Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]
MessageSujet: (#) Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     Dim 22 Avr - 18:41
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t112-blood-on-my-name-jyresse http://beyond-earth.forumactif.com/t198-the-soul-of-shame-jyreese#1096
Messages : 203
Âge : 35 ans même s'il en paraît plus, abîmé qu'il est par ses deux années passées sur le Lady Grace.
Occupation : Mécanicien. Il a été légionnaire. Pilote. Et il est en train de faire en sorte que cette vocation soit de nouveau sienne.
Habitation : Aujourd'hui sur le Columbiad, il vivait auparavant sur l'Argus One et cet endroit lui manque. Cruellement. Par contre, le Lady Grace sur lequel il a passé deux ans ne lui manque absolument pas.
Arrivée : En 2200. Il avait à peine 8 ans quand il a quitté la Terre. On a suivi maman et papa. Les souvenirs de la Terre s'effritent au fil du temps. Un peu trop à son goût.
Pseudo : BereniceWCL
Avatar : Chris Evans
Crédits : BereniceWCL (ava) - beardedchrisevans (gifs) - Wiise (code signature)
Nothing haunts us like the things we don't say.



C'est encore vif dans son esprit. Ce moment où le résultat des élections a été annoncé. Il était là, au milieu de la foule. Il avait voulu tenter de se mélanger, avait même salué quelques unes de ses nouvelles connaissances. Oui, il avait fait cet effort malgré le monde, malgré le trop de monde en réalité. Et puis c'est tombé. Comme un poids au creux de son estomac. Priya. Pas Leona. Alors il s'est éclipsé Jyreese, profondément déçu, triste, mais il a gardé un petit espoir. Il s'est accroché à une petite lueur en s'imaginant qu'elle n'allait pas abandonner la Terre. Pas totalement. Il avait conscience que son projet ne reposait pas sur la Terre mais il y croyait quand même un peu. Comme un idiot, comme un naïf il y croyait. Il y a cru jusqu'au discours d'investiture et c'est là que tout s'est définitivement effondré pour lui. Parce que non, il n'y aura pas de Terre. D'autres colonies, une autre planète aussi sans doute mais pas la Terre. Pas sa Terre. Et ça lui a mis un sacré coup en pleine face à Jyreese. Le coup de trop en réalité parce qu'il s'y accrochait avec tellement de forces à son rêve. C'était l'espoir de sa vie future, un espoir qui a disparu en l'espace de quelques minutes. Après ça il a sombré Jyreese. Au fil des jours, alors qu'il regardait les vieilles photographies données par sa mère (elle qui croyait bien faire n'avait en réalité fait qu'aggraver la situation), Jyreese allait de plus en plus mal. Et elle était là, la petite fiole au liquide bleu qui lui faisait de l'oeil depuis de nombreuses semaines. Il l'avait achetée presque comme ça. Enfin, pas véritablement juste comme ça mais cette petite fiole était devenue son filet en réalité. La posséder, c'était posséder la possibilité de faire disparaître ses maux et cela lui permettait de mieux tenir le coup. Est venu le moment où la fiole n'a plus été qu'un simple filet. Est venu le moment où la fiole est devenue une réalité. Conseils appliqués, peur d'en prendre trop, elle a été diluée à outrance pour en réduire les effets sans pour autant n'en ressentir aucun et elle est vite devenue une alliée de choix. La meilleure amie silencieuse dont personne ne connaît l'existence.

Sa planète bleue à lui.

L'éloignement et l'isolement est venu assez rapidement, parce qu'il se sentait un peu mieux et qu'il craignait qu'on ne le soupçonne. La peur de retourner sur le Lady Grace était trop présente pour qu'il ne prenne le moindre risque alors il s'est éloigné oui. Pas trop, juste ce qu'il fallait. Plus calculateur qu'il ne l'a jamais été. Il a gardé des contacts, à continuer à voir certaines personnes mais celui dont il s'est le plus éloigné a été son frère jumeau. Là aussi par crainte qu'il ne remarque quoi que ce soit.Le changement était visible mais cela restait discret aux yeux des autres mais pour Will... Il connaît trop bien son frère jumeau alors il a d'autant plus pris la fuite. Puis les nouvelles concernant Byblos et les colonies sont tombées, et l'idée a tout de suite germé dans l'esprit de Jyreese. S'il a vite perdu espoir à l'élection de Priya, un nouvel espoir a tout aussi rapidement pris forme dans son esprit quand il s'est imaginé quitter la Flotte, quitter sa cabine, quitter l'espace pour une planète certes assez hostile mais pour essayer de recommencer de zéro même de façon temporaire. C'était l'occasion d'essayer, de tenter, alors il s'est proposé et quand il a été accepté, c'est là que les choses se sont compliquées : l'Astre. Celle substance si salvatrice depuis des jours et des jours ne pouvait plus l'être parce qu'il devait s'en sevrer avant le départ. C'était aussi clair que le reste dans son esprit. Alors il a arrêté. Brutalement, il a arrêté. Et la descente aux enfers a commencé. L'isolement s'est intensifié et s'est transformé en silence total au fil des jours (au point de de ne plus du tout parler à Will et à peine à sa mère) parce qu'il était mal. Au plus mal. A se battre contre lui-même et contre l'envie quasi irrépressible de goûter de nouveau à sa planète bleue. A l'abri des regards. Dans son coin. C'était sans compter sur les mots de sa mère échangés avec Will dans le dos de Jyreese. C'était sans compter là-dessus et sur l'obstination de Will. Une obstination à laquelle Jyreese se retrouve soudainement confronté, alors qu'il pénètre à l'intérieur de sa cabine après une longue journée de travail. Il est tard, il est épuisé (non seulement par le travail mais également par le manque contre lequel il continue de se battre), il est à fleur de peau, n'est plus que l'ombre de l'ombre qu'il était devenue, et la seule chose qui le console, c'est qu'il a conscience qu'il va pouvoir prendre une bonne douche, et plonger dans un sommeil profond une fois qu'il parviendra à l'atteindre. Mais ses plans sont contrariés par la présence non réclamée et non souhaitée de Will. Dans sa cabine. Alors que lui-même n'y est pas. Entré en piratant Charlie ? Visiblement oui. Un instant de flottement alors que Jyreese voir son frère assis sur son lit. Un instant de flottement alors que les regards se croisent. Un bref instant de flottement oui qui permet à la colère de s'insinuer dans les veines de Jyreese. Le geste n'est pas apprécié. Pas du tout.Cette intrusion dans son existence ne passe pas. Pas du tout.

« Qu'est-ce que tu fais là ? »

Pas de bonjour. Pas de sourire. Rien de tout ça. Jamais que des prunelles qui lancent des éclairs alors que la mâchoire se crispe et que les sourcils se froncent alors que la porte de la cabine est refermée. Car si dispute il doit y avoir, elle devra rester entre ses quatre murs étroits.

Et dispute il va y avoir.
Parce que cette intrusion est tout ce dont Jyreese ne veut pas.
Et le cœur qui s'emballe un peu à une pensée : et s'il a fouillé ?
Et s'il l'a trouvée ?



(c) sweet.lips


Where there is no hope, it is incumbent on us to invent it.
by wiise


Until the end of the line.:
 


Come into the light.:
 


The world is brighter than the sun now that you're here.:
 
MessageSujet: (#) Re: Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     Mar 1 Mai - 19:31
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t107-but-i-got-smarter-i-got-harder-in-the-nick-of-time-wilhem http://beyond-earth.forumactif.com/t213-you-got-yourself-a-bad-habit-for-it-wilhem
Messages : 230
Âge : Trente cinq années de manigances.
Occupation : Ingénieur en cybernétique & officieusement à la tête d'un réseau illégal de revente de pièces détachées, armes modifiées, combats illégaux et autres trafics de denrées rares.
Habitation : Regina Mercy, dans une cabine cossue.
Arrivée : Depuis ses huit ans (2200).
Pseudo : wiise
Avatar : Dan Stevens
Crédits : moi même (ava + sign + 2 crackship)
Est-ce qu’il devait vraiment laisser Jyreese l’ignorer ? Non, bien sur que non. Wilhem a bien comprit le petit jeu de son frère jumeau, consistant à passablement l’ignorer, se détourner de son chemin, l’éviter dans les couloirs et plus largement, ne plus lui donner aucune nouvelle. Au départ, Wilhem a laissé faire, estimant que son jumeau avait certainement besoin de temps pour se remettre de sa libération après plusieurs années d’enfermement. Mais la chose demeurant pesante pour l’ingénieur, qui s’enfermait un peu plus chaque jour dans son travail. Le manque avait été violent, privé de sa moitié de vie. Parce que qu’ils le veuillent ou non, les deux hommes sont liés jusqu’à leurs morts respectives, par un lien bien réel, tangible seulement pour eux. Une connexion au delà de tout, que jamais ils ne pourront ressentir avec quelqu’un d’autre. Au delà d’un amour véritable, sans trop de l’expliquer, le lien se ressent aussi physiquement. Et malgré ses tentatives d’oublie, de se changer les idées dans quelques manipulations électroniques, Wilhem a pu sentir le mal être animant son jumeau. Mal être devenu plus prenant au fil des jours. Pourtant, il sentait qu’il lui fallait rester à distance, encore un peu. Laisser Jyreese respirer parce qu’au fond, c’est un peu sa faute si son frère a fini exilé sur le Lady Grace. Sa faute, si de part cet exil, il en a perdu sa jambe. Sa faute tout le long, parce qu’il a été trop gourmand pour se complaire dans la légalité.

Lâchant un soupir de lassitude, Wilhem pose ses outils et se frotte le visage de ses mains, pour reprendre un peu ses esprits, sentant la fatigue gagner ses muscles. Mais ce qui l’assaille davantage, c’est le ras le bol allant de pair avec le silence de Jyreese. Cette déplaisante sensation d’être coupé de celui qu’il vient à peine de retrouver. Parce qu’avant, lorsque tout allait bien, les jumeaux avaient l’habitude de se retrouver dans la cabine de l’un ou de l’autre et de refaire le monde, avec une bonne bouteille achetée au marché noir. Des soirées d’oubli et de légèreté comme Wilhem n’en a pas connu depuis longtemps. Bien sur, il a toujours eu un équivalent avec Ithan, un équivalent plus que satisfaisant, mais rien ne peut remplacer les liens du sang. La connexion qu’il a avec Jyreese. Alors, se levant de son tabouret, arrangeant sa tenue avant de revêtir un blouson de cuir qui le caractérise, il ferme son atelier pour gagner le Columbiad et plus largement, la cabine de son jumeau. Cabine qu’il parvient à pirater, avec l’aide d’une bonne connaissance, pour s’y introduire, en l’absence de son jumeau. Son plan, peut être mauvais, mais pour le moins direct, consiste à confronter son frère. Être là où il ne l’attend pas et surtout, dans un endroit où il ne pourra pas s’enfuir. Puisque sa cabine reste son repère. Wilhem le sait, pour être dans le même cas, bien que sa cabine voit régulièrement passer du monde, des conquêtes, principalement. Homme d’aventures et d’éphémérité amoureuse.

Observant autour de lui, il redécouvre la cabine dans laquelle il est rentré, une fois ou deux, depuis le retour de Jyreese. Plus modeste que la sienne, moins décoré, aussi, mais l’homme n’a pas encore pu réellement prendre ses marques. Gagnant le lit, il s’assoit au bord, en face de la porte, les coudes sur ses cuisses et les mains jointes au milieu. Il attend, il patiente, perdu dans ses pensées et dans ses appréhensions, jusqu’à ce qu’enfin, la porte s’ouvre sur un Jyreese médusé. Surprit de le voir ici, allègrement introduit dans son espace, dans son antre. Wilhem relève la tête, un regard relativement implorant, plus doux et plus sérieux qu’à l’accoutumer. « Salut frérot » Dit-il d’abord, alors que déjà, son jumeau le questionne sèchement. « Puisque tu persiste à m’éviter, je devais te forcer à la confrontation » Dit-il en se relevant, restant toutefois proche du lit. « J’ai bien comprit que tu refuses de me voir, même si je ne sais pas trop pourquoi… Enfin, je sais que j’ai une grosse part de tort, voir tous les torts, concernant ce que tu as pu vivre mais… Bordel Jy’ j’en ai plein le cul de cette situation ! On part dans quelques jours pour Byblos, on ne va pas s’ignorer pendant tout le trajet et les diverses missions qu’on aura à faire, non ? » Dit-il, haussant les sourcils pour lui faire comprendre sa véritable interrogation. Non, il n’a pas envie que la situation se dégrade davantage ou plus largement, qu’elle reste avec autant de gênes et de non-dits.


A beating heart of stone, you gotta be so cold
To make it in this world, yeah, you're a natural
Living your life cutthroat
Leave behind your heart and cast away


Brothers, until the end:
 

One day, we'll destroy each other:
 
MessageSujet: (#) Re: Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     Mar 1 Mai - 21:05
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t112-blood-on-my-name-jyresse http://beyond-earth.forumactif.com/t198-the-soul-of-shame-jyreese#1096
Messages : 203
Âge : 35 ans même s'il en paraît plus, abîmé qu'il est par ses deux années passées sur le Lady Grace.
Occupation : Mécanicien. Il a été légionnaire. Pilote. Et il est en train de faire en sorte que cette vocation soit de nouveau sienne.
Habitation : Aujourd'hui sur le Columbiad, il vivait auparavant sur l'Argus One et cet endroit lui manque. Cruellement. Par contre, le Lady Grace sur lequel il a passé deux ans ne lui manque absolument pas.
Arrivée : En 2200. Il avait à peine 8 ans quand il a quitté la Terre. On a suivi maman et papa. Les souvenirs de la Terre s'effritent au fil du temps. Un peu trop à son goût.
Pseudo : BereniceWCL
Avatar : Chris Evans
Crédits : BereniceWCL (ava) - beardedchrisevans (gifs) - Wiise (code signature)
Nothing haunts us like the things we don't say.



Goutte de sueur qui perle sur le front alors qu'il fixe son jumeau. Il craint d'être découvert. Il le craint véritablement. Pourtant Wilhem ne semble pas en colère. Non. S'il avait trouvé l'Astre planquée, il lui aurait déjà jeté à la figure, il lui aurait déjà hurlé dessus, se serait lancé dans un sermon digne de ce nom. Il essaye de s'en convaincre Jyreese, il essaye de se convaincre que Wilhem ne sait pas, ne sait rien. Mais il transpire malgré tout. Il appréhende malgré tout. Parce qu'il n'a clairement pas envie de devoir faire face à cela venant de son jumeau. Pas alors qu'il se bat contre lui-même. Pas maintenant. Puis l'appréhension s'envole, disparaît, quand il le salue. Il l'aurait déjà dit. Alors non, il ne l'a pas trouvée. Bref soulagement qui s'empare de Jyreese parce que dans son esprit, c'est toujours cela de pris mais le soulagement est de courte durée. Wilhem est là à cause du silence du Jyreese. Wilhem est venu à la confrontation. Mais Jyreese reste silencieux. Quoi maintenant ? Quoi ? Quoi dire ? Quoi faire ? Comment expliquer ? Mentir ? Bon sang il n'a fait que ça mentir mais c'était facile de le faire en se planquant comme il l'a fait. Face à Wilhem, va-t-il seulement pouvoir maintenir le cap du mensonge ? Va-t-il seulement pouvoir le regarder dans les yeux et lui pondre une excuse valable quant à son silence ? Pas la moindre certitude à ce propos. Pas la moindre non alors une nouvelle perle de sueur sur son front. Wilhem se lève, Jyreese serre les poings, la mâchoire se crispe un peu plus. Et la machine cardiaque qui s'emballe quand Wilhem reprend la parole, qu'il mentionne la distance prise par son jumeau, qu'il ajoute qu'il ne sait pas pourquoi. Non, il ne sait pas pourquoi et il ne faut pas qu'il pose la moindre question à ce propos, Jyreese n'étant pas certain d'être capable de lui mentir. Et alors que les mots continuent à sortir de la bouche de Wilhem, Jyreese réalise qu'il a menti déjà sur certains points, sur les points que son jumeau est en train d'énoncer. C'est que Jyreese a tout gardé pour lui, tout. Il n'a pas accusé Wilhem, ne l'a pas rendu responsable de ses malheurs, de la merde qu'est devenue son existence parce que Jyreese a conscience qu'il a fait des erreurs. Il a tué un homme. Il a payé le prix. C'est sa responsabilité mais... Mais la vérité, c'est que même s'il n'a pas voulu faire poser la moindre responsabilité sur les épaules de son frère, il a une responsabilité. On pourrait refaire le monde avec des « si », et cela Jyresse le sait mais si Wilhem avait arrêté ses conneries bien avant, rien de tout ceci ne serait arrivé, rien. Pourtant il n'a rien dit. Pourtant il le préserve de ça. Mais l'entendre parler de ce qu'il s'est passé de cette façon... Cela rend les choses difficiles pour Jyreese.

Cela fait se fissurer cette carapace de gentillesse et de protection qu'il a construite pour son frère jumeau. Pour le protéger de ses propres mots à lui.

Alors il détourne le regard Jyreese, préférant rompre ce contact visuel, prenant de profondes inspirations par le nez, essayant de calmer sa respiration parce qu'il ne voudrait pas faire une crise là, maintenant. Tout ce qu'il veut c'est que Wilhem s'en aille. Il veut juste être seul. Il veut juste... Yeux qui s'écarquillent alors que les mots sortent de la bouche de son jumeau. Visage qui se tourne lentement vers Wilhem. Et la colère qui monte, encore et encore. A tel point qu'il en grince des dents. A tel point qu'il en a les larmes aux yeux.

« Quoi ? » qu'il souffle la voix tremblante en plissant les yeux. « Qu'est-ce que tu as dit ? » Mais avant que son jumeau ne puisse répondre, Jyreese fait un pas. Menaçant. Terriblement menaçant. Son corps tremble. Ses points le démangent. « Comment ça tu pars sur Byblos ? » Il a dû mal entendre ou non, il a bien entendu mais Wilhem lui fait une blague particulièrement douteuse. « Tu te moques de moi là j'espère. Tu ne pars pas là-bas. Tu vas pas me faire ça. »

Parce que Byblos, c'est son projet à lui. Son espoir à lui de s'éloigner de la Flotte, de s'éloigner tout ce qui lui rappelle cette ancienne vie qui n'est plus la sienne. Son espoir à lui de se reconstruire. Il secoue la tête de droite à gauche. Ses lèvres tremblent aussi certainement que le reste de son corps.

« Dis-moi que tu vas pas me faire ça... »

La rage fait trembler sa voix. Le manque sans doute aussi.



(c) sweet.lips


Where there is no hope, it is incumbent on us to invent it.
by wiise


Until the end of the line.:
 


Come into the light.:
 


The world is brighter than the sun now that you're here.:
 
MessageSujet: (#) Re: Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     Dim 13 Mai - 0:47
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t107-but-i-got-smarter-i-got-harder-in-the-nick-of-time-wilhem http://beyond-earth.forumactif.com/t213-you-got-yourself-a-bad-habit-for-it-wilhem
Messages : 230
Âge : Trente cinq années de manigances.
Occupation : Ingénieur en cybernétique & officieusement à la tête d'un réseau illégal de revente de pièces détachées, armes modifiées, combats illégaux et autres trafics de denrées rares.
Habitation : Regina Mercy, dans une cabine cossue.
Arrivée : Depuis ses huit ans (2200).
Pseudo : wiise
Avatar : Dan Stevens
Crédits : moi même (ava + sign + 2 crackship)
Wilhem s’enflamme. Il s’enflamme parce qu’il n’est pas d’une grande patience et surtout parce que sa propre culpabilité lui fait du mal. Il veut que tout s’arrange, il veut que la gêne disparaisse. Il veut absorber toute la douleur que peut ressentir son frère depuis le Lady Grace, mais aussi depuis sa sortie. Il se sent impuissant et cette impuissance là lui fait perdre son sang-froid. Il a toujours été un peu brut, lorsqu’une situation se berce de non-dits, de silences gênant ou plus largement d’ignorance. Alors aujourd’hui, face à Jyreese, il n’y a pas d’exception à la règle du comportement, souvent prévisible, de Wilhem. Il s’emporte et ne réalise même pas de suite qu’il vient de lâcher la bombe concernant son départ pour Byblos, n’ayant même pas eu le temps d’en parler à son jumeau auparavant. Il aurait aimé lui annoncer la nouvelle dans un sourire, autour d’un verre ou d’une conversation détendue, mais là, tout lui échappe. Toute la situation lui échappe, lui fait parler trop vite et vider son sac violemment. « Oui je pars pour Byblos » Lâche t-il, sentant encore la colère et l’emportement pulser à ses tempes. Mais il relâche un peu la pression sur ses muscles crispés.

Pourtant, alors qu’il avoue, le plus naturellement du monde, la réaction de Jyreese n’est pas celle souhaité. Wilhem tique au « me faire ça » de son jumeau. Comme si en partant dans la même expédition, il le puni. Il lui inflige un châtiment quelconque, il lui pourri la vie. Blessure dans ses entrailles qui se nouent, alors que son visage se ferme. « TE faire ça ?! Qu’est ce que je suis censé comprendre, au juste ?! » S’exclame-t-il, certainement de façon plus emporté qu’il le veut au départ. Mais qu’importe. Il se sent perdre pied, il se sent gagné par une nouvelle vague de colère et de dépit face à sa moitié de vie qui le rejette. Qui le rejette bien trop facilement pour ne pas lui faire du mal. Il écarte les bras, Wilhem, il les écarte en signe d’incompréhension, pour appuyer ses paroles. « Je n’arrive plus à te suivre, Jy'» Oui, il n’arrive plus à comprendre, à savoir ce qu’il veut, ou non. L’ingénieur n’attendait que de passer du temps avec son frère, à sa sortie de prison et voilà qu’il l’évite comme s’il était porteur d’une maladie quelconque. Qu’ici, il le rejette encore, les yeux dans les yeux, la rage dans la voix, la colère palpable.

« Qu’est ce que tu veux hein ? Qu’on s’évite le restant de nos jours ? Que je me punisse à ne pas m’engager dans un truc qui me plait et qui me motive, juste parce que tu y vas ? Alors quoi on va s’asseoir à l’opposé dans les transports et tu ne vas plus me parler ? Putain c’est quoi ton problème à la fin ?! Pourquoi tu réagis comme ça ?! » Lâche-t-il, toujours aussi virulent. Mais la situation fait craquer complètement Wilhem qui ressent une profonde douleur au fond de lui. Le rejet de Jy’ n’est pas le rejet de n’importe qui. Là où sa vie sentimentale n’a été qu’une succession d’échecs cuisant (pour les tentatives de sérieux) et d’aventures éphémères pour le reste, Wil ne peut pas dire que la douleur a été un jour comparable à celle qu’il peut ressentir en ce moment. Certes, il a souffert, il n’a pas été épargné plus qu’un autre. Mais Jyreese et lui sont liés bien plus profondément qu’il ne le sera jamais avec qui que ce soit. Leur lien s’étend même physiquement, puisque la connexion est telle que Wilhem peut ressentir certains chocs, infligés à son jumeau. Mais toute cette connexion tend à voler en éclats aujourd’hui, par le rejet de celui plus jeune de seulement quelques minutes. Alors oui, l’ingénieur le bouscule, lui rentre dedans avec une absence totale de finesse, mais si l’abcès doit être crevé, ce sera bel et bien aujourd’hui.


A beating heart of stone, you gotta be so cold
To make it in this world, yeah, you're a natural
Living your life cutthroat
Leave behind your heart and cast away


Brothers, until the end:
 

One day, we'll destroy each other:
 
MessageSujet: (#) Re: Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     Ven 22 Juin - 20:10
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t112-blood-on-my-name-jyresse http://beyond-earth.forumactif.com/t198-the-soul-of-shame-jyreese#1096
Messages : 203
Âge : 35 ans même s'il en paraît plus, abîmé qu'il est par ses deux années passées sur le Lady Grace.
Occupation : Mécanicien. Il a été légionnaire. Pilote. Et il est en train de faire en sorte que cette vocation soit de nouveau sienne.
Habitation : Aujourd'hui sur le Columbiad, il vivait auparavant sur l'Argus One et cet endroit lui manque. Cruellement. Par contre, le Lady Grace sur lequel il a passé deux ans ne lui manque absolument pas.
Arrivée : En 2200. Il avait à peine 8 ans quand il a quitté la Terre. On a suivi maman et papa. Les souvenirs de la Terre s'effritent au fil du temps. Un peu trop à son goût.
Pseudo : BereniceWCL
Avatar : Chris Evans
Crédits : BereniceWCL (ava) - beardedchrisevans (gifs) - Wiise (code signature)
Nothing haunts us like the things we don't say.



Le regard est fixé sur son jumeau. Il enrage Jyresse, il enrage. Coeur qui bat très vite, sueur qui perle de plus en plus sur son front à chaque seconde. Poings serrés, mâchoire crispée. Il se sent trahi en fait. C'est idiot bien sûr parce qu'il n'y a absolument aucune trahison. Wilhem ne fait rien de mal, il fait ce qui est bien pour lui, et il le fait en pensant que cela va faire plaisir à son jumeau. Il le fait en pensant que c'est sans doute l'occasion pour eux de se rapprocher alors que Jyreese, lui, tout ce qu'il veut c'est s'éloigner un peu plus, c'est rouler sa bosser de son côté pour un moment pour essayer de se reconstruire, pour essayer de s'éloigner de cette ombre qu'il est devenue avec le temps. Et il voudrait que Wilhem le comprenne mais comment le pourrait-il alors qu'il ne sait pas ? Alors qu'il ne sait rien ? Alors qu'il ne se rends compte de rien ? Parce que Jyreese ne dit rien. C'est bien tout le problème. Il n'a rien dit à Wilhem sur tout ça, il n'est même pas au courant de sa dépendance à l'Astre. Et il s'attend pourtant à ce que son jumeau fasse ce qu'il faut, comme s'il le devait. Comme s'il le lui devait, à lui. C'est pour ça que Jyreese enrage de plus en plus au fil des secondes alors que Wilhem reprend la parole, alors qu'il s'interroge à voix haute sur ce que les mots de Jyreese veulent dire. Il a pourtant été clair : il prend cette nouvelle contre lui. Mais Wilhem ne comprend pas. Il ne comprend rien et il le dit d'ailleurs, il l'admet bien volontiers, les bras écartés, dépité qu'il est. Il dit ne plus arriver à le suivre et Jyreese laisse brièvement échapper une exclamation teintée d'amertume. Bien sûr qu'il ne le suit plus comment le pourrait-il ? Il a continué sa vie lui durant ces années... Il a continué sa vie, il ne l'a pas perdue... Contrairement à Jyreese. Jyreese que la colère anime de plus en plus au fil des secondes au point que des larmes de rage viennent brouiller sa vue alors que son jumeau continue de s'exprimer, continue de prononcer des mots qui finalement ne font jamais qu'aggraver la situation. Parce que Jyreese ne comprend pas pourquoi Wilhem est incapable de saisir le fond du problème. Est-il aveugle à ce point ? Ou stupide ? Ou alors fait-il exprès de faire semblant de ne pas comprendre pour ne pas avoir à faire face à tout ce dont il est responsable ? La colère que ressent Jyreese le fait plutôt pencher pour la troisième solution alors forcément, quand Wilhem termine par lui demander quel est son problème, quand il termine par lui demander pourquoi il réagit comme ça, bien sûr que Jyreese explose.

Comment pourrait-il faire autrement ?

« PARCE QUE JE N'EN PEUX PLUS ! » qu'il hurle Jyreese en faisant un pas en avant ce qui le rapproche dangereusement de son frère, les larmes de rage se faisant à présent une place sur ses joues.« Je n'en peux plus... » La voix se meurt doucement alors qu'il secoue la tête de droite. « De tout ça... » Sa mâchoire se crispe un peu plus, ses sourcils se froncent. « Tu n'as pas idée... Tu ne comprendra jamais ce que ça fait... » La rancoeur perce doucement mais sûrement. « Ce que j'ai perdu... Je me noie, tu comprends ça ? Je me noie. Je me noie tellement que la seule façon que j'ai trouvé de ne pas crever c'est de prendre de l'Astre. Oui, t'as bien entendu. » qu'il crache presque au visage de son jumeau qui pour le coup se prend cette annonce en pleine face sans y avoir été préparé. « Je suis clean. Je me bats mais je suis clean parce que je tiens à cette mission sur Byblos justement. Parce que c'est tout ce dont j'ai besoin pour... » Il ferme les yeux, prend une profonde inspiration et quand il les rouvre, c'est un regard vif et froid qu'il plonge dans celui de son frère. « Revivre. Je suis mort là-bas, sur le Lady Grace je suis mort et quand je te vois... Quand je te vois... » C'est dur pour lui mais il faut que ça sorte. Il le faut. Les larmes redoublent. « Je t'aime mais quand je te vois, je vois la vie que j'ai perdu à cause de toi. » C'est dit. C'est lâché et ça va continuer. « Je sais que ce que j'ai fait c'est ma responsabilité et j'ai essayé de ne pas t'en vouloir mais sans toi, sans tes putains de conneries j'aurais encore ma vie. Et tu me demandes, droit dans les yeux, c'est quoi mon problème ? C'est toi mon problème. Je t'aime. » qu'il ajoute la voix tremblante. « Si tu savais comme je t'aime et comme c'est justement tout le problème parce que je t'aime mais que je ne supporte plus... Je ne supporte plus de te voir et de voir tout ce que j'ai perdu alors non, je ne veux pas de toi là-bas mais je ne me fais pas d'illusion. Je ne vois pas pourquoi tu renoncerais à partir là-bas pour moi alors tu sais quoi ? Oui, on va s'éviter. Non, on ne va pas se parler. J'ai besoin de respirer, tu comprends ça ? J'ai besoin de m'éloigner de toi et de tout ce que tu me rappelles pour me reconstruire, même si je sais pas si c'est encore possible. C'est clair pour toi ? »

Il vaudrait mieux que ce soit clair pour Wilhem parce qu'à part finir par en venir en mains pour lui faire comprendre qu'il a besoin que son jumeau le laisse en paix...



(c) sweet.lips


Where there is no hope, it is incumbent on us to invent it.
by wiise


Until the end of the line.:
 


Come into the light.:
 


The world is brighter than the sun now that you're here.:
 
MessageSujet: (#) Re: Nothing haunts us like the things we don't say. [Will]     

RÉPONSE RAPIDE