warzone // tiarian
MessageSujet: (#) warzone // tiarian     Mar 13 Fév - 23:27
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t126-devastating-beings-disguised-as-soft-flesh-and-bone-rian#384 http://beyond-earth.forumactif.com/t236-her-bones-are-made-of-chaos-rian#1521
Messages : 37
Âge : 26 ans
Occupation : Légionnaire ; officier (combattante)
Habitation : Argus One
Candidat : Jonathan Zafy die PLZ / Leona Rosenstein FTW
Arrivée : 2201
Pseudo : bat'phanie
Avatar : Giza Lagarce
Crédits : ava - .liloo_59 // sign - bat'phanie // gif - spf (Elara)


warzone
There is only one way to fight, and that's dirty. Clean gentlemanly fighting will get you nowhere but dead, and fast. Take every cheap shot, every low blow, absolutely kick people when they're down, and maybe you'll be the one who walks away.
C’est une rude journée. De celle qui semble vouloir ta peau. Tes os. Tout. Alors plutôt que d’affronter – comme les adultes le font, que dirait ta mère – tu t’es échappée. En direction du gym, parce que Jesper n’était pas là. Parce que, de toute manière, il n’aurait jamais que chouiner une fois au gym. Et ça suffit à améliorer un MINIMUM ta journée, que de penser aux jérémiades de ton meilleur ami. Direction, Tiantiang et ses salles de sports hightech. Et ta thérapie personnelle – celle qui t’empêche de refaire le portrait à ceux qui en aurait bien besoin. Genre Marcus. Ou ta mère. Ou un certain chirurgien – qui n’a d’ailleurs pas intérêt à trainer dans le fameux gym. Voilà qui gâcherait entièrement ta petite séance de « thérapie » mais tout va bien. Un coup d’oeil aux alentours et tu es rassuré : aucune trace du type au regard expressif – n’importe quoi, oui.

Alors tu vas te changer, passe une tenue plus adaptée et t’empresse d’aller réchauffer tes muscles. Étirant ton corps. Le préparant au pire. À tellement mieux. La boxe comme une rédemption, une absolution. Temporaire, mais avec toi, tout passe tellement vite. C’est suffisant. Grisant, même. Et alors que tu termines tes échauffements, tu cherches un adversaire – de ta taille, ou pas. Pour le sport. Pour le plaisir. Pas Marcus, évidemment, il n’aime pas te combattre – la faute à son éducation. La faute à ce que tu lui as suggéré, puis dérobé. Sans remord. Sans regret. Mais tu aperçois tout aussi bien plus loin, son rival attitré: Tiaan, roi sans conteste des Douaniers. Seul. Parce que son ennemi – du ring, du moins, parce que les deux hommes sont au-delà de la haine gratuite – n’est pas présent. Tu n’hésites donc pas même un instant avant de l’approcher. Lui et un employé du gym, un remplaçant comme un autre. Celui à évincer, celui qui n’a qu’à s’écarter, parce que tu te plantes contre les cordes. Tout sourire. Le corps déjà prêt. Tendu. « Hey, lieutenant Krishvin. Envie d’une nouvelle advseraire? » La politesse exige que tu le laisse répondre, accepter ou refuser ta présence. Ta participation. Seulement, la politesse ce n’est pas ton fort – et certainement pas ici. Où la loi du plus fort règne – du moins, selon toi.

De fait, tu passes déjà sous les cordons, non pas sans un clin d’oeil pour l’instructeur. Le message est clair : c’est bon bébé, je prend le relai, tu peux aller boire un jus de légume. Tu t’étires une dernière fois devant le douanier et passe tes gants, sans perdre une once de ton excitation. De ta bonne humeur. Parce que ce match promet! Parce que tu l’attends depuis un moment. « Depuis le temps que je vous regarde faire, avec Marcus. Il était temps que ce soit mon tour! J’espère que tu es prêt... » que tu chantonnes presque. Probablement trop joyeuse. Trop insouciante? Pas réellement. Tu sais à qui tu te frottes, Eirian. Même quand tu lui jettes un coup d’oeil amusé à travers tes cils. « Je ne comptes pas te faire de cadeau. » Et ça, c’est ce qu’on appelle de l’humour.
code by bat'phanie



MessageSujet: (#) Re: warzone // tiarian     Jeu 22 Fév - 17:59
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t168-tiaan-effacez-mon-passage http://beyond-earth.forumactif.com/t192-tiaan-col-rouge
Messages : 228
Âge : 43 ans
Occupation : Lieutenant col rouge (douanier)
Habitation : COLOSSUS 5
Candidat : Les opinions ne paient pas les factures
Arrivée : Arrivé en 2202 de Keller, avec sa petite soeur
If you kick me when I'm down, you better pray I don't get up. Pseudo : Frey
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : Sign : Bat'phanie


Let me hit
Learn this from me. Holding anger is a poison. It eats you from inside. We think that hating is a weapon that attacks the person who harmed us. But hatred is a curved blade. And the harm we do, we do to ourselves.

⋅ ⚘ ⋅ ❁ ⋅ ⚘ ⋅
Tu évites le Regina depuis quelques temps. Il serait même plus juste de dire que tu le fuis littéralement tant que tu n'as pas quelque chose de prévu et encadré là bas. Il s'agit généralement de te battre avec Marcus, l'une des seules raisons qui te poussent dernièrement à t'y rendre. Ainsi, tu évites toujours plus les autres usagers des salles de sport du Regina, surtout depuis que tu y as croisé Kara et, surtout, Anastasia. Pour t’entraîner, et surtout te défouler lorsque Marcus n'est pas là, tu te rends sur le Tiantang, mais l’occurrence est de plus en plus rare et tu préfères te plonger dans des activités annexes – à savoir te réfugier dans le sommeil – lorsque tu n'es pas en service. Tu n'as jamais supporté les entraînement sportifs qui consistaient à répéter inlassablement le même geste sans partenaire, il faut dire que la répétition te laisse le temps d'être avec toi même, de réfléchir et, au final, tu n'aimes pas ça, tu ne supportes pas de laisser ton esprit vagabonder, il te faut une structure de pensée et un schéma à suivre. Les activités sportives qui te sont offertes sont alors rares, il faut dire qu'outre Marcus tu n'as pas de partenaire régulier, ni même volontaire et tu as fini par te réfugier dans les sports de contact en invitant des employés des salles – ou quelques sportifs – à t'accompagner sur le ring. Tu as découvert la boxe sur la flotte et si tu utilises parfois la garde que tu y as appris, la limite des coups, des zones autorisées et surtout l'honneur demandé t'exaspèrent. Il n'y a pas d'honneur dans un combat. La souffrance, la violence, le but même d'une rixe t'empêche d'y voir un quelconque code moral. Ce qui est rarement de l'avis de tes partenaires qui y voient généralement une activité noble et qui considèrent sa maîtrise comme une base essentielle. Perclus de réflexes – souvent mauvais – et surtout incapable de ne pas laisser passer une occasion, tu as assez souvent dégoûté tes adversaires « amicaux » et tu as fini par te retrouver obligé à demander à chaque fois à un instructeur de venir jouer avec toi.

« Hey, lieutenant Krishvin. Envie d’une nouvelle adversaire ? » Tu tournes à peine la tête, le temps que l'homme qui te sert de partenaire se décale pour te laisser te détourner, t'assurant qu'il ne profiterait pas de l'instant pour t'attaquer – toi, tu l'aurais fait. Tu fronces les sourcils et tu fais quelques pas en direction des cordes, observant, toisant même, la légionnaire qui se trouve là. Eirian, hein. Tu secoues la tête à la négative, refusant sa proposition d'un mouvement sec de la tête, mais tu sais bien que ce n'est pas cela qui arrêtera la jeune femme et tu te contentes de soupirer tandis qu'elle se glisse sans votre approbation sur le ring. Trop ravi de pouvoir s'en aller, ton partenaire en profite pour se glisser sous les cordes. Tu le suis du regard en reculant, t'éloignant toujours plus de l'officier. Le fiasco avec Anastasia encore trop frais en mémoire, voir la jeune femme à qui vous aviez toujours refusé l'accès au ring s'inviter de la même façon que la milicienne te tendait déjà les muscles et les épaules vibraient presque de la tension au niveau des omoplates.

Tu détournes les regard et tu frottes tes gants entre eux. Essayer de les retirer sans les dents allait être compliqué, mais tu préfères être certain que la gamine ne t'attaquera pas pendant que tu t'occupes de te déséquiper... De plus, il faut avouer que le poids des gants t'irrite, il y a quelques jours, tu les aurais probablement ôtés et tu l'aurais invitée à réellement se battre, de laisser tomber les règles de la boxe. Cependant, tu ne voudrais pas abîmer la légionnaire – et tu n'es pas certain que Marcus apprécierait. « Depuis le temps que je vous regarde faire, avec Marcus. Il était temps que ce soit mon tour! J’espère que tu es prêt... » Tu fronces le nez. Est-ce que Rian est réellement puérile à ce point ? Comme une enfant, se sentant délaissée par ses aînées, elle ressent le besoin absolu de se mêler à leurs activités en les rejoignant et les imitant. Tu n'es pas là pour combler le manque d'affection que lui offre Marcus, ni même pour servir de faire valoir lorsque le légionnaire refuse de jouer avec elle. « Je ne compte pas te faire de cadeau. » Tu restes à une certaine distance d'Eirian, prêt à remonter ta garder si elle se rapprochait « Va t-t-t'amuser ailleurs, Rian. Va p-p-pleurer chez M... Marcus ou jouer avec J.. Jasper. » Ou était-ce Jebediah ?
code by bat'phanie




Nosey little fucker aren't you ?
Your mind will believe comforting lies while also knowing the painful truths that make those lies necessary. And your mind will punish you for believing both. The sad truth is that the truth is sad, and that what you want does not matter.

RÉPONSE RAPIDE