraiment glisser ses doigts jusque là ? Bon sang c’était vraiment pas le moment de penser à des choses comme ça. Surtout que Patricia semblait s’en réjouir. Heureusement que Sid la ramène à la raison pour qu’elle puisse répondre à cette fichue question qui la libéra.

“Oui bon ça va. C’est pas évident de réfléchir dans ces conditions.” Dit-elle en croisant les bras et en reprenant sa respiration. Elle gonfle à nouveau les joues, marmonnant “Et puis c’est vrai quoi. Ça fait partie de ton charme. T’as la classe, t’as l’air d’une femme badass. Si toi t’es Rala Kroft moi je suis Nihao Kitty.” Qu’elle bougonne un peu.

Seo regarda d’un œil assez circonspet l’envie de Sid à se risque au terrible supplice de la boule. Elle ne pût s’empêcher de rire en entendant la conclusion du poème. “C’est assez adorable en fait. Si ça venait d’un enfant de 5 ans.” Elle tire un peu la langue. C’est elle qu’à comencé d’abord ! “Mais tu vois que c’est pas si facile de réfléchir dans cette situation.” “Action ou vérité ?” “Oh nan pas encore.” Elle attrape rapidement son terminal, mais la boule de glissa d’ores et déjà sous la jupe sans même lui laisser le temps de croiser les jambes ou de répondre. Au moins elle ne vibrait pas alors elle essayait de gagner du temps.

Mais Patricia ne l’entendit pas de cette oreille, elle se mit à vibrer assez fort pour arracher un couinement bref à la rouquine qui chercha aussitôt un moyen de cacher son visage. “Je euh enfin ah ah action !” “Faites un strip tease.” “Euh vérité ! J’ai di-- ah !” La boule s’intensifia “Ok ! O-Ok ! J’ai compris !” Elle regarda Sid un instant. Seo n’avait jamais fait ça de sa vie et elle ne savait pas vraiment par où commencer. Ni même si elle avait vraiment envie de commencer. La boule était si intense, elle avait du mal à bouger.

“Je vais pas faire ça-aah !” Elle place ses mains sur la boule, essayant de la retirer, mais rien à faire, elle était comme aimantée à sa peau et elle pouvait sentir les vibrations intenses dans l’entièreté de son corps. “J-Je vais faire Je. Pardon.” Elle retire vite son haut et sa jupe, restant en sous-vêtements. Voilà “C’est b-bon. Ah.” La boule avait même augmenté de volume depuis. Elle se détacha pour déjà rouler vers Sid sans attendre. Seo était entrain de reprendre ses esprits, mais elle n’attendit pas pour lui sautet dessus et l’attraper. “Tu vas pas t’en tirer comme ça, tas de ferraille ! C’est pas parce que t’as grossi que tu me fais peur. Sid je la retiens trouve une solution pour l’arrêter !” “Je ne m’arrêterais que lorsque je serais totalement rassasiée.” “Rassasiée ?” “Tout à fait. Vous êtes délicieuse mademoiselle Seo. Vos fluides sont encore si nutritifs.” Cela expliquait cette petite tâche qu’elle avait sur la culotte qu’elle n’avait pas remarqué. “Plus je me nourris. Plus je grossi. Plus mes vibrations sont intenses. Plus je débloque de nouvelles choses. Comme ceci.” La sphère changea de forme pour un cylindre évocateur qui échappa des mains de la rousse. “Je sais que vous n’attendez que ça mademoiselle Seo, mais c’est tout d’abord au tour de mademoiselle Sid. Action ou vérité ?” L’IA reprends sa forme de boule pour chasser Sid alors que la geek récupère son terminal. C’était le meilleur moyen de sauver Sid. Désactiver cet engin de torture au plus viten
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mer 12 Sep - 20:53
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 180
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : punisher
Elle s'était mise à l'aise sur son canapé – manquait plus que ça, qu'elle soit stressée dans sa propre cabine – et avait croisé ses mains osseuses sur son nombril. Elle détestait être enfermée chez elle : les cabines de la flotte avaient quelque chose de fortement impersonnel, peu importe la quantité de bric-à-brac plus ou moins légal et exotiques qu'on pouvait y trouver. Ces espaces pensés avant tout de manière fonctionnelle et pragmatique n'étaient pas bien chaleureux ; même en fermant les yeux et en s'imaginant ailleurs, leur austérité ne laissait pas beaucoup de place à l'imagination. Néanmoins, l'atmosphère froide de la pièce à vivre lui semblait un peu plus supportable lorsque Seo était affalée sur son canapé. Elle l'avait l'impression d'avoir volé une étoile et de la cacher aux yeux de tous.

«  Faut opter pour quelqu'un de plus jeune que toi. » commenta t-elle d'un ton qu'elle pensait parfaitement désinvolte.

Il fallait admettre que l'univers très... mignon de Seo ne lui permettait pas vraiment de cultiver une allure de jeune femme mature. Mais Sid la connaissait bien et savait pertinemment que derrière la figure pouponne et les cheveux multicolores, se cachait une ambition qui n'avait rien de juvénile. Et puis, mine de rien, il fallait sans doute savoir garder les pieds sur la Flotte quand chacun avait votre nom dégoulinant du bout des lèvres. Elle ne répondit pas à la longue tirade de Seo qui portait sur la complexité sous-jacente de la machine : pour être honnête, Sid ne comprenait pas grand-chose à ces histoires de programmes, de codes... Elle supposait que les intelligences artificielles qui reposaient à l'intérieur de l'objet se révélaient sans doute primaire et cantonnées à un rôle précis et limité, mais cela ne l'empêchait pas d'admirer sans trop l'admettre l'esprit pervers qui avait façonné cette boîte à fantasme.
t-on dire.

Mais son admiration s'était vite dissipée suite à son humiliation d'ordre... artistique, dirons-nous.
 
Sid estimait avoir été dotée d'un certain culot : elle n'était pas du genre à balbutier, à folâtrer ou même pire, à [i]hésiter[ /i]. Non, elle avait plutôt tendance à s'emparer sans vergogne de ce qui, selon elle, lui revenait de droit, quitte à emprunter des chemins détournés lorsque les auspices n'étaient pas des plus réjouissants. Peu importe ce qu'il pouvait bien arriver, elle parvenait toujours à ses fins, d'une manière ou une autre. Elle finissait toujours par apercevoir la lumière au bout du tunnel. Néanmoins, ces belles certitudes ne lui assuraient en aucun cas un contrôle parfait sur la situation. Or, à ce moment précis, Sid pouvait voir son assurance lui glisser entre les doigts comme du sable trop fin. Elle sentait le carmin lui grimper aux joues, animal vicieux tentant d'échapper à la poigne de fer d'un chasseur.

Elle cligna des yeux, comme pour cacher sa gêne. Ce n'était pas vraiment efficace : son regard fuyant et ses pommettes sombres trahissaient son malaise sans vergogne. Elle était particulièrement embarrassée par l'ordre donné par Patricia. Presque autant que Seo. C était dire. Ses yeux mentaient sans qu'elle eût besoin d'entrouvrir ses lèvres, feignant la flegme et l'indifférence. Son amie aurait pu se mettre toute nue et danser la macarena qu'elle n'aurait même pas osé jeter un œil. Bien évidemment, la pauvre Seo tentait activement de se défiler, ce à quoi Sid se contenta de répondre, quelque peu tourneboulée :

« Euh... vas-y, je regarde pas ! » balbutia t-elle.

Sa main alla se poser sur ses yeux en guise de bonne foi. Elle n'allait tout de même pas fixer son amie comme le pervers du C5, non ?

Et vint le discours obscène de la machine démoniaque : ça pour sûr, elle manqua de mourir de rire; c'était trop ridicule pour être vrai, un peu comme sorti d'une mauvaise d'histoire érotique. Les narines de Sid se flétrissaient, comme à chaque fois qu'elle tentait vainement de retenir un ricanement. Elle changea très vite d'esprit lorsque le jouet, digne d'un Transformers, la prit en chasse.

" HEEEEE, fais quelque chose, je t'en supplie !! " glapit t-elle en grimpant sur la table.

Sid se demanda distraitement si la machine pouvait "voler", alors que les vibrations se faisaient de plus en plus forte. Heureusement qu'ils n'étaient pas sur la terre ferme et que personne n'avait l'idée incongrue de surveiller l'activité sismique de la flotte.

" PATRICIA, TAIS TOI ! " ordonna t-elle avec toute la ferveur du monde, un doigt pointé en avant, prête à sauter pour éviter de se faire attaquer.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Mar 25 Sep - 17:26
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
Quelqu’un de plus jeune ? Ce n’était pas vraiment dans ses standards. “Je vais pas sortir avec un fan…” l’angoisse. Oui c’est peut-être mieux de trouver quelqu’un qui apprécie ou tolère au moins ce qu’elle fait, mais un fan ? C’était peut-être too much pour la rouquine. Parce que bon, ça risque d’être assez gênant de devoir donner des autographes entre deux câlins.

De toute manière, c’était pas vraiment le moment de penser à ça. Les événements se succèdent et l’angoisse et la panique aussi. Il était hors de question de laisser cet engin de malheur faire la loi dans la cabine. Alors, une fois sur son terminal, elle se dépêche d’envoyer un virus dans le système. “Tiens deux minutes Sid ! Deux petites minutes ! Et on sera débarrassées de ce truc !!” Foi de Seo !

Et en effet, deux minutes après qu’elle l’ait dit, l’engin s’arrêta et chuta lourdement sur le sol, dans sa forme initiale. Elle soupire de soulagement. “J’ai paralysé tout le système. Il n’y avait pas d’anti-virus ni de protection dans le système alors j’en ai profité pour…” Elle s’arrête dans ses explications, elle vient de se rappeler qu’elle était encore en sous-vêtements et que ce n’était peut-être pas le meilleur moment d’expliquer tout ce qu’elle a fait.

C’est pour ça qu’elle se rue sur ses vêtements, pour les enfiler rapidement et essayer de reprendre un peu de contenance. Ses joues étaient plus rouges que ses cheveux alors qu’elle se réinstalle sur le canapé. “Je devrais pouvoir supprimer tout ce qu’il y a de… de… tu vois. Cela me prendra peut-être quelques temps…” peut-être qu’il faudrait tout supprimer et recycler l’objet en un matériau de réparation pour autre chose plutôt que de garder cet objet comme tel. Cela dit, elle voulait le démonter pour comprendre le mécanisme derrière la transformation de la matière. C’était assez intéressant malgré tout et ce serait dommage de passer à côté de ça. “Je te le rendrais quand il sera moins… détraqué.” oui.

Elle ne savait plus trop où se mettre en vérité. Elle remonta ses genoux, les talons de ses pieds sur le bord du canapé alors qu’elle entoure ses tibias de ses bras. “Et puis tu sais ton poème, j’ai trouvé ça mignon quand même.” qu’elle avoue en chuchotant, comme si elle avait peur que quelqu’un l’entende. “C’était pas parfait, mais je dois avouer que ça m’a fait plaisir.” La blague et le pire étant passés, elle pouvait remettre ses idées dans l’ordre et ne semblait plus vraiment dans un état d’esprit d’humour. Non, elle était embarrassée, c’est vrai, d’avoir du faire tout ça devant Sid. Cela aurait été pire avec quelqu’un d’autre, donc il faut reconnaître que c’était mieux que ce soit avec elle qu’avec quelqu’un d’autre non ? De toute façon, elle pense que ce genre de choses ne peuvent arriver qu’avec elle. Il n’y a qu’elle qui te sort des trucs toujours plus insolites les uns que les autres, que ce soit des babioles ou des objets machiavéliquement diaboliques. “Je.. Je sais pas si c’est une bonne idée que je reste.” qu’elle avoue calmement. Peut-être qu’il était mieux qu’elle parte, pour que toutes les deux elles passent à autre chose, mais d’un autre côté, elle était triste d’écouter ce moment qu’elle devait passer avec elle. “Je veux pas partir sans prévenir ça serait trop bizarre. Enfin. Peut-être pas plus que ce qu’il vient de se passer…” Bien sûr, ce qui se passe dans cette cabine reste dans cette cabine n’est-ce pas ?
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Dim 7 Oct - 18:45
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 180
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : punisher
Panique à bord ! Elle avait réussi à se hisser sur la table et repoussait les assauts de cet objet malfaisant - elle ne pouvait plus se résoudre à l'appeler " le jouet " ou pire, Patricia, cette traîtresse lubrique - à coups de chaussons. Pendant ce temps, Seo, qui pianotait sur son terminal, ses longs doigts agités comme une araignée dégénérée lui assurait que d'ici deux petites minutes, elles seraient enfin débarrasser de cet outil de terreur. Sid, en guise de réponse, lui jeta un regard des plus désespérés.

Non pas qu'elle doutait des compétences de la programmeuse. Loin de là, même.

M'enfin, vous savez.

Elle avait le don de toujours préméditer le pire.

Voilà qu'elle avait laissé tomber tout son bagout - et sa dignité, soit-dit en passant - en cours de route et poussait à présent des sortes de glapissements étranglés à mi-chemin entre l'angoisse et le fou rire nerveux. C'était le chaos et c'était elle qui l'avait initié ! Plus jamais, jamais, elle n’achèterait à l'Australe. Que ces brocanteurs intergalactiques du dimanche aillent tous se faire... Alors que Sid maudissait le gus qui lui avait refilé cet artefact cauchemardesque sur plusieurs générations, Patricia finit par s'éteindre dans un souffle presque... humain et reprit aussitôt l'apparence d'une petite boule innocente. Sid fronça les sourcils, méfiante.

- Si ça se trouve, c'est une ruse de cette saleté ! éructa t-elle en pointant le jouet d'une doigt, toujours recroquevillée sur la table.

Oh, si Aileas apprenait qu'elle avait mis ses pieds sur la table à manger, elle allait lui passer un savon. Mais là n'était pas le sujet. Farouche, elle s'obstina à surplomber Patricia d'au moins un mètre alors que Seo se rhabillait comme si un proxénète kellari était à ses trousses. Tiens. Elle en avait presque oublié que la jeune fille était à poil. Fou comme un sex-toy vengeur peut vous faire perdre le sens des priorités, n'est-ce pas ?

- Tu es sûre que tu ne veux pas l'écraser ? C'est ce que je ferai. Mais bon, si tu tiens à le garder... marmonna t-elle.

En tous cas, ce n'était pas elle qui risquait de mener une enquête plus approfondie sur le fonctionnement du machin.

- Si tu arrives à retrouver son taré de propriétaire, fais-moi signe ! reprit-elle d'un ton plus léger.

La sensation de ridicule était passée et elle se sentait lessivée.

- Enfin... tu peux faire signe même si tu ne le retrouves pas, bien sûr... se rattrapa t-elle aussitôt, les joues roses.

Rah... Quelle cruche. Visiblement, Seo était également partagée entre le soulagement et la gêne. Elle s'était recroquevillée au bord du canapé, les pieds en pointe comme une danseuse étoile. Sid s'en voulait un peu : c'était son idée idiote qui avait causé cette situation des plus invraisemblables. Et encore, cela aurait pu être pire ! Là, ce n'avait été que Patricia, mais savait-on jamais ! Cela aurait pu être une arme de destruction massive !

Attends...

Seo avait aimé son poème ? Yessssss. Sid n'aimait pas se lancer des fleurs, mais décidément, sa langue était d'or.

- Merci. C'était peut-être dans l'feu de l'action mais ça venait du cœur. répliqua t-elle, aussi charmante que si elle avait dégainé des roses en guise de remerciement.

Ouais... Seo n'avait sans doute pas tort. Valait mieux que celle-ci s'en aille et qu'elles se remettent tranquillement de leurs émotions. Sid n'avait aucune envie d'expliquer à ses colocs pourquoi elle se montrait aussi distraite et même si la perspective de se retrouver seule faisait couler son petit cœur jusqu'au sein de ses entrailles - grandiloquence quand tu nous tiens - c'était sans doute mieux ainsi. Si Seo restait, leur conversation risquait de souffrir de l'ombre moqueuse de leur gêne respective. Valait mieux attendre que les choses se tassent.

- Ouais, t'as raison.

Elle avait fini par regagner le sol.

- Heu... tu n'oublies aucun vêtement ? demanda t-elle sans pouvoir s'empêcher de se montrer taquine.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     Dim 7 Oct - 22:17
avatar
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1jL_gZV1PUnIQqI_BYEN0rSs4jV5tI-w0vZLPMaasvLk/edit?usp=sharing
Messages : 59
Âge : 26 ans (28/02/2201)
Occupation : Auteur/Compositrice/Interprète mais aussi Programmeuse
Habitation : Argus One.
Arrivée : Elle est née sur la flotte.
Pseudo : Shouriz
Avatar : Yoo Shi-Ah
Crédits : jae.
“Et bien, si je la démonte pièce par pièce, ce sera plus efficace que l’écraser et ça me permettra d’étudier le bidule…” qu’elle réponds. Si elle y avait pensé, elle aurait pu retirer l’alimentation ou la batterie de l’appareil devant elle pour la rassurer. Après tout, la boule restait une machine et sans énergie elle ne pouvait pas fonctionner. C’est la première chose qu’elle cherchera à retirer c’est certain.

Elle sait pas vraiment si elle pourra le retrouver, après tout ce n’est pas elle qui l’a acheté donc elle n’a aucune information sur le précédent propriétaire. “Et bien, j’essayerais de voir ce que je peux trouver, mais je te promet rien. Je suppose qu’il ou elle s’est bien protégé de cela.” Elle reste recroquevillée sur elle-même. Elle ne sait pas vraiment ce qu’elle pouvait dire ou faire, parce qu’elle se sent pas extrêmement à l’aise. Pas que ça la dérange de se retrouver quasiment nue devant Sid. Enfin, ça ne l’aurait pas du tout dérangée usuellement, mais là tout de suite ça la travaillait un petit peu. Elle commençait seulement à se poser des questions après tout ce temps qu’elle passait avec elle. Est-ce sa faute si elle aimait bien sa compagnie ?

Elle rougit de plus belle en entendant sa réponse. Cela lui faisait extrêmement plaisir. Il n’y avait rien de plus agréable pour elle de savoir que Sid avait eu cette attention sincère et pas juste pour le jeu. Cela lui fait un peu oublier ses angoisses et sa gêne, ses pieds glissant sur le canapé pour à nouveau toucher le sol et libérer ses jambes. Elle se lève doucement, regardant aux alentours. C’est là qu’elle surenchérit et ça lui arrache un rire à moitié nerveux et à moitié amusé. “Je ne sais pas. Je ne pense pas. Mais si j’en oublie je te vois bien expliquer aux autres comment ce vêtement se serait retrouvé là.” Elle tente de répondre à sa boutade par une autre. Il était important d’essayer de désamorcer cette gêne. Même si elle savait qu’elle resterait pas, cette gêne, elle avait envie qu’elle s’en aille le plus vite possible.

Elle ramasse l’objet de la perturbation en attendant que Sid la raccompagne à la porte. Parce qu’elle voulait pas partir comme une voleuse. Elle profite qu’elle soit proche pour se hisser sur la pointe de ses pieds et lui déposer un bisou sur la joue, comme si c’était une enfant. Elle avait pas l’impression que ça donnait ça. “Je hm, merci, c’était amusant malgré tout.” qu’elle dit un peu hésitante. Parce qu’elle sait pas trop non plus comment ça va sonner. Mais elle voulait aussi dire que c’était toujours amusant avec elle, mais elle n’a pas vraiment le temps, ni le courage en fait. Elle est déjà sortie. Elle allait bien dormir ce soir, c’est sûr.
MessageSujet: (#) Re: HinHinHin : L'Interview insolite et intime     

RÉPONSE RAPIDE