human way x reza
MessageSujet: (#) human way x reza     Jeu 12 Avr - 18:25


human way
reza haught

Depuis l’explosion et la récente polémique autour de Sharapov, le Colossus semblait s’être enflammé, encore plus bruyant que d’habitude. Et même si Laszlo trouvait habituellement que cela faisait son charme, il devait plutôt avouer être satisfait de finalement tourner dans un couloir un peu plus calme du vaisseau. Avec les récents évènements, les stellariens se montraient plus que jamais militant et beaucoup de services tournaient un peu au ralenti, ce qui ne devait certainement pas arranger la nouvelle amirale de la flotte. Cela dit, pas réellement du genre engagé, Laszlo restait au maximum à l’écart de toutes ses histoires, s’occupant avant tout de ses extracteurs, qui dans ce merdier devaient au moins pouvoir compter sur lui. Le côté humain était certainement la partie qu’il jugeait la plus importante dans ses nouvelles responsabilités et comptait bien mettre un véritable point d’honneur à veiller à ce que chaque extracteur puisse s’épanouir au travail, de manière professionnelle et personnelle.

C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il se rendait aujourd’hui à bord du Colossus -et non pas pour rendre visite à Crius à la ruche. En effet, en relisant quelques dossiers, il avait remarqué que l’un des extracteurs ne donnait plus de nouvelle depuis déjà un bon moment. Bien l’absence de Haught soit parfaitement justifiée, Laszlo tenait à lui rendre visite pour prendre des nouvelles et essayait de tenir son rôle de dirigeant. Cela dit, pas réellement à cheval sur les procédures, il avait préféré venir en tenue civile chez l’homme, jugeant qu’avant d’être son employé, il était avant tout son collègue, même s’ils n’étaient pas forcément hyper proches. Dans ses souvenirs, Reza était quelqu’un de très sympathique et avec qui il appréciait discuter durant ses pauses par exemple. De plus, avec son âge plus avancé que la plupart des extracteurs en activité, il possédait une certaine maturité, ce que quelqu’un comme Laszlo ne pouvait qu’apprécier.

Une fois devant la porte du Betty, l’hongrois frappa quelques coups sur le métal, avant que la porte ne s’ouvre finalement sur son propriétaire. « Salut, je te dérange pas j’espère ? » Sans réellement lui laisser le choix, Laszlo pénétra déjà dans les lieux, observant rapidement l’environnement qui les entourait, cherchant des indices sur l’homme qui se trouvait face à lui aujourd’hui. Loin d’être un mentaliste ou comportaliste de qualité, il préféra se rabattre sur ce qui restait la solution la plus rapide, à savoir la communication. « Si tu as une bière je suis preneur, ça m’a pris un temps fou de venir jusqu’ici avec le bordel dehors. » Même s’il venait ici avant tout en tant que dirigeant, il tenait à se montrait amical, afin de montrer sa bienveillance envers l’autre. Parce que même s’il préférerait le voir revenir au travail, il ne comptait aucunement le forcer si ce n’était pas ce qu’il souhaitait. Néanmoins, le silence n’était jamais conseillé et Laszlo préférait les choses claires.

Toujours sourire aux lèvres, il se posa dans ce qui ressemblait à un canapé, se mettant rapidement à l’aise. « Bon alors, ça se passe bien ta petite vie tout ça ? » Malgré son air innocent, Laszlo était plutôt curieux d’en apprendre plus sur la vie que menait aujourd’hui Reza et si elle était réellement plus simple que venir travailler avec son équipe. Bien sûr, il n’était absolument pas là pour lui faire la morale, mais simplement veiller à ce que tout aille pour le mieux et surtout que ce ne soit pas à cause d’une histoire au boulot.


black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: human way x reza     Ven 27 Avr - 13:45
HUMAN WAY
laszlo cabrero & reza haught


C’est fou comme le temps pouvait passer vite. Combien de jours cela faisait-il depuis qu’’il s’était retrouvé sous les débris de cette explosion avec Nova ? Il ne les comptait plus. Depuis il peinait à retrouver un rythme normal, comme si ses jambes n’arrivaient plus à suivre et c’est peut-être pour ça qu’il avait volontairement abandonné l’idée de retourner au travail. Il aimait pas qu’on le voit comme ça Reza, faible. Ses jambes bioniques avaient mit du temps à être acceptées, et parfois il rechutait. Comme si elles étaient un corps étranger que son organisme refusait de toute part. Ca le bouffait de l’intérieur. Il avait eut quelques nouvelles de Nova depuis, à vrai dire c’était la seule personne à qui il avait prit des nouvelles ces derniers temps. Depuis leur dernière rencontre, Bee n’était plus revenue et il n’était pas non plus allé la voir. C’était sans doute trop tôt. Trop douloureux. Pourtant depuis des jours il n’avait pas arrêté de chercher la trace de celui qui était à présent sa seule raison de continuer à avancer. Juste pour le retrouver. Le tuer. Le regard posé sur les notes qu’il avait prit dans son terminal (pour une fois qu’il arrivait à faire quelque chose sur ce terminal – merci Charlie) il essayait de trouver un lien entre toutes ces coïncidences. Des coups forts frappés sur la porte du Betty le tira de ses pensées. Surprit, il ne s’attendait sûrement pas à de la visite, il se leva rapidement et éteignit la page de son terminal avant d’ouvrir sur un Laszlo tout souriant. Merde. Si le boss se déplaçait jusqu’à chez lui, c’est qu’il avait certainement dépassé les limites de sa générosité. Reza remua la tête négativement lorsque son chef lui demanda s’il ne le dérangeait pas, sans avoir le temps de rajouter quoi que ce soit que Laszlo s’engouffrait déjà dans l’habitacle de Betty. Il se sentit soudainement très gêné, même s’il n’était pas du genre à être bordélique, son vaisseau accusait quand même le coup de ne pas y abriter de femme, tant qu’il ressemblait vraiment à une garçonnière.

« Bien-sûr, je vais chercher ça. » Lâcha-t-il simplement en se dirigeant vers le mini frigo tandis que son dirigeant s’installait sur son canapé qui lui servait aussi la plupart du temps accessoirement de lit. Qu’est ce qu’il pouvait bien lui vouloir ? Reza n’avait jamais été du genre à se soucier de quoi que ce soit avant. Il vivait au jour le jour et acceptait tout ce qui se présentait devant lui sans vraiment y réfléchir à l’avance. Depuis plusieurs années, il avait eut le temps de réfléchir en prison et il était devenu du genre à s’inquiéter pour rien et à se poser énormément de questions. Il était pas rassuré à ce moment précis Reza. Il décapsula les bières avec habitude et en présenta une à Laszlo avant de se poser légèrement sur un coin de bureau.

« J’ai pas à me plaindre. » Etait-il censé lui raconter sa vie ? Il connaissait plus trop ça Reza, les relations amicales, les relations avec son supérieur. Se remettre à vivre comme avant était vraiment difficile pour lui, il s’était tellement replié sur lui même en prison qu’il en oubliait à présent comment on devait se comporter en société. « Si vous êtes venu pour mon absence au boulot boss, désolé j’aurai dû prévenir plus rapidement. Depuis l’explosion j’ai pas mal été dépassé par les évènements. » Depuis Bee surtout, et c’était bien avant l’explosion. Mais il est vrai que ça n’avait rien arrangé. Ca avait fait disjoncté ses jambes et ça suffisait à le mettre k.o. Et puis ça avait pas mal bougé du côté de celui qui avait tué Oz alors il n’avait pas vraiment la tête à bosser à vrai dire. Mais ça ne regardait en rien Laszlo il le savait et il ne voulait pas que son travail en pâtisse. « Mettez-moi sur une mission je suis prêt, je vous décevrai plus. » Parce qu’il n’avait vraiment pas envie de perdre sa place. La famille des extracteurs était tout ce qu’il avait à présent, et c’est en partie pour ça qu’il avait demandé à y être réaffecté après son retour de prison. Il ne voulait pour rien au monde être mis sur le côté.
MessageSujet: (#) Re: human way x reza     Lun 30 Avr - 11:53


human way
reza haught

Venir dans la cabine de l’un des membres de son équipe en tenue civile pouvait apparaître pour beaucoup comme un acte manquant cruellement de professionnalisme, mais pour lui c’était avant tout le moyen de se mettre au même niveau que l’autre. Si Reza allait aussi mal qu’il le pensait, alors Laszlo tenait à le remotiver et peut-être le voir revenir en forme dans cette équipe qui perdait en sa personne, un homme de valeurs et d’honneur. « Merci. » Naturel, il accepta la bière que l’autre lui tendait, content de voir qu’il acceptait au moins de faire un peu la conversation, même s’il ne comprenait de toute évidence pas vraiment la raison de la présence de son supérieur dans ses quartiers. D’ailleurs, alors que Laszlo n’avait encore abordé aucun sujet, l’autre se lançant dans des excuses parcimonieuses, visiblement gêné d’avoir commis une erreur en s’absentant. Cependant, bien que ce soit effectivement la raison de la présence de l’hongrois ici, ce n’était aucunement pour ce qu’imaginait le plus jeune.

« Non, ne t’inquiète pas. Je ne viens pas du tout ici pour te réprimander, si c’était pour ça j’enverrai juste un message. » Si Laszlo souhaitait râler ou engueuler l’homme pour son absence injustifié, il ne se serait pas cassé le cul à traverser toute la flotte, surtout après sa journée de travail. Non, s’il se trouvait ici, dans son canapé en train de se délecter d’une bonne bière, c’était avant tout pour ressouder ce lien qui semblait quelque part s’être déchiré. Les extracteurs, par nature, représentait ce qui ressemblait le plus à une grande et belle famille, un élément que Laszlo s’assurait de voir intégrer par tous les membres, peu importe leurs histoires ou passés. S’ils ne pouvaient pas compter les uns sur les autres, alors il estimait échouer sa mission de dirigeant. « Écoute, en acceptant ce nouveau poste, je voulais surtout mettre le côté humain en avant et m’assurer que tous les membres de l’équipe se sentent biens et utiles. » Chaque membre était un rouage indispensable pour l’équipe et si Reza semblait en douter aujourd’hui, c’était désormais à son tour de le convaincre du contraire.

Fut un temps, les deux hommes travaillaient dans la même équipe, comptant l’un sur l’autre et c’était le moment ou jamais de lui rappeler cette époque. « Mais tu vois, ça fait déjà un moment que j’ai l’impression que ce n’est pas ton cas et j’aimerais pouvoir faire en sorte que ça change un peu, seulement je ne suis pas certain de savoir ce que je peux faire. » Vouloir aider était certes très valeureux de sa part, mais fallait-il encore savoir comment s’y prendre et surtout ce que désirait vraiment l’autre. « J’ai appris pour l’explosion, ça va ? Tu as besoin de parler ? » Pour commencer, Laszlo remuait les événements récents, histoire de mieux cerner ce que l’homme pouvait traverser actuellement.


black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: human way x reza     

RÉPONSE RAPIDE