Pont de commandement
MessageSujet: (#) Pont de commandement     Ven 8 Juin - 18:48
avatar
Messages : 343

Death from up there

Ils avaient beau être contraints à la collaboration la plus critique sur le plan des nouvelles politiques stellariennes, cela n’empêchait pas les principaux acteurs d’entretenir des différends de longue date qu’ils n’avaient guère le choix d’enterrer périodiquement. Après quelques heures de repos, la conversation de debrief entre Shira Epstein, seconde du Jeanne d’Arc, le commissionnaire en chef Tiaan Krishvin et le légionnaire gradé responsable de la mission, Marcus Riley, vient d’être clôturée. Les tensions entre le directeur du comptoir et le capitaine avaient fait en sorte que ce dernier avait délégué la responsabilité à sa seconde, plaçant en elle et en sa diplomatie à toute épreuve la confiance la plus complète. De leur côté, le capitaine Jerian Stralen et son pilote, Kellan Ström, échangent quelques banalités. On change la course de quelques degrés pour éviter un champ d’astéroïdes, à l’insu du reste du vaisseau, une manœuvre minutieusement calculée d’avance, qui en dit long sur l’expertise du pilote.

Les écrans de tout le pont frétillent, puis s’éteignent dans un concert de sons d’alerte et de lumières d’urgence avant que ne s’installent le silence et la pénombre les plus complets. Un à un, les systèmes flanchent : communications, gravité artificielle, contrôle de la température, circulation de l’oxygène. Cinq secondes opprimantes s’écoulent, puis Charlie semble prendre contrôle, activant le système de secours. Comme s’il se remettait soudainement du choc de se retrouver entre plancher et plafond, suspendu dans les airs, le capitaine se met à aboyer des ordres à des opérateurs qui se déplacent comme ils le peuvent, s’appuyant sur les murs et les consoles éteintes, qui ne répondent à aucune entrée. « Jerian, plus rien ne répond. Charlie n’arrive pas à accéder à d’autres systèmes que l’oxygène. » La voix de Shira Epstein, bien que calme, tremble légèrement, trahissant son incompréhension. Le tintamarre de la panique s’éteint presque aussi soudainement et le temps semble ralentir alors que les haut-parleurs grésillent. La voix de Charlie n’a rien de rassurant dans les circonstances alors qu’elle annonce l’amarrage d’un vaisseau d’une voix accueillante.

Quelques minutes s’écoulent pendant lesquelles l’équipage, mais aussi les voyageurs présents, s’affaire au mieux à reprendre le contrôle sur leurs émotions et sur les systèmes du vaisseau, qui demeurent sourds, insensibles. La gravité artificielle se remet abruptement en marche, sans avertissement, et tous les occupants s’échouent sur le plancher – ou, pour les moins chanceux, sur le mobilier, certains grognements de douleur laissant deviner des contusions. Dehors, on entend des cris, on hurle des instructions, le bruit caractéristique des armes de service des douaniers et des légionnaires s’opposant à un son bien moins rassurant : le silence. Un son strident, trop long pour être confortable vient abruptement percer les oreilles des occupants du pont, puis la porte glisse sur son rail, trop rapidement, s’ouvrant dans un bruit sourd. Les instincts de la poignée de militaires s’emballent et dans le temps de le dire, une dizaine de canons sont tournés vers les trois silhouettes qui font quelques pas pour entrer dans la pièce. Toutes vêtues de tenues paramilitaires noires, elles ne se distinguent que par leur gabarit et des masques qui dissimulent leur identité.« Wow, y’a du monde, ici », dit la première, qui s’est imposée en leader, deux pas devant les deux autres silhouettes. On devine malgré son équipement une silhouette féminine et une voix qui confirme, derrière un masque élaboré représentant une femme aux yeux crevés à la longue chevelure rousse. « On va faire du ménage. Honey? » L’une des silhouettes, au gabarit massif et arborant un masque de vieillard aux traits bienveillants, lève aussitôt son arme. Les légionnaires ripostent, mais leurs armes ne semblent pas pénétrer l’armure de leurs adversaires; à l’inverse, le colosse élague au hasard dans l’équipage, arrachant à ses victimes des exclamations de douleur qui déchirent les tympans.

La troisième silhouette s’anime enfin, s’extirpant de derrière une console, où elle semblait s’être cachée momentanément. Elle hoche la tête, son visage dissimulé par un masque de licorne scintillant. Pas plus haute qu’un mètre quarante, probablement chétive sous l’imposant canon qu’elle parvient pourtant à tenir d’une seule main, les inconnus semblent être accompagnés par une gamine, un fait qui rend la situation encore plus difficile à assimiler. La femme rajuste son plastron usé devant sa poitrine, gratté stratégiquement comme pour en dissimuler un détail distinctif. « Alors, qui est en charge, ici ? » Ses yeux se fixent sur le capitaine; d’instinct ou en connaissance de cause, impossible de le dire.




Résumé de la situation:
 

Dialogues:
 

IMPORTANT
N'oubliez pas le sujet de règles et d'informations qui contient tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans le TC. A la moindre question, n'hésitez pas à contacter votre MJ @Rosalija Saroyan ou posez-la dans la FAQ de l'event.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Mer 13 Juin - 22:27
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 319
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Jerian Stralen 41 ans, capitaine du Jeanne d'Arc

Jerian pensait cette petite réunion terminée. Aussi utile était-elle, il détestait avoir autant de monde sur le pont, ça déconcentrait l’équipage. Il n’eut le temps de souffler que la panne généralisée du vaisseau réveilla toute l’équipe. Ce n’était pas la première fois que le Jeanne d’Arc faisait des frayeurs pareilles. Le vaisseau n’était pas tout jeune mais à défaut, ils s’arrangeaient toujours pour rendre la panne invisible aux yeux des militaires afin que ces derniers ne perdent pas confiance. Les pieds du capitaine quittèrent à peine le sol qu’il se s'agrippa fermement à son tableau de bord. Ses ordres fusèrent, persuadé qu’ils pouvaient reprendre le contrôle de la situation en à peine quelques secondes. Il comprit néanmoins que ça ne serait pas aussi facile, non pas à l’annonce de Charlie, mais au ton inquiet de sa seconde. Jamais il n’avait entendu Shira parlé ainsi.

C’est maladroitement que le capitaine retombe sur ses pieds, manquant de peu de se prendre sa chaise dans le nez. A peine le temps de reprendre ses esprits que l’ambiance change soudainement de ton, passant d'inquiétante à morbide. Il décroche un fusil sous son tableau de bord et c’est dans une quasi-synchronisation qu’il le pointe en direction de la porte, imitant les militaires qui l’entoure. Personne ne laisse le temps aux intrus d’attaquer qu’une pluie de tire s’abat sur lui, en vain. C’est déconcerté que Jerian baisse son arme, loin d’être le soldat entraîné qu’il côtoie tous les jours. Ahuri de l’inefficacité de leurs armes, sonné par la mort brutale de ses collègues. Il fend la pièce pour s’abaisser auprès de l’un des corps. Il saisit les derniers instants d’un de ses techniciens qui s’étouffe douloureusement de son sang. C’est le visage pâle qu’il regarde autour de lui, découvrant que toutes les cibles des tirs ennemis avaient succombées.

Accroupi près du cadavre, l’uniforme ensanglanté dans sa main serrée, il lève les yeux sur la femme aux yeux crevés. Le capitaine répond sans hésitation à sa question, les mots hachés dans la rage. « Ca dépend de ce que vous cherchez. »





I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Mer 13 Juin - 22:56
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 155
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : moi ( narcissime )
KELLAN STROM 40 ans, pilote du Jeanne d'Arc

Il avait rencontré des gosses aux yeux nus qui pensaient que piloter un vaisseau, c'était comme dans un jeu vidéo. Kellan ne jouait pas aux jeux vidéos mais ce dont il était certain, c'était que cela n'avait absolument rien à voir. Pour piloter, il fallait être patient et concentré, surtout quand l'espace s'avérait être lisse sur des distances interminables. Il venait d'éviter un champ astéroïdes, cimetière minéral des plus funestes quand tout d'un coup, son radar, son poste de commande ainsi que toutes les fonctions premières et vitales de l'habitacles s'éteignirent en un souffle. Quelques micro-secondes plus tard, tout flanchait et seule sa ceinture de sécurité, qu'il mettait un point d'honneur à attacher à chaque voyage, empêcha son épaisse silhouette de s'élever jusqu'au plafond. Tout alla très vite, à partir de ce moment. Ils en avaient d'la chance, les autres, il était là pour gérer quand les choses allaient très vite. Alors que le capitaine beuglait des ordres à tout va, il tenta vainement de contrôler la dérive du vaisseau, entraîné vers le champ qu'ils venaient d'éviter.

Un autre vaisseau venait de s'amarrer à sa Jeanne, comme il aimait l'appeler et il pesait un sacré poids. Kellan réalisa qu'ils allaient dériver, sans aucun espoir de contrôler leur trajectoire. Les commandes ne répondaient plus et il ne pouvait pas les remettre en marche manuellement. Et puis, le chaos. Un trio étrange qui débarqua, tout droit sorti d'un rêve. Comme les autres Kellan plongea pour récupérer son arme, mais une main sur le pistolet et l'autre sur les commandes, ce n'était guère intelligent, alors il s'attela à contrôler la dérive du vaisseau qui avait cruellement perdu en vitesse. Il se retourna pour capturer la vision effrayante d'une femme aux yeux crevés qui conversait avec le capitaine. Des morts. Des morts sur Jeanne, sa précieuse. La fureur menaçait de s'abattre sur lui comme une vague pestilentielle et pleine de mauvais souvenirs. Ses doigts épais se serrèrent autour du tableau de bord. Pas maintenant. Il avait une trajectoire à suivre. On comptait sur lui. Le capitaine comptait sur lui. Et s'il avait besoin de lui, il lâcherait le vaisseau. Mais pas maintenant.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Mer 13 Juin - 23:23
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 303
Âge : 43 ans
Occupation : Directeur du comptoir Cygni
Habitation : COLOSSUS 5 // Comptoir Cygni
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I m down, you better pray I don t get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie ; gif : a-weiter
Si tu avais posé ta main sur la crosse de ton arme, tu l'avais à peine tirée de son holster. La présence des légionnaires aurait dû suffire à arrêter les trois silhouettes et l'inefficacité de leurs armes t'aurait probablement tiré un reniflement narquois si la situation n'avait pas été aussi dramatique. L'atmosphère lourde te rappelait Keller lorsque tout le monde savait qu'il allait se passer quelque chose et qu'on attendait que la plaie éclate, le pus s'écoule et que les victimes soient rappelées par la mort.

Lorsque les tirs furent échangés, tu avais fermé les yeux, persuadé de pouvoir déjà sentir l'impact des tirs dans ton armure de tissu. Une faible inspiration à chaque détonation, un grincement de dents accompagnant les cris. Tu les rouvrais pour te rendre compte que tu étais encore debout. Toi. Toi tu l'étais et tu observais avec un frémissement qui se prolongeait dans tout ton corps tes collègues au sol. Tu clignais des yeux et malgré la douleur provoquée par la chute suite au retour de gravité, tu laissais tes genoux heurter le pont tandis que tu compressais la plaie d'un homme à tes côtés, sans réussir à l'identifier... ou plutôt à poser ton attention suffisamment longtemps pour vouloir le savoir.

La voix de Stralen se fit entendre la première et si tu cherchais un instant Riley des yeux, tu finis par dévisager le capitaine. L'homme allait être responsable d'une disparition et tu ne savais pas si tu pouvais lui faire confiance. Son équipage avant tout, tu n'hésiterais pas à faire la même. La différence étant que tu avais plus besoin d'eux qu'eux de toi en cet instant et au vu de l'inutilité des légionnaires, tu ne t'attendais pas à beaucoup de cadeaux. Tes mains toujours enfoncée dans la plaie, tu te redressais légèrement, quittant le maître du navire des yeux pour les poser sur celle qui semblait être la cheffe. Tes lèvres serrées en deux minces lignes furieuses, tu savais que tu n'aurais pas réussi à laisser échapper un son.

résumé:
 




Nosey little fucker, aren't ya ?

I never had a chance to be soft. I was always bloody knuckles and shards of glass.

I wanted people to be afraid of hurting me.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Jeu 14 Juin - 1:08
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t101-howl-so-that-even-wolves-are-silent-marcus http://beyond-earth.forumactif.com/t179-with-a-mind-like-a-loaded-gun-marcus
Messages : 99
Âge : 41 ans
Occupation : Sergent, légionnaire affecté à l'Argus One
Habitation : Argus One
Arrivée : 2201
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Jon Bernthal
Crédits : Avatar : captain, sign old money.
Il y avait quelque chose de presque harmonieux dans la façon dont vous aviez tous dégainer vos armes. Un synchronisme pratiqué, déployé en l'espace d'une seconde, tandis que l'alarme résonnait. Menace présente sous forme de trois silhouettes, attirant vos canons sur celles-ci, sans pourtant les décourager. Sans pourtant les faire même reculer. Il y a une certaine panique, une crainte bien fondée qui cherche à prendre racine alors que la réalisation se fait d'elle-même. Que vos tirs sont inefficaces tandis qu'autour de vous, les corps tombent un à un sous l'assaut du géant. Les coups s'enchaînent et tu es certain que tu seras touché à un moment ou un autre. Qu'une douleur, tout aussi familière que celle qui palpite encore faiblement suite à votre chute, mais encore plus viscérale te transpercerait à un moment ou un autre. Une pensée qui fait ricochet dans ton esprit, s'abat dans ta poitrine alors que les tirs cessent. Tu ne baisses pas pour autant ton blaster, la mâchoire serrée tandis que tu cherches rapidement les silhouettes écroulées des yeux. Membres de l'équipage et légionnaires, aucun d'entre vous ne semble être visé davantage, pour le moment. Une constatation faite en vitesse, tandis que ton regard est attiré par la plus petite des silhouettes, celle que tu dévisages de la pointe de ton arme. Que tu te questionnes, sur le vif, de l'étrangeté sur l'aspect enfantin de cette dernière. Tu n'as pas le temps de t'attarder sur la chose, sur l'erreur qui transpire de la présence de ce qui semble être une gamine. Stralen rétorque, tranchant et si tu sens un regard se poser sur toi, cherche dans la pièce pour trouver Krishvin accroupi plus loin, c'est vers le capitaine que tu glisses un pied, à peine un pas. Un geste tout aussi prudent que discret, parce que l'armure à peine édentée du colosse au masque de vieillard te rappelle bien que vous n'aviez pas l'avantage ici.



HE IS LONELY, HE IS SELFISH

He wants to say that he can be gentle. He wants to say that his kind of love won’t lead to ruin. But he can see it, and still he will try. A thousand times for one moment of pure turmoil
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Jeu 14 Juin - 20:35
avatar
Messages : 343

Death from up there

Les masques donnent aux assaillants un air stoïque, statique, qui n’inspire rien de bon. Peut-être qu’ils sourient derrière ceux-ci, jubilent de voir le sang qui commence à se répandre doucement sur le plancher du pont, à travers les objets qui ont été balancée çà et là au retour de la gravité artificielle. Malgré la réponse de l’un des hommes, c’est un duel silencieux qui vous oppose aux assaillants, interrompu uniquement par le bruit des sanglots de deux opérateurs qui tente tant bien que mal de réprimer le son de leurs pleurs nerveux. C’est finalement après un instant d’immobilité que les assaillants se mettent en mouvement, partant chacun de leur côté dans un synchronisme rendu désarçonnant par l’absence de commande audible.

L’homme au masque de vieillard se dirige vers Tiaan, lui faisant signe d’un geste de son fusil d’assaut de se relever, même si ça voulait dire accélérer le saignement de la personne dont il compressait les plaies. « Debout. » La voix est douce, posée, avec une légère inflexion vers l’aigu. La possibilité de tenter de désarmer l’assaillant existe, de même que celle de tenter une échappée par la porte, située non loin, mais les chances que tout se passe comme prévu sont minces. De cette distance, toutefois, il est possible d’examiner l’équipement de l’assaillant en détail : complet est sûrement le terme qui le qualifierait le mieux.

Quant à la gamine au masque de licorne, elle s’avance vers le fond du pont, près du poste de pilotage. Visiblement insouciante, son arme en bandoulière sur son épaule, elle se hisse sur un panneau de contrôle sur lequel elle s’accroupit, visiblement peu soucieuse de s’installer à une distance irrévérencieuse de Kellan. C’est sur les commandes de contrôle du vaisseau qu’elle s’assoit finalement, posant une botte sur chacune des cuisses du pilote pour l’observer – ou du moins, c’est ce qu’on peut en déduire – avec insistance. « Ça sert à rien, tu sais. Le vaisseau dérive. Peut-être que si t’es sympa, on te le rendra en un morceau », souffle-t-elle, la provocation bien présente dans la voix juvénile.

Cassidy, pour sa part, met le cap directement sur Marcus, dont le mouvement n’est pas passé inaperçu. Elle enjambe un cadavre, puis un second, d’une démarche chaloupée qui aurait mieux sa place dans un défilé de mode, comme peu gênée par son équipement pourtant massif. L’attitude protectrice qu’elle perçoit entre Marcus et Jerian semble être l’objet de son intérêt. Se postant devant le soldat, peu soucieuse du canon pointé devant lui, qu’elle bouche de la paume de sa main d’un geste lent et posé. « ‘tention, soldat, j’voudrais pas que tu te blesses », raille-t-elle en baissant le canon vers le sol, pivotant ensuite vers le seul qui avait osé prendre parole. « J’en déduis donc qu’y a pas mal de gens importants ici. Parfait. » D’un geste rapide, sa main libre dégaine un blaster dont le rayon trouve rapidement le chemin du pied de Jerian, traversant cheville et talon avant de s’éteindre dans le plancher métallique. Le geste est soudain et non provoqué, mais fait de l’effet parmi les survivants de l’équipage, dont certains sanglotent de plus belle.

Les traits de Shira se tirent de panique alors qu’elle fait quelques pas en direction du capitaine blessé. Kellan peut voir la gamine tirer un blaster d’un holster pris à sa hanche et le pointer sur la femme inquiète. « Le prochain est pour toi mamie si tu fais pas plus attention », la prévient-elle, stoppant la seconde dans son élan. « Vous m’donnez presque tous un air de déjà-vu, c’est marrant. Hein Honey, t’as pas l’impression d’avoir déjà vu leurs têtes à ces gens? » L’interpellé hoche la tête. « Oui, Cassidy. » Mécanique, laconique. Cassidy étouffe un petit rire amusé. « L’espace au grand complet et on trouve quand même moyen d’croiser du fédéré loin d’sa flotte. Quel hasard. »

Malgré les sous-entendus de la femme, les mieux informés d’entre vous vous doutez que l’opération n’est pas un crime d’opportunité. Quant à ce qui amène les assaillants sur le Jeanne d’Arc, et ce qui peut se passer au-delà des limites du pont de commandement, tout vous échappe pour l’instant, à moins que vous ne trouviez une façon de leur arracher quelques informations.





Dialogues:
 

IMPORTANT
N'oubliez pas le sujet de règles et d'informations qui contient tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans le TC. A la moindre question, n'hésitez pas à contacter votre MJ @Rosalija Saroyan ou posez-la dans la FAQ de l'event.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Jeu 14 Juin - 22:07
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t125-broken-machine-ethan#376 http://beyond-earth.forumactif.com/t220-domesticated-animal-ethan
Messages : 319
Âge : 37 ans
Occupation : Commissionnaire, fournisseur de consolation alcoolisée
Habitation : Sur l'Albatross, son vaisseau amarré sur le Colossus 5
Arrivée : Il y a 7 ans, en 2220.
Pseudo : GeniusPanda / Kim
Avatar : Boyd Holbrook
Crédits : (av) Oxalys
Jerian Stralen 41 ans, capitaine du Jeanne d'Arc

Les assaillants prennent leurs aises, faisant bouillonner la rage dans le sang de Jerian. C’est sans honte qu’il aime à croire qu’il sera défendu par les militaires présents qui ça venait à dégénérer. Bien qu’il était déjà difficile de concevoir une situation plus horrible que celle-ci. Le capitaine ne perçoit pas le mouvement du Sergent Riley mais manque difficilement l’approche soudainement de Cassidy.

Son regard est furieux, peut-être trop expressif. Ce qui lui vaut sûrement cette punition, ce tir cruellement bien placé.

Le cri de Stralen éclate la détonation, la douleur montant à son cerveau aussi vite que le projectile qui avait traversé son pied. Dans un bref élan de fierté, il tente de contenir la douleur en pinçant férocement ses lèvres. Mais ça l’étouffe, il expire bruyamment sa souffrance. On peut le voir pâlir à vu d’oeil alors qu’il tente de garder ses mains serrées autour de sa cheville trouée. Ses yeux troublés se pose sur Marcus puis sur Cassidy, l’insultant d’un regard plein de hargne.




I'm a broken machine
i can do anything
i've nothing to hide
now i start to dream
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Jeu 14 Juin - 23:17
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 303
Âge : 43 ans
Occupation : Directeur du comptoir Cygni
Habitation : COLOSSUS 5 // Comptoir Cygni
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I m down, you better pray I don t get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie ; gif : a-weiter
Tu n'obéis pas immédiatement, peut-être par défiance mais également parce que l’atterrissage suite au retour de la gravité quelques minutes plus tôt commençait à se faire sentir. Tu lançais un regard vers l'homme à tes pieds, cherchant à reconnaître son uniforme, son visage, ses traits. Tu te rendais compte avec un certain malaise que tu ne savais absolument pas de qui il s'agissait. Tu finis par obéir en relevant la tête vers la mercenaire (?) qui s'approchait. Tu passais ta langue sur tes lèvres tandis que tu relâchais la plaie et que tu te redressais. Un râle échappait à l'homme qui tendait une main vers toi avant de tenter de lui même de compresser la plaie. Une fois debout, tu ne lançais pas un regard vers Stralen, carrant les épaules lorsque les cris du capitaine se firent entendre.

Il n'y avait aucun intérêt à ce qu'il meurt tout de suite, cela ne ferait que semer plus fortement le trouble parmi l'équipage et les survivants. Tes mains étaient poisseuses de sang et tremblantes tandis que tu analysais la tenue de celle qui te faisait face. Tu aurais pu l'attaquer et tu l'aurais sûrement fait quelques années plus tôt, sans aucune pensée pour les gens qui t'entouraient mais même avec une enfant parmi les trois ennemis présents, tu ne pensais pas être capable de te débarrasser de l'autre et surtout de pouvoir t'occuper de celle qui te faisait face avec son équipement. Tu serrais les dents et tu relevais le menton, empêchant le moindre son – plainte ou rage – de t'échapper.




Nosey little fucker, aren't ya ?

I never had a chance to be soft. I was always bloody knuckles and shards of glass.

I wanted people to be afraid of hurting me.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Ven 15 Juin - 1:53
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t101-howl-so-that-even-wolves-are-silent-marcus http://beyond-earth.forumactif.com/t179-with-a-mind-like-a-loaded-gun-marcus
Messages : 99
Âge : 41 ans
Occupation : Sergent, légionnaire affecté à l'Argus One
Habitation : Argus One
Arrivée : 2201
Pseudo : AmusableSky
Avatar : Jon Bernthal
Crédits : Avatar : captain, sign old money.
Tu pensais avoir réussi à passer inaperçu, ta botte glissant vers le sol dans une tentative de te rapprocher du capitaine. Tu cherches à rester discret, toujours aux aguets, tes billes sombres glissant un instant sur la gamine qui s'aventure plus loin, encore ébranlé par sa présence. Ton attention est cependant rapidement attirée ailleurs. La démarche clairement féminine accompagnant la silhouette, c'est vers toi que la femme aux yeux crevés s'approche. Tes sens sont en alertes et tu carres un peu plus les épaules, la tension palpable tandis qu'elle démontre à quel point elle ne vous considère pas comme une menace. Ton arme pointée vers elle ne l'inquiète pas d'outre mesure et vu l'armure qu'elle porte, tu sais que tu n'as aucune chance de la transpercer avant qu'elle ne t'abatte. Si sa remarque te fait tiquer, tes lèvres se pinçant, tu ne rétorques rien en retour. Tu gardes simplement ton arme là où elle l'a baissé, ta tête vrillant vers Stralen lorsqu'elle tire sur ce dernier. C'est gratuit, par simple plaisir plus que par leçon. Shira fait rapidement face à une menace à son tour, la discussion s'écoulant entre la prénommée Cassidy et le colosse, Honey, comme si de rien était. Des propos qui t'empêchent cette fois de garder le silence. « C'pour ça que vous êtes ici ? Pour chasser des fédérés ? » que tu balances d'une voix soigneusement neutre, optant pour une autre approche que celle de Jerian. Tout ceci était planifié, ça tu t'en doutais. À quel point, là tout devenait plus flou. Tu n'avais aucune idée de ce qui se passait ailleurs sur le vaisseau, de leurs effectifs et encore moins de leur objectif. Ils n'étaient pas là pour revendiquer publiquement ce qui se passerait ici, par contre. Seulement ça, tu te gardes bien de le dire, étudiant plutôt silencieusement l'armure, puis le casque, cherchant le moindre indice d'une quelconque appartenance dans leur anonymat étudié.



HE IS LONELY, HE IS SELFISH

He wants to say that he can be gentle. He wants to say that his kind of love won’t lead to ruin. But he can see it, and still he will try. A thousand times for one moment of pure turmoil
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     Dim 17 Juin - 16:00
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 155
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : moi ( narcissime )
KELLAN STROM 40 ans, pilote du Jeanne d'Arc

Pour peu qu'il ait été doté du même sens de l'humour mrbide que ceux qui l'avaient élevé, Kellan aurait pu trouver une certaine absurdité dans la situation qu'ils étaient en train de vivre. Les fameux légionnaires de la flotte, l'élite qui en fait fantasmer plus d'un, se faisant botter les fesses par une gamine bariolée et ses compagnons. A en mourir de rire, à en mourir tout court, même. Et dans cette folie, un instant de flottement. A part quelques opérateurs qui semblaient avoir perdu le contrôle de leurs nerfs - quoi d'plus normal ? - chacun retenait sa respiration. Kellan, quant à lui, refusait de regarder les assaillants et s'en tenait à contempler son poste de pilotage, qui venait d'être accaparé par la gamine au masque de licorne.Encore une à qui ses parents n'avaient pas donné assez de taloches.

Au moment où elle posa ses bottes sur son pantalon, la rage se hissa dans sa gorge; elle finirait par sortir. Quant aux mots de celle qui semblait vouloir le prendre en otage, ils étaient loin de le calmer, au contraire. Qui étaient-ils ? Des mercenaires, des pirates ? Que voulaient-ils ? Y'en avait-il d'autres, en train de massacrer l'équipage ? Ces trois-là n'étaient ils ici que pour Stralen, Riley et l'aut' taiseux ? En tous cas, ils n'étaient sûrement pas là pour lui. Et si j'suis sympa, t’enlèveras des bottes de mon froc, toi ? répliqua t-il. Il regretta aussitôt ses mots lorsque la dénommée Cassidy troua la cheville de Jerian et que la ptite prit en joue Shira, qui s'était fait discrète jusqu'à présent. Les deux têtes masquées au fond du vaisseau échangeaient moqueries et sous-entendus; Kellan ne mangeait pas de ce pain-là. Arrêtez de tourner autour du pot. Vous voulez quoi ? demanda t-il, plus dans la confrontation que le légionnaire. Kellan n'y croyait guère, mais peut-être qu'une discussion pourrait désamorcer la situation. Peut-être qu'ils pourraient même s'en sortir vivants.
MessageSujet: (#) Re: Pont de commandement     

RÉPONSE RAPIDE