A guard of honour [Venceslaus]
MessageSujet: (#) A guard of honour [Venceslaus]     Jeu 7 Juin - 21:02
Talia avait accompagné les siens sur la flotte comme l'aurait fait n'importe quel responsable soucieux de voir tout se dérouler au mieux.

Les accords avaient été fructueux pour tout le monde.

Après la visite des stellariens, il était désormais temps pour ses gens d'en faire de même. De même qu'ils avaient fait de leur mieux pour loger leurs visiteurs, on leur avait aménagé des quartiers.

Les siens étaient exigus comme le reste de la flotte.

Elle n'avait pas l'habitude de vivre dans de telles dimensions. De la même façon, elle avait du mal avec le fait de ne plus voir la lumière. Il y avait également la gravité. Plus légère que celle de Byblos, cela lui donnait l'impression de se déplacer avec souplesse et des fois cela se traduisait par des gestes un peu incontrôlés. Un serrage de main par exemple trop enthousiaste. Ensuite l'oxygène recyclé lui dégommait la gorge et elle avait parfois du mal avec ses yeux rougis.

Malgré tout elle était décidée à s'adapter, songeant que cela serait temporaire et qu'elle serait de retour chez elle dès que toute cette histoire serait rêglée. Restait le souci de la terraformation de son monde qui allait poser problème, mais elle mettait tous ses espoirs dans la volonté de leurs nouveaux alliés qui semblaient mettre toutes leurs ressources à les aider.

Et si elle ne pouvait rentrer chez elle parce que la planète devenait invivable, elle se mêlerait aux stellariens dans l'espoir de recommencer là où ils iraient. En soupirant à cette réflexion, elle se mit à faire du rangement. Ses enfants venus avec elle avaient déjà mis un désordre impossible et il était assez innacceptable qu'elle le laisse. Les visites auraient vite une mauvaise image d'elle en voyant cela. Elle tenait à paraitre la meneuse implacable qu'elle voulait être. Cela impliquait dissimuler aux autres que sa famille n'était pas si parfaite. Avec son mari qui lui aussi été venu, elle se montrait comme une épouse amoureuse.

Elle finissait de ranger quand on appela à l'entrée, et elle se dirigea vers la porte pour découvrir derrière une espèce d'armoire qui la dépassait de plusieurs têtes. Elle dut lever le regard pour le dévisager. Son uniforme montrait qu'il était militaire. Mais ayant momentanèment oublié qu'on lui avait réservé une escorte, elle se montra d'abord intriguée par lui, ne le reconnaissant pas.

- Oui ?

Elle jeta un regard aux alentours pour vérifier qu'il n'y avait personne et qu'il ne s'était pas trompé. Quand il lui déclina son identité, elle sembla s'en rappeler et hocha la tête. Effectivement on lui avait assigné un garde. D'un geste de la main elle l'invita à rentrer, d'une façon relativement aimable mais néanmoins très dominante.

- Asseyez-vous là pendant que je finis ce que j'ai à faire.

Elle avait plus l'habitude de donner des ordres qu'en recevoir, et même la différence de taille entre elle et lui ne semblait pas avoir d'effet.

- Je vous avoue que je n'ai pas spécialement réfléchi à la journée.

Les activités étaient assez réduites sur la flotte, du moins depuis son point de vue, mais elle venait d'arriver, et n'avait pas encore tout découvert.

- Vous auriez sans doute une idée de quoi voir ?
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Mar 12 Juin - 0:15
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 44
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Vince soupira pour la énième fois alors qu'il se dirigeait vers la cabine du Columbiad qui avait été apprêtée pour la dictatrice en devenir de Byblos. Il avait tout essayé pour ne pas se retrouver à faire le planton pour une civile, aussi importante soit-elle : les suppliques, le troc, les échanges de bon procédés, les paris (tous perdus), les menaces en l'air et même le chantage affectif, mais il dû finalement se plier aux ordres qu'on lui avait donné. Il allait faire office de garde du corps, en rotation avec d'autres, et sans se plaindre plus sans quoi des corvées innombrables et innommables l'attendraient.

Devant la porte, il marqua pourtant un temps d'arrêt et jeta un coup d’œil sur son terminal. Il ne serait pas accusé de retard pour son premier tour de garde, mais il ne serait pas non plus taxé d'excès de zèle. Il resta donc quelques minutes de plus devant la porte, lançant des regards désintéressés aux passants lorsqu'il levait les yeux de son terminal. Avec un peu de chance, quelqu'un voudrait la peau de Shevchenko et il aurait à se battre pour sauver sa vie. Tant qu'il n'avait pas à rester assis toute la journée, ou subir les quelconques bavardages ou la condescendance de quelqu'un qui s'imaginait supérieur à cause de la position de sa famille sur une planète paumée au milieu de l'espace.

Il allait bien vite vérifier ce dernier point. L'heure était venue. Soupirant une dernière fois il remit de l'ordre dans son uniforme et frappa à la porte. La personne qui lui ouvrit n'était autre que sa majesté-j’oppresserai-bientôt-mon-peuple-Talia Shevchenko. Plus petite que lui, comme la quasi totalité de la flotte, elle ne semblait pas bien dangereuse, si on excluait cette aura d'autorité qui ne manquait d'émaner de sa personne. À moins qu'il ne s'agisse que d'une impression véhiculée par l'idée qu'il se faisait de la personne. Malgré tout, elle avait l'air surprise de le voir, le laissant dans une position délicate. Personne ne l'avait donc prévenue ?

-Heu. Vince Altmann. Légionnaire attaché à votre service le temps de votre séjour ici ?

Il avait fait de son mieux pour ne pas laisser de trace d'interrogation dans sa voix, mais celle-ci dû transparaître malgré tout. Shevchenko sembla soudainement se rappeler qu'elle attendait effectivement une armoire à glace armée jusqu'au dent, puis l'invita – lui ordonna – à rentrer d'un geste autoritaire, avant de l'envoyer s'asseoir sur une chaise de la cabine. Au moins il ne se sentait pas dépayser. Les ordres, tout ça. Il prit malgré tout la peine de scanner la cabine du regard avant de s'asseoir, notant au passage la présence évidente d'enfants. Voilà au moins qui allait lui plaire.

-Quelques unes, madame. La plupart des distractions et activités que la flotte propose sont sur le Tiantang, madame. Mais si vous préférez rester au calme le temps de vous habituer, les jardins de l'Helios feront parfaitement l'affaire, ils sont plus relaxants, déclara-t-il avec le même ton de déférence avec lequel il s'adressait à ses supérieurs. Du moins quand il était en service.

L'idée de devoir jouer les baby-sitter ne l'enchantait guère, mais il faisait preuve d'un professionnalisme à toute épreuve, à défaut de démontrer de l'enthousiasme. Il ne pouvait même pas compter cette journée comme un congé car le type de distraction qu'il affectionnait n'était pas exactement le genre que devait pratiquer la dictatrice. En tout cas il ne la voyait pas l'affronter dans une arène de fortune, ni tenter de le plumer aux cartes.

-Vous souhaitez partir tout de suite ? demanda-t-il en se levant.
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Jeu 28 Juin - 0:07
Elle n’avait pas encore regardé les distractions qu’offraient la flotte. L’installation de siens avait été prioritaire sur le reste. Maintenant qu’elle pouvait souffler, elle n’allait pas se priver. Derrière son masque de première dame, elle n’était peut-être pas aussi rigide qu’on pouvait le penser, et à l’instar de Vince, les idées toutes faites sur elle étaient légion. Mais néanmoins son sérieux affiché la plupart du temps, il y avait une part plus tranquille, et plus portée sur la détente. Même une décadence parfois qui étonnerait plus d’un. Son garde du jour en revanche semblait plutôt morne mais c’était peut-être la professionnalité qui voulait cela. Elle n’y avait pas vraiment fait attention et l’écoutait simplement proposer quelles activités suivre. De facon un peu étonnante, il écarta rapidement une réelle proposition pour lui offrir de la tranquillité au milieu des jardins, ce qui lui colla sur son visage une expression incrédule. Jardins ? On était sérieux là ? Il allait vraiment l’amener voir des arbres ? On lui avait refilé le gars le moins marrant de la flotte apparemment.

- Aller voir des jardins, mais pourquoi faire ?

Il s’était déjà levé le gars, pensant qu’elle était prête à le suivre, et qu’elle allait le suivre dans son plan ennuyeux.

- Pas très motivée non.

Son regard avait quelque chose d’un peu méprisant quand elle lui adressa la parole, non pas envers lui, mais plutôt envers son idée.

- Je voyais quelque chose de plus animé vous savez.

Elle agita la main d’un geste vague, mais ses yeux ne semblaient pas aussi perdus que pouvaient l’indiquer sa gestuelle, parce que Talia savait parfaitement ce qu’elle voulait. Faire la fête. Profiter qu’elle avait quelques moments de détente pour s’essayer à la vie plus mouvementée de la flotte. Venant littéralement de sa campagne où l’agriculture était le principal moyen de survie, elle avait envie de nouveautés et de se laisser aller. Les yeux dans celui du garde, elle lui réserva un sourire un peu moqueur.

- Voyons Vince c’est ca ? Je suis sûre que vous avez mieux à me proposer. Je viens d’essuyer une situation difficile sur mes terres et j’ai enfin l’occasion de souffler un peu. J’ai entendu dire qu’on pouvait s’amuser. Vous avez des endroits avec de l’alcool où on peut vraiment se faire plaisir ?

Qu’il ne la prenne pas pour une dame. Ce serait se tromper. Elle en donnait l’image mais elle savait aussi en sortir. Parfois elle le regrettait un petit peu. Fallait dire les choses comme elles étaient.

- Et puis si vraiment ca dérape et qu’on finit à demi ivre dans un endroit pas net, vous serez là pour me ramener à la maison, n’est-ce pas ?
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Ven 29 Juin - 15:34
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 44
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Contrairement à ce qu’il pensait, Shechenko ne semblait pas particulièrement avoir envie de rester au calme pour le moment. Sa proposition de se rendre aux jardins ne rencontra donc que peu de succès auprès d’elle et il se retrouva debout, embarrassé et soudainement maussade à cause de l’échec de son pronostique pourtant logique. Immobile à part pour ses mains qui se mirent à tapoter ses cuisses, il resta un instant interloqué par la question qu’elle lui posa, ne sachant quoi répondre. Il n’était pas payé pour jouer les amuseurs publics et en étant envoyé faire ce job, il s’attendait bien plus à une banale mission de surveillance complètement rasoir qu’à un job d’animateur pour dictateur en devenir.

Il retint un soupir de frustration lorsqu’elle lui annonça ne pas être motivée à l’idée d’aller se poser tranquillement. Alors quoi ? Elle voulait faire un jogging ? Aller opprimer deux ou trois cent personnes pour se distraire avant de revenir se coucher ? Ça n’allait malheureusement pas être possible. Vince détestait courir. Et opprimer des gens n’était pas non plus son passe-temps préféré, en plus de ne pas vraiment être autorisé sur la flotte, même si on pouvait effectivement critiquer le fait que le système en place était une dictature militaire complète depuis plus de vingt ans. Mais c’était toujours différent que chez les autres, pas vrai ?

Son regard ne se couvrit pas exactement d’hostilité, mais la méfiance s’installa. Elle voulait s’amuser. La prochaine fois je me fais porter pâle. Foutu Marcus. Il avait la gueule d’un amuseur public ? Elle avait pas emporté son clown royal ou autre pour se distraire ? Vince ne lui en voulait pas vraiment à elle personnellement, il n’avait simplement aucune envie d’être ici alors qu’il savait pertinemment que ses collègues étaient soient en train de se détendre, soit tous ensemble à s’entrainer. Il cherchait un moyen de lui rappeler poliment qu’il n’était pas exactement dans ses attributions de la distraire lorsqu’une meilleure idée lui vint. Si les autres pouvaient s’amuser, il n’y avait pas de raison que ça ne soit pas son cas également. Son regard s’illumina alors et un sourire fendit son visage.

-Ouais, heu comme je l’ai dit, toutes les activités sympas sont sur le Tiantang. Genre les casinos, les boîtes, les meilleurs bars… Y aussi toutes les activités sportives sympa, dont une qui existe pas en dehors de la flotte : le taik. Je sais pas si ceux qui sont venus chez vous vous en ont parlé …?

Il n’avait aucune idée du degré de sportivité dont elle pouvait faire preuve. Est-ce qu’elle aimait bouger ? Est-ce qu’elle avait envie de bouger ? Est-ce qu’elle préférait s’asseoir à une table pour jouer et boire ? Vince serait capable d’apprécier toutes ces activités, même s’il se devait d’être raisonnable. Il y avait également dans son cœur l’espoir que si on le voyait s’amuser au lieu de faire son taff, on ne l’y remettrait pas.

-Est-ce que l’un de ces trucs vous tente plus que de se balader ? demanda-t-il à tout hasard.

Cette fois-ci il ne bougea pas, mais désigna la porte d’un air interrogatif. Ils allaient de toute façon forcément partir de cette cabine si elle voulait qu’ils s’amusent un peu. Le tout était qu’elle lui donne la direction dans laquelle elle préférait aller. Le chemin jusqu’au Tiantang ne serait de toute façon pas très long s’ils prenaient une navette pour s’y rendre.
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Mar 17 Juil - 19:52
Le gars ne semblait pas vraiment motivé mais tant pis pour lui, après avoir insisté, il s'était finalement rangé à sa décision. Il lui proposa même plusieurs options. Il lui parla du taik le sport officiel de la flotte, dont elle n'avait effectivement pas entendu parlé, mais elle était intriguée. Toutefois même si elle était sportive, elle n'avait pas envie de s'y pencher dessus tout de suite, et avait d'autres plans en vue. D'autres facons de passer le temps, moins appropriés pour une femme à première vue respectable, et à haut standing.

Il lui demandait si elle était tentée.

- Votre sport semble intéressant mais gardons le pour une autre fois.

S'installer à un bar, discuter tranquillement avec les gens, aligner les verres pour faire tourner la tête, elle avait envie rien que le temps d'une soirée de se laisser aller. De se laisser aller plus que de raison. Restait savoir si le militaire qui la regardait était du genre à rester discret. Elle n'avait pas envie de devenir l'objet d'un scandale à peine arrivée sur la flotte. Son père n'allait pas apprécier. Elle avait néanmoins encore quelques ressources pour éviter que cela arrive, ne serait-ce qu'en demandant la majeure discrétion au nouveau venu.

- Ecoutez essayons de marcher vers les divertissements et voyons quel style d'endroit vous avez à me proposer.

Se fendant d'un sourire, elle l'invita à sortir.

- Après vous je vous suis.

Une demi-heure plus tard, ils étaient installés à une table d'un établissement à la devanture affriolante, que Talia avait observé avec amusement. Elle aimait à découvrir les habitudes des stellariens. Leurs boissons également, et le verre qu'elle avait devant elle était dans un alcool qui pétillait sur sa langue, et qu'elle se plaisait à avaler. Elle discutait avec Vince de la vie sur la flotte, trouvant dans ses réponses de quoi satisfaire ses questions sur leur facon de vivre. Il n'avait pas été très enthousiaste depuis le début mais elle passait au dessus. Et puis finalement elle voulu essayer de nouvelles possibilités, s'assoir pour siroter un verre était pas mal, mais elle voulait du nouveau.

- Un autre verre non ?

Elle héla le serveur non loin de là et lui demanda d'apporter une nouvelle tournée. On leur apporta rapidement. Elle regarda son interlocuteur, le détaillant du regard, pour la première fois de facon plus amicale. Après tout rien ne leur interdisait de ne pas essayer d'en savoir plus l'un sur l'autre. Il n'était pas engagé pour lui faire la discussion, mais quitte à devoir passer du temps ensemble, elle estimait qu'elle pouvait se permettre d'en savoir plus sur lui. Peut-être qu'il laisserait tomber l'expression sévère dont il ne semblait pas vouloir se débarasser. Elle avait envie aujourd'hui de se laisser aller, et très vite les verres s'accumulaient, devant elle sur la table. Un peu plus et ils allaient rentrer sans marcher très droit.

- D'où venez-vous Vince ? Est-ce que cela fait longtemps que vous ëtes ici ? Racontez-moi votre histoire. Je veux en savoir plus sur vous !
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Mar 7 Aoû - 12:14
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 44
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Le taik sembla faire naître un peu d'intérêt sur les traits de Shevchenko, mais celle-ci décidé de ne pas se laisser tenter immédiatement par la perspective d'assister ou de participer à une partie. Quelqu'un d'autre se chargerait sans doute de le lui faire découvrir, Vince était de toute façon un peu trop hargneux lorsqu'il se mettait à en faire. Il n'aimait pas se faire agripper et immobiliser, il préférait de loin pouvoir rendre les coups comme il pouvait le faire pendant les combats illégaux auxquels il participait. Il hocha la tête en attendant qu'elle se décide à choisir parmi le programme qu'il lui avait proposé, croisant mentalement les doigts pour qu'elle se décide à aller à un endroit où il pourrait jouer aux cartes.

Finalement, plutôt que de choisir, elle décida qu'ils allaient déambuler sur le vaisseau à divertissement et de voir sur place le type d'activité elle voulait faire directement sur place. Sans émettre de protestation, Venceslaus traversa la porte qu'elle lui ouvrit, en profitant au passage pour vérifier que rien de suspect ne les attendait à la sortie, comme le bon garde forcé qu'il était. Il ne leur fallu pas plus de trente minutes pour arriver sur le Tiantang, passer les premiers établissements dans lesquels elle ne souhaitait pas aller, puis s'arrêter avec un air amusé devant un bar un peu plus flashy que les autres.

Une minute encore et ils étaient tous les deux assis à une table, Vince balayant la salle du regard pour repérer d'éventuels regards hargneux en leur direction, regardant avec un amusement mal dissimulé les quelques réactions gênées ou peu naturelles qui accompagnaient généralement la présence d'un uniforme dans un lieu du genre. Ils se détendraient en le voyant picoler au même titre qu'eux, malgré la présence de son arme qu'il ne comptait en aucun cas poser où que ce soit. Il oubliait trop facilement les choses pour risquer de perdre son instrument de travail. Ils engagèrent rapidement la conversation, Vince répondant du mieux qu'il pouvait aux questions qu'elle lui posait sur la vie de la flotte.

À la fin de leur premier verre, elle lui en proposa un autre et n'attendit pas sa réponse pour héler le premier serveur venu et lui commander une autre tournée. Lorsqu'elle reposa son regard sur lui, Vince était encore en train de s'interroger sur la pertinence de l'idée de prendre plus d'alcool, partagé entre l'idée de rester un minimum en possession de ses moyens et de simplement passer un bon moment pour se venger du sort qui l'avait affecté à une surveillance digne d'un sous agent de la milice. Cependant, la rapide accumulation des verres sur la table ne tarda pas à le dérider et à le rendre un peu plus avenant avec son interlocutrice, comme s'il avait carrément oublié la véritable raison pour laquelle il était ici. Aussi, la question plus personnelle qu'elle lui posa ne le prit pas vraiment au dépourvu, lui arrachant un sourire amical.

-Eh bien je... Il jeta un coup d’œil au serveur qui leur rapporta des verres pleins. Je viens de la Lune ! Mais on m'a rapidement envoyé vivre sur l'Helios avec mes parents, avant que le Triumvirat ne pète les plombs sur Terre. Du coup on peut dire que j'ai quasiment vécu toute ma vie dans la flotte. Y a pleins de gens qui ont des origines très différentes et bien plus intéressantes que les miennes, j'ai bien peur que vous soyez tombé sur le garde avec l'histoire à raconter la plus banale de la flotte, plaisanta-t-il.

La conversation se poursuivit un peu sur lui, puis un peu sur elle, lui rendant sa curiosité par la sienne tandis qu'il sentait une envie de danser grimper dangereusement le long de ses jambes. Il ne savait pas dans quel état elle était, il ne savait pas dans quel état il était, mais il savait ce qu'il voulait faire dès à présent. Aussi, ni une ni deux, il lui proposa de changer d'endroit pour lui apprendre comment on faisait la fête sur la flotte. Il connaissait des établissements plus propices pour bouger.
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Sam 11 Aoû - 10:08
Avec les verres qui s'enchainaient, les discussions s'allongeaient, Vince se détendait aussi, perdant l'expression renfrognée qu'il se trainait depuis le début, et affichant un sourire. Il lui raconta qu'il venait de la lune. De quoi attirer l'attention de la dictatrice qui n'y avait jamais été. Venue directement de ses terres natales russes et installée sur Byblos dans une volonté de fuir le triumvirat, elle n'avait pas pu découvrir les alentours.


- Je viens de la Terre vous savez, quelqu'un qui vient de la Lune, ca fait toujours son petit effet.


Son histoire n'était pas inintéressante ou en tout cas celle de son arrivée sur la flotte devait sans doute avoir quelques récits plus juteux qu'une vie somme toute normale. Ils échangèrent encore des anecdotes. Les boissons défilaient. Talia était dans le même esprit que Vince et lorsque celui-ci proposa soudainement d'aller dans un endroit plus adapté à leurs envies de fête, elle n'émit aucune protestation, et se leva sans attendre pour le suivre.


Dans l'établissement où il l'amena, la fête était déjà entamée, les gens dansaient, les rires s'élevaient de partout. L'endroit n'avait rien de très pimpant. Tant mieux elle aimait cela. Les verres qu'elle avait avalés l'avaient déjà rendue très peu regardante sur une attitude à avoir, et oubliant son rang, elle se fraya une route jusqu'au milieu de la piste de danse, tout en entrainant Vince à sa suite. Elle était déjà emméchée mais cela ne l'empêcha pas se se diriger plusieurs fois vers le bar pour avoir d'autres verres.


Quelques temps plus tard elle avait perdu toute distance avec lui et vint s'accrocher à lui en entourant son bras sur ses épaules, et vu qu'il était très grand, il était forcé de se baisser pour être sa hauteur.


- Tu sais quoi ? J'te trouve super sympa. Le gars l'plus cool de la flotte.


Son haleine fortement alcoolisée ne détonait même pas au milieu des gens du bar qui avaient déjà tous picolés, et elle avec ses mots lâchés avec difficulté, elle ne faisait pas tâche, et se comportait comme tout poivrot digne de ce nom en soirée. Elle disait n'importe quoi. Elle dansait de n'importe quelle facon. Elle riait pour n'importe quel mot.


- Demain on leur dira que la soirée était nulle okay.


Elle hochait la tête avec plein d'un sérieux qui ne marchait pas vraiment.


- On aura qu'à leur dire qu'on a regardé un film ou un truc du genre.


Elle se marrait déjà.


- Comme ca ils seront tous rassurés d'avoir des gens aussi sérieux que nous !

Elle rigolait à gorge déployée, en imaginant la tête des autres lorsqu'elle arriverait le lendemain avec la gueule de bois. Il était peut-être encore temps de rentrer, histoire de maintenir l'image. Ils avaient assez bu. Mais Shara était déjà trop imbibée pour y réfléchir, et à ce instant précis elle n'avait nullement envie de revenir. Entrainant Vince dans une nouvelle danse, elle se mit à sauter au milieu du reste. Libre de toute entrave sociale.
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     Sam 8 Sep - 16:01
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t750-we-re-not-in-kansas-anymore-vince#6834 http://beyond-earth.forumactif.com/t755-that-s-not-my-name-vince#6867
Messages : 44
Âge : 38 ans
Occupation : Légionnaire (tireur d'élite)
Pseudo : Jostophe
Avatar : C'EST PABLO SCHREIBER ELA
Les origines de sa protégée le surprirent. Il aurait pensé qu'elle était née sur Byblos et y avait passé son enfance, pour une raison qu'il ne s'expliquait pas. Peut-être était-ce à cause de la place de son père sur la colonie. Il paraissait étrange pour le légionnaire que des colons aient fini par s'imposer comme dictateur sur la colonie, mais ne commenta pas, se contentant de faire une moue impressionnée en buvant un coup de plus. Il aurait vraiment dû payer plus attention à ses cours lorsqu'il était encore à l'école. Il n'avait même aucune idée de la date de formation de la colonie, et n'avait commencé à s'intéresser à sa politique seulement lorsque les contacts avaient été ouverts avec la flotte.

Il ne tarda donc pas à lui raconter son départ de la Lune lorsqu'il était jeune pour que ses parents puissent travailler sur l'Helios, lui donnant un vague descriptif de ses frères et sœurs au passage, puis lui relata son arrivée sur la flotte, avec les quelques anecdotes qui allaient avec. Il écouta les siennes, se déridant de plus en plus au fil des verres, comme s'il avait pris son après midi pour la passer avec l'un ou l'autre de ses amis plutôt que de devoir veiller sur quelqu'un, raconta un peu sa vie au passage, puis ils se décidèrent à aller dans un endroit un peu plus vivants, sur une proposition du légionnaire.

Comme il pouvait s'y attendre la fête avait déjà commencé à l'endroit où il l'emmena et ils ne tardèrent pas à se mettre dans l'ambiance, Vince confiant son arme au tenancier qui n'appréciait pas de voir un homme avec ainsi équipé au milieu de sa piste de danse. Ça lui débarrassa les mains lorsqu'il se laissa entraîner sur ladite piste par sa protégée et il pu ainsi laisser l'alcool déjà avalé prendre le contrôle de son corps pour une meilleure démonstration de ses talents de danse aléatoires. Qui a dit qu'on ne pouvait pas s'amuser en étant légionnaire ?

Il ne leur fallu pas longtemps pour enchaîner plus de verres, faisant des aller-retour au bar lorsqu'ils sentaient la soif prendre le dessus sur l'amusement, ou bien qu'une pause semblait s'imposer. Un drôle de manège débuta alors, rendant leurs trajectoires de plus en plus incertaines au fur et à mesure de leurs voyages vers le bar, et leur proximité de moins en moins formelle et de plus en plus grande, alors que le cerveau de Vince s'embrumait complètement. Maintenant c'était sûr, il serait parfaitement incapable de remplir son office en cas de problème.

Il en vint un point où Talia (il avait laissé tomber le Mme. Shevchenko quelque part entre leur deuxième et troisième verre ici) s'accrocha à ses épaules, le forçant à se baisser pour être un peu plus apte à entendre ce qu'elle avait à dire. Ses paroles lui arrachèrent un hochement de tête exagéré, mais parfaitement honnête. Vince était sans conteste le gars le plus cool de la flotte, aucune compétition possible.

-Ouais ! Uhu ! D'puis longtemps en plus j'étais cool à l'académie et c'est jamais parti, déclara-t-il d'un ton plein d'assurance, mais le verbe légèrement bancal à cause de l'alcool.

Il éclata de rire, tout comme elle, lorsqu'elle lui exposa son plan de ne rien dire à personne, ce qui serait sans doute la meilleure chose à faire s'il ne voulait pas se retrouver viré de la légion.

-Ouais, on dira rien du tout, rien-du-tout, confirma-t-il. Ils vont être verts les gars demain !

Il se mit à rire encore et se laissa entraîner encore une fois pour une nouvelle danse, toute pression oubliée, sans penser à son état lorsqu'il se réveillerait le lendemain. Au bout d'un moment ce pendant, l'alcool commença à changer d'effet et la fatigue se fit sentir, il finit donc par arracher Talia à la piste pour la faire sortir, se faisant rattraper par le gérant des lieux qui lui rendit son arme, puis il ne leur resta plus qu'à zigzaguer jusqu'à la cabine de Talia, riant, chantant fort, se soutenant mutuellement jusqu'à ce qu'ils arrivent à la bonne porte, Vince promettant une nouvelle fois de ne rien dire à personne et déclarant qu'elle était la future dictatrice la plus cool qu'il ai jamais rencontré.

Rentrer chez lui fut encore un autre problème et il ne tarda pas à se dire que ça serait la pire idée possible, puisque son supérieur direct se trouvait là-bas. À la place, il chercha le premier nom de son répertoire, l'appela et se fit inviter par pitié à dormir chez cette personne, s'écroulant sans se plaindre par terre : le seul endroit où il avait un peu de place dans sa cabine.
MessageSujet: (#) Re: A guard of honour [Venceslaus]     

RÉPONSE RAPIDE