[EXPLOSION] Dead-end [Reza]
MessageSujet: (#) [EXPLOSION] Dead-end [Reza]     Jeu 12 Avr - 19:32
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 108
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Fressia (avatar) WickersJulia (gif)
Ce qu’il y avait de plus déprimant que passer la moitié de la journée à procrastiner ? Réaliser soudain qu’on a passé la journée à procrastiner. Evidemment, Nova pouvait difficilement faire autre chose que procrastiner étant donné qu’elle avait rendu son petit-déjeuner sur les chaussures de l’ingénieur en agronomie qui supervisait ses productions, mais cela n’empêchait pas le constat de faire mal. Elle aurait pu profiter de son arrêt temporaire de travail dû à son intoxication alimentaire pour rattraper son quota de sommeil mais elle avait préféré regarder des vidéos d’explosions de fruits et légumes en tout genre sur son terminal. Une activité de qualité comme chacun le sait.

Voilà pourquoi la jeune femme se retrouvait l’œil morne à fixer le plafond de sa cabine, les pieds contre le mur. Les nausées étaient passées depuis des heures et elle se sentait un peu fatiguée mais pas assez (sûrement la faute de l’écran) pour profiter à fond d’une bonne sieste régénératrice. Et comme elle n’était pas attendue sur l’Hélios avant le lendemain, elle ne pouvait même pas espérer passer la fin de la journée auprès de ses semis de carottes et de patates. Son superviseur lui ferait sans doute faire demi-tour à l’instant même où elle poserait le pied sur le vaisseau. Quand il s’agissait de faire respecter son autorité ou ses ordres, cet homme développait des antennes de fourmi et des yeux derrière la tête. C’était une vraie crème la plupart du temps mais il pouvait aussi être redoutablement effrayant quand on ne faisait pas les choses comme il le voulait. Donc le retour au travail était hors de question. Mais elle allait devoir trouver quelque chose au risque de déprimer jusqu’à ce que l’heure de dormir ait sonnée.

Nova roula sur le côté et se redressa paresseusement avec la lenteur d’un escargot sous Valium. Une bonne ballade, voilà ce qu’il lui fallait. Un peu d’exercice chasserait la fatigue quelques temps et l’occuperait sainement loin de son terminal. Elle s’approuva elle-même d’un geste du menton, attrapa sa veste et sortit de sa cabine.

Une demi-heure plus tard, ses pieds l’avaient portée du côté de l’effervescence du Colossus 5 et elle réalisa qu’elle avait fait une erreur. Être entourée par autant d’inconnus, bringuebalée entre une tripotée de gens qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam la mettait extrêmement mal à l’aise, au point où ses nausées menaçaient de revenir. Plutôt que vomir à nouveau ses tripes au beau milieu du vaisseau, la jeune femme préféra s’esquiver au détour d’un couloir pour rejoindre les niveaux inférieurs qu’elle espérait trouver plus calme. Ici, elle avait déjà l’impression de respirer un peu plus, en comparaison avec les passages principaux de Colossus en tout cas. De toute manière, elle commençait à en avoir marre de se balader sans but. Elle ferait mieux d’attraper un jus de fruit ou une autre boisson sur le chemin du retour et de retourner regarder des vidéos sur son terminal. De toute manière, elle ne se souvenait déjà plus de pourquoi elle s’était mise en tête de sortir en premier lieu. Sauf qu’au moment où elle faisait demi-tour pour revenir sur ses pas, Nova se retrouva projetée contre un mur par un nuage de chaleur, se cogna la tête et perdit connaissance.

Quand elle rouvrit les yeux, quelques minutes plus tard, elle était au sol, recouverte de débris métalliques qui lui cassait le corps, un tambour fou lancé dans sa tête. Elle releva le chef avec l’impression d’être dans le coton pour essayer de comprendre ce qu’il était en train de se passer et où elle était mais ce que ses yeux voyaient et ce que son cerveau percevait ne correspondaient pas. Elle tourna la tête de l’autre côté et croisa le regard d’un homme à deux pas d’elle qui était aussi bloqué par les décombres.

- Je… Euh… Ca va ? Qu'est-ce qui… qu'est-ce qui se passe ?

Demanda t-elle d’une voix étouffée et grondante en essayant de remuer les pieds, sans succès. Elle pouvait entendre des gens parler au loin, crier même, mais elle ne voyait personne autour d’eux, seulement l’homme blond à côté d’elle auquel elle riva un regard paniqué.
MessageSujet: (#) Re: [EXPLOSION] Dead-end [Reza]     Mer 2 Mai - 19:03
avatar
Messages : 37
Âge : trente neuf ans
Occupation : extracteur, pour l'instant en repos à bord du Colossus 5
Habitation : Betty, échoué sur le Colossus
Arrivée : en 2201
Pseudo : Lolote
Avatar : Jensen -god- Ackles
Crédits : Endlessly epic pour l'avatar, kingswinchester pour le gif
Dead-end


reza & nova

Il avait perdu le fil des jours Reza. Depuis qu’il l’avait vu, depuis qu’elle lui avait interdit de s’approcher d’elle à nouveau. Il s’y était attendu Reza, c’est pas comme s’il avait pensé pouvoir retrouver sa vie d’avant en revenant comme ça, mais entre le penser et le vivre il y a un fossé. Un gouffre même. Le vivre l’avait anéanti. Il n’avait plus trop d’espoirs depuis bien des années pourtant mais c’était plus fort que lui, plus fort qu’eux. Bee appartenait au passé à présent. Et il ne pouvait s’en prendre qu’à lui même. Il n’était que le coupable de sa misérable vie. Alors depuis des jours, las de se morfondre, il avait recommencé à chercher, à traquer, encore plus que d’habitudes, avec une hargne encore plus féroce.

Il en avait même oublié d’aller bosser. Enfin… sans compter Charlie qui était là pour lui rappeler chaque jour. Mais chaque jour il ignorait le rappel. Comme si plus rien n’avait d’importance si ce n’est cette vengeance qui le maintenait en vie. Y a bien des années sinon qu’il se serait foutu une balle entre les deux yeux. Il est pas fou le Reza. C’est d’un pas décidé qu’il avait quitté son vaisseau pour rejoindre son contact. Il venait de recevoir un message sur son terminal lui indiquant une heure et un point de rendez-vous et il ne voulait pour rien au monde le manquer. Parce que c’était même plus que pour Bee qu’il faisait ça mais bien pour lui. Pour sa rédemption. Pour un renouveau qu’il avait encore du mal à entrevoir. Une nouvelle vie, une seconde chance. Stupidité. Qui irait croire ça ?

Un bruit assourdissant le figea sur place et avant qu’il ne puisse réagir c’était déjà trop tard. Un souffle emportant des gravas le frappa en plein visage et le fit valdinguer quelques mètres plus loin. Il n’eut pas le temps de réaliser ce qu’il venait de se passer que ses yeux se fermèrent lourdement.

Des cris, de la fumée. Et cette sensation d’être collé contre le sol, comme si le poids du monde lui martelait le dos. C’est sa toux qui lui fit ouvrir les yeux. La fumée était tellement présente qu’il avait du mal à respirer. Son instinct de survie avait reprit le dessus et il se rendait à présent compte de la situation. Bordel. C’était pas beau. Des corps étaient entassés plus loin et il peinait à essayer de se relever. Pourtant il avait l’impression que lui seul se trouvait dans ce coin des dégâts. Un gros morceau de vaisseau, par chance, l’avait recouvert et lui avait permit de ne pas se retrouver écrasé sous les décombres.

Il arriva à tourner la tête pour regarder autour de lui et son regard croisa celui d’une jeune femme qui semblait paniqué. Lui fut soulagé. De voir qu’il y avait de la vie. Il essaya de ne pas lui montrer qu’il était lui aussi inquiet de la situation et qu’il n’avait aucune idée de ce qui avait bien pu se passer. Elle avait l’air déjà assez inquiète comme ça, il fallait qu’il la rassure. Allez Reza assure.

« Je crois que j’ai rien de cassé. Et vous ça va ? Vous pouvez bouger ? »

Son regard glissa sur le corps de la jeune femme et la masse de débris sur elle. Il avait du mal à imaginer la sortir de là tout seul. Enfin il fallait d’abord qu’il se sorte de là. Il baissa le regard sur son propre corps et essaya de bouger. Bordel mais qu’avait-il bien pu se passer ? Pour la première fois, il fut reconnaissant d’avoir des jambes bioniques car il ne ressentait aucune douleur. Et parce qu’elles avaient bien plus de force que le double de jambes humaines.

« J’espère que c’est pas toute la flotte qui a flambé ! » Lâcha-t-il sur un ton qui se voulait drôle. Mais il se reprit bien vite et se racla la gorge de gêne. « Pardon c’est déplacé. »

Il se crispa sous la douleur tandis qu’il essayait de pousser les débris qui avait trouvé refuge sur lui. Putain, heureusement que les conditions extrêmes faisaient partie intégrante de son boulot. Sinon il aurait pas fait long feu. Son terminal lui lançait des alertes assourdissantes dans les oreilles et il ferma les yeux sous la douleur pour mieux se concentrer sur ce qu’il faisait. Ses jambes poussèrent avec une plus grande facilité que celle de n’importe qui la barre en métal qui s’était abattu sur elles. En quelques secondes qui lui parurent interminables il se trouvait enfin libéré des gravas. Il osa un regard en direction de la jeune femme et essaya de se hisser vers elle.

« Je suis à vous dans deux minutes. » Laissa-t-il finalement échapper alors qu’il se laissait tomber de fatigue juste à côté. Il peina à reprendre son souffle, c’est pas que mais il était plus très jeune le Reza. « Au fait moi c’est Reza. » Son regard se planta dans celui de la jeune femme qui se trouvait à présent à quelques centimètres de lui, s’il se concentrait bien il pouvait sentir son souffle. « Reza Haught. Enchanté. » Enfin enchanté, il était pas si sûr, il aurait certainement préféré la rencontrer sous de meilleurs auspices.



snackable & rebloggy
LET MY BLOOD ONLY RUN OUT WHEN MY WORLD DECIDES
THERE IS NO WAY OUT OF YOUR ONLY LIFE
SO RUN ON, SO RUN!

HOT GATES • MUMFORD AND SONS
MessageSujet: (#) Re: [EXPLOSION] Dead-end [Reza]     Dim 6 Mai - 14:46
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 108
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Fressia (avatar) WickersJulia (gif)
Entendre son voisin dans cette gigantesque infortune lui demander si elle pouvait bouger la reconnecta à la réalité. Le choc et la surprise l’avaient sonnée suffisamment pour qu’elle évite de regarder la réalité en face mais maintenant qu’il en parlait… c’est vrai qu’elle se retrouvait sous une couche sacrément effrayante de débris. Assez importante pour coller ses jambes à la carlingue du Colossus et l’empêcher de s’en extraire. Il n’en fallait guère plus pour réveiller une panique sans nom en elle, assez forte pour l’empêcher de réfléchir alors qu’elle ne pouvait pas y faire grand chose. Comme un cheval pris dans un brasier – du moins de ce qu’elle avait vu des films au cinéma et de la collection de ses parents –, la jeune femme se mit à agir bêtement.

Elle s’épuisa quelques secondes à gesticuler et à ruer dans tous les sens, n’arrivant à rien d’autre que faire rouler des petits bouts de métaux et autres matériaux légers autour d’elle. Ses jambes restèrent désespérément coincées. Voilà le problème d’un cerveau envahi par la peur, quand on a besoin d’un peu de bon sens, il ne peut rien pour nous. Or, si la panique ne submergeait pas Nova à l’heure actuelle, elle se serait peut-être rendue compte que ce n’était pas comme ça qu’elle risquait de se libérer de pièces construites et assemblées pour résister au vide intersidéral de l’espace. On mettra ce détail sur le compte de la panique plutôt que sur ses facultés intellectuelles.

Elle s’immobilisa, fatiguée, au bout d’un moment.

— Non… non je suis coincée…

Bredouilla t-elle du bout des lèvres, avec l’impression d’être sur le point de se briser d’un instant à l’autre. C’était peut-être la chaleur, une vue d’optique ou simplement le flot soudain d’adrénaline qui courrait dans ses veines, mais elle avait presque l’impression de sentir de moins en moins ses jambes. Sauf qu’elle ne pouvait pas les perdre, ses jambes, c’est qu’elle en avait besoin ! Et puis que diraient les gens, que diraient ses parents ? Déjà qu’ils l’accusaient « d’abimer la marchandise » quand elle se plaignait d’avoir un bleu ou un ongle cassé, si elle revenait avec deux membres principaux du corps humain en moins, ils risquaient d’en avoir une attaque ! Et puis ils étaient suffisamment vieux pour que ça arrive en vrai…

Une demi-douzaine de pensées incohérentes et hystériques lui traversèrent l’esprit, aussi épuisantes qu’inutiles. D’autant qu’elle n’irait nulle part à ce rythme-là. Et, bizarrement, cette pensée la calma un peu. Bon, elle ne fit pas non plus une très grande différence, abaissant son niveau de panique à 5% à peine, mais c’était déjà quelque chose. D’autant qu’elle n’était vraiment pas accompagnée pour se calmer. Si le but de l’homme coincé à côté d’elle était de tout faire sauf la calmer, c’était plutôt bien joué. Nova releva des grands yeux emplis de larmes et de peur en l’entendant dire qu’ils pourraient aussi redouter un incendie. Après, ce serait une menace tout à fait logique après une explosion – un effet secondaire à prendre en compte, en soi –, mais ce n’était généralement pas le genre de chose à dire à quelqu’un coincé sous des débris, incapable d’aller nulle part pour se sauver si un incendie avançait bel et bien vers sa position actuelle.

Elle ne répondit rien mais ne le quitta pas des yeux en voyant qu’il réussissait à se sortir des débris avec une facilité déconcertante. Il n’allait quand même pas la laisser plantée là ! Encore plus si un incendie arrivait de leur côté ! Quand elle fut sûre qu’il n’allait pas prendre ses cliques et ses claques pour mettre les voiles vers un côté plus sûr du vaisseau, Nova se calma un peu et elle le regarda s’affaler à côté d’elle. Il se reposait deux secondes et il allait l’aider. En quelques secondes, ce Reza venait de devenir son nouveau meilleur ami.

— Je m’appelle Nova…

Répondit-elle d’une petite voix, trop heureuse de ne pas le voir s’éloigner de là.

— Je… il n’y a pas… pas d’incendie qui se rapproche, n’est-ce pas ? On ne risque rien ici, pas vrai?

Les mots se bousculèrent sur la fin, comme si les dire plus vite les rendrai réel, comme un sortilège. Elle avait besoin d’être sûre pour accepter plus sereinement d’être coincée sous des gravats comme ça.
MessageSujet: (#) Re: [EXPLOSION] Dead-end [Reza]     

RÉPONSE RAPIDE