renegades | saga
MessageSujet: (#) renegades | saga     Lun 5 Fév - 22:40
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t209-pavla-x-don-t-trust-the-moon http://beyond-earth.forumactif.com/t241-p-x-standing-in-the-eye-of-the-storm
Messages : 26
Âge : 32 ans
Occupation : Serveuse (et dealeuse sous le plateau)
Habitation : Colossus 5
Candidat : Partagée, mais surtout indécise pour le moment.
Arrivée : 2201
Pseudo : croquette
Avatar : Marie Avgeropoulos
Crédits : mite & lillemarthe



running wild

saga & pavla

and running free

L’insouciance qui nimbait les imitations parfaites de venelles hasardeuses de Columbiad l’inspiraient. Parfois elle se prenait à rêver de vivre au milieu de ces grands espaces verdoyants et chaleureux, loin de la cabine en bazar qu’elle occupait dans le joyeux bordel ambulant et métallique du Colossus. L’ambiance ici était tellement plus sereine, tellement plus douce – c’était un sentiment qui lui était si peu familier qu’elle n’avait même pas la sensation d’être dans son élément, se sentant plutôt comme l’élément perturbateur venu troubler l’équilibre paisible d’une surface lisse, sans défauts.

Les numéros des logements la rattrapèrent de ses rêveries. Elle n’était pas là pour le simple plaisir de la promenade bien qu’elle en profitait largement, mais pour rendre visite à une … amie, voilà. C’était comme ça qu’elle pouvait qualifier leur relation, non ? C’était ce que tout le monde aurait fait, Pav n’avait donc pas à en rougir : Saga était bel et bien une personne sur laquelle elle pouvait compter.

C’était face au porche de sa demeure qu’elle se trouvait arrêtée. Elle sonna, son regard fuyant par réflexe la caméra vidéo qui était sûrement déjà en train d’arborer son visage boudeur aux légères cernes pixellisées sous le nez de son hôtesse. L’Astoriane détestait ça, les caméras – c’état on ne peut plus intrusif pour quelqu’un qui détestait être scruté. « C’est moi, j’suis là. » marmonna la trentenaire avant d’attendre que la lourde porte ne s’ouvre et la laisse franchir le seuil de la cabine.

Son visage portait encore les stigmates du malaise caractéristique quant elle reconnut la frimousse de Saga. De sa main gauche, elle désigna le petit sac qu’elle portait – le précieux butin fruitier tant apprécié par la jeune femme. « J’espère que je te dérange pas. » Tant de sollicitude, même cachée sous son masque bougon, ne passait jamais inaperçu quand on connaissait Pavla. Au fond, il y avait bien forcément quelques ressources de gentillesse et d’attention pour ceux qui en valaient le coup. L’entrée se referma sur elles, les isolant de l’extérieur. « Y a pas mal de contrôles en ce moment du côté du Colossus, c’était mieux que je vienne direct ici. » Quelque part, la brune donnait l’impression de justifier cet excès de prudence qu’elle prenait vis-à-vis de la livraison faite à l’horticultrice. Non pas qu’elle la considérait fragile ou inapte à venir jusque dans les quartiers les plus populaires, simplement elle souhaitait plutôt lui épargner les risques d’un tel trajet. Elle qui n’était pas plus une droguée à l’Astre qu’une criminelle notoire n’avait pas besoin de s’attirer de quelconques problèmes, surtout pas pour quelques douceurs qui ne faisaient, au final, de mal à personne.

Le silence les rattrapait que déjà l’Astoriane le repoussait timidement. « Ca va ? » Question banale mais pas tant que ça, la serveuse le demandant avec un intérêt réel et marqué. Ce n’était pas de la courtoisie, c’était de l’honnêteté. Si elle se fichait d’elle, jamais elle n’aurait demandé ça. Or, ce n’était clairement pas le cas pour Pavla, si peu habile dans l'art pourtant anodin de se soucier d'autrui.
(c) DΛNDELION

RÉPONSE RAPIDE