wake up and smile { Exvind
MessageSujet: (#) wake up and smile { Exvind     Mer 28 Fév - 23:26
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t338-helion-dawson-galloway http://beyond-earth.forumactif.com/t386-shall-we-meet-again-helion
Messages : 36
Âge : 26 ans
Occupation : Douanière
Habitation : Argus One
Arrivée : Décembre 2226
Pseudo : Shinzhon
Avatar : Fatima Sana Sheikh

wake up and smile
“Some people wake up drowsy. Some people wake up energized. I wake up dead.”
― John Marsden, Tomorrow, When the War Began  
Il y eut d'abord la lumière, comme coincée derrière ses paupières. Elle grogna ; incompréhension, détresse. Une lumière chaude, qu'elle ne comprit pas. Il y avait dans cette dernière quelque chose qui ne faisait pas sens, comme si elle savait qu'elle ne devrait pas être là, que tout devait être noir. Ses autres sens ? Diffus, perdus, elle était encore dans une pesanteur agréable, ne sentant rien. A l'exception de cette foutue lumière. Puis ce fut l'air, légèrement froid qui lui entra par les narines, avec une odeur qu'elle ne reconnut pas. Ça puait la mort, bordel... Elle ne se souvenait pas. Pas d'avoir atterri dans un endroit qui sentait comme ça la... veille ? Oh, des idées lui revenaient désormais, la frappant comme vague après vague sur un rivage. A chaque battement que son cœur faisait rebondir contre les parois de son crâne.

Oh, merde...

Elle ouvrit les yeux d'un coup sec, ne tenant plus. Mais où avait-elle atterri ?

En face d'elle, à quelques mètres ; un mur. Derrière elle, un mur. La sensation de pavés sous sa main qui se refermait lui envoya un frisson le long de l'échine. Ses ongles raclant la pierre alors que son corps se rendormait tout doucement. Un tremblement de dégoût. Un haut le cœur la secoua, elle se laissa comme engloutir par le malaise. Attendit, comme une chute dans un lac, la laissant là, tremblante, un peu plus réveillée peut-être. Mais toujours pas en état de se relever. Lentement, elle se redressa sur un coude. Distinctement, sur ses vêtements, elle sentit l'odeur de l'alcool.

Ah. Oui c'est vrai. Elle se souvenait un peu maintenant.

Elle avait bu – mais quelle surprise, venant d'elle. Elle ne savait plus où, ni quand. Il n'y a pas longtemps. Instinctivement, elle regarda en l'air. Le soleil le lui dirait, s'il n'y avait pas de nuages. Mais avant d'avoir complètement levé les yeux, elle le savait, et le sentiment de déception naissait ; c'était inutile. Le soleil ne lui dirait rien ici, il n'était pas là, les étoiles étaient différentes, le ciel était différent, tout avait changé. Elle regardait un millier de petits détails éthérés que son esprit eut pu trouver beaux si elle ne s'était pas obstinément braquée à les trouver affreux. Des lignes sibyllines tracées dans cette pâle lueur qui reflétait celle d'une matinée tranquille, s’élançant en arcs gracieux dans les airs, formant un dôme parfait.

Son corps était lourd, si lourd. Elle n'arrivait pas à dissiper la fraîcheur et l'engourdissement de ses membres, et comme lorsqu'elle était enfant, elle se surprit à ramener ses genoux contre elle ; comme si se rouler en boule comme une petite fille allait la protéger de quoi que ce fut. Son genou droit était écorché, mais les deux portaient de multiples traces ; elle était tombée. Ses mains pouvaient lui en dire d'avantage si seulement elle cherchait à les regarder. Mais elle n'en fit rien et lança un regard torve vers la benne à ordures contre laquelle son épaule buta sommairement. Un autre éclair de génie frappa sa conscience. C'était ça, l'odeur qu'elle ne reconnaissait pas. C'était juste les ordures de la flotte.
code by bat'phanie
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Mer 7 Mar - 23:42
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t365-exvind-there-is-a-fault-in-your-code http://beyond-earth.forumactif.com/t388-exvind-fear-display-yes
Messages : 123
Âge : 51
Occupation : Eboueur - il était programmeur sur Astoria
Habitation : Columbiad
Arrivée : Arrivé en 2220 avec 4 enfants, dans un vaisseau pirate, en provenance de Shinbashi
I don t have a nervous system, I m a nervous system Pseudo : Frey
Avatar : Ben Mendelsohn
Crédits : Frey | Bat'phanie (ava + sign.)


GARBAGE MAN
We can't control the impressions others form about us, and the effort to do so only debases our character.

⋅ ⚘ ⋅ ❁ ⋅ ⚘ ⋅
Avec le temps, les enfants apparaissaient de moins en moins tôt et il te fallait parfois les réveiller en urgence pour l'école. Lorsque vous étiez arrivés sur la flotte, tout le monde était nerveux, à cran, tout était programmé pour qu'aucun problème ne vienne bloquer les engrenages bien huilés de votre quotidien. Même Valco, bien que perdu face à l'absurdité de votre situation, jouait le jeu et se taisait, se rendait utile et tendait toujours la main à Sinjir ou Szill sur le chemin de l'école. Puis les aînés avaient commencé à grandir et, surtout, à s'habituer à la flotte. Il leur fut plus pénible de se rendre à l'école, non plus parce qu'ils avaient peur des autres enfants, ni parce qu'ils ne s'y sentaient pas à leur place mais parce que comme tout enfant, l'obligation de s'y rendre leur devenait insupportable. Valco n'était pas encore entré dans la phase où il fallait l'extirper du lit et se chargeait donc de tirer la couverture des trois autres lorsque Charlie ne suffisait pas à les faire sortir du lit. Olek, parfois couché avant que tu ne doives le déposer au lit, parvenait à s'extirper de son sommeil avant ses aînés, pour pouvoir monopoliser la salle de bain et ne pas avoir à se disputer sur les plus menus détails du réveil.

On te donnait généralement le matin un certain nombre de bennes à aller vérifier – leur état de fonctionnement, mais également qu'il ne s'y trouvait rien de « bizarre » qui puisse empêcher le passage régulier des ordures dans les ponts automatisés menant aux déchetteries. Tu évitais d'avoir une routine et tu passais parfois un peu plus de temps de prévu pour ne pas répéter le chemin des derniers jours. Tu arrivais à la moitié de ton trajet, préparant déjà de quoi ouvrir la benne et illuminer le contenant lorsque tu vis une forme assise à quelques pas de celui-ci. Tu fronçais le nez et tu fis quelques pas en arrière, prêt à sauter celle-ci et tant pis pour la benne. Au bout de quelques pas, tu t'arrêtais tout de même. Tu étais payé pour faire un métier qui, bien que non gratifiant, était nécessaire et utile à la flotte et si la benne était effectivement bloquée, tu serais tenu pour responsable de tous les incidents qui s'ensuivraient et tu n'avais aucunement envie d'être remarqué par tes supérieurs pour une raison aussi stupide. Tu fis alors marche arrière en jetant des fréquents coup d’œil aux alentours, espérant que quelqu'un fasse attention à vous et vienne s'occuper de la jeune femme. Tu t'arrêtais à quelques pas de la benne.

Tu dévisageais la femme, semblant peser le pour et le contre. Non, ce n'était pas une ordure. Pas encore. T'approcher t'obligerait cependant à lui adresser la parole, à devoir faire semblant de t'inquiéter de son bien-être... tomber dans un piège, peut-être. Oui, c'était très probablement un piège, on t'incitait à te pencher vers elle, l'aider à se relever, peut-être l'emmener ailleurs et on profiterait de la charge pour te tomber dessus. Ou elle même le ferait, te prenant en traître avec ce faux air de misère. En même temps … Tu ne pouvais pas passer la benne, cela briserait ta route prévue – et rarement identique au cas où l'on te surveille – et te ferait perdre beaucoup de temps. Beaucoup, beaucoup trop de temps. Puis, cette benne devait être vérifiée, n'est-ce pas ?

« M'dame, j'dois appeler l'Regina ou ça ira ? » Tu t'approchais lentement, le nez froncé, serrant tes outils dans une main crispée, prêt à prendre la fuite après l'avoir héroïquement frappée avec.
code by bat'phanie


Error : no identity
The enemy ? His sense of duty was no less than yours. You wonder what his name is, where he came from and if he was really evil at heart ▬ What lies or threats led him on this march from home ?
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Ven 9 Mar - 22:43
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t338-helion-dawson-galloway http://beyond-earth.forumactif.com/t386-shall-we-meet-again-helion
Messages : 36
Âge : 26 ans
Occupation : Douanière
Habitation : Argus One
Arrivée : Décembre 2226
Pseudo : Shinzhon
Avatar : Fatima Sana Sheikh

wake up and smile
“Some people wake up drowsy. Some people wake up energized. I wake up dead.”
― John Marsden, Tomorrow, When the War Began  
Le Regina ?

C'était quoi le Regina, déjà?

Helion ouvrit les yeux, regardant le propriétaire de la voix. Elle dut lever le regard au prix d'un effort qu'elle considéra immense. En silence, déjà, son crâne lui indiquait ne pas avoir apprécié les libations de la veille. Aussi, le son d'une voix le laissait au supplice. La douleur amplifiait et disparaissait dans un rythme soutenu, la laissant comme prisonnière de son corps. Quelque fois, un raisonnement lui revenait ; elle se souvint ainsi de ce qu'était le Regina... Le Regina Mercy. C'était mieux que rien.

« Non, non ça va aller merci - » commença-t-elle, la voix rauque.

Après une surprise ténue que lui avait donné la vue de cet homme arrivant de nulle part, après l’agacement notoire dû au fait que sa tête voulait exploser et du au désagrément de se retrouver dans la rue, la jeune femme se surprit à éprouver un nouveau sentiment auquel elle n'était pas coutumière. Il vint s'insinuer tranquillement dans ses veines, le long de son dos comme une traînée de fréon. Alors qu'elle forçait ses muscles à se réveiller, elle ressentit la honte enserrer son ventre déjà malmené par la boisson.

« C'est par où le – l'Argus One ? Je... » elle cherchait ses mots. Ne sachant que dire ; son explication sonnant comme un excuse alors qu'elle voulait originellement formuler une question. Présentement, elle se dégoûtait. Demander à Charlie ? L'évidence même ne se posait pas pour la jeune femme qui semblait bien plus que prompte à oublier l'existence de cette intelligence artificielle pourtant bien pratique. « J'crois que je suis en r'tard. » Luttant pour se redresser, dos au mur, une main encore au sol, Helion ne songeait pas que dans sa clarté de la veille, elle avait tout de même choisi de se murger une veille de jour de repos.

S'il y avait une divinité quelque part, elle avait eu un moment de grande pitié pour laisser à la douanière quelque peu de sens commun. Dionysos, lui, devait bien se fendre la poire tel un ménagère devant une caméra cachée.

Ses efforts portèrent leurs fruits, et avec l'aide du mur comme allié irascible, Helion parvint à se tenir droite. Le dos toujours solidement posé contre le mur alors que ses jambes n'avaient pas envie de la porter en cette belle matinée, elle leva les yeux vers cet homme qui se tenait à quelques mètres d'elle. Dire qu'il se tenait face à elle, c'était grossir le trait.

Plus tout jeune, de taille moyenne, un visage qu'elle ne voyait que peu à cause d'une paire d'yeux très clairs. Elle fit un geste pour frotter ses yeux, à elle, noyés des restes de maquillage de la veille. Du noir, tout simplement parce qu'elle ne possédait qu'un seul putain de crayon. Elle allait pas se maquiller comme une décoration de boutique de fringues pour aller boire, si ? Puis même, tous les jours, au boulot ? Non. Non, définitivement. Ce type non plus n'était pas maquillé. Il avait l'air de travailler ; il avait quelque chose dans la main. Un truc pour... réparer ?

« Est-ce que vo - » elle ne termina pas sa phrase ; ployant un genou sous elle, se laissant retomber en avant ; faisant au plus pratique face au haut le cœur tout inédit qui la prit dans un spasme. Elle rendit le contenu liquide de son estomac sur le pavé sans autre forme de procès.
code by bat'phanie
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Dim 25 Mar - 22:24
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t365-exvind-there-is-a-fault-in-your-code http://beyond-earth.forumactif.com/t388-exvind-fear-display-yes
Messages : 123
Âge : 51
Occupation : Eboueur - il était programmeur sur Astoria
Habitation : Columbiad
Arrivée : Arrivé en 2220 avec 4 enfants, dans un vaisseau pirate, en provenance de Shinbashi
I don t have a nervous system, I m a nervous system Pseudo : Frey
Avatar : Ben Mendelsohn
Crédits : Frey | Bat'phanie (ava + sign.)


GARBAGE MAN
We can't control the impressions others form about us, and the effort to do so only debases our character.

⋅ ⚘ ⋅ ❁ ⋅ ⚘ ⋅
Tu évitais le Regina comme la peste. Si le vaisseau était pour beaucoup un trophée à la gloire des réussites humaines, il était pour toi un vestige de tes erreurs passées. La première fois que tu étais monté dedans, tu avais laissé derrière toi des centaines de personnes, des collègues, des amis, des membres de ta famille. La première fois que tu t'étais retrouvé dans ses couloirs, c'était lors de la chute d'Astoria. « Non, non ça va aller, merci - » Pas nécessairement rassuré, tu ressentis tout de même une pointe de soulagement à l'idée de ne pas devoir contacter le Regina, ni entrer en contact avec un des membres de l'équipage. Même si la chance de croiser une personne se trouvant sur le vaisseau lors de la catastrophe, capable de te reconnaître de surcroît, était infime, tes brefs passages sur le vaisseau t'avaient toujours laissé en sueur et horriblement mal. Tu étais terrifié à l'idée que quelqu'un te reconnaisse et qu'on te fasse … te fasse quoi au juste ? Une bonne partie des gens se trouvant sur la flotte étaient à peine conscients d'eux même lorsque la catastrophe s'était produite et les autres étaient probablement passés à autre chose. De toute façon, la chance pour qu'une des personnes que tu avais condamné à mort soit toujours en vie, sur le Regina et prêt à en découdre avec toi était proche du néant.

Mais tout de même. Il ne fallait jamais repousser ce genre de possibilités. La loi de Murphy veillait au grain. La plus grande menace pour l'instant n'était toutefois pas sous la forme de survivants d'Astoria ou d'anciens employés du Regina mais sous la forme de quelques pirates. Andak te protégeait de ceux-ci en échange de quelques boulots, mais il suffirait alors de décevoir le vice-capitaine du C5 pour te retrouver à nouveau dans le collimateur des gens qui t'avaient connus après Astoria. C'était également sans compter sur les militaires, les bien-pensants et les personnalités trop impliquées dans ta propre vie – notamment Magdalena Lehmann qui était bien trop proche de tes enfants – ou les gamins que tu avais adoptés lors de votre fuite de Shinbashi.

« C'est par où le – l'Argus One ? Je …  » Tu la dévisageais quelques secondes, aussi surpris qu'agacé par la question. Tu finis par lui indiquer la direction des passerelles y menant à l'aide de ton multi-tool. Tu restais cependant toujours à une distance respectable de la jeune femme, surveillant le moindre de ses faits et gestes au cas où elle se décide à sortir de sa torpeur ou de t'attaquer. « J'crois que je suis en r'tard. » En retard ? En retard pour quoi, au juste ? Sur la fenêtre d'ouverture pour t'éliminer ? Tu reculais d'un pas avant de mesurer l'état de la jeune femme et ses longues hésitations. Soit il s'agissait d'une sacré actrice, soit elle était juste dans un état tellement pathétique que tu ferais tout de même mieux de demander à Charlie de contacter le Regina. « Il est encore tôt, m'dame. 'Fin, ç'dépend c'que vous faites c'me boulot quoi, mais … enfin ça va. » Tu te frottais le nez avec le dos de ta main, toujours à une distance de sécurité de la jeune femme. Grand bien t'en fit.

« Est-ce que vo- » Tu grimaçais alors qu'elle rendait sa soirée sur le sol du Columbiad. Un employé allait être content de devoir s'occuper de cela. Tu avais toi-même connu des années où tu avais passé plus de temps en état d'ébriété que sobre – le meilleur moyen de ne pas avoir de gueule de bois étant après tout de ne jamais s'arrêter de boire – et tu savais la douleur d'un lendemain trop arrosé. « Euhm. » Fut tout ce que tu parvins à lâcher comme remarque, tandis que tu observais la tâche de vomi qui s'étalait entre vous. L'odeur ne t'atteignait pas encore mais elle ne tarderait pas. On aurait pu croire qu'avec ton travail, l'odeur ne serait plus une gêne. Pourtant, les odeurs les plus désagréables te faisaient toujours froncer le nez et tu étais bienheureux que la déchetterie vous fournisse de quoi couper aux senteurs les plus « fleuries ». « V'z'êtes sûre que vous voulez pas passer par le Regina avant d'ller sur l'Argus ? J'peux demander à Charlie d'appeler, hein, si ça vous dérange. »
code by bat'phanie


Error : no identity
The enemy ? His sense of duty was no less than yours. You wonder what his name is, where he came from and if he was really evil at heart ▬ What lies or threats led him on this march from home ?
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Jeu 29 Mar - 23:34
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t338-helion-dawson-galloway http://beyond-earth.forumactif.com/t386-shall-we-meet-again-helion
Messages : 36
Âge : 26 ans
Occupation : Douanière
Habitation : Argus One
Arrivée : Décembre 2226
Pseudo : Shinzhon
Avatar : Fatima Sana Sheikh

wake up and smile
“Some people wake up drowsy. Some people wake up energized. I wake up dead.”
― John Marsden, Tomorrow, When the War Began  

C'était la bite, quand même, cette journée, pensait-elle en regardant le contenu de son estomac par terre.

Elle n'avait pas vraiment d'expression qui puisse mieux coller à la réalité à vrai-dire. Elle ne pensait pas à grand chose. Mais elle se sentait déjà mieux. Pas libérée du marteau qui frappait son crâne ni de la désagréable impression que son estomac était coincé dans en plein ouragan sur un radeau de fortune, mais c'était déjà ça. Il n'avait plus rien à recracher ; avait-elle fait la connerie de se coller une caisse alors qu'elle était à jeun ? Cela ne lui ressemblait pas. Mais après-tout, elle avait tout le loisir de recoller les pièces de ses aventures de la veille une fois remise. Ou alors de tout enfouir pour que jamais ça ne ressorte. C'était un bon plan, ça.

« Naaan, nan ça va aller, vous inquiétez pas ! »
dit-elle, en souriant.

Ses yeux cernés de restes de maquillage et son geste peu avenant pour essuyer les traces autour de sa bouche étaient en contrepoint à ses paroles. Mais elle espérait que ce type allait lui foutre la paix, et vite. En réalité, elle aurait bien fini sa matinée ici s'il ne l'avait pas réveillée – l'avait-il seulement réveillée ? Mais maintenant qu'elle était dégueulassé l'endroit, c'était inhabitable. Enfin, inhabitable. Bref.

Le monde s'en retournait à sa stabilité d'avant-guerre, Helion y revoyait clair. Comme lorsqu'elle courait et que son souffle lui échappait, ce qui arrivait parfois, elle tenta de sa calmer. D'attendre que sa respiration redevienne stable, calme. Tout était encore étrange ici, pour elle. Et la vie dans l'espace avait des résultats dont elle ne connaissait pas encore tout à fait l'extension. Elle ne savait pas tout et ce malgré qu'on le lui ait expliqué et que son état soit consciencieusement suivi mois après moi. Perte de masse osseuse et musculaire, perte de vision, troubles de l'équilibre aussi. Alcoolisme ? Non, ça, c'était elle.

Et elle savait se contrôler, bordel.

Parce qu'elle était contrôleuse, en fait.

Elle sourit, cette blague était absolument parfaite.

Calme, elle reprit ses appuis, mais quelque chose sonna immédiatement faux dans son geste. Une douleur vive la foudroya, comme apparue de nulle part au niveau de sa jambe droite. Sa tentative pour se relever pourtant en si bon chemin se solda par un échec ; mais elle réessaya une fois, deux fois. Elle finit par trouver un équilibre précaire sur le rebord de la poubelle, en pestant et jurant comme il lui arrivait de le faire alors qu'elle frôlait le bord de sa patience. Sa jambe n'était qu'une douleur, a la cheville et au genou, entre les deux aussi tant qu'à faire; pourtant, de l'extérieur, ça n'y paraissait pas. Son pantalon était, certes, une ruine mais ce n'était rien qu'elle ne pouvait recoudre.

Son père n'avait pas su tout le bien qu'il allait faire à sa petite protégée en lui apprenant la couture, vraiment. Elle l'en remerciait.

Elle sortit son terminal de sa poche arrière – elle ne le mettait jamais autre part lorsqu'elle sortait, c'était donc une évidence donnée par un quotidien rodé comme une machine. Mais l'animal était mort, et ça, elle le remarqua au premier regard. Une fêlure s'étendait sur toute la surface du petit appareil, qui avait pourtant survécu, en moins de deux mois, à un grand nombre de chutes, d'oublis, d'erreurs et de pertes. Son visage se tordit dans une expression d'aigreur. C'était pas sa journée. « Si vous pouviez appeler, ce sera sympa, ouais, mais j'veux pas déranger hein. Si vous avez du boulot, j'me débrouillerait » C'était pas sa journée du tout.

code by bat'phanie
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Lun 2 Avr - 21:06
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t365-exvind-there-is-a-fault-in-your-code http://beyond-earth.forumactif.com/t388-exvind-fear-display-yes
Messages : 123
Âge : 51
Occupation : Eboueur - il était programmeur sur Astoria
Habitation : Columbiad
Arrivée : Arrivé en 2220 avec 4 enfants, dans un vaisseau pirate, en provenance de Shinbashi
I don t have a nervous system, I m a nervous system Pseudo : Frey
Avatar : Ben Mendelsohn
Crédits : Frey | Bat'phanie (ava + sign.)


GARBAGE MAN
We can't control the impressions others form about us, and the effort to do so only debases our character.

⋅ ⚘ ⋅ ❁ ⋅ ⚘ ⋅
« Naaan, nan ça va aller, vous inquiétez pas ! » Tu acquiesçais sans prendre la peine de cacher ton scepticisme. Tu dévisageais la femme, son air dévasté, ce maquillage probablement hors de prix qui avait coulé sur ses joues. Tu ne bougeais toujours pas, préférant rester à distance, toi et tes mains qui tremblaient et ta peur au ventre. Les remugles d'une soirée trop arrosée t'arrivaient jusqu'ici et tu ne savais pas si c'étaient là tes souvenirs ou l'odeur que dégageait la femme. L'odeur de transpiration, d'alcool frelaté et de la bouche pâteuse, les fonds de ruelle et la honte qui transpirait de tous les pores de ta peau.

« Si vous pouviez appeler, ce sera sympa, ouais, mais j'veux pas déranger hein. Si vous avez du boulot, j'me débrouillerais. » Tu avais cru pouvoir y échapper, hein Ex ? Ne pas avoir besoin d'appeler le Regina, ne pas t'occuper de la gamine. Tu aurais pu passer ton chemin, couper court à ton parcours habituel pour ne revenir qu'en fin de tournée, lorsqu'un autre passant se serait occupé d'elle, un vrai samaritain lui. « Bah j'dois vérifier la benne là, voyez. Donc j'peux pas trop vous marcher d'ssus, hein ? » Tu essayais de te rassurer comme tu pouvais, te dire que c'était la bonne chose à faire, de rester. Que tu ne l'avais jamais fait suffisamment jusqu'ici et qu'il était temps de reprendre ta vie en main. De faire quelque chose de bien, de ne pas abandonner quelqu'un dans la souffrance. Tu ne pensais pas que la gamine crèverait ici et maintenant mais s'il lui arrivait quoi que ce soit, tu ne pourrais cesser d'y penser, la rajoutant sur ta trop longue liste de regrets.

Ta main tremblante se dirigeait vers ton terminal. Tu repensais à Valco qui avait pleuré une fois, épuisé par une longue journée, à l'idée de faire tout seul sa commande à la cafétéria. Les larmes qui avaient coulé sur ses joues et toi, désemparé, qui avait fini par te pousser alors que Szill le prenait dans ses bras et lui promettait monts et merveilles. Tu avais l'impression d'être Valco, tremblant, presque au bord du gouffre, alors qu'il ne s'agissait que d'un simple appel. Le Regina te faisait cet effet. Quand les enfants étaient fiévreux, tu te rendais toi même malade à l'idée de demander à un médecin de passer.

Ta poitrine se soulevait de manière erratique et tu faillis lâcher ton terminal tandis que tes doigts peinaient à l'agripper, les tremblements presque convulsifs tant tu appréhendais une simple commande. Il te fallu t'y prendre à plusieurs fois et te racler la gorge. « Charlie ? Est-ce que tu peux signaler au Regina.. que euhm, il y a une femme malade et déshydratée sur le Columbiad. Ehm, avec l'emplacement, s'il te plaît. » Il fallut quelques secondes pour que l'IA réponde : Tout de suite. Message envoyé.. Tu gardais ton terminal dans ta main, serrant peut-être un peu trop fort celui-ci. « Je euh.. vous avez besoin que je reste ou ça va aller ? » Tu ne bougeais pas. Tu avais envie de déguerpir, de la laisser là maintenant que tu savais que quelqu'un allait prendre la relève. Tu ne bougeais toujours pas, attendant peut-être sa bénédiction ou qu'elle fasse preuve d'un peu plus de courage que toi. Tu essuyais ta main libre, moite, sur ta tenue crasseuse.  
code by bat'phanie


Error : no identity
The enemy ? His sense of duty was no less than yours. You wonder what his name is, where he came from and if he was really evil at heart ▬ What lies or threats led him on this march from home ?
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Mar 10 Avr - 23:07
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t338-helion-dawson-galloway http://beyond-earth.forumactif.com/t386-shall-we-meet-again-helion
Messages : 36
Âge : 26 ans
Occupation : Douanière
Habitation : Argus One
Arrivée : Décembre 2226
Pseudo : Shinzhon
Avatar : Fatima Sana Sheikh

wake up and smile
“Some people wake up drowsy. Some people wake up energized. I wake up dead.”
― John Marsden, Tomorrow, When the War Began  

« Déshy... mais j'suis pas déshydratée, vous racontez de la merde un peu là, non ? »

Elle n'avait pas l'intention d'être blessante, en vérité. Elle disait juste ce qui lui passait par la tête. Et il n'y avait pas grand chose à part ça en réalité. Son cerveau était vide, agréablement vide. Même s'il y avait toujours cette profonde impression de dégoût qui s'y superposait. Ajoutée à cela, l'angoisse de manquer son boulot si tôt après son arrivée et de ne pas savoir où elle était transformait le tout en un cocktail des plus explosifs.

Pourquoi avait-elle fait ça ? Maintenant que les circonstances s'éclaircissaient, la stupidité de sa situation lui vint à l'esprit. « Attendez – je – on peut annuler l'appel ? J'vais bien hein, vous inquiétez pas, c'est pas nécessaire en fait, j'habite pas loin et- » mon cul. « je pourrais rentrer toute seule ! » Oh putain. C'était tellement la bite, cette journée.

Est-ce que c'était pour ne pas avoir à croiser de supérieur qui aurait eu vent de l'incident ? Helion tentait de se persuader ; elle était rentrée chez elle en pire état que ça. Elle avait été toute seule à l'hosto après qu'on lui ait tiré dessus. Bon, d'accord, une fois. Mais elle pouvait parfaitement survivre toute seule, ce serait passé en une bonne nuit de sommeil. Bordel, tout irait bien. A condition que personne ne l'aie jamais vue dans cet état.

Bon, oui, ok, à part ce type là mais il avait pas l'air super méchant. « Vous allez bien ? Franchement vous avez l'air de pas aller bien, allez, on a qu'à aller prendre un thé chez moi, genre, vous pouvez me raccompagner, je vous offre le café ! »

Il y avait une certaine intonation joviale dans sa voix. Peut-être qu'elle venait de son accent ; elle avait, certes, appris l'anglais depuis des années, mais elle n'avait jamais été des plus assidues en cours. Avec son père, elle parlait suédois. Il avait toujours été adamant quant à l'apprentissage et la pratique de cette langue ; c'étaient ses racines. Peut-être avait-il voulu que cette petite fille qu'il avait ramenée de si loin puisse trouver quelque confort dans une particularité. Elle ne savait pas qui étaient ses parents biologiques, mais elle l'avait, lui. Sa langue, ses manies, ses tics, des mots gentils. Elle avait récupéré son caractère, ses manières, son accent qu'elle gardait presque obstinément tant il lui était naturel et abrupt.

Helion se forçait à se tenir droite ; la jambe refusait de lui obéir. Mais c'était pas grave, elle ferait avec ? Comment ? Aucune idée. Si ce type voulait pas l'aider, elle pouvait peut-être essayer d'appeler Daisy en urgence ? Hm, c'était risqué en vrai... Elle aimait bien Daisy, mais elle bossait à proximité. Ça allait contre son idée de se planquer pour récupérer tranquillement, hors de la vue de personnes qu'elle pouvait connaître. Non quand même, cette fois-ci elle avait été trop loin. « Non vraiment en plus, ça va les occuper pour rien ils ont sûrement d'autres trucs plus importants, genre des vies à sauver. Oh, vous vouliez, euh- » Elle pointa la benne sur laquelle elle s'appuyait.

Merde. Bon, fallait qu'elle bouge son cul. C'était plus facile à dire qu'à faire ; lentement, elle se décala, prenant un appui peu stable le long du mur. Ah, fallait qu'elle évite de tomber là où elle avait gerbé, sinon elle n'avait plus qu'à se laisser crever de faim là. La honte l'achèverait bien assez vite de toutes manières. « J'veux pas vous empêcher de faire votre taff, hein. » Un rire, gêné, qu'elle aurait voulu plus confiant. Putain, mais quelle épave.
code by bat'phanie
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     Jeu 26 Avr - 9:36
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t365-exvind-there-is-a-fault-in-your-code http://beyond-earth.forumactif.com/t388-exvind-fear-display-yes
Messages : 123
Âge : 51
Occupation : Eboueur - il était programmeur sur Astoria
Habitation : Columbiad
Arrivée : Arrivé en 2220 avec 4 enfants, dans un vaisseau pirate, en provenance de Shinbashi
I don t have a nervous system, I m a nervous system Pseudo : Frey
Avatar : Ben Mendelsohn
Crédits : Frey | Bat'phanie (ava + sign.)


GARBAGE MAN
We can't control the impressions others form about us, and the effort to do so only debases our character.

⋅ ⚘ ⋅ ❁ ⋅ ⚘ ⋅
« Déshy… Mais j’suis pas déshydratée, vous racontez de la merde un peu là, non ? » Tu fronçais le nez, franchement vexé d’être rembarré ainsi, tu avais vaguement l’impression d’être pris pour un débile. Les lendemains de cuite, tu connaissais assez bien pour savoir que les gestes brusques ou les bruits et la lumière devenaient tes pires ennemis. Tu ne te permis cependant pas de rétorquer quoi que ce soit et tu baissais la tête, la rentrant dans les épaules en pinçant tes lèvres dans une fine ligne boudeuse. Tu ne te considérais pas réellement responsable de la gamine qui te faisait face et tu espérais surtout qu’elle déguerpisse le plus rapidement possible que tu puisses continuer tranquillement ta tournée. « Attendez – je – on peut annuler l'appel ? J'vais bien hein, vous inquiétez pas, c'est pas nécessaire en fait, j'habite pas loin et- » Tu étais dorénavant véritablement agacé, d’avoir dû appeler le Regina, mais également des changements d’humeur et d’idées du déchet qui te faisait face, aussi ta réponse fut-elle probablement plus sèche que tu ne l’aurais souhaité. « Non. » Tu passais ta langue plusieurs fois sur tes lèvres en fronçant les sourcils, lançant des regards autour de toi. «je pourrais rentrer toute seule ! » Tu haussais des épaules, en réalité peu intéressé par le moyen qu’elle prendrait pour rentrer chez elle. « Les secouristes vont probablement mettre que’ques minutes à arriver, mais à vot’place j’irais pas trop loin, z’aiment pas se déplacer pou’rien. »

« Vous allez bien ? Franchement vous avez l'air de pas aller bien, allez, on a qu'à aller prendre un thé chez moi, genre, vous pouvez me raccompagner, je vous offre le café ! » Tu frémissais avant de secouer frénétiquement la tête à la négative. Le ton trop jovial te mettait les nerfs à vif et le changement abrupt de sujet de conversation n’aidait en rien dans ta déjà bien piètre opinion de la jeune femme. Tu ne pus t’empêcher cependant de remarquer que l’invitation semblait plus être un moyen de s’échapper avec une bonne conscience que pour le plaisir de t’offrir un café en remerciement d'une bonne action. Est-ce que tu étais comme ça, au quotidien ? « Nah. » Tu aurais probablement compris l’invitation 30 années plus tôt, lorsque tu étais encore sur Astoria et où la vie communautaire était moins importante, mais sur la flotte, prendre un café était généralement moins gênant dans les débits de boisson ou au niveau des distributeurs qui parsemaient les rues des vaisseaux du Nœud. Tu ne cherchais pas à élaborer non plus sur le refus catégorique que tu avais face au café, surtout physique à vrai dire, ton estomac ne supportant plus les produits trop forts – tu en avais de toute façon probablement trop abusé pendant des années, ta consommation de café semblait être un des seuls éléments de ton alimentation, avec des gâteaux rassis, de l’alcool et des boissons énergétiques. L’odeur du café te faisait dorénavant frémir et tu te retenais péniblement – comme pour l’alcool –d’aller en commander un au distributeur le plus proche dès que tu passais à proximité de consommateurs.

Tu continuais à l’observer, plus méfiant, les épaules moins déliées qu’il y a quelques instants, tandis qu’elle se démenait pour rester debout. Sa main posée sur la benne, sa façon de se tenir et sa jovialité, tout sonnait faux et surtout puait l’anxiété. « Non vraiment en plus, ça va les occuper pour rien ils ont sûrement d'autres trucs plus importants, genre des vies à sauver. Oh, vous vouliez, euh- » Tu acquiesçais sans élaborer, passant les mains sur ta tenue d’éboueur, espérant en frotter la couche d’humidité qui s’était amoncelée sur tes paumes suite à cette conversation presque absurde, inutilement puisque tes mains s’avéraient être gantées. Tu lançais un regard autour de toi, espérant peut-être voir surgir un secouriste envoyé par le Regina depuis une des cliniques du Columbiad – ou d’ailleurs, franchement tu ne savais pas trop comment le système fonctionnait. « J’veux pas vous empêcher de faire votre taff, hein. » Ce n’est pas comme si c’était déjà fait. Tu plissais les yeux en entendant le rire gêné qui accompagnait la démarche maladroite pour s’éloigner de la benne. Toujours méfiant, tu t’approchais de celle-ci en veillant à te trouver de l’autre côté de la flaque de vomi et de la femme. Tu passais la main devant celle-ci pour l’ouvrir et tu lançais un bref coup d’œil à l’intérieur pour t’assurer que le niveau ne dépassait pas celui réglementaire, t’assurant également qu’aucun cadavre ou autre objet douteux ne s’y trouve. « V’d’vriez v’rasseoir, avant d’tomber et d’vous faire ‘core plus mal, m’dame. » Que tu lançais à la jeune femme en repassant sèchement ta main devant le détecteur.
 
code by bat'phanie


Error : no identity
The enemy ? His sense of duty was no less than yours. You wonder what his name is, where he came from and if he was really evil at heart ▬ What lies or threats led him on this march from home ?
MessageSujet: (#) Re: wake up and smile { Exvind     

RÉPONSE RAPIDE