Tell me what you want, what you really, really, want || Akum
MessageSujet: (#) Tell me what you want, what you really, really, want || Akum     Ven 23 Nov - 10:12
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 350
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Toute la journée, elle avait eu ce poids dans la gorge que rien n’avait su faire disparaître ou seulement alléger. Comme une boule de terre fourrée en travers de sa gorge qui lui pesait et l’empêchait de parler et de respirer sans avoir l’impression de se forcer. Une boule d’humus qui donnait un goût terreux à tout sans faire de distinctions. Le tikka massala offert par son père ? Autant mâchouiller du carton. Elle qui trouvait un goût de divin à toute nourriture qu’elle n’avait pas payé avait déchanté avec ce plat. Le thé à la menthe verte d’Emberley ? Comme éventé dès la première gorgée. Et rien n’avait su la dérider. Avec les rumeurs de grippe qui se baladaient aux quatre coins de la Flotte, Nova avait eu le droit à un laïus paternel sur l’importance de ne pas faire la sourde oreille aux symptômes et se faire soigner le plus vite possible. La brune elle-même aurait pu succomber à la paranoïa de son père si elle n’avait pas su d’où lui venait ce poids obstruant sa gorge. Si elle avait dû en plus affronter la grippe, c’est que l’univers l’aurait prise en grippe. Sans vouloir faire de jeu de mots.

Seulement, difficile d’avouer à son père que son manque d’appétit et d’entrain relevait plus d’une histoire de cœur que de la propagation de bactéries. Ni qu’il s’agissait d’espionnage – non intentionnel, mais quand même. Le pire dans tout ça, c’est que sa journée était née sous de bons augures. Nova s’était réveillée avec son grand roux préféré dans les bras, avait profité de lui avant de le laisser filer sous la douche en gloussant et c’était là que les choses avaient dérapé. Avec la voix bienveillante de Charlie résonnant dans la cabine d’Akum pendant qu’elle faisait le tri dans ses photos pour trouver la parfaite illustration pour son prochain post – la seule tâche qu’elle puisse accomplir quand elle n’était pas encore bien réveillée. Une voix douce et mélodieuse qui tenait à annoncer la mise en ligne de nouveaux éléments concernant la mission d’exploration sur Qiang. Et vu que ce n’était ni sa cabine ni sa requête, l’information ne pouvait intéresser qu’une seule personne.

Nova avait fait bonne figure. Elle avait fait comme si de rien n’était, n’avait rien dit de ses découvertes quant aux plans sur le futur proche de son petit ami, n’avait demandé aucune explication ni rien du tout. Elle aurait aussi bien pu n’avoir rien vu ni entendu, qu’elle se serait comporté de la même façon. Mais elle avait vu. Et surtout, elle avait entendu. Nova manquait cruellement de détachement et détermination pour repousser autant le flot d’inquiétude que ce sentiment d’injustice qui l’avaient assiégée toute la journée. Après son service, elle était censée retrouver Akum à sa cabine et elle ne voyait pas comment être avec lui alors qu’elle se débattait tant avec l’envie de pleurer de frustration que de hurler à s’en casser la voix. Deux choses qu’elle était bien trop polie pour faire qui, de fait, se retrouvaient à soulever ses pensées dans un joyeux fracas au sein de sa boîte crânienne. Ce qu’elle ne comprenait pas, c’est qu’il ne lui en ait pas parlé. Tout le monde rêvait de Qiang, bien sûr, elle incluse, mais c’était une chose tout à fait différente de s’enrôler dans une mission d’exploration. Des mois s’écouleraient sans qu’ils se voient ! Alors bien sûr, ils n’étaient pas ensemble depuis longtemps, et bien sûr, Nova n’avait aucun droit sur la manière dont il menait sa vie mais... quand même. Un petit avertissement aurait été apprécié. Même juste quelques mots en passant. Pour la prévenir ou juste lui donner matière à préparer le sujet. Qu’elle ne l’apprenne pas de cette manière, au saut du lit, sans le moindre préavis.

La mine sombre, Nova s’arrêta devant la porte d’Akum. Elle avait tiré la tronche toute la journée et devait s’appliquer à avoir l’air un peu plus joyeuse si elle tenait tant que ça à maintenir l’illusion que tout allait bien dans le plus parfait des mondes. Inspiration, expiration. C’était dans ses cordes, elle pouvait le faire. Elle indiqua sa requête d’ouverture à la porte et la vit disparaître devant elle pour la laisser passer quelques instants après. Le secouriste était assis sur le lit avec une mine sombre qui ne présageait rien de bon. Savait-il qu’elle savait ? La brune se figea un instant sur le pas de la porte avant de forcer ses pieds à avancer vers l’intérieur.

— Ça va ?
MessageSujet: (#) Re: Tell me what you want, what you really, really, want || Akum     Dim 2 Déc - 17:12
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
Akum était le plus heureux des hommes. Bien entendu, ça n’était pas vraiment une nouveauté, s’il y avait eu élection annuelle de la personne la plus heureuse de la flotte, Akum aurait déjà obtenu un sacré paquet de récompenses . Cependant dernièrement il l’était plus encore grâce à la nouvelle place que Nova occupait désormais dans sa vie. La jeune femme passait beaucoup de temps avec lui, dans sa cabine et lui-même passait toujours régulièrement à la colocation pour traîner avec leurs amies, ce qui faisait qu’ils se voyaient très souvent, bien que son travail aux horaires changeant leur mettait des bâtons dans les roues.

Sur un autre registre, mais toujours lié à son bonheur et enthousiasme personnel, l’amiral semblait prête à tenir ses promesses de campagne concernant Qiang. Qiang, l’exploration d’une nouvelle planète. Qiang, la première planète solide sur laquelle la fédération aurait une chance de s'installer, de prospérer avec un ciel au dessus de leur tête plutôt que de la tôle, avec un horizon à leur fenêtres plutôt que le vide de l’espace et de la place pour vivre à ne plus savoir qu’en faire plutôt que les quelques murs de métal et d’alliage plastiques qui délimitaient leur existences, pour certains depuis leur naissance.

Bien entendu il avait rabâché les oreilles de tout le monde avec le sujet dès qu’il avait été question de remettre ce sujet au goût du jour. Mais bien entendu il aurait pensé que ceux qui auraient la chance d’aller sur place pour la première fois seraient exclusivement des scientifiques de haut niveau provenant directement de l’Helios. Et bien entendu quand l’appel aux candidatures avaient été lancé, Akum avait été surpris, puis débordant d'enthousiasme, puis rempli de doutes et n’avait pas du tout abordé le sujet avec qui que ce soit.

Il s’avérait que c’était la meilleure nouvelle qu’il avait entendu depuis que Nova avait accepté de sortir avec lui. Il s’avérait qu’il avait définitivement envie de passer les tests pour participer à l'expédition. Il s’avérait que ça allait singulièrement compliqué sa relation aux allures de paradis avec Nova et qu’il n’était toujours pas certain de la meilleure façon de lui annoncer qu’il allait proposer sa candidature, à présent que Charlie lui avait donné les informations nécessaires pour le faire. Cependant il fallait le faire. Il était impensable pour lui de candidater avant d’en avoir parlé avec Nova.

Et il allait faire ça ce soir, quand Nova passerait après sa journée de travail.

C’est ainsi qu’après sa propre journée de travail, passée à rassurer ses collègues quant à son agitation inhabituelle et son entrain visiblement forcé, Akum attendit Nova, faisant les cent pas dans sa cabine étroite et colorée, réfléchissant à toutes les façons d’aborder le sujet, les meilleures comme les pires, essayant de deviner toutes les réactions qu’elle pourrait avoir, avant de finalement s’asseoir sur son lit et d’attendre avec les coudes sur les genoux, les mains croisées et un tic nerveux qui secouait sa jambe droite.

Son cœur failli lui remonter dans la gorge lorsque la porte s'ouvrit, le stress de la situation atteignant son paroxysme, et la seule chose qui l’empêcha de bondir sur ses pieds fut la faiblesse qu’il ressentit soudain quand son regard de chien battu rencontra le sien. Bien évidemment, elle se rendit immédiatement compte que quelque chose n’allait pas, de même qu’il pu voir que quelque chose la travaillait aussi. Devant l’effort admirable qu’elle dit pour entrer dans sa cabine, Akum trouva le courage de se lever pour s'approcher d'elle. Ses bras se glissèrent autour de sa taille sans qu’il ne réponde, puis il se pencha pour déposer un baiser sur ses lèvres, bref, mais juste ce qu’il fallait pour qu’il retrouve le mental nécessaire pour aborder sans tarder le sujet qui allait fâcher.

-Je ne sais pas encore, répondit-il alors avant de la lâcher et de s’écarter d’elle en fixant le sol qui apparaissait entre eux. J’aimerais qu’on parle s’il te plait, c’est assez important, ça nous concerne.

Il était lancé à présent, impossible de faire demi tour. Akum n’avait généralement pas trop de problème à aborder les sujets qui pouvaient fâcher, tout simplement parce qu’il savait trouver les mots pour dédramatiser les situations. Cependant il n’arrivait pas à ne pas en faire lui-même tout un plat, dans son esprit. Il l’incita à s’asseoir sur le lit et s’installa à ses côtés, prenant une de ses mains entre les siennes, ne supportant pas de ne pas la toucher alors qu’elle était si proche.

-Tu sais que… l’amiral avait pour projet d’envoyer des explorateurs sur Qiang et… et y avait pas beaucoup de monde qui pensait qu’elle tiendrait vraiment sa parole là-dessus, mais elle l'a fait.

Il en avait assez parlé depuis que ça avait été amené sur le tapis.

-Je pensais qu’elle allait envoyer seulement des scientifiques surentraînés pour les tests à faire là-bas, ou bien des robots super perfectionnés qu’ils construisaient en cachette depuis des années, mais finalement, les candidatures pour y aller sont ouvertes à tout le monde et… j’ai vraiment envie d’y participer.

Voilà, c’était dit. Il savait que l’esprit d’aventure de Nova s’arrêtait à braver les couloirs de la flotte quand elle avait besoin de manger à la cantine et qu’un voyage sur Qiang était la dernière chose qu’elle s’amuserait à faire, mais il savait aussi qu’il regretterait toute sa vie de ne pas avoir au moins essayé. Ce qui signifiait que s’il passait les tests avec succès, ils allaient probablement être séparés pendant plusieurs mois, sans vraiment de possibilité de communiquer, en isolement presque complet.
MessageSujet: (#) Re: Tell me what you want, what you really, really, want || Akum     Mer 5 Déc - 16:53
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t411-nova-aldren http://beyond-earth.forumactif.com/t417-supernova
Messages : 350
Âge : 26 ans
Occupation : Maraîchère
Habitation : Columbiad
Arrivée : 2200
Pseudo : Biss
Avatar : Stella Maeve
Crédits : Shiya (avatar) WickersJulia (gif)
Akum la retrouva à mi-chemin avant qu’elle n’ait à traverser toute la cabine à reculons. Sa mine ne présageait rien de bon. Alors bien sûr, elle aurait pu essayer de se rassurer en se disant qu’elle ne faisait que projeter ses propres angoisses sur le visage de son ami – celles qu’elle avait eu toute la journée pour ressasser et empirer au fil des heures – mais elle le connaissait trop pour se bercer de telles illusions. En temps normal, le roux était une force de la nature, un des caractères les plus conciliants et joyeux qu’elle ait jamais croisé. Etre sombre ou fuir son regard ne faisaient tout simplement pas partie de ses attributions et avec ce qu’elle savait de ses centres d’intérêt d’en ce moment, Nova largement matière à s’inquiéter.

Même son baiser était plus court que d’ordinaire. Et ce « j’aimerais qu’on parle » ? Tout l’univers reconnaissait en ces quelques mots l’introduction d’une conversation sérieuse et douloureuse qui ne se finirait pas bien, selon tous les pronostics. Pas besoin de voir dans le futur pour savoir de quoi il souhaitait parler parce qu’il ne s’agissait pas de la prochaine soirée qu’ils allaient faire ensemble ou pour se partager à deux la certitude qu’ils formaient un couple merveilleux que tous les Stellariens jalousaient. Non, ils allaient parler du fait qu’ils n’allaient pas se voir pendant des mois, qu’ils seraient déconnectés en se retrouvant et qu’ils n’arriveraient jamais à se raccorder l’un à la vie de l’autre alors autant s’épargner l’effort de faire comme s’ils y croyaient et perdre leurs temps. Voilà c’est ce qu’elle allait lui dire, songea-t-elle en s’encourageant mentalement.

Sa belle résolution fondit dès que ses fesses se posèrent sur le lit. La main d’Akum sur la sienne balaya tout vent de contestation. Non mais de qui elle se moquait ? Jamais de la vie elle n’irait lui dire ça. Déjà parce qu’elle n’en croyait pas un mot et ensuite parce qu’elle en aurait été totalement incapable, même en le pensant du fond du cœur. Sa tête dessina un ‘oui’ timide, le regard rivé sur ses genoux. Pour une fois, elle aurait apprécié que les politiques s’en tiennent à ne pas tenir leurs promesses électorales et profitent à sa juste valeur du status quo. Mais non, et c’était bien pour ça qu’elle se retrouvait sur ce lit à ne pas savoir ce qu’elle allait bien pouvoir lui répondre ni même quelle serait sa réaction lorsqu’elle devrait ouvrir la bouche de nouveau. Rien qu’avoir sa main dans la sienne était dur. Une partie d’elle se raccrochait à ce contact pour soutenir l’idée qu’il ne voulait pas juste la larguer sur le bord de la route tandis qu’une autre aspirait à le repousser complètement.

— Ok.

Lâcha-t-elle en haussant les épaules. Est-ce que c’était maintenant le moment de demander ce qu’ils allaient devenir s’il partait ? Parce qu’il était hors de question pour Nova qu’elle se joigne à l’expédition. Autant pour Byblos, se projeter n’avait pas été très compliqué mais la colonie était déjà établie. Aucun danger, aucun risque réel ne se profilait à l’horizon, c’était une mise en danger à un niveau tout à fait supportable pour quelqu’un comme elle. Qiang était une toute autre paire de manche et elle préférait laisser à d’autres personnes le soin de rentrer dans l’histoire en rajoutant Qiang sur la carte de l’univers connu par l’homme. D’autres personnes qui n’auraient pas appartenu à son cercle de connaissances, et encore moins à son cercle proche. Encore un truc qu’elle ne se sentait pas de dire là tout de suite.

— Tu devrais le faire.

Sa voix aurait été plus enthousiaste si elle avait dû annoncer la perte totale d’une récolte de fraises. Elle-même s’en rendit compte et se força à releva la tête vers Akum avec un sourire qui n’atteignit pas ses yeux. Qu’aurait-elle pu dire d’autre de toute manière ? C’était vraiment la chance d’une vie pour qui voulait explorer. C’était le cas du secouriste, donc c’était la chance de sa vie pour aller découvrir une nouvelle planète. L’enchainement mathématique faisait sens dans sa tête. Et pourtant un sentiment d’injustice aigu lui compressa le cœur, lui rappelant que si la machine à se téléporter avait été vraie, elle serait déjà de retour dans sa propre cabine. Rien de tel qu’un bon lit dans lequel s’enterrer pour fixer le vide ou pleurer jusqu’à ce que ça aille mieux.



--- planter c'est simple
Qui plante des courges obtient des courges, qui plante des haricots obtient des haricots.


Spoiler:
 
MessageSujet: (#) Re: Tell me what you want, what you really, really, want || Akum     Ven 7 Déc - 23:24
avatar
http://beyond-earth.forumactif.com/t368-akum-daraay-think-of-all-the-beauty-still-left-around-you-and-be-happy?nid=1#3379 http://beyond-earth.forumactif.com/t369-akum-everything-you-can-imagine-is-real#3388
Messages : 113
Âge : 28
Occupation : secouriste
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : Jostophe
Avatar : Canelo Alvarez
Crédits : Elara
La main de Nova entre les deux siennes semblait si petite et douce à la fois, que la peine que lui causait l’idée de faire du mal à sa propriétaire à cause de quelque chose qui lui tenait à cœur s’en trouvait décuplée. Il n’aimait pas l’idée d’être la cause de la tristesse d’autrui, mais de quel droit osait-il rendre Nova malheureuse, entre tous ? La situation lui semblait terriblement injuste, en vérité. Ça ne faisait même pas trois mois qu’ils avaient décidé de se laisser une chance et voilà qu’il allait potentiellement la gâcher pour courir après une planète inconnue, où il resterait isolé pour plusieurs mois sans nouvelles à donner ou à prendre auprès d’elle. Elle ne méritait pas que l’homme qu’elle aimait lui inflige ça.

Sa réponse, très brève, sonnait comme une sentence. Effacés, les sourires qu’elle lui offrait habituellement quand elle le voyait. Perdue, cette lueur joyeuse dans son regard lorsqu’il la prenait dans ses bras. Pour Akum, elle était plus révélatrice qu’un long discours, qu’une crise de nerfs, mais plus douloureuse également. Nova l’encourageait à y aller, mais il n’avait pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir que le pousser à partir lui coûtait. Lui-même commençait à sentir une boule se former dans sa gorge, comme pour accompagner celle qui se trouvait déjà dans son estomac. Il avait envie d’y aller, mais il n’avait pas envie de perdre Nova pour ça et il craignait qu’il n’y ai pas d’autre issue.

Akum pouvait la comprendre d’ailleurs, elle avait été d’une patience infinie avec lui, n’avait jamais fait une seule remarque malgré l’expression qu’il pouvait parfois capter sur son visage. Nova n’avait pas choisit la facilité, en acceptant de sortir avec lui. Elle n’avait pas choisi la certitude de la stabilité, en lui faisant confiance et pourtant, même en le connaissant depuis longtemps, en ayant pu constater par elle-même ses habitudes amoureuses et les échecs de ses quelques relations, elle avait essayé, s’était montrée assez brave déjà. Il savait que lui faire confiance alors qu’il était sous ses yeux la plupart du temps était quelque chose, mais se sentirait-elle capable de faire de même alors qu’il serait loin pour tant de temps ? Akum n’était même pas sûr d’avoir assez confiance en lui-même pour ça.

Cependant, de ces conclusions ne sortait qu’une solution logique : pour être sûr de ne pas souffrir, de ne pas trahir et être trahi, la seule issue semblait être de simplement en rester là et de voir ce qu’il en serait lorsqu’il reviendrait. Ou bien en rester là tout court.

-C’est ce que je veux, approuva-t-il.

Il y avait un « mais » parfait audible qui ponctuait sa phrase, mais qu’il n’avait aucune envie d’énoncer à voix haute. Un « mais » qui faisait pourtant office de barrière entre eux et qu’il lui fallait exprimer, parce qu’il savait que Nova ne le ferait pas, mais qu’il ne voulait pas rester sur des non dits avec elle, parce qu’elle méritait mieux, parce qu’ils méritaient mieux tous les deux.

-Nova... j’ai pas envie de te quitter, parce que je t’aime. J’ai pas envie d’être aussi loin de toi pendant si longtemps, mais ne peut pas ne pas y aller. Mais j’ai peur de te perdre si jamais je suis sélectionné pour y aller.

Voilà, c’était dit et il avait beau avoir envie de tout retirer, de dire qu’il ne partait plus, qu’ils resteraient ensemble, de la serrer entre ses bras à l’en étouffer, il en resta là, la main de Nova entre les siennes comme s’il s’agissait à la fois de la chose la plus précieuse sur laquelle il avait pu poser les doigts, mais aussi comme s’il tenait une grenade entre ses phalanges, prête à la déchiqueter en explosant.
MessageSujet: (#) Re: Tell me what you want, what you really, really, want || Akum     

RÉPONSE RAPIDE