Clueless || Exvind
MessageSujet: (#) Clueless || Exvind     Mer 23 Mai - 14:56
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 108
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Fressia (avatar) WickersJulia (gif)
Le retour au quotidien de la Flotte après trois semaines sur Byblos était aussi bienvenu qu’incongru. Nova n’irait pas jusqu’à dire que le voyage l’avait tellement changée qu’elle ne reconnaissait pas sa Flotte natale – la seule chose qui avait changé chez elle était la peau de son nez qui pelait allégrement – mais quelque chose semblait différent. L’ensemble des vaisseaux semblaient plongés dans la pénombre comparés aux oasis illuminés par Gattaca. Ses yeux peinaient à se remettre de l’exposition surdosée de la planète chaude et retrouver la lumière artificielle qu’elle avait toujours connu. L’air conditionné aussi la dérangeait : comme si la température était plus basse qu’à son départ. Elle en grelottait la nuit. Un comble quand on savait le mal fou que la jeune femme avait eu à se faire à la chaleur étouffante de Byblos. Elle avait eu du mal à s’endormir et été victime d’hallucinations au plus noir de la nuit pendant deux semaines !

Enfin… elle avait au moins retrouvé ses cultures et ses collègues adorés, même si elle ne s’était pas vraiment mise au travail dès le premier jour du fait des nombreuses demande de raconter son séjour. Ce à quoi elle s’était fait un point d’honneur de répondre, en entrant dans les détails quand ils lui étaient favorables – nul besoin de raconter comment la délégation avait réagi à la chaleur de Byblos, les photos de Ren parleraient pour eux bien assez tôt.

Mais surtout, elle avait retrouvé ses pénates et son lit bien-aimé dont elle s’était languie pendant tout le séjour. C’était justement dans les draps de celui-ci qu’elle paressait, son terminal à la main pour rattraper les nouvelles de la Flote, lorsqu’un grand bruit ébranla sa porte. Le cœur battant – c’est qu’à ne rien faire de productif elle avait été d’autant plus surprise –, elle se rallongea un instant en pensant la menace écartée quand le bruit se manifesta de nouveau. Excédée, Nova se redressa, toujours emmitouflée sommairement dans un plaid et alla ouvrir la porte de sa cabine pour aller houspiller les malvenus.

Le seul problème c’est que lorsqu’elle s’énerve, la brune perd instantanément toute crédibilité. C’était toujours la même histoire : dès qu’elle s’énervait, les mots se bousculaient sur ses lèvres, propulsés par la colère et elle se mettait à balbutier, s’étouffant presque avec. Cette incapacité chronique à s’exprimer sous l’effet de la rage la calmait presque aussitôt. Toujours en fait. Cette fois-ci ne faisait pas exception et quand elle eut fini de fulminer et vitupérer contre les deux garnements qui avaient eu le malheur de chahuter contre sa porte, Nova retrouva son calme. Et puisqu’il avait été établi pendant l’échange houleux que non, ils n’avaient rien de mieux à faire, elle les invita à entrer pour s’occuper sainement. Sans doute charmés par les « jeux de société terriens » qu’elle leur proposait ou par l’air exotique que ses coups de soleil lui conféraient.

— Le jardin d’hiver ?

La jeune femme regarda, circonspecte, ladite case que des années de manipulation avaient décoloré sur les bords. Olek, Valco et Nova venaient de débattre pendant cinq minutes sur ce que pouvait bien être un jardin d’hiver et pourquoi diable une telle pièce se trouvait à l’intérieur d’une maison sans parvenir à un accord concluant. Entrepôt de plantes pour l’hiver, jardin réservé à la froide saison ou espace botanique froid pour se protéger de la chaleur… ils n’avaient pas pu trancher. Les natifs de l’espace qu’ils étaient avaient déjà du mal à concevoir un logement individuel qui comprenait et une bibliothèque et un bureau et une cuisine alors on ne parlait pas des pièces dont l’utilité les dépassait complètement comme la salle de réception ou l’entrée. Que diable pouvaient bien faire les Terriens de tout cet espace ?

— Comme tu veux. On t’écoute.

Olek se lança : Monsieur Olive, dans le jardin d’hiver, avec le poignard. Elle tiqua en regardant la carte du poignard dans sa main mais se tint coite et le laissa vérifier son hypothèque dans l’enveloppe secrète.

— Alors ?

Son sourire confiant transformé en légère moue comme s’il avait croqué dans du citron répondit à sa place. Normalement, la partie aurait dû s’arrêter pour lui mais en tant que Grande Gardienne des Règles – un titre sur lequel elle avait insisté lourdement en début de partie pour gagner une espèce de respect de pacotille – et se sentant d’humeur magnanime, la brune décida de faire une légère entorse au règlement.

— Bon, et bien c’est le moment du jeu où quelqu’un d’autre tue une autre personne. En l’occurrence, la victime, c’est toi Olek. Mais ton fantôme a le droit d’enquêter sur ton propre meurtre. Filez moi vos cartes indices, on va en tirer trois autres et faire une autre enveloppe secrète. Olek, toi tu n’as plus le droit d’enquêter sur le premier crime.

Elle récupéra les cartes et les battit vigoureusement en lançant un regard vers la porte ouverte. Par un souci de transparence, la brune avait préféré laisser sa cabine ouverte au cas où on chercherait les deux garçons. Pour avoir déjà assisté à un moment d’hystérie parentale un jour où ses parents l’avaient perdue sur le Colossus, Nova savait qu’il valait mieux faciliter la tâche aux parents inquiets.

— Au fait… j’espère que ça ne fait pas trop tard pour vous. Vous ne devriez pas envoyer un message à quelqu’un pour prévenir que vous êtes là ?

Ils lui lancèrent un sourire qui se voulait rassurant : apparemment, c’était déjà fait.
MessageSujet: (#) Re: Clueless || Exvind     Aujourd'hui à 11:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t365-exvind-there-is-a-fault-in-your-code http://beyond-earth.forumactif.com/t388-exvind-fear-display-yes
Messages : 81
Âge : 51
Occupation : Eboueur - il était programmeur sur Astoria
Habitation : Columbiad
Arrivée : Arrivé en 2220 avec 4 enfants, dans un vaisseau pirate, en provenance de Shinbashi
I don t have a nervous system, I m a nervous system Pseudo : Frey
Avatar : Ben Mendelsohn
Crédits : Frey | Bat'phanie
En grandissant les enfants avaient commencé à quitter le cocon « familial ». Il était certainement plus facile de s'habituer à la flotte et à son quotidien à leur âge et si les premiers mois, voire années pour certains, avaient été vécus dans une certaine peur de l'étranger, Maggie avait beaucoup aidé les enfants à s'ouvrir au monde. Maintenant que les aînés se trouvaient toute la semaine sur l'Argus, il ne restait généralement qu'Olek à la cabine. Valco quant à lui partait vivre de folles aventures en compagnie de ses camarades de classe, de Maggie et ses amis ou tout simplement courir dans les rues du Columbiad, rentrant de plus en plus tard, semblant toujours plus frôler l'heure où Exvind l'empêcherait tout simplement de sortir s'il ne donnait pas de signes de vie. Olek s'ouvrait certes un peu plus au monde, semblant accepter certaines vérités sur leur situation qui te faisaient parfois regretter de ne jamais avoir eu le courage avant de discuter avec lui. L'adolescent préférait cependant généralement rester à la cabine dès les heures obligatoires de cours finies pour pouvoir avancer sur ses projets avec toi ou tout simplement errer sur starchat en toute tranquillité.

C'est pourquoi d'habitude tu pouvais compter sur eux pour qu'ils soient présents à une heure raisonnable ou qu'ils aient au moins trouvé un moyen de te joindre pour te signaler qu'ils ne rentreraient que pour dormir. D'habitude. Avec les derniers événements et la montée de pouvoir de Khan, tu ne pouvais t'empêcher de craindre que celui-ci ne prête plus assez attention au marché que vous aviez passé. Bien évidemment le capitaine du Colossus savait que tu savais, mais il était également probable que l'homme soit persuadé que tu n'oserais jamais agir et que tu te renfermerais d'autant plus si tu perdais un des enfants. Tes mains encore humides après les avoir frottées énergiquement sous l'eau, tu te surpris à presque immédiatement les coincer entre tes dents, les mastiquant nerveusement, ta langue passant sur la peau à vif dans un mouvement machinal.

Tu avais déjà envoyé plusieurs messages à Olek, sachant pertinemment que Valco aurait trouvé un adulte ou une personnage plus grande que lui pour t'envoyer un message bien avant s'il n'avait pas été avec son frère. Ce qui t'inquiétait le plus n'était pas le fait qu'ils n'étaient pas déjà rentrés mais l'absence de réponses de ton fils qui répondait en général rapidement. Tu avais hésité à envoyer un message à Maggie et Ren pour savoir si les enfants étaient avec elle, mais l'expérience t'avait appris que si cela avait été le cas, la jeune femme t'aurait envoyé un message dès le moment où elle les avait pris en charge.

Tu avais fini par préférer quitter la cabine plutôt que de les attendre, laissant quelques consignes simples à Yacha pour qu'il signale aux enfants s'ils rentraient de t'envoyer un message sur ton terminal. Tu avais ensuite quitté la cabine et demandé à toutes les personnes que tu avais pu croiser – en évitant les miliciens contre tout bon sens – s'ils n'avaient pas vu deux garçons. Ce ne fut qu'après avoir fait quatre fois le tour de la même rue sous le regard inquiet de deux voisins qui discutaient à leur porte que tu entendis l'alerte de Charlie pour te signaler que tu avais reçu un message.

Dans ton empressement de pouvoir de pouvoir voir la réponse d'Olek à tes dix derniers messages, tu manquais de faire tomber ton terminal entre tes mains tremblantes et glissantes. La réponse d'Olek était assez peu exhaustive et il te fallu une bonne dizaine de minutes pour trouver la bonne porte ouverte malgré la proximité. Le souffle court, tu t'arrêtais devant l'entrée de la cabine individuelle en lançant un regard méfiant sur le nom du propriéraire avant de voir Valco qui venait de sauter de son siège s'approcher de toi en trottinant, son sourire trop large pour être innocent. « Papa ! On jouait avec Nova à qui à tué qui. » Tu clignais stupidement des yeux, restant sur le pas de la porte, tel un vampire n'osant pas pénétrer dans la cabine sans l'autorisation express de son habitante. Tu eus l'occasion d'apercevoir une jeune femme assise autour d'une table avec Olek qui te fit un signe de la main. Visiblement peu inquiet, il venait de ressortir son terminal en attendant que son frère revienne vers eux pour finir la partie. Valco t'attrapait la main et la secouait. « J'avais dit à Olek de t'envoyer un message avant mais il disait qu'on avait encore le temps. » Les demandes d'attention du petit te firent retourner ton regard sur lui. Valco semblait insister pour que tu rentres et tu lui serrais doucement la main pour l'empêcher de repartir s'asseoir et le maintenir avec toi dans l'entrée. Tu ne connaissais pas la jeune femme avec laquelle ils étaient attablés et si la porte de la cabine était ouverte, les paroles du benjamin de la fratrie ne faisaient qu'exacerber ton anxiété naturelle. « J'espère qu'ils ne vous ont pas dérangé, veuillez les excuser madame. Olek.. on... on rentre. » Valco trépignait à tes côtés, tirant sur la manche de ton pull grossier avant de fouiller dans ta poche à la recherche de ton terminal. « On mange bientôt ? J'ai faim ! »


Error : no identity
The enemy ? His sense of duty was no less than yours. You wonder what his name is, where he came from and if he was really evil at heart ▬ What lies or threats led him on this march from home ?

RÉPONSE RAPIDE