Have a break, have a xingji ¬ Tom
MessageSujet: (#) Have a break, have a xingji ¬ Tom     Ven 30 Nov - 16:06
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
— Ulysse, vous avez reçu un nouveau message vocal d’Estia, souhaitez-vous l’entendre ?

Un ricanement goguenard s’éleva de sous le bureau.

— Ah ! Merci mais non merci, Charlie.

Un dos, rond, arqué plutôt, apparut de sous le bureau, suivit d’une tête couleur poivre-sel et de bras lourdement chargé de pièces métalliques. Ulysse se redressa, assura sa prise sur les éléments empilés dangereusement et agita le nez quelques secondes dans l’espoir vain de faire remonter la paire de lunettes qui menaçait de glisser d’un moment à l’autre.

— Très bien. Il vous reste douze messages non ouverts d’Estia.

Noté et aussitôt oublié. De toute manière, il n’avait même pas besoin d’ouvrir ce message ou les autres pour savoir ce qu’il contenait en substance. Des remontrances générales ou sur un sujet précis – seule variante de l’équation. Et en ce qui concernait le nouveau venu de sa longue liste de messages non ouverts, Ulysse avait sa petite idée sur ce dont il retournait. Que les étoiles gardent ceux qui osaient ramener un enfant à sa mère avec quelques égratignures sur les genoux. Tout le monde sait que les égratignures sont la blessure suprême, la trace évidente – ultime, même – de maltraitance. Et pourtant le principal intéressé n’avait pas eu l’air de s’en soucier. C’était à peine si Tim s’en était rendu compte le jour où ils étaient allés dans les parcs de l’Hélios tous les deux. Il fallait croire que sa harpie de mère compensait pour lui. Pressé de pouvoir les remettre à leur juste place, le concepteur traversa la pièce et laissa le contenu de ses bras s’écraser par terre dans un concert de cliquetis.

En tenant à deux mains son dos douloureux, il retourna près du bureau pour tester la mobilité des chaises dans l’espace qu’il avait dégagé. Mieux. Beaucoup mieux. On pouvait désormais les bouger sans se retrouver bloqué par un bout de métal trainant sur le sol. Un revers du bras débarrassa la surface même du bureau du plus gros des appareils de mesure et autres bricoles qui l’encombraient, du moins suffisamment pour pouvoir poser deux bouteilles de xingji et des bricoles collectées au distributeur le plus proche.

— Charlie, envoie un message à Tom : la xingji est presque fraîche et t’attend dans mon bureau, quand tu pourras quitter le pont sans que le vaisseau rentre dans celui d’à-côté.

Il attendit la confirmation de l’envoi du message avant de s’étirer en grimaçant pour faire disparaître l’impression de pincement dans le bas de son dos. Chaque mouvement lui permettait de bien voir l’espace qu’il occupait dans sa globalité, et d’entrevoir à quel point ils auraient été mieux dans le bar qu’ils occupaient d’ordinaire. Là où ils auraient eu des boissons fraiches, de la nourriture agréable et surtout des sièges confortables et douillets. Pour le coup, c’était entièrement de sa faute. Fléchettes et alcool ne sont pas pour s’entendre et Ulysse était prêt à tout mettre en œuvre pour que son vieil ami ne sente presque pas la différence.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Lun 3 Déc - 23:55
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
Si le message d'Ulysse te parvint tôt, tu ne pus quitter le pont que lorsque vous aviez pu discuter avec ton second des dernières mises en place sur le Columbiad. Le temps de relier toutes les dernières informations et de vous mettre d'accord sur une ligne de conduite à adopter et des réponses à transmettre aux équipages, aux maraîchers et aux habitants du vaisseau, le message de ton ami commençait déjà à tarder. « Charlie, envoie un message à Ulysse pour lui présenter des excuses pour mon retard et lui dire que j'arrive dans les plus brefs délais. » Tu offrais un sourire à un officier de l'équipage qui se dirigeait vers toi, te stoppant un instant dans ta marche pour l'attendre. « Tout de suite, capitaine. » Il te fallu quelques instants pour être à nouveau libéré de tes responsabilités, accéléré par l'envoi de l'homme vers ton second. La fatigue pesait lourdement sur tes épaules et cela te ferait le plus grand bien de décompresser autrement qu'en écoutant les fictions qu'écoutait ta femme tandis que tu somnolais à côté d'elle. Ta belle-fille essayait de temps en temps de lancer des discussions mais les réponses brèves que tu lui offrais avaient eu tôt fait de briser sa motivation et tu laissais les deux femmes de la cabine discuter entre elles tandis que tu comatais généralement face à ta tasse.

Tu envisageais un instant d'aller tout de même te changer, mais au contraire des bars où les gens pouvaient vous aborder, l'atelier d'Ulysse ne devrait pas accueillir qui que ce soit d'autre que vous deux. C'est avec précautions que tu te glissais donc dans son bureau avec l'aide de Charlie qui t'avait guidée sur tout le chemin en te rappellant tout ce que tu devais faire – notamment calmer ta consommation de café et de boissons énergétiques et aider ta belle-fille dans ses devoirs. « Je te prie de m'excuser. » Tu te glisses dans l'atelier, observant autour de toi, intéressé et curieux de voir ce à quoi ressemble l'antre de ton ami. Tu préfères ne pas commenter le désordre ambiant, bien conscient qu'Ulysse a dû faire en sorte que vous puissiez tous les deux circuler. « Donc, en quel honneur ai-je le droit de venir dans ton atelier ? » Tu tirais à toi la chaise la plus proche, observant avec attention le sol pour ne pas déranger quelque chose que tu n'aurais probablement pas dû trouver ici. Une fois assuré que rien de dangereux ne risquait d'arriver, tu te posais dans le siège en soupirant et tu tirais sur le col de ta veste crème et or.


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Ven 7 Déc - 20:40
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Ah. Il allait être en retard. Bon. Qu’allait-il bien trouver à faire pour s’occuper en attendant ?

Main sur les hanches, Ulysse jeta un regard à la ronde, l’air de ne pas vraiment savoir ce qu’il cherchait exactement. Il pourrait ranger. Certes. Un petit ménage impromptu ne ferait pas de mal à son atelier. Mais il risquait d’en avoir pour des heures et d’être incapable de se lever le lendemain et comme Estia gardait Tim, il n’y aurait personne pour le faire rouler hors de sa couchette. Il pourrait s’avancer sur ses études de volume aussi, ce serait ça de fait. Mais pour être parfaitement honnête, il n’entendrait pas Tom rentrer et risquait d’avoir du mal à s’extraire de son travail. Hm. Que faire, que faire ?

Trente-six tentatives infructueuses de réaliser une belle et gracieuse figure au yoyo, la porte de l’atelier coulissa pour livrer le passage au capitaine du Columbiad. Ulysse, qui avouons-le s’amusait trop pour avoir vu le temps passer, laissa tomber ce qu’il était en train de faire – rien, mais un rien laissé en plan sur son bureau, même pas ré-enroulé – pour aller le saluer avec un :

— Et un capitaine sur le pont !

Avant de lui dédier un sourire amical, feignant de ne pas remarquer son air peu convaincu face à leur havre pour la soirée. Certes l’atelier ne payait pas de mine et il y avait plus de chance d’attraper le tétanos dans ces quelques mètres carrés que n’importe où ailleurs sur la Flotte – non, d’accord, peut-être pas – mais au moins, personne ne viendrait les chercher ici. Et on ne les recalerait pas à l’entrée d’un bar. Quoique maintenant qu’il y pensait, avoir un capitaine comme acolyte aurait pu leur ouvrir des portes, mais il était un peu tard pour regretter. Ulysse balaya ses excuses d’un revers de la main et se laissa tomber sur sa chaise pour sortir les bouteilles.

— Bof ! J’ai su m’occuper.

Il ne précisa pas comment, rien ni personne aurait pu justifier la manière dont il avait su meubler son temps en attendant Tomka.

— Tu as tout le temps le droit de venir, ce n’est pas un repaire secret tu sais !

Un petit rire lui échappa et il passa une main dans sa nuque, aplatissant quelques mèches rebelles par la même.

— J’ai au quelques déboires avec un client de notre bar attitré. Je me suis dit qu’il serait plus prudent pour tout le monde que je ne m’y montre pas pendant un délai, disons, raisonnable. Tiens...

Il lui passa une bouteille une fois son comparse installé.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Ven 7 Déc - 21:10
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
« Et un capitaine sur le pont ! » Tu lui offres un sourire indulgent, ce n'est pas comme si la blague avait été la préférée de ta belle-fille pendant presque 6 ans, ou qu'on ne te la faisait pas régulièrement juste pour le sport. La boutade est marrante les cinq premières fois, puis elle devient lassante, puis franchement pénible. Tu étais finalement passé à un stade où tu la prenais comme elle venait, sans rien dire, comme une salutation. « Tu as tout le temps le droit de venir, ce n'est pas un repaire secret tu sais ! » Tes yeux parcourent une nouvelle fois l'antre de ton ami, cherchant une manière polie de rétorquer que tu préférais éviter de venir trop souvent ici. « Ce n'est pas parce que je suis capitaine que je me permettrais de me rendre n'importe où sur le vaisseau. » Une fois assis, tu finis de déboutonner ta veste avant de passer tes deux mains devant tes yeux pour les remonter jusque dans tes cheveux, clignant plusieurs fois pour chasser la légère humidité qui s'accrochait avec la fatigue et la lumière de l'atelier – ou était-ce le manque d'hygiène accompagné de trop de poussière ? « J'espère qu'il n'y a pas eu trop de problèmes, ni de blessures trop graves. » Le fait qu'Ulysse ait provoqué quelque chose qui l'oblige à se tenir éloigné un temps de votre bar habituel ne te surprenait pas tellement et le fait que tu n'en ais pas entendu parler te rassurait au moins.

Tu acceptes la bouteille de bonne grâce, cherchant autour de toi un endroit où verser le contenu. Les bouteilles étaient censées être toutes traitées mais ton père t'avait appris à boire le plus rarement possible au goulot, l'adoptif pas le biologique, afin d'éviter toute infection ou mauvais goût. Préférant éviter de te saisir de n'importe quoi, de peur de tremper tes lèvres dans un contenant toxique ou ayant plus de germes qu'il ne devait y en avoir dans n'importe quelle serre de ton vaisseau, tu demandes : « Navré de faire le mauvais hôte mais est-ce que tu aurais un … verre, ou quelque chose s'en approchant ? »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Ven 7 Déc - 22:12
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre ! Ulysse secoua la tête avec un sourire mais préféra ne rien ajouter. Qu’il ne veuille pas abuser de son titre de grand manitou pour tailler son chemin à travers tous les recoins du Coulumbiad était une chose – et un point de vue honorable – mais qu’il se refuse à venir faire un « coucou » à une connaissance en était une autre. Personne ne lui demandait non plus de venir tailler une bavette pendant deux heures mais ça lui aurait fait mal que Tomka ne se sente pas le bienvenu dans son atelier. Même s’il devait lui-même reconnaître que le bar était plus chaleureux et définitivement plus propre que son antre d’ours. Pour quelqu’un qui n’était pas habitué, regarder le bazar environnant devait être bien plus fatiguant que supporter la foule et le brouhaha d’un bar.

— Nan !

Qu’il rétorque en balayant les inquiétudes de Tomka d’un nouveau revers de la main même si, au fond, il était impressionné que son ami ait tapé aussi juste du premier coup. On ne parlait pas de blessures mortelles et de rixes dignes d’une tragédie mais dans le doute, mieux valait qu’il reste à l’écart. En attendant, il ferait de son mieux pour rendre son chez lui aussi accueillant que possible.

— Des mots ont été échangés, des cris aussi, mais rien de bien méchant.

Meg avait crié plus fort que les autres et l’avait extrait de là avant que la situation n’ait ne serait-ce que l’air de dégénérer. Pas de quoi fouetter un chat en soi. D’ailleurs, il n’y pensa très vite plus, trop occupé à ouvrir sa propre bouteille de xingji et s’offrir une gorgée avant d’être rappelé à son rôle d’hôte par son invité de marque.

— Oh, pardon ! Non, c’est moi le mauvais dans l’histoire…

S’excusa-t-elle en passant sa main sur son menton. Un verre, un verre… Il embrassa la surface de son bureau à la recherche de quoi répondre à la demande de Tomka.

— Attends, je dois avoir ça quelque part…

À moins que tout ce qui aurait pu faire office de verre ait été avalé par ce qui occupait son bureau. Enfin, non… Il était presque certain d’avoir vu au moins une tasse il n’y a si longtemps… Le concepteur se redressa, déplaça quelques papiers, une tablette et trouva finalement ce qu’il cherchait derrière une boite de mouchoirs. Qu’elle ne soit pas tombée malencontreusement, vu sa position, tenait du miracle. Et vu la tête du truc, il était hors de question qu’il donne ça en l’état à l’ancien agronome. Il serait capable d’y reconnaitre un terreau parfait pour y faire pousser des choses. Il s’excusa d’un vague sourire, sortit pour rejoindre la salle d’eau en face du couloir et la rinça avec assiduité jusqu’à ce qu’il puisse la donner sans en rougir. Satisfait, il retourna dans son atelier et la tendit à Tomka.

— Et voilà !

Fit-il avec un lourd accent français.

— Ta journée, ça été ?
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Ven 7 Déc - 23:00
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
« Oh, pardon ! Non, c'est moi le mauvais dans l'histoire... » Tes yeux suivent les pérégrinations d'Ulysse à la recherche d'un récipient suffisamment propre pour que tu puisses boire dedans sans risquer de mourir d'une infection quelconque et innovante sur la flotte. Avec la grippe qui sévissait déjà, tu étais toi même particulièrement nerveux, autant pour la santé de tes concitoyens et de tes collègues mais également par peur de la développer si tu entrais en contact avec les germes. Ce qui ne manquerait pas d'arriver. Tu passais pensivement une main sur ton ventre alors que ton ami disparait avec en main une tasse qui avait dû végéter là depuis quelques temps et probablement développer son propre écosystème. « Et voilà! » Tu prends la tasse qu'il te tend avec un faible sourire. L'alcool te rend somnolent et tu aurais rêvé d'un café ou de quelque chose qui aurait pu te donner un coup de fouet, mais ce serait à la fois aller contre les recommandations de Charlie et être un invité particulièrement pénible, ce que tu ne souhaitais en aucun cas. « Merci. » Tu soupèses la tasse dans tes mains, puis tu la poses ensuite sur un morceau du bureau qui a l'air sûr, ouvrant ta propre xingji avant de verser consciencieusement une partie de la bouteille que tu reposes ensuite avec le plus grand soin un peu plus loin sur l'établi. « Ta journée, ça été ? » Tu prends une gorgée précautionneuse, reposant par la suite la tasse auprès de la bouteille dans l'intention de ne pas y retoucher de sitôt. Ulysse avait bu avant que vous ne trinquiez, tu considérais donc que ce genre de politesse étaient superflues. « Oui, je n'ai pas vraiment à me plaindre. L'équipage et la division agricole se donnent à fond avec les nouvelles directives. Qiang motive beaucoup de monde sur le vaisseau. » Il faut dire que ton vaisseau était celui qui avait été initialement déployé dans l'idée de coloniser et terraformer la planète vers laquelle vous vous dirigiez. Il était normal que tout habitant un tant soi peu chauvin se sente plus particulièrement concerné par la ligne directrice de Priya. Tu souris, pas peu fier des membres de ton vaisseau. Tu passes un poing pensif devant tes yeux, retenant un bâillement. « La tienne a été productive ? Sur quoi travailles-tu en ce moment ? »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Lun 10 Déc - 17:32
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
« Qiang ». Rien qu’en entendre le nom lui donnait envie de sauter partout comme un gamin. Toute la Flotte – ou du moins ce qu’il en percevait depuis la retraite parfaite de son atelier – battait d’un même cœur pour le projet d’exploration. Après être resté longtemps un vague projet sans date fixe, le planning commençait à se définir et le projet à prendre forme. Tout s’accélérait de partout, l’excitation ambiante pouvait presque se sentir dans l’air. Qiang était sur toutes les lèvres, dans les rêves de tous et finalement, peu de gens tiraient au flanc face à la surcharge de travail comparé à l’ordinaire.

— Je n’ai aucun mal à te croire !

S’esclaffa-t-il en portant la bouteille à ses lèvres, autant parce que l’idée lui rendait le cœur léger que parce que le regard attendri digne d’une maman poule de son ami pour son équipage l’amusait.

— Mes journées sont toujours productives !

Cette question dans la bouche de n’importe qui d’autre aurait peut-être piqué un peu son orgueil mais venant de Tomka, elle passait comme une vis dans un écrou bien huilé. Un des nombreux points qu’il appréciait dans cette relation : ils n’étaient dans aucun rapport de force ou d’égo. Pas besoin de se casser les neurones à essayer de décrypter une pique ou un reproche caché. Ceci dit… Ses yeux glissèrent sur le yoyo abandonné sur le bureau et une part de lui grimaça en songeant que tout était relatif. Oh et puis non, en fait. Techniquement, c’était après sa journée de travail et ce qu’il faisait de son temps libre ne regardait que lui. Les quelques minutes de distraction qu’il s’offrait de temps en temps ne pesaient pas lourd en comparaison de tout le temps qu’il dédiait à son ouvrage en dehors des horaires de travail. Il n’avait vraiment pas de quoi rougir sur ce sujet.

— Et là, elles sont occupées à moderniser et optimiser des navettes pour l’exploration sur Qiang. Faire du neuf à partir de vieux… Sécurisé, chaleureux, ergonomique, compact…

Son ton avait comme un arrière-ton d’envie en prononçant le nom de la planète. Ulysse ne se berçait d’aucune illusion : il y avait peu de chances qu’il fasse partie de la première équipe d’exploration. Ou de la deuxième, pour ce que ça valait. Si le corps stellaire se révélait viable, il en foulerait sûrement la surface en même temps que les autres, et sinon, il irait en rêve. Avec son dos et son utilité incontestable sur le terrain, il n’avait aucune d’être sélectionné et s’efforçait de se faire une raison. Il se consolait avec l’idée de graver son nom incognito dans une des plaques des vaisseaux pour qu’au moins une part de lui se pose en avant-première. Une idée saugrenue qui le démangeait plus que de raison.

— … Bref, je vais t’épargner les détails !

S’arrêter avant de partir trop loin, c’était une technique que le brun testait pour essayer de maîtriser les diarrhées verbales qui le prenaient dès qu’il abordait le sujet de son travail. Au bout d’un moment, même son fils à lui demander de changer d’avis. Briseur de cœur.

— Oh ! pendant que j’y pense : Tim m’a demandé de te demander ce qu’il fallait faire comme études pour devenir capitaine.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mer 12 Déc - 12:14
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
Ulysse semble vouloir s'emporter mais se coupe dans son élan avant même d'avoir commencé. Par habitude ou par honte, tu ne saisis pas bien, mais tu l'observes avec un air à la fois inquiet – que quelque chose d'irréparable se produise – et interrogateur. « Ça m'intéresse, ne t'inquiète pas, sinon je ne t'aurais pas posé la question. En tous les cas, j'ai hâte de voir ce que vont donner tes travaux. J'imagine que tu ne comptes pas demander à rejoindre la première expédition pour Qiang ? » Ulysse était une des personnes que tu pouvais compter comme l'un de tes plus anciens amis et ce serait probablement de la démagogie ou un manque flagrant d'impartialité de dire que l'homme pourrait faire partie des premiers colons. Cela étant, tu ne connaissais pas encore tous les critères demandés et Ulysse pourrait tout à fait faire partie de l'équipe technique qui suivait les avancées. Tu passais une main machinalement sur ton ventre en lançant un regard curieux vers le reste de la pièce. Tes yeux fatiguaient et tu te surprenais à découvrir une nouvelle chose à chaque fois que tu reposais tes yeux dans un coin. « Que pense Tim de tout ça ? » Tu ne fais pas l'affront de lui demander l'avis de sa femme, mais en grandissant dans les étoiles, entouré de telles figures, le gamin avait de grandes chances d'attendre Qiang avec la même impatience que la plupart des adultes sur la Flotte. Même ta belle-fille était emportée par l'idée de pouvoir enfin poser le pied sur de la vraie terre et tu n'avais pas le cœur de lui rappeler que le temps de la terraformation et que les enfants de la flotte s'adaptent à la gravité, elle serait probablement bien plus que majeure lorsqu'elle aurait le droit de s'installer elle même sur Qiang.

Tu reprends une gorgée de xinji lorsqu'Ulysse te rapporte la question de Tim. Tu te râcles la gorge en reposant le verre et tu te mets à te frotter les mains machinalement. « Il n'y a pas besoin d'étude particulière pour devenir capitaine, par exemple le capitaine Andak n'a à ma connaissance pas de formation particulière, la capitaine du Regina a une formation médicale et j'ai personnellement une formation d'agronome. Le capitaine choisit un vice-capitaine en fonction des affinités et des compétences qu'il recherche. On apprend sur le tas, dans tous les cas il vaut mieux avoir une bonne formation en rapport avec le vaisseau, mais ce n'est pas nécessaire. Tim souhaite devenir capitaine ou c'est par curiosité ? »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mer 12 Déc - 14:06
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Ulysse avait toujours eu du mal à déterminer avec qui il pouvait parler de quoi. En général, il se lançait sur un sujet et s’y tenait jusqu’au bout ou jusqu’à ce que son interlocuteur se lasse et trouve une manière – plus ou moins subtile – d’abréger la discussion. Ce genre d’interruption ne le dérangeait pas personnellement – après tout, on faisait une conversation à deux – mais il pouvait comprendre que des conversations de bureau puissent en embêter certains. Tom passait ses journées à écouter des gens faire leurs rapports, demander des consignes ou des validations. La soirée ne faisait que commencer et il était un peu tôt pour endormir son invité qui, par ailleurs, semblait déjà bien fatigué.

— Tu imagines bien.

Répondit-il avec un sourire amusé. Même si les inscriptions étaient ouvertes à tous, il doutait que l’Amirale envoie des papas complètement cassés comme lui alors qu’il n’avait que son enthousiasme à apporter à la mission.

— Je sauterais sur l’occasion si on me le demande mais je doute avoir le profil requis pour participer à une mission aussi importante.

Son dos encore sensible d’avoir dû trimballer de la ferraille de droite à gauche approuva vigoureusement son affirmation. De toute façon, même en mettant son dos et sa vue de côté, Ulysse restait un simple concepteur mais surtout un père de famille. N’importe quel ingénieur capable de lire un plan pourrait s’occuper de la maintenance des modules sur lesquels il travaillait. De préférence des ingénieurs qui n’avaient pas des enfants de moins de dix ans à la maison attendant leur retour.

Comme s’il lisait dans ses pensées, Tom lui demanda quelle était l’opinion du gamin en question sur le sujet. Le concepteur n’avait pas abordé avec lui la possibilité de participer à la mission – tout simplement parce qu’il s’était déjà convaincu de la futilité de poser sa candidature – mais ils avaient parlé de Qiang en revanche.

— Je crois qu’il a hâte. On leur parle beaucoup de Qiang à l’école et il faut dire aussi que la majorité de ces gamins n’ont jamais posé le pied sur une terre solide avant… Tim, en tout cas, ça le fait rêver.

Conclut-il avant de se rappeler sa promesse fait à son fils et transmettre à son ami sa question. L’idée que le capitaine d’un des plus gros vaisseaux soit arrivé à sa position sans formation plait beaucoup à l’homme qui s’est fait seul qu’il est mais pour son fils, il préférait autre chose. Qu’il suive le chemin de Tom, par exemple, qu’il travaille dur pour y arriver. Mais de toute manière, la question finirait peut-être par partir d’elle-même.

— Un peu des deux, je pense. Il change d’avis tous les deux mois et le temps qu’on se pose sur Qiang, il m’aura sûrement envoyé prospecter du côté de l’exploration qui sait ?

Un explorateur dans la famille. Une perspective qui lui plairait tout autant, songea-t-il en faisant rouler sa bouteille entre ses mains.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mer 12 Déc - 16:08
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
« On a besoin que tout le monde avance dans ce sens, peu importe ce que les gens peuvent apporter. » Tu entremêles tes doigts entre eux, tes deux paumes pressées l'une contre l'autre. Tes pouces frottant sur la peau à proximité tandis que tu regardais ailleurs. Le geste t'irritait lorsque tu l'observais mais avait des vertus calmantes lorsque tu étais occupé ailleurs. « Il ne faut pas négliger l'apport que tu peux apporter à la Fédération, même en restant sur le Columbiad. » Tu as l'impression de répéter constamment ces mots et qu'ils en perdent une partie de leur valeur, mais l'idée restait vraie. Tous les efforts, même minimes, permettaient au reste de la flotte d'avancer vers leur but, Qiang. Pour beaucoup, c'était également l'idée de se poser et d'arrêter de fuir qui faisait écho dans leur cœur et tu les comprenais. Jusqu'ici la Fédération semblait plus dériver qu'avancer vers un but précis et Priya avait permis de remettre tout le monde sur le même chemin et de replacer sur les rails des projets qui avaient été avortés ou n'avaient pas reçus toute l'attention qu'ils méritaient.

« La Terre te manque ? Je veux dire, les sensations, la gravité, le vent, les odeurs. » Tu n'avais toi même jamais eu l'occasion de te rendre sur Terre, mais tu avais vécu quelques années sur Astoria qui t'avait fait découvrir la nature et l'agronomie en général. Il est probable que si tu n'avais pas eu cette chance, tu te serais reconverti en autre chose, voire que tu n'aurais tout simplement pas quitté Chronia – ou avec les réfugiés du Tiantang. Cela te travaillait parfois, est-ce que ta vie aurait été meilleure, est-ce que tu aurais remplacé tes réussites actuelles pour une meilleure santé ? Tu n'avais jamais de réponse bien construire et encore moins certaine. Tu te rassurais généralement en te disant qu'il était de toute façon impossible de revenir en arrière et que s'imaginer un monde meilleur – ou autre – n'était qu'affaire de rêveur. L'avenir était devant toi et c'était vers lui que tu te dirigeais, avec toutes les forces que tu étais capable de rassembler, métaphoriques ou non. « Il a encore le temps d'y réfléchir, d'ici à ce que nous soyons installés sur Qiang, la Fédération aura besoin de beaucoup d'autres spécialistes et de métier qui n'existent pas encore dans les cursus. »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Jeu 13 Déc - 22:52
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
L’apport à apporter à la Fédération ? Voilà quelque chose qu’il n’avait pas le moindre mal à imaginer dans la bouche de Tom-capitaine. Devait-il répéter ça à tous ceux qu’il devait démotiver au long de sa journée ? Ou était-ce juste une petite variante pour lui ?

— Ma bonne humeur ?

Le tout accompagné d’un sourire mutin qu’il fit disparaitre en prenant une gorgée de sa boisson. Il savait très bien ce qu’il avait à faire ici, les projets mis temporairement en attente le temps qu’il puisse répondre aux besoins de la mission d’exploration. Est-ce qu’il était un peu déçu de n’avoir ni le profil ni le physique pour participer à la mission ? Oui, un peu, mais ce n’était pas ça qui l’empêcherait de dormir la nuit.

Son visage se releva vers Tomka à sa question. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas songé à ce qu’il avait laissé derrière lui en s’embarquant sur la Flotte. À ce à quoi il avait renoncé pour être ici.

— Des fois oui, des fois non. Au début, c’était dur… et je ne suis pas sûr à 100% de m’être totalement fait à la gravité artificielle mais… c’est mieux d’être ici que sur Terre : dans l’espace, près des étoiles, plus près de l’aventure !

L’existence qu’il menait ici était mille fois plus excitante que celle qu’il aurait pu avoir sur Terre. Il écrivait l’histoire, en quelques sortes.

— Je ne sais pas si ça me manque vraiment… ça commence à remonter, je ne me souviens même plus trop de tout ça. Mon univers est ici maintenant… Si je devais partir, changer de maison, c’est ça qui me manquerait : mon atelier, les sorties avec Tim sur l’Hélios, la légère vibration dans les couchettes la nuit et le chuintement des recycleurs d’air.

Un sourire lui barra tout le visage et éclaira ses yeux comme un gamin. Si, il y avait bien quelque chose au moins qui lui manquait de la Terre. Quelque chose auquel il n’avait encore trouvé aucun équivalent ou ersatz valable. Ulysse se renfonça dans son siège, calant le coude contre son bureau et se lança :

— Y a quand même la mer qui me manque un peu. On ne vivait pas sur la côte, mais on y allait des fois, en été. Je me disais l’autre jour justement que j’aurais bien aimé emmener Tim à la plage, qu’il voit la mer en vrai, qu’il sente le soleil, parce qu’avec tous ces films, en fait, il ne sait pas ce que c’est vraiment. Il a jamais vu d’horizon, ou de ciel… ça me… je sais pas, ça m’attriste un peu pour lui.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Lun 17 Déc - 13:26
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
Un sourire amusé fleurit sur tes lèvres. « Par exemple. Elle n'est pas ton seul atout, mais en effet. » La bonne humeur, la facilité sociale, l'acclimatation relationnelle faisaient partie de ces prérequis que tu considérais comme indispensables pour tout travail en groupe, surtout aussi loin de la flotte où il serait impossible et contre-productif de s'isoler bien longtemps. Tu reprends une gorgée et tu prends le temps de détailler la tasse qu'il t'a prêté, cherchant les petits défauts qui faisaient que chacune était un élément unique d'un ensemble pourtant censé être uniforme. Tu relèves les yeux vers ton ami lorsqu'il commence à partir dans les chemins de la mémoire et tu reposes le plus doucement possible la tasse sur le bord du bureau.

« Il ne peut pas regretter quelque chose qu'il n'a jamais connu mais il aura peut-être cette occasion sur Qiang. » Lorsque tu étais vraiment môme, tu vivais dans l'espace, loin de toute planète et tu avais été élevé comme si tu n'en verrais jamais une, prêt – pas vraiment – à reprendre le flambeau de tes parents dans les ateliers. Puis tu avais eu l'opportunité de partir et tu avais sauté sur l'occasion, déjà bouffé par l'ambition et l'orgueil, abandonnant avec ingratitude ta famille qui ne te proposait rien d'autre qu'une atmosphère lugubre et un père dépassé par ses enfants. Arrivé sur Astoria, tu avais rencontré ta nouvelle famille après quelques mois à vivre avec d'autres enfants du même programme que toi. La mer ? Tu l'avais vue, tu avais même trempé le bout de tes pieds dedans mais comme tout le reste de la planète, on ne laissait pas les enfants trop s'en approcher, les créatures qui se terraient partout étaient trop dangereuses, trop agressives et tu ne t'étais ainsi jamais baigné.

« Il aura eu d'autres occasions de voir des merveilles, comme l'Helios, les étoiles, la terraformation, ce sera peut-être ça qui le rendra triste pour les générations à venir. » C'était dans l'éventualité où tout se passait bien et que Qiang devenait la nouvelle planète de la Fédération, mais tu préférais t'imaginer que tout irait pour le mieux et que le rêve poursuivi par les colons du Columbiad se réaliserait.


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mer 26 Déc - 22:24
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Un sourire de gamin s’épanouit sur ses lèvres et il jeta une œillade complice à son capitaine, avant de cacher sa fierté rayonnante en prenant une nouvelle gorgée. Ulysse ne crachait pas sur les compliments. Même s’il ne s’adonnait pas à la pêche aux mots gentils dès que l’occasion se présentait, il aimait bien les entendre quand ils venaient, ça faisait du bien au moral.

— J’espère. Il ne sait pas ce qu’il rate. Les piscines du Tiangtang sont des pataugeoires en comparaison avec l’océan.

Rien à avoir avec le bruit de l’eau qui affluait et refluait, des vagues qui se cassaient sur les rochers et venaient lécher le sable dans un fracas d’écume. Être dans l’eau pouvait être amusant… La sensation de légèreté et cette impression étrange qu’induisait l’état d’apesanteur à l’homme avait quelque chose de séduisant. Certains la recherchaient même pour le plaisir dans l’espace ou les arènes de Taik et il voyait bien que Tim passait du bon temps dans l’eau. Mais ce n’était rien en comparaison avec la puissance de l’océan, le mouvement permanent que le corps soit complètement immergé ou seulement jusqu’aux chevilles. Si son fils ne savait pas ce qu’il ratait, le concepteur ressentait ce manque pour deux. Il n’irait pas pleurer sur ses sorties plage de l’été – l’espace lui avait donné suffisamment pour ne pas regretter d’avoir quitté la Terre – mais si Qiang avait des océans, des mers ou des rivières, Ulysse serait de la partie pour emmener son fils se baigner pour la première fois dans de l’eau en mouvement.

— Ça me plairait bien de l’emmener affronter les vagues…

Souffla-t-il pour lui-même, sachant au fond de lui que d’ici à ce qu’ils s’installent et découvrent Qiang, Tim serait sûrement trop grand pour vouloir se baigner avec son vieux père. Il rattrapa la discussion en relevant la tête vers Tomka.

— Lui, comme nous, faisons partie de l’histoire. Nous vivons le futur aujourd’hui, avec Qiang, avec l’exploration…

Il sourit en jetant un regard mutin à son invité.

— Au moins Tim en profite avec un regard et une imagination d’enfant. Il peut voir tout ce que nous faisons et l’améliorer dans sa tête, en rêver mieux que nous…

Les enfants de la Flotte étaient sans doute ceux qui profitaient le mieux des nouveaux développements. Ulysse les enviait.

— Il n’y a rien qui te manque, toi, de ton enfance ?
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Jeu 27 Déc - 19:09
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
« T'es tu éloigné de la côté lorsque tu nageais ? » N'ayant toi même jamais osé – et de toute façon cela t'était interdit – d'aller plus loin que tremper les pieds, l'idée que des gens dont ce n'était pas le métier s'amusaient à aller le plus loin possible te passait par dessus la tête. Ce n'était cependant pas une bonne comparaison, Astoria n'avait rien de la Terre autant dans la sûreté de ses côtes que sa dangerosité. Tu avais par contre beaucoup aimé nager dans les piscines qui se trouvaient à la disposition des confédérés et tu avais bien tenté de continuer à aller barboter de temps en temps sur la Flotte mais la sortie était bien trop épuisante pour être récurrente. Cela même malgré les demandes répétées de ta belle-fille de l'emmener à nouveau alors qu'elle était encore petite. « Ils ne proposent pas des piscines à vagues ? Je ne suis pas très au fait de ce genre de choses. Louise n'aimait pas trop les attractions, j'en remercie les étoiles. »

Vivre le futur... C'était vrai même si l'expression te semblait à la fois désuète et un peu fausse. C'était vous qui créiez ce que vous alliez vivre et vous dire que vous étiez plus loin que votre vie actuelle te semblait à la fois fort présomptueux mais également un abus de langage assez flagrant. C'était cependant de la rhétorique qu'on t'avait apprise depuis des années et qui faisait rêver tous ceux qui cherchaient à se projeter plus loin que dans leur inconfort ordinaire. « C'est vrai. Tim a la chance d'avoir un père qui le pousse à rêver plus grand. »

Sur un ton léger, tu répondais presque immédiatement au retour de question : « La santé. » Comme tu aurais pu parler de ta famille, tes familles, l'émerveillement quotidien, la facilité avec laquelle tu pouvais pleurer – tu te souviens surtout ça, de larmes, de joie ou de tristesse, de frustration ou de colère, mais de beaucoup de larmes. Tu aurais pu tout simplement éviter ce genre de réponses, parce que c'était évident, parce que c'était également vouloir quelque chose que tu ne pourrais jamais ravoir, au contraire de la sensation du soleil sur ta peau ou de la brise dans les cheveux. « C'est une bonne question. Je ne sais pas trop. Je dirais le bruit que faisaient les plaques de sol mal ajustées quand mes frères et moi courions dessus sur Chronia. » Tu passais un doigt pensif sur tes lèvres. « Sur Astoria, peut-être l'odeur du sable, même si je dois t'avouer que je n'aimais pas vraiment sortir et que je préférais les laboratoires et les salles de classe. L'environnement n'était pas très accueillant, la faune plutôt agressive et la flore quasi inexistante à l'état naturel. » Tu passais une main machinale sur ton ventre en observant le visage d'Ulysse, sa barbe et la forme de ses lunettes. « Oh ! Je sais, les flotteurs. C'étaient des espèces de luciole qu'on trouvait près des centrales et des zones radioactives. Elles se posaient parfois sur toi si tu les y invitaient. A voir de loin, elles formaient un ballet magnifique et le bruit qu'elles produisaient était assez fascinant. » Tu accompagnais le geste à la parole, tentant de lui indiquer les proportions des petites créatures et leurs formes de tes deux mains jointes.


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Dim 6 Jan - 17:05
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Un petit sourire trouva sa place au coin de ses lèvres.

— Aussi loin que j’en avais le courage... pour me faire tirer les oreilles par ma mère dès que mes pieds touchaient le sable !

Lorsqu’il faisait la course avec ses cousins, pas que Meg mais toute une ribambelle de gamins surexcités comme lui à la vue de l’eau, ou qu’ils se testaient, cherchaient à savoir qui était la plus grande poule mouillée de ce côté-ci de la famille. Autant qu’il s’en souvienne, il ne s’était jamais éloigné au point de perdre de vue son point de départ. C’était peut-être son côté poule mouillée ou juste un antique instinct de survie rattaché au monde aquatique mais c’était là l’ultime limite de son courage d’enfant. La puissance de l’océan et le mouvement de l’eau avaient beau le fasciner, le vide sous ses pieds lorsque le rivage commençait à être trop loin et une imagination prolifique faisaient naître en lui des peurs qui le poussaient à faire Demi-tour. Heureusement pas en premier. Mais il n’avait jamais été le dernier non plus.

Les monstres marins et autres créatures qui vivaient dans le noir, à des mètres voire des kilomètres de là – vivantes ou nées d’un esprit créatif – participaient au charme des mers et océans terriens. Les vrais, avec leur puissance, leur part de mystère et leur aura dangereuse dans l’imaginaire commun surtout après le Grand Déluge. Bref, rien qu’on ne puisse recréé dans un vaisseau de plaisance conçu pour voguer dans l’espace en respectant toutes les normes de sécurité possibles et imaginables. C’est qu’il n’aurait pas fallu qu’il arrive quoi que ce soit à un riche et aimable passager et investisseur.

— Oh, si si... mais ce n’est pas la même chose...

Ceux qui n’avaient jamais connu la Terre et ses étendues d’eau salée devaient sans doute le voir autrement. Surtout quand on considérait ces ersatz comme des « attractions ». Mais pour des enfants, c’était mieux que rien et eux devaient se ficher du réalisme de ces dispositifs comme de leur première couche.

— Après je comprends qu’on puisse aimer – ou pas.

Un pic de chaleur submergea son cœur au compliment de son i et Ulysse cacha son ravissement dans le goulot de sa bière. C’est qu’il faisait ce qu’il pouvait dans le rôle de papa. Principalement encourager Tim et veiller à ce que sa mère ne l’étouffe pas trop. Il n’était pas certain de toujours exceller pour l’un comme pour l’autre mais s’entendre valider par son ami lui faisait du bien au moral.

Curieux de l’enfance de Tomka, il lui lança la question et se retrouva propulsé par l’imagination vers de nouveaux endroits qu’il n’avait pas connu et jamais vu. Chronia. Astoria. Il connaissait les noms sans pouvoir y rattacher d’images.

— Mais du coup... elles n’étaient pas radioactives ces bestioles ?

Demanda-t-il, perplexe, pas très au courant de la mécanique des choses vivantes.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mar 15 Jan - 14:26
Tomka Pinto
http://beyond-earth.forumactif.com/t1046-tom-so-little-time http://beyond-earth.forumactif.com/t1058-burnt-coffee-tom
Messages : 169
Âge : 46 ans
Occupation : Capitaine du Columbiad | ingénieur agronome de formation
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Frey
Avatar : Raúl Méndez
Crédits : Signa : Bat'Phanie
« Après je comprends qu'on puisse aimer – ou pas. » Difficile de faire plus vague et conciliant, sans pour autant cacher l'avis plutôt négatif d'Ulysse. C'était le danger de la nostalgie, d'idéaliser quelque chose qui nous échappe et le projeter au travers de ses enfants, des ersatz qu'on arrive à en retirer. Tu pouvais difficilement regretter quelque chose que tu n'avais pas connu et si tu avais beaucoup aimé nager quand tu étais jeune, tu l'avais toujours fait dans des piscines sécurisées, du genre que l'on retrouvait sur la flotte. Au contraire, il était probable que ce qui pouvait te manquer à toi ne résonnait aucunement dans l'esprit d'Ulysse. Il faut dire que pour toute personne n'ayant pas vécu sur Astoria ou n'ayant aucun intérêt particulier pour les créatures xenomorphes, il n'ait jamais ne serait-ce qu'entendu parler des flotteurs, des virjj ou des okrenii en dehors des expressions. « Mais du coup … elles n'étaient pas radioactives ces bestioles ? » La question te fait cligner des yeux. Tu ne t'étais jamais posé la question parce qu'au final, elle n'avait pas lieu de se poser. Tout ce qui ne voulait pas ta mort sur Astoria était probablement en train de fuir la sienne. « Si, très probablement, comme tout le reste. » Un sourire amusé fleurit sur tes lèvres. A savoir si les flotteurs étaient radioactifs, c'était plus le domaine d'un biologiste ou d'un chimiste mais tu ne te serais jamais risqué à tester les lois de la nature.

« La faune et la flore d'Astoria était à l'image de son environnement, difficile, dangereuse et surtout mortelle. Nous sortions rarement des routes balisées et des zones de protection non accompagnés, encore moins sans des tenues adéquates. » Tu te redresses en frottant doucement tes mains sur tes cuisses. Béni soit celui qui avait désigné les uniformes de capitaine et choisi un pantalon noir et n'avait pas tenté l'expérience terriblement difficile et dangereuse du pantalon écru. « J'imagine qu'il en était de même sur Terre, dans une moindre mesure ? » Tu fais craquer ton dos et ta nuque en bougeant doucement tes épaules, légèrement cambré sur ta chaise. « Tu avais des animaux de compagnie, d'ailleurs ? »


Be patient and understanding
They say a person needs just three things to be truly happy in this world: someone to love, something to do ▬ and something to hope for.
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     Mer 20 Fév - 12:01
Ulysse Waiwiri
http://beyond-earth.forumactif.com/t1100-ulysse-it-s-not-really-rocket-science#10641
Messages : 78
Âge : 44 ans
Occupation : Concepteur de modules spatiaux
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Jemaine Clement
Crédits : Bright Star
Un sourire accueillit la réponse de Tomka. Les enfants oubliaient souvent de se poser les mêmes questions qui tenaient les parents tétanisés de terreur la nuit à la pensée qu’il arrive quelque chose à leur progéniture. Est-ce qu’ils se demandaient si cet arbre là n’était pas un peu trop grand pour se lancer dans son escalade ? Non, seul le défi et le bonheur de le relever occupaient leurs pensées. Partir à l’aventure sans se préoccuper de savoir s’ils retrouveraient leur chemin, toucher / goûter quelque chose sans s’inquiéter de savoir s’il présente un quelconque danger pour sa santé ou son intégrité.

Il arrivait parfois à Ulysse de se raconter de doux mensonges en se disant qu’il avait gardé son âme d’enfant mais s’il fallait être complètement honnête, il se mentait parce qu’il s’inquiétait beaucoup plus que lorsqu’il était enfant. Pas autant que certains – ou il passerait beaucoup moins de temps à endurer les tempêtes de récrimination de son ex-femme, mais il n’avait plus autant le cœur aventurier qu’un gamin de sept-huit ans.

— Dans une moindre mesure…

Répondit-il, conciliant. Il ne se souvenait pas avoir dû endosser des tenues particulières pour sortir dans la rue. Les masques avaient cours – lorsque la pollution atmosphérique était trop forte –, et les entreprises vendant des filtres d’eau avaient le vent en poupe, mais rien qui ne soit trop contraignant, rien qui ne l’empêche de sortir, de s’amuser – de vivre.

— Il y avait de la pollution… mais rien de radioactif. Quant au danger… et bien il suffisait de bien regarder avant de traverser et de faire attention au monde autour pour que tout se passe bien.

Le concepteur prit un air songeur lorsqu’il se propulsa des décennies en arrière, cherchant dans les tréfonds de sa mémoire la réponse à la question de Tomka.

— Non… je ne crois… enfin, je ne m’en souviens pas…

Fit-il, hésitant, avant de se redresser, un peu plus sûr de lui pour enchaîner.

— Mais ce n’est pas forcément plus mal ! Je suis pas très bon pour m’occuper de choses vivantes. À l’époque encore moins. Peut-être que j’en ai eu et qu’au final ce sont mes parents qui se le sont coltinés… je ne sais plus, mais ça me semblerait le plus logique… Quand je vois le crique que me fait Estia dès que je laisse Timmi dormir dans l’atelier ou qu’il revient avec des écorchures plein les genoux ou les mains… je me dis que je m’épargne pas mal de soucis à ne pas avoir de vies à ma charge seule…
MessageSujet: (#) Re: Have a break, have a xingji ¬ Tom     

RÉPONSE RAPIDE