Safe place / Evelyn
MessageSujet: (#) Safe place / Evelyn     Sam 10 Nov - 22:17
David Krüger
http://beyond-earth.forumactif.com/t940-david-higher-the-mountain-higher-i-claim#8573
Messages : 136
Âge : 22 ans
Occupation : Milicien, affecté sur le C5
Habitation : Sur le Columbiad, ou sur le RM pour un peu de tranquilité.
Arrivée : Natif
Pseudo : GP / Kim
Avatar : Tom Holland
Crédits : Miself (av)

C’était un exploit que David est réussi à atteindre la cabine de sa mère dans son état. A vrai dire, il n’avait pas questionné sa réussite se mettant en route vers le Regina Mercy. Non, son état l’empêchait de se poser des questions si pragmatiques. L'étau qui serrait son crâne compressait aussi son esprit et avec sa fièvre bouillonnante, sa vue était troublée. C’est ses jambes lourdes qui l'emmenèrent inconsciemment à destination. La seule destination qu’il savait désormais faire les yeux fermés. Mais aussi la seule destination où il se savait à l’abris de tout : des regards et surtout de la loi. Tout ça ne serait jamais arrivé s’il n’avait pas engloutit cette fiole d’Astre trois jours plus tôt.

Parler de regret était, non seulement pas assez fort, mais loin d’être le seul sentiment qui l'habitait. Il y avait la culpabilité, l’angoisse, la peur, la honte. Un mélange d’émotion chaotique qui lui tordait les tripes et ajoutait un mal supplémentaire à sa torpeur. Il avait l’estomac si secoué qu’en arrivant à la cabine, il régurgita toutes ses émotions dans la cuvette des toilettes. La panique l’envahit et fit monter sa fièvre en flèche. Le jeune homme ne comprenait pas : jamais il n’avait autant souffert d’une rechute. Il les savait particulièrement dur à surmonter mais il mettait beaucoup de volonté pour les faire passer pour de simple coup de fatigue. Et surtout, il avait toujours fait attention d’espacer ses consommations. Sa dernière remontait à des mois désormais. Alors pourquoi était-ce si terrible à dompter cette fois ?

Il croisa son visage dans le miroir : livide. Ce qui marquait un peu plus les cernes accumulés durant cette semaine infernale. Le jeune homme est rappelé à l’ordre par les quelques effets personnels de sa mère qui bordent l’évier. Celle qui, inévitablement, finirait par arriver et le voir ainsi. Il rassemble ses dernières forces pour passer sa tête sous un jet d’eau froide. Une vaine tentative pour dédramatiser son état et dissimuler le tout sous une simple grippe. Or ses muscles en décidèrent autrement. Ce qu’il redoutait le plus arriva et il fut incapable de tenir debout lorsqu’il fut pris, non pas d’une mais de plusieurs crampe qui tétanise sa jambe. Un cri de stupeur lui échappe et son équilibre faillit, le mettant à genoux. Au sol, il demeurait immobile et surtout paralysé par la douleur. L’eau continuait à couler sur lui, débordant sur son uniforme - qu’il n’avait pas eu le temps de retirer.

Moins de cinq minutes s’écoulèrent, ainsi coincé dans cette position quand il entendit la porte de la cabine coulisser. Ce qui ne pouvait être qu’Evelyn. La porte de la salle de bain étant toujours ouverte, il sait qu’elle viendrait en premier inspecter les lieux. « C’est rien ! » Qu’il lance avant qu’elle est le temps de dire quoique ce soit. Il s’agite, force avec ce qui lui reste d’énergie pour se reprendre quand même bien il était trempé. « J’ai… j’ai glissé et… » L’excuse semblait tenir pour lui, mais il était incapable de donner plus de détail tant il avait l’air dépassé par la situation. Il tend sa main vers le robinet dans un dernier élan de conscience pour ne pas gaspiller l’eau plus longtemps.


You've got blue blood on your hands, I know it's my own.
Of all the people, I hoped it'd be you.
Show me my home where I belong.
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Mer 14 Nov - 21:50
Evelyn Olsen
Messages : 120
Âge : 41
Occupation : Vice-capitaine du C5
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : canard
Avatar : Natalie Portman
Crédits : minako (av)
« David? » Elle lance l’interpellation au hasard dans la cabine en découvrant la lumière allumée à son arrivée et le son de l’eau qui coulait du robinet. Son fils avait l’habitude de l’avertir systématiquement lorsqu’il passait chez elle, même s’il n’allait que récupérer un pull oublié – un arrangement qui leur convenait parfaitement à tous les deux. Elle ne saurait dire ce qui la pousse à croire que quelque chose cloche décidément. Evelyn pose ses affaires sur une chaise, retire son veston, osant un regard vers la salle de bain, dont la porte ouverte laisse entrevoir la silhouette trempée de David qui tente tant bien que mal de poser les doigts sur le robinet pour couper l’eau qui s’écoule sans cesse. « Tu t’es fait mal? » qu’elle lui demande en réponse à son explication, consciente que s’il était bien sonné par une chute, un coup sur la tête, il aurait peut-être besoin d’aide pour se relever – et d’un point de suture ou deux, ce qui était loin de l’inquiéter outre mesure. Ce n’était pas le genre de chose qui l’angoissait lorsqu’elle avait, pendant toute sa carrière de médecin, remplacé hanches et genoux jusqu’à cesser de pouvoir les compter. La vice-capitaine attrape une serviette, qu’elle passe sur son épaule, avant de tendre les bras vers David pour l’aider à se lever. « Viens là, je vais regarder ça », qu’elle le rassure, le laissant s’appuyer sur elle le temps de le traîner jusqu’au lit soigneusement fait, plus proche que le canapé.

Elle le laisse s’asseoir sur le lit, lui offrant la serviette pour qu’il puisse éponger ses cheveux trempés, avant de sortir d’un tiroir une trousse de premiers soins professionnelle dont le contenu est parfaitement organisé. Evelyn détaille un instant les traits tirés de son fils, dont le visage pâle contraste avec le garçon plein de vie qu’il est d’habitude. « Je ne crois pas que ta jambe soit ton plus gros souci », note-t-elle, posant le dos de sa main sur le front du jeune homme, puis sur sa joue, puis sa nuque. Brûlants, une fièvre carabinée combinée à une confusion et une incohérence qui commençait à inquiéter la femme. La confusion sans s’être visiblement heurté la tête, la fièvre sans qu’il se soit plaint de quelque grippe ou malaise avant une telle poussée… Elle lui adresse un petit sourire qui se veut rassurant alors qu’elle farfouille dans la trousse, posant les doigts sur une petite lampe de poche. La lumière dans ses yeux lui ferait sans doute mal, mais c’était une façon facile de vérifier la présence d’une commotion plus ou moins sérieuse. « Tu peux garder tes yeux ouverts et suivre la lumière? »




--- some of us
are wild ones, ever under wanted, I believe
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Mar 4 Déc - 5:04
David Krüger
http://beyond-earth.forumactif.com/t940-david-higher-the-mountain-higher-i-claim#8573
Messages : 136
Âge : 22 ans
Occupation : Milicien, affecté sur le C5
Habitation : Sur le Columbiad, ou sur le RM pour un peu de tranquilité.
Arrivée : Natif
Pseudo : GP / Kim
Avatar : Tom Holland
Crédits : Miself (av)

Le chemin de la salle de bain au lit lui est une torture. Une douleur qu'il arrive a taire car il avait pris la mauvaise habitude de pousser ses muscles à l'extrême. Fort heureusement pour lui, il n'a pas à faire le pas fatidique qui lui aurait fait perdre l'équilibre. Assis sur le lit, il tremble comme une feuille. Les doigts crispés au bord du matelas, il fait tout garder la tête haute. C'était tout ce qu'il voulait : toujours garder la tête haute devant sa mère. Une belle illusion, ou une idée suicidaire qui lui demande des efforts démesurés.

David panique quand il la voit si concerné par son état, prête à diagnostiquer le moindre mal qui l'habitait. C’était idiot, debile. Il regrettait soudainement de ne pas avoir filer chez lui et prier pour la discrétion de Damian. Ce qui l’a pourtant poussé jusqu’ici n’est autre que l’instinct et un semblant de conscience. Il y avait quelque chose de rassurant entre ses murs. Ce n’était pas la cabine elle-même mais l'empreinte de sa mère en ces lieux. S’il ne venait pas à calmer sa crise, elle, elle serait comment faire. Bien qu’il connaisse la vérité tout en fond de lui, ça ne l’empêche pas de mentir sans hésitation devant elle. « J'ai voulu aider des... dockers cet après-midi. J'aurais pas dû, j'étais pas en forme. Une caisse m'a échappé puis… C'est con. Je pensais que c'était rien. » Le brun invente en fur et à mesure que les mensonges sortent de sa bouche, persuadé que son histoire tenait debout. Elle expliquait sa fièvre et son mal aux jambes. « J'irais sur le Regina demain, promis. » Qu’il tente dans l’espoir qu’elle arrête ses recherches, oubliant même qu'il se trouvait déjà sur le vaisseau.

Il est naïf au point de penser qu’elle tombera facilement dans le panneau. Il continue de démentir quand même bien il parvient difficilement à suivre la lumière qui lui aveugle le visage. Le seul réflexe sur lequel il ne peut mentir. Ses yeux se ferment aussitôt que la lumière s’éteind, alors qu’il peine à s’adapter à la nouvelle luminosité. « Je voulais juste… dormir au calme. Je peux ? Rester. » Le milicien désigne d’un geste faible le canapé, refusant de s’imposer dans son espace personnel même dans un état critique.


You've got blue blood on your hands, I know it's my own.
Of all the people, I hoped it'd be you.
Show me my home where I belong.
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Ven 7 Déc - 23:27
Evelyn Olsen
Messages : 120
Âge : 41
Occupation : Vice-capitaine du C5
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : canard
Avatar : Natalie Portman
Crédits : minako (av)
Plus il parle, plus il s’incrimine, heureusement auprès d’une autorité qui n’a pas à cœur l’idée de l’inculper de quoi que ce soit. Si elle conserve un sourire un tant soit peu rassurant, l’évidence point dans son esprit jusqu’à devenir un vacarme. Evelyn est bien placée pour savoir que les symptômes et les causes que David s’évertue à lui expliquer sont incohérent, aux mieux, pathétiques au pire. Il aurait dû savoir lui-même qu’il était mal avisé de mentir à un médecin quand on ne savait pas de quoi on parlait. « Je vois », qu’elle fait simplement alors qu’elle acquiesce aux explications de son fils, sans démontrer ni scepticisme, ni approbation. C’était plus facile qu’escompté d’être elle-même, au naturel, lorsqu’il s’agissait du milicien – le constat lui tire un froncement de sourcils qui n’est en aucun cas adressé à David. Le manque de réactivité de ses pupilles achève de la convaincre. Elle range ses outils alors qu’il la supplie de le laisser se reposer, sans d’abord lui accorder son attention, avant de poser ses mains de chaque côté de son visage imberbe. « David », entame-t-elle, sobre, sérieuse, mais sans la moindre trace de colère ou de reproche. « Je sais que t’es défoncé. Concentre-toi. Combien t’en as pris? »

Elle marque un instant de pause, consciente que David aurait peut-être du mal à avoir une notion du temps adéquate, voire même qu’il ne sentirait peut-être pas le pouce qui caresse doucement sa joue droite. « T’inquiète pas, David. Ça va passer, OK? » Il y a même un sourire qui perce sur les lèvres tendues de la brune alors qu’elle tente de capter le regard confus de son fils. Il ne servait à rien de le presser sur les raisons qui l’avaient poussé à consommer pour l’instant – il n’était pas en état de lui faire la conversation, de toute manière. Evelyn aurait aisément compris qu’il souhaite garder tout ça pour lui, mais elle n’en demeurait pas moins une mère inquiète doublée d’un médecin perfectionniste. Elle continue de le rassurer à demi-mot tout en tirant les couvertures du lit, l’aidant à s’installer entre les draps immaculés, tirant son banc jusqu’à son chevet pour le border convenablement. « Voilà. Repose-toi. » C’est un conseil, un ordre, une prescription à la fois, d’un ton doux, mais sans appel, signifiant qu’elle n’accepterait aucune protestation, ni sur ses paroles, ni sur l’endroit où elle l’avait installé. Il avait suffi de quelques instants pour que le mal de David ne l’emporte dans un sommeil agité sur lequel elle veille, d’abord, avant qu’elle-même ne se sente sombrer, une main sur les doigts de David et l’autre servant d’appui à sa tête, sur la table de chevet.

[...]




--- some of us
are wild ones, ever under wanted, I believe
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Lun 17 Déc - 19:42
David Krüger
http://beyond-earth.forumactif.com/t940-david-higher-the-mountain-higher-i-claim#8573
Messages : 136
Âge : 22 ans
Occupation : Milicien, affecté sur le C5
Habitation : Sur le Columbiad, ou sur le RM pour un peu de tranquilité.
Arrivée : Natif
Pseudo : GP / Kim
Avatar : Tom Holland
Crédits : Miself (av)
Je sais. Ces mots sont plus rassurant que jamais. Ou peut-être était-ce l’indulgence dont elle faisait preuve ou ce calme à toute épreuve qui réussissait à l’amadouer. Bien sûr qu’elle sait. Il se sent terriblement con d’avoir essayé de lui mentir. Ce qui rend la bienveillance de sa mère d’autant plus admirable. Le brun remue les lèvres, ouvre la bouche pour dire quelque chose mais la ferme aussitôt qu’autre chose lui traverse l’esprit. Il veut s’excuser mais il veut aussi lui répondre. Tout se mélange et il est finalement incapable de prononcer un mot. Sa respiration s’accélère et sa panique est d’autant plus palpable. Or, dans entre les mains de l’ex-médecin, il ne peut qu'obéir à ses prescriptions. Le jeune homme lutte, ce qu’il peut -soit à peine, avant de se laisser sombrer dans la bulle de réconfort qu’elle s’efforce à bâtir autour de lui.

Son réveil n’est qu’une succession de prise de conscience après l’immense trou noir qu’il vient de traverser. Son corps est lourd, il est dans un état léthargique qui lui donne du mal à resituer son environnement. C’est lorsqu’il reconnaît la cabine de sa mère qu’il assemble plus vite les morceaux de sa mémoire jusqu’à poser ses yeux sur elle. « Evelyn. » Le son est à peine audible et il échoue à la réveiller. Quand bien même son corps tout entier souffre, il a d’autant plus mal pour elle qui s’est endormie, le cou tordu. S’il n’arrive pas encore à bouger ses jambes, il peut remuer ses doigts dans lesquels sont pris ceux de sa mère.

Il tente à nouveau de l’appeler. Evelyn, à nouveau puis Evie. Sûrement qu’elle a veiller trop longtemps sur lui. La culpabilité s’ajoute à la couche de tous ses maux. Il se passe un temps avant qu’il essaye à nouveau de la réveiller. Il l’observe puis reprend ses esprits. Après sûrement plus d’une heure d’un demi-sommeil, il tente alors de s'éclaircir la voix. « Maman. » Qu’il l’appelle cette fois. C’est en poussant de ses deux bras dans le matelas inévitablement trempé par sa transpiration qu’il s'arrache un râle douloureux. Il regrette aussitôt. Sa tête est lourde et l’effort est pénible. « J’suis désolé. » Lance-t-il aussitôt qu’il croise son regard.


You've got blue blood on your hands, I know it's my own.
Of all the people, I hoped it'd be you.
Show me my home where I belong.
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Jeu 20 Déc - 22:32
Evelyn Olsen
Messages : 120
Âge : 41
Occupation : Vice-capitaine du C5
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : canard
Avatar : Natalie Portman
Crédits : minako (av)
Evelyn. Les syllabes et la voix familière ne suffisent pas à la faire émerger – elle les entend, comme si elle était submergée au fond d’une piscine et qu’on tentait de la héler, mais diffus, confus. Evie. L’interpellation est lointaine, fait écho dans ses oreilles, achève de la tirer d’un sommeil d’une lourdeur sans nom sans qu’elle ne sente l’urgence de se réveiller. Maman. L’effet d’un électrochoc qui lui traverse le corps de la tête aux pieds et elle se redresse en un instant, un instant paniquée, avant que les détails de la veille n’achèvent de lui revenir à l’esprit. David avait visiblement passé une nuit agitée, difficile, mais il était cohérent et paraissait moins confus que la veille, ce qui ne manque pas de rassurer la vice-capitaine. « Ne t’en fais pas, David. » Elle tente un sourire, marqué par l’épuisement, alors qu’elle frotte distraitement ses yeux fatigués. Elle renifle, tentant de s’extirper du cambouis métaphorique dans lequel elle s’est enlisée. Qu’il soit courbaturé après son expérience était tout à fait normal, aussi ne le souligne-t-elle pas, se contentant de l’aider à se redresser, coinçant des oreillers dans son dos pour qu’il soit plus confortable. « Je vais te chercher de l’eau », fait-elle en se levant, en profitant pour jeter un regard dans le miroir accroché sur ce qui lui servait d’armoire de cuisine. Un air à faire peur.

Elle ouvre machinalement une bouteille d’eau, en versant le contenu dans un verre, l’air absent. À travers toute cette histoire, et même si elle découvrait du même souffle que son fils s’était réfugié dans le réconfort temporaire de l’astre, c’était la première fois qu’il l’appelait maman en vingt-deux ans d’existence. Les larmes lui montent aux yeux, par émotion autant que par inquiétude, mais elle se refuse à retourner dans la chambre dans cet état, prenant un moment pour retrouver sa contenance avant d’y remettre les pieds, tendant le verre à David. Reprenant sa place, Evelyn observe avec attention chacun des mouvements de son fils pour déceler toute anomalie, mais elle ne détecte rien d’inquiétant. « Est-ce que… est-ce que tu aimerais en parler? » ose-t-elle finalement lui demander, baissant les yeux. Elle n’avait plus rien de la mère autoritaire, de la vice-capitaine assurée. Dans sa relation encore fraîche avec David, elle apprenait sur le tas, découvrait à un rythme effarant les subtilités d’être mère – trop peu, trop tard, auraient dit les mauvaises langues, et elle savait que le jugement de la famille Krüger était fort. Toutefois, pour la première fois, elle était la mieux placée pour servir d’ancre et de repère à son fils. Elle espérait simplement ne pas être la cause de son désarroi.




--- some of us
are wild ones, ever under wanted, I believe
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Jeu 17 Jan - 22:08
David Krüger
http://beyond-earth.forumactif.com/t940-david-higher-the-mountain-higher-i-claim#8573
Messages : 136
Âge : 22 ans
Occupation : Milicien, affecté sur le C5
Habitation : Sur le Columbiad, ou sur le RM pour un peu de tranquilité.
Arrivée : Natif
Pseudo : GP / Kim
Avatar : Tom Holland
Crédits : Miself (av)

Impossible de ne pas s’en faire. Sa mère avait beau se montrer plus rassurante que jamais, il savait qu’il venait de briser quelque chose. Sa confiance, notamment. Celle qui avait mis tant de temps à acquérir. Aucune mère ne laisserait son fils partir sans avoir obtenu des explications après avoir découvert celui-ci dans un état second, sous l’emprise de la drogue. Encore moins une mère comme Evelyn qu’il savait plus intransigeante que tous. Il en n’avait jamais fait les frais seulement parce qu’il s’était toujours montré irréprochable. Désormais, il n’était plus le seul en mesure de lui reprocher des choses.

Il laisse tomber sa tête en arrière quand elle disparaît. Elle était bien trop lourde en questions, doutes, craintes. Un de ces problèmes l’angoisse plus qu’autre chose, bien plus que de devoir affronter sa mère. Quand elle revient, il entend à peine sa question. Il prend machinalement son verre mais n’y touche pas, le tenant dangereusement sur la couverture. « Ne dit rien à p.. Il se pince les lèvres et son visage se contrarie aussitôt. A Emmerich. S’il-te-plait. » Au son de sa voix, sa demande semblait plus que vital pour lui à cet instant. Il n’avait pas besoin de ça. La situation avec son père était déjà assez complexe pour ajouter ce détail.

« Il a déjà du mal à supporter que son fils soit un milicien, alors un milicien drogué… » David un sourire teinté de sarcasme malgré la fatigue qui tiraille son visage. Il venait de dévoiler l’issu de leur première retrouvaille dont il semblait encore amer. Un résultat qu’il avait cru impossible jusqu’à se retrouver devant son père et comprendre qu’il s’agissait en réalité de la seule alternative. Son père ne sera jamais fier de lui comme Elevyn l’a été à sa remise des diplômes.

« Tu pourras me dire tout ce que tu veux, j’veux juste… que ça reste entre nous. » Qu’il insiste. C’était la première fois qu’il demandait une telle chose à sa mère. Parce que c’était la première fois qu’il devait gérer ses deux parents sa vie. Et comme si les choses n’étaient pas assez évidentes, il n’avait pas la même relation avec chacun d’entre eux. A croire qu’il était impossible d’avoir un équilibre entre Evelyn et Emmerich. Dans tous les cas, il était prêt à entendre la morale de sa mère, mais pas celui de son père.


You've got blue blood on your hands, I know it's my own.
Of all the people, I hoped it'd be you.
Show me my home where I belong.
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Ven 18 Jan - 1:02
Evelyn Olsen
Messages : 120
Âge : 41
Occupation : Vice-capitaine du C5
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : canard
Avatar : Natalie Portman
Crédits : minako (av)
La demande de David ne la surprend pas. Elle n’osait pas imaginer par quelle palette d’émotions Emmerich passerait s’il venait à savoir que leur fils avait une façon peu légale de se détacher de ses soucis, surtout après le temps qu’il avait passé à l’ombre. Evelyn le rassure silencieusement, hochant presque imperceptiblement la tête par la négative, les lèvres pincées. Jamais elle ne trouverait les mots pour annoncer une telle nouvelle de toute manière, alors autant la garder pour elle et faire le bonheur de tout le monde. « David… » murmure-t-elle, désemparée, alors que son fils s’ouvre sur ses retrouvailles avec son père. Elle n’en avait pas eu d’écho jusque là, mais elle comprenait désormais que c’était par déception et par frustration que le milicien avait décidé de garder ça pour lui. Dire qu’elle s’attendait à ce que tout soit rose et magique serait mentir, mais elle ne pensait pas qu’Emmerich aurait l’audace de faire des remontrances à leur fils dès les premiers instants de leur première rencontre en six ans.

« Je n’ai rien à dire, David », insiste-t-elle, cherchant à capter le regard du jeune milicien. « Tu crois que je vais te faire la morale ou te… disputer? Je crois que tu es assez vieux pour faire tes propres choix, peu importe l’opinion que j’en ai », souligne-t-elle, osant un petit sourire en coin. « T’as eu la chance de pas m’avoir sur le dos pendant les quinze premières années de ta vie, je vais pas commencer à t’ennuyer maintenant. » Si elle sourit encore, discrètement, c’est la tristesse qui vient teinter son visage pâle, les traits tirés par la fatigue et son sommeil inconfortable. Plus elle détaille l’expression de David, plus elle sent son cœur se serrer, ses entrailles se tordre. Elle n’aimait pas la bataille entre culpabilité et désarroi qui faisait rage dans sa cage thoracique, et ça paraît dans ses yeux, qui se remplissent rapidement de larmes, qui embrouillent aussitôt sa vision. « C’est ma faute. Tout ça… Je suis là pour toi, maintenant. Pas contre toi. C’est à toi de partager ton secret avec qui tu l’entends. » Sa voix se brise à mesure qu’elle parle, rongée par la culpabilité et la colère qu’elle ressent envers ses propres échecs. C’était comme si elle ne réalisait que maintenant à quel point ils étaient extensifs, nombreux, et surtout, dévastateurs.

Elle se reprend rapidement, calmant sa respiration pour mieux contrôler ses émotions. « Si tu as besoin d’aide, je suis là. Je vais nulle part, hm? » Elle ignorait à quel stade de dépendance il se trouvait, et le sevrage serait pénible, quoi qu’il en soit – l’Astre était loin d’être une drogue sans contrecoups. Il avait l’avantage de ne pas avoir à admettre ses écarts à un psychiatre ou un médecin qui aurait tôt fait de lui faire perdre son badge. Le secret n’avait pas besoin de sortir de cette cabine.




--- some of us
are wild ones, ever under wanted, I believe
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Lun 21 Jan - 0:56
David Krüger
http://beyond-earth.forumactif.com/t940-david-higher-the-mountain-higher-i-claim#8573
Messages : 136
Âge : 22 ans
Occupation : Milicien, affecté sur le C5
Habitation : Sur le Columbiad, ou sur le RM pour un peu de tranquilité.
Arrivée : Natif
Pseudo : GP / Kim
Avatar : Tom Holland
Crédits : Miself (av)
Les paroles de sa mère sont inattendues. La surprise prend le dessus dans son regard fatigué et il relève ses yeux vers elle. Il est désemparé, mais aussi une nouvelle fois honteux - une couche supplémentaire sur un sentiment déjà présent. Il est vrai qu’elle ne lui avait jamais rien dit. Elle avait toujours reconnu ses torts et ne s’était jamais opposé aux reproches qu’il lui avait mainte et mainte fois fait. David avait toujours fait en sorte d’être irréprochable devant sa mère, s’expliquant ainsi le manque de morale, ou aux remarques. Il réalisait aujourd’hui que ça n’avait rien à voir. Evelyn portait une dette quasiment ineffaçable et pour cela, elle acceptait le meilleur comme le pire de son fils. Il n’avait rien de spécial, ni même de parfait. La preuve dans son état.

Pour la première fois depuis qu’ils s’étaient retrouvés, soit la première fois tout court, David se sentait infiniment reconnaissant envers elle. Il comprenait le poid de son erreur et par extension, il semblait comprendre celles d’Evelyn.

Son coeur se serre devant les failles sa mère, elle qui ne laissait jamais rien transparaître. Son estomac aussi. Il vomirait tout ou tard dans la journée. Il préfère déposer son verre d’eau sur la table de chevet. Un simple effort qui faisait trembler son poignet. Hors des couvertures, il ne peut se résoudre à s’éloigner à nouveau de sa mère qui semblait en tout aussi mauvais état que lui désormais. « Je sais maman. » Elle était son seul soutien désormais. Sa main son pose sur son avant-bras, et sans force aucune, il l’invite à changer d’assise pour le matelas. Il l’enlace aussitôt contre lui. Ou peut-être était-ce lui qui se reposait sur ses épaules. Cela ne changeait pas grand chose à l’amour qui lui portait actuellement.

Il avait cherché dans l’Astre un réconfort, une aide et une motivation. C’est avec de terrible regret qu’il se rend compte qu’il aurait pu trouver tout cela dans les bras de sa mère. Un peu comme petit, il venait se réfugier dans ceux de son père. « Je sais pas si on peut parler de chance pour ne pas t’avoir eu sur mon dos… Bien qu’il sache que ces paroles n’étaient pas à prendre au pied de la lettre, il ne peut s’empêcher de souligner que c’était faux. Mais t’avoir aujourd’hui, ça, c’en est une. » Conclut-il à demi-mot alors qu’il resserre son étreinte.


You've got blue blood on your hands, I know it's my own.
Of all the people, I hoped it'd be you.
Show me my home where I belong.
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     Lun 21 Jan - 23:19
Evelyn Olsen
Messages : 120
Âge : 41
Occupation : Vice-capitaine du C5
Habitation : Regina Mercy
Arrivée : 2200
Pseudo : canard
Avatar : Natalie Portman
Crédits : minako (av)
Il n’y avait pas grand-chose qui avait le potentiel de secouer Evelyn. Les pires crises du Colossus la faisaient élever le ton, au maximum; rares étaient les occurrences où elle laissait sa parole dépasser sa pensée, même que l’inverse était largement plus probable. Elle ne versait pas dans l’émotion, pour le meilleur et pour le pire, au risque de paraître indifférente ou froide, antipathique. C’était juste bien plus facile comme ça, de ne pas avoir à se soucier de l’attitude à adopter. Pourtant, c’était ce même dilemme – devait-elle sourire ou pleurer devant l’appel à l’aide de son fils? – qui la berçait désormais, avec un tout autre résultat. À l’invitation de David, elle se soulève pour se poser sur le matelas, d’abord surprise par l’étreinte avant de s’y abandonner avec soulagement. Elle sent d’un même coup ses épaules se détendre et sa mâchoire se décrisper, alors que ses bras se serrent autour du corps tremblotant de son fils. Dans un réflexe qu’elle ne remarque pas, elle le berce doucement, une main sur sa nuque, comme si les étoiles lui offraient vingt ans plus tard le cadeau de l’instinct maternel. Ce ne sont pas toutefois les gestes, mais les paroles de David qui la font craquer, comme on ouvre les vannes d’un barrage : des sanglots viennent secouer ses épaules alors que des larmes viennent mourir en silence dans le t-shirt de son fils. « Je suis si désolée, David. Tout est de ma faute », se blâme-t-elle, la voix brisée. « Si seulement j’avais été là… » regrette-t-elle, la fin de sa phrase se perdant dans un hoquet. Elle se reprend toutefois rapidement : « Tu peux compter sur moi, maintenant. » Elle avait bien l’intention que ce soit clair pour lui et qu’il ne ressente plus le besoin de se réfugier ailleurs que dans sa cabine, voire dans ses bras lorsqu’il en avait besoin.

Dans un reniflement, elle se détache de David, posant un regard humide sur le visage éprouvé de son fils. Malgré tout, un petit sourire émotif vient prendre place sur ses lèvres, et elle utilise les manches de son uniforme, qu’elle n’avait pas retiré depuis la veille, pour éponger ses larmes. « Je vais essayer de faire en sorte de pas pleurer trop souvent », promet-elle, osant un petit rire d’autodérision. C’était improbable qu’elle se laisse à nouveau aller à de telles faiblesses de sitôt, mais ce moment aurait au moins pour effet de montrer à David qu’elle n’était pas dénuée de sentiments. « Charlie », entame-t-elle, « peux-tu signaler au capitaine Andak que je serai absente aujourd’hui. Urgence personnelle. » Après un bref instant de silence, la voix de l’intelligence artificielle se fait entendre : « Le capitaine a été informé. » Lâchant un soupir, elle achève d’assécher ses joues. « On dirait que ma journée vient de se libérer. » Elle décoche à David un regard entendu.




--- some of us
are wild ones, ever under wanted, I believe
MessageSujet: (#) Re: Safe place / Evelyn     

RÉPONSE RAPIDE