guilty conscience / ad
MessageSujet: (#) guilty conscience / ad     Jeu 22 Fév - 16:11
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Le mannequin devant elle émet un son sourd chaque fois qu’elle le heurte de ses mains ou de ses pieds, inlassable, un enchaînement n’attendant pas l’autre. Parfois, elle prend soin de veiller à ce que ses pieds soient bien positionnés, que ses phalanges heurtent la figure vaguement humanoïde adéquatement – d’autres, elle massacre le matériel d’entraînement sans prendre garde à sa forme et à ses figures, passant la frustration dans des coups tout en puissance et sans la moindre finesse. À bout de souffle, elle s’arrête, posant sa tête contre le torse du mannequin le temps de calmer les battements effrénés de son cœur. Rosa n’avait parlé à personne de son altercation avec Khan. Ni avec Ethan, ni avec Ana, ni même aux miliciens qu’elle avait elle-même appelés dans sa cabine pour le dénoncer. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle ne l’avait pas balancé sans le moindre remords. Peut-être parce que démolir sa carrière pour une histoire essentiellement personnelle n’était pas exactement éthique, ni même juste à son endroit. Ça aurait sans doute été un soulagement pervers pour elle que de le voir dégringoler de l’échelle qu’il avait travaillé si fort pour grimper. Elle n’était pas certaine qu’elle aurait su vivre en paix en sachant que c’était de sa faute, toutefois.

Pour l’heure, c’était le visage indemne, mais l’âme meurtrie qu’elle se défoulait. Ce n’était même pas spécialement à cause de Khan, à vrai dire. S’il l’avait profondément marquée, ça ne vaudrait jamais le moindre souffle que pouvait exhaler sa mère. Rien que d’y penser, elle sentait son sang bouillonner dans ses veines. Elle et sa demi-soeur étaient tous deux adultes, mais la matriarche parvenait tout de même à détourner tous les moyens à sa disposition pour lui couper l’accès à la jeune femme, sachant pertinemment qu’une réconciliation amoindrirait son emprise sur ses deux enfants. Rosalija avait fini par le comprendre, bien tardivement, certes, mais pas trop tard. Elle souhaitait simplement ne pas avoir à attendre que sa mère pousse son dernier souffle pour avoir enfin libre accès à sa demi-soeur, histoire de pouvoir enfin tenter de lui faire voir qu’elle n’était pas ce que sa mère pouvait lui faire croire.

Une autre série de coups s’abat sur le mannequin, sa force puisée dans la rage brute qu’elle ressent. Lorsqu’elle s’arrête enfin, se laissant tomber sur ses genoux un instant, le silence s’installe dans la pièce. Elle n’entend que le vrombissement lointain d’un moteur, le grésillement des sources de lumière, un sifflement qu’elle ne reconnaît pas. Sifflement? Un pli inquiet barre son front. Beaucoup trop de films d’horreur de série B qu’elle avait eu la chance de regarder avaient une scène similaire. Si elle se trouvait dans une dimension parallèle où elle était de retour sur Terre et dans un plan séquence de meurtrier en série, ça finirait en sang. Le son se rapproche, jusqu’à ce qu’elle puisse mieux distinguer le sifflement. Une mélodie enjouée; pas les notes sordides d’un psychopathe. Rosa tourne la tête vivement, une mèche bouclée rebondissant devant ses yeux. « Akum », constate-t-elle finalement, laissant l’ombre d’un sourire étirer ses lèvres. La douanière se relève d’un bond, faisant quelques pas pour aller à la rencontre du rouquin. « Qui siffle en se baladant, sérieusement? » La moquerie se veut gentille, mais une moquerie tout de même. Elle enviait parfois la bonne humeur constante du secouriste et son optimisme qui rivalisait avec le cynisme de la brune.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Jeu 22 Fév - 22:07
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum était en retard. Pas que cela le dérange, puisqu'il était le seul concerné par son retard, mais le semblant d'organisation qu'il avait essayé d'avoir avait été vaincu par une réflexion qui l'avait assailli alors qu'il dessinait sur son support numérique. Les yeux dans le vague, fixant l'esquisse interrompue sans la voir, il avait passé il ne savait combien de temps à s'interroger sur la pertinence anatomique des appuis postérieurs de la créature qu'il dessinait. Cette créature n'existant pas, il pouvait difficilement vérifier ce dont il avait besoin en cherchant dans les documents à disposition dans son terminal. Il avait donc simplement tenté d'appliquer ses connaissances sur le fonctionnement anatomique humain, mais sur une bestiole qui n'avait sans doute pas du tout les mêmes besoins physique qu'un homme ou une femme moderne.

Il ne fut arraché à ses considérations scientifico-artistiques que lorsque la voix de Charlie retentit depuis son terminal, lui annonçant qu'il était en retard. Akum avait alors sursauté et laissé son dessin en plan pour se préparer tranquillement, remerciant l'IA tout en réfléchissant au fait que programmer une alarme pour avant qu'il soit en retard serait sans doute plus malin que de demander à Charlie de lui annoncer lorsqu'il était en retard. Pas pressé pour autant, il remplit sa bouteille d'eau, attrapa sa serviette d'exercice et sortit tranquillement pour aller jusqu'au Tiantang, où se trouvait les installations sportives qu'il aimait fréquenter.

En chemin, il se mit tout naturellement à siffloter. Il avançait d'un bon pas et choisit de ne pas prendre de navette pour ne pas avoir à perdre trop de temps en échauffement. Il arriverait déjà à moitié prêt à se dépenser, n'aurait plus qu'à compléter avec quelques mouvements indispensables pour ne pas se faire de claquage, puis il pourrait commencer sa séance de sport. Bien entendu, l'air qu'il choisit de siffler sur le chemin était celui d'une chanson bien connue qui s'accrochait facilement à l'esprit des gens, certain de réussir à mettre le refrain dans la tête de la plupart des passants qu'il croisait. Beaucoup allaient maudire un certain rouquin dans les prochaines heures, mais cette idée ne faisait que rajouter à la bonne humeur du concerné. Marquer les esprits pouvait passer par beaucoup de chemins. Les tags en étaient un. S'arranger pour que la moitié de la flotte chante du Patrick Stellarien pendant une semaine en était un autre.

Il ne changea de registre que lorsqu'il arriva enfin dans le bon sous complexe, laissant son imagination guider les notes qui sortaient joyeusement entre ses lèvres. Rapidement, il entendit des bruits mats de coups portés aux mannequins d'entraînement (du moins il l'espérait) bien vite interrompus lorsqu'il entra dans la pièce d'où ils provenaient, ne découvrant que Rosalija, essoufflée, déjà en sueur et légèrement décoiffée. Lorsqu'elle braqua les yeux sur lui, prononçant son nom, il fit une parodie de révérence, comme s'il venait de boucler un concert particulièrement réussi.

-Oui c'est moi, Akum l'incroyable air-flûteur ! Pour les autographes ça sera seulement à partir de dix-huit heure. Il sourit à Rosalija. Comment ça « qui fait ça ? » Tu te balades pas en sifflant toi ? C'est génial ! Tu fais quoi à la place du coup ?

Une boutade, bien entendu. Il n'imaginait pas du tout Rosalija s'amuser à siffloter en flânant dans les couloirs sans fins de la flotte. Il ne savait pas grand chose d'elle à part ce qu'il avait lui-même pu découvrir récemment, en lui parlant et ce que le demi-frère de Rosa lui avait dit. Pas grand chose de positif ressortait d'ailleurs de tout ce que celui-ci avait pu lui raconter. Selon lui, elle semblait être le genre de personne à avoir un gros problème d'ego et de frustration de la vie de manière générale, en plus d'être « émotionnellement instable », pour le citer précisément. Pas le genre à siffler tranquillement un air jovial pendant une balade. Pas le genre à se balader tout court d'ailleurs. Pourtant, Rosa n'avait jamais été désagréable avec lui, ou en tout cas, pas dans l'intention précise de lui causer du tort. Le mot qui correspondait le plus à l'idée qu'il se faisait d'elle personnellement serait plutôt « taquine ». Et il le lui rendait bien. Attrapant sa serviette à deux mains pour la passer autour de son cou, sans lâcher les extrémités, il désigna le mannequin présent derrière elle d'un signe de tête.

-Il t'as insulté ? Demanda-t-il. Il a l'air plutôt sympa pourtant ! Il la contourna, sans se gêner pour écarter au passage la mèche de cheveux qui se baladait sur le visage de Rosa, pour aller passer son bras autour de ce qui servait d'épaules à l'objet. T'as essayé la discussion plutôt ? Je crois que pour le moment c'est Jerry qui gagnait de toute façon alors autant changer de stratégie, non ?

Jerry étant le premier nom qui lui était passé par la tête, ainsi se retrouva baptisé l'effigie servant de punching ball à ceux qui souhaitaient avoir une cible plus satisfaisante qu'un simple sac de sable. Frapper des objets ou des gens n'avait jamais eu d'attrait aux yeux d'Akum, mais quitte à choisir il préférait que la douanière se défoule sur ce mannequin que sur de vraies personnes. Non, si Akum était ici, c'était surtout pour les machines qui se trouvaient au fond de la salle, peu utilisées à cette heure. Il se rendait dans cette salle au moins cinq fois par semaine, moins lorsqu'il enchaînait des nuits en poste ou qu'il approchait d'un match considéré comme important pour l'équipe de taik dans laquelle il jouait. Et même alors qu'il était concentré sur ses propres routines, il ne pouvait manquer de tressaillir lorsque certaines personnes malmenaient trop les mannequins.
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Ven 2 Mar - 19:05
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Elle avait beau être d’un naturel blasé, elle ne peut pas s’empêcher de laisser échapper un petit rire à la réponse – on ne peut plus complète – d’Akum à sa question pourtant rhétorique. Il lui renvoie même d’une volée une interrogation naïve qu’elle ne se sent pas d’ignorer, consciente que laisser même la plus bête des questions du rouquin en plan était une preuve irréfutable de mauvaise volonté. Il était, après tout, adorable, pour un mec. « Je me balade pas. Je vais d’un point A à un point B et je dévisage avec mépris les gens qui me regardent avec trop d’insistance », admet-elle, d’une sincérité déroutante qui ne lui faisait pas nécessairement honneur. Elle imite le secouriste, qui semble s’adresser à la fois au mannequin d’entraînement et à elle. Sa réponse est coupée à court par le geste d’une étrange familiarité posé par le jeune homme, qui débarrasse son champ de vision de la mèche bouclée qui s’était fait une place devant ses yeux. Si elle n’a pas de mouvement de recul instinctif, c’est parce qu’elle ne se sent pas menacée dans quelque mesure que ce soit, mais elle n’en est pas moins surprise, étonnée par ce genre de geste relativement intime entre deux quasi inconnus, tout sympathique soit Akum. Elle reprend finalement ses esprits alors que son interlocuteur s’appuie sur le mannequin, qui tangue un peu. « J’ai essayé, il veut rien entendre. C’est comme s’il était sourd. » Une risette narquoise apparaît à la commissure de ses lèvres. À la pique bien sentie du rouquin, elle fait mine de s’indigner, posant sa main sur sa poitrine, la bouche en ‘o’, avant de rire à nouveau, passant sa main dans son visage. « T’as raison. Je suis épuisée et lui semble encore en parfait état. Pas la moindre trace de transpiration ou de fatigue », qu’elle fait remarquer en donnant un dernier petit coup au mannequin, en plein plexus solaire, faisant simplement balancer la figure brièvement.

Attrapant sa serviette, elle la passe à son cou, imitant involontairement Akum avant d’éponger son front. « Tu fais quoi ici, alors? Tu te tiens en forme? » Pas que ce soit spécialement étonnant. Après tout, le métier d’Akum était du genre physique. Devoir soulever, supporter, transporter des gens parfois incapables de la moindre once d’aide pouvait être éprouvant physiquement, mais Rosa s’imaginait surtout la tâche difficile sur le plan humain. Elle-même n’était pas un modèle d’empathie, mais la bonhommie d’Akum détonnait avec ce métier, pour lequel elle imaginait qu’il fallait se détacher de la victime et de toute forme de pitié que ce soit le temps d’effectuer la tâche. « T’as besoin que je t’assure? » De toute évidence, si elle pouvait se rendre utile, elle le ferait – une pause lui ferait sûrement du bien, en plus de lui changer les idées en lui offrant quelqu’un avec qui discuter de tout et de rien. « Si tu fais un peu d’arts martiaux on peut échanger aussi. Promis, je te réserverai pas le même traitement qu’à Jerry », plaisante-t-elle en se penchant pour récupérer une bouteille d’eau, dont elle avale quelques gorgées pour se réhydrater. La tranquillité de la salle de sport fait du bien, mais elle se doit d’admettre que malgré ses insistances à préférer être seule, une présence sympathique est réellement salvatrice, surtout dans des moments comme ceux-ci, où la solitude ne fait que la forcer à ruminer sa situation.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Mer 7 Mar - 12:12
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum eut un sourire entendu lorsqu’elle fit écho à ses pensées. Elle ne se baladait pas. Elle ne sifflait pas. Elle se contentait de tracer sa route avec des blasters à la place des yeux. Charmant. Classique de sa part aussi. Il avait pourtant presque du mal à y croire, tant elle savait se montrer sympathique avec lui. Un gâchis, vraiment, lorsqu’il songeait à la relation désastreuse qui sévissait entre elle et son frère, un ami à lui. Un gâchis qu’il essayait subtilement de réparer depuis qu’il avait appris à connaître un peu mieux Rosa. Sans doute un peu trop subtilement d'ailleurs, vu le peu de succès qu’il rencontrait jusqu’à maintenant.
 
-La prochaine fois, essaye un sourire ! Ou bien lâche un couplet de Patrick Stellarien, ça marche toujours ça, proposa-t-il d’un air faussement innocent.
 
Il repensa toutes ces pauvres âmes qui devaient actuellement en fredonner un morceau pour le simple crime de l’avoir croisé aujourd'hui. Il ne regrettait rien. Il s’en alla passer son bras autour du cou du mannequin en faisant sa petite blague du fut ravi de la trouver réceptive et de l’entendre y répondre. Son air faussement choqué le fit rire et il lâcha Jerry juste à temps pour ne pas subir également le coup destiné au mannequin. Pensif, il finit par tapoter la tête factice de l’objet avant de s’en écarter de quelques pas.
 
-Sage décision, en plus je suis sûr qu’à tête reposée, ça se passera mieux entre vous, approuva-t-il. Surtout que le problème est sans doute lié au fait qu’il n’a pas d'oreilles.
 
Il sourit à Rosa et hocha la tête. Akum avait peu de temps pour ses loisirs, son travail étant suffisamment prenant pour qu’il n'ait pas à s'ennuyer. Pourtant, il lui semblait impossible de rester statique lorsqu’il n’était pas pris par ses obligations. Rester en forme était l’une de ses priorités, autant pour pouvoir assumer ses fonctions que par pur esthétisme de sa part. Repeindre la station en était une autre, mais il s’agissait plus d’un moyen de satisfaction mental que physique.
 
-Toujours ! Pas plus de cinq fois par semaine, pas moins de trois, en fonction de mes horaires, précisa-t-il.
 
Les secouristes pouvaient être appelés à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, puisque les accidents arrivaient indépendamment de l’heure. Aussi, pour éviter que tout le monde ne tombe en surmenage par manque de sommeil et surplus de stress, des roulements avaient été mis en place par équipe. Certains étaient appelés en priorité sur une période de temps, puis les équipes changeaient. Bien entendu, les autres restaient à disposition au cas où, mais ce système était suffisamment efficace pour permettre à tout le monde de souffler un moment ou l'autre.
 
Sa proposition de lui servir de pareuse lui alla à ravir et il tapa une fois dans ses mains, les laissant jointes comme lorsque les anciens hommes faisaient leurs prières, avant des les abaisser vers elle, marquant ainsi son approbation.
 
-Nice, ça serait super sympa, c’est toujours plus marrant à deux. Tu veux pas carrément faire une séance avec moi ? proposa-t-il.
 
Il commençait déjà à y aller à reculons, désignant vaguement les machines du pouce, avant d’éclater de rire lorsqu’elle évoqua les arts martiaux. Malgré sa carrure et sa redoutable efficacité quand il s’agissait d’envoyer des joueurs de taik dans des positions difficiles, Akum était parfaitement incapable de se battre. Par choix, déjà, car il avait depuis longtemps décidé qu’il ne serait jamais celui qui blesserait l’un de ses paires, mais aussi par dégoût. Un simple chahut entre amis le mettait à mal et être pris dans un conflit plus sérieux le plongeait instantanément dans la panique la plus totale.
 
-Désolé de devoir te décevoir Rosa, mais j’ai bien peur de faire un adversaire encore moins intéressant que ce cher Jerry.
 
Ce disant, il désigna le mannequin du menton. Au moins celui-ci restait droit sous les assauts de la douanière. Sans véritable raison de faire face, Akum perdait pied face à la violence. Ça ne semblait cependant pas être le cas pour Rosa qui, vu son état, frappait ce mannequin depuis un bout de temps.
 
-D'ailleurs, pourquoi tu t’entraînais seule ? C’est pas plus intéressant avec un partenaire ?
 
Il n’en savait rien, mais faire des prises de taik à deux étaient tout de même plus sympathique que de le faire seul sur un sac de sable. Plus réaliste aussi. Ce disant, il avait repris son chemin vers les machines en faisant des moulinets avec les bras pour s’échauffer les épaules.
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Mar 3 Avr - 22:50
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
« C’est un point qu’il a en commun avec un beaucoup trop grand nombre de gens dans mon cercle », ironise-t-elle, lorgnant un instant l’absence d’oreilles du mannequin. Entre Ethan qui s’adonnait avec trop d’entrain au commerce illicite malgré le récent séjour sur le Lady Grace, Anastasia qui abusait un peu trop sur l’alcool à son avis, sa mère, sa demi-soeur, et surtout Khan, dont la mauvaise volonté avait atteint de nouvelles limites récemment, la vie de Rosa semblait désormais se résumer à un dialogue de sourds. Malheureusement, de tous ces gens, Jerry serait sans doute le plus raisonnable, à court terme, ce qui n’était pas rassurant, si on lui demandait son avis. Alors elle change de sujet, s’intéressant plutôt aux activités du secouriste, qui affirme s’entraîner de façon plutôt impressionnante. Rosa devait elle aussi techniquement se tenir au maximum de ses capacités. Or, c’était facile de tomber dans l’oisiveté lorsqu’on était, la moitié du temps, cloîtré derrière un bureau et entre quatre murs. Elle se laisse finalement entraîner vers les machines, arquant un sourcil à la proposition du rouquin. « J’ai pas vraiment de euh, routine, mais pourquoi pas. Tu pourras me coacher? » En réalité, elle avait toujours suivi rigoureusement les plans d’entraînement militaires pendant sa formation, et même au-delà; toutefois, elle n’avait aucune pensée critique ni connaissance utile en matière de conditionnement physique, ignorant même quels étaient les bienfaits des divers exercices, se contentant simplement de les exécuter au mieux. Au pire, si elle se faisait mal, par incompétence ou parce qu’elle aurait tenté de soulever trop lourd, par fierté personnelle, elle était en bonne compagnie, n’est-ce pas?

Elle rejoint finalement Akum dans la section des machines, déposant ses affaires à proximité. « Meh. » Elle hausse les épaules, imitant les échauffements d’Akum inconsciemment. « J’avais pas envie. Pour être franche, taper dans quelque chose, faute de pouvoir taper dans quelqu’un, m’a fait beaucoup de bien. » Elle hausse les épaules avant d’élever les bras pour mieux s’étirer. « À vrai dire, quand je suis de mauvaise humeur, personne accepte de s’entraîner avec moi. Pas que je les blâme. » Disons que le mot s’était rapidement passé que si elle ne retenait que rarement ses coups en temps normal, lorsqu’elle était contrariée, c’était pire, et qu’il valait mieux ne pas se trouver dans son chemin. Heureusement, sa petite escarmouche avec le mannequin avait suffi à l’épuiser suffisamment pour chasser l’essentiel de sa frustration, ainsi donc Akum n’avait rien à craindre venant d’elle. De toute manière, contrairement à d’autres, elle n’était pas reconnue pour lever la main gratuitement sur ceux qui n’avaient rien demandé. La brune s’approche des machines avec une certaine appréhension, les mains sur les hanches, optant plutôt pour la patience. « Alors, par quoi on commence? » demande-t-elle, pinçant les lèvres. « Je veux bien t’aider, mais va falloir que tu m’expliques tout. J’ai jamais été la plus attentive dans la partie théorique des entraînements », avoue-t-elle dans un petit sourire espiègle. Elle n’avait jamais été la plus attentive tout court. Heureusement, elle compensait par une bonne connaissance du terrain et des enjeux stellariens.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Ven 6 Avr - 16:40
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum se mit à ricaner de sa remarque sur le point commun entre Jerry et son entourage direct, mais se retint de lui faire remarquer que cette critique pouvait sans doute s'appliquer à elle également. Non pas qu'elle fasse preuve de mauvaise volonté, mais faire passer des messages était parfois compliqué. Akum ne perdait pas espoir de lui faire un jour comprendre qu'elle gagnerait à faire un pas vers sa sœur, qui elle-même était visiblement remplie de préjugés sur sa propre sœur. Un exploit, selon le secouriste, qu'il fallait cependant se garder de saluer. Il appréciait énormément la sœur et commençait tout juste à lever le voile d'a priori qu'il s'était lui-même construit en écoutant les descriptions parfois imagées de son amie.

-Promis, j'essayerai d'ouvrir mes oreilles si t'essayes de me parler, se contenta-t-il de plaisanter.

Il se dirige alors vers les machines en lui proposant de faire une séance avec lui, plutôt que de simplement le regarder faire, ce qui fut accueilli avec un peu de circonspection, mais aucune mauvaise volonté, pour son plus grand plaisir. Elle lui avoua ne pas avoir de routine particulière, ce qui convint parfaitement au jeune homme. Il lui aurait bien entendu laissé la priorité sur le groupe musculaire qu'elle souhaitait travailler, mais ne pas avoir à casser son ordre d’entraînement lui allait très bien. Son organisation était réglé en fonction des groupements travaillés, cherchant à ne pas entraîner de fatigue sur un groupe particulier en mettant le travail effectué sur deux ensembles musculaires trop proche l'un de l'autre. La coacher sur une de ses routines lui irait très bien.

-T'en fait pas pour ça, j'en suis pas à mon premier coaching ! déclara-t-il avec enthousiasme, avant de lui demander la raison de la solitude de son entraînement.

Il apprit alors sans trop de surprise que personne ne souhaitait se mesurer à elle lorsqu'elle était de mauvaise humeur. Ce qui le surprit bien plus fut l'affirmation sous-jacente qu'elle l'était en ce moment même. Elle l'avait salué avec suffisamment de bonne humeur pour qu'il ne se rende compte de rien et la conversation qui avait suivi ne lui avait pas paru tendue non plus de son côté, mais sans doute n'avait-il pas fait suffisamment attention pour s'en apercevoir dans un premier temps. En se promettant de faire plus attention, il posa ses affaires à côté d'une machine qui semblait laisser Rosa dubitative, lui arrachant un sourire alors qu'il faisait ses échauffements de poignets.

-Tu étais contrariée en arrivant ? demanda-t-il tout de même avec une curiosité toute inoffensive. A cause de personnes qui n'ont pas d'oreilles ?

Tout de même à moitié concentré sur ce qu'il était sensé faire, AKum tacha d'évaluer le degré de fatigue dans lequel elle se trouvait déjà. Elle ne tiendrait sans doute pas une séance complète si elle s'était trop dépensée avant. Il était généralement déconseillé de faire de la cardio le même jour que les exercices de musculation pour que les deux séances ne se marchent pas l'une sur l'autre et frapper dans un mannequin pendant suffisamment longtemps pouvait sans doute correspondre à un exercice de cardio acceptable. Il allait devoir se méfier. Il ne souhaitait pas qu'elle se blesse à cause d'une négligence de sa part. L'avantage en revanche était que si son petit défoulement sur Jerry n'avait pas duré trop longtemps, il aurait pu correspondre avec l'idée d'un échauffement correct pour une bonne séance de musculation.

-Maintenant tu te sens comment ? demanda-t-il. Tu sais déjà quels sont tes maximum sur les machines ? Je vais passer les longues explications d'un bloc, tu vas en oublier la moitié tellement c'est chiant ! Il sourit. On va plutôt faire ça au fur et à mesure.

Il commença tout de même par lui rappeler la base et lui décrivit le principe de trois types d’entraînements différents, étant le full body, le split et le pull push leg. Il ne s'attarda cependant que sur les deux derniers puisqu'il alternait entre les deux lors de ses rotations, expliquant simplement que le principe était de faire dans le premier cas un entraînement de groupe musculaire par jour et dans le deuxième, un type d'exercice particulier par jour.

-Bon, aujourd'hui on est jeudi, donc jour des bras. Il la lorgna d'un air pensif. Mais je pense que t'es suffisamment échauffée sur cette partie là du corps, tu vas avoir le droit de passer directement aux exercices. Viens par là, on va commencer par des charges libres.

Il l'amena donc devant le meuble à haltères et lui fit en soulever plusieurs, en position debout et droite, jusqu'à ce qu'il trouve celles pour lesquelles elle ne pouvait conserver une position correcte en les soulevant, lui annonçant du même coup d'un ton très sérieux qu'il s'agissait là de son poids maximum et qu'elle allait s'en tenir éloigné. Il la fit alors revenir sur une paire d'haltères de quelques kilo moins lourdes pour qu'elle puisse faire l'exercice en étant à l'aise, lui rappelant que le but du jeu était d'avoir une exécution parfaite et pas de soulever le plus lourd possible, mais passant les détails biochimiques. Il lui annonça alors qu'ils allaient faire chacun leur tour un certain nombre de répétition, en alternant les temps de repos, puis qu'ils changeraient d'exercice à l'issu de la série. Quand l'un d'entre eux serait en exercice, l'autre serait en repos et vice-versa, afin de toujours en avoir un disponible pour l'autre en cas de problème.
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Sam 28 Avr - 0:29
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Elle étouffe un petit rire. Rosalija aimait taper sur les trucs sans raison, mais jamais avec l’acharnement qu’on pouvait lui connaître aujourd’hui – à moins d’avoir une très bonne raison. Cette raison, c’était à la fois son ex, sa mère, sa demi-soeur, le fait que tout n’allait pas exactement comme elle l’aurait voulu dans ses relations interpersonnelles… et surtout, qu’elle ne pouvait pas couper les ponts définitivement en raison du huis clos dans lequel elle se voyait enfermée bien malgré elle. Le fait d’avoir été trimballée sur la flotte ne l’embêtait pas outre mesure; c’était encore mieux que d’être sur la Terre ou d’avoir été rapatriée de force sur la planète bleue par des soldats d’élite. « Non, les personnes qui me contrarient ont des oreilles, ils n’en font juste pas usage de façon efficace », réplique-t-elle, tout de même amusée, préférant camoufler sa réelle irritation derrière un écran de blagues plus ou moins réussies ou de commentaires comiques. À la question sur son état physique, elle hoche la tête. Pas mal, pas trop fatiguée, pas trop dépensée. La colère était un catalyseur d’énergie absolument fabuleux dans son cas. « Je sais pas… j’ai pas l’habitude de m’entraîner avec des poids très lourds. » Autant dire qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait et qu’elle se contentait de se garder relativement en forme pour son travail et pour éviter les effets nocifs de la gravité artificielle.

Docile malgré tout, elle suit Akum qui lui explique quelques principes qu’elle sait qu’elle oubliera dès qu’elle posera le pied hors de la salle de sport. C’était dommage, l’enseignement était pertinent, mais elle n’avait ni l’intérêt ni l’envie de ressasser des nombres et des charges et des positions en se regardant dans un miroir pendant une heure. Rosa retient le chiffre magique qui représente le poids qu’elle doit soulever et obéit aux instructions de son coach improvisé, le laissant la guider pendant l’entraînement pendant de longues minutes, échangeant leurs places aux machines et aux poids en échangeant quelques commentaires courtois. De l’excellent small talk, elle ne pouvait le nier – Akum avait une aura joviale qui ne pouvait faire autrement que la faire sourire, rire, oublier momentanément ses soucis. Le temps passe, allégeant le fardeau sur ses épaules, même si elle ne voit rien passer, ni les minutes, ni les quarts d’heure, ni les ennuis qui la taraudaient. Soucieuse de bien faire, elle pousse sa résistance au maximum, pour finalement abandonner en plein milieu d’une série de répétitions, laissant tomber l’haltère au sol dans un grand fracas. « OK… c’est bon, j’en peux plus », concède-t-elle finalement, utilisant le bord de son t-shirt pour essuyer la sueur qui perle sur son front et dans son cou. Exténuée, elle se laisse lourdement tomber sur le sol, prenant tout de même la peine de s’étirer pour éviter de trop s’en vouloir le lendemain. Un bref silence s’installe avant qu’elle ne reprenne la parole. « Dis. T’as parlé à ma soeur récemment? » Elle les savait proches et la communication était difficile entre elle et sa soeur – demi-soeur, en réalité. S’ils avaient la même mère hypercontrôlante, ils ne partageaient pas leur géniteur, même s’ils en étaient tous les deux orphelins. Elle baisse la tête, faisant mine de s’étirer, les deux mains agrippées sur son pied gauche. « Je sais qu’il parle pas de moi, mais je voudrais juste savoir s’il va bien, au moins. » Il y avait bien dix ans qui les séparaient, et même s’ils partageaient plusieurs détails génétiques, ils ne pouvaient pas être plus éloignés, à son avis. Akum étant un bon ami, elle savait qu’il risquait de laisser échapper deux ou trois détails qui la satisferaient jusqu’à la prochaine fois.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Dim 10 Juin - 19:34
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum se montra parfaitement encourageant lorsqu'ils s'attaquèrent à la pratique. La poussant à son maximum comme il s'était lui-même fait poussé à ses débuts, lui indiquant lorsque sa position n'était pas bonne, plaisantant quelque fois, prenant sa place sur les machines quand son tour venait, tout ceci jusqu'à ce qu'ils en arrivent à la fin de leur entraînement, ou que Rosa ne craque. Celle-ci finit d'ailleurs par rendre les armes au milieu d'une série, s'épongeant le visage de son t-shirt avant de s'écrouler sur le sol. Prévenant, Akum attrapa alors la serviette de la jeune femme pour la lui envoyer sur le ventre, une fois celle-ci à terre, un grand sourire sur les lèvres. Elle pouvait être fière d'elle, elle avait bien tenu la distance pour quelqu'un qui n'avait pas vraiment d'entraînement en musculation. Il n'eut même pas besoin de lui rappeler de s'étirer qu'elle le fit d'elle-même.

Il laissa alors le silence s'installer, comme le calme après la tempête, puis alla ranger l'altère avant de s'installer à une autre machine. Ses séries n'étaient pas encore terminées. Cependant, la question qui survint au bout de quelques instants le laissa un instant surpris, puis pensif. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui en parle d'elle-même et si Akum était sans doute le plus mauvais manipulateur qui soit sur la flotte, il ne pouvait s'empêcher de voir ici une bonne opportunité d'initier un rapprochement de la part des deux adultes. Finissant sa série pour ne pas laisser la suspicion s'installer sur son envie de répondre rapidement, Akum finit par satisfaire la curiosité de Rosa.

-Je lui parle assez souvent, tu sais qu'on est proches, elle et moi, déclara-t-il d'une voix douce.

Il s'éclaircit la gorge et se désengagea de sa machine pour se saisir de sa propre serviette, s'essuyant le visage avec avant de la laisser sur ses épaules. Aileas lui parlait bien plus souvent de Rosa que celle-ci ne le pensait, mais il n'y avait malheureusement rien d'élogieux dans ses paroles. En revanche, Aileas n'était pas vraiment au courant du lien qui s'était peu à peu développé entre sa sœur et son ami d'enfance. Pas que Akum ai particulièrement cherché à le cacher, mais il cherchait toujours la bonne façon de faire en sorte qu'elles se rapprochent.

-Elle va bien, mais pourquoi est-ce que tu penses qu'elle ne parle pas de toi ? Demanda-t-il. Tu ne penses pas que le jour où ce sera le cas, il y aura un véritable problème ?

Comme s'il n'y en avait pas déjà un. Akum n'avait jamais été proche de sa famille, parce que son père le battait, parce que pour se protéger, sa mère mettait une distance entre eux, parce que aucun d'entre eux ne semblaient avoir la moindre idée d'à quel point leur situation familiale était anormale. Akum connaissait Aileas depuis longtemps et l'appréciait énormément. Il était sans doute l'un de ceux qui pouvaient se vanter le plus d'avoir eu un aperçu de ce qu'il se passait dans sa tête. Aileas était quelqu'un de bien, mais quelqu'un qui se fourvoyait atrocement sur un sujet bien particulier. Parce que Akum connaissait également Rosa. Bien moins que bien autre, bien moins qu'Aileas, peut-être, mais assez pour savoir qu'elle ne correspondait pas à l'image du monstre sans cœur et égocentrique que sa demi-sœur se plaisait à décrire. Une fratrie éclatée donc, mais qui n'avait aucune raison de l'être. Un tort que Akum ne pouvait laisser en l'état. Il bu une longue gorgée d'eau et commença à s'étirer.

-D'ailleurs, je comprends pas vraiment très bien pourquoi vous voulez pas vous parler... finit-il par lâcher, prudemment.

Commencer par connaître la raison, essayer de démontrer qu'elle était soit obsolète, soit impertinente, puis essayer de réparer les pots cassés. Il s'encouragea mentalement pour cette démarche.
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Jeu 21 Juin - 22:17
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Oui, elle les savait proches, et c’était bien la raison pour laquelle Rosalija osait poser la question à Akum; aussi parce qu’il était sympa et qu’il ne refuserait certainement pas de lui refiler quelques informations inoffensives. Mine de rien, la douanière faisait au mieux pour veiller sur Aileas, même à distance, et même avec la plus mauvaises des volontés, passant par l’entremise d’un intermédiaire plutôt que de piétiner son ego pour le faire elle-même. Elle savait que toute main tendue serait aussitôt ignorée, et elle ne pouvait pas vraiment blâmer sa demi-sœur – elle ferait la même chose à sa place. C’était paradoxal d’avoir autant de ressentiment passif à l’égard de quelqu’un sans pouvoir réellement lui vouloir du mal. Elles partageaient la même mère indigne et Rosa, même amère, refusait de croire que ça ne valait rien. « Je me corrige. Je sais qu’elle parle jamais de moi en bien », fait-elle, insistant sur les derniers mots avec une sorte d’exaspération passagère. La réflexion d’Akum n’est pas dénuée de sens ou de logique, mais la douanière, le visage enfoui dans sa serviette, considère qu’il est plus facile de l’ignorer. « Non, je pense que quand elle arrêtera de parler de moi en mal, au moins y’a plus personne qui se dira que je suis débile au premier abord », relativise-t-elle, consciente qu’Akum était l’un de ceux qui avait pensé, avant même de la connaître, qu’elle était dérangée. Heureusement, il avait préféré se faire sa propre opinion – certes, Rosa n’était pas facile à vivre, mais elle était saine d’esprit, au minimum – contrairement à d’autres, qui avaient sûrement préféré l’éviter. Pas que ça la dérange nécessairement. C’était juste agaçant lorsque ça avait un impact négatif sur sa réputation à titre de douanière. Il suffisait qu’une mauvaise rumeur se rende aux oreilles de Krishvin pour sérieusement la mettre dans l’embarras.

Elle ne peut retenir un coup d’œil agacé en direction d’Akum lorsqu’il pose la question que certains se seraient gardés d’extérioriser, de peur de faire éclater quelque élan de colère. Ses traits se décontractent aussitôt, toutefois, et elle hoche la tête. Elle n’avait pas envie de lui faire un exposé sur les raisons qui faisaient qu’elle en voulait à Aileas. C’était personnel, avant tout, mais Rosalija manquait de perspective pour comprendre que de mettre des mots sur une situation ne pourrait que l’aider à la corriger. « C’est… compliqué, franchement. » Pour faire simple. « Aileas était une gamine adorable, et tant mieux, parce qu’à cause du travail de not’ mère c’est pratiquement moi qui l’ai élevée. Puis après quand elle a osé diverger de la tradition familiale de l’école militaire, elle a été soutenue alors que moi… » L’inverse, et elle avait plié pour finalement se caler dans un poste de douanière qui avait déçu sa mère au point où elle avait souhaité saboter sa carrière. « Pis après, c’dur à comprendre, mais on était juste incompatibles. C’est pas tout de partager un parent, parfois ça suffit pas. » Rosalija passait sous silence certains des aspects les plus importants de ce schisme, mais ils étaient trop fondamentalement imprimés dans une sorte de zone intouchable pour qu’elle les avance, surtout auprès de quelqu’un qui, aux dernières nouvelles, était bien plus attaché à Aileas qu’à elle. « C’est con à dire, mais je pense que tant que notre mère sera dans le portrait, y’a aucune chance que ça s’apaise naturellement. » La matriarche était un déclencheur instantané des pires émotions chez la douanière. Le moindre mot qu’elle prononçait la plongeait dans des colères sombres – et elle remuait constamment l’eau entre les deux sœurs.




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Ven 22 Juin - 19:27
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum garda le silence sur cette répartie. Effectivement, Aileas parlait rarement en bien de sa soeur. Il peinait d'ailleurs à trouver un seul contre exemple valable pour rassurer Rosa sur ce point. Cette mauvaise habitude avait été la principale raison pour laquelle les préjugés du jeune homme s’étaient multipliés au fil des années, avant qu’il ne fasse pour de bon la rencontre de Rosa. La plupart de ces fausses idées avaient alors rapidement été balayées par la découverte d’une femme à tendances certes acerbes, mais loin d’être aussi diabolique qu’on la lui avait dépeint. Il fallait juste savoir passer outre et comprendre qu’il n’y avait pas d’attaque personnelle dans certains de ses propos.

C’est malgré tout avec une certaine prudence qu’il posa sa question, de la douceur dans la voix. Elle était arrivée énervée et Akum ne souhaitait pas qu’elle reparte dans un état pire encore à cause de lui. Cependant, s’il voulait que les choses avancent entre elle et sa soeur, il devait comprendre d'où venait le mal. Sans se presser, il vint s’asseoir à ses côtés, puisqu’elle semblait disposée à lui répondre.

Pour cette fois, il resta sérieux et attentif, écoutant la version de l’histoire de Rosa, puisqu’il connaissait déjà celle d’Aileas. Rosa disait avoir pratiquement élevé sa sœur seule, à cause du métier trop prenant de sa mère. Leur relation avec donc plutôt bien commencé, les deux s’entendant bien plus à l’époque que maintenant. Elle accusa ensuite le coup en décrivant le moment où sa sœur avait décidé de repousser les ambitions de leur mère pour poursuivre les siennes, recevant un soutien de la part de celle-ci. Un soutien dont Rosa aurait souhaité bénéficier elle-même, si on pouvait en croire sa phrase laissée en suspens. Il était donc question de jalousie ? L’incompatibilité lui semblait être une excuse étrange pour une personne qui partageait sans doute plus qu’elle ne le pensait avec sa sœur. Il posa une main réconfortante sur son épaule et la pressa doucement.

-Mais peut être qu’il ne faut pas attendre que ça se fasse naturellement ? Ça le tuait de dire ça, vu à quel point il détestait la confrontation. Peut être qu’il faudrait forcer un peu la main du destin et tant pis pour votre mère ?

Le fait qu’une mère soit le seul véritable obstacle entre l’entente de ses deux seuls enfants paraissait tellement terrible à Akum qu’il sentit une boule se former dans son ventre. Akum n’avait qu’une vague idée de la façon dont une famille fonctionnelle se devait se comporter et ça le peinait de voir que deux personnes qu’il appréciait, dont une très particulièrement, partageaient ça avec lui. Rosa avait laissé tomber toute forme de rapport avec sa mère depuis un long moment, mais Aileas s’en était également beaucoup détachée, depuis quelques temps déjà. Une information que Rosa n’avait peut être pas.

-En plus de ça, Aileas n’est plus vraiment en bons termes avec elle. Elles n’ont presque plus de contact. Il lâcha son épaule. Est-ce que ça ne serait pas le bon moment pour essayer de voir si… vous êtes toujours incompatibles ?

Il s’avançait peut être beaucoup, mais il espérait qu’en lui donnant cette information, elle trouverait l’inspiration pour reparler un peu à Aileas. Ou au moins de remettre certaines choses en question. Il allait devoir faire le même type de travail sur elle, d'ailleurs, pour que tout fonctionne bien. Il ne fallait pas que tout le monde soit sur la défensive au moment d’ouvrir le dialogue.
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     Lun 16 Juil - 22:21
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/ http://beyond-earth.forumactif.com/
Messages : 424
Âge : 38 ans
Occupation : Docker de la commission
Habitation : Argus One
Arrivée : 2200
Pseudo : Canard
Avatar : Golshifteh Farahani
Crédits : minako (av), old money (sign), elara (crackship)
Il a raison, et c’est bien ce qui l’embête; Rosa était de ceux qui n’aimaient pas se faire remettre en question, qui préféraient réaliser d’eux-mêmes, en dépit du temps que cela prendrait, leurs erreurs et leurs raisonnements fautifs. Qu’on lui expose une vérité, même si c’était sur un plateau d’argent, avait le don de l’irriter passablement. Or, elle fait un effort conscient pour ne pas sauter directement à la gorge d’Akum, conscient qu’il ne veut qu’aider. Après tout, il était avant tout l’ami d’Aileas, pas le sien – le fait qu’il soit disposé à se retrouver entre les deux feux était la preuve qu’il était assurément de bonne foi. Le contact rassurant de la main du rouquin sur son épaule lui arrache un soupir alors qu’il lui confesse ce qu’il sait de la relation entre sa demi-sœur et leur mère. Ça ne la surprenait pas, à vrai dire. Même en les ayant mis au monde, leur mère avait toujours été leur pire ennemie, émotivement parlant. Elle les avait divisées pour mieux régner, pour éviter qu’elles ne s’entre-convainquent de la couper de leurs vies pour de bon, exploitant les faiblesses de chacune. Pour Rosa, ça avait été la jalousie et la fierté, en lui montrant qu’Aileas était la préférée des deux, sachant que l’aînée ne piétinerait jamais son ego pour se réconcilier avec la cadette. Elle n’avait pas tort, même si ça tendait à changer, doucement, à une vitesse certainement trop lente pour que la résolution du conflit ne se passe dans un futur envisageable, à moins que des événements extérieurs viennent les pousser dans la bonne direction. « Ça fait longtemps que j’ai cessé de m’en faire pour ce que ma mère en penserait », admet-elle en haussant les épaules malgré tout. « Je pense qu’Allie s’en fait encore trop. Qu’elle se dit qu’elle a de la chance, parce que notre mère a supporté son initiative de faire des sciences, qu’elle veut pas se l’aliéner de peur de finir comme moi. » Comme elle, bloquée dans son avancement, sabotée par sa propre génitrice. C’était à se demander pourquoi Cindra avait eu des enfants si c’était pour les persécuter ainsi. L’égocentrisme, l’envie égoïste de passer ses gènes sans vraiment avoir d’intérêt envers la résultante à moins qu’ils ne soient comme elle. Or, génétiquement, Rosa n’était que la moitié de sa mère et c’était déjà trop. Autrement, elle était le portrait craché de son père. Peut-être que c’était ça qui l’embêtait, maintenant qu’elle y pensait. Il y avait certainement une raison qui avait précipité leur divorce, après tout.

Pour ce qui était de renouveler leur relation… ça n’était pas si facile. Du moins, pas pour elle. « Je comprends le raisonnement derrière tout ça, mais… c’plus facile à dire qu’à faire. Ça fait des années qu’on se parle pas sauf deux-trois politesses par ci, par-là, je saurais pas où commencer. » Simplement débarquer et dire on recommence? lui semblait contreproductif. « Pis qui me dit qu’elle serait prête à faire une croix sur m’man comme j’ai pu le faire? Elle est la préférée, pis notre mère a pas mal de pouvoir ici. C’pas rien de s’élever contre elle. » À son sens, il n’y avait pas d’autres résolutions. Si l’une d’entre elles continuait à s’accrocher à leur génitrice, alors il n’y avait pas de réconciliation possible. Il fallait qu’elle soit reléguée au statut de mauvais souvenir. Rosa soupire, se détachant de la main rassurante d’Akum pour ranger sommairement ce qu’ils avaient pu utiliser pendant leur entraînement. La brune était épuisée, physiquement comme mentalement, et c’était sans doute ce qui l’avait portée à s’ouvrir ainsi – pas qu’elle comptait en faire une habitude. Elle laisse échapper un petit rire nerveux en hochant la tête alors qu’elle classe les poids sur leur socle. « Enfin. Désolée de t’avoir embêtée avec ça. J’ai besoin d’une douche et d’une sieste, alors je vais te laisser poursuivre tranquille. » Une façon comme une autre de se défiler pour réfléchir à tout ça d’elle-même, voir si elle ne pouvait pas ruminer quelque stratégie. Sans doute les paroles d’Akum mûriraient-elle lentement dans son esprit. En guise d’au-revoir, elle lui tapote fermement l’épaule – en guise de remerciement, aussi, même si ça n’était pas évident – avant de ramasser son sac en direction de sa cabine.

-FIN-




--- i've been blessed
and i've been cursed, i've been the best, i've been the worst – now i take what's mine
MessageSujet: (#) Re: guilty conscience / ad     

RÉPONSE RAPIDE