put away my pride ( nova )
MessageSujet: (#) put away my pride ( nova )     Ven 27 Avr - 23:38
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
   
Le cliché le plus commun sur les Stellariens, du moins celui qui se répandrait le plus rapidement une fois que les membres de la flotte auraient passé un peu de temps à l'extérieur, c'était leur attachement à leur fonction, qu'elle soit vitale ou un peu plus artificielle. Les Stellariens commençaient à travailler jeunes et, à moins d'une terrible infortune, servaient la flotte et leurs congénères jusqu'à un âge avancé. Sous cet angle-là, valait mieux choisir un emploi à son goût, même si quelques pauvres bougres, souvent ramassés sur Keller, voire Merry Fields, n'avaient guère la chance de jouir d'un tel luxe. Dire que la vie se jouait souvent à quelques années lumières, à quelques secondes interstellaires... Alors que le silence régnait dans le studio, entrecoupé par la voix pressante d'un scientifique au teint blanchâtre qui exposait les caractéristiques de Qiang, Sid prenait des notes brouillonnes, histoire d'avoir de quoi à publier sur le Starchat du la station... Ses mains de velours brun s'agitaient discrètement, tapotant des mots qui étincelaient plus que les autres dans la bouche du géologue sur son terminal. Et oui. Dans le métier, Sid était encore une petite jeunote, une bleue. Même si elle avait couvert les élections, la concurrence était rude et seuls des journalistes aguerris seraient envoyés sur Byblos, à son grand désarroi. Pour sûr, il y aurait de quoi à dire, sur ce drôle de despote éclairé et généreux qu'était le croulant Julian Schevchenko, père d'un pouvoir autoritaire qu'il léguerait à la chair de sa chair. Sid se demanda si les deux enfants allaient s’entre-tuer pour ce sol aride, à peine leur père les pieds dans la tombe.

    Après deux trois questions supplémentaires, le géologue finit par prendre congé, sûrement frustré d'avoir du abaisser son niveau de connaissance à une telle vulgarisation. Pour des gens si intelligents, certains pouvaient cruellement manquer de pédagogie, songea distraitement la brune, qui assurait la permanente jusqu'à 18h. Une fois sur Qiang, le soleil prendrait feu lorsqu'elle quitterait son travail. Elle se posait une multitude de questions; un va et viens d'interrogations frileuses qui se bousculaient entre deux angoisses. Comment serait la vie sur Qiang ? Faudra t-il tout reconstruire sur ce nouvel havre de paix ? Pourquoi est-ce que cette terraformation avait-elle été acceptée si facilement par le Triumvirat ? Si le début de mandat de leur nouvelle amirale serait à jamais entaché par cette exécution macabre, Sid devait avouer que celle-ci était plus redoutable qu'une ensorceleuse.
    Une fois le débat sur le thème du retour à la nature de 16h à 18h rondement mené, Sid s'apprêtait aussi à rentrer chez elle. En ce moment, elle n'avait pas grand chose à faire. Fallait s'avouer, elle n'avait pas beaucoup d'amis sur cette carcasse d'acier. La faute à sa nature solitaire ? Sans doute. Elle n'avait pas spécialement envie de s'interroger sur sa soudaine mélancolie. Si elle voulait se plaindre, elle irait chez un psychiatre. Ou chez les prostitués. Au choix. Soudain, elle cligna des yeux. Une lumière plus douce que celle du studio enveloppait un riche éco-système aussi crédible que ceux que l'on pouvait rencontrer sur leur planète mère.

  Sid cligna des yeux. 19h. Elle avait été tellement perdue dans ses pensées qu'elle avait marché du Columbiad à l'Helios sans s'en rendre compte, comme un robot, les pensées en boucle, automatique, son cerveau, ce vieux disque rayé. Ses absences commençaient à l'inquiéter sincèrement. Si elle avait cru, à un moment, qu'il ne s'agissait que de simples moments de distractions, elle avait fini par se rendre compte qu'il y avait vraisemblablement un problème quelque part, dans son esprit, dans son corps, dans son âme, si une telle chose existait. Un faux contact entre deux neurones, une fréquence pirate, un truc qui va pas, quoi. Puis soudain, elle se claque le front. Bon sang, voilà pourquoi ses pas l'avaient traînée vers l'Hélios. Le rendez-vous avec Nova. Sid ne se rappelait plus de l'heure à laquelle elles étaient sensées se rencontrer, mais elle n'avait pas assez de chance pour être en avance malgré tout. La brune soupira, énervée. Pas de message sur son terminal, mais la pauvre Nova était patiente, voire placide.  Sid marche, marche, avant de finalement tomber, miraculeusement, sur leur lieu de rendez-vous, qu'elle avait aussi oublié. Sous l'imitation d'un coucher de soleil, les cheveux de Nova étaient semblables à un velours parsemées de rubis; elle fermait les yeux, un sourire apaisé aux lèvres. Sid se laissa tomber à ses côtés, dépitée. "Désolée... Je ne t'avais pas oubliée..." mentit-elle, encore perturbée."J'me suis perdue." Ouais, aussi incroyable que cela allait pouvoir paraître. Un rictus finit par éclore sur ses lèvres sombres de la jeune femme. " Au fait, des petits oiseaux m'ont dit qu'une certaine maraîchère allait s'envoler pour Byblos. " déclara t-elle d'un ton taquin. " Tu me fais une place dans ta valise ? J'me ferai petite. Et je te masserai les épaules après des longues journées d'humanitaire. " Sid sentit les muscles de son dos se détendre un à un, et finit par s'étendre aux côtés de son amie. " Pour sûr, ça va être autre chose... que ça..." murmura t-elle, d'un ton presque confidentiel, petit espoir accompagné d'un vague geste de la main qui désignait cette mère nature née en laboratoire.  
@Nova Aldren
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Dim 6 Mai - 23:22
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
La journée était passée en un battement de cils. Avant d’avoir eu le temps de se plaindre un seul instant, Nova s’était retrouvée assise sur un coin d’herbe à bord de l’Hélios à attendre Sid. Elle était arrivée en retard, à son habitude, mais avait été agréablement surprise de découvrir que, pour une fois, elle n’était pas la dernière. Voilà qui lui donnait du grain à moudre pour la prochaine fois qu’on lui reprocherait sa tendance à être toujours en retard. Puisque personne n’était là pour témoigner du fait qu’elle avait bien quinze minutes de retard en arrivant, elle pouvait très bien tricher avec la réalité et dire qu’elle était là à l’heure – elle ne pouvait pas aller jusqu’à dire qu’elle était en avance, puisque personne ne la croirait, mais c’était déjà ça. Et puis, le retard de Sid lui permettrait de profiter du soleil couchant de l’Hélios et se faire un catalogue de souvenir de sa Flotte natale à emporter avec elle sur sa nouvelle destination.

Son amie finit par arriver et se laisser tomber à côté d’elle, un air étrange sur le visage. La brune le remarqua sans vraiment le remarquer, trop focalisée sur ses propres pensées. Nova l’accueillit d’un sourire et tapota sa main gentiment. Pourquoi diable disait-elle de telles choses ? Évidemment qu’elle ne l’avait pas oubliée, elle n’en doutait pas une seule seconde !

— Je sais ! … On pouvait décaler si tu étais occupée, tu sais ?

Répondit-elle tranquillement. Évidemment, il ne leur restait pas beaucoup de temps avant son départ mais pour quelques heures… elle aurait très bien pu la rejoindre à la cafétéria pour manger si elle était occupée. Tant qu’elle la voyait… et puis, c’est qu’elle avait une annonce importante à lui faire ! … Mais visiblement, elle était déjà au courant.

À la mention de Byblos, toute retenue s’envola comme neige au soleil. Les lèvres de la brune s’étirèrent dans une sorte de sourire hystérique et un frisson d’excitation la parcourut toute entière des pieds à la tête. Elle laissa échapper un gloussement qu’on aurait pu qualifier « de dinde » en agitant ses mains dans le vide.

Ce qu’il faut savoir au sujet de Nova, c’est qu’elle avait la fâcheuse tendance à vouloir se vanter à tort et à travers pour tout et n’importe quoi. D’une implantation de semi réussie au type de petit déjeuner qu’elle avait pris le matin en passant par la manière dont elle avait brillamment vidé un point noir. Alors imaginez une nouvelle comme son affectation pour une mission humanitaire sur autre planète ! Nova n’avait pas pu s’empêcher de l’ouvrir toute la journée, trouvant toujours un lien – même farfelu – pour ramener toutes les discussions qu’elle menait au fait qu’elle allait bientôt s’embarquer sur le Saskia et quitter la Flotte quelques temps. Et malgré ça, elle se sentait encore en état pour en discuter avec dix mille personnes de plus !

Certes Byblos n’était pas la planète de ses rêves, celle sur laquelle elle rêvait d’aller un jour, pour sentir l’herbe sous ses pieds ou respirer l’air de la montagne, mais c’était déjà une planète. Pour une native de la Flotte comme elle, aller sur planète avec une vraie gravité, pas une artificielle, découvrir un horizon, de nouvelles coutumes, de l’air qui ne venait pas d’un recycleur d’air et de l’eau venue d’une source, c’était complètement inespéré. Nova pouvait déjà se voir marchant des kilomètres sur Byblos,

— Ne m’en parle pas ! J’ai tellement hâte, t’imagine pas !

Gloussa t-elle, incapable de retenir son sourire. Il lui restait tellement de choses à faire avant le grand départ! Préparer ses affaires, répondre à toutes les invitations qu’elle avait reçues depuis qu’elle avait commencé à se vanter, et surtout vider sa cabine pour la première vague de nouveaux venus de Byblos. Et puis il lui restait encore ses parents. Ils ne désenchantaient pas depuis qu’elle leur avait annoncé la nouvelle. Nova ne les avait pas vu aussi heureux que le jour où elle leur avait fait part de son intention de signer pour une formation de navigatrice. Et vu comme cette ambition avait lamentablement échoué, cela faisait plaisir à voir qu’elle pouvait encore les rendre fiers. Même s’il fallait qu’elle aille sur une planète pour ça.

— Au fait… pourquoi est-ce que tu ne t’es pas inscrite sur la mission ? Il doit rester encore un peu de temps pour ça… comme ça je n’aurais pas à jouer les contrebandière pour bénéficier de tes petits massages. Et puis, on pourrait se faire des excursions ensembles sur Byblos, ce serait sympa !
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mar 15 Mai - 0:57
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
   Oh, il lui faudrait des journées de trente heures, à la Lazar. Ainsi, elle aurait assez de temps pour se perdre dans ses pensées... et celles des autres. En plus de sa tendance à sur-analyser – nécessaire, quand votre métier consiste à agiter le linge sale des autres en plein jour, non ? Ah bon, ce n'est pas ça, le journalisme ? -, sa tendance à fouiner dans tous les recoins de la flotte lui faisait plus perdre de temps qu'autre chose ; bon sang, elle aurait dû devenir détective privé plutôt qu'animatrice radio. Dans les deux cas, son père, à la dignité de pierre, n'aurait pas été plus fier. Un infarctus de plus, un infarctus de moins... Comme il lui assénait souvent, lorsqu'il daignait lui causer : l'important, c'est d'être encore là. Pas sûr que sa mère eût tenu le même discours, néanmoins.
    Bref,
dans un monde sans nuit, sans jour, sans aube et où chaque crépuscule ne dépendait que de la grâce d'un ordinateur, le temps restait du sable qui lui filait entre les doigts. Vingt-cinq ans et déjà l'impression de courir sans cesse derrière les choses... elle était ridicule.
Nova lui tapota la main, sur le rythme d'une petite symphonie qu'elles connaissaient toutes les deux par cœur : les fameuses disparitions de Sid. La peau de la brune était desséchée, étiolée et comme d'habitude, son crâne la démangeait furieusement. Elle avait l'impression constante d'une colonie de fourmis rouge rampait sous ses cheveux. Nul besoin de préciser que c'était loin d'être agréable.

- « Noooooooon, » répondit la brune en secouant la tête et en exagérant, comme toujours, les voyelles, sa négation accompagnée d'un geste hâtif de la main, comme si elle n'avait pas été assez claire. «  C'est juste moi. Tu me connais, je sais pas gérer mon temps. Cette pauvre machine – elle tapota Charlie, dont le coin supérieur droit de l'écran était crevassé – ne connaît pas la fonction agenda ou horloge. »
D'ailleurs, il faudrait qu'elle y fasse gaffe, à ce machin. Paranoïaque de nature, Charlie avait recueilli toutes ses pensées les plus angoissées et toutes ses observations les plus indiscrètes concernant la flotte et ses habitants.
   Visiblement, Nova ne s'attendait pas à ce que Sid soit au courant de son départ vers un recoin solitaire de leur galaxie. Rien d'étonnant, vu que par pur hasard, bien évidemment, elle s'était retrouvé à parler avec un responsable logistique lors d'une soirée bien arrosée à l'Alcôve et qui, bien évidemment, connaissait les personnes partant sur Byblos. La langue des gens se montrait bien légère lorsqu'ils étaient ivres. Et le sourire lascif de Sid ne
l'avait pas incité à garder le silence, bien au contraire. Quand bien même elle ne serait pas tombée sur ce grand bavard, Lazar était certaine qu'elle aurait fini par l'apprendre bien avant de croiser son amie. La connaissant, elle était prête à parier les crédits qu'elle n'avait pas qu'elle était à deux doigts de se faire tatouer dans les bas-fond du Colossus : Byblos, me voilà.

- « Okay, tu as l'air vraiment, vraiment contente, » rigola Sid en observant les frissons d'excitation qui parcouraient la silhouette de la maraîchère. Ce n'était pas vraiment surprenant, après tout, il y avait de quoi à être enthousiasmée. Pour leur génération, celle qui avait poussé ses premiers cris sur la flotte, ce serait le premier échantillon d'ailleurs qu'ils auraient jamais goûté. « Tu te rends compte ? Tu es un précurseur. Si ça se trouve, ton nom figurera dans un bouquin d'histoire. » Oh, elle avait bel et bien voulu s'inscrire sur la mission, mais son supérieur avait été formel : je ne sais pas si vous avez oublié Lazar, mais tant que vous travaillerez sous mes ordres, vous ne prendrez pas de vacances à tire l'arigot et bla, bla, bla. Sid avait beau eût lui soutenir que la mission avait un intérêt journalistique, il s'était contenté de secouer ses épaules imposantes, comme une carcasse de taureau désarticulée. Parce qu'on fait de l'investigation ici, nous Lazar ? Non, on tire les vers du nez, voilà ce que l'on fait. Dans l'fond, il n'avait pas tort. Elle décida d'édulcorer le souvenir de la discussion. " Il faut bien faire tourner la radio... on a plein de sujets à couvrir et on est en sous-effectifs depuis que Kavari, mais oui, tu sais, celui qui faisait la matinale, s'est fait choppé à s'envoyer de l'Astre au bure... oh merde, j'étais pas censée le dire, " se rattrapa t-elle faussement en plaçant une main, comme une grosse araignée curieuse, sur sa bouche rose. " Bref, et puis, je me serais sûrement attirée des ennuis si j'avais été amenée à discuter avec Madame Schevchenko... J'ai une trop grande bouche." finit-elle par conclure, fataliste, en étirant ses grandes jambes." Ce sera pour une prochaine fois... si ça se passe assez bien pour recommencer". Sa taquinerie fut ponctuée d'un clin d’œil. Sid n'avait aucun doute sur l'excellence du travail que leurs représentants allaient effectuer sur la planète, après tout, ils étaient des Stellariens.  
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Lun 4 Juin - 23:27
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Pour une fois qu’elle avait quelque chose de plus excitant que « Oooooh… Tu ne devineras jamais qui j’ai vu à la cafétéria ce midi ! » à raconter, Nova était aux anges. Excitée comme puce, pourrait-on même dire. Depuis qu’on avait accepté sa candidature pour un poste à l’aide humanitaire dans la délégation, on aurait pu la croire retombée en enfance, la bêtise avec. Tous les problèmes pratiques sur lesquels la jeune femme aurait dû se pencher avant de partir étaient relayés au second plan, ne comptait plus que la nécessité d’informer le plus de monde possible de son départ. Tant pis pour les démarches à faire, tant pis pour la cabine à préparer. Pour une fois, il lui arrivait quelque chose de vraiment sensationnelle, à elle et rien qu’à elle. Une part un peu égoïste d’elle-même jubilait d’avoir l’opportunité de faire quelque chose que peu d’autres auraient l’occasion de faire, même si dans ces autres, il y avait Sid. Pour une fois, on ne parlait d’elle et rien que d’elle. Pour une fois, c’était elle qui faisait quelque chose et Sid qui allait en écouter le compte rendu détaillé.

Quand elle serait rentrée avec des souvenirs de Byblos pleins les poches, et on espère, des dizaines d’anecdotes amusantes, spirituelles et pleines d’esprit.

L’accueil que son amie réservait à la nouvelle ne l’aidait pas non plus à retrouver ses esprits. Ses paroles revenaient à alimenter un feu qui avait déjà bien pris, commençait à sortir de sa cheminée et dévorer le tapis persan de tante Lucie. Si elle voulait l’exciter encore plus, elle s’y prenait vraiment comme une championne à l’appeler « précurseur » et l’encourager dans son délire en oubliant sciemment l’incapacité chronique et maladive de la jeune femme à aligner plus de deux mots à des inconnus. Un détail qui passait à des années-lumière au-dessus de sa tête à la perspective (pourtant utopique) de voir son nom un jour inscrit dans un manuel d’histoire de la Fédération. La jeune Nova Aldren, jeune génie de la technologie agro-alimentaire, précurseuse de l’alimentation extra-planétaire, faisait partie de la toute première délégation dépêchée sur Byblos, dont elle revint les bras chargés de graines et d’innovation en matière de culture. Elle aimait bien comme cela sonnait.

— Oh non… je pense pas. Je ne fais vraiment partie que des petites mains…

Trouva t-elle la force de répondre, faussement modeste, son égo décidé à se la jouer beau « seigneur ». La brune aurait été ravie de continuer toute la nuit sur ce sujet et sur sa perspective de gloire sur la planète désertique. Mais la politesse élémentaire impliquait d’accorder à son amie toute la latitude pour se désoler de ne pas pouvoir venir, si le cœur lui en disait. Et dieu seul sait que Nova était plus que prête à la plaindre, convaincue comme elle était par sa nouvelle affectation.

Son sourire perdit 10% de sa superbe en l’entendant commencer. Elle commençait sur les chapeaux de roues, Sid, comme d’habitude en somme, toujours quelque chose d'extraordinaire à raconter. Pas comme elle. Ses collègues se contentaient d’exceller dans l’art de bâiller, rien en somme à raconter. Un collègue mis de côté pour sa consommation de drogue, rien que ça… Ca sentait la nécessité de s’installer plus confortablement tout ça. Curieuse comme elle était, elle n’allait sans doute pas pouvoir la quitter tant qu’elle ne saurait pas tout dans les moindres détails.

— Mais non Sid, je suis sûre que tu l’aurais ensorcelée avec ta tchatche habituelle ! Pas sûr que les têtes pensantes approuvent mais tu aurais géré quoi qu’il arrive.

De toute façon, s’il y avait bien un domaine dans lequel elle excellait, c’était bien l’art de gérer.

— Et puis ça ne peut que se passer bien, on y va pour les aider, pas pour les voler ! Peut-être que si tu te la joues employée modèle, ils te laisseront faire un reportage là-bas. De toute manière, s’il y a bien un sujet qui va intéresser les nôtres, c’est ce qui se passe sur Byblos, encore plus si on se débrouille bien. Je suis sûre que tout le monde sera ravi d’entendre les Bybliens raconter à l’antenne à quel point les Stellariens sont géniaux. Ce serait con de passer à côté d’un reportage pareil, c’est ça que tu devrais dire à ta radio !

Conclut-elle avec un mouvement de menton volontaire.
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Lun 11 Juin - 22:38
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
Elles étaient comme les deux protagonistes d'une toile de gouache aux couleurs enflammées. Deux jeunes filles et leurs ombrelles, un peu comme dans ce vieux roman de Jane Austen qu'elles avaient du lire à l'école. Elle ne pouvait pas se rappeler du titre, malgré sa supposée culture générale – mais bon, pas besoin d'être un puits de connaissances arrogant pour faire le clown devant un micro, quoi qu'elle en dise – mais bon, ça ne changeait rien à sa vie. Elle s'en sortait pas trop mal, pour une cancre. Disons qu'elle savait bien camoufler ses lacunes. Et une verve mielleuse pouvait dissimuler les esprits les plus pauvres, n'est-ce pas ?
Elle gigota sur la pelouse de l'Hélios ; si son œil ignorant s'était fait à la couleur verte presque tropicale de l'herbe, un véritable terrien l'aurait sans doute trouvée trop tape à l’œil, comme sortie du dessin d'un enfant qui ne savait pas comment colorier sans dépasser. Jungle artificielle qui lui grattait les chevilles, par ailleurs. Peut-être qu'elle n'était pas faite pour vagabonder en pleine nature, après tout. Cela n'avait aucune importance : c'était pas à l'ordre du jour, tout ça. C'était Nova qui reviendrait avec ses poches pleines de souvenirs volés et admirés ; Sid s'en délecterait comme une affamée. Il fallait le dire, l’environnement familier, aseptisé et routinier de la flotte avait de quoi fracasser les fantasmes des plus rêveurs. Et Sid n'était pas si rêveuse que ça, au final.

Elle se fendit d'un sourire, dessiné à la va-vite par l’enthousiasme de son amie, qui s'avérait contagieux. La brune avait presque l'impression de partir aussi, un peu comme si elle respirait les relents de soufre de Byblos par procuration. C'était le cas, certes, mais Sid savait qu'elle ne se languirait pas éternellement : il y aurait d'autres opportunités, d'autres chances de voir de ses propres yeux un univers entier se dresser devant elle, en dehors des images de synthèses ou des jolis mots des nomades qui avaient immigré sur la flotte au fil des années. Un regard indiscret aurait pu penser que l'entrain de Sid n'était qu'une sorte de parodie grotesque, une manière de se moquer de l'émerveillement de son amie, mais loin de là.
Oui, elle avait été centrée sur elle-même, à une époque – aux dépends de Nova, très certainement – mais elle était réellement heureuse pour son amie de toujours qui allait sans doute vivre l'expérience de sa vie. Sid espérait certainement que d'autres suivraient. Et qu'elles pourraient les vivre ensemble. Ce serait la moindre des choses. Elle secoua la tête en entendant les mots de Nova.  « Peu importe que tu sois une petite main ou pas, l'important, c'est que tu montes sur ce vaisseau ! Rahhh, j'ai hâte qu'ils en annoncent une autre et qu'on y soit ensemble ! » minauda t-elle, aveugle à la perspective qu'elles pas être sélectionnées, ou, pire, que cette mission à venir soit un fiasco total. Son métier lui avait appris à se méfier et à appréhender plusieurs possibilités, mais sa grandiloquence avait souvent tendance à prendre le dessus.

Et elle songea de nouveau à Kavari – quel con – et se demanda comment il allait se procurer sa douce échappée belle maintenant que le marché noir n'avait plus rien de secret, ni d'anarchique. Kavari n'avait pas assez de tripes pour y aller sous le nez de la milice. Elle le savait, car il n'en avait même pas assez pour lui demander si c'était elle qui l'avait balancé au boss ; ce dont elle avait bien eu envie, d'ailleurs. Mais ce n'était pas elle. Kavari et ses lippes tremblotantes l’apitoyaient plus qu'autre chose et elle se promit de le visiter pour critiquer leur supérieur – enfin, son supérieur – autour d'une bière. En espérant que sur Byblos, ils pourraient leur en fournir des meilleures. «  J'continue à penser que j'aurais crée un accident diplomatique. J'voudrais pas finir sur le Lady, quand même. Ils me forceraient à enlever ma perruque. » Elle roula des yeux juste en imaginant la situation. Elle serait sans doute la criminelle la moins scabreuse du vaisseau, malgré son crâne chauve de punk. «  Oh ! » Sid sauta littéralement et prit les mains de son amie. « En parlant de cela, il faudra absolument qu'on t'interviewe à ton retour ! Non seulement toute la flotte connaîtra ton nom – et on ne crache pas sur un peu de célébrité, hein ? - mais en plus, tu es parfaite pour raconter votre voyage ! Les gens s'identifient à toi plus qu'ils ne s'identifieront aux scientifiques, aux militaires, aux politiques... Tu seras les yeux et les oreilles de la flotte, Nova ! » conclut-elle avec ses bras en l'air. Elles devaient vraiment avoir l'air de deux folles. « Au fait... t'as vu si y'avait des gens qui te plaisent ? Ça peut-être un voyage propice aux rapprochements... » Le changement de sujet était soudain, mais Sid ne pouvait pas la laisser partir sans lui poser cette question. Fallait dire que leur vie amoureuse était, comment dire... spartiate. Sur ce plan là, aucune des deux n'avait quelque chose à envier à l'autre.
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mar 12 Juin - 14:30
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
— Hein ?

Nova jeta un regard ébahi à son amie qui sautait presque sur place, telle une grenouille sur son nénuphar. Comment diable fonctionnait le cerveau mystérieux qui occupait ce joli crâne ? La réponse lui échappait complètement. Elle trouvait pourtant fascinant qu’une telle idée ait pu trouver son chemin là-dedans et y prendre racine. Franchement, l’interviewer elle à son retour de Byblos. Se connaissant, il fallait s’attendre à ce qu’elle se fige complètement une fois mise devant un micro et bégaie des réponses monosyllabiques plutôt que la voir s’épancher en souvenirs et anecdotes croustillantes pour le bon plaisir de toute la Flotte. Rien que savoir que ne serait-ce que 0,005% de ses concitoyens l’écouteraient suffirait amplement à la tétaniser.

Si elle réussissait à cultiver un petit nombre satisfaisant d’habitués sur son compte Starchat, c’était surtout parce qu’elle ne signait rien de son vrai nom et qu’elle avait la barrière rassurante du numérique qui lui assurait un minimum d’anonymat auprès de tout ceux qui avaient la flemme d’aligner un plus un. L’idée d’être au centre de l’attention lui filait des boutons ! Autant dire que Sid ne risquait pas de faire un résultat d’audimat exceptionnel avec une telle invitée ! Même un expert en affaires politique serait plus intéressant qu’elle à écouter…

— Euh Sid… je suis pas sure que ce soit ta plus brillante idée. Ca ne va intéresser personne et puis, de toute manière, c’est toujours nul quand je raconte des histoires…

Et on enchainait sur des plans romantiques …
Elle se devait de protester pour la forme mais force lui était de reconnaître qu’elle-même y avait pensé. Difficile de ne pas inclure des rêves de romances dans une telle aventure. L’image d’un bel explorateur de Byblos ou aide de la délégation marchant avec elle main dans la main dans le soleil couchant de Gattaca, échangeant de chastes baisers et des nuits torrides dans le noir de la nuit ne pouvait que surgir dans son esprit quand elle y pensait. Même si la partie rationnelle de son cerveau avait tout fait pour que son cœur de midinette ne se fasse pas trop d’idées. Et d’ailleurs, elle avait bien fait.

— Je n’y vais pas pour draguer non plus ! En plus, j’ai l’impression qu’il n’y a des vieux qui y vont…

Nova aillant particulièrement de mal à comprendre le fait qu’elle n’avait plus quinze ans, sa conception du « vieux » englobait beaucoup de choses et les gens de plus de trente ans lui apparaissaient comme de vieux croulants alors qu’elle n’en était pas loin elle-même. Dans de telles conditions, difficile d’envisager les membres de la délégation comme des aventures d’expédition possibles.

— J’aurais peut-être plus de chance auprès des Bybliens.

Ajouta t-elle sans trop y croire elle-même. Vu sa tendance à se figer dès qu’on s’intéressait un peu trop près à elle, Nova avait beaucoup de mal à draguer. Jusqu’ici, seul l’alcool avait réussi à la détendre suffisamment pour s’offrir deux-trois histoires.

— À ce propos, quoi de neuf de ton côté ?

Un sourire malicieux se forma sur ses lèvres. Chacun son tour de passer par la question fatidique ! Et puis d’elles deux, Sid avait sans doute plus de choses à raconter à ce sujet.


MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Lun 18 Juin - 22:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
Sid se sentait fébrile. Même si Nova avait l'air de considérer son idée comme du pipi de chat, cette voix déraisonnable, ce souffle tendancieux qui la prenait parfois semblait s'imposer comme la meilleure des choses. Son excitation était loin de retomber et l'air ahuri de Nova, qui aurait dû la pousser à s'interroger sur le bien-fondé de son idée soudaine, lui passait totalement au dessus de la tête. Lorsque l'on réagit à vos idées avec une simple onomatopée, c'est qu'il y a un souci, non ? Mais après tout, les génies sont toujours incompris, n'est-ce pas ? Comme un pantin sur ressort, Sid fit claquer ses doigts devant ses lèvres roses, une manie volée chez Seo lorsque celle-ci pensait également avoir une idée de génie.  Elle frappa des mains, comme si elle marquait un rythme que seuls les hallucinés pouvaient entendre. De loin, on aurait dit une gamine qui proposait à sa sœur aînée d'aller faire une bataille de boules de neiges en pleine canicule. Elle jeta un regard implorant à Nova, le genre  de regard charmeur que l'on peut traduire plus communément par : dis ouiiiiiiiiiiiii. Sid savait pertinemment qu'elle réussirait à persuader Nova de s'essayer à l'exercice radiophonique; ses mots finissaient toujours par faire leur bout de chemin et malgré des années d'amitié, la pauvre maraîchère n'avait toujours pas l'antidote à ce poison enivrant qu'était la verve de la jeune Lazar. Personne ne l'avait. Rares étaient les fois où elle n'arrivait pas à ses fins.

Néanmoins, si c'était la timidité maladive de Nova qui se mettait en travers de ses tentatives de persuasion, elle n'arriverait probablement à rien. Sid pouvait la comprendre : elle-même n'avait pas fait la fière, la première fois qu'elle s'était retrouvée face au micro qui n'attendait que sa voix la plus ensorcelante. Mais il y avait quelque chose d'affriolant, de tendancieux, à l'idée que quelqu'un, quelque part, ne pouvait se figurer son visage, ses pensées et ses convictions qu'à la grâce de ses mots, qui pouvaient être aussi mensongers que vaniteux. Comment pourraient-ils connaître sa vérité, après tout ? Elle pouvait être une menteuse parmi d'autres. Mais non, Sid avait tendance à offrir sa personnalité à ses auditeurs. Elle était aussi partiale qu'une mère fière de son enfant boiteux et idiot. " Mais si, ça intéressera du monde. Moi, pour commencer, ça m'intéresse. Et on est pas forcées d'être en live. On peut te pré-enregistrer. Cela te laissera le temps de bien préparer ce que tu souhaites dire. Tu connais l'adage, une belle improvisation a été écrite au moins trois fois." La vitesse avec laquelle s'enchaînaient ces mots tentants les rendaient presque oppressants. Elle décida de calmer le jeu, histoire de ne pas effrayer la grande timide et conclut humblement : " Je suis sûre que cela te ferait du bien. C'est un exercice très libérateur. Tu te sens dans ta bulle. C'est pas comme le live où la moindre connerie te retombe dessus." Sid avait fait quelques gaffes lors de l'élections. Quelques paroles trop engagées, rien de grave, mais sa tendance à mettre la charrue avant les bœufs lui avait joué des tours, c'était certain. Mais l'élection faisait partie du passé. A présent, c'était Byblos qui captivait les Stellariens curieux.

Alors que Nova tentait vainement de défendre son optique : le travail et seulement le travail, Sid ne put que remarquer la petite étincelle qui se cachait dans l'intimité de son regard nébuleux. Oh, elle n'allait pas se mentir à elle-même, si elle avait été sur Byblos, elle n'aurait pas craché sur la promesse d'un corps à corps fugitif et fantasmagorique avec un autochtone aux gestes généreux, qui raviraient ses yeux avec des choses qu'elle n'avait jamais vues. Le fantasme de l'inconnu, très classique au final. Sid ricana lorsque Nova utilisa le terme "vieux", sans oser lui faire remarquer que la trentaine pointerait le bout de son nez bien plus vite qu'elle ne le pensait. Elle décida de la taquiner un peu. "Pas grave s'ils sont vieux. Tu hérites plus vite et ils t'embêtent moins longtemps." Si Sid claironnait son indépendance à ceux et celles qui tentaient vainement de "lui mettre du plomb dans la tête", elle n'avait absolument rien contre l'idée de se faire entretenir par une personne sage et aux poches pleines de crédits... pour quelques soirées seulement. Le temps de laisser glisser ses doigts avides sur les poignées des portes des restaurants les plus intimes de Tiantang. Rien que les voir lui suffirait. Le luxe la rendait curieuse. " Pas sûr que les filles seraient ravies que tu leur ramènes un byblien à l'appart... quoique. Ça ferait de l'animation. " Un sourire amusé fleurit sur son visage à l'idée de leur petit ménage à quatre devenant un ménage à cinq. Avec un homme, en plus. Voilà qui serait cocasse. " Pfiouuuu, j'aimerais avoir des tonnes de choses à te dire, mais j'en suis toujours au même point. Je joue à cache-cache avec mon âme sœur. Peut-être qu'elle est sous mon nez, qui sait." Sid devait avouer qu'elle ne cherchait pas vraiment à partager sa vie avec quelqu'un. Si elle était honnête, elle s'avouerait même que cela lui faisait peur. Elle détourna un peu le regard - le sujet, bizarrement, la mettait mal à l'aise, même si elle l'avait initié - et joua avec les brins d'herbes qui s'égaraient sur son pantalon sombre.

MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mer 20 Juin - 22:36
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Oulà… la prudence s’imposait. Vu l’enthousiasme que déployait Sid, elle risquait de se faire embarquer dans son petit projet avant d’avoir eu le temps de dire « ouf ». Et justement, son amie commençait déjà à sortir les armes. Nova retint difficilement une envie de lui foutre une taloche derrière la tête en voyant son petit regard de bébé chat. C’était vraiment de la triche de l’utiliser contre elle ! Avec son petit numéro de charmeuse de serpents, elle obtenait toujours ce qu’elle voulait – d’elle en tout cas – et cette fois, la brune refusait de se laisser prendre aussi facilement. Si elle devait choisir en pleine conscience de tenir une chronique de ses ~aventures~ sur Byblos, alors ce serait uniquement sous l’influence de l’alcool et c’est tout. Nova tenait à pouvoir regretter comme il le fallait sa décision et rejeter la faute sur tout ce qu’elle pouvait si jamais cette décision devait s’avérer regrettable. Quoi que… si elle laissait son amie la convaincre avec ses beaux yeux, elle pourrait très bien faire mine de lui en vouloir de l’avoir soumise au jugement de l’opinion public.

Sid pensait que les Stellariens pouvaient s’intéresser à ses souvenirs de vacances, mais la brune n’en était pas si sûre. Après tout, elle ne faisait partie que des petites mains. Elle n’avait rien eu à faire et s’était contentée de suivre les ordres et le mouvement, luttant contre la chaleur et la pesanteur de la planète. Elle avait presque vécu tout son séjour sous traitement pour éviter les crises d’asthme causées par le sable et la pression atmosphérique totalement différence de celle dans laquelle elle avait grandi. Déjà qu’il existait dans la nature des photos potentiellement compromettantes du corps de la délégation, ce n’était peut-être pas le moment de casser l’image presque héroïque que semblaient s’être fait ses concitoyens des envoyés de Byblos. Rien ne ternissait plus une image que des récits de nausées, malaises, suées et différents détails liés aux corps qui rappelaient que ceux qu’on avait envoyé sur une autre planète étaient humains. Sid avait beau essayer de vendre son projet comme une pro, Nova continuait de douter du bien fondé de sa requête.

— Hm…

Marmonna-t-elle pour toute réponse, peu convaincue par son adage qu’elle aurait très bien pu tirer d’un biscuit chinois. Non pas qu’elle se défiait de sa meilleure amie mais si elle connaissait quelqu’un prêt à sortir toutes les armes possibles – et donc tous les adages allant dans son sens, inventés ou non – pour rallier quelqu’un à son opinion, c’était bien Sid. Nova cala son menton dans la paume de sa main, sentant malgré elle qu’elle laissait l’idée faire son petit bout de chemin dans sa cervelle. Comme si elle ne savait pas qu’en envisageant l’idée ne serait-ce qu’une seconde, elle risquait de se retrouver assise devant un micro avant d’avoir eu le temps d’avoir soupesé une seconde fois sa décision.

— Je ne sais pas Sid, peut-être…

La prudence la plus élémentaire lui aurait enjoint de dire non plutôt que de laisser la porte ouverte au bélier que pouvait être son amie. Mais pour le moment, la discussion s’orientait vers un autre sujet qui, bien que loin d’être au goût de la jeune femme, promettait d’être légèrement moins embarrassant que l’autre. La verve de son amie lui tira un grand éclat de rire. Il fallait reconnaître que vu dans ce sens-là, elle avait tout à gagner à se mettre à la colle avec un « vieux ». Se prenant au jeu, elle ajouta avec un gloussement :

— Ouais mais imagine tout le temps où il faut être avec eux… genre vraiment… ou s’occuper d’eux alors qu’ils se transforment en légumes… Merci mais non merci !

Si elle avait déjà du mal à s’occuper d’elle-même comme une grande, elle voyait mal s’occuper de quelqu’un d’autre, même pour tous les héritages du monde ! Une somme de crédits colossale ou tous les avantages du monde ne suffiraient sans doute pas à la pousser à accepter une telle situation.

— Arrête ! Tu rigoles ou quoi ? Peut-être que tu n’es pas assez du côté de celles qui ne ramènent personne à la maison, sinon tu saurais qu’on adore faire des cancans sur les mecs qui défilent…

Rien ne compensait mieux le fait d’avoir passé la nuit seule que de pouvoir accueillir les conquêtes des autres avec des sourires entendus et des voix pleines de sous-entendus. La simple possibilité de pouvoir lancer un « Alors ? » autoritaire et lancer des sourires mutins à tout-va valait largement la peine de se lever en avance les nuits où quelqu’un recevait un invité spécial. Ces occasions n’arrivaient pas assez souvent à son goût d’ailleurs… si elle ne pouvait même pas compter sur ses amies pour vivre par procuration ! À ce propos, Sid ne semblait pas avoir de plan dans l’immédiat pour ramener une nouvelle personne à la maison.

— S’il y a bien quelqu’un pour qui je ne m’inquiète pas à ce sujet, c’est bien toi !

Lança Nova en passant son bras par dessus les épaules de son amie pour lui tapoter le bras.

— Âme sœur ou pas, je suis sûre que ce n’est qu’une question de temps !

Ajouta t-elle avec un sourire tendre et complice. Avec sa tchatche naturelle, Sid était sans doute la mieux placée d’entre elles pour conquérir le cœur de n’importe qui. Pourtant, le sujet semblait être un peu épineux pour son amie. Étrange.

— De toute manière, ce n’est pas comme si tu étais pressée, si ?
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mer 27 Juin - 20:36
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
Sid pencha légèrement la tête sur le côté et battit suavement des cils, comme si un djinn aux intentions fantasques l'avait façonnée pour être sa jolie marionnette. Elle savait pertinemment que son air polisson était aussi efficace qu'une arme de destruction massive. La brune pouvait sentir l'idée germer dans l'esprit de Nova comme une mauvaise herbe, serpenter dans ses pensées comme des milliers de petits insectes cuivrés qui ne tarderaient pas à lui filer de l'urticaire. Une langue d'or et un regard résolu, voilà le secret pour faire croire à tout un chacun que votre idée ne pouvait en aucun cas échouer. Tout repose dans ce que vous faites étinceler sous le regard des autres. Sid n'en était pas à manipuler Nova pour obtenir ce qu'elle désirait, bien sûr que non, il s'agissait juste de la faire... craquer.  Néanmoins, c'était bien le manque de confiance en elle de Nova qui semblait attiser ses réticences et non pas le fait que Sid ait émis cette proposition sur un coup de tête, bien qu'elle n'eût, dans le fond, rien abracadabrantesque. Disons que ce n'était pas l'idée la plus étrange qu'elle ait eu. Il y en avait eu des pires, qu'elle ne souhaitait pas vraiment se remémorer. Question de dignité. On en fait et on en dit, des bêtises, quand on est jeune !

Si elle avait pu, elle aurait carrément pris Nova yeux dans les yeux et l'aurait harcelée de son regard pénétrant jusqu'à ce que celle-ci abandonne, mais son « Hmmm » à hésitant, comme à reculons, manqua de la faire sauter de joie. C'était un début de défaite, clairement. Elle tentait à présent de retenir l'expression victorieuse qui menaçait de transparaître sur son sourire, dans ses iris et dans ses gestes faussement posés. Sid décida de mimer un air professionnel, presque sévère, qui n'avait absolument rien de naturel quand on connaissait un tant soit peu la jeune femme. On aurait dit une petite fille qui se déguisait avec les costumes froissés de son père. Mais cette aisance de façade ne changeait rien au fait que la reine de la rhétorique, c'était elle. Et qu'avec un coup de pouce dans la bonne direction, même les micro-bactéries qui peuplaient les rares oasis de Byblos pourraient intéresser le Stellarien lambda. Il fallait juste y ajouter ce petit quelque chose de fantasmagorique, qui rendait n'importe quelle anecdote passionnante. Rien que les petits tremblements de terre qui avaient mis à mal le retour de la délégation ajoutaient quelque chose de mythique à cette excursion : certains en parlaient comme des héros ayant bravé les pires dangers. Une réalité et au moins un milliers de manières de la raconter. Sid décida alors de dégainer son arme fatale, son baiser mortel à elle, quoi. Elle tripota sa perruque, tapota la main de Nova et déclara d'un air complice : «  On en reparlera quand l'excitation du retour se sera dissipée. Je ne veux pas que tu te sentes forcée. » Et un clin d’œil pour conclure le tout, voilà ce que l'on pouvait appeler du grand art.

La seule et unique Lazar se fendit d'une grimace en s'imaginant aux côtés d'un grabataire totalement sénile. Cette image repoussante la consola dans son intention de ne s'engager auprès de personne. Cela n'avait réussi à personne dans la famille, d'ailleurs. «  Comment-ça, être vraiment avec eux Nova... Tu veux dire jouer au Scrabble ou aux échecs ? » ricana t-elle comme une prépubère. Il fallait bien s'avouer que les quarantenaires ou les cinquantenaires avaient leur petit charme. Leur vécu en dehors de la flotte les rendait généralement passionnants. Sûrement ses daddy issues qui ressortaient. Rien de méchant. Elle ne put s'empêcher de secouer la tête, amusée : elle savait pertinemment que l'activité favorite des filles, au petit matin, était de dévisager d'un air narquois les pauvres amants et amantes d'une nuit qui se retrouvaient pris au piège, sous les yeux de charognardes aux sourires salaces. Mais bon, Sid était du même genre. C'était toujours distrayant de voir quel genre de poisson ses amies pouvaient bien ramasser. Autant avouer qu'ils n'étaient pas toujours très frais.  «  Tu sais bien que je ne ramène jamais mes partenaires à la maison... Vous leur feriez peur. » la taquina t-elle avec une risette éclatante.

Ce qu'elle n'allait pas reconnaître devant sa colocataire, c'était que quand Sid finissait la nuit avec quelqu'un, ce n'était plus vraiment elle-même, mais une copie améliorée, avec un nom et une vie différente, un alter-ego fantomatique qui avait fissuré quelques cœurs sur le Tiaantang. Elle était trop détachée, même pour avoir des amants réguliers.  « Non, pas pressée, loin de là. Trop prenant pour moi, la vie de couple, tu me connais bien. Ça me rendrait folle. » Pour cela, il fallait déjà être capable d'entretenir une relation sur le long terme et Sid avait bien du mal, à part quand cela concernait ses amies de toujours. « Je vous ai vous, ça me suffit amplement. On forme un merveilleux... quatrouple. » renchérit-elle en gloussant de son jeu de mot un peu tiré par les cheveux. «  Et toi, Nova ? Tu rêves du grand amour et tu n'oses pas nous le dire ? Est-ce qu'il faut qu'on passe un casting ? » s'enquit-elle innocemment en observant les alentours, comme si elle était déjà à la recherche du parfait candidat. Après tout, il y avait des messieurs très intelligents, sur l'Hélios ; cela promettait des dîners forts intéressants. Et puis, il pourrait aisément discuter de trucs, de bidules et de machines avec Aileas. Sid avait parfois du mal à tenir la distance avec son niveau de conversation.
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Lun 2 Juil - 15:36
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Nova éclata de rire en entendant son amie parler de Scrabble. Oui c’était une manière de voir les choses, ou alors un très bon nom de code pour avoir une conversation sur un sujet intime entouré d’un tas de gens. Ceci dit, pour être parfaitement honnête, la brune se sentirait sans doute plus à l’aise en tenant ce genre de discussion seulement à l’aide de noms de codes ou de métaphores. Les histoires romantiques n’étaient pas vraiment le domaine qu’elle maîtrisait le mieux et encore moins celui qui la mettait le plus à l’aise. Non qu’elle ignore quoi que ce soit des choses de ce monde – elle avait eu des cours, merci bien pour elle – mais elle se sentait toujours gauche et complètement à l’aise dès qu’elle détectait ou simplement soupçonnait une tactique de rapprochement venant de quelqu’un qui ne faisait partie ni de sa famille ni de ses amis. Les seuls moments où elle se laissait complètement aller étaient les soirées. Et encore, elle devait enchaîner les verres de xingji pour se décoincer totalement. D’où, sans doute, sa réaction propre à celle d’une adolescente encore oie blanche et parfaitement ignorante du monde.

— T’es bête !

Se contenta-t-elle de répliquer en gloussant comme une dinde et en bousculant doucement Sid de l’épaule. Au moins elle n’était pas la seule à glousser bêtement. Elle se sentait plus légère à l’idée de partager des moments simples et bêtes à l’image de celui-ci avec son amie. En tout cas, elle s’amusait déjà plus qu’en envisageant l’idée de donner de la voix dans un micro et être entendue par une grande partie de la Flotte, si ce n’était sa totalité. Elle avait bien compris la tactique de Sid qui prétextait vouloir la laisser choisir et ne pas la forcer. Ben voyons ! Enfin, elle avait sans doute senti que l’idée avait accroché et qu’il lui suffirait de tirer deux-trois ficelles affectives pour pouvoir la rallier à sa cause. Nova était une bien trop bonne poire pour dire non à son amie, surtout à un tel niveau d’enthousiasme…

Et puis… travailler ensemble ne pourrait que les rapprocher, surtout que ce ne serait que le temps d’un enregistrement. Elles n’auraient pas assez de temps pour se taper mutuellement sur les nerfs. Ce serait aussi l’occasion pour l’une comme pour l’autre de découvrir leurs univers professionnels respectifs. Elles étaient déjà bien liées mais ce serait une nouvelle facette de l’autre à découvrir. Nova écoutait bien ses émissions, autant au titre d’amie dévouée que de fan du broadcast, et commençait à se dire qu’il pourrait être amusant de voir l’envers du décor.  Mais alors, hors de question de lui rendre la tâche plus simple en le reconnaissant tout de suite ! Elle préférait la taquiner au sujet de ses conquêtes amoureuses – qu’elle avait de bien plus nombreuses qu’elle en tout cas ! Après, elle avait bien raison de ne pas les ramener à la maison puisque – comme elle le disait si bien – Nova et les autres se faisaient un plaisir de les accueillir le lendemain matin à coups de sourires goguenards et entendus.

— Non alors là, t’es vraiment mauvaise langue ! Cite une seule fois où on t’aurait fait une chose pareille.

Rétorqua-t-elle seulement et uniquement pour la forme, bien consciente de la mauvaise foi affichée de ses paroles. Nova se colla un petit sourire mutin sur le visage et laissa son amie répondre en l’écoutant, le menton planté dans la paume de la main. Sid n’avait pas l’air d’être pressée de se mettre à la colle avec qui que ce soit, ce qu’elle comprenait bien. Elle avait toujours été très indépendante et aujourd’hui son travail semblait occuper une part des plus importantes dans sa vie. Ce qui n’était pas forcément une mauvaise chose. Après tout, ce qu’elle faisait était gratifiant et elle était bonne pour ça…

— Haaaaan… T’es trop mignonne !

Répondit-elle en papillonnant et en collant sa tête sur l’épaule de son amie pour battre des cils tout près d’elle. Le ton de l’humour cachait une véritable tendresse. Elle était vraiment touchée malgré elle des mots de son amie et de l’attachement qui en transpirait pour Nova et ses deux autres colocataires. L’amitié de Sid et celles des autres étaient sans doute une des raisons qui lui permettaient de ne pas s’apitoyer continuellement sur son sort. Après tout, elle n’était pas si mal lotie.

— N’empêche que tu serais bien capable d’en rendre un heureux ! Tu es bien trop jolie et bien trop intelligente.

Elle la regarda, les yeux pétillants, le menton calé au creux de sa paume de main. Nova admirait vraiment son amie, et ce depuis toujours, mais elle avait parfois l’impression que celle-ci ne se voyait pas vraiment comme elle transparaissait aux yeux des autres. À moins que ce ne soit ses yeux à elle qui embellissaient le portrait qu’elle se faisait de Sid. Non, définitivement ce n’était pas ça. Elle avait un vrai diamant pour amie, au fond d’elle, elle le savait parfaitement. … Sauf quand elle disait des trucs pareils.

— À quoi bon faire passer un casting ?! Je serais bien incapable d’avoir la moindre discussion avec un mec, encore plus s’il est canon. Je resterais plantée là comme un piquet à bégayer comme une idiote et à le fixer avec un regard de psychopathe !

Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle voyait parfaitement le portrait qu’elle dessinait et qu’il était tout à fait plausible. Non, les histoires d’amour, ce n’était pas son truc. Nova soupira de résignation et passa les mains le long de ses mollets.

— Ce serait une vraie perte d’énergie tout ça !
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mer 25 Juil - 18:26
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t98-vibeology-sid http://beyond-earth.forumactif.com/t204-poupee-gonflee-ton-plat-prefere-c-est-le-silicone-carne-la-sid
Messages : 173
Âge : 25
Occupation : Animatrice radio sur le Tiantang
Habitation : Une cabine exiguë sur le Tiantang, mais elle y dort peu.
Arrivée : Elle est y est née.
Pseudo : ahimsa/chloé
Avatar : keke palmer
Crédits : cosmic light
Pendant un instant fugace, elle prit le temps d’apprécier le calme de l’Hélios : tout y était faux et pourtant, d’après les Terriens qu’elle connaissait - et qui étanchaient sa soif de connaissances avec brio - c’était la réplique parfaite de la Terre et ses paysages baignés par un soleil généreux. Même à l’apogée de ses prouesses technologiques, l’être humain et son inexorable mélancolie ressentait le besoin de cultiver le passé même s’il était rejeté de tous. Ici, le fantôme de la Terre subsistait de part des expressions parfois désuètes et quelques fleurs qui habillaient le vaisseau avec grâce. Comme une gigantesque sépulture en l’honneur de ceux qui étaient restés en arrière. Sid mâchonna sa lèvre inférieure; comme d’habitude, elle en venait à se perdre dans ses pensées. Décidément, elle n’était pas faite pour relâcher son corps au soleil comme si elle était faite de caoutchouc. Elle en perdait vite la notion du temps et la motivation de se relever et de faire... quelque chose. La jeune femme s’amusa à faire tourner son pied dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, comme pour s’assurer qu’elle pouvait encore bouger. Elle tapota son ventre satisfaite d’elle même, d’autant plus que Nova semblait avoir rendu les armes quant à sa suggestion. Elle n’insisterait pas plus, c’était inutile : l’idée ferait son chemin et bientôt, la petite Nova rêverait d’un public fantasmagorique totalement pendu à ses lèvres ! Rien que ça ! C’était sans doute un postulat exagéré, mais la conquête de l’espace n’avait pas anéanti tous les désirs de célébrité.

Sans doute un orgueil mal placé qui poussait tout un chacun à laisser sa trace d'une manière ou d'une autre, aussi discrète et futile fut-elle. Parfois, les souvenirs se flétrissaient dans les cœurs de ceux qui restaient, parfois, ils subsistaient à travers une voix, un livre, une image. Sid observa pendant quelques secondes un enfant qui faisait des acrobaties sous l’œil inquiet de sa mère. Le petit enchaînait les sauts, les roulades et autres bouffonneries la tête en bas. Les ricanements de Nova faisaient écho au rire qui s'échappa brutalement de la bouche du gamin lorsque celui-ci s'effondra : la carrière de gymnaste, c'était pas pour tout de suite. Nova resta silencieuse un instant et Sid se demanda ce qui pouvait bien lui traverser l'esprit, sans pour autant lui demander. Elle n'était pas une de ces personnes effrayées par les vertiges et les contemplations causées par un silence prolongé; surtout, son amitié avec Nova était assez tenace pour qu'elles ne ressentent pas le besoin de se polluer de paroles dénuées d'intérêt autant pour l'une que pour l'autre. La paix qui les berçait en ces courts instants reposants leur était largement suffisante. Il fallait dire que même si elles vivaient toutes les quatre dans une sorte d'harmonie qui ne pourrait leur convenir qu'à elles, il était parfois bon de s'isoler et de profiter de quelques minutes volées au grand air. Enfin. Façon de parler, bien entendu. Au grand air recyclé et généré artificiellement, c'était sans doute la manière la plus abrupte de dire les choses.

Parfois, elle s'interrogeait vainement sur ce qui se passerait si le cœur palpitant de la machine venait à lâcher : elle ne s'était jamais réellement intéressée à la mécanique de la flotte, et à part les recommandations basiques en cas d'incident majeur, elle n'avait absolument pas les moyens d'appréhender le chaos qui viendrait abattre sur la flotte si jamais l'air, en cas de panne irréparable, venait à manquer. Sauverait-on les gros cerveaux ? Les plus jeunes, quelque soit leur classe sociale ? Ou les oligarques ? L'amirale se sacrifierait-elle en un dernier soupir désespéré ? Est-ce que les fiers légionnaires enverraient balader leur uniforme étriqué ? Peut-être qu'elle devrait faire comme ce mystérieux écrivain au slip en flammes : lâcher son boulot et écrire un bouquin d'anticipation qui ferait frémir les ménagères. Et en passant, alimenter toutes les théories complotistes qui pullulaient sur la flotte comme une gangrène. Quoi de plus normal ? Ils tournaient très vite en rond, cantonnés à cette gigantesque carcasse métallique; et ceux qui détenaient le pouvoir du haut de leur tour dorée intriguaient tout autant qu'ils forçaient une sorte d'admiration contrainte. Elle-même était fascinée. C'était ça, faire parti des petites gents.

Et faire parti des petites gents, c'était aussi avoir si peu de problèmes existentiels que le sujet le plus tendancieux qu'elle puisse aborder, c'était leur vie amoureuse, aussi inexistante soit-elle. Enfin là, c'était surtout l'absence du frisson amoureux qui faisait l'objet de la conversation. Pas de quoi à en être honteuse, au final : le suspense était au rendez-vous ! Qui serait donc la première à rafler le package petit couple pépère et cabine de 15 m2 avec vue sur une jolie constellation ? Ce ne serait certainement pas Sid, mais les paris étaient ouverts en ce qui concernait les autres. Son égoïsme latent la poussait à espérer qu'elle ne finirait pas par se retrouver toute seule dans une cabine trop grande pour elle, une fois que les oisillons qui partageaient son nid auraient pris leur dernier envol. Non pas que la solitude la dérangeait, mais elle avait fini par s'habituer à leur petite vie à quatre. Elle était sans doute plus routinière qu'elle ne pensait l'être.

" Je ne préfère pas me remémorer toutes les fois où j'ai eu l'impression de faire un walk of shame en raccompagnant de mystérieux inconnus ! " rétorqua t-elle en secouant la tête d'un air faussement désespéré.

Elle aussi faisait preuve de mauvaise foi. Elle avait ramené quelqu'un UNE fois, mais cela avait suffit à alimenter des conversations particulièrement embarrassantes durant des jours et des jours. A ce moment précis, elle avait enfin compris ce que Seo pouvait ressentir lorsque des hordes de fans se jetaient sur elle dans l'intimité d'un couloir étroit. Et contrairement à la pétillante jeune femme, elle n'y trouvait rien de grisant : elle avait même tendance à trouver cela gênant. Nova s'était lovée au creux de son cou et la regardait d'un air qu'on aurait presque cru croire énamouré. Sid lui adressa un clin d’œil complice.

" Moi, trop mignonne ? C'est le régina qui se moque de la charité ! "


Oh, ça non. Elle ne serait pas qualifiée de mignonne. Astéria, Nova et Seo étaient très mignonnes. On avait envie de leur pincer les joues à longueur de journée. Et voilà que Nova continuait de déblatérer sur les qualités que ses yeux trop généreux et bien trop candides lui attribuaient sans aucune forme de discernement. Sid secoua de nouveau la tête en souriant; malgré elle, elle était flattée. Elle pouvait sentir l'honnêteté transpercer les paroles de son amie comme un coup de poignard salvateur.

" Et bien, c'est la foire des compliments aujourd'hui ! " Nouveau clin d’œil. "Peut-être que c'est toi qui devrait m'épouser, en fait." gloussa t-elle en tapotant l'épaule de Nova.

Sid fit écho à la résignation de Nova en laissant échapper une grimace. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle imaginait elle aussi la scène que la brune décrivait avec, il fallait le lui accorder, beaucoup de réalisme. Il était vrai que Nova n'était pas la jeune fille la plus à l'aise socialement, mais Sid était persuadée que ceci ne l'empêcherait pas de trouver chaussure à son pied. Après tout, même son père qui laissait échapper trois mots tous les trente-six du mois, et qui n'avait absolument rien d'attirant avec l'expression austère gravée en permanence sur ses traits vieillis par les pertes et les sacrifices avait eu non pas une, mais deux femmes !

" Ne dis pas n'importe quoi ! T'es jolie comme tout, tu es passionnée... Tu trouveras quelqu'un ! Il viendra seulement quand la situation y sera propice... Et puis, il a sans doute plein de gars qui aiment les filles au regard de psychopathe ! " plaisanta t-elle en lui tapotant de nouveau l'épaule.

Même si Nova semblait avoir accepté son prétendu destin de solitude, Sid se doutait que la situation n'était pas facile à accepter pour elle. Si elle ne savait pas ce que c'était d'être timide ou même simplement introverti, la jeune femme savait ce que c'était de manquer de confiance en soi.

" Tu te regardes avec un œil trop critique et trop cruel. Tu sais comment on aide une plante à s'épanouir, mais peut-être que tu devrais reprendre ces principes, mais pour toi-même. Il faut penser positif; oui, tu as de la conversation, mais par dessus tout, tu sais écouter, ce qui est une grande qualité !" reprit-elle très sérieusement. " Et puis... si briser la glace est un problème, on peut même piocher dans ceux que tu connais déjà. " proposa t-elle avec un sourire félin qui n'annonçait rien de bon.

Sid avait bel et bien quelqu'un en tête. Le jour où elle apprendrait de se mêler de ses affaires, il neigerait sur Byblos.

 
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     Mar 7 Aoû - 0:06
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 243
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Un sourire bien trop grand pour être totalement innocent fendit le visage de Nova et elle battit de nouveau des cils comme une ingénue qui n’avait rien à se reprocher. S’il fallait être parfaitement honnête, Sid avait peut-être bien une raison d’avoir eu l’impression de faire une walk of shame, même si dans le cas présent, il aurait plus été question d’une walk of Pride. Nova et ses colocataires n’étaient pas là pour se juger entre elles. Juste apprécier à leur juste valeur les conquêtes que certaines d’entre elles faisaient, et envoyer des œillades de félicitation à la petite veinarde. Du moins, c’était ainsi que le voyait la brune. Et puis ce n’était pas comme s’il était dans les habitudes de Sid de débarquer tous les deux jours avec une nouvelle tête à afficher sur son tableau de chasse. Les filles de la colocation étaient loin de tendre des guet-apens dans la pièce principale de leur cabine tous les quatre matins.

— Oh tout de suite… on était juste là pour te féliciter ! Et puis tu remarqueras que tu n’as jamais personne dans les pattes en rentrant…

C’était une des règles plus ou moins implicites de la colocation. Mais une fois encore, ce n’était pas tous les jours qu’elle avait besoin d’être appliquée, ce qui facilitait énormément la vie à la brune qui adorait passer ses soirées avachie sur la banquette et à moitié habillée. Les uniformes ne pouvaient être appréciables qu’une fois gisant abandonnés sur une chaise. Oui, Nova était encore une gamine au fond d’elle. Du moins, c’est ce qu’elle se disait pour se forcer à assumer ses lacunes en matière de coutume d’adultes.

Nova leva les yeux au ciel en l’entendant rejeter son compliment. Considérer la brune ainsi que les autres colocataires comme des membres importants de son entourage la rendait adorable à ses yeux et si elle voulait lui dire, elle le lui dirait, qu’elle accepte ou non ! Même chose pour les compliments ! Enfin… pourquoi Sid ne pouvait-elle pas les accepter ? Elle pensait tout ce qu’elle disait. D’accord, elle-même n’était sans doute pas la meilleure personne pour lui jeter la pierre compte tenu qu’elle était incapable de les accepter mais tout de même ! Son amie était censée être plus à l’aise avec les gens que Nova, et prendre des compliments devait sans doute faire partie de ses compétences ! Ou du moins, elle devait mieux les prendre que la maraîchère qui devenait rouge pivoine et se mettait à bafouiller comme une idiote en cherchant l’échappatoire la plus proche. Elle secoua la tête en réponse à son clin d’œil et rétorqua, caustique :

— Oh, qu’est-ce que tu veux ? Ils étaient en promotion.

Cependant, Sid avait les bons mots et elle se retrouva de nouveau attendrie en l’entendant plaisanter sur la parfaite union qu’elles feraient toutes les deux. Bim ! Prends ça dans les dents, Seo ! Bien sûr qu’elles iraient bien ensemble, bien sûr qu’elles seraient même parfaites ensemble puisqu’elles se connaissaient l’une comme l’autre sur le bout des doigts. Peut-être même qu’elles passeraient leur vie en colocation si elles réussissaient à ne pas se brouiller et si elles étaient encore laissées à leur triste sort dans cinquante ans.

— Évidemment que tu devrais m’épouser, je suis géniale.

Rétorqua-t-elle tout naturellement avant de songer que s’auto-complimenter pour s’auto-dénigrer juste après n’était pas forcément la meilleure combinaison pour marquer des points. Bon, après Sid était suffisamment intelligente pour savoir que son amie pouvait être tout à faire géniale avec grand G quand il s’agissait de ses amies, dont Sid et Aileas faisaient partie par exemple, et tout à fait bonne à rien quand il s’agissait du sexe opposé. S’il devait y avoir un niveau drague, elle serait sans doute dans le négatif, avec les compliments ébahis du jury pour avoir obtenu une note si basse.

— Hey ! Toi aussi tu as profité des promotion sur les compliments à ce que je vois !

Il n’y avait pas de raison pour que Sid soit la seule à esquiver des compliments qu’elle croyait injustifiés. Jolie et passionnée… tss. Elle ne s’en sortirait que s’il existait bel et bien des gens attirés par les regards de psychopathes mais si tel était le cas, Nova n’était pas sûre de vouloir être attirée par quelqu’un attiré par les psychopathes. Dans cet enchainement, il y avait quelque chose qui ne lui plaisait pas des masses. Peut-être la place des psychopathes. En attendant, elle avait la chance d’avoir des parents qui lui fichaient relativement la paix avec ça, gardant les allusions à sa vie romantique au minimum.

Trop cruelle avec elle-même… Nova jeta un regard amusé à son amie. Et c’était elle qui parlait de charité et de Regina Mercy… Elle faillit le lui faire remarquer mais préféra la laisser continuer sur sa lancée avant de regretter de ne pas l’avoir coupée plus tôt. Elle grimaça et la regarda comme si elle avait perdu la tête. C’était la pire idée qu’elle ait jamais entendue et pourtant elle devait faire le tri dans toutes les idées qui lui passaient par la tête à longueur de journée !

— Oh non berk, pitié non.

Si c’était pour entendre des choses pareilles, elle préférait retourner voir son père qui lançait le plus naturellement au monde des propositions de jouer les entremetteurs avec « ses charmants jeunes collègues ».

— Enfin Sid, si je ne suis pas sortie avec les gens que je connais, c’est bien qu’il y a une raison ! Ce sont des gens que je vois tous les jours et puis de toute manière… oh non. Non. Non. Sûrement pas non.

Non mais quelle idée !

— Tu sais quoi, je ne préfère même pas y penser ! Soit je change de bord, soit je tape dans mes collègues, alors non.

Conclut-elle d’un ton décidé en repoussant consciemment les divers scénarios catastrophes qui découleraient forcément d’une telle idée. Et comme la meilleure défense est toujours l’attaque, elle se retourna vers son amie.

— Mais je serais ravie d’organiser un casting pour toi. Comme ça je pourrais profiter visuellement sans avoir à leur parler et je ferais une bonne action pour toi. Parce que je suis la meilleure amie de la galaxie.
MessageSujet: (#) Re: put away my pride ( nova )     

RÉPONSE RAPIDE