A glimpse of my past. // Ren
MessageSujet: (#) A glimpse of my past. // Ren     Jeu 8 Fév - 22:06
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t372-dont-be-afraid-of-the-shadows-because-not-far-from-you-is-light-kim-hyun-ae http://beyond-earth.forumactif.com/t377-hating-people-is-a-sin-how-could-liking-them-to-be-one-hyun-ae-kim#3424
Messages : 48
Âge : 31 ans
Occupation : Barwoman et danseuse pour le Cabaret "Rapture'
Habitation : Tiantang
Arrivée : 2224
Pseudo : Rockette Queen / Ingrid
Avatar : Park Min Young
Crédits : RQ
A glimpse of my pastRen Wozniacki & Hyun Ae Kim


Le Cabaret était calme, trop calme à son goût. En temps normal, elle n’avait pas le temps de voir son service passé. Peut-être que les élections empêchaient les gens de festoyer, de profiter de la vie ? Hyun Ae n’en savait trop rien puisqu’elle ne s’intéressait pas à ce genre de choses. Elle préférait rester dans son monde : loin de la Flotte, sur terre. Bien qu’elle ne soit pas encore à l’aise parmi les Stellariens : certains lui avaient donné envie de s’ouvrir un peu plus. Il allait bien falloir de toute façon qu’elle se fasse violence tôt ou tard. Elle ne pouvait pas retourner sur Terre même si elle le voulait. D’une cela était impossible et selon Sunbae elle ne pourrait pas faire deux pas sans que les autorités lui tombent dessus. C’est peut-être pour cela qu’elle se complaisait bien trop souvent à se souvenir de tous les petits détails qui avait marqué son enfance sur la planète bleue. De peur d’oublier : la douceur du vent sur son visage ; l’air iodé et sentir le soleil sur sa peau ; les nuits remplis d’étoile avec pour seule lumière la lune… Un soupire traversa ses lèvres avant de regarder l’heure. Elle finissait son service dans dix minutes, il n’était pas question de rentrer cependant. Elle monterait sur scène et danserait pendant une heure.
Un plaisir, une nécessité.
Après avoir donné les consignes aux employés qui la remplaçaient, elle monta quatre à quatre les marches pour aller à l’étage : dans la partie réservée à Lucène et elle. Hyun Ae s’était trouvé une seconde mère et même si elle doit parfois partager son affection avec d’autres : elle aimait croire qu’elle était sa préférée. La barman s’installa devant le miroir et passa ses mains sur son visage cerné. Puis elle inspira longuement et coiffa ses cheveux en une tresse qu’elle accrocha avec un pique pour relever la coiffure. Elle enfila une des robes qu’elle avait réussi à sauver avant quitter la terre, se regarda une dernière fois puis retourna dans le cabaret. Parée de la sorte, elle n’avait qu’a fermé les yeux pour se retrouver dans le Gisaeng de sa famille. C’est probablement en l’honneur de sa famille qu’elle ne cesserait jamais de danser. Tant qu’elle aurait de la force : elle continuerait.
La salle était un peu plus remplie, Hyun Ae n’avait jamais eu peur de se donner en spectacle de la sorte. Bien que le public du Rapture soit plus nombreux qu’au Gisaeng : elle appréciait tout autant d’être sous le feu des projecteurs.

Une fois terminée, elle salua poliment les spectateurs et les remercia en s’inclinant légèrement avant de descendre de scène. Se redirigeant déjà vers l’étage, une de ses collègues l’attrapa par le bras :

« Y’a un journaliste qui veut te voir. » Hyun Ae regarda par-dessus son épaule : « Où ? » Le messager le pointa discrètement du doigt. L’ancienne garde du corps sourit en reconnaissant Ren. « Il veut te parler apparemment. »

Elle remercia sa camarade avant de s’avancer vers la table où le journaliste s’était installé. C’est tout en souriant qu’elle prit la parole en première :

« Jamais je n'aurais cru te voir un jour ici. » Une boutade plus qu'un repproche. Elle fit attention de ne pas froisser son costume de scène. « Ça change de ne pas te voir en tenue de sport et pleins de sueurs. » Et l’inverse devait être vrai. « En quoi puis-je t’aider ? »

Hyun Ae avait toujours apprécié l’homme qui lui faisait maintenant face. Par hasard ils s’étaient rencontré et de fil en aiguille elle s’était retrouvée à apprendre la boxe en échange de leçon pour lui enseigner le judo. Et puis il était le compagnon de sa marraine alors elle se devait de l’aider.




☽☽ The only difference between the saint and the sinner is that every saint has a past, and every sinner has a future.

MessageSujet: (#) Re: A glimpse of my past. // Ren     Mar 20 Fév - 21:38
avatar
Messages : 40
Âge : 41 ans
Occupation : Journaliste au Stellarian Tribune
Habitation : Columbiad
Arrivée : Novembre 2213
Pseudo : Canard
Avatar : John Krasinski
Crédits : av (c) shiya
Il a les yeux rivés sur la scène, verre à la main, sans pourtant réellement s’intéresser à ce qui se déroulait sous ses yeux. Appelez ça une crise identitaire, professionnelle, peut-être; la saison de taik était lente et dépourvue de retournements de situation et rien, dans l’actualité, à l’exception des élections ne faisait réellement couler d’encre. Les pièces d’opinion n’étaient pas son fort, surtout pas dans la politique – qu’on lui demande de commenter la progression d’un joueur de taik obscur, aucun problème. Les subtilités de la politique, des langues de bois et de la diplomatie? À d’autres qu’à lui. Il avait beau s’y intéresser sur le plan personnel, devenir l’un de ces journaliste qui criaient à l’infamie sans proposer de solution concrète ne l’intéressait pas; il préférait largement jeter son dévolu sur d’autres sujets qui intéresseraient tout autant le lectorat stellarien. Même les faits divers avaient de quoi happer l’attention des gens, après tout. Ren cherchait l’inspiration là où d’autres cherchaient du divertissement, autant intéressé par ce qui se déroulait sous ses yeux que par le liquide ambré à peine entamé qu’il réchauffait depuis déjà trop longtemps entre ses doigts.

L’ambiance change, petit à petit, mais il ne remarque pas que les gens se massent autour de la scène, qu’ils sont plus nombreux qu’une heure auparavant. Les lumières se tamisent et la musique qu’il entend le tire de sa léthargie – c’était différent, quelque chose qu’il n’avait jamais entendu et qu’il ne pourrait guère décrire. Sur la scène, la silhouette élégante d’une femme en habits traditionnels dont il ignorait l’origine danse, au rythme de la musique, un spectacle captivant qu’il détaille avec curiosité et fascination. Puis, dans un éclair de lucidité, alors que la lumière frappe le visage de la danseuse dans un angle idéal, il reconnaît les traits de Hyun Ae. Il ne la connaissait pas tant que ça, à vrai dire – à travers Magdalena, essentiellement, jusqu’à ce qu’ils se découvrent des atomes crochus dans les sports de combat. Il ignorait toutefois qu’elle se produisait sur scène ici. Il attire l’attention de la barmaid, qui doit se douter que ce n’est pas pour une autre consommation qu’il lui fait signe. « Ça serait possible de discuter avec elle après sa prestation? » Il pointe la jeune femme sur la scène. Devant le sourcil arqué de son interlocutrice, il hoche la tête, faisant apparaître son accréditation du Stellarian Tribune sur l’écran de son terminal. Rassurée quant aux intentions de l’homme, elle transmet le message à une autre employée, qui apostrophe Hyun Ae alors qu’elle s’apprête à remonter dans les quartiers des employés. Il faut peu de temps pour que la danseuse le rejoigne, visiblement surprise par la présence du journaliste. « Je pourrais te retourner la remarque », note-t-il, haussant les épaules avec humour. À sa question, Ren doit admettre ne pas savoir quoi répondre. Sans doute la confusion est-elle visible dans son visage alors qu’il reprend : « Je sais pas, en vrai. Comme tu dis, c’est pas trop mon genre de repaire. J’essayais juste de trouver quelque chose à écrire. » Il lâche un petit soupir en observant autour de lui. Difficile de justifier pourquoi il s’est retrouvé ici plutôt qu’ailleurs. Curieux, il observe la robe de son interlocutrice. « Ça vient de la Terre? » s’interroge-t-il, détaillant les motifs complexes et la richesse des tissus sur les manches de l’habit. « T’as réussi à ramener ça sur la flotte? » La question en amène une autre. Puis, ça le frappe. « Tu me laisses faire un article sur… enfin, sur toi? Sur tes souvenirs de la Terre, sur ton art? »

C’était loin d’être dans ses cordes, mais il n’avait jamais reculé devant un défi. Il avait perdu ses parents et s’était relevé de ça; il avait quitté Keller en croyant qu’il fonderait une famille avec quelqu’un qui lui avait menti, et il était passé à travers cette épreuve – pour finalement trouver quelqu’un qui le rendait encore plus heureux sur la flotte. Sans doute une petite incartade professionnelle ne le tuerait pas, en plus de lui faire apprendre des choses – à lui et au reste de la flotte.


been in the dark for weeks and
i've realized you're all i need
MessageSujet: (#) Re: A glimpse of my past. // Ren     Dim 4 Mar - 15:38
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t372-dont-be-afraid-of-the-shadows-because-not-far-from-you-is-light-kim-hyun-ae http://beyond-earth.forumactif.com/t377-hating-people-is-a-sin-how-could-liking-them-to-be-one-hyun-ae-kim#3424
Messages : 48
Âge : 31 ans
Occupation : Barwoman et danseuse pour le Cabaret "Rapture'
Habitation : Tiantang
Arrivée : 2224
Pseudo : Rockette Queen / Ingrid
Avatar : Park Min Young
Crédits : RQ
Danser avait toujours été un moyen d’extérioriser sa douceur, son amour pour les choses délicates mais également son contrôle sur son corps. Dans une société où chacun devait être le meilleur, où les femmes devaient prouver deux fois plus que les hommes : Hyun Ae avait puisé sa force auprès de sa mère et grand-mère en participant à la renommée du Gisaeng. Un passé révolu. Des souvenirs douloureux aujourd'hui. Des moments qu'elle se forçait en quelque sorte à revivre à chaque fois qu’elle mettait son costume. Même si de temps en temps ce n’était pas facile, elle n'arrêtait pas. Aujourd'hui cela était la seule chose qu'elle pouvait faire pour honorer sa famille. Elle aurait tant aimé être en mesure de les sauver. Son frère, sa mère et puis son père : autant de personnes qui étaient morts sans qu'elle puisse arrêter la grande faucheuse. La Flotte aurait pu aider au moins son géniteur mais ils ne l’avaient pas fait. Un grand mystère aux yeux d’Hyun Ae. Pourquoi ? Pourquoi la Flotte n’avait pas extracté ses loyaux sujets ? Une question à laquelle l’Admiral n’a jamais répondu. Peut-être qu’il ne s’attendait pas à tant de haine envers les 'rebelles’ sur terre ? Ou bien était-il parfaitement conscient des sacrifiés de la planète bleue ? Jamais elle n’aura de réponses et elle essayait quotidiennement de chasser ces pensées. Cela était plus facile pour avancer. Sa marraine sur la Flotte l’aidait à ne pas tenir rancœur aux Stellariens. Une chose difficile pour la jeune femme.
Cependant, il y avait de l’espoir. Les personnes comme Mag ou Ren et évidemment Lutèce lui donnait envie de finalement faire des efforts.

Sa surprise fut immédiate en reconnaissant journaliste qui l’attendait. Comme toujours une sourire illumina son visage fatigué. Pour sûre : elle était toujours contente de voir cet ami. Tout du moins : elle le considérait comme tel. Elle s’installa en faisant une boutade. C’était mieux que de lui envoyer son poing après tout. Une fois n'était pas coutume : généralement ils se voyaient sur le ring.

“Ma foi… Il y a un début à tout. Ma grand-mère disait toujours que seuls les idiots restent dans leur bulle de confort.”

Une de ses amies et employée lui apporta un verre d’eau, Hyun Ae la remercia et se désaltéra. Sa question, la jeune femme mit du temps à y répondre. Elle laisse Ren poser ses autres interrogations sans l’interrompre. Elle n’avait parlé qu'à Lutèce de sa vie sur terre. Elle avait commencé à s’ouvrir à Mag mais sans plus. Elle n’avait jamais été le genre de personnes à s’étendre sur sa vie d’avant. Ce n’est pas comme si elle pouvait y retourner. Le couperet tomba quand il lui demanda de faire un article sur son accoutrement. Sur les traditions de sa zone, de son pays. Immédiatement, elle serra le tissu de sa robe avant de se rendre compte qu’elle pourrait air abîmer son accoutrement. Alors elle détendit ses mains et termina son verre d’eau.

“D’accord…” Fut le seul mot capable de traverser ses lèvres. Elle se leva. “Vient, on sera plus au calme en haut.”

Déjà une nouvelle danseuse était sur scène. Elle se leva et montra le chemin. Hyun Ae le fit entrer dans l’appartement qu’elle partageait avec sa mère d’adoption.

“Entre je t’en prie.” La cabine était modeste mais confortable. “Mets toi à l’aise, je vais me changer et je reviens.”

Sur ces mots, Hyun Ae le laissa dans la salle principale et alla dans sa chambre. Elle enleva les couches de tissus qu’elle rangea soigneusement. Vêtue d’un survêtement, elle décida de sortir le grand jeu et sortit du placard une valise avec des artefacts de la terre. Elle retourna auprès du journaliste et posa le bagage de cabine sur le canapé.

“C’est bien parce que tu es supportable que je fais ça et puis si Mag t’a choisis c’est que tu ne dois pas être mauvais.”

Hyun Ae alla faire un café.

“Quand Sunbae est venu me chercher, je n’ai pas eut le temps de prendre beaucoup d’affaires. Heureusement quelques costumes étaient déjà dans une valise et j’ai mis dans celle-ci les photos et tout ce que j'ai pu. À l’heure qu’il est… Je me doute que le Gisaeng soit encore debout, ni ma maison d’ailleurs.”

Son coeur se serra à cette idée. Elle prit une longue inspiration.

“Mon père était un homme loyal à ses idées. Il n’aimait pas le Triumvirat, ne leur faisait pas réellement confiance et ça n’a pas plu au nouveau gouvernement. Il a disparu en service.” Hyun Ae se doutait qu'il avait été supprimé, mais elle n’arrivait pas à le dire franchement.

Elle donna une tasse à Ren et s’installa en face de lui.

“Je viens de Corée, de Séoul plus précisément. J’étais garde du corps pour la Blue House, nous étions en charge de la protection du Conseiller et des diplomates qui venaient en visite politique. Mais durant mes heures libres je tenais avec ma grand-mère et ma mère un Gisaeng.” Une petite risette se dessinait sur son visage. “Ce n’était pas facile… Mais les repas en famille le soir valaient tout l’or du monde.”

Elle prit une gorgée du breuvage brûlant.

“Par quoi tu veux commencer ?”



☽☽ The only difference between the saint and the sinner is that every saint has a past, and every sinner has a future.

MessageSujet: (#) Re: A glimpse of my past. // Ren     Jeu 5 Avr - 19:06
avatar
Messages : 40
Âge : 41 ans
Occupation : Journaliste au Stellarian Tribune
Habitation : Columbiad
Arrivée : Novembre 2213
Pseudo : Canard
Avatar : John Krasinski
Crédits : av (c) shiya
S’il note la réticence initiale de Hyun Ae, il ne se fait pas prier pour la suivre à l’étage, alors qu’une autre artiste prend place sur la scène centrale. Ren pince les lèvres; de toute évidence, il lui faudrait trouver une stratégie qui ferait en sorte que Hyun serait à l’aise de partager des souvenirs qu’il devinait douloureux, ou du moins amers. Alors qu’elle indique qu’elle l’abandonnait brièvement, il hoche la tête, s’installant à une table – il pose son terminal sur la table, programmant un enregistrement à la va-vite, une répétition de gestes qu’il maîtrisait à la perfection depuis le temps. Il patiente en silence, observant les alentours d’un œil discret, mais intrigué, à la recherche de signes d’un autre temps, d’une autre époque. Il n’avait jamais connu la Terre et ne s’était jamais attaché à l’industrialité de Shangzhen pour comprendre la nostalgie des exilés de la planète bleue. Partout où il s’était installé, il n’avait rien trouvé pour le maintenir en place, pour tirer chez lui un sentiment d’appartenance quelconque – sauf depuis la rencontre de Magdalena. Peu importe où elle était, ce serait sa maison; il en était persuadé, désormais.

Hyun Ae réapparaît et il lui adresse un sourire invitant, observant avec intérêt la valise qu’elle dépose sur le canapé. À sa remarque, il ne peut s’empêcher de rigoler de bon cœur. « Supportable? Je vais le prendre comme un compliment. » Ses yeux suivent les mouvements de la jeune femme, le sourire toujours pendu aux lèvres, alors qu’elle prépare de quoi boire. À mesure qu’elle parle, il prend des notes – essentiellement phonétiques, peu versé dans la langue ancestrale de sa région terrienne – pour mieux pouvoir revenir à certains éléments clés. Il reconnaissait le terme affectueux utilisé pour désigner le garde du corps d’Elara, qu’il connaissait vaguement comme étant l’un des derniers liens de Hyun avec sa Terre natale. Respectueusement silencieux, il laisse la jeune femme parler sans l’interrompre, vérifiant de temps à autres que l’enregistrement fonctionnait. Il accepte le breuvage avec un signe de tête reconnaissant. Ren hausse les épaules à la question de la brune. « Rien en particulier. C’est un très bon début », admet-il, tentant de l’encourager. « Juste, euh, histoire que je me plante pas; la Corée c’est bien en région 12? » La majorité des Stellariens avaient au moins un petit lien avec la Terre, contrairement à Ren. Il avait bien glané quelques informations çà et là auprès de certaines connaissances, mais il était loin d’être calé en la matière. « Aussi, gi… » Il pose les yeux sur ses notes. « Gisaeng? » Il marque une pause. « Une tradition de mère en fille, hein. Ça devait être plus qu’un travail ou un passe-temps à vos yeux. » Lui-même ne saurait pas, sa jeunesse dépourvue de présence féminine, entre deux pères et l’absence de famille – rapprochée ou éloignée.


been in the dark for weeks and
i've realized you're all i need
MessageSujet: (#) Re: A glimpse of my past. // Ren     Lun 9 Avr - 22:06
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t372-dont-be-afraid-of-the-shadows-because-not-far-from-you-is-light-kim-hyun-ae http://beyond-earth.forumactif.com/t377-hating-people-is-a-sin-how-could-liking-them-to-be-one-hyun-ae-kim#3424
Messages : 48
Âge : 31 ans
Occupation : Barwoman et danseuse pour le Cabaret "Rapture'
Habitation : Tiantang
Arrivée : 2224
Pseudo : Rockette Queen / Ingrid
Avatar : Park Min Young
Crédits : RQ
Parler d’elle, de son passé, mais surtout de sa vie sur Terre n’était pas son passe-temps favori. Ce n’est pas parce qu’elle n’en avait pas envie –bien au contraire- mais tout simplement car cela était douloureux. Hyun Ae avait le mal de l’espace et ce n’était pas une sinécure. Son quotidien était partagé entre des moments de repos et des moments ou son spleen était à son apogée. Il serait mentir et dramatiser la situation si elle affirmait qu’elle n’avait aucun repos, si elle n’appréciait pas parfois sa vie sur la flotte. La danseuse devait se concentrer sur le futur. Autrement dit, elle devait s’accrocher et voir la coupe à moitié pleine plutôt que vide. Laissant quelques instants Ren pour aller se changer et sortir du placard des objets qu’elle n’avait pas regardé depuis un bon moment ; elle entreprit de prendre soin de son invité en lui faisant un café. Elle se joignit à lui quand il rigola de sa remarque.

« Rien n’arrive jamais par hasard. Si vous vous êtes trouvé c’est pour une bonne raison. »

Et la jeune femme était convaincue de ces paroles. Elle donna le breuvage chaud à Ren avant de s’installer devant lui. Hyun Ae n’avait jamais été interviewé : elle ne savait donc pas quoi dire ou faire. Elle n’était pas mal à l’aise, juste inexpérimentée et intimidée. On lui demandait rarement de parler d’elle-même. Par le biais de chansons et de danses : elle entretenait la mémoire de ses ancêtres et de son pays sans avoir à parler concrètement.

« Presque, c’est la Zone 11. » Elle sourit quand il tenta de prononcer Gisaeng. Elle posa la tasse et se leva pour ouvrir la valise. Soigneusement, elle attrapa quelques photos de l’établissement. S’installant près de lui : elle lui confia une photo d’elle petite avec sa grand-mère dans des Hanboks. Elle devait avoir une dizaine d’années sur la photographie. « C’est un terme qui désigne une profession, les Giseang avaient pour rôle de tenir compagnie aux personnalités de hauts rangs tels que les rois, les nobles, les yangbans et les hauts fonctionnaires. Elles les divertissaient en dansant et en chantant mais aussi en conversant avec eux. Au même titre que les Geisha : ces femmes pouvaient également être des courtisanes, cette réputation a suivi pendant longtemps ces artistes. Après les cataclysmes les établissements comme celui que nous tenions étaient appréciés puisqu’ils étaient un endroit où la tradition continuait de vivre. » Elle pointa du doigt les habits de sa grand-mère et les siens : « Ce que je porte sur scène et ce que nous portons sur la photo sont des Hanboks, les habits traditionnels des Gisaeng. Notre maise de Gisaeng avait une très bonne réputation et marchait à merveille. Je crois que ce n’était pas seulement une profession à ce stade : c’était une véritable passion. »

Elle regarda les autres photos dans ses mains et en tendit une autre où elle était avec sa maman.

« Mon papa est tombé amoureux de ma maman alors qu’elle dansait. Il est venu la voir tous les soirs pendant deux ans avant qu’elle ne concède à le voir en dehors de l’établissement. » Elle sourit en se souvenant d’au combien ils étaient passionnés en parlant de leur rencontre. « La tradition veut que toute fille née dans une maison de Gisaeng suive les pas de leur mère; même si je l’aurais souhaité je n’avais pas vraiment le choix. Mon frère devait suivre la voie tracé par papa. A sa mort, j’ai endossé son rôle et celui que j’ai hérité à ma naissance. » Son sourire se ternit un peu. « Ce n’était pas facile de concilier les deux, mais au final… Je ne regrette pas car aujourd’hui je peux transmettre à des gens qui ne sont jamais allés sur terre des traditions qui menacent d’être oublié à tout moment. »

Hyun Ae reposa les photos et sortit une boîte en ébène. Elle l’ouvrit et la tendit à Ren :

« Voilà quelques broches que j’ai hérité de mon arrière-arrière-grand-mère. Je n’ose jamais les porter, elles sont bien trop précieuses. » Les pierres scintillaient sous la lumière artificielle de la cabine. « J’ai beau dire que j’aimerais retourner sur Terre : je sais qu’il n’y a plus rien là-bas qui m’attends. »



☽☽ The only difference between the saint and the sinner is that every saint has a past, and every sinner has a future.

MessageSujet: (#) Re: A glimpse of my past. // Ren     

RÉPONSE RAPIDE