Rencontre du troisième âge ~ Crius
MessageSujet: (#) Rencontre du troisième âge ~ Crius     Dim 3 Juin - 18:23
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t564-karst-comme-un-rock#5349
Messages : 21
Âge : 48 ans
Occupation : Professeur des écoles
Arrivée : Il y a 3 ans à bord d'un vaisseau pirate
Pseudo : Jostophe
Avatar : Andy Serkis
Crédits : moi (ava)
La gifle avait fusé droit sur son visage, le claquement étouffé par la musique du bar alors que Karst sentait ses dents trembler dans sa bouche. La joue brûlante et là mâchoire décalée de trois centimètres au moins (pensait-il), le géologue jura et lança une insulte particulièrement fleurie avant de s'éloigner, la main sur la mâchoire douloureuse. Les femmes de la flotte étaient bien coincées pour des gens qui vivaient en si petit comité. Elles devraient être heureuses qu’un peu de sang neuf arrive de temps en temps pour leur offrir gracieusement un peu d'attention, mais non, elles se vexaient et montaient tout de suite sur leurs grands chevaux alors que tout ce que Karst avait fait était de proposer à l’une d’entre elles de remplacer la paille qu’elle avait dans la bouche par autre chose. Un scandale.

Grognant et maugréant, Karst alla s’asseoir sur l’un des tabourets du bar en continuant de frotter sa joue. Il en avait renversé son verre, au passage et se retrouvait sans rien pour se désaltérer. Sortant son terminal, il tapa un message rageur sur starchat à propos du manque de respect que les stellariens semblaient observer à l’encontre de leurs aînés, puis il héla le barman, un homme d’âge mûr qui compatirait sans aucun doute avec un vieil homme éméché tel que lui. Encore un avec un nom italien, il allait falloir s’y faire.

-Oh Serrano ! On m’a renversé mon verre, refais moi le même, tu veux ?

Il agita son terminal pour signifier qu’il allait payer tout de suite, comme il le faisait toujours, puis lâcha enfin sa joue pour s’accouder au comptoir de ses deux bras. Bénis soient les alcooliques qui avaient décidé que même dans l'espace, l’homme avait besoin d'alcool. Surtout dans l'espace, sans doute. Quand le verre arriva, Karst remercia le tenancier d’un geste.

-Putain de vie. À l’époque les femmes nous respectaient plus, déclara-t-il pour lancer la conversation. Il bu un coup. Ou bien c’est juste celles de la terre qui savent prendre un compliment, je sais pas.

Il haussa les épaules avec un certain dédain, laissant l’alcool faire son chemin à travers son organisme déjà bien saturé. Il n'irait pas jusqu’à dire que la terre lui manquait, vu la quantité de cons et d'ennemis qu’il avait laissé là-bas, en revanche il devait avouer que le prestige de sa position avait été douloureux à abandonner lorsqu’il s’était enfui avec Pierro. Il trouvait, bien entendu, une certaine forme de satisfaction à endoctriner ses très jeunes élèves, mais ça ne valait pas le désespoir et la grande résolution de certaines de ses élèves de fac prêtes à tout pour gonfler leurs notes.

Cependant, plus que ce genre d’abus de pouvoir totalement assumé de sa part et largement partagé avec son « époux », Karst se languissait de la beauté brute retrouvée dans les paysages traumatisés de sa planète d’origine. Il avait toujours adoré la puissance qui se dégageait des reliefs les plus déformés de le Terre et mourrait depuis toujours d’envie de retrouver une planète avec une vie interne aussi intense et étendue. Si en plus les femmes pouvaient y rester à leur place, ça serait encore mieux.

-Je te vois pas beaucoup entouré toi, d’ailleurs. T’as lâché l’affaire ?

Il ne s’intéressait pas vraiment à la réponse, mais plus à la probable opportunité de râler un peu plus et de cracher son fiel sur la gente féminine qui l’avait tant déçu, ce soir.
MessageSujet: (#) Re: Rencontre du troisième âge ~ Crius     Jeu 21 Juin - 19:00
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t440-this-is-why-we-can-t-have-nice-tings-cassiopee http://beyond-earth.forumactif.com/t449-pervert-but-in-a-romantic-way-crius-serrano-cassiopee
Messages : 96
Âge : 52 ans
Occupation : Gérant d'un bar
Habitation : C5
Pseudo : Elorin
Avatar : Tommy Flanagan
Crédits : Riddermark & Frimelda & Elara
Rencontre du 3e âge

Crius & Karst | juin 2227
T’en as vu de la violence et des emmerdes à ton bar et sur Keller il y avait du sang et des entailles qui marquaient à jamais le décor de ton antre. Tu t'es flatté d'un côté domestique au sein de la fédération. Tu as fait ton nid, tu t'es fait une ruche, tu t'es pris des bouffées paternelles, et tu as essayé de transformer ta violence et ta rebellion sauvage en clin d'oeils complice, en taquineries amusées. T'en as vu de la violence, et une gifle ou une autre, ce n'est pas suffisant pour te faire jeter un coup pour ce qui se passe de l'autre côté du bar. Le sang et les bagarres sont proscrites, mais c'est dans la nature de l'être humain, tu philosophes, que de balancer un pain à droite à gauche.  Ton instinct enraciné derrière ton comptoir te signale qu'il n'y a pas de réplique, qu'aucun coup supplémentaire ne vole, que ton assistance et tes règles, et ton couteau ne sont pas nécessaires. Tu lèves les yeux pour voir si l'homme qui s'approche paie – il ne descendrait rien à l'oeil parce que se fringues sont tâchées – et ta cicatrice tiraille, mauvaise présage. Pourtant tu acquiesces et tu souris, canaille en diable domestiqué, sifflotant presque en le servant. Pas besoin de demander ce qu’il avait bu, ce qu’il avait renversé ni pourquoi : le 1 et le 2, tu connais ton boulot et tes clients, le 3 tu le ressens à l'haleine et à l'habitude de ce genre d'hommes. D'anciens amis, d'anciens collègues, tes fréquentations habituelles. Keller, Fédération, pouah : Terre ou Qiang. Les hommes ne changent pas toujours.

Il est ivre, et n’a pas de chance avec les femmes. En fonction de la formulation exacte de ce pré-supposé, il est ton meilleur ami ou à faire valser au travers de la porte de ton bar sans façon. Tu détestes de pouvoir envisager uen seule seconde que ce vieux goujat vieillissant puisse être ton reflet. De te voir dans la gifle. T’en as pas reçu beaucoup dans ta vie. Donner non plus, mais c’était pas loin. T’étais sans doute pire que Karst.  « - Jamais été. » Tu commentes simplement parce que c'est ce qu'on attend de toi. Est-ce qu'à une époque les femmes te respectaient plus ? Peut-être : les pirates n'ont pas changées et distribuent toujours les droites, et les autres de Keller, elles avaient peur de toi. Celle que t'aimait te respectait, mais elle était assez terrifiée de ta nature pour se barrer avec ton petiot dans le ventre alors peut-être qu'il y a un truc qui cloche avec le respect. Mais t'as jamais été sur Terre. Il paraît que tout est différent sur une planète, pourquoi pas les femmes ?
La suite est plus personnelle, mais tu arques à peine un sourcil et tu le contemples, moqueur. « - Difficile quand certains clients font fuir ma clientèle féminine. » Tu renifles. Mais ouais, ça fait mal. Parce que tu n'es pas entouré, parce que tu n'as pas eu de rencard même pourrit depuis des mois, que ta muse s'est fait la malle, que tes prothèses tiraillent trop pour que tu puisses dignement aller aux putes. T'es seul, et tu ne le vis pas des masses bien. « - Au moins, je me prends pas de baffes. » Tu restes là, et tu l'observes un instant, passant ta langue sur tes dents. Tu finis par croiser les bras et lui faire un clin d'oeil. ( Pour quoi faire la conversation, alors que toi, gentleman respectueux en devenir, tu ne le sens pas ? Pour l’aiguiller vers le bon chemin à force de conseils et d’écoute ? Qu'il ait la même putain d'illumination que lorsque la seule femme qui ait du sens t'as laissé comme un merde et que t'as réalisé que peut-être, les baffes, les cris, le respect et la virilité, t'avais mal appris la leçon ?  Nah. A coups de coups de pied au cul. Oui, ça te ressemble plus tiens. ).


code by bat'phanie


Oberon n’attendait plus rien de la vie, le cœur brisé par son premier et seul amour ; s’installer sur la Flotte c’était prendre sa retraite et couler des jours tranquilles. Mais il va bientôt apprendre que l’amour a plus d’une façon de s’exprimer dans la Fédération.
©️ FRIMELDA



RÉPONSE RAPIDE