tu es en vie toi ? | rowan
MessageSujet: (#) tu es en vie toi ? | rowan     Dim 21 Jan - 22:31

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Les courses. Certainement l’activité la moins divertissante du monde, surtout lorsque cela devenait une nécessité. Daisy, comme à son habitude laissait trainer ses responsabilités et après avoir mangé déjà quatre fois tous ses repas dehors, elle s’était finalement décidée à faire un effort, histoire de ne pas dépenser toute sa paye dans les fast foods. Armée de sa liste de fortune et d’un cabas plus vieux que le monde, elle arpentait les allées du marché saluant quelques têtes connues d’un signe de main de temps à autre. Certains marchands demandaient de ses nouvelles, ce qui à la longue lui prolongeait indéfiniment son trajet qui à la base devait être rapide. Néanmoins, discuter avec d’autres habitants de la flotte, qui plus est des gens de d’autres vaisseaux était toujours un vrai plaisir. Les heures défilaient plus vite que prévu, si bien que les bars commençaient déjà à se remplir, alors qu’elle terminait seulement ses emplettes. Le temps de rentrer, il sera déjà tard, ce qui allait sûrement se finir par une soirée détente chez elle avec un bon livre, et ça, son foie la remerciera.

Alors qu’elle quittait la foule du marché pour des allée plus calme du vaisseaux, son regard se posa sur une petit brune qui marchait à l’étage du dessous. Un air familier dans la démarche l’avait interpellé et avec un peu plus d’attention, elle identifia rapidement de qui il s’agissait. Rapidement, elle se pencha par dessus la barrière et s’exclama assez fort pour que l’autre puisse l’entendre. « QIANG ! Tu es de retour du Lady Grace ?! » Un sourire, avant de gagner les escaliers les plus proches et ainsi rejoindre Rowan, qui aux dernières nouvelles se trouvait encore derrière les barreaux. Cela faisait environ un an qu’elle avait croisé pour la dernière fois la brune, après avoir participé à son procès. Un souvenir qui lui paraissait aussi proche que lointain.

Une fois en bas, elle s’avança au niveau de la plus jeune, avec un large sourire sur le visage. « Tu aurais pu prévenir tout de même ! » Même si elles n’avaient jamais été très proche, Daisy était tout de même contente de la voir de nouveau en liberté, après tout ce temps pour une histoire aussi stupide qui plus est. Néanmoins, la brune en oubliait presque ce qui avait envoyé l’ingénieur sur le Lady et à en voir le regard que lui lancer l’autre, les reproches n’allait pas tarder.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Mer 31 Jan - 20:46


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire dans un premier temps, et malgré la possibilité de croiser plus de personne qu’elle connaissait — il était beaucoup plus simple de passer inaperçue dans la foule un peu trop compacte qui se pressait dans l’un des marchés du Columbiad. Même si un regard s’arrêtait un peu trop sur elle, ou si elle croisait une tête familière, Rowan avait vite découvert qu’il était extrêmement aisé de se faufiler dans une allée étroite et disparaître rapidement avant qu’on ne lui pose un peu trop de questions. Les quelques sorties occasionnelles sur le vaisseau, pour le plaisir ou pour son travail, devenait moins sources de stress quand la brune savait qu’elle pouvait facilement s’en sortir et esquiver des conversations un poil trop gênante.
Rowan se surprenait même à moins se cacher derrière quelques mèches de cheveux, avoir le pas un peu plus léger; faire ses quelques achats pour ses parents ou pour elle même en oubliant pour quelques moments l’impression d’avoir un gigantesque panneau au dessus de la tête qui indiquait “revient tout juste du Lady Grace”, et s’autorisant à être un peu perdue dans ses rêveries.

Ce petit moment de légèreté fut, en revanche, de bien courte durée. Elle quittait les avenues animées pour celles un peu plus calmes, celles où Rowan accélérait un peu plus le pas et évitait de trop fixer les gens. Un son la tira d’un scénario un peu trop poussé qui commençait déjà à germer dans sa tête. Le nom (son nom, d’ailleurs) résonna un peu, venant de quelques part au-dessus d’elle —  une voix qu’elle reconnut assez facilement, et c’est plus par réflexe que Rowan leva le nez pour voir si la propriétaire de ladite voix était bien celle qu’elle croyait; un an avait beau s’être écoulé depuis la dernière fois qu’elle avait vu le visage de la brune, mais elle ne pouvait pas se tromper, il s’agissait bien de Daisy Brennan, un sourire plaqué sur son visage, qui l’appelait depuis l’étage du dessus et se hâtait déjà de rejoindre les escaliers. La discrétion, visiblement, ne faisait pas parti du vocabulaire de l’opératrice qui ne manquait pas d’attirer des regards curieux. Qui était cette Qiang qu’elle pouvait bien appeler ainsi, et pourquoi un tel remue-ménage, manquant presque de passer par-dessus la balustrade pour attirer son attention? Regards qui, inévitablement, finissaient par se poser sur Rowan, qui songeait déjà à changer d’identité et partir se cacher sur une colonie abandonnée, le temps qu’on l’oublie un peu.

« Oh, fait chier. » soupira l’ingénieur pour elle-même, mais, figée par la surprise, Rowan en oublia de fuir — ne s’attendant pas à ce que, clairement, Daisy la reconnaisse ou même lui adresse la parole. Elle commençait à peine à chercher des yeux une possible issue que Daisy se planta face à elle, toujours ce sourire collé aux lèvres. Difficile de mettre les voiles et disparaître maintenant, il fallait faire face. Rowan, enfonçant les mains dans les poches de sa veste, adressa un haussement d’épaules à Daisy. « Tu faisais peut-être pas partie de ma liste des gens à prévenir quand je sortais ? » Elle n’était pas vraiment sûre d’en vouloir encore à l’opératrice — après un an, elle avait largement eu le temps d’en vouloir à tout le monde, ou presque et de passer sa colère sur d’autres choses. Elle n’avait juste pas plus que ça envie de s’étaler sur le passé, et malheureusement pour Daisy, elle le lui rappelait un peu trop.

black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Mer 31 Jan - 23:29

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Si la plupart des passants s’étaient arrêtés après les exclamations de la jeune Brennan, la plupart reprenaient déjà leurs routes, sûrement par manque d’action. La vie sur la flotte pouvait parfois paraître bien calme, surtout en dehors du Colossus, si bien que ses citoyens adoraient pouvoir se mettre quelques informations sous la dents afin de briller dans les conversations de bar. Malheureusement pour eux, ce n’étaient que des retrouvailles de bas étages, rien de plus, rien de moins. D’ailleurs, même si elles n’avaient jamais été à proprement parler des amies, Daisy trouvait la réaction de l’ingénieure presque vexante, surtout qu’au final elle ne faisait que lui souhaiter un bon retour à bord. « Oh bah sympa ! » Une petite moue faussement boudeuse, avant de reprendre son sourire satisfait, se décalant un peu sur le côté pour ne pas gêner les quelques passants qui trainaient dans le couloir. A vrai dire, la jeune opératrice pouvait comprendre que Rowan ne souhaitait pas forcément crier sur tout les toits son retour de prison, mais elle pouvait tout de même faire un effort pour ceux qui était content de la revoir.

La dernière fois qu’elle avait vu ce visage, c’était lors du procès où elle avait témoigné en sa faveur, un souvenir qui lui paraissait aussi proche que lointain. D’un côté, elle se souvenait sans peine de cette histoire de pari et de l’autre, elle avait avec le temps presque oublié l’existence de cette dernière. Néanmoins, bien qu’elle ne se soit pas vraiment posé beaucoup de questions ce qui lui était arrivé par la suite, elle était sincèrement contente de la revoir dans les couloirs des vaisseaux de la flotte. « Bon alors le Lady Grace c’est comment ? Tu as perdu des joues un peu non ? Ils te nourrissent bien ? » Les questions fusaient dans son esprit, alors qu’elle détaillait du regard la plus petite non sans une certaine curiosité. Son père séjournait depuis déjà huit longues années là-bas et si elle se faisait coincer pour ses achats illégaux, elle pourrait bien rapidement le rejoindre. Brennan savait que sa famille restait dans le viseur des autorités et que certains seraient heureux de tous les voirs derrières les barreaux, si bien qu’elle s’était déjà laissée aller à quelques pérégrinations sur la vie à bord du lady grace.

Néanmoins, elle ne se le souhaitait pas, ni à elle, ni à personne d’autre. D’ailleurs, si elle pouvait revenir en arrière, peut-être qu’elle ne ferait pas ce pari stupide, bien que sur le moment, c’était tout de même plutôt amusant. « En vrai un an, c’était abusé quand même, ils sont vraiment coincés ici. » La légèreté avec laquelle Daisy parlait de ce petit séjour ne devait certainement pas plaire à la principale concernée, même si cela partait d’un bon sentiment. A vrai dire, l’opératrice n’avait pas envie de lui montrer de la pitié, espérant simplement lui redonner le sourire après une dure année loin des siens -mais encore une fois, la manière de faire de la jeune Brennan restait assez personnelle.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Lun 5 Fév - 12:05


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

L’attention était quelque chose de facile à capter — il avait suffit qu’une voix s’élève un peu plus qu’une autre pour attirer les regards intrigués — mais tout aussi facile à perdre. Après tout, il s’agissait uniquement de retrouvailles, quoique pas très chaleureuses, entre deux jeunes femmes. Pas de quoi perdre du temps; les curieux, finalement, passaient rapidement leur chemin et Rowan relaxa légèrement la tension dans ses épaules, s’autorisant une posture un peu moins rigide. Mais elle finit par baisser un peu le menton, comme rappelée à l’ordre par la remarque et la moue vexée de la plus âgée; peut-être que Rowan était injuste avec Daisy. Après tout, cette dernière était une des rares personnes qui avait l’air réellement contente de la revoir, sans la regarder avec un regard mêlé de pitié et de déception. « Ouais, bah, désolée. » marmonna-t-elle de manière à peine audible. De toute façon, Daisy ne semblait pas lui en tenir rigueur, les lèvres affichant à nouveau un sourire.

Rowan fronça un peu les sourcils devant les questions de la brune — des questions comme on en poserait à quelqu’un qui aurait pris un peu de vacances, juste pour le plaisir. Daisy prenait ça à la légère, peut-être un poil trop légèrement aux yeux de l’ingénieur. Elle n’était pas méchante, dans le fond, Daisy, mais prenant trop les choses à la rigolade, comme si rien n’était grave. En temps normal, Rowan n’aurait peut-être pas tiqué. Avant, lorsqu’elles se lançaient des cap ou pas cap stupides, ça ne la dérangeait pas tant que ça. « Sérieux, Brennan, c’était pas une colonie de vacances non plus. Y’a pas de choix dans les menus ou des petites activités pour passer le temps. » finit par lâcher Rowan, un peu agacée. « C’est une prison, comment tu veux que ça soit. » ajouta-t-elle, tout en mordillant un peu nerveusement sa lèvre inférieure.

Elle comprenait la curiosité de Daisy. Il était normal de se poser des questions sur la vie à l’intérieur du vaisseau-prison et Rowan était la personne idéale pour répondre à ces questions, mais elle n’en avait absolument pas envie. Elle aurait préféré reprendre le cours de sa vie sans devoir repenser à cette année passée, la laissant derrière elle sans plus s’y attarder. Plus vite elle pourrait passer à autre chose, mieux elle se sentirait. « Non, sans blague. » “Abusé” était clairement un euphémisme. Un an, c’était quasiment une éternité. Un an paraissait extrêmement long, Rowan avait encore du mal à imaginer ce qu’elle avait bien pu rater pendant cette année; quand bien même, une partie d’elle avait bien conscience qu’elle aurait pu y rester bien plus longtemps et que, dans sa “malchance”, elle avait quand même eu de la chance d’avoir des gens comme Daisy pour témoigner de sa bonne foi. « J’ai jamais eu l’occas de te remercier, d’ailleurs. » Ro jeta un regard autour d’elle, croisant un peu les bras. « Pour le procès. »


black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Dim 11 Fév - 21:54

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Bien que les excuses présentées par la plus jeune étaient assez maigres, Daisy les accepta sans attendre, pas vraiment du genre rancunière. « On va mettre ça sur le fait que tu n’as plus l’habitude de parler à des gens. » Se réaccorder avec la vraie vie ne devait pas être une mince affaire, même si Rowan semblait assez solide pour aller de l’avant. Se morfondre dans son coin de changera rien, après tout le lady grace avait déjà vu passé une bonne tripoté de stellariens dans son genre, loin des gros criminels, simplement là pour une piqure de rappel. Personne ne lui en tiendra réellement rigueur, sauf peut-être ses proches, mais dans tous les cas absolument pas la jeune Brennan. L’opératrice se doutait bien qu’un séjour là-bas lui pendait au nez si elle continuait de trainer sur le marché noir, un séjour qui ne la stressait étrangement pas vraiment, si ce n’était peut-être à l’idée d’entendre les reproches de son père vis-à-vis de son départ du Chancellor.

Néanmoins, si elle ne voyait pas le Lady Grace comme une fatalité, cela ne semblait pas réellement le cas de celle qui en revenait depuis peu. « Bah je sais pas, tu avais une colocataire ? Tu as croisé mon père ? Les surveillants sont violents ? » Les questions semblaient hasardeuses et pourtant dans la tête de la plus âgée, elle s’enchainaient parfaitement, curieuse de savoir comment se passaient les derniers jours de son père. Avec le temps, elle avait accepté de ne jamais le revoir, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir une pensée pour ce parent, qui malgré ses crimes n’avait pas été un mauvais père. La fédération ou triumvirat pourront dire ce qu’ils veulent au sujet de Jim Brennan, il restera pour toujours son père, un statut qui dans la piraterie representait beaucoup. Jamais elle n’avait eu l’occasion de lui dire adieu, lui cet homme d’un charisme certain. Cependant, même s’il lui manquait parfois, elle n’était pas certaine d’avoir franchement envie de le revoir, surtout pas sur la flotte, sûrement par peur de voir la déception dans son regard en apprenant que sa chère fille avait décidé de quitter le navire -ce qui n’était pas forcément dans son caractère de base.

Bien qu’elle ne soit pas forcément la personne la plus fiable de la galaxie, Daisy avait une parole, comme tous les Brennans et s’accordait toujours à la tenir, comme le relevait Rowan. Plaider en sa faveur le jour de son jugement couler sous le sens et elle ne voyait pas comment il aurait pu en être autrement. « Oh mais de rien, c’est normal ! Puis au final, tu as montré que tu étais cap, donc fallait bien que je t’aide un peu. » De plus, ce jour là, elle n’aurait jamais imaginé que le procès puisse être aussi dur avec la brune qui ressemblait à tout sauf à une criminelle, à croire que le lady grace manquait d’occupants. Des injustices dans ce genre, il y en avait tous les jours à bord de la flotte et un jour, elle en mettait sa main à couper, des gens se souleveront pour changer les choses.

Néanmoins, inutile de gaspiller trop de salive pour le passé ou pour un futur incertain, autant se concentrer sur le présent. « Du coup, ça fait combien de temps que tu es de retour ? Et tu as le droit de travailler au même endroit qu’avant ? Tu fais partie d’une mafia secrète d’anciens prisonniers ? Vas-y, je veux tout savoir moi ! » Daisy récupérait d’une certaine manière une nouvelle camarade de fortune dans son épopée personnelle qui se dessinait doucement dans cet espace temps.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Ven 16 Fév - 21:53


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

Daisy était une curiosité — elle avait toujours intriguée Rowan. Pas rancunière, un peu étrange dans ses choix de questions ou dans sa vision de voir les choses; elle était loin d’être méchante comme elle l’avait prouvé à plusieurs occasions, mais manquait parfois un peu de tact avec des phrases un peu maladroites. Difficile de la détester totalement donc, et Rowan se sentait presque un peu coupable d’avoir été un peu rude avec la plus âgée. Elle n’était clairement pas là pour lui faire passer un sale moment, Ro pouvait se détendre. Elle inspira profondément et décroisa ses bras, optant pour une posture plus naturelle et moins guindée. « Oui, c’est sûrement ça. » Une excuse comme une autre, Rowan esquissa un peu un sourire à l’adresse Brennan.

Décidément, les questions ne tarissaient pas avec Daisy; à croire qu’elle les avaient gardé sagement dans un coin de sa tête en attendant de trouver la personne qui pourrait assouvir sa curiosité. Rowan entortilla une mèche de cheveux autour de son doigt en rassemblant ses souvenirs.  « Euh, ton père ? » Elle ne se rappelait pas avoir croisé un Brennan; en fait, elle ne se rappelait pas particulièrement avoir discuté avec beaucoup de gens, ou, dans le cas où ils avaient parler, de demander les noms complets; ou encore s’ils avaient de la famille dehors. « Je crois pas, mais peut-être. Ca fait longtemps qu’il est là-bas ? » Pas vraiment assez proche de Daisy pour qu’elle lui fasse ce genre de confessions auparavant, Rowan était un peu (trop) curieuse d’en apprendre plus sur l’intervenante, qui elle, faisait partie de ses personnes qui voyaient un peu l’extérieur de la flotte. En dehors de leurs paris stupides, elles n’avaient pas vraiment eu l’occasion de parler de leur vie. « Non, pas vraiment, » elle secoua la tête pour répondre par la négative. « C’est juste... épuisant. Le bruit des machines, le travail hyper répétitif, c’est plus dur que ça n’y paraît. » Elle haussa les épaules. Elle ne parlerait sûrement pas de cette impression d’avoir emporté avec elle le brouhaha constant du Lady Grace — tant qu’elle parvenait à en faire abstraction, ça n’était pas nécessaire de le mentionner. Du moins, elle avait l’impression d’en apprendre un peu plus sur Daisy et aurait aimé lui apporter plus d’informations sur son père. Dans la même situation, Rowan aurait sûrement apprécié un tel geste.

Un petit rire ponctua sa phrase. « Ouais, au moins j’ai prouvé ce que je valais. J’ai gagné, donc. » Une victoire qui avait un goût un peu rance, mais une victoire quand même — Rowan afficha un petit sourire satisfait. « Je suis rentrée il y a… deux semaines, je crois, maintenant? Ouais, deux semaines. » confirma-t-elle en regardant la date sur le terminal. « J’ai pu reprendre mon boulot, oui, avec des conditions bien sûr, mais ça va, j’ai même mon bureau. » Elle éclata de rire pour la première fois depuis un moment; Rowan aurait bien aimé faire partie d’un espèce de gang d’anciens prisonniers, peut-être même se faire tatouer un petit symbole pour témoigner de ce qu’elle avait traversé. Il y avait une sorte de romantisme, à l’image des héros d’histoire, mais malheureusement, ce n’était pas comme ça dans la vraie vie. Il n’y avait pas de mafia d’ex-taulards, pas de tatouages souvenirs. « Si je te dis, c’est plus une mafia secrète. » fit Rowan avec un sourire. « Elle est peut-être tellement secrète qu’on a oublié de me mettre au courant. »  Peut-être que dans l’ombre, Daisy avait raison, il y avait bel et bien des anciens prisonniers qui se rassemblaient pour faire on-ne-sait-quoi. Peut-être qu’elle avait juste à les trouver pour vraiment faire partie du groupe… Elle s’éloignait un peu du sujet. « Je devrais peut-être me faire un tatouage d’ex-prisonnière, pour marquer le coup. » ajouta-t-elle pour surenchérir.

black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Mer 28 Fév - 16:37

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Alors que cela faisait plus d’un an qu’elle n’avait pas entendu la voix de la plus jeune, Daisy se surprenait presque à avoir l’impression que cela datait d’hier à peine. Avec le temps elle avait presque oublié que cette dernière était en prison, ce qui contrastait clairement avec celle qui devait se réhabituer à la communication et aux conversations futiles qui à bord du Lady Grace devaient se faire rare. L’opératrice, ne réalisait pas ce que cela pouvait bien faire de rester à l’écart du monde pendant 350 jours, une durée qui devait semblait bien plus longue derrière les barreaux qu’à bord de la vie quotidienne. Certes, Daisy ne se montrait peut-être pas assez compréhensive face aux sentiments que pouvait éprouver la plus jeune et peut-être que ces multiples questions pouvaient sembler déplacer, seulement elle trouvait que c’était un bon moyen de dédramatiser la situation et surtout de lui changer les idées. Nombreux seront ceux qui se présenteront comme des confidents, ou essayeront de la comprendre, mais au final pour la jeune Brennan ce n’était pas vraiment aider. L’ingénieure ferait mieux de passer à autre chose, se servant de cette expérience pour en faire une force et non pas le voir comme un problème. Personne n’est parfait et la jeune Brennan mieux que personne savait ce qu’une réputation pouvait faire, mais à quoi bon cacher sa véritable identité. Nos défauts et nos qualités nous forment, autant les assumer, comme ce père tristement célèbre qui malgré ses casseroles restait un père. « Ah ok, il est sûrement dans une section avec les gens plus dangereux, enfin je sais pas je ne suis jamais allé là-bas, comme quoi la sécurité ça se discute. » Un petit sourire en soulignant ce détail que beaucoup peinaient à croire et qui surtout la faisait bien rire. Certes, elle n’achetait que quelques petites bricoles sur le marché noir, mais plus d’un c’était déjà fait avoir alors étonnant qu’une ancienne pirate ne se soit jamais fait prendre.

Lorsque la jeune Rowan aborda le sujet du travail fastidieux que devaient faire chaque jours les travailleurs, elle s'autorise une petite moue compréhensive avant de finalement lui palper le biceps. « Ouais pas faux, mais maintenant tu dois avoir des putains de bras. » Rester positif avait de l’importance, même quand on était aussi nihiliste que Daisy. Le paradoxe pourrait faire sourire, mais prenait finalement tout son sens quand l’opératrice expliquait ne pas avoir envie de se prendre la tête, peu importe ce qui pourrait arriver. La vie était trop courte pour se faire du soucis, autant continuer d’avancer, jusqu’à ce qu’on ne puisse plus le faire. Quand l’asiatique (oui, j’ai finalement mis asiatique) se laissa elle aussi aller à un peu de légèreté en soulignant sa victoire au cap ou pas cap, la plus âgé lâcha un petit rire, contente de voir que l’autre avait les épaules assez solides pour ça. « Voilà, je préfère entendre ça. » Pour dire vrai, pas patiente pour deux sous, si Qiang avait lâché une larme, elle aurait sûrement pris les jambes à son cou, histoire de ne pas avoir à la réconforter.

Le même bureau, le même boulot, le même vaisseaux… Tout rentrait finalement dans l’ordre, et le train-train quotidien pouvait reprendre la route, comme si rien ne changeait. L’humain avait beau avoir traversé de grands changement au cours de son histoire, il semblait pourtant réduit à la même existence, se résumant à une seule véritable quête, répondre à la grande question : qui suis-je ? Peut-être qu’en se retrouvant seule avec elle-même, l’ingénieur s’était plus approché de la réponse que le reste de la flotte qui continuait de dériver dans l’inconnu à se demander si finalement les réponses qu’ils étaient partis chercher ne se trouvaient pas finalement derrière eux. « Ouais, donc finalement la vie reprend comme avant, je comprends que ce soit décevant, tu devais trop t’attendre à des trucs de ouf. Enfin je veux dire en un an, rien a vraiment changé, ni ta vie, ni la flotte... » Daisy croisa les bras avant de finalement se souvenir d’un détail qui n’en était un que pour elle. « Enfin si la mort de Wilkinson, et ces élections, mais ça tu dois le savoir, tout le monde en parle tout le temps. Si tu veux mon avis, c’est un traquenard, ils sont juste en train de se dire que tout ça commence à manquer de sens et chacun donne sa solution miracle pour remotiver les troupes. Perso, je préfère les autres décider de la suite, si ça peut leur faire plaisir, dans le pire des cas, si ça tourne mal, je pourrais toujours partir. » Peut-être qu’un jour elle rejoindra son frère et le Chancellor, réalisant que finalement c’était sa seule véritable maison et que les réponses à sa grande maison se trouvait finalement là bas depuis le début.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Sam 3 Mar - 21:47


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

Elle eu un petit rire. « Estime-toi heureuse. En vrai, tu réalises pas le confort qu’on a ici avant de faire un tour là-bas. Je te jure, plus jamais je me plains de mon lit. » rajouta-t-elle, terminant de détendre l’atmosphère. Les moindres petites choses, depuis son retour, lui semblaient plus agréables et elle s’était promis de plus apprécier les choses du quotidien, qu’on laissait parfois de côté pour s’attarder sur d’autres, pas forcément plus importantes.

Rowan prétendit gonfler ses biceps pour impressionner l’opératrice. « Que du muscle. Mieux que n’importe quelle salle de sport. » C’était plutôt agréable de se trouver face à quelqu’un d’aussi positif, comme si cet aller-retour sur le vaisseau-prison n’était pas pire des choses en soi. A force de traîner avec Daisy, peut-être que Rowan finirait par trouver tout les bons côtés de son séjour et en oublier complètement le négatif. Il valait mieux ça que de se lamenter éternellement sur son sort ou que de subir des regards qui jugent. Au moins, elle la traitait comme avant, sans prendre des pincettes pour lui parler. Rowan garda son sourire, fière d’elle. « J’attends toujours ma récompense pour avoir gagner, du coup. » fit-elle, sans perdre le nord.

Daisy le soulignait si bien: tout était pareil. Mais simplement en apparence, en fait: si on s’attardait un peu sur les détails, il fallait se l’avouer. Beaucoup de choses étaient différentes. Beaucoup plus que Rowan ne l’aurait cru. « Rien n’a vraiment changé ? » Elle s’esclaffa, devant le décalage entre Daisy et la réalité des choses — elle avait l’impression de s’être retrouvé au milieu d’un maelström incontrôlable; certes, il restait quelques éléments de stabilité, mais le reste avait été balayé d’un revers de la main et il ne restait qu’à Rowan de choisir entre les trois candidats alors qu’elle avait à peine eu le temps de reprendre son souffle. Elle admirait la manière qu’avait Daisy de paraître totalement détachée des événements; qu’elle fasse seulement semblant ou non, c’était quand même assez remarquable. La mort de Wilkinson avait secoué la flotte jusque dans ses fondations, et même les résidents du Lady Grace n’auraient pu échapper aux retombés d’un tel événement. Pour Rowan, il s’agissait presque d’un symbole — immortel, éternel —  et il y avait quelque chose de perturbant à perdre une figure aussi importante. Ainsi, elle revenait sur la flotte avec l’envie de repartir sur des bases nouvelles, et le destin semblait avoir décidé d’en faire de même pour la flotte. « Partir, carrément ! » Partir, l’idée était tentante, mais aussi effrayante; Rowan n’avait aucune idée de ce qui pouvait bien l’attendre à l’extérieur. « Tu penses que ça serait mieux qu’ici ? Ceci-dit, c’est peut-être mieux que d’errer dans l’espace sans but, j’imagine… » termina-t-elle, songeuse. L’opératrice semblait avoir des idées bien arrêtées, quand Rowan, elle, errait encore dans le flou. Peut-être qu’il s’agissait de trouver un sens à sa vie et tout semblerait bien plus clair —  enfin, il s’agissait de réflexions bien trop graves et poussées alors que les deux jeunes femmes se tenaient chacune leur sac de courses à la main. On avait vu meilleur endroit et moment pour des réflexions aussi philosophique que le sens de la vie.  « Tu penses voter blanc, du coup ? » Elle n’avait encore aucune idée de pour qui voter, réellement — seule Mugheri semblait tenir à ses yeux un discours plus ou moins rationnel, mais elle n’était pas encore convaincue, ni par les uns ni par les autres.  

black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Sam 3 Mar - 23:06

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Visiblement, Rowan gardait la tête sur les épaules, acceptant de reprendre doucement le contrôle de sa vie au lieu de subir cette expérience dont-elle rigolera sûrement quelques années plus tard. Faire sourire les gens, une qualité qu’elle avait au moins le mérite d’avoir, excepté quand il s’agissait de Krishvin, mais passons. Maintenant que la conversation se faisait plus légère, parler du pari stupide qu’elles avaient passé à l’époque ne semblait plus si tabou et Daisy s’empressa de sourire en entendant la réclamation de l’ingénieure. Forcée d’admettre que cette dernière méritait bien une récompense pour ses prouesses, il lui fallait néanmoins un temps de réflexion pour trouver ce qui en serait à la hauteur. « Une récompense ? Ok, laisse moi le temps de m’en occuper et tu en auras une. » Pas besoin de se presser, après tout un jour de plus ou de moins ne changerait rien, alors autant prendre son temps pour mettre un point d’honneur à la brave qui revenait de derrière les barreaux. Cela dit, pour le moment aucune idée ne lui venait vraiment en tête, si bien qu’elle décida de reporter à plus tard ce moment de réflexion qui l’occupera au travail demain.

Si Rowan acceptait de prendre tout ça un peu à la rigolade, on pouvait encore sentir la tourmente qui encombrait encore son esprit. D’ailleurs, quand Daisy entendit la plus jeune s’exclamer face à sa remarque, elle jugea qu’il était peut-être encore trop tôt pour tout minimiser. Cependant, faire dans la demi-mesure ne ressemblait pas à la jeune Brennan qui au lieu de faire profil bas poussa le vice plus loin. « Ca va, ne fait pas cette tête ! Regarde on est encore tous dans cette boîte, sauf Wilkinson certes, mais voilà, tu vois ce que je veux dire. » Un sourire maladroit, avant de recaler ses cheveux sur le côté, laissant ainsi entrevoir son piercing helix. La vie à bord de la flotte ne changeait jamais vraiment et si l’opératrice rêvait parfois un peu d’action, elle savait aussi se satisfaire de ce confort non négligeable. Le simple fait de pouvoir faire ses courses tranquillement était une opportunité dont ne disposait pas tout l’univers, elle était bien placé pour le savoir.

Le résultat des élections dont tout le monde parle depuis des mois changera peut-être la vie sur la flotte telle qu’ils la connaissaient, que cela soit en bien ou en mal. Daisy n’avait pas réellement d’avis sur la question et faire des spéculations hâtives ne serviront à rien dans cette histoire. Une seule chose était sûre, on ne la forcera jamais à faire quelque chose contre son gré. « Aucune idée, mais personne ne pourra me retenir si je n’en ai pas envie ? Si je veux partir, je partirais, point. » Pour aller où ? Aucune idée, mais au moins elle l’aura choisi, comme le fameux jour où elle a décidé de quitter le Chancellor pour rejoindre la flotte. Maintenant qu’elle se savait indépendante du résultat des votes, elle préférait attendre sans se joindre à cette comédie ridicule. Lors des élections, elle votera blanc, histoire de faire comprendre qu’aucun des candidats ne lui correspond réellement et que par conséquent, elle n’y sera aucunement fidèle. « Sûrement oui et toi ? Enfin je suppose qu’après la prison tu t’en fiches un peu ? » Son sac de courses toujours à la main, elle s’écarta un peu du milieu du passage, avant de finalement regarder autour d’elle. « On peut peut-être marcher en direction du Colossus, enfin si tu vis toujours là-bas ? » Dans ses souvenirs, Rowan vivait sur le même vaisseau qu’elle, mais après son séjour en prison, elle pourrait comprendre que cette dernière évite de trop traîner auprès des petites crapules qui s’y cachent.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Ven 9 Mar - 21:51


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

« Hâte de voir ce que tu vas bien pouvoir me préparer. De ta part, je m’attends à du grand, j’aimerais pas être déçue. » Rowan ponctua sa phrase d’un sourire en coin, amusée. Il était beaucoup plus simple d’être légère et d’en rire quand la personne en phase de vous n’en faisait pas un drame non plus. Si plus de personnes pouvaient être comme Daisy… Finalement, Rowan retira ce souhait informulé — une seule Daisy, c’était bien plus que suffisant, inutile d’en rajouter.

Rowan haussa les épaules en guise de réponse. « Pas faux, oui. » La formulation de Daisy pouvait prêter à sourire, mais dans le fond, elle n’était pas si fausse. Tous dans cette boîte, ils finissaient malgré tout par légèrement tourner en rond, même si tout le monde ne s’en rendait pas compte. Peut-être qu’il était temps pour un peu de changement, secouer un peu le quotidien des stellariens. En tout cas, elle pouvait comprendre le choix de l’opératrice, quand bien même elle eut un petit rire. « Je t’envie. Ca doit être bien de pouvoir partir comme ça, quand on veut. » Elle ne cachait pas son admiration; elle se souvenait rapidement de sa vie avant d’arriver sur la flotte, mais se surprenait parfois à rêver d’une vie en dehors des murs des vaisseaux, libre d’aller où bon lui semblait sans être limitée. C’est là où le programme de Zafy semblait tentant, tout en étant effrayant — sortir de leur monotonie, de leur « boîte » comme le disait Daisy, pour peut-être sortir des sentiers battus et briser la limite imposée par la logistique même de la flotte. Mais comme d’habitude, tout changement était un peu intimidant.  

« Je sais pas encore. » avoua l’ingénieur en jouant avec une mèche de cheveux après une très brève réflexion. « J’ai pas encore vraiment réfléchi, à vrai dire. Ca semble tellement soudain et un peu abstrait tout ça, du coup j’ai du mal à projeter. » Heureusement qu’on ne lui demandait pas de choisir aujourd’hui non plus. Elle avait encore du temps pour réfléchir et se forger une opinion. Rowan verrait sûrement au fil du temps et de l’avancé des élections. Il y aurait sûrement des événements par-ci par-là pour tenter de convaincre les indécis et les sceptiques. « J’imagine qu’on verra bien. Peut-être que je voterais blanc après tout ! »  Elle termina sa phrase avec un haussement d’épaules. Beaucoup de choses pouvaient se passer, pouvant faire basculer son opinion d’un candidat à l’autre, ou au contraire, la conforter dans son instinct. En tout cas, pour l’instant, elle préférait ne pas trop se prononcer. Peut-être qu’elle opterait pour la solution de l’opératrice, si aucun ne parvenait à la convaincre; mais à moins d’un retournement de situation, l’un des trois finirait par être élu, qu’elle le choisisse ou non.

Rowan se décala pour laisser passer quelques personnes, interrompant par la même occasion leur petite discussion vaguement politique, lui faisant prendre conscience qu’elles étaient toujours plantées au milieu du chemin. Alors qu’elle allait suggérer de se remettre en route, Daisy sembla lire dans ses pensées. Rowan esquissa un sourire.  « Ouais, j’habite toujours là-bas. Même cabine, toujours pareil. » répondit-elle. « Mais toi alors? Qu’est-ce que t’as bien pu faire pendant un an, Brennan ? J’imagine que t’as pas dû rester les bras croisés. » Difficile d’imaginer l’opératrice rester sagement en place pendant un an. En fait, Rowan avait hâte d’entendre ce qui avait bien pu se passer pendant un an — plus par curiosité, ignorant la pointe amère qui lui rappelait ce qu’elle avait raté. Non, elle voyait ça comme des histoires au même titre que d’autre, et nul doute que Daisy devait avoir des choses à raconter. Elle emboîta le pas de la plus âgée, direction leur vaisseau.

black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Lun 19 Mar - 12:53

CABANE

Cap ou pas cap : d'aller en prison pendant un an ?
Comme le prédisait déjà l’ingénieure, Daisy finira bien par trouver un truc à la hauteur pour fêter non seulement son retour, mais aussi la réalisation du meilleur gage du jeu. Cependant, cela pourrait prendre plus de temps que prévu, surtout quand on connait la fâcheuse tendance bordélique de la plus âgée. « Toujours du grandiose avec Brennan ! » Un petit sourire avant de se recoiffer, rappelant encore une fois la force de ses origines. Chez les pirates on savait faire la fête et Daisy le prouvera bien à Rowan, qui après une année passée derrière les barreaux devait avoir oublier ce que voulait dire le mot enivrance. D’ailleurs, maintenant qu’elles en parlaient, Daisy ne se souvenait pas avoir déjà fait une soirée avec l’autre, ce qui au vue de son petit minois se trouvait fort dommage. Sans rien dire, elle attrapa son terminal, ajoutant une nouvelle note : faire une soirée avec rowan, pourquoi pas juste toutes les deux. Maintenant que l’idée restait gravée quelque part, les deux brunes pouvaient poursuivre la conversation.

La politique restait l’un des sujet du moment, et si Daisy semblait ne pas y porter trop d’attention, cela ne semblait pas être le cas de tout le monde. Rowan ne connaissait sûrement pas le monde extérieur et devait comme beaucoup de stellarien se sentir un poil coincé dans ce lieu. Seulement, il était assez stupide de penser que sans la flotte l’univers arrêterait de tourner. « Bah toi aussi tu peux partir si tu veux, tu sais y a une vie en dehors du vaisseau. Regarde Keller par exemple c’est pas si mal. » A condition d’aimer les bruits et les gens peu fréquentables. La vie sur Keller n’était peut-être pas fait pour tout le monde, mais si l’asiatique voulait partir ça restait une option viable comme d’autres d’ailleurs. L’univers était assez grand pour trouver son bonheur et surtout pour vivre sa vie sans être esclave de quelqu’un d’autre.

Cela dit, avant de quitter le navire, il fallait déjà attendre les élections et voir si de réels changement allaient se faire sentir, sans quoi elles n’auront qu’à continuer leur petite vie. « Je vois, en tout cas ce n’était pas du tout une invitation pour parler politique, je déteste ça. » Un rapidement sourire, avant de mettre un point final à la politique, sujet trop ennuyeux pour occuper plus de temps. Maintenant que Rowan en savait un peu plus sur la flotte, il ne restait désormais plus qu’à rattraper le temps perdu entre elles, ce que Daisy accepta volontier. « Je te raconte ça sur le chemin du retour ? » Sans réellement attendre de réponse, elle lui emboitait déjà le pas en direction du colossus, leur habitat naturel.

« Alors, ça va te surprendre, mais pas grand chose. Je suis toujours opératrice, toujours intervenante extérieure, toujours sur le colossus et enfin toujours célibataire. » Une presque routine qu’elle s’activait à rendre chaque jour divertissante, persuadée que quand elle n’y parviendra plus, la vie ici ne sera plus possible pour elle. Fort heureusement, il y avait assez de gens sur la flotte pour s’amuser tous jours et surtout assez de lieux pour ne pas devenir aussi fou qu’un poisson dans un aquarium. « Après cette vie me va très bien pour le moment. » Sans quoi, elle ne serait plus là pour en parler d’ailleurs.
(c) DΛNDELION
MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     Lun 26 Mar - 15:47


cap ou pas cap: gâcher un an de ta vie?
cabane.

La vie ne s’arrêtait sûrement pas aux parois du vaisseau; Rowan l’avait même connu, il y a quelques années de ça, alors qu’elle était sur Shangzhen. Mais elle avait plus longtemps vécu au sein de la flotte, si bien que cela lui semblait beaucoup trop lointain, de vagues souvenirs et images qu’elle n’arrivait pas vraiment à fixer. Et Keller — elle n’en connaissait que les on-dit — au final, n’était peut-être pas si différent de l’ambiance du Colossus. Mais on racontait tellement de choses sur les pirates, en bien comme en mal, qu’il y avait quelque chose d’un peu intimidant à aller sur Keller. Tout le monde ne pouvait pas s’y sentir bienvenue. « Ouais, bien sûr, mais ça veut dire laisser derrière soi une vie pour aller vers l’inconnu, ça peut sembler flippant ! » Mais en y pensant, beaucoup avait fait de même en quittant la terre et rejoignant la flotte. Les hommes ne changeaient pas, semblant toujours insatisfaits de là où ils se trouvaient, et Rowan n’y faisait apparemment pas exception. Il suffisait de voir les programmes des uns et des autres pour s’en rendre compte; la politique actuelle semblait illustrer cette envie d’avoir plus que ce qu’ils avaient actuellement.  

Les élections auraient bientôt lieu de toute façon, elles verraient bien à cet instant là ce qu’elles feraient. Peut-être qu’elles suivraient le mouvement général de la flotte suite à l’élection du nouvel Amiral, ou bien iraient à contre-courant, choisissant leurs propres destinations. Seul l’avenir le dirait — et visiblement, Daisy n’avait pas plus envie que cela de s’étaler des heures sur la politique. Un choix que Rowan respectait: on entendait tellement parler des élections toute la journée, qu’elle finissait presque par en avoir ras-le-bol des discussions qui semblaient juste être un bon prétexte pour se monter les uns contre les autres. « Bien compris, laissons la politique de côté, ça me dérange pas. » Elles avaient bien d’autres sujets à aborder, et Rowan prit la direction de leurs cabines, marchant au côté de Daisy.  Sa vie ne semblait pas avoir subi de bouleversements flagrants : dans les paroles de l’opératrice ressortait la routine de son quotidien, malgré son côté excentrique et ses efforts pour se détacher un peu de cette monotonie. Rowan esquissa un petit sourire amusé, néanmoins. « Tu m’aurais dis que t’étais en couple, là, j’aurais été surprise. » Daisy faisait un peu partie de ce genre de personnes qu’elle n’imaginait pas vraiment se poser avec quelqu’un; ou alors, cette personne devait être assez barrée pour être dans le même genre que Daisy. Mais elle était loin de la connaître assez bien pour formuler ce genre d’hypothèse : peut-être que Daisy finirait avec quelqu’un qui n’avait rien à voir avec elle, avec une petite vie de famille posée sans histoire. Pourquoi pas ? « Après, si ça te convient, c’est l’essentiel j’ai envie de dire. » ajouta-t-elle avec un haussement d’épaules.

Elle se décala pour éviter quelques personnes dans le couloir alors qu’elles atteignaient les allées plus proches de leurs cabines respectives Finalement, cette discussion avec Daisy s’était révélée plus sympathique que prévu, une surprise plutôt agréable. « Va falloir que je rentre, j’ai des trucs à faire, mais franchement? C’était cool de se croiser comme ça. » Elle adressa un sourire à la plus âgée. « Faudrait qu’on se fasse un truc, à l’occasion. Pas de plan foireux, par contre, j’essaye de faire profil bas un peu. Mais sinon, j’suis partante pour tout. » fit-elle avec un rire.

black pumpkin


MessageSujet: (#) Re: tu es en vie toi ? | rowan     

RÉPONSE RAPIDE